Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 08/12/21 in all areas

  1. 18 points
    Bonjour ! Et bien oui... Merci à Christophe Pellier pour son post sur l'usage des filtres photométriques !! J'ai donc vu qu'il utilisait une ASI290MM, une caméra que j'ai acheté récemment pour le module de guidage de mon futur spectrographe... et je crois que j'ai trouvé le train optique optimal pour mon DK : Extender X2 Explore Scientifique 2" + ADC PA MK3 + RAF + ASI290MM L’échantillonnage est musclé mais sur mes tests rapide de ce matin il semble payant, juste une variation IR, sachant que je dois reprendre la collim depuis une éternité ! Seeing moyen, je n'ai pas fait de dérotation, juste 1000 images empilées sur des captures de 60s, il faut que je trouve mes marques pour le traitement qui est sans doute perfectible: Les images à la taille d'acquisition, IR 742 : IR 685 : IR742 : J'ai tenté la couleur avec filtres astronomiK mais la turbulence était trop forte... Par bon seeing cela devrait être pas mal... EDIT : J'ai également traité une série de 3 images avec la 224C, le résultat n'était pas mauvais non plus : Xavier
  2. 14 points
    Photo prise dans les Cévennes le WE dernier. Malheureusement la météo m'a limité dans la durée d'acquisition. Détail d'acquisition: Mount : Avalon Linear Scope : TS (Shaprstar) 94EDPH w/Reducer (414mm f/4.4) Camera : ASI6200mm Guiding : ASI290mm w/OAG Acquisition Software : N.I.N.A Processing Software : Pixinsight / LR HOO version Ha: 37 x 180" OIII: 42 x 180" Et une petite version starless pour apprécier d'avantage les nébulosités: https://flic.kr/p/2mgJt1u
  3. 12 points
    Bonjour tout le monde! Je vous partage les 1ers résultats de ma nuit planétaire en nomade, 1000m d'altitude en haute savoie. Saturne: Dé-rotation de 6 images Jupiter avec les 3 galiléens: pas de dé-rotation Les 2 autres jupi: dé-rotation de 5 images C11 sur AVX, Asi 462mc, adc ZWO, barlow télévue powermate 2.5, filtre UV/IR cut optolong. MAP ZWO EAF sur crayford kepler. En espérant qu'elles vous plaisent... A bientôt pour de nouvelles aventures
  4. 11 points
    ... sous les étoiles. Souvenir d'une sortie pseudo-solo dans les montagnes du nord-ouest de Tokyo et qui, par la grâce d'un heureux hasard, m'a permis de rencontrer un couple de jeunes japonais curieux à mon endroit : Qui suis-je ? D'où viens-je ? pourquoi suis-je ici ? Qu'est-ce que c'est que cet équipement ? De questions en réponses, ils sont restés toute la soirée et une bonne partie de la nuit, d'abord intrigués, puis enthousiasmés par ce que j'avais à leur montrer : Jupiter, Saturne, puis toute une palanquée de nébuleuses estivales que je ne vous ferai point l'affront de nommer. ils m'ont demandé mon mail, précisant travailler pour un camping voisin. Ils souhaitent que je les contacte quand je reviendrai, car je reviendrai. Une carrière de "montreur d'étoiles" m'attendait-elle au Japon ?
  5. 10 points
    Bonjour à tous ça fait longtemps que je n'ai pas posté au vue de la météo et du changement de serup en cours. J'ai revendu mon ancienne caméra une ARIK460EX pour passer chez MORAVIAN avec une C3-26000 mono que je teste pour la 1ere fois ici. Je n'ai pas encore mon nouveau tube donc je suis resté avec la petite ... toute petite ... 61edph ! Ca fait bizarre de monter une aussi grosse caméra sur cette petite lunette. Bref début de soirée difficile avec la RAF qui était bloquée.... ma faute j'avais mis les vis longues au lieu des courtes et elle touchait la carcasse de la caméra qui bloquai la RAF... Après j'ai eu quelques soucis de dithering avec les poses qui se lançaient trop top d'où un filet d'étoile sur toutes les images (changement de setup et de réglage dans PRISM aps bien fait) mais qu'importe s'était une soirée de test où j'ai aussi vu un GROS TILT ... vu la caméra et la lunette il y a peut-être de la flexion donc à régler plus tard. Bref 4h de temps de pose en Ha 6nm par poses de 15 min Filtre ASTRONOMIK. Moravian C3-26000 mono Monture eq6 modifié Guidage avec chercheur 50mm et lodestat (une 1ere pour moi) La full ici: https://www.astrobin.com/n9307f/
  6. 10 points
    Bonjour à tous, Bon, me revoici avec un autre morceau du panorama ajouté . Pour ce 2ème bout, ça ne fût pas la gloire car le ciel avait un léger voile et je n'avais pas le signal que j'avais de la 1ère A l'occasion je le referais sûrement. Pour ce 2ème bout, j'ai pu faire 64 x 180s :
  7. 10 points
    Salut à tous, Enfin un ciel dégagé cette nuit pour faire un peu d'astro ! Les nuages ont disparus vers 1h pour revenir 30min après, l'occasion de quelques captures de Jupiter au Mewlon250. Le seeing était moyen, ça aurait pu ètre pire, déjà joli en visuel à 350x. Après traitement, le moyen se confirme, il faut bruiter les images pour que les détails apparaissent raisonnablement, alors je me lance dans l'aventure Winjupos. Avec 4 images compilées, le bruit baisse fortement, de quoi ajouter un peu d'ondelettes. (Merci Bernard pour son tutorial qui m'a bien aidé). Le résultat: 4 images entre 1h26 et 1h34 lc: Une rotation, comme Sauveur: Mewlon250, barlow 2x, ADC, ASI224mc, traitements Astrosurface. Jean-Yves
  8. 8 points
    Bonjour, Enfin une nuit correcte pour faire les gazeuses (et sans contrainte annexe). Je prends le temps, une bonne heure pour la collimation. Ca faisait depuis l'année dernière que je cherchais, j'ai enfin découvert la solution au problème de trefoil (ici). Sur le C8 Edge, j'avais ceci : Il faut finalement ne pas bloquer le miroir primaire avec les molettes qu'il y a sur les versions Edge. Je pensais que ça permettait de limiter le shifting et les mouvements du primaire en cas de changement de direction du tube. Finalement, je me demande si ce n'est pas ça qui me rendait la MAP compliquée. Du coup, collimation sur Altaïr puis Deneb car la première est passée derrière le toit avant que je puisse terminer : Il en manque un peu (je veux bien prendre votre avis là-dessus) mais j'ai stoppé ici pour un premier test sur Saturne avant qu'elle ne file hors du champ avec la 224 : Sur mon écran, la balance des blancs me paraît pas trop déconnante mais j'ai remarqué que l'image était jaunie quand je regardais sur mon autre PC. J'espère que ça passe bien ici. Champ plus large avec Titan plus bas : Passage sur Jupiter ensuite, d'abord une première à la 224 : Puis j'ai découvert le (L)RGB avec l'ASI290 (sans roue à filtre pour le sport), F/D ~ 1,9 : - couche L 22h02 TU : - couche bleue 22h18 TU: - couche verte 22h14 TU : - couche rouge 22h11 TU : Par contre à l'assemblage avec Winjupos, c'est pas terrible : - RGB : - LRGB : J'ai suivi les indications du post récent de Bernard Bayle (AB correction lors de la mesure d'image notamment) mais je ne saisis pas le problème. Les couches traitées séparément sont de meilleure qualité. Ca peut être un mauvais réglage de l'ADC ? Ou le positionnement des contours dans Winjupos ? J'avoue que j'ai un peu de mal à le placer, difficile de caler la planète et les satellites (j'ai vérifié les coordonnées et le temps au moment de l'observation pourtant) : Si vous avez des conseils / suggestions. Merci et bon ciel. Florian
  9. 8 points
    Photo réalisée depuis la Bastidasse proche de St Maximin. Détails d'acquisition: Mount : 10 micron GM1000 Scope : Axis Instruments - BFT 250 (Newton 250mm f/4) Camera : ASI6200mm Guiding : None Acquisition Software : N.I.N.A Processing Software : Pixinsight / LR Ha version Ha: 88 x 120" (3 Hours)
  10. 8 points
    Bonjour, Une dernière séance d'astrophotographie pour ces vacances. Comme d'habitude, la caméra Starlight SX9 et sa roue à filtres sont montées sur sur le SW 254/1200 avec un correcteur de coma SW F4. Je démarre cette session par des prises de M28 par 30 poses en luminance de 2 minutes et 10 poses de 2 minutes par filtre coloré. Je passe ensuite en configuration pour faire du planétaire mais ce sera pire que la veille. Donc retour à la configuration pour le ciel profond avec comme cible NGC7814 avec son petit air de famille avec M102 ou M104. L'image est obtenue avec 18 poses de 5 minutes en luminance et 6 poses par filtre coloré (R, V et B). Bon ciel à tous
  11. 8 points
    Salut ! Enfin un peu de ciel dégagé, malheureusement ça n'a pas duré jusqu'à l'heure convenue. Ce fut toutefois l'occasion de tester pour la première fois un objet du catalogue VdB, un exercice pas facile avec mon setup orienté galaxies, donc pas extrêmement rapide (Atik414ex à f/d 7,5). L'expérience confirme ce qu'on pouvait penser, c'est extrêmement ardu. Au début j'avais commencé avec des poses de 120s, puis après 2 poses j'ai décidé de recommencer avec des poses de 200s. Pas facile d'équilibrer la saturation de l'étoile bleue, en partie inévitable, et les poussières obscures qui ne se perçoivent sur les brutes que par l'absence d'étoiles. Bien protégé d'un vent moins fort que prévu, près du pôle et avec une turbulence très faible, la mécanique tournait bien. Sur le coup de 1h du matin, quelques nuages bas ont commencé à apparaître au loin sur la ville à l'ouest. Le temps qu'ils arrivent, ça devait laisser du temps. Et puis tout à coup en l'espace de quelques minutes le ciel tout entier a disparu sans qu'aucun nuage n'ait semblé venir de quelque part. Alors que meteoblue prévoyait un ciel transparent au moins 2 heures de plus . Mais j'ai tout de même pu enregistrer 24 poses de 200s en L de bonne qualité. Donc j'ai eu un peu de matière à traiter pour tirer quelques enseignements de cette première rencontre. Le traitement demande un savoir-faire certain, et pas seulement par le temps d'acquisition de 1h20 évidemment insuffisant. Merci Topaz sans lequel il aurait été difficile de montrer quoi que ce soit. On voit aussi que sur un tel objet la pollution lumineuse est une question centrale. https://astro52.com/photo/images/VdB152-11-aout-2021.jpg Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle Monture CGEM Atik 414ex Filtre L Astronomik Autoguidage 224MC sur diviseur optique fin Orion 1h20 d'acquisition ( 24 x 3m20s ) Traitement Iris, Topaz v3.2.0 Site : Grézac (17), Bortle : classe 4.
  12. 8 points
    Bonjour le groupe! Nuit prometteuse que celle du 9 au 10 août ici au sud du Québec. Pendant un moment on nous prédisait un seeing parfait. Hélas! Il ne fut qu'acceptable, parfois bon. Et la fumée est toujours là, ce qui oblige à tirer les curseurs à l prise de vues. Gain de l'ASI224 à 394 pour des images de 10.4 ms. Donc beaucoup de bruit. J'ai donc fait des ser longs, 20000 images, visant la dérotation de flux vidéo. Ce que j'ai fait. Celle-ci est la meilleure. 50% des images retenues, déconvolution Wiener sur (vieille) psf réelle, un peu d'ondelettes, finition Photoshop. C'est quand même ma meilleure de l'année, je crois. Même s'il reste pas mal de marge. Daniel
  13. 7 points
    Bonjour, voici ma Jupiter d'hier soir, seeing moyen+, prise avec mon C11, Barlow x2 et asi224 couleur. Acquisition avec firecapture et traitement avec autostakkert, registax, winjupos et photoshop. ce ne sont que des vidéos de 75s une seule image: les images dé-rotées avec winjupos: Une planche également avec 2 Jupiter du 2 aout et 10 aout avec quelques mesures intéressantes. Grs: un peu plus de 16000km de long sur 10800km de large (mesure winjupos) (en 2015 elle était de 15000km sur 12000km). grand ovale blanc: 8200km sur 6000km (mesure winjupos) les petits ovales blancs (similaire en taille) : 5500km sur 4900km (mesure winjupos) Bonne soirée.
  14. 7 points
    Bonjour ou bonsoir. Objet : PK 37-3.2 ( alias Abell 56 ). http://cdsportal.u-strasbg.fr/?target=PK 37-3.2 - Localisation : constellation de l'Aigle : - Date : 11/08/2021. - Seeing correct. - Transparence : satisfaisante entre les nuages. - Pas de Lune. - Passage de bandes nuageuses. ( d'où nombre de poses limitées à 12 ) - Optique de prise de vue : SW Mak 127/"1500" ( focale effective d'environ 1535 mm avec le montage incluant une roue à filtres ). - Monture : Takahashi EM 10 ( datant des années 90 ) . - Suivi : automatique avec lunette Takahashi GT40 ( diamètre 40 mm ; focale 240 mm ) + 290 mm Mini + PH2 Guiding. - Capteur de prise de vue : ASI ZWO 294 MC Pro. ( Gain 500 , Bin 2, -10°C ). - Utilisation d'une roue à filtre "ZWO" pour filtres vissants de diamètre 31,75 mm. ( capacité : 5 filtres ). - Filtre utilisé : Optolong L-eXtreme. - Champ capteur : ~ 43,0' x 29,3' - Logiciel d'empilement : DeepSkyStacker ( le seul que je maîtrise pour l'instant ) - Logiciels de post-traitement : Gimp + un vieux PSE 8 Donc après mon premier essai sur cet objet le 07/08/2021 avec seulement 2 poses ( session interrompue par une averse orageuse ) : ... j'ai remis le couvert quelques jours après, avec un peu plus de chance niveau météo. 1°) Une brute ( 1 x 200 s ) : 2°) Après empilement de 12 x 200 s ( Total : 40 min 00 s ), avec Dark + Flats + post-traitement avec une légère réduction d'étoiles ( mais pas de flou gaussien ) : - Plein champ : - Crops : Voilà : j'ai bien fait d'avoir insisté ce soir là.
  15. 7 points
    Bonjour, Nouvelle nuit d'astrophoto, toujours depuis le sud du Vercors (Col de Rousset). Pour toutes les photos: 80ED sur EQ6, Sony A7s, 40*30s à 3200 ISO. 100 flats et darks de flats, 40 darks. Traitement sous Siril IC, puis sous Siril: étalonnage des couleurs automatique, transformation de l'histogramme automatique puis 0.68 pour les tons moyens (de quoi mettre le pic autour des 10%), suppression du bruit vert, augmentation de la saturation de 50%, déconvolution, redimensionnement en 1920*1280. M8 (Nébuleuse Lagune): M16 (Nébuleuse de l'Aigle...on devine les "Piliers de la Création": M17 (Nébuleuse Oméga): M20 (Nébuleuse Trifide): Et en bonus, NGC 6888 (Nébuleuse du Croissant): EDIT: 2 assemblages sous Microsoft ICE:
  16. 6 points
    Hello Retour du beau temps sur les Hauts de France. Retour au CP, pour les planètes c'est encore un peu trop tard pour moi pour l'instant. Cap sur M31, ça fait longtemps que je veux m'y essayer sérieusement Matos: Monture Heq5 kit Rowan Lunette 80ED Réducteur 0.6X Caméra ZWO Asi294mc Filtre L-pro Guidage au chercheur. Logiciel de capture: AsiStudio 120 brutes de 180s Gain faible, capteur à 15°C au lieu de -15°C, mode boulet "on" 40 flats 40 darks 40 darks de flat Prétraitement Sirilic Siril Photoshop + AstroPanel 5.1 Les étoiles partent en sucette dans les bords mais comme ça au moins M31 entre en entier. Cette semaine j'expérimente la même cible, mais avec la QHY163m + RaF + LRGB I'm happyyyyyyyyy
  17. 6 points
    J'ai profité de mon passage à Avallon pour faire ma nuit des étoiles filantes. Plutôt déçu par le cru 2021. Par contre des satellites dans tout les sens. Sony A7S + Tokina Firin 20 mm f/2 fermé à f/4. une pose unique de 30s avec suivi. Une étoile filante quand même mais qui n'est même pas une perséide L'étang clapotait un peu d’où les reflets pas très bien défini. On voit celui de la filante. Par contre c'est fou le remue ménage de la faune nocturne entre cri et ploufs. La deuxième image réuni deux prise de vues dans les mêmes conditions que la première avec satellite en prime. difficile de les éviter.
  18. 6 points
    Profitant de quelques jours de vacances en Dordogne j'ai emmené le setup de voyage Sky90 et Astrotrac.Bien m'en a pris un ciel magnifique samedi et dimanche soir. Un grand classique de l'été que je n'avais pas refait depuis l'argentique : ngc7000 et ic5070 La full sur Astrobin https://www.astrobin.com/56eya0/ Takahashi sky90@f4.5 Suivi Astrotrac Sony A7 non modifié 60 poses de 30sec à 1600 ISO Pretraitement et traitement SIRIL J'ai fait un empilement simple pas eu le temps d'enlever les satellites ce sera modifié dans une V2 😁 La suite à venir (dentelles, Sadr, ic1396) dans la boîte en attente de traitement. A bientôt
  19. 5 points
    bonjour , juste un petit passage pour vous faire profiter de mon site exceptionnel. Paul une animation bien bruitée (gain 283 - 10ms -20 images retenues sur 200 ) , regardez en haut en fin de film
  20. 5 points
    Hello, Le 10 août, enfin, après trois semaines de flotte et de nuages, le ciel daigne s'ouvrir et pour une fois, en flux d'ouest et non d'est. Les images étaient plutôt pas mal, même si ce n'était toujours pas la nuit du siècle. Priorité aux filtres UBVRI, qui ont tous plutôt bien fonctionnés, sauf le V, mais je pense qu'à ce moment-là il y a eu une recrudescence de "fast seeing" dû au jet. Bonne performance des B et U, ce qui pour moi est le principal A noter juste en bas à droite (sud-est) de la TR, une petite tache blanche : il s'agit d'une petite éruption de la STB, un phénomène assez rare, et bien visible en CH4, pour ceux qui ont le filtre. Pas eu le temps de faire des images en couleur, à cause de ma petite séance PHEMU de départ (voir l'autre topic) Planche complète + images individuelles
  21. 5 points
    J'adore Quiberon : ville qui éteint les lampadaires pendant la nuit (du moins côté cote sauvage), permettant aux yeux friands d'étoiles d'observer la Voie Lactée à l’œil nu ! Pas (peu) de pollution lumineuse - exception faite des voitures bien entendu. Du coup, voilà la Voie Lactée au dessus de Belle-Île-en-Mer, en 50 minutes de poses. Et on distingue également deux des phares de Belle-Île, pour les voileux : le phare du Goulphar à l'ouest, côté côte sauvage, près des aiguilles de Port-Coton, et les Poulains sur la pointe Nord. On distingue quelques nébuleuses et constellations que je ne vois jamais depuis Paris, car orientées au Sud : nuages de Rho Ophiuchi proches d'Antares, nébuleuses du Lagon, Trifid et de l'Aigle... Temps pourri ce soir, mais je devrai bien avoir d'autres occasions avant la fin des vacances. Bonne soirée ! Lien vers la version un peu plus résolue : https://astrob.in/s7cxqw/0/
  22. 4 points
    Bonjour, Un peu de tricot hier soir avec un ciel dégagé, léger voile, la lulu et caméra 294MC étaient de sortie ! 38 x 200s, gain à 300/570 soit un peu plus de 2h de poses ! Dites moi si vous préferez l'image cropée ou la grande l'originale ? Enjoy !
  23. 4 points
    Bonsoir à tous et toutes , Encore des conditions mauvaises , nuages et transparence très changeante , disons........que ça continue nuit écourtée une fois de plus Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika-Astro , traitement AS!3 , R6 et AstroSurface . planche RGB le 10/08 de 23h34 à 23h40 TU , caméra ASI 290 MM avec filtres RGB Astronomik + ADC PA + Barlow APM x 2.7 . RGB à 00h07 TU le 11/08 , caméra ASI 462 MC + ADC PA MK2 + Barlow APM 2.7 . Jupiter en IR 742 le 10/08 à 23h08 TU , caméra ASI 290 MM + Barlow TV x3 , no ADC . l' IR s'en sort très bien une fois de plus Michel
  24. 4 points
    une version avec Siril, Startools, plugin astro UWE (Photoshop)
  25. 4 points
    tes fichiers Bon ciel
  26. 4 points
    Le problème, c'est que si je recale sur les satellites, la planète est mal centrée : Merci William, J'ai fait mieux hier : A voir sur le traitement, le seeing était pas terrible. Merci Sauveur, je note (c'est peut-être moins critique sur les Edge, la collimation semble plutôt stable avec le champ aplani ?) Première tentative de dérotation d'une vidéo de 5 min à la 224 :
  27. 4 points
    Conclusions (provisoires) tirées de la première tentative d'échantillonnage de Perseverance après analyses des données télémétriques et des images de l'opération. Écrit par Louise Jandura, ingénieur en chef pour l'échantillonnage et la mise en cache à la NASA/JPL https://mars.nasa.gov/mars2020/mission/status/320/assessing-perseverances-first-sample-attempt/ Traduction du lien : Après l'envoi des commandes au sol 164, pour la première acquisition et traitement des échantillons sur la cible Roubion, il était temps de prendre quelques instant de repos en attendant le résultat. Plus de 90 ingénieurs et scientifiques qui ont travaillé des années à préparer ce moment se sont réunis en ligne à 2H du matin, le vendredi 6 août, pour attendre ensemble les premières données de l'opération de carottage. Ces données ont confirmé que la foreuse avait atteint la profondeur commandée ( de 7 centimètres) et nous avons pu voir l'image du trou entouré par le tas de déblais (matériau produit autour du trou de forage lors du carottage). Jusqu'alors, tout allait bien, et nous avions pensé que nous pourrions dormir quelques heures de plus avant que la prochaine série de données n'arrive environ 6 heures plus tard. Ce qui est arrivé par la suite dans la matinée fût une montagne russe d'émotions contradictoires. La télémétrie d'ingénierie et une image de la CacheCam à l'intérieur du système de mise en cache adaptative (ACA, matériel de traitement des tubes) ont confirmé que nous avions transféré le tube d'échantillon du carottier à l'ACA, scellé et placé avec succès le tube d'échantillon dans le stockage. C'était une grande première. L'équipe était ravie. Ensuite, la mesure du volume et l'image post-mesure sont arrivées, indiquant que le tube d'échantillon était vide. Il a fallu quelques minutes pour que cette réalité s'imprègne dans nos esprits, mais l'équipe passa rapidement en mode enquête. C'est le fondement même de la science et de l'ingénierie. Ce qui a suivi a été deux jours complets pour passer au peigne fin les données et faire plus d'observations au plan tactique pour approfondir nos investigations. Finalement, à ce jour, nous avons conclu ce qui suit : La télémétrie technique des performances du carottier pendant les activités d'abrasion et de carottage n'a révélé aucune réponse inhabituelle par rapport aux données de nos tests réussis sur Terre (plus de 100 carottes forées dans une gamme de roches d'essai). L'imagerie de l'espace de travail dans les zones sur lesquelles le matériel a été manipulé pendant les activités post-forage n'a pas permis de trouver une carotte intacte ou des morceaux de celle-ci en surface. Les mesures de profondeur du trou de forage dérivées d'images de WATSON, nous amènent à croire que l'activité de carottage dans cette roche inhabituelle n'a donné lieu qu'à de la poudre et de petits fragments qui n'ont pas été retenus en raison de leur taille et de l'absence de tout bloc important dans ce carottage. Il semble que la roche n'était pas assez solide pour produire une carotte. De la matière est visible au fond du trou. Le matériau de l'échantillon souhaité se trouve probablement au fond du trou, dans le tas de déblais, ou plus certainement dans les deux. Nous ne sommes pas en mesure d'en savoir davantage compte tenu des incertitudes des mesures. Les équipes scientifiques et techniques pensent que le caractère unique de cette roche et ses propriétés physiques sont le principal facteur de la difficulté à en extraire une carotte. Par conséquent, nous nous dirigerons vers le prochain site d'échantillonnage à South Seitah, le point le plus éloigné de cette phase de notre campagne scientifique. Sur la base de l'imagerie par le rover et l'hélicoptère, nous y rencontrerons probablement des roches sédimentaires qui, selon nous, correspondrons mieux avec notre expérience des tests fait sur Terre. Le matériel a fonctionné comme commandé mais la roche n'a pas coopéré, cette fois. Cela me rappelle encore une fois la nature de l'exploration. Un résultat spécifique n'est jamais garanti, peu importe comment vous vous préparez. Malgré ce résultat, la science et l'ingénierie ont progressé. Nous avons réalisé la première séquence autonome complète de notre système d'échantillonnage sur Mars dans les contraintes de temps d'un seul Sol. Cela augure bien pour le rythme de notre campagne scientifique restante. Nous attendons avec impatience la prochaine tentative d'échantillonnage à South Seitah, prévue début septembre. De Phil Stooke (UMSF) Carte du trajet de Percy et des vols d'ingénuity :
  28. 3 points
    Bonjour à tous, Voici notre dernière image en date: LDN 1795 dans la constellation du Scorpion. Nous avons réalisé un montage en LRVB. C'est en pleine Voie Lactée et les nébuleuses sombres comme celle-là ressorte plutôt bien Les infos de prise de vue sont visibles ici: http://www.atacama-photographic-observatory.com/page_photo.php?id=198 L'image full est cliquable en suivant le même lien. Et place à l'image... Tom APO_Team Thierry Demange, Richard Galli et Thomas Petit
  29. 3 points
    bonjour, vite, avant le retour des nuages, un scan du soleil en Ha (Jean-Pierre, si tu lis, j'ai aussi fait du Ca H, mais réglages pas top !), et c'était incroyablement stable ... . [Sol'Ex 125 mm, ASI ZWO 178mm, hélioscope Lunt, SharpCap bin 2, 270 fps, gain 150, INTI/Gimp] vincent
  30. 3 points
    Bonjour à tous, Je poste ici une image de m27 réalisée mi juillet durant les quelques jours de beau temps que j'avais postée en version réduite dans le groupe dédié aux poses courtes. matos: nexstar 8 (alt-az) x0.63 et QHY5III462c 24062 x 500ms (3h20) empilées sur 31667 (oui, avec le boulot et les gosses, ça m'a pris 3 jours pour faire 4h23 de pose ) alignement Siril 3 étoiles, drizzle 2x empilement de 6 paquets chacun par moyenne avec rejet TDES en filtrant sur FWHMp et rondeur, puis empilement final par somme. La full : r_m27_fwhmp1280_rd0770_tdes_stacked3.fit C'est une de mes premières images... J'ai l'impression que ca reste bruité malgré le temps de pose. J'imagine que c'est dans la norme compte tenu du diamètre du tube ?
  31. 3 points
    bonsoir les astros.... je vous fait part de ma dernière image , ngc 6992 , une nébuleuse que bien évidement vous ne connaissez pas ....suis pas trop mécontent du résultat , bon bien sure en relation avec le matoss engagé ... le matoss : 125 Altair EDF sur AZEQ6 , autoguidage avec MGEN 3 , APN fuji XT2 avec correcteur de champs TS FLAT 2" ( le correcteur mis n est pas celui préconisé par pierro astro , c est celui de ma lulu de 80) 40 poses de 2minutes , pas de DOFS , pas biennnnn. siril et darktable voila , j ai essayé d éviter l ambiance déco de noël .....mais il a fallu que je me flagelle pour ça (2em verssion) image cliquable en grand , critiquable en petit ou jetable en tout .... bonne nuit version classicoclassique
  32. 3 points
    2 petites images prises au col de Restefond dimanche et lundi soir dernier Materiel: FSQ106ED+AP900+Zwo2600
  33. 3 points
    salut tt le monde retour sur le weekend dernier dans l Estérel avec la lagune et rho en mosaïque canon 1000d sigma 150 f2.8 et astrotrac jai fais un crop sur la lagune et rho c est une mosaïque de 2 images 1h40 de pose pour chaque images en 100 poses unitaires de 1 mn a 800 iso 24 darks traitement dss toshop et ice pour la mosaïque a regarder de loin ... j ai eu un problème a l assemblage a mon avis ou alors avec mes darks , le fond de ciel est bizarre bon ciel et bonne nuit des étoiles filantes serge
  34. 3 points
    Voici mon pélican pris sur les deux nuits de ce bel et inoubliable été 2021. Je n'ai pas loupé le cadrage en oubliant NGC7000, c'est la région qui se trouve sous les pattes du volatile qui m'intéressait plus particulièrement (IC5068). Je la mets de côté pour plus tard avec un traitement plus flashy. Crop sur IC 5067 avant réduction 3h05 en Ha, 3h en SII et 2h05 en OIII, soyons précis car 5 minutes ça compte ces derniers temps. ASI2600MM, Esprit 80/400, filtres Astronomik 6nm le tout sur AZEQ6. Prétraitement Sirilic, la suite avec Pix et PS. Jean-Marc
  35. 3 points
    106P/SCHUSTER le 12/08/21 29 x 60" 2:15 TU Ph
  36. 3 points
    c'est mignon cette petite planète perdue dans les étoiles ! tu as besoin d'une voiture toute tordue pour en faire le tour ? On m'a proposé de faire "montreur d'étoiles" au Kenya... pas fou, j'ai dit non. Tu montres la galaxie d'Andromède et tu te fais emporter le bras par une hyène... Bon, au Japon y'a pas de hyènes (y a-t-il du plaisir ?) Glob
  37. 3 points
    et bravo pour ces images florian ! la lrgb : polo
  38. 3 points
    Bonjour, La suite de mes devoirs de vacances , Hier, rien à tirer des captures, turbu "verticale" haute fréquence... tout à la poubelle, et ce matin je pensais que cela allait prendre le même chemin, mais j'ai insisté et après le retournement lors du passage au méridien, miracke, cela s'est un peu améliorer pour que je puisse faire la map et enchainer des captures pour de la dérotation d'images. Par contre j'ai tout passé à la 224 couleur, IR et CH4 compris...Ma cam NB est monopolisée par le spectrohéliographe ! mais si le ciel devient moins turbulent je changerai d'instrument car l'IR est pas mal sorti à la 224, je pense qu'il aurait été meilleur en NB... les images dans l'ordre de capture... Il était temps pour l'IR car Jupiter est ensuite disparuederrière le toit de la maison... : Xavier
  39. 3 points
    Une faucille d’or dans le champ des étoiles ... elle nous inonde depuis des siècles par sa beauté. -Jacques-
  40. 3 points
    Mon pélican à moi ! J'ai tout redressé... Toujours ce foutu problème de couleurs (entre autres ) et fdc trop sombre hein Alaing
  41. 2 points
    Bonsoir à tous, Pas grand chose en activité, quelques protubérances que l'on a connues beaucoup plus imposantes, question globe, pas de taches et pour les gros filaments, on repassera ! Pour la lumière blanche pour tester la nouvelle monture du N8 et son nouveau suivi, on devra patienter. Toutefois, mes dernières images commencent à remonter (il y a deux mois déjà) et il ne faudrait pas perdre la main. Pas un poil de vent mais une chaleur qui arrive à vitesse galopante et par expérience, pas très bon en observant au méridien.. Je sais que la turbulence est plus calme au matin avant que cela ne chauffe trop.. J'ai observé de 11h50 TU à 12h40 TU. Petit réglage du Tune Max mais pas évident pour les protubérances qui restent bien faibles pour celles qui m'intéressent. Le monobloc situé à l'Ouest après imagerie et observation visuelle ne présente pas grand chose en détail. La protubérance à l'Est est mieux mais j'ai du pousser le gain et baisser un peu le gamma de la Basler. La configuration est classique Zeiss 100/1000 AS , SM 90 type 1, BF 15, Télévue X3 et Basler 1920-155nm. Ce n'est pas l'image du siècle, loin de là J'ai une saturation au niveau de la protubérance dans le fond du ciel du justement à une forte exposition.. Je sais que dans ce cas, il faut que je l'excentre un peu pour remplir le centre de la caméra si je peux dire avec le globe. Donc là , il aurait fallu la mettre vers 10 heures pour parler en aéronautique Film de 30 secondes à 156 images par secondes en 8 bit, 900 images retenues avec AS3 et Photoshop ensuite. Pour rappel, mes paramètres de capture et mes manips Photoshop sont sur mon blog astro pour ceux qui souhaitent les détails. Pour moi, image bruitée qui passe limite...mais bon protu petite et lunette de 100 avec coro de 90 Pour le globe, j'ai imagé une zone un peu plus active que le reste qui m'a plus attiré l'oeil que les choses vues à l'Ouest. Je n'ai volontairement pas fait ressortir les protubérances qui sont vraiment trop faibles... Grosso modo même tambouille que pour la protubérance. Colorisation , clin d'oeil à AlainG Sur ce, nuit blanche prévue ce soir pour un peu de visuel ciel profond avec mon 355 mm
  42. 2 points
    Avec la chaleur, même pour la lecture, faut prendre des pauses .. Curiosity à marche forcée vers le Sud Ouest : Deux nouvelles étapes en montées les 10 et 11 août (sols 3203 et 3204) ! POSITION AU 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) - Phil Stooke : J'ai ajouté l'étape du 11 (sol 3204) HAZCAM AVANT - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) : MASTCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) : Des nodules incroyables, spectaculaires !!... c'est dingue.. NAVCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) : Le sable, façonné par le vent, tisse ses rides délicates au milieu des roches PANO NAVCAM - 11 AOÛT 2021 (SOL 3204) - Jan van Driel :
  43. 2 points
    La problématique fait l'objet de l'éditorial de la revue Nature : https://www.nature.com/articles/d41586-021-02167-5 En gros, on y note que les objets en orbite font l'objet d'un ensemble de listes d'origines diverses et qui forment un patchwork malheureusement incomplet. On y note que la quantité grandissante d'objets en orbite rend de plus en plus difficile leur suivi et leur prise en compte, et que ce n'est qu'une question de temps avant qu'une collision n'entraîne un impact majeur avec des conséquences imprévisibles. L'éditorial appelle à la création d'un système unifié de gestion du trafic spatial à l'échelle mondiale qui pourrait nécessiter la création d'une convention internationale, à travers de laquelle des règles et des normes techniques pourraient être organisées. On y note également le rôle que la recherche fondamentale a également à jouer via des innovations techniques pour suivre les emplacements des objets en orbite en temps réel et la mise en œuvre de l'intelligence artificielle pour aider à automatiser les manœuvres d'évitement des débris.
  44. 2 points
    Ne soyons pas plus sévère avec Perseverance qu'avec Curiosity. La politique appliquée pour les rovers est la même, c'est celle de la NASA. Les mêmes recettes pour la com' sont employées quelques soient les missions. En toutes circonstances, on reste optimiste, on s'émerveille, on se félicite, on brandit le drapeau et l'on chante le Star-Spangled Banner la main sur le coeur. Une sonde serait détruite au lancement par l'explosion de son lanceur que l'on vous expliquerait : "On apprend toujours de ses erreurs et puis toutes ces lumières dans le ciel, ça fait joli."
  45. 2 points
    Bien sûr.. Mais dans ce cadre on ne verrait sans doute pas de trou structuré dans le tas de sable (fin et sec).. Au contraire, on observe que les bords intérieurs du trou de forage de Perseverance paraissent homogènes et très nets, et de plus ils n'ont pas été du tout déstructurés par les tirs laser..
  46. 2 points
    Bonjour, oui 4 doigts pour couvrir le soleil , on fait pas mieux , dire que Stéphane le couvre avec un seul doigt à Sirène...... Je te rassure il y en a une quî me créve les yeux si ça arrive
  47. 2 points
    Bonjour celle du 6 ou j'ai pas insisté et me suis couché toutes a taille de capture vu l'amélioration nuit du 07 au 08 j'aurait du poussé aussi cette nuit la nuit du 7 au 08 Avec jet prevu a plus de 100 ( nuit astropote puis amélioration Cs2 Cs2 Cs2 Cs2 Astrosurface Astrosurface cs2 Voili voilou passé une belle journée
  48. 2 points
    Cela en fait du monde..... blague à part un beau setup visuel pour débuter, apprendre ce que c'est qu'une belle image, avant de passer au dobson T500 lol. Faites de beaux rêves.
  49. 2 points
    Je cite Lauren Edgar, géologue planétaire : "Curiosity progresse bien sur le chemin vers le prochain site de forage prévu, et fait beaucoup d'observations intéressantes en cours de route. Tous ces progrès signifient que nous sommes sur le point de quitter le quadrangle "Nontron" et de revenir au quadrangle "Torridon". Ces noms de quadrilatères nous permettent de garder la trace des observations sur Mars. Avant l'atterrissage, la zone d'atterrissage prévue et les zones voisines ont été divisées en quadrilatères carrés (1,5 km de côté) et chaque quadrilatère a reçu le nom d'une ville de la Terre dont la population est inférieure à 100 000 habitants. En parcourant les quadrilatères, nous attribuons des noms informels aux cibles rocheuses qui correspondent aux formations géologiques et aux caractéristiques de cette ville sur Terre. J'étais de service en tant que planificateur à long terme aujourd'hui, et l'une de nos tâches consiste à garder une trace de notre emplacement et des noms des cibles, donc j'ai suivi notre progression vers cette limite. Cela signifie qu'après le trajet d'aujourd'hui, nous cesserons d'utiliser les noms français de "Nontron" pour revenir aux noms de "Torridon" en Écosse. Nous étions auparavant dans ce quadrilatère, mais maintenant nous sommes beaucoup plus au sud alors que nous étudions la transition argile-sulfate". FIN DE CITATION Torridon est le nom d’un petit village des Highlands du nord-ouest de l'Écosse, un nom également appliqué à la zone entourant le village, en particulier les collines de Torridon, les montagnes au nord de la vallée Glen Torridon. La Nasa avait choisi le nom Torridon en raison du Supergroupe torridonien, une formation géologique dans les Highlands qui contient certaines des plus anciennes preuves de vie de toutes les roches au Royaume-Uni. Torridon recèle ce grès rouge appelé le Torridonian qui est un des plus anciens sédiments au Royaume-Uni, un excellent analogue pour ce que nous voyons sur Mars. Après avoir quitté le quadrant Torridon Curiosity était donc entré dans le quadrant Nontron particulièrement approprié au terrain argileux, car Nontron est la localité type d'un minéral argileux appelé nontronite. La nontronite fait partie du groupe des smectites (famille des phyllosilicates) dont elle constitue le pôle ferrique et qui sont les types d'argiles les plus courants sur Mars. Sachant que l'altération d'une roche basique, comme le basalte, donne plutôt des smectites. Le 9 août 2021 (sol 3202) nouvelle avancée du rover d’environ 30 m sur la route stratégique qui mène au Fronton de Greenheugh. POSITION AU 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) - Phil Stooke : CONTEXTE : Le 25 janvier 2021 (à partir du sol 3008) Curiosity était entré dans le quadrant "Nontron". La pratique consistant à diviser le terrain que Curiosity explore en carrés (ou quadrants/ quadrangles) de 1,5 km de côtés s’est poursuivie depuis l’atterrissage, non seulement pour aider à concentrer les efforts de cartographie et de planification des trajectoires, mais aussi pour servir de source pour l’infinité des noms assignés aux diverses cibles (ou sites) données à étudier au rover. Chaque quadrant a été nommé ensuite d’après une zone géologique importante sur Terre. Sur ce fil que j’anime depuis plus de 10 ans, ce fut très inattendu et émouvant de pouvoir, en quelque sorte, faire "cohabiter" ma passion et mes souvenirs d’enfance au travers de lieux de mon pays natal, pour moi très évocateurs de cette tranche de "l’aube" de nos vie, de ces "beaux jours" si particuliers et si marquants... : Pourquoi donc êtes-vous si brèves, Aubes de l’enfance ? Beaux jours, Si pleins d’arômes et de sèves, Pourquoi donc êtes-vous si courts ? Jeunesse, où sont-elles allées Les hirondelles de jadis ? Où sont les ailes envolées De tes merveilleux paradis ? "Perce-neige" (Nérée Beauchemin) Je cite Lucy Thompson, géologue planétaire : "Le trajet d'environ 30 mètres que nous avons effectué hier sur ce terrain irrégulier nous a ramenés dans le quadrilatère dit de " Torridon ", ce qui nous permet de pratiquer à nouveau notre gaélique, après avoir maîtrisé notre français en traversant le quadrilatère de " Nontron ". Le terrain est un mélange de grands blocs et d'expositions plus étendues de roche et de sable, avec de temps en temps un galet de roche bleue/grise. Le tout avec pour toile de fond les buttes basales sulfatées et le fronton de Greenheugh au loin. Le substrat rocheux présente une gamme de textures et de variations de couleurs intéressantes que nous essayons de caractériser avec la charge utile de Curiosity. Il s'agit notamment d'éléments nodulaires résistants omniprésents, d'une taille de l'ordre du millimètre ou du centimètre, de laminations et de stratifications apparentes, de veines blanches et de revêtements de veines/fractures gris plus foncé, dont beaucoup se présentent sous forme d'ailettes ou de plaques Après 9 ans d'errance sur Mars, Curiosity parvient encore à accumuler les observations scientifiques et à apporter des contributions importantes à notre compréhension du passé et du présent de Mars. Ce fut un privilège de participer à cette mission extraordinaire au cours des neuf dernières années en tant que membre de l'équipe APXS. En avant et vers le haut ! " HAZCAM AVANT – 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) : HAZCAM ARRIÈRE– 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) : NAVCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) : PANO NAVCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) – Jan van Driel : PANO MASTCAM - 9 AOÛT 2021 (SOL 3202) – Robert Charbonneau : Le "Fronton de Greenheugh" sur lequel Curiosity va devoir se hisser pour accéder à "Gediz Vallis"
  50. 2 points
    Bonjour à tous, Pour info, une pluie d'étoles filantes devrait se produire le 12 août, autre que l'activité annuelle des Perséides selon les prévisions de l'IMO Maximum prévu à 04h22 TU (longitude solaire 139,402°) Plus courte distance des deux orbites : 0,00010 UA Trainée de poussières laissée par le passage de la comète C/1852 K1 Coordonnée du radiant : Ascension Droite 43° Déclinaison : -13° (constellation de la baleine)