Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 02/13/23 in all areas

  1. 22 points
    Bonjour, Voici le météoroïde 2023 CX1 (Sar2667) rentrant dans l'atmosphère, capturé depuis la Normandie, ce 13 février 2023. Impressionnant à observer. L'astronomie fait de beau progrès pour ce genre de prévision. On parle de météoroïde car il faisait moins d'un mètre. Davantage d'information ici avec une vidéo : https://quentindehais.fr/meteroide-2023cx1-rentre-dans-latmosphere-et-se-transforme-en-bolide/ Le rapport de l'IMO pour en savoir plus sur sa trajectoire, etc... : https://fireballs.imo.net/members/imo_view/event/2023/937 Merci.
  2. 19 points
    Salut à tous, Premiers essais sur Mars avec mon nouveau flextube 350 On sent le pouvoir de résolution de la bête malgré la petite taille de Mars (10") Rouge, Bleu et couleur Remarquez son drôle d'aspect dans le bleu. On dirait Vénus asi 290 et 462 + barlow x 2,7 Sans ADC Philippe
  3. 19 points
    Bonjour à tous, Celà faisait longtemps que je n'avais pas imagé .. météo - boulot - météo - lune ... Bref dernière image de CP s'était en AOUT c'est vous dire !! J'ai profité de ces 2 dernière nuit pour shoot - enfin la 1 ère était consacré au test suite à un changement des point d'appuis du primaire du newton que je trouvai a ch*-"'é Donc 1 ère nuit bof car le miroir était légèrement en pression .. + réglage du BF (en parti car c'est pas encore parfait mais y a du mieux) Donc 2ème nuit j'ai dit bon ok on est quasi bon JE SHOOTTTTT!!! Pour rappel, NEWTON 250 à F3.5 et caméra APSC avec capteur IMX571 couleur (pas le droit de donner les marques de mon matos désolé ^^) Cumul de 3h20 de pose avec un seeing moyen à correct en début de nuit et qui s'est beaucoup dégradé après 00h avec passage nuageux mais bon j'ai trier à la louche pour pas trop jeter Alors petit jeu .. J'ai eu le droit à un énorme halo sur l'image .. pour une question esthétique je n'ai pas eu d'autre choix que de le supprimer par une méthode de copie de pixel donc trouver l'endroit ou il y a des étoiles qui ne devrait pas MDR. Full et tout les détail ici: https://www.astrobin.com/3cbvjm/ tout les commentaires sont les bienvenu
  4. 18 points
    Salut les ami(e)s, c'est très probablement pour moi aussi la dernière, Mars devenant vraiment rikiki à très fort grandissement. Conditions juste potables avec la barlow. Cassegrain de 250mm + Explore Scientific 3x + ASI120MC. 16 sers de 3min30s entre 20H44 et 21H42 local comportant environ 17000 images ( obtu 12ms, gain 80%, gamma 35, roi de 512x400 ), 1000 images retenues dans AS3, traitement avec Astrosurface. Il y avait une sorte de brume(?) au sud avec cette teinte bleutée caractéristique. Gif à la taille d'acquisition : Une très belle après midi aujourd'hui m'a permis de faire le soleil en LB avec le C9, les conditions m'avaient l'air plutôt très bonnes ! J'ai de quoi faire une animation et j'ai mitraillé avec l'A7s aussi ! A+
  5. 16 points
    Bonjour, Cela faisait 4 mois que je n'étais pas sorti avec cette météo éxecrable. Première sortie également pour le CANON 2000 D défiltré Astrodon. Pour allonger la focale, j'ai monté mon télé 300 f/4 sur un téléconvertisseur 1.4. Le tout sur la Star Adventurer GTI. 40 minutes de poses cumulées, traitement SIRIL et Photoshop. Jean-Marc
  6. 14 points
    Sinus Iridum, ses cratères et les montagnes du Jura sont une cible favorite pour tous les observateurs lunaires. Ses montagnes semblent toujours capter la lumière d'une manière différente, et dans de bonnes conditions d'éclairage, le contraste mêlant luminosité et obscurité des deux côtés fait de ce lieu quelque chose de magique. Le soleil bas dans cette région est quelque chose à chérir, de sorte que chaque petit cratère se détache comme un anneau de lumière. Ce faible éclairage accentue également les crêtes présentes dans la mer (crêtes sinueuses basses particulières) les rendant très proéminentes et facilement visibles sur le fond plat de la baie. Sinus Iridium est appelé une baie, mais il s'agit en fait d'un cratère dont la paroi sud-est a été pratiquement détruite, seuls quelques fragments très bas déconnectés peuvent être tracés. D'autre part, les collines au nord-ouest sont continues et assez hautes, mettant ainsi superbement en valeur le Montes Jura, dont le bord extérieur est perturbé par le cratère proéminent de Bianchini. La section continue de ces monticules est délimitée aux deux extrémités par le Promontorium Heraclides et Laplace. Une chose qui devrait être très claire est que le sol d'Iridium descend vers le sud-est, pénétrant ainsi Mare Imbrium, de sorte que le côté opposé est à environ 61 mètres sous le niveau de la mer, c'est-à-dire complètement enterré. Il n'y a rien de tel ailleurs sur la lune. La séquence des événements qui se sont déroulés semble assez simple. La mer elle-même s'est formée il y a environ 3 milliards d'années, probablement après le Grand Bombardement. Étant donné que l'impact qui a formé Sinus Iridum a dû se produire plus tôt, cela nous porte à croire qu'au moins 4 grandes inondations de lave qui ont formé la mer étaient responsables de l'ensevelissement de tout le bord sud-est de ce magnifique cratère. Sinus Iridum est l'une des caractéristiques les plus enchanteresses de la lune, mais pour ce faire, vous devez l'observer au bon moment. Lorsque le soleil se lève dessus, les sommets des montagnes sont éclairés par la lumière du soleil, tandis que le sol est encore dans l'obscurité. Le résultat est que le mur semble flotter au-dessus de la lune, au-delà du terminateur. Les observateurs lunaires l'appellent Rainbow Bay. Cela se produit une fois par lunaison (cycle lunaire), mais cela ne dure pas longtemps, et à mesure que le soleil se glisse dans l'étage inférieur, l'effet d'arc flottant s'estompe rapidement. Il est fascinant de suivre les changements qui se produisent avec l'augmentation de l'altitude du soleil, même un petit télescope le montrera très bien. Examinez de plus près l'emplacement exact du promontoire de Laplace et sa géologie intrigante. Imaginez-vous au sommet à 2 600 mètres d'altitude, observant toute cette immense plaine autour de vous ! Avez-vous ressenti un frisson ? Texte : Avani Soares https://forum.firegoto.com.br/viewtopic.php?f=29&t=7760
  7. 13 points
    Bonsoir tout le monde, Encore un grand-champ rempli d'étoiles et qui montre la progression inexorable de la comète en direction du sud ... On entrevoit en bas à gauche le grand nuage moléculaire SH2-264 situé au nord de la constellation d'Orion ... Canon 600d défiltré à 1600iso, clip-filtre CLS, pancake de 40mm fermé à 3.5, 17 poses de 2mn ...
  8. 11 points
    Bonjour à toutes et tous , Beau ciel hier soir , assez sympa la turbu par moment . Newton maison de 400 F/D 4 , miroir SkyVision en Zerodur , capture avec Genika Astro , traitement avec AstroSurface , AS!3 et R6 , PIPP . dérotation de 5 img avec Winjupos , le 12/02/2023 à 19h21 TU mid , caméra ASI 224 MC + Barlow TV Powermate x5 + TV x3 sans bloc optique , no ADC , images avec resize factor de x 1.50 . la 2 à la taille de capture . Mars à 19h47 TU , traitement complet AstroSurface , image avec resize factor de x 1.30 . dérotation de 5 img , à 20h00 mid , image avec resize factor x1.50 , fin pour cette session la 2 du dessus , image à la taille d'acquisition . Michel
  9. 11 points
    Bonsoir à tous, de retour de haute Ariège où le ciel fut encore une fois extraordinaire hier soir le 12 Fév. entre 20h et 22h, comète visible à l'œil nu à 1300 m d'altitude. 45 minutes de pose / Sony A7s Astrodon à 3200 iso avec poses unitaires de 30 sec Newton "maison" 360mm F/3.7 optique et mécanique ( ancien miroir de c.14 retaillé) + Paracorr 2. Traitement Iris, PI et CS6 Phil : photoastro.com
  10. 10 points
    Bonsoir les aminches Ciel bien dégagé pour le rapprochement maximum de la comète avec Mars Ce rapprochement à environ 1° de la planète rouge n'est qu'en perspective, la comète se trouve en fait plus près de nous, à 65 mio de km, que de Mars qui se situe vers 146 mio de km ... Les magnitudes actuelles sont de 6.5 pour ZTF et de 0 pour Mars ... Canon 600d défiltré à 1600iso, clip filtre CLS, pancake de 40mm fermé à 3.5, 20 poses de 2mn
  11. 9 points
    Bonsoir, Une image prise cette nuit vers la Flaming Star Nebula. N'ayant pas un champ assez large, j'ai opté pour prendre aussi NGC1893 et les belles étoiles centrales. La comète C2022 U2 (Atlas) mag 16.5 était aussi dans le coin. Traitement Siril et Photoshop / 80ED + ASI1600MC / Stellarmate. J'ai un peu carrément galéré pour incorporer la comète qui forcément, avait bougé. J'ai finalement ajouté une brute unitaire sur l'addition globale et masqué le reste. Bref, c'est histoire de... SH2-229_NGC1893_C2022U2_80ED_Esprit_ASI1600MC_Ircut_50x240s-20230213 by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée, Frank
  12. 8 points
    Bonsoir . Voici 1 photo de la cométe ZTF prise hier soir,le12.02.2023, vers 20 heures dans le ciel du Haut Languedoc à nouveau ! . 8 poses de 1mn,iso 6400.(total 40 poses à traiter ) lunettes Evostar 100ED monture NEQ 5 goto réducteur 0.85 canon 550D non défiltré Traitement Siril,Gimp. Je suis actuellement entrain de la photographier pour la derniére fois car la météo se dégrade. Bon ciel à vous, Jean Pierre.
  13. 8 points
    Je vais me répéter, mais il faut insister sur un point essentiel et pas forcément facile à intégrer dans la façon dont notre regard interprète les images de la surface de Mars. La majorité du paysage martien observé aujourd'hui sur cette planète résulte de l'érosion éolienne sur des millions/milliards d'années, y compris le Mont Sharp et le cratère Gale. L’épaisseur de sédiments érodés (dépôts de poussière et de sable) est de l’ordre de plusieurs centaines de mètres, ce qui permet d’explorer aujourd’hui en surface des terrains anciens datant de plus de trois milliards d’années et ayant pu être baignés par des lacs sur des durées de temps géologiques. J’ai déjà cité Scott Guzewich, scientifique spécialiste de l'atmosphère, qui rappelle très judicieusement la difficulté d'appréhender les échelles de temps lorsqu'il est question "d'expliquer" le paysage martien - il est utile de le citer à nouveau : "L'esprit humain ne comprend pas facilement les vastes éons de temps qui nous séparent des lieux que nous explorons dans l'espace avec des robots comme Curiosity. Notre esprit est conçu pour penser en termes d'heures, de jours, de saisons et d'années, jusqu'à la durée de notre vie et peut-être de celles des quelques générations qui nous précèdent. Lorsque nous explorons Mars, nous parcourons des roches qui se sont formées il y a des milliards d'années et dont beaucoup sont exposées à la surface depuis au moins des dizaines ou des centaines de millions d'années. C'est un laps de temps que nous pouvons comprendre numériquement, mais il n'y a aucun moyen de ressentir de manière innée l'incroyable ancienneté de la planète et du cratère Gale". Les observations en cours du rover Curiosity ont apporté de nouvelles preuves géologiques de la sédimentation par des processus éoliens, fluviaux, deltaïques et lacustres. Curiosity a utilisé la MastCam pour capturer cette extraordinaire mosaïque composée de 18 images de "Gediz Vallis" le 7 novembre 2022 au sol 3646 : Extrait de ce panorama de "Gedis Vallis": au centre de la vallée et au bas de l'image ci-dessous se trouve un tas de roches et de débris probablement emportés par l’eau qui y a coulé il y a des milliards d’années. Un canal nommé "Gediz Vallis Channel" traverse cette vallée haute et semble avoir été érodé par une petite rivière. C'est la prochaine destination du rover : Les scientifiques pensent que des glissements de terrains humides (débacles) se sont produits ici, envoyant des blocs et des débris de la taille d'une voiture plus bas au fond de la vallée, ces coulées ayant formé la "crête Gediz Vallis" de 70 m de haut et 2,5 km de long qui coupe "le fronton de Greenheugh" en son centre. Le prochain objectif de Curiosity est de s’approcher de ces débris dans le chenal intérieur de la vallée à "Gediz Vallis Channel". C’est la seule façon pour Curiosity d’étudier des matériaux plus jeunes qui proviennent de la montagne beaucoup plus haut, là où le rover n’ira jamais. Toujours extrait du grand pano : les vents (chargés de sable) ont longuement sculpté ces structures, des monticules érodés nommés les "yardangs" : Les "yardangs" atteignent ici des dimensions spectaculaires :
  14. 7 points
    Je sais pas vous, mais avec les années, le boulot et tout le tralala, l'astro en mode feignasse me tente de plus en plus. En plus, le Soleil en visuel, c'est quand même pas souvent qu'on a une résolution supérieure à ce que donne une bonne lulu de 100 mm. Donc, voilà, assez surpris de la qualité de ce setup basé sur l'hélioscope Baader, monté au bout d'une petite Taka ; le tout chevauché par une bino... Et porté par une Vixen NP du siècle dernier... Même pas de moteur sur la monture, je tourne la molette flexible comme on faisait quand on était petits. 5 minutes pour installer : trépied et monture posés à l'arrache sans mise en station : Lunette sortie à 11h sans mise en température ; et immédiatement des images au top. Y en a marre des montures de 24 kg, des tubes de 18 kg qui mettent deux jour à se mettre en température, des fils partout, des batteries et tout le tralala !
  15. 7 points
    Bonsoir, Voici pour rire un grand champ d'Orion, avec C/2022 E3 ZTF tout en haut à droite, qui entre tout juste dans le champ du capteur APS de mon Canon 600d, avec un plein format la scène serait moins serrée ... Canon 600d défiltré à 1600iso, clip filtre CLS, pancake de 40mm fermé à 3.5, 17 poses de 2mn, pis après j'arrête avec cette comète, elle commence à me fatiguer ...
  16. 7 points
    Bonjour à tous, Aujourd'hui, nous vous présentons notre version de SH2-308 dans une version bien classique en HO-HOO. Nous avons proposé cette image à Jean-Baptiste Auroux afin de voir si elle serait retenue comme Photon D'Or pour le mois de février. je ne vais pas rentrer dans la description des objets visibles sur cette image, Jean-Baptiste le fait bien mieux que moi sur cette page web: https://millenniumphoton.com/photons-dor-fevrier-2023/?fbclid=IwAR1-XbfBdkGrhJUtkys3GbaRkyoemq57Agjp7xpGqQiQbQLRFoMK-OqhgQg Je dirai simplement que le T520 fait des merveilles sur ce type d'objet. L'échantillonnage est parfait, le seing du Chili est présent, et un outil comme BXT termine le travail, avec un traitement qui reste au final très simple et épuré comme on aime du coté de la Team Janus. Ne pas regarder cette image en version full est j'ose dire "un crime":-). Autant ne pas la regarder:-). Personnellement, je passe mon temps à zoomer et dézoomer, a me promener sur l'ensemble du champ. Au passage, il y a de beaux détails aussi sur la PN G234.9-09.7, qui présente plus de Ha que de HOO, mais on observe quand même un peu de OIII sur l'anneau externe. Malgré le champ déjà très important sur le T520, nous avons du faire une petite mosaïque de 2 images. Ca donne un peu d'espace et de respiration à l'image. Vous verrez que 87 Millions de pixels pour SH2-308, ca le fait bien:-). Le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche Ha et OIII, 20h de pose pour chaque couche et pour chaque image. Soit 80h de pose au total. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.2 sec d'arc. L'image finale a un seing d'environ 1.6 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 6200MM-PRO. Filtres Baader Ha de 3.5nm et OIII de 4nm avec la roue à filtres ZWO. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V11, prétraitement sous PRISM V11 et traitement final sous PixInsight et CS2022. Utilisation de BXT. Voici l'ensemble de l'image, mais surtout à regarder en pleine trame, ne pas hésiter à se promener!! Bonne astro à tous et bonne balade dans cette version je pense spectaculaire et "minérale" comme le décrit très bien Jean-Baptiste, pour cette belle nébuleuse. Je profite pour remercier Jean Baptiste Auroux qui fait un travail exceptionnellement bien documenté sur le traitement d'image, avec une approche très pragmatique, réaliste, avec beaucoup de respect pour les objets photographiés. Au final, une approche technique assez proche de ce que nous aimons avec le team Janus. Un petit coup de pub pour son site web, sur le quel vous trouvez une documentation très riche et des tutos en texte et en vidéos très bien réalisés: https://millenniumphoton.com/ Amitiés et Bonne Astro à tous!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  17. 7 points
    Bonsoir à tous, Eh bien je pensais jamais en voir le bout,pas moyen de sortir le matos depuis le début de l'année entre la météo exécrable et le taff.La nuit du 07 au 80/02 c'était dégagé malgré la lune alors je me suis dit pourquoi pas aller voir cette fameuse comète dont tout le monde parle.J'ai donc sorti la 80ed+294mcPro et le reste du setup en fait ...trop en manque d'astro depuis tout ce tempsUne image du binz: Et enfin les première lumières de 2023 84x120":(traitement Pixinsight) Une autre un peu plus tard 100x120" avec la lune bien gênante: Et une ch'tite version sur la comète: J'ai encore les versions au 135mm a traiter et la nuit du lendemain également on verra bien. Bon ciel!
  18. 7 points
    Bonsoir à tous, j'ai enfin eu l'opportunité d'observer C/2022 E3 la nuit dernière. Pour l'instant ma version à 300mm ne donne rien, voici donc la version en plus grand champ. canon 1100D avec tamron zoom 70-300 @ 70mm sur GP 7 images de 180s à f/6.3 , 1600iso vers 22h45 HL traitements siril et photoshop réduite à 50% la comète est bien évidemment en haut à gauche, juste en dessous de Mars. Annotation Siril (ya du nuage sombre dans le coin! ) a+ stéphane
  19. 6 points
    Bonjour tout le monde ! Après 18 mois sans sortir le tube, je me suis mis un coup de pied au derrière hier soir. voici la tête de cheval à ma sauce ! Lunette skywatcher esprit 80ed monture eq6 canon eos 600d 800 iso 61 x 120s DOF 99/100/47 traitement siril et Photoshop. a vos avis et conseils ! merci ! Cedric z edit : nouvelle version un peu mieux me semble-t-il
  20. 6 points
    Il est content bibi Il a trouvé son meade RG 32 🥳🥳 petite larme de joie 😢...
  21. 6 points
    bonjour un classique dont je ne me lasse jamais , je vous montre que la couche HA , j'ai des halos sur la couche bleue qui sont un poil disgracieux sur la HArvb.. 18 poses de 10 mn lunette taka FS60 +réducteur +Atik314 bon dimanche Olivier
  22. 6 points
    Ils s'amusent bien aussi au FCS https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t23311p625-starship-b7-s24-1er-tir-bc-starbase#542377 Ou comment joindre l'utile à l'agréable :
  23. 5 points
    Salut à tous Petite virée dans la Grande Ourse avec cette image de cette galaxie (ngc2857) accompagnée notamment de ngc 2854 et ngc 2856, qui semblent interagir (jets de matières perceptibles) Ce champ montre également pas mal d'autres galaxies plus faible référencées dans les catalogues PGC et UGC. Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 123 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour la voir en pleine trame @+ Christian
  24. 5 points
    Bonsoir, Ce matin le lever du soleil était éblouissant. La Lune date de quelques jours. Mais redescendons sur Terre si l'on peut dire. Vénus était dans le viseur du Mewlon 180 en fin d’âpres-midi. Bien agité était le petit disque dans l'UV. On commence à y voir de grandes structures. Bon, on ne va pas trop pleurer cette fois. Lucien
  25. 5 points
    Bonsoir, ça y est , retour du CP pour moi (à part la comète). Voici le Double Amas de Persée, alias NGC869/884. En astronomie, le double amas de Persée (ou simplement double amas) est le nom commun d'un ensemble d'amas ouverts visibles à l'œil nu, NGC 884 et NGC 869. Leur proximité apparente n'est pas totalement fortuite. Âgés respectivement de 11 et de 12 millions d'années, ils sont nés du même nuage interstellaire. Le premier contient beaucoup de jeunes étoiles de type spectral B, autrement dit des géantes, alors que le second est fait essentiellement d'étoiles B blanches ou d'étoiles M rouges en phase de supergéantes. Compte tenu de leurs dimensions (autour de 100 années-lumière chacun), environ 200 années-lumière séparent réellement ces amas. L'observation aux jumelles du double amas de Persée permet de contempler la richesse et la superficie de ce champ d'étoiles faibles. Un télescope de plus de 100 mm permet une plongée au cœur de cette ruche stellaire. Toutefois, un grossissement supérieur à 25 × empêche de voir le double amas en entier dans le même champ. Un instrument de 200 mm révèle des centaines d'astres (de la magnitude 8 à la magnitude 14) dans chacun des amas. Des différences de couleur se manifestent entre les étoiles qui sont devenues des supergéantes rouges et celles qui sont soit encore sur la séquence principale, soit qui sont devenues des supergéantes blanches ou bleutées. (Source: Wikipedia) Les infos: lunette Skywatcher Evoguide 50ED (50/242mm) + correcteur Skywatcher Asi294mc pro + filtre IRcut. monture HEQ5 Rowan autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2 acquisition NINA 80 x 90s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, GraXpert, Siril, PS. une brute de 90s:
  26. 5 points
    Bonsoir, Un petit post rapide avant dodo. Voilà quelques images de la rikiki planète rouge avec des conditions de turbulence plutôt sympathiques, surtout le 13 (légère brume mais atmosphère stable et forte humidité) La focale résultante est aux alentours de 3.80m soit F/D:20. Les images sont agrandies à 200% Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées Glob
  27. 5 points
    Salut à vous amies et amis astram J'ai tenté aussi, la belle de ces nuits qui a mis 50 000 plombes pour venir nous émerveiller et qui s'est donnée en spectacle juste à côté de Mars. J'ai fait de mon mieux, sous le halo des lumières de Manosque, avec : Image unique sans traitement. Canon 50D sur monture Eq3 tele 70/200 focale 140 mm à F4. 118 sec à 1250 Iso Vous allez certainement vous poser la question, "pourquoi pas avec le 200 ?" Ben, j'ai un problème que je ne sais pas résoudre. Lorsque j'utilise l'utilise 200 mm, j'ai une espèce d'image fantôme qui est présente et je n'arrive pas à m'en défaire. Je vous présente tout de même l'image Voila c'est tout Bon ciel à tous Pedro
  28. 5 points
    Bonjour, Voici la V2 de ngc1333. ajout de pose de 300s j'y suis aller un peu plus fort surtout pour faire un peu plus ressortir les nébulosités NGC 1333 a été découverte par l'astronome allemand Eduard Schönefeld en 1855. En 2011, des chercheurs ont signalé la découverte de 30 à 40 objets de type naines brunes dans ce nuage et dans le complexe de nuages de Rho Ophiuchi. On trouve au moins deux amas de jeunes étoiles dans cette nébuleuse, l'un situé au nord de la nébuleuse et l'autre au sud Prise au Newton 250/1200 Caméra risingcam imx571 Brutes 129x180s Dof 40-100-30 brutes 49x300s Dof 30-100-30 Manu
  29. 5 points
    Et bien moi aussi je suis revenu à du plus simple, vite installé et opérationnel: Arrivé à un certain âge (ici trois quarts de siècle) on a de plus en plus de mal à sortir la grosse artillerie. Et pourtant avec ce setup minimaliste il est tout à fait possible de sortir quelque chose de bon... clic pour la pleine résolution: Luc Mosaïque de 2 images, caméra Asi178mc, 100 images retenues sur chaque film Ser, AS3 + PS CS3 (mosaïque), Registax6 (légères ondelettes), Gimp pour colorisation.
  30. 4 points
    Salut, Le ciel était bien dégagé hier soir , mais une forte humidité régnait, j'ai encore pu faire quelques images de la comète C/2022 ZTF E3 pendant son passage près de Mars Canon 1000d défiltré à 800iso, filtre CLS, Canon 40mm fermé à 3.2, 40 poses de 1mn Un premier cadrage avec les Pléiades (M 45), La Californie (NGC 1499), la comète ZTF entre les Mars et Aldébaran Canon 1000d défiltré à 800iso, filtre CLS, Canon 40mm fermé à 3.2, 45 poses de 1mn Second cadrage pour englober en plus les amas M36 et M38, ainsi que IC 405, en bas à gauche Et la mosaïque des deux images Canon 1000d défiltré à 800iso, filtre CLS, Canon 40mm fermé à 3.2, 11 poses de 1mn Pour finir, NGC 2017 au centre, perdu dans le Lièvre, en pleine pollution lumineuse chez moi Canon 1000d défiltré à 800iso, filtre CLS, 80ED , 9 poses de 2mn Daniel
  31. 4 points
    C'était il y a une semaine, lundi dernier, cette derniére se trouvait dans le Cocher ( j'avais coché la date et le cocher m'a qd même attendu ! ) EOS 4000D + obj. Zuiko 50 mm pose : 8 secondes ( sans suivi ) magnitude atteinte maxi. >>> + 9
  32. 4 points
    Bonsoir les cométeux, Comme prévu par la météo, le ciel d'hier soir était encore mieux que la veille Température fraîche de -4° mais pas de Lune, pas de vent et très peu d'humidité 85% Toujours avec la lunette Televue NP101 avec réducteur 0.8 ( F 432mm ) et Canon 350DD avec filtre IrCut. Et donc dès 20h30 me voilà prêt avec mon petit costume d'esquimo J'ai mitraillé pendant une heure en poses de 60 sec, mode RAW à 1600 ISO. Traitement standard sous Iris avec DOFs ( du 22/1 ) DDP, binning et finitions PSP. Et là, je vous offre la totale, j'ai fait une version addition normale et une version sigma clipping avec registration sur la comète. La version addition normale mixée avec sigma clipping pour atténuer les filés d'étoiles : La version sigma clipping seule : La version étoiles fixes, c'est une des meilleures de la série améliorée car je ne sais toujours pas faire autrement Et la petite animation de 20h43 à 21h47 TL en version réduite à cause du poids : Voilà les amis, je suis ravi de ces dernières images cométaires J'ai aussi un petit bonus en cours de traitement que j'ai fait après la comète à suivre . . . Je vous souhaite une excellente soirée, nuit aux noctambules, AG
  33. 4 points
    Bonjour les noctambules, Pendant les deux jours où j'ai tiré des plans sur la comète, avant de fermer la boutique, j'ai fait quelques prises de cette nébuleuse que je n'avais pas imagée depuis . . . pfiouuuuu Donc avec la lunette Televue NP101 et son réducteur 0.8 avec le Canon 350D. Chaque soir, j'ai fait 10 poses de 10 sec, 10 de 30sec et 10 de 60sec. Et j'ai traité l'ensemble d'un seul coup sous Iris, DDP, binning et finitions sous PSP. Un petit masque avec les poses de 10 sec pour décramer le coeur. C'est donc une modeste version sans prétention de notre belle nébuleuse hivernale : Je vous souhaite un excellent dimanche, AG EDIT : à la demande générale, une version moins verte :
  34. 4 points
    Un grand merci m'sieur Vaufreges de Marseille ! C'est un travail de synthèse et de suivi remarquable que tu nous fais de longue date. J'avoue que l'aspect géologique de la planète ne me fait pas palpiter, mais mazette, que j'aime suivre ce qui est une véritablement aventure au sens entier du terme, que ce soit celle de ce concentré de technologie piloté à distance que par les images évocatrices renvoyées. Là, on s'interroge sur le comment faire un trou avec une perceuse en s'y reprenant à plusieurs reprises, des considérations qui me passionnent là où je prendrais mon perforateur Blanc & à l'équerre sans trop me poser de questions. Monde fascinant....
  35. 4 points
    Pour ce qui concerne la méthodologie de forage et l'algorithme associé, il s'agit d'infos regroupées glanées "au fil de l'eau" des opérations, en particulier pour le forage à "Duluth", entre autres ici : https://www-planetary-org.translate.goog/articles/0629-curiosity-update-sols-2027-2092?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc Pour la bande de marquage, le lien est dans le titre de cette info Nasa/JPL donnée dans mon avant dernier message page précédente : Curiosity trouve des indices surprenants sur le passé aquatique de Mars https://www.jpl.nasa.gov/news/nasas-curiosity-finds-surprise-clues-to-mars-watery-past
  36. 4 points
    Très belle image et joli commentaire Claude N. PS. Une vue aérienne LROC annotée: estimation possible de la position du rempart enfoui du Golfe des Iris (les plis de lave seraient un bon indicateur).
  37. 4 points
    Et j'avais oublié celle ci aussi avec des 2000 poses de 1s.
  38. 3 points
    Bonjour, Comme j'ai du mal à traiter les images cométaires à l'APN, je ne fais plus assez de CP, ce soir là, j'ai installé ma caméra planétaire au foyer d'un objectif photo. Au moins, en N&B, je n'ai pas la couleur à gérer... Image prise à 18h42 TU. Focale 70mm 60 poses de 10s soit 10 mn au total (ma caméra est limité à 10s maxi en pose "longue") 10 darks Pas d'autoguidage. J'ai un léger problème de mise au point. Et une version en négatif : Ce jour là, j'ai aussi fait du solaire en LB. A voir dans la section "Astronomie solaire"... --- EDIT --- : Ajout de la seconde image prise à 19h05 TU. Montage "étoiles + comète" nettes. Focale 200mm 60 poses de 10s soit 10 mn au total 10 darks Pas d'autoguidage. Et une version en négatif qui permet de mieux voir les queues. Jérôme
  39. 3 points
    Bonsoir! Je m'excuse déjà pour ce post redondant avec d'autres, qui sont certainement bien plus complets, comme par exemple "Pollution lumineuse...parlons en à nos élus"... Mais il m'a déjà permis de placer ma petite blague... Ensuite, voici mon message : on a tous constaté une baisse historique de l'éclairage publique dans des milliers de communes en France. C'est ENORME, on aurait pas pu imaginer cela il y a même un an... Bien entendu les maires reçoivent les plaintes de quelques grincheux qui se plaignent de l'insécurité, de ne plus y voir la nuit pour faire pipi dans leur jardin etc...etc... Je pense que nous devrions envoyer un courrier à nos mairies pour leur faire savoir que nous sommes satisfaits de cette décision, que ce soit au niveau sobriété énergétique, écologie et aussi pour la qualité du ciel. Pourrions nous avoir un courrier type de l'APCEN/ou autre, pour exprimer notre satisfaction ? Qu'en pensez vous, il n'y a pas que les râleurs qui doivent être entendus ! Bonne soirée!
  40. 3 points
    Bonjour, Ciel bleu ce WE ! J'installe une nouvelle fois l'ETX90 mais je prépare le Mak180 au cas où. Peu de vent et peu de turbulence au foyer de l'ETX. Le limbe n'ondule pas contrairement à la dernière fois ! ETX 90 au foyer - Filtre Astrosolar ND3,8 - Filtre Vert - Basler IMX265 - Genika - AS3 - Astrosurface Addition de 25 images Clic plusieurs fois pour voir l'image à 100% Je n'indique pas le numéro des groupes, il y en a trop ! Dans la foulée, je remplace le 90 par le 180. @christian viladrich : Ça y est, première sortie cette année ! Cette fois-ci, la turbulence est plus présente et assez variable. 2 films sur 20 sont pas mal (j'ai eu mieux). Mais bon, normal car le Soleil est encore bas pour le 180... Mak 180 - Barlow - Filtre Astrosolar ND3,8 - Filtre Rouge - Basler IMX265 - Genika - AS3 - Astrosurface Clic plusieurs fois (ou ouvrir l'image dans une nouvelle fenêtre) pour voir l'image à 100% J'aime bien la structure de la tache en haut à gauche. Cela ressemble à du Ha ! Et au cœur de l'autre, on voit des petits points clairs dans la "virgule"... Jérôme
  41. 3 points
    bonjour à toutes et à tous ! le soleil ce matin , atmosphère humide après une bonne gelée encore cette nuit , pas de vent ! CFF 300 f/d de 20 astrosolar d: 5 player one 533MM filtre continuum binx2 astrosurface 5% + wavelets à 11htu : 150% cliquez pour la full version 2 : bon ciel ! polo
  42. 3 points
    Bonsoir, Toujours cette comète qui passaient près de NGC1647. comete c2022e3ztf-NGC1647-20220212 by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée, Frank
  43. 3 points
    Bonjour, Après quelques semaines de disette en vallée du Rhône, voici enfin 3 nuits exploitables avant le lever de la lune vers minuit. imageur : TN200@5.2 - ZWO533 Mono Monture AZ-EQ6, acquisitions NINA 100 min H + 100min O3 +100min S2 Montage HSHO Process : Pixinsight Une version HSHO avec des couleurs plus ou moins appréciées ...il en faut pour tous les goûts. Une version HOO Les fulls à découvrir ici : https://www.flickr.com/photos/97845453@N03/with/52684894233/
  44. 3 points
    lundi dernier matin... Juste le séant sur une marche dans la rue, même pas envie de porter un siège... Lunt40 sur simple trépied photo, radian 12mm, BF15.
  45. 3 points
  46. 3 points
    https://www.facebook.com/100067909190116/videos/pcb.520169900256645/723207622585130 https://www.facebook.com/100067909190116/videos/pcb.520169900256645/1180520842828554
  47. 3 points
    Juste retirer le secondaire fastar et laisser le tube a l’horizontal dans une pièce sèche sans poussière A la disparition de la buée remonter le secondaire et faire la collimation avant la prochaine observation Ne surtout pas démonter la lame car elle est alignée d’usine avec le primaire Pour démonter le secondaire dévisser la bague comme indiqué ci après https://s3.amazonaws.com/celestron-site-support-files/support_files/1247509962_edgehd91030inst.pdf https://celestron-site-support-files.s3.us-east-1.amazonaws.com/support_files/SCT %26 EdgeHD Collimation Guide(1).pdf https://www.celestron.com/pages/fastar-technology
  48. 3 points
    Bonjour tout le monde . J'ai voulu imager ce rapprochement remarquable , pas sur que dans 50 000 ans ...la Comète frôle a nouveau Mars :-) ED80+600D Pour le reste j'ai fais une 50 aine d'acquisitions pour la Comète par contre ça fait 3h que j'essaie de traiter ça sous iris mais rien je n'arrive à rien et je laisse tomber ( Vive le Planétaire) ...je chercherais des tutos .... Bernard_Bayle
  49. 3 points
    en effet, pour moi c'est un choc.... J'ai présidé des concours de recrutements sur ce site, j'ai des collègues de la DT Insu qui se font virer pour des raisons qui ne sont pas des raisons d'intérêts techniques ou financier, mais sur une reçusée de spéculation immobilière sous pression du gouvernement. Suis vraiment touché car même si sur le fond ce site était hors norme sur sa situation géographique, ce n'est pas sa valeur immobilière qui en fait un endroit d'exception. Hormis la DT Insu, la médecine du travail ou la "cantoche", c'est aussi le site du service central des concours de recrutement du CNRS qui est touché. Dans un autre cadre, et ayant migré sur Bordeaux, le site de l'observatoire de Floirac est soumis exactement aux même décisions. La valeur du site n'est pas soumise à l'intérêt que l'on peut y porter du point de vue scientifique, mais uniquement sur sa valeur immobilière. Je rejoint le point de vue de Nicolas, il y a des raisons de s'inquiéter pour le site de l'observatoire lui même....
  50. 3 points
    Salut, Oui, triste réalité ! L'observatoire n'est pas encore touché mais comme vous pouvez vous en douter ce n'est que partie remise, probablement On va déjà subir la restructuration interne à l'Observatoire. Forcément quand les labos sont bien notés et pas la structure d'accueil, ça fait mauvais genre. Histoire de rendre la vie plus simple mais en fait plus compliquée, on aura 2 labos et une UAR (unité d'accompagnement de la recherche) en technique, comme ça tout le petit monde sera bien rangé dans des cases, loin des rapports humains, avant de provoquer le départ des agents faute de motivation, d'envie, l’œil qui ne brille plus d'être dans un lieu qui mérite pourtant qu'on se batte pour lui. La vente de Meudon se fait au rabais de l'estimation initiale de quelques 10 millions si je me souviens bien; humm, intéressant n'est-ce pas ? Le paysage proche du bâtiment d'Isadora Duncan sera du plus bel atour avec des beaux logements bourgeois. Cachez donc ce smicard que je ne saurais voir ! Plus de DT INSU, plus de médecine du travail, plus de cantine, plus de salles de labos et salles de concours pourtant refaites à neuf il n'y a pas longtemps... Mais par bonheur il y a un sol riche en produits radioactifs, en fait c'est peut-être une bonne idée de refourguer aux vampires du privé des sols merdiques, à moins que tout ceci n'ait été réfléchi pour dépolluer à coup de pelleteuse sans analyses... Bientôt, il faudra faire un choix de civilisation. Cyrille