Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 07/17/20 in all areas

  1. 27 points
    salut, jusqu'ici je n'avais eu l'occasion de voir la comète que depuis la ville de Nice, c'était sympa mais je voulais voir ce qu'elle pouvait donner visuellement dans un bon site, j'ai donc pris la voiture pour monter dans le Mercantour (col de la bonette pour ceux qui connaissent). et là j'ai pris une grosse claque hier soir, le spectacle était magnifique, rien à voir à la vision que j'en avais eu à Nice. La queue était parfaitement visible sur plusieurs degrés, j'en ai profiter pour immortaliser ce beau souvenir avec le sony A7III. voici 3 photos traitées vite fait cet apres midi. les 2 premières sont faites avec objectif samyang 25mm ouvert à 3,2 (10x30 secondes pour les étoiles et 4x30 secondes pour le premier plan) à 3200 iso. l'une est prise le soir et l'autre le matin, la lune qui venait de se lever éclaire bien le paysage sur la deuxième. la troisième photo est prise avec l'objectif sony 85mm ouvert à 2,5 avec les mêmes temps de pose. traitement PS, sequator, lightroom je ne saurai que trop vous conseiller d'aller observer la comète dans un bon site si vous en avez l'occasion, je ne regrette pas du tout la nuit passée à 4 degrés à 2800m! bonne soirée Anthony
  2. 23 points
    Bonjour à tous Toujours un plaisir d'admirer cette belle comète ! D'autant que maintenant, plus la peine de se lever à 3h30 ! Et enfin on peut l'admirer sous un ciel sans Lune et bien noir. Le spectacle est vraiment superbe, avec une queue à l’œil nu sur au moins 5-6°. Avec de simples jumelles 10 x 50, c'est une régal. Tout d'abord une photo prise le 12 juillet avec un vieux Tamron SP 300 mm à f/2.8, monté sur le Canon 6D. Addition de 35 poses de 13 secondes à 1250 iso Puis avec un 24 -70 mm à f/2.8, le 12.07. 70 mm à f/4. 3 secondes à 1250 iso. Toujours le 12.07. 24 mm à f/2.8. 4 secondes à 2000 iso. Le 13.07. 70 mm à 2.8. Pose 4 secondes à 3200 iso. Le 15.07. Pano de 6 photos avec un Tamron 70 - 200 mm à f/2.8. 90 mm à f/2.8, pose 2 secondes à 3200 iso. Toujours le 15.07. 70 mm à 2.8. Pose 5 secondes à 2500 iso. Même si c'est de la pollution lumineuse, j'aime bien la version avec la voiture qui a laissé sa traînée de lumière. Le 12.07. Addition de 20 pose de 6 secondes à 3200 iso avec Sequator. 70 mm à f/4. Le 15.07. Tamron 70 - 200 mm à f/2.8. 123 mm à f/2.8. Pose 2.5 secondes à 6400 iso. (Au-dessus de la ville d'Agen, située à 45 km) Patrick
  3. 18 points
    Bonjour à toutes et tous , Je mets le pif à 3h45 à la fenêtre cette nuit , hummm ! c'est t'ette bon pour la rouge , allons y ………….. mise en route 30 mn , en visu c'est pas mal ! allez zou la caméra………. c'est good , une p'tite capture pour voir la MAP , c'est pas trop mal………….. deuxième capture , tiens c'est tout noir , je jette un œil pour voir Pfffffffffff c'est pas possible cette région pourrie ! le couvercle comme souvent , 1 capture en 2 h Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 , et black Astrosurface . Mars en RGB le 17/07/2020 à 02h38 TU , caméra ASI 224MC + filtre IR/UV Cut Baader + ADC PA MK2 + Barlow TV Powermate x5 , image à 100% . Michel
  4. 15 points
    Je profite d'une grève impromptue des personnages des 15 premières pages de mon projet d'écriture... ( ils ne répondent plus à mes injonctions ) pour joindre ma participation modestounette aux tableaux somptueux produits pour cette comète aux semblances de Halley ( loup il y'a? ) Au bridge Sony, 8 secondes de pose à 1600 ISO , focale 13 mm, le 13 juillet à 4h20. Petites retouches et ajout d'un miroir pour qu'ondule la chevelure de la belle voyageuse. En partance demain pour une France de la préhistoire, de la bonne chère, et pour finir un sanctuaire du surf, je souhaite à tous un bel été! peut-être aurais-je le loisir d'imager de vagues comètes
  5. 14 points
    ....Depuis le 6 juin... Et oui, le 6 juillet , c'est la 1er fois que je voyais Neowise, quel grand moment, mais depuis tu est devenue un véritable monstre dans le ciel... Le 6 Juillet c’était ça: Bonjour a tous, De retour d'un trip astro de deux nuits, et 5h de sommeil cumuler sur 48h, je suis bien crevé! Mais voici quelques photos sous un bon ciel de montagne, a deux endroit différents, dont un bien connu des astronomes Voici la star du moment, le mercredi 15 au soir (***On commence doucement, partez pas tout de suite ) Un peu plus tard... Le lendemain soir, avec de l'Airglow et M31 On oublie pas la voie lactée quand même!!! Et la ptite dernière ( trop grande au 50mm!) Clic sur les images pour les détails techniques Sequator/Lightroom/PS Bon ciel a tous Guillaume
  6. 11 points
    Bonjour à toutes et tous, Enfin un ciel étoilé compatible avec mon emplois du temps, ouf ! cette comète est splendide, brillante , étendue... un réel plaisir à l'oeil nu et aux jumelles. Donc hier soir, direction les dunes de Gouville sur Mer et surveillance des nuages Noctulescents histoire de faire un peu différent des Comètes / Mont Saint michel superbement photographié et présenté ici. Bon en réalité ça démarrait plutôt mal... j'ai oublié le sabot du pieds photo... Bon ben j'ai fais sans! L’appareil posé sur la tête de la rotule, bloqué avec les doigts et apnée pendant les poses. Olympus OMD-M1 et vieux Zuiko OM 35/2.8 Île de Jersey en attendant la Nuit Puis enfin vers minuit, la voici cette belle Comète Cadrage vertical Et pas de nuages Noctulescents... Arno
  7. 11 points
    Salut tout le monde, Je ne suis pas super motivé / je n'ai pas le temps de développer mes pellicules Mais voilà la première de la série qui vient, qui date de dimanche. C'est un stack de ~15 images, le bruit est très réduit, à voir donc en PLEIN ÉCRAN C'est pris à côté de chez moi. Un aqueduc romain que vous connaissez sûrement bien de 2000 ans qui n'était même pas encore là lorsque Neowise est passée la dernière fois. Il permettait de transporter l'eau jusqu'à Nîmes. Et j'aime bien l'idée qu'une partie de cette eau viendrait des comètes. (Même si c'est encore ultra discuté pour des problèmes de rapports isotopiques et sûrement plein d'autres trucs). Edit : au fait c'est fait avec le combo magique habituel, a7s + Samyang 24mm 1.4
  8. 10 points
    Bonjour, Une petite éclaircie hier soir, j'ai voulu tester une nouvelle configuration, un objectif photo avec l'asi 290mc. Le montage de mala avec son connecteur réalisé à l'imprimante 3D m'avait fait envie, mais n'ayant pas d'imprimante ni son talent de bricoleur génial j'ai utilisé des bêtes bagues du commerce. (je le remercie pour ses conseils) J'avais tenté dimanche soir dernier avec le 100mm : déception totale : des étoiles comme des pâtés, un fond de ciel à la ramasse, une mocheté intégrale . J'ai donc réessayé hier soir avec un autre objectif, ici 70mm, et c'est mieux. La cible n'est pas vraiment spectaculaire, poses de 15s sur une heure environ (j'ai dû enlever une partie à cause de la buée et une autre car c'était arrivé dans les branches de bouleau) J'ai sciemment évité de tirer sur les curseurs car je voulais bien voir la forme de l'astérisme et je ne voulais pas qu'il soit noyé dans les étoiles. asi 290mc sur objectif canon 70-200 à 70mm. J'ai encore des petits soucis, notamment l'image est faite sans soustraction de darks car pipp me signale un problème : Pourtant je ne change rien pour prendre les darks , je mets juste le bouchon sur l'objectif . Si quelqu'un a une explication pour ce problème ... Du coup il y avait des artefacts rouge et bleu en fond de ciel, j'ai tamponné les plus importants. Ce n'est pas l'image du siècle mais je suis bien contente d'avoir une nouvelle petite configuration très légère et pour des champs différents, la prochaine fois j'essaierai avec le 50mm.
  9. 10 points
    Hello la compagnie, Voici les images de dimanche dernier. Entre 3H30 et 5H30 J'avais déjà présenté avec une incrustation avec les planètes et la lune. Voici les images individuelles et des gif (c'est parfois un peu long à charger) Au foyer du C8 ou avec barlow, les montages optiques sont indiqués sur les photos. Vénus: Mars: Jupiter: Mosaïque de 3 images pour avoir tout le monde: Saturne: Bonne journée
  10. 9 points
    bonjour à tous. pour participer, une Jupiter de vendredi dernier avec un test de l'asi462 que je venais de récupérer. (me suis laissé tenté pendant la phase de chômage partiel en voyant les résultats sur cloudinights) petit pb avec FireCapt2.6 (cam non reconnu) du coup j'ai téléchargé ASICAP qui n'est pas super (capture en AVI uniquement, et quelques difficultés à trouver certains réglages en direct). en fait j'ai vu hier qu'il fallait récupérer un fichier lib pour que ça marche avec FC2.6. la couleur est faite ici avec la 224 (la 462 est en retrait à cause du montage utilisé qui me donne f/d de 22 environ). Avec le filtre méthane, on voit rapidement qu'il y a du flux: j'ai pu descendre à 25 ms à f/d=10 alors que je suis plutôt à 60-70 ms avec la 290. je tacherai de faire un post sur astro-pratique ce WE avec quelques comparaisons entre cam et/ou montage (si j'arrive à tirer quelques choses des films du 13).
  11. 8 points
    Bonjour à tous, Alors hier au soir, j'ai fait quelques shoots sur cette galaxie irrégulière IC 10 avec mon apn en mode pantouflard car j'ai laissé tourner le tout sans autoguidage et avec le Dithering automatique enclanché sur la monture qui se faisait tout seul. J'ai pu faire 36 x 300s à 1600 iso et j'ai été assez content du résultat à 5000 pixels :
  12. 8 points
    Salut à tous Je commence à être à jour dans mes posts encore deux ou trois à finaliser... Cet amas globulaire assez petit se situe dans Ophiucius et se trouve noyé dans ce champ stellaire très riche. A noter également la petite galaxie à sa droite, PGC61331, qui a bien du mal à nous faire parvenir ses lointains photons en grande partie absorbés par les gaz de notre galaxie. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 88 poses de 120 secondes à -15°c (1x1) @+ Christian
  13. 8 points
    Une petite sortie à la plage de Ouistreham hier soir pour des prises de vue de la comète. A partir de minuit, la comète est spectaculaire à l'œil nu au dessus de la mer, avec sa forme courbé sur fond noir. Au jumelles 10X50, c'est un autre spectacle, elle parait extrêmement lumineuse avec un panache diffus très étendu. J'ai eu l'impression de voir la queue ionique, mais sans certitude ! Un spectacle unique. Rivalise-t-elle avec Hale Bopp en luminosité et dimension ? Les photos: un Nikon Z6 sur trépied et un 50mm Nikon (le série E) à 2,8 A minuit: 8 images additionnées (4s chacune à 2000iso): A 0h20: 8 images additionnées (4s chacune à 2500iso): A 0h40: 8 images additionnées (6s chacune à 2500iso): Et pour terminer (1 image, 6sec à 1600iso): Je trouve le bruit sur le ciel assez élevé, malgré l'addition des 8 images. J'aurais peut-être du éviter 2500 iso ? Jean-Yves
  14. 7 points
    Bonjour à tous, 50 s de pose cumulé avec le Nikon D5300 et un objectif 50 mm diaphragmé à f/2.8, le tout posé sur un trépied. Traitement un peu musclé pour faire ressortir la queue :
  15. 6 points
    "Recovery of Returning Halley-Type Comet 12P/Pons-Brooks With the Lowell Discovery Telescope" Quanzhi Ye (University of Maryland) et al. https://arxiv.org/abs/2007.01368 (2 juillet 2020) ---> Research Notes of the AAS (RNAAS) 12P/Pons-Brooks, l'une des comètes historiques à longue période du type Halley, vient d'être repérée (*) le 10 juin vers la magnitude 23 à une distance solaire de 11,89 UA (11,15 UA avec la Terre) soit bien au-delà de Saturne et aussi davantage que celle (11,04 UA) de 1P/Halley au moment de sa redécouverte en 1982, ce qui en fait la plus importante distance solaire de redécouverte d'une comète périodique ! (*) au Lowell Discovery Telescope de 4,3 m situé à 2360 m d'alt. en Arizona. Image du 17 juin, mag. ~ 24 Anciens passages observés : 1954, 1884 **, 1812 *, ... , 1457, 1385 ... et possiblement 245 A.D. ce qui constiturait le second plus long arc observationnel cométaire après Halley ! Prochain passage au périhélie : 20–21 avril 2024, ~ mag. 4 * Découverte par Jean-Louis Pons le 12 juillet à l'Observatoire de Marseille. ** Redécouverte par William Robert Brooks en 1883. Paramètres orbitaux calculés pour mai 2024 : a = 17,1985 UA, q = 0,7808 UA, Q = 33,616 UA, e = 0,9546, i = 74,2°, P = 71,32 ans L'étude indique par ailleurs une valeur limite supérieure du noyau de R = 17 ± 6 km, soit environ deux fois la taille de Halley (16 × 8 × 8 km) ! De plus, une modélisation montrerait que 12P serait active depuis ~ 30 UA du Soleil ! https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=12P http://www.comethunter.de/12P.pdf https://fr.wikipedia.org/wiki/12P/Pons-Brooks
  16. 6 points
    Hello hello J'arrive pas trop à surfer sur AS depuis facile 2 mois. C'est hyper speed au taf et j'ai pas trop de temps libre Je partage avec vous ma version de la belle Je me suis approché le plus possible de la vision réel en binoculaire que j'ai avec aussi bien mon Achro 150/750 que mon Dob 406/1810 !!!!! C'est la première fois de ma vie que je vois une comète pareille et c'est hyper frissonnant en bino "Shai-hulud Tooth" SW N254/1200 ASI183MM - 75x250ms - bin2 - 0,83"/pixel A+ David Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50109869241/sizes/o/ Une ptiote anim pour le fun : https://flic.kr/p/2jm9Bi2 Edit 20200719 : Je profite de la belle pour apprendre à utiliser mon APN 20200718 Canon 2000D Tokina ATX-i 11-16 mm F2.8 Canon EF-S 15sec, f/2.8 & ISO 800 Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50128303673/sizes/o/ 20200718 Canon 2000D Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM 5x3.2sec, f/2.8 & ISO 3200 Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50129019181/sizes/o/ Edit 20200723 : C'est exactement le type d'animation que je rêvais de faire A regarder en HD Edit 20200729 : Excellent le soft Starstax !!! Clic clic et hop Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50164548241/sizes/o/
  17. 6 points
    Bonjour à tous, Juste "sous" North América et le Pélican, il y a cette zone torturée qui mériterait mieux, j'y reviendrais surement : map pas top, seulement 80mn de pose par filtre. Mais bon, ça vaut le coup d'oeil pour ceux qui ne connaissent pas, si on ne regarde pas la full 8x10mn en Ha, OIII, SII, WO66/310 (tv x0.8), Altair 183, traitement iris et ps cs2, montage H-SHO. Nathanaël
  18. 6 points
    Salut à tous La suite de mes images en retard avec la nébuleuse de L'Iris faite en Mai dernier, comme pour ma dernière image, mes réglages n'étaient pas encore définitif au niveau de la caméra, de plus les temps de poses de 5 minutes sont une peu long après ces premières images. Cette image est donc encore perfectible, mais quand même présentable Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 99 poses de 300 secondes à -15°c (1x1) @+ Christian
  19. 6 points
    Tout est dit dans le titre ... Merci à Benedicte pour sa patience Images Canon 90D Tokina 11-16 3200 iso F3.5 // 3s à 5s selon les poses
  20. 6 points
    Bonjour à tous, Quelques photos de nos belles planètes du moment. Instrument : C11 + ASI 174 MC La dernière a été faite avec une Barlow X3 ( 9000 mm de focale). Bon ciel à tous ! gildas
  21. 6 points
  22. 6 points
    Hier soir (mercredi 15/07), j'ai bien fait de ne pas me fier à la météo qui annonçait un ciel couvert car de visu, il semblait bien se découvrir et effectivement c'était plutôt bon malgré quelques nuages épars. La comète était nettement plus haute que lundi, donc plus de temps pour faire des images. En plus j'avais pris un peu plus de matos au cas où… et j'ai bien fait car avec ma petite monture de voyage SkyTracker (iOptron), j'ai pu faire vers la fin (car ciel plus sombre) une série relativement longue avec suivi et gain pas trop poussé. Je commence d'abord par celle-là car je l'aime bien : Technique : EOS 6D sur SkyTracker avec zoom 70-300mm à 200mm 40x15s à 1600 ISO F/D 5.6. Registration sur le noyau car en seulement 10mn elle a bougé par rapport au fond stellaire. J'ai dû tricher avec le paysage qui a "filé" aussi pendant la séquence et j'ai replaqué la dernière position (comète la plus proche dans sa descente) pour que ça fasse plus "naturel". Avant d'en arriver là, j'avais fait quelques photos d'ambiance simplement sur trépied fixe avec la même config mais des variations de focale pour avoir des champs plus ou moins larges : 22h58 à mon arrivée sur site (le temps de déplier le matos) un champ assez large (100mm) pour montrer le contexte et les petits nuages épars mais la queue est limitée sur ce fond crépusculaire : Technique : pose unique de 2s à 1600 ISO. 23h10, avec un ciel un peu plus sombre, on révèle un peu mieux la queue (en poussant sur le gain) et on a quelques étoiles aussi : Technique : idem 2s à 6400 ISO et 135mm. 23h14, en prévision de ma série avec suivi, j'essaie de voir ce que ça donne comme champ à 300mm : Technique : idem 2s à 6400ISO et 300mm. Je note que la queue se dilue un peu dans la zone centrale de l'image plus clair. Je suis donc sorti ce soir faire quelques flats aux différentes focales utilisées et apparemment ça donne de bons résultats (cf 1ère image). Par contre les étoiles facilement identifiables pourraient permettre de faire un montage du déplacement jour après jour (ou tous les 2j vu la météo) mais ça n'a pas trop de sens de le faire tant qu'on n'a pas au moins 3-4 positions... 23h26, une des dernières série avant de passer à la monture équatoriale, et en champ plus large (70mm) pour essayer de situer la visiteuse parmi les constellations (j'aurais dû faire plus large mais je n'avais pris que le 70-300). Malgré le nuage qui barre la queue, je trouve la 1ère de la série assez sympa (visuellement ça faisait un contraste énorme, comme si de la fumée s'échappait) : Mais c'est la dernière (à 23h33) que j'ai exploitée pour cette "carte" : Bon, y'a plus qu'à attendre une nouvelle éclaircie… (ce soir c'est bouché de chez bouché, pas une étoile visible !)
  23. 6 points
    Salut à tous, Mars par conditions correctes, avec Valles Marineris au méridien. Je n'ai pas pu résister, j'ai enlevé l’horrible artefact du limbe pour que les images soient plus douces. RVB: (IR)RVB: IR: Bons ciels,
  24. 6 points
    Hello, Tous ceux qui me connaissent savent que je ne me prend pas la tête avec le traitement (voir même la prise de vue) et avec mon vieux 7D qui a du mal a soutenir la concurrence je me suis permis de pourrir un peu le post de SuperComateux avec mes croutes (cela dit je suis en mission pour DVernet son proprio sur le site) Cette donc nuit au plateau de Calern (Observatoire de le côte d'Azur) pendant que le collègue Mr Ha tentait de monter le "ShogunMacumbaClub" local avec son laser vert de 1.5m (de diamètre hein). c'est fait avec un 50mm et un 7D.... Bonne journée ! Erick
  25. 5 points
    Bonjour J'ai oublié la rotule, donc coups de tampon et gros recadrages A7s 135 mm et 300 mm F4 Canon bonne journée
  26. 5 points
    Une petite incursion par ici pour quelques photos one shot en mode F.... comme fainéant (pour faire plaisir à Colmic qui n’a pas assez vu d’images de comètes ) Au pied photo seul avec le Canon 7D Mk2 et obj 70/200 à 2,8 et 18/135. Temps de poses de l’ordre de 2s à 3200iso entre 3 et 4h le 12 juillet. Sur le plan large à droite dans le ciel déjà bleu, Vénus et les pléïades.... ça me rappelle un peu Hale Bopp... dans un autre siècle Bonne journée.
  27. 5 points
    je te confirme qu'elle etait pas bien haute entre 2 et 6 degrés au dessus de l'horizon pendant mes shoots, mais la transparence du ciel était tel que ca n'était pas vraiment génant! ci joint une version en mode portrait qui grapille un peu en haut de la queue mais toujours pas suffisant pour la voir entière encore!
  28. 4 points
    Après une intense session de travail sur UVEX (version impression 3D) avec les Nice People : ... direction la comète NEOWISE en ce 15 juillet au soir : Pour l'occasion un Newton Kepler de 250 mm f/4.5 avec fibre optique couplé à un spectrographe eShel : le spectrographe dans une cave à vin pour une très bonne régulation thermique et une basse température du détecteur malgré la chaleur de l'été : avec ici une nouveauté importante, l'utilisation de la toute nouvelle caméra ASI6200MM, qui tiens ces promesses (j'en reparlerais dans un autre fil). L'ambiance, et Pierre D. au guidage sur le noyau : Le spectre complet de la comète de 3800 A à 7580 A (il a fallut aller très vite pour les acquisitions) : Ici le retrait du spectre du Soleil (méthode simple par une division par le spectre solaire théorique hors atmosphère, après bien sur avoir calculer le spectre de la comète hors atmosphère en tenant compte de la transmission atmosphérique) : Un détails des bandes du CN à 3867 et 3881 A, c'était vraiment mon objectif principal de voir enfin ces structures fines, une des raisons de mon travail sur l'UV, qui aboutit enfin : Zoom sur des bandes du C2, ici encore bien résolues : Une autre bande C2 : Détails autours du doublet du sodium (D1-D2) : Détails autours de la raie 6300 A (fluorescence [OIII]) : Le spectres comportent un nombre considérable de raies. Il est très riche et va demander sur travail de professionnel pour être déchiffré. La chimie des comètes est complexe. Christian Buil
  29. 4 points
    "Le logiciel repère également quand Curiosity a "une patte en l’air", il serait étonnant de se retrouver dans ce cas de figure non ?" Bonjour, C'était plus fort que moi j'en suis désolé... Bonne journée et bon ciel.
  30. 4 points
    Même s'il existe bien sûr des traits communs, je ne suis pas certain qu'il soit judicieux de comparer le 4x4 terrestre à un véhicule aussi spécifique que Curiosity, originellement soumis à de multiples contraintes dans sa conception, à un pilotage quasi autonome sur place, et devant faire face aux infinies inconnues et aspects particuliers d'un environnement martien restant à découvrir... Pour info et par ailleurs, côté suspension, techniquement rien de révolutionnaire : Curiosity dispose d'une suspension de conception "rocker-bogie" sans ressorts ou essieux pour chaque roue, ce qui permet au rover de monter sur des obstacles tels que des rochers de taille jusqu'à deux fois le diamètre de la roue tout en gardant les six roues sur le sol. Comme pour tout système de suspension, la stabilité de l'inclinaison est limitée par la hauteur du centre de gravité. Les systèmes utilisant des ressorts ont tendance à basculer plus facilement lorsque le côté chargé cède. Basé sur le centre de masse, le rover Curiosity peut résister à une inclinaison d'au moins 45 degrés dans n'importe quelle direction sans se renverser, mais des capteurs automatiques empêchent le rover de dépasser les inclinaisons de 30 degrés. Le système est conçu pour être utilisé à une vitesse lente d'environ 10 centimètres par seconde (en réalité environ 3 à 4 cm/s) afin de minimiser les chocs dynamiques et les dommages consécutifs au véhicule lors du franchissement d'obstacles de taille. Le Jet Propulsion Laboratory indique que ce système de bogie à bascule réduit de moitié le mouvement de la carrosserie du véhicule par rapport aux autres systèmes de suspension. Chacune des six roues du rover Curiosity a un moteur indépendant. Les deux roues avant et deux roues arrière ont des moteurs de direction individuels qui permettent au véhicule de tourner en place. La vitesse maximale est limitée pour éliminer autant d'effets dynamiques que possible afin que les moteurs puissent être démultipliés, permettant ainsi à chaque roue de soulever individuellement une grande partie de la masse totale du véhicule.
  31. 4 points
    Jupiter - 2020/07/07 Time lapse 15 x 3 mn Tournefeuille, France 200/1000 mm Télescope Newton Barlow APM 3x ED comacorr Correcteur de Dispersion Atmosphérique Caméra ZWO ASI290MC 530 images additionnées - 100 fps Pré-traitement avec AutoStackkert Traitement avec Lightroom
  32. 3 points
    bonjour à toutes et tous, ma première voie lactée avec le 6d, à 1000m d'altitude. et apprentissage de lightroom et photoshop. vos avis vsp. merci Joël
  33. 3 points
    J'ai réalisé avant-hier une série de photos, timelaps et film sur neowise depuis le sud de la creuse à saint Yrieix la montagne, proche du lac de la Vaugelade (pour les initiés) il dure qu'une minute et demi il ne vampirisera pas trop votre temps la vidéo est disponible en 4k , HD et Sd @jean-luc d'Auvergne l'a fait l'honneur de publier la video sur le FB de Ciel & Espace (Merci JLD) bon (mini) film
  34. 3 points
    Hello, Voici mes 2 dernières images réalisées avec Siril qui gère à présent la compression FITS. Pour M63 c'est un stack de 18000 RAW de 1s avec l'A7s en full frame , acquisition avec un Dobson Orion XX16g à 1800mm de focale et pour M64 un stack de 10000 RAW: Acquisition: Telescope: Dobson Orion XX16g 400mm à 1800mm de focale et correcteur coma GPU Monture: Monture Dobson en altaz sans guidage Capture: 19000 full frame RAW de 1s à 6400Iso, Sony A7s défiltré Processing avec Siril pour M63: Compression FITS activée (dispo dans le dernière version de Siril suite au dev que j'ai réalisé) Compression 32Bits float Rice avec quantification factor de 32: les 18800 RAW utilisaient 600Gb sur le SSD en comparaison des 2700Gb requis sans la compression! Preprocessing: 1000* darks 1s 6400 ISO avec optimisation dark, offset et flats Alignement: Global star alignment Stack: Linear fit avec 18000 images sur un total de 18800 (un pré tri manuel avait déjà été réalisé avant, et les tests avec 10000 meilleures images augmentaient la résolution mais le SNR n'était pas suffisant pour les extensions de la galaxie). J Crop de l'image pour la rotation de champ Finalisation avec PixInsight M64 avec la même technique en 10000 poses de 1s (qques soucis de flat): Voici une brute de 1s pour M64: Et un stack de 1500 au lieu de 18000 brutes pour M64 pour voir l'impact du nombre de brutes sur le SNR: Fabrice
  35. 3 points
    Bonsoir à tous, Un premier essai sur Mars histoire de commencer à me régler pour l'opposition. J'ai commencé à me mettre en action vers 1h, juste après être rentré d'une journée à Dieppe, à peine rentré et je commençais le déménagement du C14 habituel, direction le rdc... Tout était remonté rangé à 7h, dodo derrière bien mérité. Deux séries de films en LRBV, comme Elie. Selon la routine RVB, L, et BVR, avec trichromes Astronomik, et un filtre jaune passe-bas Baader pour la luminance, et le L devant la caméra. Caméra 174M, FFC Baader et ADC. Collimation et ADC réglé à 1300x sur étoile voisine de Mars, avec l'oculaire positionné de façon que son diaphragme de champ occupe la même position que le capteur... Comme ça le réglage de l'ADC à l’œil est pile-poil. Traitement Pipp, AS!3, R6, Winjupos et Toshop. A bientôt. Simon Première version: Seconde version, plus douce, calotte moins surexposée et avec 8000 images retenues de luminance au total au lieu de 1000...
  36. 3 points
    "Quelques" km mais j'ai rempli mes objectifs ! Une vue au 40mm du pont de la Concorde samedi matin, de gauche à droite : l'ambassade des USA masque la Madeleine, l'obélisque de la Concorde, le Sacré-Coeur de Montmartre juste à sa droite, et enfin le grand dôme du Palais-Garnier Puis au Mont dimanche soir au 135, avec un gros plan sur l'ange au sommet de la flèche de l'abbaye Et la dernière, derrière l'ange Ps : ce ne sont pas les super photos d'astrofieffe qui m'ont donné l'idée, j'avais déjà fait une éclipse de Lune pratiquement du même endroit
  37. 3 points
    Bonjour à tous, ce matin ciel clair mais avec beaucoup de vent. 30 min de pose (unitaires de 20 sec à 1600 iso) sur télé Canon 300 mm F/2.8+ Eos 5DMII, un peu de bruit vu les températures de la journée... Traitement sous IRIS, PI et CS6 Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  38. 3 points
    Un peu avant 23 heures, basse sur l'horizon NO, proche des toitures environnantes. A l'oeil nu, le spectacle est déjà superbe, le coeur de la comète est visible en vision directe (entre mag 3 et 3,5 je dirais comme ça) et la queue en vision décalée (malgré le lampadaire à LED et la lanterne du voisin à 15/20 mètres dans mon dos). Aux jumelles 10x60, il y a une légère teinte jaunâtre/verdâtre, le noyau se détache encore plus que sur mon dessin (c'est pourquoi j'en referai un un prochain soir, maintenant que je me suis imprégné de ce à quoi elle ressemble). En parlant du noyau, il ne m'a pas paru ponctuel mais "aplati", allongé sur les côtés, un peu en forme d'ancre. Il est aussi large que le départ de la queue. Cette dernière s'étend à perte de vue, sortant du champ si je place le noyau au milieu. Sa fin est très évanescente, quelques faibles étoiles d'arrière-plan baignent dedans ! Ma technique de dessin est toujours simpliste, stylo sur feuille de papier blanc puis inversion des couleurs sur Paint. Cette fois je préfère quand même l'original à la version fond noir où le jaune/vert ne ressort pas bien, transformé en jaune doré. J'ai donc laissé l'original en accompagnement. Pour le prochain dessin, j'essaierai avec un stylo ou un feutre rouge foncé, voir si c'est plus fidèle après inversion
  39. 3 points
    Bonjour Gégé, Joli cliché. Je mets le mien chez toi pour faire remonter le post. Le rapprochement Lune et Vénus ce matin, pris avec le canon EF 400 F5.6L et un canon 6D mark II. En cliquant, on voit la phase de Vénus. Photo prise à main levée vers 4H00 local à Saint-Jean-de-Monts. Amitiés. ClaudeS PS: J'ai payé le Sigma 500F4 à mon épouse pour ses oiseaux....C'est une bête de course cette optique. Un monstre.
  40. 3 points
    je viens de faire des mesures de longueurs de queue sur ton 1er cliché, la queue ionique fait entre 15 et 16 degrés ci-dessous j'ai légendé ton cliché 3 par rapport aux étoiles de la constellation du Lynx
  41. 3 points
    de mon coté aussi, je commence à dépiler les images ! une planche avec les images du 12 et du 13 juillet, depuis le finistère nord, dans un ciel sans pollum autre que la lune. j'ai essayé de séparer les différentes queues de la comète, en particulier la queue rouge, en soustrayant les différentes couleurs de l'image RGB. on voit pas mal de choses interessantes! - la forme de la queue rouge semble avoir notablement changé entre les deux jours, devenant moins intense mais dédoublée le 13. - dans la queue de poussière, les synchrones se sont décalées en l'espace d'une journée, tout en gardant la meme forme - dans la queue de poussière, les "petites" poussières (partie supérieure de la queue) semblent etre plus bleues/moins rouges que les "grosses" poussières (partie inférieure de la queue) j'espère que ca va repartir au beau temps rapidement pour pouvoir encore profiter de cette visiteuse exceptionnelle !!!
  42. 3 points
    Quelle patience tu as! Je te le souhaite, ça devrait arracher vu le cahier des charges! Merci Gildas! J'en profite pour poster une seconde version un peu adoucie, avec la calotte moins surexposée et aussi avec plus d'images en luminance (4000 retenues par film au lieu de 1000):
  43. 3 points
    Salut à tous. Je vais oser vous présenter la toute première image de Néowise réalisée par notre petit bonhomme de 8 ans. Avec ses yeux tout neufs et sans jumelles, il me guidait pour je puisse tomber dessus aux jumelles 10x50. Il a voulu que je le laisse faire, sauf pour certains réglages car trop excité comme une puce, j'ai préféré ne prendre aucun risque. Je tiens à mon matériel. Hé!! Oui. Je pense que je suis en train de transmettre le virus de l'astronomie à mon trésor. Donc, voici l'œuvre de notre petit homme. Autant vous dire que si demain il fait beau sans nuage, il veut remettre ça. Et comme le disait si bien kds dans son intervention en page 7, il n'y a rien de plus beau que de partager des moments comme ceux ci avec ses enfants (en ce qui me concerne) moi avec mon petit fils. Quelle soirée!!!!!! Les amis!!! quelle soirée!!! A+ bon ciel à tous Pierre Dommage!! il y avait une légère couche de nuages mais bon, il est fier.
  44. 2 points
    Bonsoir à toutes et tous , Je vois que beaucoup , à part nos amis Corse .….….…... ont des gros problème avec la " grosse " tiens donc !...…... bizarre ça Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 , PS . et Winjupos . , la p'tite planche comparative , RGB filtres le 13/07 de 00h25 à 00h30 TU , et à 01h07 TU pour la 224MC , réduc des images à 80% pour le fofo , bon…………. c'est à refaire bien sûr et pas avec des conditions aussi pourries comme cette nuit là seul la Méthane bougeait pas trop Jupiter en Méthane le 13/07/2020 , caméra ASI 290 MM + Barlow TV x3 sans ADC à 00h48 TU mid , dérotation vidéo de 480 s .pour la science et nos scientifiques ****************************************************************************************************************************************** Jupiter en RGB , ASI 224MC le 14/07/2020 , anim de 5 img de 23h08 à 23h18 TU , les images sont à la taille de capture . la 3 , un peu moins de turbu que le 13 , et un poil mieux la transparence , mais nuages sur la fin comme toujours …………. Michel
  45. 2 points
    Merci beaucoup les amis d'être passés et pour vos commentaires indulgents ! ça aurait pu être plus pétant mais comme le remarque Jean-Marc, les étoiles sont propres et le montage ok du coup je suis contente ! Voilà le montage : Il fallait que je rajoute une deuxième bague entre la caméra et l'anneau de serrage sinon je n'avais pas la map : 1er montage, trop court : Et le montage avec la deuxième bague entre la caméra et l'anneau : J'ai un petit makinon de 300mm qui fait des photos déplorables, je le garde car j'adore sa dégaine ! Je vais l'essayer aussi histoire de voir, peut-être qu'il va adorer l'astrophoto Extra ton montage Daniel ! Pour l'instant je n'autoguide pas mais c'est une configuration intéressante car assez minimaliste. Je n'aurais pas imaginé ce système d'attache, c'est très adroit ! Je vais jeter un oeil de plus près ce soir, je pensais que la météo était bonne mais ça ne va pas le faire ici. Du coup ça va me laisser le temps d'essayer de régler le problème. Sinon je ferai comme le propose Jacques en redimensionnant le masterdark. Merci encore à tous et bon week-end !
  46. 2 points
    Jean-Luc a déjà (presque ) tout dit, mais effectivement pour le temps de pose maxi pour conserver des étoiles ponctuelles, la formule te donnera une base, mais le mieux est de pratiquer. Surtout qu'à 11 mm de focale tu as du champ, avec plein de déclinaisons différentes et du coup des mouvements apparents de voûte céleste qui varient de manière importante. A l'époque où j'avais un APS-C (un 500D) et le Tokina 11-16 mm, je faisais entre 15 et 20 secondes pour conserver des étoiles à peu près ponctuelles. Et j’insiste aussi, mais en photo de nuit c'est f/2.8 (ou mieux), ou rien ! N'oublie pas qu'entre f/2.8 et f/5.6 tu dois multiplier le temps de pose par 4 pour avoir la même quantité de lumière. Quand je vois que Canon sort maintenant son objectif de base, le 18 - 55 mm à f/4 - 5.6, il n'est pour moi pas vraiment utilisable pour de la photo sur pied. Et fait du raw. Comme ça tu n'as pas à gérer la balance des blancs à la prise de vue et tu auras beaucoup plus de souplesse pour traiter tes images. Perso je fais tout en raw, même mes photos de vacances ! Dernière chose, heureusement que tu n'as pas pris le Samyang. Car comme tu voulais un très grand angle, la focale de 14 mm est donné pour un capteur 24 x 36. Si tu le montes sur un APS-C Canon c'est le champ d'un 22 mm. Patrick
  47. 2 points
    Il faut ILLUSTRER cher ami, ... ILLUSTRER ! Mise à jour d'une représentation orbitale de la JAXA qui apparaissait déjà sur un lien donné par 8zi http://www.parabolicarc.com/2020/07/14/hayabusa2-asteroid-sample-return-capsule-to-land-in-australia-on-dec-6/
  48. 2 points
    J'en vois passer beaucoup du matériel. Les instruments livrés avec une valise c'est vraiment rare, ce n'est pas du tout la norme. Sur les petites lunettes souvent oui. Sur les télescopes, je n'ai pas un seul exemple qui me vienne en tête (il y en a sans doute, mais je ne vois pas).
  49. 2 points
    Ultimes étapes avant d'atteindre la dernière zone de forage dans la vallée argileuse Le rover continue de rouler vers le prochain lieu de forage potentiel : 31 mètres parcourus le 12 juillet (sol 2820) vers le Nord (!) et un peu plus de 2 m pour se repositionner le 14 juillet (sol 2822). POSITION AU 14 JUILLET 2020 (SOL 2822) : Au moment où Curiosity arrivera sur la zone de forage désignée, il aura parcouru plus de 23 km depuis son atterrissage sur Mars. Mais rouler "en douceur" sur la surface rocheuse de Mars n'aura pas toujours été possible : de multiples terrains et obstacles tranchants, des roches pointues et déchiquetées ont, plus que prévu, causé quelques dégâts aux roues au fil des ans. Afin de vérifier l'état des roues et de suivre leur dégradation dans le temps, l'équipe les photographie périodiquement avec la caméra MAHLI. Noter que ce sont surtout les roues avant et du milieu qui subissent des dommages, les roues arrières ne subissent pas la même force vers le bas, elles sont traînées un peu comme une valise (même si elles sont aussi motrices). La "peau" alu des roues mesure 0,75 millimètres d'épaisseur, dans l'absolu l'épaisseur la plus mince qui puisse être usinée. Plusieurs facteurs ont conduits à concevoir des roues les plus légères possibles et leur grande taille signifiait que de très légères modifications de conception ajoutaient une quantité substantielle de masse. Par exemple l'augmentation d'un millimètre de l'épaisseur de la "peau" en alu des roues aurait ajouté 10 kg à la masse totale du rover ! C'est pourquoi sur Perseverance, si la peau alu a été augmentée en épaisseur la largeur de la roue a été diminuée. En fait, le principal obstacle à l'augmentation de la masse des roues résultait de la gestion d'une séquence délicate à l'atterrissage, c'est à dire à l'instant où les roues sont déployées alors que le rover est suspendu sous l'étage de descente : La chute brutale des roues induite par leur déploiement impliquait des efforts importants, voire limites, sur l'ensemble support du système. Dans ce cadre, ajouter de la masse aux roues n'était absolument pas envisageable. MAHLI - 14 JUILLET 2020 (SOL 2824) : La roue la plus dégradée présente des ruptures de crampons, ce qui pourrait occasionner un affaissement de structure et endommager le câble moteur, court-circuiter le contrôle moteur complet du rover, mais aussi celui du bras, de la caméra et des antennes. Bien que les roues aient subi ces dommages au fil des ans, elles semblent encore capables d’amener le rover là où il doit aller. Et il est espéré d’arriver sur le lieu de forage désigné d'ici ce week-end. Avant le trajet exceptionnellement court du 14 juillet, le rover devait acquérir des données sur la géologie locale. Deux cibles rocheuses "Cateran Trail" et "Cowal Way" devaient être ciblées avec l'instrument ChemCam et imagées avec la Mastcam à des fins de documentation. Par ailleurs Mastcam a capturé également des mosaïques stéréoscopiques d'éléments d'intérêt appelés "Fife Coastal Path" (une fracture de la roche) et "Glenfinnan Viaduct" (roches inclinées). La Navcam sera utilisée pour prendre des images des sédiments qui se sont accumulés sur le pont du rover. Après l'imagerie des roues, des images standard devaient être acquises avec les caméras Hazcam, Navcam et Mastcam. Il y a eu également deux observations ChemCam AEGIS et deux plus grandes mosaïques Mastcam, l'une de la zone de forage cible et l'autre d'un contact géologique plus éloigné. Enfin, trois observations (deux avec Navcam et une avec Mastcam) ont permis de surveiller l'activité de la poussière dans le cratère Gale. Le plan du 16 juillet (sol 2824) doit comprendre un long trajet qui devant permettre d'observer enfin en détail les cibles potentielles de forage, et d'échantillonner une dernière fois les roches riches en argile de "Glen Torridon", la vallée argileuse (des investigations qui paraissent toutefois quelque peu insuffisantes s'agissant pourtant de la "cible prioritaire" de la mission). Avant de partir, il est prévu des observations ChemCam de deux cibles ainsi qu'une mosaïque d'images Mastcam de la cible "Thirl Moor". À la fin du long trajet, des observations ChemCam seront également réalisées, ainsi qu’une mesure active DAN, et Navcam recherchera les nuages et les tourbillons de poussière. DAN, REMS et RAD font des heures supplémentaires pour des observations environnementales avant, pendant et après le trajet. PANO NAVCAM - 12 JUILLET 2020 (SOL 2820) - Jan van Driel : PANO NAVCAM - 12 JUILLET 2020 (SOL 2820) - Sean Doran : La ligne de crête "Vera Rubin" au Nord Est NAVCAM - 14 JUILLET 2020 (SOL 2822) : CHEMCAM RMI - 14 JUILLET 2020 (SOL 2822) : Tirs laser CHEMCAM RMI - 11 JUILLET 2020 (SOL 2819) : ENFIN !!.. UN OS !!!! Noter l'efficacité de l'érosion et la finesse des stratifications
  50. 2 points
    Superbe cette comète atlantique pour Xav et méditerranéenne pour Chris, bravo à tous les deux ! Un petit filet pour la chasse à la comète ! Pour l'instant il n'attrape que le vent