Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 06/12/20 in all areas

  1. 19 points
    Salut, Une petite pose du ciel profond en courte pose. Et un peu de lunaire pour un peu d'air. Cela fait longtemps que je n'avais pris des photos lunaires, en fait cela fait vraiment du bien! j'ai passé pas mal de temps à observer notre satellite ces derniers jours, pour me changer les idées , entre le Covid, le boulot, les gens qui se tapent dessus...c'est lassant. Je lève la tête et je montre la lune à ma fille (qui a 21 mois) et elle me dit , d'un ton sérieux: -Gnagna! ce qui se traduit par : tu devrais m'installer dans mon lit et sortir ton télescope pour photographier la lune! Ni une ni deux, j'applique sa consigne! J'ai réalisé quelques clichés et une série très courte sur Copernic est sortie du lot (par rapport aux autres), cela n'est pas extraordinaire mais correcte pour mon 300mm OO. Comme j'aime bien tenter des trucs, j'ai lancé une série en RVB avec ma 290mm. J'ai poussé les balances+vibrance+ton clair/foncé+ mélangé 2 nuits pour éliminer les effets d'ombres pour la couleur. La luminance est faite avec PlanetarySystemStacker, étonnant comme logiciel ! une perfection au niveau choix des bonnes trames! J'ai gardé environ une 100 d'image sur 7500. Le résultat : Cela flash? J'aime pas quand c'est trop flashy... Cette couleur est le reflet d'une réalité, il y a eu plein de sujet dessus cela s''appelle de la geologie lunaire Pour verifier l'emplacement et le changement de teinte que j'ai obtenue, j'ai telechargé la version HD que la sonde clementine à réalisée (4.5 go le fichier!) On remarque que l'emplacement des différentes couleurs semble exister avec ma reference (par exemple dans le cratere on a une "eclaboussure qui depasse les bords du cratere (en orange). on voit aussi 4/5 crateres plus jeunes (ils sont entourés de bleu , le titane). Le GIF: on dirait que le gif bug... Et à la fin de ma session j'ai mesuré la FWHM, bin pas terrible du tout... A+ Stephane
  2. 14 points
    Bonjour, Voici le moulinet de la grande ours ou NGC 5457 ou encore Messier 101. Je trouve ce type de galaxie difficile a imager , de faible bras , un centre a détailler, pas évident. J'y ai passé 2 nuits , bon ok juste le matériel controlé par SGP , les 20 et 24 mai. Pas de souci pendant l'acquisition. Newton 200/1000 moravian 8300 L 52x300sec , RGB 16(x3)x300sec , bin 1 FWHM moyenne 3,2 Le nord est en haut , le FDC laissé peut être un poil clair pour suivre les bras. Plus d'info : Astrobin Bon ciel, alain
  3. 10 points
    ça c'est vraiment l'argument spécieux par excellence. Prétendre qu'on va rendre une planète comme Mars habitable pour échapper à une planète qui, même polluée, l'est déjà, comment dire, y'aurait pas un peu foutage de gueule? Rendre Mars viable pour un million de personnes, ça coûtera cent fois plus que de développer les technologies pour nettoyer la Terre, donc commençons par ça.
  4. 9 points
    Bonjour à tous, A nouveau une galaxie, M88 (NGC4501) située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Cette galaxie spirale vue de 3/4 est distante de 60 millions d'années-lumière. Son diamètre apparent est d'environ 7'x4' * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 19 images de 5min, 12 images retenues (soit 1h de pose seulement), nuit du 17 au 18 mai. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive et rejet sigma clipping + mise à l'échelle) de 12 images avec master dark (9 Darks, 0 Flat, 0 Offset). Logiciel : Siril * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Réduction du bruit chromatique. Réglage des tons foncés / tons clairs. - Masques de fusion : contraste, traitement par ondelettes, fond de ciel. - Réduction du bruit chromatique. Réduction du bruit par médiane. Ajustement des niveaux. Correction gamma. Saturation. - Logiciels : Siril, Iris, CS2 * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page : http://encelade18.free.fr/photos/M88.html
  5. 8 points
    Hello la nuit dernière était pas si mal. Il y avait de la turbulence vers 10 km et ça se voyait, mais avec un jet stream assez lent ça n'a pas totalement détruit les images. Dans les couches inférieures c'était d'une stabilité de rêve en revanche. Je me suis concentré surtout sur Jupiter, c'est là haut qu'il se passe des choses en ce moment avec une bande nord bien torturée. Je ne sais pas si @Christophe Pellier sait expliquer ce qui se passe ? J'ai fais deux versions, une avec les satellites EDIT, je viens de faire une nouvelle version avec AP=40 pix au lieu de 72 initialement et ça change beaucoup ! Donc je remplace la vue ci-dessus. Et une avec des détails un peu plus fins encore. Je crois que j'ai trop poussé le traitement, je me remets à utiliser astrosurface il n'est pas simple à doser mais ses filtres sont quand même bien intéressants. EDIT : il faudrait refaire celle-ci avec des APs plus petits aussi. Ensuite un petit coup de Saturne, une seule vidéo de 3 minutes en L se démarque. Détail très fun, on voit de nouveau la partie sud qui tire sur le vert ! Et pour finir Mars pour voir juste avec la caméra couleur, une vidéo de 5 minutes et je suis retourné me coucher. Elle va sur ses 10", ben ça fait vraiment petit avec un 250 mm, ... Pas évident.
  6. 8 points
    Ce que je ne comprends pas, c'est l'intérêt, même pour une humanité en déroute complète, d'aller s'installer sur Mars. Au delà des moyens financiers et technologiques, même une terre totalement ravagée par le réchauffement climatique, serait infiniment plus hospitalière que ce tas de cailloux... Mars serait un paradis verdoyant avec jungles luxuriantes, je comprendrais, mais là...
  7. 8 points
    Bon bah du coup je suis allé reprendre mes images de Wolf359 pour les combiner avec celles de New Horizon. C'est vraiment rikiki 256x256 pixels ! Voici le résultat : Pour l'image de New Horizon, credit goes to: NASA/Johns Hopkins Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute D'autres membres du forum on fait la manip ? jf
  8. 7 points
    Hello, J'en suis toujours à fin mars dans mes prises de vue, je suis trop lent Champ sympathique dans les Chiens de Chasse, toujours T250 f/4 et Atik One, 4 heures en luminance et 2 en couleurs par unitaires de 300s. Full : https://www.astrobin.com/full/f6ibxb/0/?real=&mod=
  9. 7 points
    Bonjour à tous, Premières aurores d'une longue série capturées fin janvier depuis le village d'Abisko situé au nord de la Suède à 68° 18' de latitude. Ce n'était que du Kp 1 à 2. Philippe Morel.
  10. 7 points
    Et, en analysant les données obtenues par le spectromètre de masse de Cassini INMS (Ion and Neutral Mass Spectrometer) lors des derniers passages orbitaux de la sonde au plus près de Saturne, une équipe franco-américaine dirigée par Joseph Serigano (Johns Hopkins University) a mesuré la composition de la haute atmosphère de la planète dans sa partie faisant face au bord intérieur des anneaux. De cette façon, les chercheurs ont pu déterminer la densité des espèces chimiques présentes dans ces hautes couches atmosphériques. A partir de cela, ils ont pu calculer la quantité de matériau tombant sur Saturne en provenance des anneaux intérieurs, et plus spécialement de l'anneau D. Ces résultats confirment parfaitement des travaux antérieurs qui expliquaient ce qui devrait être une disparition rapide des anneaux de Saturne, à commencer par les plus internes. https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2020/06/saturne-les-anneaux-se-desagregent.html
  11. 7 points
    Bonjour, Les forces de marée dans le système de Saturne feraient migrer les satellites vers des orbites plus éloignées bien plus efficacement que ce que l'on pensait. C'est ce que semble prouver des travaux conduit par Valery Lainey (JPL et Observatoire de Nice) et son équipe. Ces changements amènent les satellites à des résonances orbitales participant elles-même à l' échauffement interne de leurs croûtes. Les théories standards prédisaient une migration négligeable pour un satellite éloigné comme le Titan or ces nouveaux résultats montreraient que ce processus est 100 fois plus efficace que ce qui était envisagé. De ce fait, l'éloignement des satellites et les anneaux de Saturne auraient évolués beaucoup plus rapidement que ne le pensaient les chercheurs. https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2020/06/titan-se-fait-la-malle.html
  12. 6 points
    Bonsoir, Il a bien fait beau pour le premier quartier fin mai, et j'en ai profité pour essayer de prendre la lune dans les mêmes conditions chaque soir. Pas spécialement en avance pour traiter mes images, comme d'habitude, mais je vous présente une planche, et un GIF animé, pour les 5 soirs du 27 au 31 mai 2020. Chaque image est un stack des 16 meilleures sur ~200, avec un léger unsharp. Lunette Taka FC100-DL @900mm, ASI1600, filtre rouge (y'avait de la bise). Elle a quand même une orbite drôlement torturée notre lune, ça balance dans tous les sens et elle se rapproche vite! au début j'ai essayé de caler l'orientation à l'oeil sur le terminateur, mais ça n'était pas assez précis, l'animation sautait un peu, alors j'ai pris des mesures dans Atlas Virtuel de la Lune pour aligner proprement. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur Sylvain
  13. 6 points
    Salut les bronzés (ou pas encore, mais ça ne saurait tarder pour les astram solaires que vous êtes !), voici un petit disque CaK de ce midi juste avant que les premiers voiles ne commencent à se pointer par ici... ouf, j'ai enfin pu observer cette zone active qui me faisait envie sur vos dernières images (et faudra que je pense à laisser le chapeau près du télescope, la fraicheur des derniers jours m'a fait oublier que ça cogne fort et vite en juin !) Taka FC100DL (@82mm) f=900mm, lunt CaK 1200, ASI1600, 32 images J'ai tenté aussi AR2765 en lumière blanche, mais je ne vous la montre même pas... trop petit pour le matos du jour, pas grand chose à en tirer avec 1500 de focale... la prochaine fois je dégaine direct la powermate 5x ! bonnes observations, Sylvain
  14. 6 points
    Bonjour Ngc 5987 dans la Dragon est une spirale de classe SB un peu singulière, elle est traversée par différentes zones de poussières, certaines semblent se rejoindre vers le coeur. Je pense qu'il s'agit d'un effet de perspective. C'est un objet assez difficile à imager à 0.5"/pix , sa magnitude globale est à 12.4, mais sa luminosité surfacique est seulement de 14. Cet objet est situé à 140 millions d'AL est se présente avec un diametre apparent de 4' d'arc environ. Conditions d'amusement : 20 x 250 secondes au C11HD F10 & la Sbig ST10XME. Ciel péri urbain Lillois SQM 19.4, seeing moyen de 1.9" d'arc en pré images de 3 secondes. Fond de ciel sur une brute de 250 secondes = 1100 ADU, bruit de fond = 29 ADU (mesure Iris) Traitement Iris et PS cs2 Image 2100 pix : Relevés de seeing habituel poses courtes/pose longues. Seeing courtes poses : 1.9 à 2.05" d'arc (1 à 10 secondes) Seeing longue pose autoguidée : 2.1" d'arc (260 secondes) Soit un écart de 10% environ entre courte pose et longue pose autoguidées, cohérent avec les précédentes mesures. Détail des valeurs relevées sur brutes, pour les intéressés : http://www.astrosurf.com/chd/forums/n5987_seeing.jpg Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  15. 6 points
    ... de son côté, Madame "déconjonctionne" gentiment... Aujourd'hui, à 14 h 45, à 12° à droite du Soleil... Toujours Dob 250 + smarphone
  16. 6 points
    L'expérience est un succès ! Communiqué de la NASA : https://www.nasa.gov/feature/nasa-s-new-horizons-conducts-the-first-interstellar-parallax-experiment C'est du jamais vu : Proxima Cen photographié depuis la Terre et depuis la position de NH et Wolf 359 :
  17. 5 points
    Presqu'un un an après l'envoi du matériel, enfin notre première lumière officielle du Chili (Fabio Mirra, Jean-Christophe Philippe, Didier REDIGER-LIZLOV) NGC 5128 : Centaurus A Centaurus A, également appelée NGC 5128, est une curieuse galaxie elliptique massive avec, en son cœur, un trou noir supermassif. Elle se situe à environ 12 millions d'années-lumière de la Terre dans la constellation du Centaure et a la particularité d'être la galaxie radio la plus puissante du ciel. Les astronomes pensent que le noyau lumineux, les fortes émissions radio et les détails en forme de jets de Centaurus A sont produits par le trou noir central dont la masse équivaut environ à 100 millions de fois celle du Soleil. La matière des parties centrales denses de la galaxie dégage une grande quantité d'énergie lorsqu'elle tombe sur le trou noir. Le rayonnement qui remplit la majorité de l'image vient des centaines de milliards d'étoiles plus vieilles et plus froides. Toutefois, contrairement à la plupart des galaxies elliptiques, la forme lisse de Centaurus A est perturbée par la large bande irrégulière de matière sombre qui obscurcit le centre de la galaxie. La bande sombre contient une grande quantité de gaz, de poussière et de jeunes étoiles. Les amas lumineux de jeunes étoiles situés en haut à droite et en bas à gauche des bords de la bande montrent le rayonnement rouge de nuages d'hydrogène à formation d'étoiles, alors que quelques nuages de poussière isolés se dessinent sur l'arrière-plan étoilé. Ces structures et les puissantes émissions radio constituent un indice fort indiquant que Centaurus A est le résultat d'une collision entre deux galaxies. La bande poussiéreuse est probablement le reste méconnaissable d'une galaxie spirale en train de se déchiqueter sous l'effet de l'attraction gravitationnelle de la galaxie elliptique géante. Deux groupes de filaments rougeâtres, pratiquement alignés avec les énormes jets proéminents sur l'image en radio, s'étendent de la galaxie vers le coin gauche de l'image. Les deux ensembles de filaments sont des nurseries d'étoiles contenant de jeunes étoiles chaudes. Les filaments internes s'étendent au-dessus du côté gauche de la bande de poussière, à environ 30.000 années-lumière du noyau. Les filaments extérieurs sont visibles plus loin vers l'extérieur, à environ 65.000 années-lumière du noyau de la galaxie et proche du coin supérieur gauche de l'image full et détails Astrobin : https://astrob.in/full/1arixx/0/ [Source ESA]¶ FaceBook : https://www.facebook.com/Los-Calvos-Observatory-383526525524141 Instagram : https://www.instagram.com/loscalvos.elsauce/ Website :https://loscalvos-astrophotography.com/
  18. 5 points
  19. 5 points
    Il apparaît de plus en plus clairement que les rêves de conquête spatiale, interstellaires et autres, quand bien même seraient-ils possibles, ce qui reste à prouver, ne pourront advenir que si nous poursuivons la croissance économique effrénée qui seule peut dégager à long terme les ressources financières suffisantes. Autrement dit au prix de la viabilité de notre écosystème. Qui pense que ce prix est acceptable ? Et qui pense que de toutes façons ça n'arrivera pas car cette politique ne peut tenir même à moyen terme en raison de l'épuisement des ressources fossiles et des "externalités" légèrement gênantes comme le RC ? Bref les rêves d'Elon Musk c'est juste une montagne ahurissante d'argent foutue en l'air, qui va nous manquer gravement dans quelques décennies. Mais pour reprendre ce que raconte Jean-Marc Jancovici sur le sujet, les Etats-Unis sont un pays perdu pour l'avenir. Reste à savoir s'ils parviendront à gâcher le nôtre en même temps que le leur.
  20. 4 points
    salut voici la suite solaire de ce matin avec toujours la tache solaire puis une belle protu je l'avais déjà vu hier sur les disque solaire jean marc
  21. 4 points
    Signaler ce message Posté à l’instant Hello, Le mauvais temps installé depuis le début du mois laisse quelque loisir pour revenir sur les très nombreuses observations effectuées ce printemps. Période assez souvent ventée et pluvieuse, dans le Lyonnais on a eu par contre cette année des conditions très favorables sur la durée, notamment en terme de transparence. Cela a permis de multiplier les sorties, avant que les crépuscules ne deviennent vraiment très longs. Voici donc le compte-rendu de ma dernière sortie, ça se passe fin mai au T 300 dans les Monts du Lyonnais, dans de bonnes conditions météo mais hélas avec une lune quasi au premier quartier déjà. Hé oui fallait malgré tout en profiter, et surtout le contexte précédent favorable poussait à observer toujours plus ! Cette année, rencontrant des conditions moins ventées, moins froides et humides, j’ai peu à peu pris l’habitude de déplacer un peu mon spot d’observation pour pouvoir viser des constellations qui me sont habituellement cachées par la maison. En effet, la dalle utilisée habituellement dominant la pelouse est attenante à la porte vitrée, donne sur le sud, et protège donc des vents de nord. Elle est plus douillette et accessible, permet de gagner quelques minutes pour tout installer et transporter, notamment quand il faut tout ranger à 2h du mat’ Mais le mur de la maison contre cette dalle cache justement les constellations du nord. Ce soir là, donc, le thème ce sont les galaxies de la Grande Ourse faciles, de mag < 11, non encore vues au T 300. Je m’installe donc dans la pelouse plus exposée au froid, mais permettant une vue dégagée sur ces galaxies de l’ouest de la Grande Ourse. Elles basculent déjà bien sur l’horizon. Donc, les conditions ne sont pas au top, galaxies déjà assez basses, et lune présente, mais déclinante tout au cours de la soirée et bonne transparence tout de même. Je me dis qu’alors le 300 doit pouvoir montrer quelque chose … Comme souvent quand les jours grandissent, j’attends la nuit noire en admirant quelques étoiles doubles. Je commence tout simplement par la Polaire à 96 X (mag 2 /8.2, écart 18’’4), qui a au moins l’avantage de rester dans le champ ! C’est une belle surprise, elle est facile et bien séparée, avec une forte différence d’éclats. Le compagnon est tout de même bien visible, bleuté un peu sombre, très près de Polaris qui est blanche et éclatante avec ses aigrettes ! A 56 X elle est encore bien résolue, mais plus serrée, la secondaire plus fine. Après deux autres doubles plus classiques, je suis de nouveau séduit par sigma2 Grande Ourse (mag 4.9 / 8.5 écart 2’’4) à 96 X qui ressemble à la Polaire en plus serrée. La principale est éclatante et la secondaire encore facile en vision directe mais très fine. Elles sont serrées mais bien résolues, avec un joli contraste de couleurs : jaune pour la principale, nettement orangée pour l’autre. Mais il est temps de passer aux choses sérieuses, le ciel s’assombrit et les étoiles claquent assez bien malgré la lune ! Commençons par des galaxies assez contrastées, comme NGC 2681. Malgré sa classe de spirale SAB(rs) selon de Vaucouleurs, elle reste en effet petite et fort condensée sur un noyau assez brillant, facile à voir. Le halo diffus n’est que vaguement perçu, mais est-ce lié à sa proximité avec la lune et un ciel pas totalement noir ? J’avais notée déjà évidente cette galaxie à la lunette de 100 mm. NGC 2985 présente un peu le même aspect, en un peu plus diffuse et moins contrastée. Le noyau est toutefois assez brillant, comme la précédente il s’agit d’une galaxie LINER au noyau très actif. Une étoile de mag 12.5 à env 2’ E « décore » un peu le tout. En grossissant je perçois un peu plus de détails que sur la précédente, notamment une légère ovalisation montrant un halo à peine irrégulier, avec peut-être de vagues nodosités. Avec NGC 3310, Galaxie de l’Archer, l’intérêt monte en puissance ! Sur les photos on comprend cette appellation. Encore une spirale, mais de structure fort irrégulière, provoquée certainement par une collision passée entre deux galaxies. Bizarre que cette galaxie ne soit pas plus connue, car à la lunette elle m’a toujours paru assez contrastée déjà. Au T300, elle est facile en vison directe et brillante en VI1, mais pour autant ne montre pas grand-chose de plus qu’une forme vaguement rectangulaire tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre jusqu’à 170 X. A 270 X par contre on capte d’autres détails ténus : une sorte de ligne plus marquée au centre avec une nodosité à E, une zone sombre sur le bord S, et peut-être aussi au N, une légère granulosité côté O, un très faible halo O et N. Enfin il me semble percevoir une zone sombre au milieu à E du noyau. Bien sûr tout cela serait à vérifier avec un 400 ou plus … Voilà, je suis en forme maintenant pour attaquer le groupe de galaxies proche de la nôtre, « seulement » ( !) 10 millions d’AL, à savoir M81 / M82 et consorts. Je commence par NGC 2976 que je trouve fort intéressante. Simple halo diffus et uni aux lunettes, c’est ici une grande galaxie très ovalisée NO/SE, d’allongement jusqu’à 5/1 en VI je dirais. Elle garde un aspect diffus sans centre marqué, aux limites assez mal définies mais m’apparaît plus nette sur le bord E, et plus renflée côté O vers une étoile de mag 13. La pointe NO paraît plus fine à petit grossissement, peut-être parce qu’une étoile de mag 14.2 s’y niche, bien confirmée en VI à 170 X. Une impression de mouvement se décèle sur le disque, ainsi que de difficiles irrégularités. Ensuite, NGC 3077, la petite voisine du duo de Bode, bien que de classe irrégulière me semble bien régulière au contraire, avec une douce lueur en dégradé depuis le centre plus brillant mais sans noyau. Elle est très facile à brillante, un peu plus contrastée que la précédente. Place enfin à M81, qui bien entendu impose par sa dimension et son éclat, surtout au centre. Il y a un fort gradient entre le centre brillant, très petit mais non ponctuel et entouré d’un bulbe ovalisé, et le disque fort diffus et étendu, se perdant dans le ciel. Le duo écarté de mag 11 sur la partie S est du plus bel effet. Au bout d’un moment je perçois très vaguement une notion de courbure vers le bout des extensions, dans le bon sens sans le connaître à l’avance. Nous sommes à 96 X, en grossissant cela se dilue trop dans le ciel. A 56 X cette structure en S est moins bien perçue, par contre le départ de l’extension N depuis le centre semble plus appuyée, en forme de ruban un peu. En VI le tout atteint un fort degré d’allongement, assez spectaculaire, mais on sent que globalement on souffre un peu de la présence de la lune. Mais ce n’est rien à côté de sa voisine, la grande M82, qui présente une quantité de détails et un contraste autrement importants ! Il faudrait passer par le dessin, la description risque d’être trop longue ! Mais le souci avec un peu de diamètre c’est qu’on s’attend forcément à monts et merveilles, du coup l’effet de surprise est un peu émoussé. C’est bien, c’est beau mais on s’y attendait. Globalement on a un long fuseau assez brillant, de rapport au moins 8/1, remarquablement irrégulier : une zone allongée plus brillante à l’E délimité par 2 coupures sombres en forme de V, une autre zone sombre à O, avec l’extrémité O floue légèrement courbée vers le S (caractéristique rarement décrite). Toute la partie E est bien plus floue, plus unie et évasée vers le bout. On note quelques vagues encoches sombres sur le bord S. En grossissant on perd du contraste mais on gagne quelques détails, une ou deux condensations quasi stellaires sur la côté O à 270 X. Finalement un joli compromis entre contraste global et amorce de détails semble être à 96 X, mais pour mieux voir les coupures sombres il faut alors grossir ! Joli sujet pour un futur dessin en tous cas ! Je passe alors rapidement sur une jolie spirale brillante qui m’avait plu à la lunette, NGC 2841, mais là le charme n’opère pas, trop basse et près de la lune certainement. La partie centrale est vue en VD mais le gradient entre les extensions diffuses est fort, ces dernières sont faibles. Il y a quelques étoiles remarquables proches mais sans autre détail, je la juge en-deçà de son potentiel réel. C’est ensuite NGC 2768, une elliptique de type E6, fortement allongée, et d’éclat juste sous la mag 10, qui passe à la Casserole, si j’ose dire, sans jeu de mots foireux. Ces caractéristiques prévoyant un accès facile se révèlent justes, elle est clairement visible en VD3 (dernière échelle de la vision directe). La forme me paraît pourtant curieuse, avec un noyau assez facile et un bulbe rond autour, le tout prolongé de chaque côté par de fines extensions, très effilées en VI à 170 X. Plus intéressante, NGC 3079, spirale barrée vue presque par la tranche, flirtant avec la mag 11 apparaît d’abord comme un pâle fuseau N/S limite en VD. On dirait une petite M82 avec un peu d’attention ! En effet des irrégularités de surface apparaissent assez facilement à 96 X, ainsi qu’une étoile de mag 13.9 à l’extrémité N. Elle est aussi légèrement bombée coté E, traduisant l’angle sous lequel on la voit, pas totalement par la tranche. A 170 X les détails de surface sont confirmés mais curieusement ne se montrent pas mieux, la partie centrale est par contre clairement excentrée vers le S et deux étoiles de mag 14 se montrent bien vers le bord O. Intéressante à détailler à plus gros diamètre ! Notamment le Double Quasar de la Grande Ourse se trouve à proximité, mais de mag 16.5 ! Enfin, je finis sur un objet que je voulais voir depuis quelque temps, dont j’avais été privé auparavant par l’arrivée de nuages sitôt pointé ! Il s’agit du duo NGC 3718 / 3729 dont on a parlé sur le forum. Astrophysiquement très intéressant, il souffre un peu ce soir de conditions non parfaites, et reste diffus. NGC 3718 a été recensée par Alton Arp sous le n° 214 dans la rubrique « Irregularities, absorption and resolution ». C’est une belle spirale barrée SB(s)a largement en forme de S, présentant une fine bande d’absorption la traversant de part en part, et qui est en interaction à priori rapprochée avec NGC 3729. Visuellement, à 96 X le duo est bien visible (VD3) dans le même champ, mais assez diffus. NGC 3729 est située juste au N d’un duo de mag 11.6 et 11.8 NGC 3729 est plus petite et plus contrastée, ovalisée, juste au NE d’une étoile mag 11.7. Il faut grossir pour capter un peu plus d’informations. Sur la petite 3729, on perçoit une zone centrale un peu plus marquée allongée NE/SO entourée d’un halo perpendiculaire, irrégulier. Sur 3718, ce n’est pas très clair, tantôt on voit une partie principale en barre, tantôt une vague condensation à O, mais le halo E semble se courber vers le S, ce qui est constaté sur photo ! Hélas je n’ai pas penser à prolonger un peu dans cette direction pour aller chercher le faible groupe de galaxies Hickson 56 ! Je pense aussi qu’il aurait fallu d’autres conditions … Voilà, forcément en cette saison, toutes ces belles choses m’ont fait largement dépasser ma « limite physiologie » de minuit, et ce sans fatigue aucune le lendemain ! J’ai noté avec plaisir cela sur plusieurs sorties de ce printemps, m’ouvrant des perspectives sur la période début juin – mi juillet que j’avais l’habitude de bouder un peu en raison des crépuscules interminables ! Bon ciel à tous, quand ces nuages voudront bien laisser place maintenant aux constellations d’été, ou du moins à des transitions encore galactiques comme celles du Bouvier ou de l’est de la Vierge !
  22. 4 points
    Pour EM c'est sans aucun doute un rêve d'enfant, faut qu'il grandisse
  23. 4 points
    On est loin de la limite du tube. Lorsque c'est très stable la couche bleue est bien mieux que la rouge et la L, alors que là elle est beaucoup moins bonne. Une vidéo montre bien comme ça gigotait à petite échelle. Faible amplitude mais rapide. Le B est de beaucoup à la traine, voici comparé à L et R
  24. 4 points
    Perso par exemple je n'ai pas connu les deux guerres mondiales ni les guerres napoléoniennes tout ça.. et j'ai aussi raté de peu la découverte de l'Amérique de Christophe Colomb . Je sais que ce sont des histoires de vieux cons, et aujourd'hui tout ça est tellement ringard.. mais j'ai pris la peine de me renseigner un peu. Avant on appelait ça "la culture". Bien malheureusement, au lieu d'être utilisé pour la science et l'exploration du système solaire (par exemple), avec Musk ce précieux "potentiel d'enthousiasme" tend à être dévoyé essentiellement vers des projets totalement délirants, insensés, sans issues ni intérêt réel pour l'humanité. Agiter sans cesse le mythe prométhéen de "la conquête", la lier au culte bien ricain de la "nouvelle frontière", "des pionniers" et oser transposer cette névrose dans le projet de bâtir une colonie sur Mars en à peine 20 ans en y expédiant un million de riches bobos désœuvrés se faire joyeusement irradier, mais qui peut encore gober des conneries pareilles aujourd'hui ????... Je trouve ça très inquiétant. Sans parler de "l'espèce interplanétaire", intergalactique même.. allons y gaiement ..
  25. 3 points
    Salut, Je vous soumets cette image de Ngc 4490 alias la galaxie du Cocon dans les Chiens de Chasse et de sa petite copine ngc4485. Ngc 4490 est à l'origine une spirale barrée mais ngc 4485 lui a violemment refait le portrait après l'avoir transpercée... Pas cool la copine Et pour une fois, je vous engage à aller voir la full pour les détails de ces deux malheureuses : http://astrosurf.com/jousset/images/deepsky/galaxies/cdk/ngc4490-cdk-2020-f.jpg Planewave CDK 318mm f/8 + STL4020 L : 44x4min et RGB : 11x3min en b2x 14 avril 2020 - SQM 19,9 - Fwhm brute L 240s : 2,2". Traitement : MaximDL, Iris et PS CS2 En espérant qu'elle vous plaise, Marc http://www.astrosurf.com/jousset
  26. 3 points
    Bonsoir les noctambules, Ce matin, très tôt réveillé à cause des Rafales, pas le vent mais ceux avec des réacteurs au cul, no contents de nous emm... à longueur de journée nous pourrissent aussi nos nuits Bon du coup j'en ai profité pour . . . mais aussi pour jeter un oeil dehors ayant aperçu de la lumière Et qu'aperçois-je à part la Lune ? Juju et Saturne qui me faisaient de l'oeil Alors forcément je me suis habillé pour aller leur rendre une petite visite. La caméra 224MC étant déjà installée sur le C8 avec une barlow 2x et l'adc yavépuka Pas le temps de vérifier ni de collimater, on y va comme ça. Par contre, il passe des trucs bizarres devant Juju Et mon ordinosaure a bien pédalé aujourd'hui J'ai 3 Juju sympas avec la surprise : A 3h18 TL : A 3h49 TL : A 4h02 TL 4000 images conservées avec Autostakkert, balance auto, niveaux et contraste sous PSP Et vous pouvez constater ces lignes verticales sur toutes mes images J'ai bien une petite idée sur l'origine de ces lignes parasites mais je ne suis pas spécialiste des ovnis ! S'il en passe un par ici j'aimerai bien avoir confirmation J'ai fait aussi un petit GIF : Puis je suis passé à Saturne avec 2 images qui tiennent à peu près la route Là c'est 4000 images aussi mais traité avec Astrosurface : A 4h32 TL : Et à 4h50 TL : Le brouillard commençant à se lever, je n'ai pu faire que 2 films de Mars et en jonglant avec l'exposition J'ai traité quand même avec Autostakkert et finitions sous PSP et redimensionnée à 120% A 5h14 TL : Voilà les amis c'était ma petite participation planétaire. Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  27. 3 points
    Bonjour, En fouillant dans mes disque durs j'ai retrouvé cette image de la Lune du 21 septembre 2019 prise au crépuscule du matin avec ma TSA 120 munie du FFC Baader et mon Nikon D850! Traitement de 30 images avec AS!3, Iris et DxO PhotoLab. Bonne soirée Christian
  28. 3 points
    Bonjour à tous, Quand les conditions météo ne sont pas terribles depuis longtemps, on fini par tenter un peu n'importe quoi Donc sur les 2 dernières nuits, entre les nuages, avec le vent et la Lune, j'ai tenté M64 ... Je n'ai pu conserver que 6 poses de 300s en luminance et ... 2 de 300s par couche en R, G et B ! Résultat sans prétention, heureusement que c'est un objet bien brillant
  29. 3 points
    Bonjour, Lunette 80ed sur HEQ-5 et asi 290mc Toujours en poses courtes (pardon Christian !) , je suis obligée en raison de la PL et de la lune, le fond de ciel monte trop vite autrement. Poses de 4s pour celle-ci, j'ai gardé 25% de 2927 poses soit 48mn. Traitement siril et photoshop (ça commence à venir) Merci pour vos avis avisés !
  30. 3 points
    Le coeur palpitant de Perseverance a été livré ! Traduction automatique : https://www.energy.gov/ne/articles/nuclear-power-system-delivered-florida-nasa-s-perseverance-rover Un système d'énergie nucléaire livré en Floride pour le rover Perseverance Le département américain de l'Énergie a livré avec succès son dernier système nucléaire au Kennedy Space Center en Floride - le site du lancement de Mars 2020 par la NASA plus tard cet été. Le générateur thermoélectrique à radio-isotopes multi-missions (MMRTG) a été alimenté, construit et testé par les laboratoires nationaux du DOE pour alimenter le rover Persévérance de la mission . Alimenter l'exploration spatiale Perseverance sera le premier rover à utiliser du plutonium créé par le Oak Ridge National Laboratory (ORNL). Le laboratoire, avec les laboratoires nationaux de l'Idaho et de Los Alamos, aide la NASA à renforcer son approvisionnement en carburant pour le plutonium-238, un isotope utilisé pour les missions dans l'espace lointain. ORNL a récemment automatisé une partie du processus de production permettant au laboratoire de produire jusqu'à 400 grammes de Pu-238 chaque année, se rapprochant ainsi de l'objectif de la NASA de 1,5 kilogramme par an d'ici 2025. Avantages du MMRTG Les systèmes d'alimentation par radio-isotopes (RPS) convertissent la chaleur générée par la désintégration naturelle du Pu-238 en énergie électrique. Le MMRTG fournira de l'électricité pour les opérations de base du rover Perseverance et maintiendra les outils et les systèmes du rover à des températures optimales. Le système électrique a une durée de vie opérationnelle de 14 ans qui dépasse les besoins énergétiques du voyage d'un an du rover vers la planète rouge et de son exploration. Infrastructure du système d'alimentation radio-isotopique Le DOE maintient l' infrastructure essentielle pour alimenter, construire et tester chaque système d'alimentation. ORNL fournit les matériaux et le matériel de la source de chaleur pour les missions de la NASA. Los Alamos National Laboratory purifie et encapsule le plutonium-238. L'Idaho National Laboratory assemble, teste et assure la livraison finale du RPS. "...Le MMRTG, F-2, est le dernier système d'alimentation fourni à la NASA par DOE dans une relation à long terme pour accomplir de grandes choses dans l'exploration spatiale..." (STEPHEN JOHNSON, DIRECTEUR DE L'ÉNERGIE NUCLÉAIRE SPATIALE ET DES TECHNOLOGIES ISOTOPIQUES AU LABORATOIRE NATIONAL DE L'IDAHO) La livraison et l'installation du MMRTG achèvent la phase de production RPS de ce projet. Une vérification d'ajustement à chaud a été effectuée pour tester le système du rover lorsqu'il était alimenté par le MMRTG. Une petite équipe d'INL surveillera le système d'alimentation 24h / 24 jusqu'à son lancement prévu le 17 juillet 2020. Prochaines étapes Le DOE continuera de soutenir son solide partenariat avec la NASA. Son prochain MMRTG est destiné à propulser la mission de Dragonfly pour explorer la plus grande lune de Saturne, Titan. Étant donné que l'énergie solaire n'est pas une option viable dans l'atmosphère brumeuse de Titan, le MMRTG jouera un rôle majeur dans l'alimentation en énergie du vaisseau spatial. Dragonfly devrait être lancé en 2026.
  31. 3 points
    Pendant ce temps là, dans un style assez proche, d'autres (enfin, un au moins : Kevin M. Gill du JPL) s'amusent à essayer d'extraire le meilleur d'images vieilles de 46 ans (Mariner 10) : https://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA23791 Vénus a-t-elle changée au niveau de la circulation des masses nuageuses ? La profondeur de l'imagerie UV des deux sondes est-elle comparable ?
  32. 3 points
    Moi je trouve ça génial au contraire. Que ces guignols débarrassent la planète, ça fera de la place, et plus ils iront loin et se feront irradier, et moins ils transmettrons leurs gènes.
  33. 3 points
    J'ai repris le traitement de 0 en prenant des AP plus petites et en fait jusqu'à 40 pixels je gagne car la turbu était vraiment de petite échelle. Donc voici la version définitive.
  34. 2 points
    Bonjour à tous J'ai profité fin mai de l'arrêt du trafic aérien pour tester un petit objectif "allsky" de 1.25 mm avec l'ASI178M. Les nuits bien claires et bien sèches (ça a bien changé depuis ...) m'ont également facilité la tâche. J'ai pu ainsi lancer en boucle une série de pauses de 10 secondes chacune entre 23h15 et 4h30 dans la nuit du 27 au 28 mai dernier. Malgré l'absence d'avions, il y a encore pas mal d’objets à traîner dans le ciel ... Toutes les images (recadrées) sont présentées avec leur taille d'acquisition. Pascal Passage de l'ISS à minuit avec une pause de 10 secondes (la Lune se couche à l'ouest) : Addition de 24 pauses sous Iris Addition de 24 pauses sous Starmax. La trajectoire de l'ISS croise celle d'un satellite circumpolaire. Une petite animation du passage de l'ISS (je mets le lien car je n'arrive à intégrer la vidéo dan le message) https://youtu.be/q9jb8TOTFBA Et pour finir, en bonus, Jupiter, Saturne et le levé de Mars vers 4h30 du mat avec la Voie Lactée dominant le ciel (addition de 21 pauses sous Iris)
  35. 2 points
    Hello tout le monde, Après un an de chantier, je suis fier de vous présenter mon nouveau joujou ! Un dobson T400 facilement transportable et relativement léger (30Kg), optiques mirro-sphere. Reste encore quelques petits réglages et finition, mais avec cette météo je n'ai pas pu résister à une première session dessin. Enorme Merci à @fred-burgeot pour ses précieux conseils. Je me suis très largement inspiré du design et dimensions de son télescope (le carbone en moins...). Et merci à Fred d'ARP83 (http://arp83.fr/) pour le coup de main sur une partie des pièces alu (notamment les inserts alu pour mes tubes carbone). Voici quelques photos de l'engin : Donc hier soir, objectif M61 avec la SN du moment ! mais trop compliqué. Mon ciel est trop pollué, MVLON estimé à 4.9 (région Nantaise...) et j'avais la "flem" de bouger pour ce premier essai. Me suis donc rabattu sur des cibles plus simples : NGC4565 et M64. Plutôt très content de ce que j'ai vu même si le fond du ciel était vraiment très lumineux, les dessins sont donc un peu flatteur sur ce point. Hâte de tester avec un ciel plus noir ! M64 - 220x NGC4565 - 220x Bonne fin de journée ! Guillaume
  36. 2 points
    Merci beaucoup d'être passés et pour vos commentaires sympas et judicieux Djorge, Pascal, Alain, Jean-Marc et Patrick ! Et merci à Christian, Michel et Sauveur pour les like ! Mais oui, Lucien a eu la gentillesse de reprendre avec moi le traitement d'une ancienne Jupiter et je lui en suis très reconnaissante. Ensuite j'ai refait les traitements des Jupiter de cette année et je vois qu'en fait, c'est la turbulence qui gâche le résultat. Donc à moins d'avoir des conditions meilleures, je crains de ne pouvoir produire que des bouses floues. Tout à fait ! Alors c'est là que j'ai réfléchi : la première version a été traitée par astrosurface, les étoiles sont mieux mais les couleurs sont moins bien. La deuxième version a été traitée par siril, les couleurs sont mieux mais les étoiles plus empâtées donc (et c'est là que mon neurone va montrer tout son potentiel) : je vais essayer de refaire une troisième version en tenant compte des deux . Ou alors je vais laisser tomber ce M13 et j'en ferai un autre à la prochaine éclaircie (c'est bien aussi ) Merci Jean-Marc et Patrick ! Oui je trouve que j'ai progressé quand même pour le traitement. Déjà siril et photoshop ne me rebutent plus, j'arrive à m'y mettre : c'est énorme et ça va me permettre de m'améliorer ! Merci à tous et bonne journée
  37. 2 points
    merci encore.... Trop de détails dans le coeur ne ferait pas très naturel... La couche Ha arrivera prochainement (faut qu'on désarchive ;-) !)
  38. 2 points
    merci, merci Disons que l'apprentissage le plus délicat est la manipulation des commandes de la monture tout en gardant l’œil à l'oculaire pour ramener systématiquement le limbe solaire tangent à la fente. Ça a vraiment été un peu galère au début puis maintenant j'ai tellement l'habitude que c'est devenu une tache assez simple ; surtout si la mise en station est convenable ; sans toutefois avoir besoin d'une très grande précision. Maintenant il m'arrive d'utiliser une rondelle pour l'un des bords de la fente pour avoir un effet coronographe et là l'effet est très sympa car on voit une grande portion du bord solaire et lorsque les protus sont assez étendues en longueur le spectacle est saisissant. Je dois avoir quelques vidéos et si demain le temps le permet je vais essayer d'en faire une...
  39. 2 points
    Bonjour à tous, cet après midi vers 13h00 locales une trouée au travers des nuages... Turbu forte. Lunette 228 mm HA modifiée PST 1A + BF-15 + Barlow 2x / Basler 1920-155 env 150 images. Traitement sous AS3 , Astra Image et CS6. Phil : Site perso : http://www.photoastro.com/ Version colorisée:
  40. 2 points
    Lui c'est le savant de Marseille L'andouille c'est Vire ou Guémené
  41. 2 points
    30 nouveaux candidats cratères de Titan, identifiés sur l'imagerie radar (SAR = Synthetic Aperture Radar) de Cassini : Crédit: Hedgepeth et al. Leur taille en km est indiqué après le D, le degré de certitude après le C (1 : tout à fait certain ---> 4 : incertain) et leur nom dans quelques cas : "Nath", etc .. Source : Icarus du 15 mai 2020 https://ars.els-cdn.com/content/image/X00191035.jpg https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0019103519300454 https://www.syfy.com/syfywire/are-rivers-of-liquid-methane-washing-away-craters-on-saturns-moon-titan Ce qui amène à un total de 90 cratères d'impact possibles à certains ... Parmi les précédents identifiés, à gauche : "Afekan" (115 km), et à droite : "Sinlap" (80 km) : Crédit : NASA/JPL-Caltech/ASI https://planetarynames.wr.usgs.gov/SearchResults?target=TITAN&featureType=Crater, craters
  42. 2 points
    "Bode's Galaxy" - M81 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49568357466/ Galaxy M109 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49606702636/ "Eskimo Nebula" NGC2392 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49610540331/ "Whirlpool Galaxy" M51 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49682910111/ Galaxy NGC1055 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49622662598/ "Crab Nebula" M1 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49690320988/ Galaxy Group ARP269 ("Cocoon Galaxy" NGC4490 & NGC4485) https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49814671618/ Galaxy NGC4725 & 4712 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49835573212/ "Whale Galaxy" NGC4631 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49840819516/sizes/o/ Galaxy NGC2903 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49842635562/sizes/o/ Galaxy M66 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49686230192/ Galaxy M65 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49850399688/sizes/o/ "Horsehead Nebula" Barnard 33, Nebula IC434 & NGC2023 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49985521407/sizes/o/ "Crescent Nebula" NGC6888 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/49992884302/sizes/o/ "Bubble Nebula" NGC7635 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50016910378/sizes/o/ .
  43. 2 points
    Commis par le même & incontournable Jason Major : cette jolie composition colorée de Janus, qu' Audoin Dollfus aurait appréciée, j'imagine ! http://www.astrosurf.com/astrojanus/decjanus.htm https://twitter.com/JPMajor/status/1221870531571601410 https://www.instagram.com/p/B71ZHkPHnYT/
  44. 1 point
    Hello hello Je crée le post pour regrouper tous mes snipes CP pose courte et surtout pour partager mon process qui pourrait servir à d'autre A+ David ********************************************************** Deep Sky Planetary Technique 4.0 FAPSC (by Shaihulud) (F) Pour les acquisitions avec Firecapture : - Je commence à filmer quand le soleil passe -15° et je stop quand il passe les -15°. - les cadrage de l'objet sont réalisés avec Stellarium. - mise au point sur étoile lumineuse mini de magnitude 6 au bahtinov. (du genre à 55° d'altitude alors que je démarre à 35°) - collimation laser une fois la mise au point correcte. (je règle le secondaire sur le centre du primaire et je met le retour sur le laser toujours au même endroit. Endroit que j'ai déterminé lors de grosse session de collimation sur étoile réalisées au moment des premier réglages de mon newton ) - re mise au point définitive sur l'étoile et direction vers l’objet. - détection de point chaud avec le bouchon et avec les mêmes réglages que les captures. - je filme en ser de 3600s soit 3600x1s, 1800x2s...... - ensuite, je fais des ser dark de 360s soit 360x1s, 180x2s..... - re détection de point chaud (pour la sesssion suivante) avec le bouchon et avec les mêmes réglages que les captures. Théoriquement, le nbre de point chaud diminue par rapport à la session d'avant. - re ser de 3600s - re..... (A) Pour le pré-traitement avec AutoStakker3 : - ouverture du ser. - fenêtre de visualisation : icone sav current all au format Tif. - ouverture du ser dark. - fenêtre de visualisation : sav current all au format Tif. - visualisation des Tif avec visualisateur windows en mode rapide et suppression des images satellites, avion, nuages, étoile filante...... (P) Pour pré-traitement avec Pipp : - onglet images : chargement des Tif provenant d'AutoStakker3. - onglet dark : chargement des Tif dark. - onglet out : sélection fichier de sorti en ser. - et clic start pour la création du nouveau ser. (S) Pour l'alignement et l’empilement avec Siril d'une session : - ouverture fichier ser provenant de Pipp. - implantation d'une zone de détection, clic droit et sélection d'étoile dans la fenêtre visualisation. je sélectionne une étoile qui éclaire pas fort sur l'image sinon, Siril est moins bon. - onglet alignement : détection sur étoile, suivi déplacement et clic alignement. - il faut que je n'ai pas d'image non détectée. - onglet empilement. Somme. sélection par FWHM. - clic empilement FWHM2,00. Puis clic FWHM2.25. Puis clic FWHM2.50..... et fermeture de Siril. - Idem pour la session de 3600s suivante. Pour l'alignement et l’empilement avec Siril de plusieurs sessions : - ouverture siril. - icone + et sélection de tous les Fit genre de FWHM3.00 - conversion en Fit. - onglet alignement. mode global et clic alignement. - onglet empilement. somme, clic empilement et fermeture de Siril. Pour le retrait de gradient : - ouverture siril. - ouverture Fit empilement final. - fonction extraction de gradient. Ordre 1. implantation de 5 carré en colonne à gauche. Idem à droite. calculer appliquer. - enregistrement sous Fitgrad non codé. - et enregistrement sous Tifgrad. (C) Pour traitement, j'utilise toujours CS2........ ********************************************************** My favorite shivers 😍 01 - http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2019_12/large.29594542_1590458217699406_3920241181450332292_n.jpg.e2053eb20ee94487acd4f8197802409c.jpg 02 - http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2019_12/large.5de68347733f2_Aapod-20170316.jpg.a7c420fbec18fc709c49c988d85349a9.jpg 03 - http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2019_12/large.5de683f339b3d_Aapod-20170926.jpg.858bfc0511f2624ca2cbada6b167cfbf.jpg 04 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10213062993763257&set=gm.1728992230445447&type=3&fref=mentions 05 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10212527527126760&set=gm.1671312276280300&type=3&fref=mentions 06 - https://www.facebook.com/asterastronomy/photos/a.1200634403351263.1073741828.1199207560160614/1609290422485657/?type=3&theater 07 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10215702107766609&set=gm.1875780095766659&type=3&fref=mentions 08 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10212999005033413&set=gm.1735302586547935&type=3&theater&ifg=1 09 - http://www.stelvision.com/galeries/image.php?id=1543 10 - https://www.facebook.com/groups/1009891179089083/permalink/1974003936011131/ 11 - http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2019_12/large.5de6844b2583d_Aapod-20181226.jpg.e5ce7bba9f166d6a7e2dac38152eb94d.jpg 12 - https://www.facebook.com/optiqueunterlinden/photos/a.197004731058517/394988184593503/?type=3&theater 13 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2093936864018203&set=a.960221347389766&type=3&theater 14 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10218831812927282&set=gm.2444401052237891&type=3&theater&ifg=1 15 - https://photographingspace.com/iotw-may-27-2019/?fbclid=IwAR2HN3RXT6QFdAYr_4qMF2h162urNYvXUcfAoOBjfs6sOC5Uj8muLc2aVeg 16 - https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10217091778800365&set=gm.2481215665223096&type=3&theater 17 - https://www.stelvision.com/astro/photo/82/?fbclid=IwAR3lEmqTwJDb7VlDOZwMGSjoVJbo0QvzYG4xf4EJW4Iykcvm85OCDmMABQg 18 - http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2019_12/large.5de684acd41f0_Aapod-20191023.jpg.2d8bdd1b0ed58537787ae8baf50d5269.jpg Approved sharing APOD (FB) 😍 01 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1869224273113025 02 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1869229426445843 03 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1870792762956176 04 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1872166406152145 05 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1890720204296765 06 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1890715160963936 07 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/1970930302942421 08 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2043340025701448 09 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2639546966080748 10 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2652033381498773 11 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2684515681583876 12 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2658743507494427 13 - https://www.facebook.com/AstronomyPictureOfTheDay/posts/2711330582235719 https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/albums https://www.facebook.com/shai.hulud.13 https://www.facebook.com/groups/812970845492793/ https://www.youtube.com/user/shaihuludshaihulud .
  45. 1 point
    Bonjour, Avec le mauvais temps j'essaie d'améliorer mes traitements . Avec siril et photoshop j'ai encore beaucoup à apprendre, mais c'est mieux. Merci beaucoup à Jean-Marc (Chani) pour ses conseils sur photoshop et à Larbucen pour son tuto sur siril. Voici la nouvelle version du M13 que j'avais posté le 19 mai dernier. Lunette 80ed sur HEQ5 asi 290mc. Poses de 4s (1125 images gardées sur 2249) Version traitée par Astrosurface et photoshop Traitement siril et photoshop : Merci beaucoup pour vos avis et pistes d'amélioration !
  46. 1 point
    Superbe, bravo
  47. 1 point
    Ok, merci. Effectivement pour une couche couleur ça suffit.
  48. 1 point
    soleil juin 2020_14_52_43_11_06_20_F001-690.ser_F496-629 redimensionné.divx
  49. 1 point
    Superbe collection David. Belle maîtrise des poses rapides et certains résultats son d'une excellente résolution. Ta m81 en 1 et 2 secondes est vraiment bien. Bravo 👍 JF
  50. 1 point
    Oula, ça fait mal de lire ça..... Le CNES a cessé de developper Hermes parce que les révisions successives du programme dépassaient le budget de manière faramineuse et réduisaient la charge utile à l'emport d'une Ariane 5 de manière si ridicule que ça revenais moins cher de sous traiter l'envoi de grosses charge utile (et d'homme) par les russes.... Hermès à été envisagée dans les années 1970, en réponse à l'hégémonie des deux blocs, puis révisées dans les années 1980 (suite a l'accident de Challenger), mais ses performances (c'était une maquette à l'échelle 1/4 de la navette) et son coût de développement ont fait qu'elle a été arrêté en 1992.... C'est pas franchement la clairvoyance des patrons de l'ESA sur le réutilisable qui les a fait arrêté... La preuve, les navettes, même si hors de prix, ont fonctionné jusqu'en 2011. Ça c'est un leurre.... Les process de qualification pour le spatial sont les mêmes pour SpaceX ou n'importe quel de ses sous traitants que pour la NASA. La seule différence c'est les circuits de qualification par étage administratifs ou les certifications et validations prennent des mois alors que les tests physiques sur les composants ne prennent que quelques semaines (j'en ai bouffé des rapports de tests quand j'étais dans l'industrie pour établir les certifications vols) .... Ce qui coute cher ce n'est pas de faire les essais sur les composants ou sous éléments, c'est le nombre de personnes qu'il faut payer a lire les rapport pour apposer un coup de tampon "ready to fly". En aornautique tu peux le comprendre, mais dans le spatial sur des vols sans emport de personnes, c'est juste histoire de blinder les assurances en cas d'échec du tir. Non, elles ont prouvé que c'est un échec en terme de cout, pas en terme technique (sauf 2 tirs sur 135 qui ont malheureusement coûté 14 vies, vraissemblablement suite a des réduction de couts de procédure de maintenance d'ailleurs). La preuve que le réutilisable fonctionne et est rentable, c'est 86 tirs réussis à coût réduit et je ne sais pas combien de premier étages ayant volé plus de 2 fois (t'imagine, le denrier lancement, là c'était le 5ème vol de cet étage). Alors question réutilisable, j'ai pas l'impression que les européens ont de leçons a donner...... Excuse moi George, (tu permet que je t'appelle George ? ) Mais ce que tu viens de dire est idiot. Le fric de la Nasa qui n'est pas le sien, comme tu dit, c'est juste celui qu'il gagne a vendre des services de sous traitance à la NASA... Il ne le vole pas à la NASA, cette dernière agence est son client... Et c'est approuvé par le congrès suite a tout un assortiement d'appels d'offres vers la sous traitance. Ça fait une légère différence.... Au cas ou tu l'aurais oublié, Boeing est aussi une société privée qui à la NASA pour client, ça fait pas d'eux des voleurs de l'argent du contribuable.... Idem pour Lockheed Martin, mais comme tu colles pas un nom d'individu sur leur société ou sur le consortuim ULA par exemple, ben c'est plus difficile de les traiter de voleurs du contribuables (je précise que je me fout de Musk comme de ma première chemise, j'ai juste du mal avec les arguments fallacieux). Ben ca risque pas d'arriver, vu que là tu confond un peu les choux et les carottes (alors que je sais que tu es un excellent scientifique !! ). Quel rapport entre une société privée appartenant à un consortium ou a un milliardaire, et une agence issue d'une assemblée gouvernementale ?????? Devine . L'un est géré par un conseil d'administration, nommé par des investisseurs, et l'autre géré par des décideurs, élus pour la plupart et ayant des comptes à rendre à leurs assemblé nationales respectives. Lequel de ces deux groupes à le plus a perde à voir sa boite couler. Si SpaceX échoue, la NASA ne s'effondre pas, et le gouvernement US ne s'en prend pas à l'agence, mais au sous traitant qui a échoué..... Si elle réussi, c'est que le choix de la NASA à été le bon et tout le monde est content (voir le vol DM2 Dragon).... Ben oui mais c'est pas le cas et ça fait 10 ans que ça dure, et qu'en face, il n'y a rien de concret y compris dans le developpement de solutions des agences européennes.... 10 ans de retard ça se rattrape pas. La main mise commerciale européenne sur le marché mondial des lancements spatiaux, c'est fini depuis plus de 5 ans. Alors encore donner des leçons sur "Ariane6 va être le lanceur de l'avenir", ça me ferais doucement rigoler si j'étais Américain, mais en tant qu'Européen, ça a plutôt tendance à me foutre en rogne....