Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 05/06/21 in all areas

  1. 15 points
    Hello Bon je devait pas repostĂ© des Mars pis comme Lucien se sent seul et est en demande je les post Voila c'Ă©tait pas prevu mais comme j'ai rĂ©visĂ© mes montures re graissage il fallait bien tester sur quelques choses Alors la ce soir c'etait pas mal (bigophone a Elie) 2021-04-29-1901_7--5--L_-C11-_l6_ap23 puis donc j'arrĂȘte au C11 recollim de l'autre cotĂ© 2021-05-02-1901_1--3--L_-” 250-_l6_ap41 Comme l'autre monture a eu droit aussi donc le C8 2021-05-04-1944_2--2--L_-C8-_l6_ap26 2021-05-04-1948_7--4--L_-C8-_l6_ap26 Voila pour les Mars @Lucien Ce matin rĂ©veil a 4 heures pour un Phemu bein Turbu pas prĂȘt a temps trop de focal adc dans les choux etc pas d'images ce sera pour le prochain je serai plus prĂȘt Dommage car avec Chris on c'Ă©tait telephone a 4 heures J'ai patientĂ© et attendu la petite accalmie mais avec moins de focale ca aurai Ă©tĂ© un peu plus flatteur 2021-05-06-0400_9-2021-05_06_0400_0_S_L_pipp_DeRot_-” 250-_l6_ap152 un petit trafique 2021-05-06-0338_2-2021-05-06-0335_5-S-L_pipp_-” 250-_l6_ap97_RVB La bio pour comparaison on gagne pas 2021-05-06-0335_5-S-L_-” 250-_l6_ap84 Et le truc resultat ngc 2903 Bonne journĂ©e et merci de la visite Sauveur
  2. 11 points
    Bonjour Ă  tous, Je continue mes traitements avec NGC281, dont les acquisitions ont Ă©tĂ© faites en Oct/Nov 2020, avec les filtres SHO. Le traitement sous PI m'a posĂ© quelques petits problĂšmes avec ce milieu sombre de la nĂ©buleuse Ă  cause des poussiĂšres et des nuages d'hydrogĂšne ionisĂ© ( rĂ©gion HII) et donc trĂšs prĂ©sents tout autour de la nĂ©buleuse. AppelĂ©e NĂ©buleuse Pacman Ă  cause de sa vague ressemblance au hĂ©ros Ă©ponyme du jeu d’arcade Pacman..... Bonne journĂ©e Romain Les infos:
  3. 10 points
    salut, ben voilà , une m5 pour voir si ma collim était mieux, et en effet, elle en avait besoin. Je me suis réveillé à 3h30, et en essayant de ne pas réveiller madame, je suis parti sur le balcon. Un petit drift align en vitesse, et hop, synchronisation sur arcturus et spica, goto sur M5, mise au point, et c'est parti. J'ai laissé tourné tout seul pour quand meme descendre boire un café en attendant 4h20 pour la fin du crepuscule. Resultat de 100 x 10 sec, total d'env 18 min, 49 darks, pas de flats. 130/900 , lxd75 , atik 16ic, logiciel : APT , Siril , photoshop, fitswork, photofiltre.
  4. 10 points
    Bonjour à tous, Alors cette nuit, je me suis amusé à refaire ce triplé que j'aime beaucoup et aussi de par la forme particuliÚre de NGC 4088 dans la Grande Ourse. Setup habituel ; TSA 120 + ASI2600MC sur 10” sans autoguidage. Là, pour cette image j'ai pu faire 62 x 180s avec le filtre Baader UV/IR-cut L, le gain à 100, régulée à -15° + 19 DOF. J'espÚre que celle-ci vous plaira car elle me plait beaucoup celle-ci :
  5. 8 points
    Bonjour tout le monde ! NGC 5981 + NGC 5982 + NGC 5985 = le trio du Dragon. Il a été capturé en 2 nuits de mai avec un Newton 200/800 et son correcteur-réducteur x0.95 ainsi qu'une ASI1833MM-Pro. CLS : 278 x 60", R : 103 x 60", V : 69 x 90", B : 73 x 90" = 9h53' suivi d'un traitement complet sous Pixinsight. Si vous voyez un problÚme avec les couleurs, surtout n'hésitez pas à me le faire savoir. Je viens de calibrer mon écran qui était totalement à la ramasse. C'était pour moi la découverte de la sonde et ce n'est pas encore totalement évident pour moi. Jean-Marc
  6. 8 points
    Par contre le contraire paraĂźt d’une dĂ©concertante simplicitĂ© : je n’ai jamais vu autant d’humains devenir des moutons ces derniers temps... Musk est vraiment gĂ©nial, le voici qui rĂšgle d’un seul et mĂȘme Ă©lan crĂ©atif la question du transhumanisme et celle du voyage intersidĂ©ral : Humain > mouton > sperme + ovule > congĂ©lation > Starsheep (ben oui : 🐑) + 40 000 ans > Alpha du Centaure > dĂ©congĂ©lation > utĂ©rus artificiel > mouton > implant Neu(neu)ralink > mouton "augmentĂ©" - par les mĂȘmes ingĂ©nieurs qui ont pondu le correcteur "intelligent" de mon tĂ©lĂ©phone (insu)portable : c’est dire le niveau d’intelligence du "mouton augmentĂ©" par leurs soins !... Ultime trait de gĂ©nie : on nourrit sur place les moutons avec du blob gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ© pour l’apesanteur dans l’ISS par Thomas Pesquet, et les moutons pĂštent tout simplement leur carburant de retour, c’est magique ! 👍👍👍 Je rĂ©sume un peu, mais vous avez compris l’essentiel : çavapĂ©tĂ© !!!
  7. 8 points
    Troquer ma trique pour matrix, non merci.
  8. 8 points
    Alors c’est trĂšs exactement cela, je n’ai pas Ă©tĂ© assez explicite. J’avais Ă©crit un post suite Ă  la vidĂ©o postĂ©e par Pulsax, dans laquelle on partage cette fois le point de vue des Ă©quipes de SpaceX ; j’y relevais la diffĂ©rence flagrante de comportement - enthousiaste certes (et c’est on ne peut plus lĂ©gitime quand on bosse sur le projet et qu’on rĂ©ussit aprĂšs pas mal de dĂ©boires Ă  marquer un essai dĂ©cisif) - mais aussi, paradoxalement, rĂ©action beaucoup plus mesurĂ©e : c’est qu’eux ont parfaitement conscience de lĂ  oĂč ils en sont... et n’en sont pas ! C’est toute la diffĂ©rence entre avoir les pieds sur Terre ou - c’est une image de circonstance - planer Ă  quinze miles . Je ne l’ai pas postĂ© pour ne pas en rajouter : erreur. Penn, je ne rĂ©agissais nullement Ă  tes propos, avec lesquels je suis fondamentalement en accord, mais Ă  la vidĂ©o de Tim Dodd oĂč je trouve les rĂ©actions des gens complĂštement hallucinantes, excessives, disproportionnĂ©es. Quand Ă  la part de rĂȘve, moteur de l’existence et de l’entreprise, oui, et je suis bien placĂ© pour le savoir Ă  titre personnel, ayant rĂȘvĂ© (beaucoup et toujours) osĂ© et parfois rĂ©ussi (beaucoup moins souvent mais toujours beaucoup plus que sans ce puissant moteur du rĂȘve !) . Aussi je m’autorise Ă  dire ce que j’en pense, avec autant de lĂ©gitimitĂ© que ceux qui pensent le contraire par posture de principe ou par foi personnelle, mais pas forcĂ©ment pour en avoir fait plus que les autres dans leur vraie vie Ă  eux. Car la force motrice du rĂȘve ne s’exprime Ă  la concrĂ©tisation que dans le rĂ©alisme (ou pas) de la façon dont on tente de le mettre en musique. Musk sait faire cela - c’est une qualitĂ© que je ne lui ai jamais contestĂ© - mais au service de quoi ? Il poursuit des buts qui ne sont pas seulement ceux qu’il annonce et qui provoquent l'hystĂ©rie immature de ses fans : le cĂŽtĂ© obscur de sa force risque de crĂ©er beaucoup plus de problĂšmes qu’il ne prĂ©tend en rĂ©gler, Ă  terme. C’est inscrit dans sa façon de les aborder, les rĂ©soudre et de traiter les risques associĂ©s : par le mĂ©pris (au sens figurĂ©, puisqu’il faut tout prĂ©ciser ). Du rĂȘve au cauchemar, la frontiĂšre est parfois indĂ©cise : ceux qui se pĂąment d’admiration bĂ©ate aujourd'hui feraient bien de rĂ©flĂ©chir un peu plus aux implications profondes du modĂšle de sociĂ©tĂ© selon Musk. Mais ça, c’est beaucoup trop leur demander, aveuglĂ©s qu’ils sont par leur foi inconditionnelle. Souvenez-vous : "leurs rĂȘves seront nos cauchemars" Il en a toujours Ă©tĂ© ainsi depuis que la technologie a prĂ©tendu faire le bonheur des hommes au mĂ©pris de la dimension humaine de l’Homme. Mais cela aussi, c’est juste inentendable par ceux qui ne jurent que par la technologie, et en attendent des miracles qui n’arriveront jamais tant qu’elle ne sera pas au service de l’humain et non de cette idĂ©ologie conquĂ©rante mais suicidaire du toujours plus.
  9. 8 points
    Le dĂ©bat sur l'intĂ©rĂȘt ou pas de faire ceci ou cela est curieux. En particulier sur un forum d'astronomie avec plein de gens vraiment intelligents par ailleurs et connaisseurs du sujet. Imaginons une seconde que des opposants Ă  la construction des tĂ©lescopes aient manifestĂ© autrefois leur dĂ©saccord sur cette utilisation totalement inutile de l'argent public et soulignĂ© le total dĂ©sintĂ©rĂȘt pour l"humanitĂ© de savoir si finalement il y avait quelque chose d'intĂ©ressant Ă  voir de plus en plus loin dans l'espace? AprĂšs tout c'est vrai, Ă  quoi cela sert de savoir si les nĂ©buleuses spirales sont des galaxies, si l'univers s'Ă©tend ou pas, comment il aurait commencĂ©, s'il aura une fin etc.... Qu'est ce que cela change au bien ĂȘtre de notre grouillante humanitĂ© (d'ailleurs les explications foisonnent dĂ©jĂ  au travers des religions)? Ne parlons pas du plaisir de la connaissance pure, qui touche une toute petite minoritĂ© des milliards d'habitants de cette Terre, et qui de toutes façons ne nourrit pas ni ne soigne. Faut-il pour autant en rester lĂ  avec l'astronomie? ArrĂȘter d'urgence SKA, EELT, etc...? Surtout par ces temps de covid! Évidemment non, il y a tellement d'occasions tellement futiles et inutiles sur le fond de dĂ©penser dĂ©jĂ  des milliards de fois plus que les montants consacrĂ©s Ă  ces projets, ainsi qu'Ă  ISS et autres. On peut espĂ©rer qu'il y a quand mĂȘme une part de rĂȘve et de curiositĂ© qui sont parties intĂ©grantes de l'humanitĂ©, qualitĂ©s qui ne demandent qu'Ă  se dĂ©velopper en chacun si on peut leur donner une chance de se rĂ©vĂ©ler. Ce qui est heureux c'est qu'il y aura toujours des gens qui affirmeront ces qualitĂ©s et qui malgrĂ© les pesanteurs feront avancer, plus ou moins vite, le reste de l'humanitĂ©.
  10. 8 points
    M'enfin Alain, t'as perdu ton second degrĂ© ? Je m'en tamponne des projets muskiens comme du PSG-Manchester mais quand je vois ce "bilboquet" atterrir je trouve ça quand mĂȘme impressionnant et je ne regrette pas ma nuit un peu raccourcie. Heureusement que certains ont confondu rĂȘves et rĂ©alitĂ©s pour faire avancer quelques projets. Tout n'a pas Ă©tĂ© inventĂ© comme la tarte Tatin . Bonne journĂ©e
  11. 7 points
    Je me suis beaucoup intĂ©ressĂ© Ă  la question Le seul truc qui coince c'est la prise USB sur la tĂȘte Je souhaite juste qu'on me la mette dans un endroit disons . . . plus discret
  12. 7 points
    J'ai dĂ©jĂ  eu l'occasion de discuter avec des informaticiens transhumanistes. Ils sont persuadĂ©s que le fonctionnement cĂ©rĂ©bral se rĂ©duit Ă  de la puissance de calcul et que le bon nombre de neurones in silico ou simulĂ©s suffira d'ici 30 ans Ă  uploader nos consciences mortelles dans des machines. Leurs arguments se rĂ©duisent le plus souvent Ă  des calculs d'ordres de grandeur sur un coin de nappe. Ce qui m'a toujours subjuguĂ©, c'est l'insondable ignorance de ces gens (les transhumanistes) face au fonctionnement du cerveau en terme de biologie, alors mĂȘme que l'on peine encore Ă  comprendre beaucoup de choses sur son fonctionnement et l'Ă©mergence de la conscience par exemple. Leur dogmatisme en terme de rĂ©ductibilitĂ© de la conscience Ă  du process calculatoire est Ă©difiante, et Ă  vrai dire, critiquĂ© par Ă  peu prĂȘt n'importe quel spĂ©cialiste des neurosciences un peu sĂ©rieux. Quand on connait le dĂ©tail du projet Blue Brain par exemple, cela incite Ă  l'humilitĂ© face Ă  une future immortalitĂ© numĂ©rique. Il en est de mĂȘme avec l'ectogenĂšse au-delĂ  d'un outil pour traiter les grands prĂ©maturĂ©s, et dĂšs lors qu'il s'agit d'envisager une conception totalement exempte d'Ă©tape biologique impliquant des parents. Comme Ă©voquĂ© par Alain, aujourd'hui, on prend conscience de l'importance d'un grand nombre de paramĂštres, en rapport avec la mĂšre, dans le dĂ©veloppement de l'enfant in utero : mise en place des aires du langage, lien avec l'immunitĂ©, etc etc... Donc, en dehors de l'outil pour sauver les grands prĂ©maturĂ©s, et dĂ©jĂ  testĂ©s sur des agneaux, une gestation de A Ă  Z, dans l'hypothĂšse oĂč elle serait concevable, recevrait probablement le mĂȘme accueil que le clonage : une interdiction Ă  l'Ă©chelle internationale en tant qu'expĂ©rimentation sur l'humain et maltraitance potentielle. Par ailleurs, in fine, pour parler du clonage, les espoirs du clonage humain ont Ă©tĂ© Ă©galement douchĂ©s par la rĂ©alitĂ© : peu de clones sont viables. On peut se demander lĂ©gitimement ce qu'il en serait d'humain in vitro. Donc, pour en revenir au transhumanisme, il y a deux constances : - La peur de la mort, la peur du biologique ("c'est sale"), et je pense que cela traduit plus les nĂ©vroses ou psychoses des thĂ©oriciens du transhumanisme (souvent des ingĂ©nieurs qui ont trouvĂ© une forme de rĂ©confort dans la machine) qu'une volontĂ© rĂ©elle de faire progresser l'humanitĂ©. - La naĂŻvetĂ© de penser que tout systĂšme biologique est rĂ©ductible Ă  une machine et que le biologique est fragile et inutilement complexe.
  13. 7 points
    Oui, tu as raison, c'est idiot de s'Ă©charper lĂ -dessus, l'ISS existe, la Nasa et l'ESA y envoient des astronautes, c'est comme ça, OK. OK aussi pour essayer plutĂŽt de "positiver" le sĂ©jour de Pesquet lĂ -haut, plutĂŽt que de rabĂącher encore et toujours la mĂȘme rengaine "ça sert Ă  rien". Du coup, comme j'avoue, j'ai pas vraiment tout suivi, T.Pesquet utilise plutĂŽt twitter, Facebook, Instagram, Tiktok ou Whatsapp ? Pour les photos, je sais, il utilise des Nikon, d'ailleurs plutĂŽt bien : du 400 2.8 pour les paysages, du 600 Ă  4 pour les stades, les autoroutes, les Leclerc, les Carrouf et les Liddl.
  14. 7 points
    Immoral, je m'en tape Mauvais oui ! Un enfant commence sa vie dans le ventre de sa mÚre, fait connaissance avec elle, avec les sons extérieurs, il est nourri par elle et pas avec les saloperies qu'on injectera au foetus et beaucoup de choses découleront de cette existence pré natale ! A force de vouloir aller contre la nature elle finira par vous le faire comprendre Bonne soirée, AG
  15. 7 points
    Absolument ! Et le tout commandé et livré à domicile par Amazon (garantie 5 ans comme Toyota - 10 ans si option)..
  16. 7 points
    https://spaceflightnow.com/2021/05/05/starship-sn15-test-flight/ Traduction automatique remaniĂ©e : SpaceX a lancĂ© et fait atterrir mercredi un prototype amĂ©liorĂ© de son vĂ©hicule Starship de nouvelle gĂ©nĂ©ration, dans le sud du Texas, c'Ă©tait le premier vol d'essai de la sociĂ©tĂ© Starship depuis qu'elle a remportĂ© un contrat de 2,9 milliards de dollars avec la NASA afin d'utiliser l'engin pour dĂ©barquer des astronautes sur la Lune. Elon Musk, fondateur et PDG de SpaceX a tweetĂ©: «Starship landing nominal!» La fusĂ©e en acier inoxydable de 50 mĂštres de haut a volĂ© Ă  une altitude d'environ 10 kilomĂštres au-dessus de l'installation de dĂ©veloppement et d'essai de SpaceX dans le comtĂ© de Cameron, au Texas, aprĂšs avoir dĂ©collĂ© Ă  18h24 HAE. Environ six minutes aprĂšs le dĂ©collage, la fusĂ©e a atterri verticalement sur le mĂȘme site d'essai Ă  Boca Chica Beach prĂšs de Brownsville. Trois moteurs Raptor consommant du mĂ©thane et des propulseurs Ă  oxygĂšne liquide ont propulsĂ© la fusĂ©e dans le ciel, avant que les moteurs ne s'arrĂȘtent alors que le Starship s'approchait du point culminant de sa trajectoire. AprĂšs l'arrĂȘt dĂ©finitif du moteur, les propulseurs de commande Ă  gaz froid et les volets d'orientation aĂ©rodynamique ont amenĂ© le vĂ©hicule dans une position horizontale pour la redescente vers le sol. Quelques instants avant que le Starship n'atteigne le sol, les moteurs Raptor se sont rallumĂ©s pour rĂ©orienter la fusĂ©e Ă  la verticale et l'ont fait ralentir pour un atterrissage en douceur. SpaceX a lancĂ© quatre prototypes de vaisseaux spatiaux pour des vols d'essai atmosphĂ©riques depuis le 9 dĂ©cembre, mais les quatre fusĂ©es ont explosĂ© pendant ou peu de temps aprĂšs l'atterrissage. Un atterrissage brutal pour le vol d'essai du 9 dĂ©cembre avait Ă©tĂ© causĂ© par la basse pression des rĂ©servoirs sommitaux alimentant les moteurs Raptor du vĂ©hicule pour l'allumage critique juste avant l'atterrissage, et l'un des moteurs Raptor n'avait pas rĂ©ussi Ă  se rallumer pour se poser lors du vol d'essai, le 2 fĂ©vrier. La fusĂ©e SN10 a rĂ©ussi le premier atterrissage d'un vĂ©hicule Starship Ă  la fin d'un vol d'essai le 3 mars, mais la fusĂ©e avait explosĂ© quelques minutes plus tard aprĂšs s'ĂȘtre posĂ©e plus durement que prĂ©vu. Et le dernier vol d'essai du Starship s'est terminĂ© par une explosion quelques instants avant l'atterrissage, le 30 mars, un accident causĂ© cette fois-ci par une fuite de mĂ©thane dans l'un des moteurs Raptor. La fusĂ©e qui a Ă©tĂ© lancĂ©e mercredi, dĂ©signĂ©e Starship Serial N°15, a Ă©tĂ© lancĂ© avec de nouvelles mises Ă  niveau de la conception du Starship. Le mois dernier, SpaceX a dĂ©ployĂ© le Starship SN15 sur la rampe de lancement au bord de l'ocĂ©an . SpaceX a effectuĂ© deux essais de mise Ă  feu des moteurs Raptor du Starship; les 26 et 27 avril, autorisant une tentative de lancement cette semaine. Elon Musk a dĂ©clarĂ© que le prototype SN15 introduit «des centaines d'amĂ©liorations de conception» dans les structures, les moteurs, l'avionique et les logiciels. SpaceX a dĂ©clarĂ© mercredi dans un communiquĂ© que les mises Ă  niveau "permettront plus de vitesse et d'efficacitĂ© tout au long de la production et du vol." Les changements comprennent «une avionique amĂ©liorĂ©e, une architecture propulsive mise Ă  jour dans la tuyĂšre et une nouvelle conception et configuration du moteur Raptor». SpaceX dĂ©veloppe le vaisseau spatial Starship et son Ă©norme propulseur, appelĂ© Super Heavy, comme systĂšme de lancement et de transport spatial entiĂšrement rĂ©utilisable capable de transporter plus de 100 tonnes de fret en orbite terrestre basse, plus que toute autre fusĂ©e au monde. Avec le ravitaillement dans l'espace, le Starship pourrait Ă©ventuellement transporter des personnes et de lourdes charges de ravitaillement sur la Lune et sur Mars (Par modestie plus que prudence nous excluons pour l'instant Proxima Centauri). Le mois dernier, SpaceX avait remportĂ© un contrat de 2,9 milliards de dollars avec la NASA pour dĂ©velopper une version du vĂ©hicule Starship qui devrait faire atterrir des astronautes sur la Lune via le programme Artemis. SpaceX avait ainsi Ă©liminĂ© les offres de Blue Origin et de Dynetics pour remporter le contrat du prochain atterrisseur lunaire de la NASA. Selon les plans de la NASA, les astronautes quitteront la Terre dans la fusĂ©e Space Launch System et la capsule de l'Ă©quipage Orion de l'agence, puis se rendront avec un vaisseau spatial prĂ©-positionnĂ© en orbite lunaire. Le Starship serait lancĂ© depuis la Terre sans personne Ă  bord. AprĂšs avoir atterri sur la Lune, les astronautes sortiront du vaisseau et descendront dans un ascenseur jusqu'Ă  la surface. Une fois leur travail terminĂ©, les membres de l'Ă©quipage utiseront le vaisseau pour revenir en orbite lunaire, s'arrimeront Ă  la capsule Orion pour retourner sur Terre. AprĂšs plusieurs autres vols d'essai du Starship dans les mois Ă  venir, la prochaine mise Ă  jour technologique majeure du vĂ©hicule se fera avec SN20, plus tard cette annĂ©e, selon Musk. À partir de SN20, les vĂ©hicules Starship seront capables de voler en orbite terrestre basse avec le booster Super Heavy, et ils seront Ă©quipĂ©s d'un bouclier thermique pour rĂ©sister aux tempĂ©ratures Ă©levĂ©es de la rentrĂ©e atmosphĂ©rique. Musk avait tweetĂ© plus tĂŽt cette annĂ©e que la combinaison Super Heavy / Starship aura initialement une forte probabilitĂ© de rĂ©ussir son lancement en orbite, mais qu' il faudra probablement de nombreuses tentatives avant que SpaceX perfectionne les manƓuvres de rentrĂ©e et d'atterrissage du Starship depuis l'orbite. SpaceX a construit un prototype de production Super Heavy dans le sud du Texas, mais la sociĂ©tĂ© n'a pas encore tentĂ© le premier vol d'essai Super Heavy. La version orbitale du vĂ©hicule Starship aura six moteurs Raptor, dont trois moteurs avec des buses Ă©vasĂ©es Ă©largies et optimisĂ©es pour une plus grande efficacitĂ© dans le vide spatial. Le Super Heavy aura 28 moteurs Raptor, produisant quelque 16 millions de livres de poussĂ©e, soit deux fois la puissance de la fusĂ©e Saturn 5. L'ensemble de l'assemblage des fusĂ©es Super Heavy / Starship mesurera environ 120 mĂštres de haut. Lors d'une tentative de lancement orbitale, un propulseur de premier Ă©tage Super Heavy se dĂ©tachera du vaisseau, qui est Ă  la fois un Ă©tage supĂ©rieur et un vĂ©hicule spatial, et reviendra se poser pour un atterrissage vertical, oĂč les bras de maintien sur la tour de lancement tenteront de capturer le premier Ă©tage descendant. Le vaisseau spatial lui, continuera en orbite et dĂ©ploiera ses charges utiles, ou, se rendra Ă  sa destination dans l'espace lointain, et reviendra finalement sur Terre pour voler Ă  nouveau. SpaceX a rĂ©ussi Ă  rĂ©duire les coĂ»ts de lancement avec la fusĂ©e Falcon 9, qui dispose d'un premier Ă©tage rĂ©utilisable et d'un carĂ©nage de charge utile. Mais aucune des parties n'est rapidement rĂ©utilisable, et le deuxiĂšme Ă©tage du Falcon 9 est tout nouveau pour chaque mission. "Avec Starship, nous espĂ©rons rĂ©utiliser le tout», a dĂ©clarĂ© Musk le mois dernier. «C'est un problĂšme difficile pour les fusĂ©es, c'est sĂ»r. Cela nous a pris presque 19 ans maintenant. Je pense que le design du Starship peut fonctionner. C'est une chose difficile Ă  rĂ©soudre, et le soutien de la NASA est trĂšs apprĂ©ciĂ© Ă  cet Ă©gard. Je pense que ça va marcher." Musk veut finalement avoir une flotte de plates-formes ocĂ©aniques pour rĂ©cupĂ©rer et relancer les boosters Super Heavy et les fusĂ©es Starship. (Le paragraphe suivant m'est pratiquement incomprĂ©hensible. Je renonce donc Ă  essayer de le traduire et vous le laisse dans sa version intĂ©grale de la traduction automatique.) "Il est destinĂ© Ă  ĂȘtre tel que le booster puisse ĂȘtre utilisĂ©, je ne sais pas, une douzaine de fois par jour, essentiellement toutes les deux heures», a dĂ©clarĂ© Musk dans un webcast XPRIZE le mois dernier. «Et cela concerne principalement le rechargement du propulseur et le montage du navire. et puis le navire peut probablement ĂȘtre utilisĂ©, en thĂ©orie, toutes les trois heures
 Mais certainement toutes les, disons, six Ă  neuf heures. Nous l'appellerons deux fois par jour pour le navire. Et nous fabriquerons plus de navires qu'il n'y a de boosters." «Une fois que nous aurons les plates-formes spatiales, nous pourrons les positionner de telle sorte que le vaisseau puisse revenir en une seule orbite», explique Musk. «Alors peut ĂȘtre, nous pourrions faire trois lancements par jour, soit 1 000 vols par an, chacun avec 100 Ă  150 tonnes de charge utile en orbite.» "Je dirais que ce n'est que rĂ©cemment que je pense qu'une rĂ©utilisation complĂšte et rapide peut ĂȘtre accomplie", dĂ©clare Musk. «Je n’étais pas sĂ»r jusqu'Ă  prĂ©sent, mais j'en suis certain maintenant.»
  17. 7 points
    VoilĂ  pour le moins une supposition aussi hasardeuse qu’infondĂ©e : si j’étais roulĂ© en boule pour ma part, c’était au lit, et j’y ronflais comme un sonneur, loin de l’hystĂ©rie collective du fan-club muskien ! J’ai bien fait d’ailleurs car je n’ai rien ratĂ© : le spectacle Ă©tait d’une mĂ©diocritĂ© affligeante. À en juger par la vidĂ©o de Tim Dodd (que j’aime bien par ailleurs) postĂ©e plus haut par Jack, il semble que les disciples ne puissent contrĂŽler leur Ă©motion dĂšs que leur idole commet un hoquet ridicule avec son bilboquet gĂ©ant... Il est Ă©trange et fascinant que ceci suffise Ă  leur tenir lieu de raison. En voyant cette tribu s’enthousiasmer ainsi pour une telle utopie sans comprendre ce qu’elle implique, inconsciente des rĂ©alitĂ©s de son monde natif comme de celui qu’elle fantasme de la façon la plus irrationnelle, j’hĂ©site entre pleurer de rire ou de dĂ©sespoir...
  18. 7 points
  19. 6 points
    En tout cas avec Pesquet on va enfin découvrir tout le sel du saxo !
  20. 6 points
    Au final, la viande Ă  quand mĂȘme un petit goĂ»t de plastique assez dĂ©sagrĂ©able. Alertons L214 !!!
  21. 6 points
  22. 6 points
    Oui, mais non. Les femmes n'ayant plus besoin de nous, tu pourras mettre ton berlingot sur l'oreille.
  23. 6 points
    Une premiĂšre avec Sol'Ex, un petit film, terriblement perfectible, je m'en excuse (on fera mieux, c'est promis, je dis "on" car entre hier et aujourd'hui, plus de 160 kits Sol'Ex ont Ă©tĂ© envoyĂ© aux valeureux qui se sont lancĂ© dans l'aventure !). Donc trĂšs forte tubulence et fort vent sur la rĂ©gion d'Antibes (et assemblage encore assez manuel avec le logiciel ISIS, mais tout ceci va s'arranger), et puis Soleil toujours bien calme : Solex_050521_2.mp4 (petite protuberance eruptive en haut Ă  droite du timbe). Une vidĂ©o du disque peu ĂȘtre consultĂ©e tout en bas de cette page : http://www.astrosurf.com/solex/sol-ex-observation.html (ca bouge dans le filament du bas). Bref, ce sont des dĂ©buts. Christian Buil
  24. 5 points
    Bonjour Dimanche soir, j'ai fait la galaxie des Antennes, alias NGC 4038-39, un joli couple de galaxies en interaction dans le Corbeau. Depuis chez moi ce couple de galaxies ne culmine pas Ă  plus de 25 ° et elles finissent rapidement par passer derriĂšre ma maison
 Je n'ai pu faire que 28 poses de 4 minutes Ă  1600 iso avec le Canon 6D. Ce n'est pas bien grand avec ma lunette (Takahashi FS 152 mm Ă  f/8), mais le champ est sympa avec le couple NGC 4027 (appelĂ©e aussi Arp 22) et PGC 37772. NGC 4027 est une galaxie fortement dĂ©formĂ©e par sa petite voisine, qui lui donne l'apparence d'une galaxie spirale Ă  un seul bras. Patrick
  25. 5 points
    Bonsoir Ă  tous C'est Ă  la fois un projet mĂ»ri depuis plusieurs annĂ©es qui se concrĂ©tise, et un rĂȘve de gosse qui se rĂ©alise ; je vous prĂ©sente mon tout nouveau LUcky-imaging DObson, alias LUDO Donc laissez moi tout d'abord vous prĂ©senter ce magnifique instrument et le concept qui se cache derriĂšre Je suis mordu d'astro depuis trĂšs trĂšs longtemps, mais parmi toutes les possibilitĂ©s de ce loisir formidable, jamais un domaine ne m'a autant fascinĂ© que le "lucky imaging" en ciel profond. J'entrevois par cette technique d'imagerie Ă  la fois un potentiel encore sous-exploitĂ© d'obtenir des images fantastiques, mais Ă©galement un moyen pratique de s'affranchir de certaines contraintes. J'ai commencĂ© dans ce domaine avec un T150/750 qui m'a donnĂ© entiĂšre satisfaction et plus encore, mais rapidement j'ai eu envie de pousser plus loin, beaucoup plus loin. La question se pose alors : Quel est l'instrument le plus adaptĂ© Ă  cette pratique ? Petit rappel, le lucky imaging consiste Ă  rĂ©aliser des photos en pose courte ( de quelques secondes au plus long, Ă  beaucoup moins si possible ) afin de s'affranchir en partie de la turbulence atmosphĂ©rique en sĂ©lectionnant les meilleures images avant de les empiler. Pour du lucky imaging, il faut poser court. Pour poser court, il faut beaucoup de lumiĂšre. Pour de la lumiĂšre il faut du diamĂštre. Le plus possible. Pour du lucky imaging, nul besoin d'une monture Ă©quatoriale de compĂ©tition ; il suffit d'un suivi correct en alt-az puisque la rotation de champ ne pose pas de problĂšme avec des temps d'exposition rapides et un alignement des images correct. Pour du lucky imaging, il est apprĂ©ciable d'avoir un instrument transportable afin de profiter d'emplacements ou la turbulence atmosphĂ©rique est plus clĂ©mente. Pour du lucky imaging, il faut un instrument Ă  l'optique et la mĂ©canique de grande qualitĂ© afin de pouvoir obtenir le plus fin dĂ©tail possible. J'ai un temps lorgnĂ© sur des diamĂštres intermĂ©diaires... 250mm ? 300mm ? Mais finalement pourquoi ne pas viser plus haut ? Le concept est solide, et je me connais assez pour savoir que cette passion ne s'Ă©vanouira pas du jour au lendemain. Donc changement de plan et de catĂ©gorie : ce sera l'instrument d'une vie. Rapidement je me tourne vers FrĂ©dĂ©ric GĂ©a ( Stellarzac Instruments ) pour la structure et conception gĂ©nĂ©rale, et vers TĂ©rence Pelletier ( Bigowlbinoscope ) pour les optiques. AprĂšs de longues heures passĂ©es au tĂ©lĂ©phone avec Fred pour rĂ©inventer le tĂ©lescope parfait les caractĂ©ristiques finales de l'instrument sont Ă©tablies : - DiamĂštre 560mm - Focale 2240mm - F/D=4 - Miroir primaire en quartz, Ă©paisseur 38mm en mĂ©nisque sur barillet astatique 18 points - Miroir secondaire de 140mm - Obstruction 25% - Champ de pleine lumiĂšre 30mm - Motorisation azimutale, Stellarcat + Nexus-DSC - Porte oculaire motorisĂ© TCF-LEO Tout ceci en fait un instrument extrĂȘmement adaptable Ă  mes besoins actuels et futurs. Il est Ă©videmment compatible avec mon matĂ©riel d'acquisition actuel, Ă  savoir les correcteurs de champ GPU x1, ASA x0.73, et la barlow correctrice APM x2.7, ainsi que les camĂ©ras QHY290M et QHY462C J'ai ainsi un Ă©chantillonnage de 0.36"/pixel avec le rĂ©ducteur ASA, 0.27"/pixel avec le correcteur GPU, et 0.10"/pixel Ă  la barlow. Avec mes camĂ©ras, le champ est assez Ă©troit ; cependant, mon but avouĂ© Ă©tant la haute rĂ©solution, j'avoue que ça ne me prĂ©occupe pas plus que ça, mĂȘme si cela amĂšne quelques contraintes supplĂ©mentaires. Mais la sortie du foyer est confortable, et le tube est conçu pour pouvoir supporter un Ăąne mort Ă  l'oculaire donc j'ai de quoi voir venir si je veux faire Ă©voluer le setup. CamĂ©ra plus large, dĂ©rotateur de champ, et plein d'autres joyeusetĂ©s qui me trottent Ă©videmment dans la tĂȘte, mais pour l'heure, on va dĂ©jĂ  essayer de pousser la bĂȘte avec ce que j'ai Question encombrement et dĂ©placement, le tube rentre sans problĂšme dans une voiture Ă  coffre haut ( type scĂ©nic ) ; le principal souci pour le moment Ă©tant que je n'ai pas de voiture Donc ce tube restera un certain temps utilisĂ© sur ma terrasse de petite ville, Ă  moins de 100m d'altitude, avec une pollution lumineuse certaine mais au seeing parfois bon. Question orientation, ma terrasse me donne accĂšs Ă  toutes les cibles au nord jusqu'Ă  une dĂ©clinaison de +20° environ. ça peu paraĂźtre "dommage" de ne pas avoir tout le ciel, mais j'estime avoir de quoi faire dans cette zone du ciel sans m'ennuyer pour quelques annĂ©es au moins de toutes façons. Qui plus est, dans l'esprit de "lutte contre la turbu", on aime bien avoir les objets le plus proche possible du zĂ©nith ; donc les objets situĂ©s plus bas ne montent jamais trĂšs haut dans tous les cas. Et pour le planĂ©taire, ce ne sera pas non plus pour tout de suite. Mais ce n'est pas mon domaine de prĂ©dilection de toute maniĂšre. Le tĂ©lescope est arrivĂ© chez moi il y a quelques jours, et murphy a Ă©tĂ© plus que clĂ©ment puisque j'ai pu entamer un marathon avec neuf nuits complĂštes d'affillĂ©e ! C'est un vrai bonnheur Ă  utiliser ! Le tĂ©lescope est toujours hyper stable et respire le solide, soit tout le contraire des instruments que j'ai pu avoir auparavant Avec un peu de pratique niveau montage, si Ă  20h le tube est au chaud Ă  l'intĂ©rieur et que je dĂ©cide de sortir imager, Ă  21h je peux lancer les poses avec un tube collimatĂ© et une motorisation opĂ©rationnelle ; et quand c'est fini, tout est pliĂ© en 15 minutes. Un rĂ©gal Evidemment, un tube comme ça ne s'apprivoise pas non plus du jour au lendemain ; la pĂ©riode de pleine lune a Ă©tĂ© propice aux diffĂ©rents tests, rĂ©glages, et erreurs de dĂ©butant inĂ©vitables... avec en prime quelques tuiles, du genre une soudure qui lĂąche dans le boĂźtier du Nexus qu'il a fallu rĂ©parer, ou le viseur point rouge achetĂ© pour l'occasion qui dĂ©cide de ne plus fonctionner du tout aprĂšs deux utilisations. Le pointage "Ă  l'oeil" au T560, c'est une epĂ©rience enrichissante je ne dis pas... mais lĂ  il va vraiment falloir que je me retrouve un chercheur Mais malgrĂ© tout, les images que je tirais durant cette premiĂšre semaine n'Ă©taient pas Ă  la hauteur de ce que j'attendais vraiment. Des images certes "pas mal", un signal monstrueux comparativement au temps passĂ© par cible , surtout en considĂ©rant la pleine lune mais question rĂ©solution, c'Ă©tait entre mauvais et moyen. Pourtant, ni l'instrument ni la turbulence n'Ă©taient en cause : en ajoutant la barlow, j'ai obtenu une rĂ©solution impressionnante sur le centre de m13 entre autres. Alors quoi ? que reste-t-il dans la chaine optique ? Le correcteur de champ Ă©videmment ! Je ferai certainement un post dĂ©diĂ© pour expliquer la chose en dĂ©tail, mais aprĂšs un peu de recherche, ( je dĂ©couvre que la distance correcteur/capteur recommandĂ©e par les fabricants pourrait ĂȘtre trop faible pour mon usage. ) EDIT du 08/05 : La distance prĂ©conisĂ©e Ă©tait finalement la bonne, mais le calcul de la distance sur mon montage Ă©tait faux. Du coup mon correcteur Ă©tait bien trop prĂšs du capteur quand mĂȘme. Le ciel se dĂ©gage aprĂšs plusieurs jours de temps couvert, et je peux vĂ©rifier mon hypothĂšse le soir mĂȘme. Le rĂ©sultat est immĂ©diat, l'amĂ©lioration crĂšve les yeux Bien que j'aie passĂ© quasiment toute la nuit Ă  dĂ©terminer les positions optimales pour mes diffĂ©rents correcteurs, j'ai tout de mĂȘme gardĂ© un peu de temps pour une vĂ©ritable "premiĂšre lumiĂšre" en fin de nuit. La lune se levait, et j'ai un peu galĂ©rĂ© au traitement car je manque d'Ă©toiles dans le champ pour aligner ; tout ceci est encore trĂšs perfectible sur beaucoup de points. Mais ça reste nĂ©anmoins un bon aperçu des possibilitĂ©s de ce scope, et la premiĂšre d'une longue sĂ©rie j'espĂšre Voici donc le hĂ©ron, couple formĂ© par les galaxies NGC5394 et NGC5395, sur fond de pĂ©touilles T560 Ă  F2.9, QHY290M, 4214x500ms soit 35 mn retenues sur 1h30 de prise de vue totale. Image Ă  120% de la taille d'acquisition. La FWHM avoisine 1.3" au centre de l'image aprĂšs empilement. Vive l'astro, et a trĂšs bientĂŽt Romain
  26. 5 points
    Vous rigolerez moins quand Monsieur Musk vous aura implanté son bidule dans le cigare puis téléchargé son programme de rééducation mentale dans votre cerveau délabré.. ... et le temps passe trÚs vite : AMOUR TOUJOURS !
  27. 5 points
    Oui, mais de notre mort peut-ĂȘtre, pour le reste, ce sera difficile pour les Marseillais qui, en plus, iront tous en enfer.
  28. 5 points
    Perso, je roule en Ferrari. SitÎt parti, de suite arrivé.
  29. 5 points
    Ils ont prévu des lances à incendie comme à Boca Chica pour la premiÚre arrivée sur Mars ?
  30. 5 points
    Heureusement que d'autres demeurent beaucoup plus sages et stoĂŻques :
  31. 5 points
    Certains devraient passer moins de temps au plumard mais y dormir mieux : ça leur Ă©viterait de confondre rĂȘves et rĂ©alitĂ©s.
  32. 5 points
    Il doit y avoir un paquets de mecs du forum roulés en boule dans leur salon entrain de sangloter... Apapété!
  33. 5 points
    On est d'accord Serge. Le problĂšme c'est que si tu demandais un studio Ă  100 milliards pour tes sessions de rock n' roll en nous disant que ça va aider Ă  guĂ©rir le cancer, les grincheux de mon genre vont grinchouiller On envoi des types dans l'espace parce que c'est cool. Ils y vont parce qu'ils aiment l'aventure, l’adrĂ©naline, ... Et tout ça est financĂ© par les rĂȘves de grandeur des pays riches. C'est exactement comme la conquĂȘte des 8000 aprĂšs la seconde guerre mondiale. Bref, mon seul vrai problĂšme c'est quand on nous fait croire que l'exploration spatiale se fait pour autre chose que le sport. jf
  34. 5 points
    Ça me gonfle les dĂ©bats sur "ça sert ou sert pas" Dans cette perspective, a quoi bon aller au cinĂ©, boire un bon rhum en glandant Ă  l’ombre, jouer du rock n’ roll comme une brĂȘle avec mes copains d’enfance, regarder les Ă©toiles dans un gros bouzin, faire de la plongĂ©e pour le frisson de la rencontre d’un requin, etc. Perso, je trouve ça assez merveilleux, mĂȘme si ça peut ĂȘtre perfectible quant au concept mĂȘme- sachant que les concepts actuels qui rongent le monde sont bien loin d’un bidon habitĂ© en orbite terrestre.....
  35. 4 points
    OMG ! 210 jours et 2 missions
  36. 4 points
    Cépafo elle tire effectivement sur le vert En voilà une plus mieux mais pas de moi : Bonne journée, AG
  37. 4 points
    Et qui le restera. Vivre dans une base martienne, c'est bien pire que le confinement. Une prison de métal, des promenades en respirant l'air artificiel de son scaphandre, un paysage... sympa quand c'est les photos de Percy mais sinon d'une inhumanité à mourir. Une dépendance totale de machines qui peuvent tomber en passe, si, si, ça arrive. C'est un monde qui n'est pas fait pour le l'homme et ne le sera jamais. Et qu'on ne parle pas de terraformation, c'est tout simplement impossible. La science-fiction c'est génial à lire, mais ça n'est pas une prédiction de ce qui sera possible. Bref, je trouve que Samantha délire. Juste un avis.
  38. 3 points
    bonjour a tous, Petit post de prĂ©sentation donc , Damien 32ans, sur le trottoir d'en face depuis que j'ai dĂ©butĂ© l'Astro et donc la photo il y a 1ans et demi. j'habite en rĂ©gion parisienne en seine et marne. je faisais de la photo diurne Ă  la base depuis plusieurs annĂ©es puis j'ai glissĂ© doucement vers l'astrophoto en me renseignant sur les photos de paysage nocturne que j'aimais beaucoup faire, puis sur l'astropaysage et .... ba me voila ici . j'ai commencĂ© avec une Eq3-2 + 80ed + APN (nikon d5300) avec ces premiers essai : Bon aprĂšs ca et 2- mois d'apprentissage, je suis passĂ© Ă  l'autoguidage avec mon chercheur 9x50 et une qhy224c. Avoir un autoguidage efficace avec un chercheur 9x50 + une eq3-2 fut une galĂšre sans nom !! mais aprĂšs 1mois et demi je suis enfin arrivĂ© Ă  faire quelques chose d'un peu prĂȘt stable et qui fonctionne et j'ai shootĂ©, Ă©normĂ©ment shootĂ© : j'ai aussi essayer de la pose courte une fois avec m57 : La belle Neowise cette Ă©tĂ© : malgrĂ© Le petit diamĂštre de ma 80ed et puisque j'aime vraiment toucher Ă  tous j'ai voulu m'essayer au planĂ©taire aussi : et l'ISS : (que j'ai tentĂ© une sacrĂ© paire de fois par arrivĂ© Ă  ca avec la 80ed ...). et bien sur du lunaire : et quelques VL cette Ă©tĂ© : Comme vous pouvez le constater une premiĂšre annĂ©es d'astrophoto bien chargĂ© !! Je me suis sĂ©parĂ© depuis peu de mon eq3-2 pour une HEQ-5 kit rowan, mais.... l'eq3-2 restera dans mon cƓur car elle m'a apportĂ© tous de mĂȘme des photos que j'aime beaucoup (toutes celle de ce post) mais aussi beaucoup, beaucoup de galĂšre ... j'ai dĂ©cidĂ© que maintenant je diminuerais le rythme des photos pour essayer de rallonger les temps de poses total sur mes photos (>10h) et que j'essaierais de sortir des photos plus qualitative et/ou des photos pano de plusieurs tuiles ect ... Voila les Ami(e)s, j'espĂšre que cette prĂ©sentation/rĂ©trospective vous plairas et je remercie tous ce qui mont aider et ceux qui m'aide toujours dans cette discipline si ...complexe. Ă  bientĂŽt, au plaisir de vous lire et de regarder vos belle photos
  39. 3 points
    La méthode de la photo : TOP ! Avant, no comment et on passe vite à la suite... Premier réglage, presque bon mais il en manque un poil horizontalement sauf que je suis en butée sur l'écrou de la branche verticale-haute. Raccourcissement de la branche de 0.8 mm par meulage de précision Miam ! Sans cette astuce, les 0.8 mm en trop sur la branche je ne les aurai jamais vus.. Merci @danielo ! Je profite du sujet... Savez-vous comment font certains pour avoir des aigrettes super longues sur leurs images ?
  40. 3 points
  41. 3 points
    Je pense qu'Alain faisait rĂ©fĂ©rence aux fans de Musk, et pas forcĂ©ment Ă  Musk et ses Ă©quipes. On dit "ĂȘtre plus royaliste que le roi", je me demande si ce n'est pas le cas de certains fans de Musk. Musk a un rĂȘve, il s'en donne les moyens, mais je le pense pragmatique et rĂ©silient sur fond d'une apparence fantasque. J'ai dĂ©jĂ  connu cette situation surrĂ©aliste oĂč, menant un projet de ton initiative, conscient des limites et difficultĂ©s, tu te vois entourĂ© de gens parfois excessivement enthousiastes ayant bien plus la foi que toi, porteur et initiateur du projet.
  42. 3 points
    Salut 117P/Helin-Roman-Alu hier soir en 116x30s https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23340
  43. 3 points
    "Aller plus loin" c'est pour toi, aller tourner à 400 km autour de la Terre, ou suivre les aberrations de Musk sur la terraformation de Mars ? Il n'y a rien à faire sur Terre qui permette "d'aller plus loin" ? Je n'en suis pas sûr.
  44. 3 points
    Pour rĂ©gler le parallĂ©lisme des branches de l'araignĂ©e, et voir d'Ă©ventuelles problĂšmes de vrillage, la meilleure mĂ©thode que j'ai trouvĂ©e c'est d'installer un appareil photo aussi alignĂ© que possible avec l'axe optique, avec un objectif sans distorsion (genre macro), et de tracer ensuite les axes : Sur le mien j'ai pu corriger de cette maniĂšre un dĂ©centrement du secondaire de 1,5mm. Cela dit des branches non parallĂšles ne peuvent ĂȘtre la seule explication car elles font des aigrettes dĂ©doublĂ©es qui se croisent au centre, ce qui n'est pas le cas chez toi. Ça ne peut pas ĂȘtre non plus uniquement de l'astigmatisme (+defocus) car tu aurais alors des aigrettes dĂ©doublĂ©es selon un axe, comme sur ta photo, mais parallĂšles entre elles. Je ne sais pas si cela peut ĂȘtre une combinaison des 2 ou bien liĂ© Ă  un problĂšme de collimation ou autre chose ? Peux-tu mettre une photo de ton araignĂ©e ?
  45. 3 points
    merci Alain et merci Xavier hier aussi, il faisait beau, Ă  croire que nous allons vers les beaux jours !
  46. 3 points
  47. 3 points
    En tout cas ça fait presque science-fiction quand SN15 apparait en sortant des nuages comme ça vers 5.40. De type film à petit budget avec vue lointaine
  48. 3 points
    Ben voilà On en profite dÚs que j'ai le dos tourné Donc . . . ça aurait marché cette fois ? Ce sont de vraies vidéos ? Par contre va falloir penser à prévoir quelques extincteurs à l'arrivée Bonne journée, AG Le voyage vers la Lune commence à prendre forme, c'est bien
  49. 3 points
    Salut tout le monde, Je viens de faire un tour ( trĂšs rapido ) sur WA... Mais quel dĂ©dale de rubriques et de sous rubriques Ă  n'en plus finir, encore pire qu'il y a quelques annĂ©es, je me suis sauvĂ© aussi sec ! Faut surtout pas que AS prenne le mĂȘme chemin, c'est une catastrophe ce type de site pour la convivialitĂ© tout ça... Jean Philippe, si tu me lis, refuse ce monde Ă©goĂŻste, rĂ©siste !!...
  50. 3 points
    Ah, ces humains... : ils n’ont en tĂȘte que l’orbite !