Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 12/05/21 in all areas

  1. 23 points
    Bonjour à toutes et tous C'est un brouillon pour voir ce que je pouvais récupérer de cette matinée catastrophique et glaciale du 3 décembre qui m'a obligé à changer de boitier en panique et de shooter à l'arrache avant le lever du soleil... Ma foi, ça va! Empilement de 10 poses de 30 sec avec A7s sans filtre aucun et lunette Takahashi FS102. J'ai 50 poses sur cette série : la clé du succès sera de trouver un compromis entre contraste et comète pas trop déformée (elle se déplace rudement vite la coquine, je trouve) Prise au dessus du col de la Mort d'Imbert, sur les hauteurs de Manosque pour ceux qui connaissent Mieux à suivre dans les jours à venir : là, je vais aller profiter de ce beau temps sous le mistral
  2. 22 points
    passage de l iss le 2 décembre 2021 67°de hauteur newton 254mm caméra asi 174 Barlow x4 filtre baader 610nm eq6 modifiée pas E.rietsch iss_le_2-12-2021.avi
  3. 20 points
    Bonjour à tous. La saison est terminée depuis quelques temps déja me concernant, alors en attendant, je vous présente une nouvelle version de ma jupiter du 23 septembre, j'ai un petit faible pour elle. La tache rouge, l'ombre d'Europa et les deux satéllites.... Le seeing etait bon. Traitement avec autostakkert, astrosurface, winjupos et photoshop. Le materiel habituel avec le C11, la barlow x2 télévue et l'asi224mc Version Tif ici: https://www.astrobin.com/0c7m1t/
  4. 19 points
    Bonsoir à tous, Un petit jeu de mots pour attirer l'attention sur une cible à la fois facile (pour son halo) et difficile (détails dans la bande de poussière centrale). Celle-ci vient encore du Chili ( site telescope live) Telescope Planewave CDK24 / Camera FLI ProLine PL9000 Exposition : environ 14*600s pour chaque couche LRGB Cette une galaxie iconique qui figure dans mes cibles préférées, à laquelle je tirerais bien mon chapeau si j'osais finir, par un jeu de mots
  5. 17 points
    Bonjour à tous, ce matin vers 5H30...du vent encore mais au moins j'aurai un souvenir de cette visiteuse...j'ai raté le rapprochement avec M3...dommage ! Turbulence très forte et vent bien sûr ... Newton 275mm F/3.3 de construction perso optique et méca + correcteur Paracorr 2 / EOS 5DMII à 800 iso. 40 x 1min de pose traitées sous Iris, PI et CS6. Bon ciel à tous Phil
  6. 16 points
    Salut à tous, Suite aux images prises le 28 octobre au filtre vert avec le RC 500 au Pic de Chateau Renard : Voici maintenant la 1er partie des images lunaires prises le 26 octobre. Pour cette nuit-là, j'avais utilisé les filtres R et IR>685 et la caméra ASI290. La résolution est un cran en-dessous de celle atteinte lors de la nuit du 28 octobre. La vallée des Alpes Les fractures en bordure de la mer de la sérénité, dans la région de Pline : La rainure d'Hyginus : Qui se poursuit avec celle d'Ariadaeus : Maginus avec le nord en haut : Mais je préfère l'orientation avec le nord en bas. Je trouve que l'on voit mieux ainsi le relief. La région de Stofler : Et pour terminer cette partie, un grand classique avec Clavius : La suite ce cette nuit-là dans quelques jours ...
  7. 9 points
    Bonjour à tous ! J'ai un paquet de notes et de dessins en retard, et ce depuis des années et des années... Vu qu'il pleut, c'est le moment de commencer à essayer de rattraper le retard. L'idée, c'est que désormais je ne veux plus me forcer à dessiner un objet dans son environnement étoilé, car du coup les objets sont tout petits sur le dessin. Mon modèle, ce sera désormais Guillaume : http://www.astrosurf.com/topic/150763-3-nébuleuses-planétaires-au-t400/ Donc j'ai commencé par un dessin de NGC 6058 effectué en... mai 2010 ! (Rigolez pas, j'ai pire...) Le dessin au brouillon montre plein d'étoiles et une toute petite boule ronde un poil allongée au milieu d'entre elles, et j'ai fait un dessin à côté avec juste la nébuleuse pour noter les détails. À l'époque je pensais dessiner la nébuleuse dans son champ étoilé et m'efforcer d'ajouter les détails sur la toute petite boule. Désormais je ne dessine que la petite boule. Je n'ai pas noté de couleurs (il est vrai qu'elle est faible), il faut juste savoir qu'elle a à peu près la taille de Saturne (sans son anneau) : 24×21". Le dessin a été fait au T495 Lukehurst avec un XW 7 mm aidé d'un filtre OIII Lumicon qui aide à distinguer ce qui se passe là-dedans. En gros : il y a un anneau un poil allongé, formé de deux parties brillantes qui s'opposent. Le creux de l'anneau, à gauche, a l'air un poil plus faible qu'à droite. L'intérieur aussi est nébuleux, mais plus faible (sur le dessin j'aurais dû plus crayonner, le contraste est peu marqué, ce n'est pas M57). Malheureusement on voit le grain du papier, il faudra que j'achète des feuilles moins bas de gamme. Le nord est en haut. Je vais essayer, jour après jour, de mettre un vieux dessin au propre dans cette discussion. (En l'ouvrant, je me force à tenir la promesse...) À la prochaine j'espère!
  8. 9 points
    Bonjour à tous, Beaucoup de réussite avec la météo ce matin car le ciel s'est enfin dégagé dans la nuit après des jours et des jours de grisailles ou de pluie dans le Grand-Est. Et juste à temps pour ce rapprochement de la comète Léonard avec l'amas globulaire M3 !!! Capture depuis la banlieue mulhousienne, au ras des toitures, avec le Takahashi Epsilon 160ED/530mm et l'Atik 460Ex, 1 seule pose de 60s. Cliquable vers la full Maj du 05 décembre 2021, 50x1mn, alignement sur les étoiles Bon ciel à tous, Martial
  9. 9 points
    Bonsoir à toutes et tous , Hé oui ! quelques soit les conditions..........on continue , bon.......depuis cette nuit c'est.........la mousson ici et c'est pas fini ! Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika-Astro , traitement AS!3 , R6 et AstroSurface , PIPP . Vénus le 04/12 à 17h00 TU , caméra ASI 290 MM avec filtre IR 807 + ADC PA + Barlow APM 2.7 , je l'avais pas encore vu à cht'heure , donc......c'est cool pour la suite j'ai une p'tite fenêtre d'une heure pour me la faire , pas bien haute..........mais tant pis la chauffe sec là bas les 100 premières............les suivantes c'est pareil Jupiter le 04/12 à 17h44 TU , caméra ASI 462 MC + ADC PA + Barlow APM 2.7 , désolé.....c'est la seule de cette soirée bien pourrie Michel
  10. 8 points
    Bonsoir à tous, Hé ouais...ça fait un petit bout de temps que je n'ai posté! Des mois de sale temps et météo pourrie...c'est bien démotivant... J'ai fait le bilan de l'année 2021 et ben...c'est pas top du tout!!! J'ai regroupé mes œuvres en montage pour proposer 2 images. J'espère toutefois que je ferai plus de photos en 2022 à moins que d'ici les fêtes de fin d'année, le ciel serai plus clément avec moi...mais j'y croit pas trop. Bonne soirée, bon WE à tous. Amitiés, Thierry,
  11. 7 points
    Voici une observation plus récente : mon premier été dans mon nouveau village, depuis le jardin, au Dobson 300/1200. C'était le samedi 19 septembre 2020 vers 5h du matin, après avoir observé Mars (une de mes meilleures nuits). J'ai terminé par un dessin de M77, aidé des oculaires Nagler 9 et Pentax XW7. M77 est à première vue une petite boule ronde avec un centre brillant et presque stellaire contenu dans un bulbe légèrement allongé. La vision décalée révèle que tout cela baigne dans une très faible nébulosité que parcourent deux bras très peu contrastés en forme de S qui partent du bulbe. Le bras nord est un peu moins difficile à percevoir que le bras sud, et possède une zone un peu plus brillante. La nébuleuse complète est légèrement allongée nord-sud. La zone brillante contraste avec le reste de la galaxie : d'un côté le bulbe et le centre, brillants, de l'autre le reste de la galaxie, bien plus faible. Dessin le nord en haut.
  12. 7 points
    Merci pour ton petit mot ! Du coup j'en a fait un autre (toujours une petite nébuleuse planétaire, c'est pas trop difficile à mettre au propre quoique...) Voici PK 193-9.1, alias Haro 3-75 (ou 6-75 ?), une petite nébuleuse planétaire de magnitude V=13,9 et 30" de diamètre située quelque part dans Orion. Dans mes notes j'ai écrit « J'ai fini Orion ! ». Ça date de mars 2009 : cet hiver là j'avais préparé une liste de nébuleuses (diffuses et planétaires) à voir dans Orion, dont des Sh2 et des PK, et apparemment ce soir là j'avais terminé la liste. L'observation a été faite au T495. À faible grossissement (XW 20) c'est une petite tache floue ronde et uniforme, très faible (vision décalée), qui se devine autour d'une étoile faible du champ (étoile plus facile que la nébuleuse). Avec le filtre OIII la nébuleuse est évidente. Au Nagler 9 comme au XW7 la nébuleuse est moins difficile. Elle est perdue au milieu d'un champ riche en étoiles. Elle est parfaitement ronde, et possède deux parties. La zone centrale apparaît en vision directe autour de l'étoile centrale, et une faible zone externe se devine en vision décalée un peu au-delà. Le filtre OIII confirme, mais fait presque disparaître l'étoile centrale. L'ensemble m'a paru verdâtre. Sur ce dessin le nord est en haut (comme toujours).
  13. 7 points
    Depuis qu'il est au chômage, Thomas fait Point Relais... Je rigole... pas taper... D'ailleurs, je ->[]
  14. 6 points
    Bonjour,voici une photo du rapprochement prise ce matin vers 5 heures de chez moi dans l'Herault. lunette Evostar 100 ED monture NEQ5 goto reducteur 0,85 Canon 550D non defiltré 3 poses de 40 secondes,iso 800. Bon ciel à vous. Jean Pierre.
  15. 5 points
    3 décembre 2021, il est 5h35 (légales) et la comète Leonard vient de passer près de l'amas globulaire Messier 3. Une première image brute posée 10s à 32000 iso au foyer de C14 (diamètre : 355 mm, focale : 3910 mm) de l'Observatoire Charles Fehrenbach. APN Sony Alpha 7s, rien que pour patienter en attendant les traitements. Bonne comète.
  16. 5 points
    Bonjour, images prises avec mon telescope remote en Espagne entre 5.30 et 7.05 ce matin en LRGB. Le point d'alignement étant à 7.00. Pout une première comète, ce fût sportif sur Pixinsight pour comprendre CometAlignmnet. En tout cas, un projet amusant. https://www.astrobin.com/e2p6tc/
  17. 5 points
    Et bien ça fait peur ! Ou alors ça met en colère... https://www.spacedaily.com/reports/Soon_1_out_of_every_15_points_of_light_in_the_sky_will_be_a_satellite_999.html Traduction automatique non corrigée Bientôt, 1 point lumineux sur 15 dans le ciel sera un satellite par Samantha Lawler | Université de Régina Regina, Canada (SPX) 05 déc. 2021 Je suis dehors dans ma ferme rurale de la Saskatchewan, en train de discuter avec mes voisins que j'ai invités à apprécier le ciel nocturne à travers mon télescope. Après les exclamations et l'émerveillement bouche bée sur les anneaux de Saturne, et la lumière qui voyage dans l'espace depuis plus de deux millions d'années pour atteindre nos yeux depuis la galaxie d'Andromède, notre conversation tourne inévitablement vers la pandémie, nos arrangements de travail à domicile et plaintes au sujet de l'internet rural. Mon voisin mentionne avec désinvolture qu'il vient de passer à l'utilisation de Starlink pour son fournisseur d'accès Internet. Je lève les yeux et remarque un satellite brillant se déplaçant dans le ciel, presque certainement un Starlink, car ils constituent maintenant près de la moitié des près de 4 000 satellites opérationnels et ils sont extrêmement brillants. Je prends une profonde inspiration et réfléchis soigneusement à la manière de discuter du coût substantiel que nous devrons tous payer pour Internet Starlink. Je ne blâme pas mes voisins d'avoir changé. Ici, comme dans de nombreuses régions rurales d'Amérique du Nord, il n'y a pas de bonnes options Internet, et avec de nombreuses personnes travaillant et suivant des cours à domicile pendant la pandémie, tout ce qui facilite la vie est immédiatement accepté. Mais je sais exactement à quel point ce coût pourrait être élevé. Mon article, à paraître dans The Astronomical Journal, a des prédictions sur ce à quoi ressemblera le ciel nocturne si les sociétés de satellites donnent suite à leurs plans actuels. Je sais aussi qu'en raison de la géométrie de la lumière du soleil et des orbites qui ont été choisies, 50 degrés nord, là où j'habite, sera la partie du monde la plus durement touchée. En l'absence de réglementation, je sais que dans un avenir proche, un point sur 15 que vous pouvez voir dans le ciel sera en fait des satellites rampant sans relâche, et non des étoiles. Cela sera dévastateur pour la recherche en astronomie et changera complètement le ciel nocturne du monde entier. L'avenir est trop, trop brillant Afin de déterminer à quel point le ciel nocturne sera affecté par la lumière du soleil réfléchie par les mégaconstellations satellitaires prévues, nous avons construit un modèle informatique open source pour prédire la luminosité des satellites vue de différents endroits sur Terre, à différentes heures de la nuit, en différentes saisons. Nous avons également construit une application Web simple basée sur cette simulation. Notre modèle utilise 65 000 satellites sur les orbites déposées par quatre sociétés de mégaconstellation : SpaceX Starlink et Amazon Kuiper (États-Unis), OneWeb (Royaume-Uni) et StarNet/GW (Chine). Nous avons calibré notre simulation pour correspondre aux mesures du télescope des satellites Starlink, car ils sont de loin les plus nombreux. Starlink a jusqu'à présent fait des progrès dans la gradation de ses satellites depuis son premier lancement, mais la plupart sont encore visibles à l'œil nu. Nos simulations montrent que de partout dans le monde, à chaque saison, il y aura des dizaines à des centaines de satellites visibles pendant au moins une heure avant le lever et après le coucher du soleil. À l'heure actuelle, il est relativement facile d'échapper à la pollution lumineuse urbaine pour un ciel sombre en campant ou en visitant votre cabine, mais nos simulations montrent que vous ne pouvez échapper à cette nouvelle pollution lumineuse par satellite nulle part sur Terre, même au pôle Nord. Les endroits les plus gravement touchés sur Terre seront à 50 degrés nord et sud, près de villes comme Londres, Amsterdam, Berlin, Prague, Kiev, Vancouver, Calgary et ma propre maison. Au solstice d'été, depuis ces latitudes, il y aura près de 200 satellites visibles à l'œil nu toute la nuit. J'étudie la dynamique orbitale de la ceinture de Kuiper, une ceinture de petits corps au-delà de Neptune. Mes recherches reposent sur une imagerie à grand champ à longue durée d'exposition pour découvrir et suivre ces petits corps afin d'en apprendre davantage sur l'histoire de notre système solaire. Les observations au télescope qui sont essentielles pour en savoir plus sur notre univers sont sur le point de devenir beaucoup, beaucoup plus difficiles en raison du développement non régulé de l'espace. Les astronomes créent des stratégies d'atténuation, mais elles nécessiteront du temps et des efforts qui devraient être payés par les sociétés de mégaconstellation. Coûts environnementaux inconnus Internet Starlink peut sembler moins cher que d'autres options rurales, mais c'est parce que de nombreux coûts sont déchargés. L'un des coûts immédiats est la pollution atmosphérique causée par les centaines de lancements de fusées nécessaires pour construire et entretenir ce système. Chaque déploiement de satellite jette des corps de fusée usagés et d'autres débris sur une orbite terrestre basse déjà encombrée, augmentant les risques de collision. Une partie de ces débris spatiaux finira par retomber sur Terre, et les parties du globe avec les plus hautes densités de satellites aériens seront également les plus susceptibles d'être littéralement impactées. Starlink prévoit de remplacer chacun des 42 000 satellites après cinq ans d'exploitation, ce qui nécessitera de désorber en moyenne 25 satellites par jour, soit environ six tonnes de matériel. La masse de ces satellites ne disparaîtra pas - il se déposera dans la haute atmosphère. Étant donné que les satellites comprennent principalement des alliages d'aluminium, ils peuvent former des particules d'alumine lorsqu'elles se vaporisent dans la haute atmosphère, détruisant potentiellement l'ozone et provoquant des changements de température mondiaux. Cela n'a pas encore été étudié en profondeur car l'orbite terrestre basse n'est actuellement soumise à aucune réglementation environnementale. Réguler le ciel À l'heure actuelle, l'orbite terrestre basse, où tous ces satellites sont censés opérer, est presque totalement non réglementée. Il n'y a pas de règles concernant la pollution lumineuse, la pollution atmosphérique lors des lancements, la pollution atmosphérique lors de la rentrée ou les collisions entre satellites. Ces mégaconstellations peuvent même ne pas être financièrement viables à long terme, et les vitesses Internet peuvent ralentir à un rythme effréné lorsque de nombreux utilisateurs se connectent en même temps ou lorsqu'il pleut. Mais les entreprises lancent actuellement des satellites à un rythme effréné, et les dommages qu'ils causent au ciel nocturne, à l'atmosphère et à la sécurité de l'orbite terrestre basse ne seront pas annulés même si les opérateurs font faillite. Il ne fait aucun doute que les internautes ruraux et éloignés dans de nombreux endroits ont été laissés pour compte par le développement de l'infrastructure Internet. Mais il existe de nombreuses autres options de livraison Internet qui n'entraîneront pas des coûts aussi extrêmes. Nous ne pouvons pas accepter la perte globale d'accès au ciel nocturne, que nous avons pu voir et nous connecter depuis aussi longtemps que nous sommes humains. Avec la coopération au lieu de la concurrence entre les sociétés de satellites, nous pourrions en avoir beaucoup moins en orbite. En modifiant la conception des satellites, ils pourraient être rendus beaucoup plus faibles, ayant moins d'impact sur le ciel nocturne. Nous ne devrions pas avoir à choisir entre l'astronomie et Internet. Mais sans réglementation exigeant ces changements, ni forte pression des consommateurs indiquant l'importance du ciel nocturne, notre vision des étoiles sera bientôt changée à jamais.
  18. 5 points
    j'espère que dans l'un de ces colis, il a reçu un fer à repasser !
  19. 4 points
    Bonsoir,voici une nouvelle photo du rapprochement de la comète Léonard avec l'amas globulaire M 3 , effectuée le 3 décembre 2021 entre 5 heures et 6 heures trente,de chez moi dans le nord de l'Herault . Lunette Evostar 100 ED Monture NEQ 5 goto Réducreur 0,85 Canon 550D non défiltrè 8 poses de 40 secondes ,iso 800 Traitement SIRIL , GIMP. Bon ciel à vous. Jean Pierre.
  20. 4 points
    Bonjour à toutes et à tous, Faute de n'avoir pu imager notre belle comète du moment, en raison d'une importante pollution lumineuse au Nord-Est générée par des serres (j'en profite pour remercier les chanceux qui nous ont fait partager leurs superbes images, notamment celles du rapprochement avec M3), je me suis rabattu sur la grande nébuleuse d'Orion, à l'opposé, entre les nuages. Je n'ai pu obtenir qu'une exposition totale de 24 mn par empilement de brutes de 30 s. Traitement SIRIL et GIMP en cosmétique. Ciel Bortle 4, seeing : 1,48'' Newton 201/900 avec correcteur de coma type Wynne TS-Optics Maxfield 95x réduisant la focale à 835mm, sur monture Orion Atlas EQ-G, sans autoguidage - Imageur : Canon 700D non défiltré Bon week-end Patrick
  21. 4 points
    Bon ciel Lolodobs le dévoreur de monde 👽
  22. 4 points
    Bonsoir voici une animation pour compléter les CR du passage de C2021A1 près de M3 ce matin: 70 min, poses de 30s avec un RC10 f7 en remote. ça bougeait beaucoup, bas sur l'horizon. c'est pas bien joli, faute de temps j'ai juste converti les fits en jpg sans traitement, donc c'est tout cramé ... mais ça illustre le déplacement rapide de la comète. Et comme il faisait beau ici aussi, j'ai essayé en couleur à la maison: au C11 f2 + EOS 7D, 30 poses de 30s un peu bâclé, le champ s'est décalé quand j'ai monté le pare buée et je n'ai pas fait pas de flat, donc pas grand chose à en tirer. mais ça fait un petit souvenir, c'était drôlement joli ! Résolution pour 2022: je m'appliquerai plus pour la prochaine rencontre, si elle a lieu à une heure moins matinale et plus chaude Sylvain
  23. 4 points
    Cette nuit, je suis sorti observer le ciel. Comme très souvent, ma destination fut l'incontournable mont Myogi, spot honorable - Bortle 3 à 4, selon l'état de l'atmosphère - relativement préservé de la pollution lumineuse coté Sud... mais carrément mauvais coté Est. Or, devinez quoi ? Une belle comète s'invite au levant en nos matinées et bien sûr, j'avais prévu de l'admirer. Et j'y suis parvenu ! Point d'exclamation, parce que c'est la seule chose que j'aurai à peu près réussi cette nuit ! A peine installé sur le parking où deux autres drogués d'étoiles m'ont précédé, je note qu'un vent soutenu, entrecoupé de rafales brutales, squatte également l'endroit. Fichtre ! La météo annonçait pourtant une "14km/h de brise légère". Aurais-je encore subi les affres d'une traduction douteuse ? J'aurais plutôt dit 30-40km/h soutenus, avec des rafales taquinant le double ! Sous l'assaut, ma pauvre monture et ses jumelles dansent la gigue, et ce n'est pas ma Suzuki Alto qui pourra me protéger. J'ai beau la déplacer pour en faire un pare-vent, le bénéfice est négligeable. En fait, les pires rafales sont si marquées que je finis par retirer les jumelles de leur piédestal avant de les ranger dans le coffre et de m'installer à la place passager pour une longue attente... Je vous la fais courte : sur la nuit entière, j'ai pu observer une douzaine d'objets. C'est bien, mais loin de mes standards, pour une dizaine d'heures sous les étoiles. En revanche, par chance, trois de mes cibles furent des comètes et chacune m'a régalé : - Du coté du Cancer et des Gémeaux, j'ai très bien vu 7P/Churyumov-Gerasimenko et C/2019 L3 (ATLAS), qui présentent toutes deux noyaux, coma et départ de queue. - Pointée du manche par la Grande Casserole, j'ai enfin admiré C/2021 A1 Leonard (et M3, qui n'était pas loin). Cette dernière comète est de belle taille, avec un noyaux très dense, presque ponctuel, entouré d'une large coma. Du noyau part une petite queue lumineuse, courte et fine, qui s'étale vite de façon diffuse, mais toujours assez étroite et linéaire, distinguée sur à peu près 1/2° (une pleine lune) sur un horizon Est trop clair, plombé par la pollution lumineuse. De façon étonnante, cette queue m'est apparue légèrement dissymétrique, avec un coté à la diffusion un peu plus marquée que l'autre. Au moment où je la mirais, mes deux collègues japonais tiraient le portrait d'autre chose et du coup, ils ne l'ont pas vue. Plutôt que de décrire le spectacle, je leur ai fait un rapide croquis avant de réaliser... que c'était, ni plus ni moins, un astro-dessin ! Je n'ai pas mis les étoiles (parce que c'est un dessin de mémoire, réalisé deux heures après l'observation), voilà ce que ça donne (à 84x, pour limiter les dégâts du fond de ciel gris blafard) : Désolé pour le quadrillage, j'ai utilisé le papier de mon calepin de notes. Évidemment, la comète ne présente pas cet aspect granuleux, c'est l'effet du crayon. On retrouve bien l'essentiel, à savoir le noyau et la come, le départ d'une fine et courte queue bien lumineuse qui se dilue vite mais reste bien droite, avec l’asymétrie décrite (un coté semble plus étalé que l'autre). Et comme toujours, j'ai enregistré une photo souvenir... qui montre bien l'étendue et l'intensité de la pollution, coté Est Histoire de finir en beauté une nuit somme toute assez moyenne, impossible de démarrer la voiture au petit matin : la recharge de mon téléphone, de mes piles et le froid mordant auront eu raison de la batterie ! J'ai du me faire dépanner par le plus proche garagiste, heureusement remboursé par notre assurance. Pffff... J'espère que les prochaines sorties seront moins mouvementées
  24. 4 points
    Quelques premières photos. Trop cher, trop loin pour moi, mais ça fait rêver :
  25. 3 points
    Premier contact avec la comète C/2021 A1 Leonard. Pour le moment sa magnitude semble être autour de 6,5m ou 7m. Pour cette observation en semaine à 5h du matin je n'ai pas pu aller bien loin, l'observation se déroule en bas de chez moi dans le jardin de ma résidence à Marseille. Malgré la pollution lumineuse de la ville la comète est bien visible dans la lunette de 80 mm à 50x. A l'oculaire je distingue assez bien la tête de la comète et en vision décalée je devine la présence d'une queue assez allongée qui s'étire en direction de l'amas globulaire M3. La comète et le brillant amas du catalogue Messier sont en conjonction serrée ce matin, ce rapprochement rare m'a motivé à me lever en pleine nuit pour en profiter malgré le froid et le vent. C/2021 A1 Leonard est ma 96ème comète, le cap des 100 approche ! C/2021A1 Leonard - Comète dans les Chiens de Chasse Lunette Skywatcher de 80 mm à 50x (Ethos 10 mm) Marseille (13)
  26. 3 points
    Et celle-ci obtenu par compositage des 30 meilleures avec stack sur les étoiles avec filé de la comète puis stack sur la comète avec filé des étoiles.
  27. 3 points
    bonjour, ayant profité d'une eclaircie, et comme a l'habitude ne sachant pas a l'avance je ce que pouvais imager j'ai décidé de me touner vers ngc7331. pour la soirée d'hier il y a 67 x 180s newton 250/1200 et rising cam 571C a cela j'ai voulu essayer de fusionner une ancienne photo en luminance toujours prise avec le 250/1200 et une 183mm pro dont je n'avais jamais fait la couleurs, il y a 28x180s et pour finir la luminance seul bonne journée manu
  28. 3 points
    autoguidage à grande vitesse eq6 modifier pas E.rietsch je suis toujours dans les testes , amélioration technique et réglages.
  29. 3 points
    Alors j'ai essayé de faire plus difficile... Puisque j'ai du papier à grain, j'ai décidé de remettre au propre mon unique tentative d'amas globulaire de ces quinze dernières années. C'était en novembre 2018, lors d'une soirée du club Polaris (coucou à Rastaman, Skywatcher et les autres !) sur le site d'un bunker de la ligne Maginot (je crois). Le ciel n'était pas très transparent car il y a plein de petites villes aux alentours (région de Saint-Avold au nord de la Moselle), mais pour la région, c'était pas mal. Disons que mon 300 mm est alors équivalent à un 200 mm sous un bon ciel : M2 montrait une trentaine d'étoiles résolues jusqu'au centre, serrées mais pas trop, plus des étoiles extérieures de moins en moins serrées. J'ai essayé de dessiner M2 au Nagler 9. J'y suis allé lentement, en commençant par placer les étoiles extérieures, puis des étoiles de plus en plus proches, et je me suis arrêté (un peu vite) quand je n'arrivais plus à les placer tellement elles étaient nombreuses. Sur le propre, j'ai terminé en plaçant un peu n'importe où une vingtaine de points peu distincts pour simuler les nombreuses étoiles de la région centrale. Mais ce n'est pas très réussi, il y a trop de différence d'éclat entre les étoiles extérieures et les étoiles intérieures. Tant pis, je le laisse, ça permettra peut-être de voir mes progrès (si je retente un amas globulaire).
  30. 3 points
    @serge vieillard : Oh le coquin il profite d'un lagon bouillant pendant qu'on se les gèle . Fait de belles photos tu me montreras tout çà à ton retour à Marseille Cela dit je ne suis pas complètement à plaindre, il y a quinze jour on a eu droit à une superbe journée estivale à Marseille, j'ai même pu aller plonger dans l'archipel de Riou, une belle balade en bateau dans les calanques et deux bonnes heures de snorkeling au milieu des poissons au dessus du tombant des Moyades. C'est un coin qu'il faudra que tu visites quand tu plongeras par ici! L'eau était encore à 19°C mais avec le mistral de ces derniers jours elle a dû bien se refroidir ... Tu pourras voir toutes les photos de la sortie sur le lien suivant : http://snorkeling-exploration.eklablog.com/plongee-aux-moyades-dans-l-archipel-de-riou-a211199354
  31. 3 points
    Bonjour à vous. j'ai fait un empilement de 10 poses de 40 secondes chacune ( au lieu de 3 sur la photo précédente) avec Siril puis un léger traitement sur Gimp, les conditions de prises de vue restent inchangées. Bon ciel à vous. Jean Pierre.
  32. 2 points
    Bonsoir, lundi soir, les prévisions météo étaient bonnes pour le lendemain matin, j'ai donc programmé le réveil à 4h30 pour tenter de voir la comète C/2021 A1 Leonard. Finalement, une envie pressante m'a décidé à me lever à 3h30. En pantoufles par -2°C, j'ai aperçu sans difficulté la comète aux jumelles 15x70 malgré le croissant de lune qui illuminait le ciel. Malgré sa petite taille, la forme caractéristique d'une comète avec sa coma et un début de queue était visible. Cela m'a incité à sortir les jumelles 25x100 sur le trépied pour faire un dessin. Les conditions d'observations s'améliorent de jour en jour avec le départ de la lune et le rapprochement de la comète. Si on peut bénéficier d'un trou dans les nuages dans les prochains jours, ça vaut le coup de se faire violence et de se lever tôt. Eric
  33. 2 points
    Bonjour, J'ai retrouvé Sélène hier matin, dans un fin croissant... mais le ciel et les nuages étant aux alentours comme des vautours je me suis abstenu de sortir. Et j'ai bien fait une grosse averse passagère a surgit.. AIRWOLF étant à l'intérieur rien à craindre. Du coup pas de suivi cette fois et turbulence à gogo entre le dedans et le dehors. Ce n'est pas grave j'ai réussi la prise. Bon ciel lunaire
  34. 2 points
  35. 2 points
    Tu parles du ciel Gégé hein, pas de ton vélo ? Bonne nuit, AG
  36. 2 points
    Bravo Phil ! Belle image. Je vais la tenter demain matin. Gilles
  37. 2 points
    https://tv-programme.com/les-conquerants-de-l-espace_documentaire/s01e01-mercury_e606088 A noter que sur l'image d'illustration, apparaît le président Johnson qui a pris ses fonctions, en fait ... six mois après le dernier vol Mercury ... m'enfin !
  38. 2 points
    Désolé d'aller à contre-courant mais je trouve que ton image a du potentiel, mais que ton traitement la dessert. Ton fond du ciel est trop sombre et à une importante dominante bleue. La bande sombre apparaît trop nette et détaillée par rapport au fond étoilé. Du coup je trouve que ton image manque de naturel. J'ai toujours eu beaucoup de mal avec les images dont les galaxies sont "surtraitées" par rapport au fond du ciel. Il reste aussi de nombreux points chauds. Patrick
  39. 2 points
    Bonjour, C'est bien le montage Obsession originel: Le PO n'est pas monté à l'envers ! Mais : En montage 6 tubes, pour que les tubes ne passent pas dans le chemin optique, il faut un écartement fort des points d'ancrage. Soit en haut, soit en bas, soit un peu des deux. Donc peut-être que l'anneau est très très large par rapport au cone optique nécessaire. Il donc y a peut-être assez de place dans l'anneau secondaire pour que le PO ne rentre pas dans le chemin optique. Maintenant: Comme personne ne regarde cela, on peut arriver à vendre des trucs mal gaulés... C'est un peu ça l'amérique ! Pierre STROCK
  40. 2 points
    Aïe caramba ! Ma tou a raison Alain, ça reste entré nous, ma yé fé transité per el chile porque les fédéraux y n'aiment pas la poussière.....d'étoile.... Ouah !!! j'ai failli te dire que je ne l'avais pas celle là, jusqu'à ce que je retombe sur le sombre héro. Merci j'apprécie
  41. 2 points
    Superbe. Une comète qui roule en M3, c'est pour ça qu'elle va si vite 😋
  42. 2 points
    Bah, c'est quoi alors? les écritures en dessous? Merci mon ami de ton passage qui fait plaisir. J'espère revenir plus, le matos dort et plus rien ne bouge et la tempête est toujours là ce matin. Un nouvel APN m'attend pour Noel.
  43. 2 points
    A regarder en full naturellement Mais c'est pas plus vers le Mexique le sombréro ? Bonne journée, AG
  44. 2 points
    Merci à tous. Ici, la version finale (pour l'instant) en 43 x 10s à 6400 iso au C14 à 3910mm de focale. Bonne comète.
  45. 2 points
    Bonjour à tous, Ma vidéo du rapprochement de la comète Léonard et de l'amas globulaire M3. 1heure de déplacement apparent de la comète Léonard au foyer de l'Epsilon 160ED/530 associé à l'Atik 460Ex, 63poses de 1mn, de 05hres45 au lever du jour à 06hres53, en prime qq passages de satellites. Bon visionnage, comme on dit. Comète Léonard 2.mov Bon ciel à tous, Martial
  46. 2 points
  47. 2 points
  48. 2 points
  49. 2 points
    La 12x42. Sache que le produit est relativement bon, mais très sensible aux lumières parasites. Je pense que je n'ai jamais eu en main de jumelles à ce point sensibles sur ce plan.
  50. 2 points
    Merci beaucoup David Julie, mon réveil matin est branché sur une web cam et au moindre dégagement il me réveil Sans blague, j'ai shooté le 8, 16, 22, et le 23 novembre Et tu ne me croiras probablement pas. Mais, j'ai shooté une petite heure en début de soirée hier sur un autre objet bien sûr au quel j'ai déjà shooté aussi le 24 et le 27. Donc pas si mal ce mois de novembre Vive la retraite... Martin