Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 09/14/20 in Blog Entries

  1. 1 point
    Pour commencer mon apprentissage dans la photographie du CP , j'ai décidé d'imager le célèbre amas M13 connu de tout le monde après 1 AN d'acquisition de ce tube pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? pour tout vous dire , il m'a fallu 3 mois pour obtenir le TCF Leo , 3 mois pour bien apprendre à collimater le tube , autant pour effectuer de bon réglages et environs 3mois pour ma technique de prise de vue (temps de pose , Gain ,BF ,offset, gradian...) certes c'est long mais je préférais prendre mon temps pour peaufiner les réglages sachez qu'il faut du temps et pas mal d'erreurs pour apprendre . se précipiter ne sert à rien sauf à vous dégouter de l'astronomie photo . En cette période d'Aout , M13 se trouve très haut dans le ciel ce qui est parfait : peu de turbulence et ciel assez noir au zenith j'avais un peu peur d'avoir un résultat déplorable car ces brutes ont été prises lorsque la T° avoisinait les 26°C à 00h00 et le tout depuis un balcon. j'avais par précaution "isolé" le scope de la dalle en béton par une surélévation en réalisant une terrasse en bois exotique. ce bois est résistant ; esthétique (vu le prix) ; se déforme peu et supporte assez facilement le poids des 100kg du setup. par contre il est clair que marcher dessus provoque irrémédiablement des vibrations . ... donc toute la gestion sera fait depuis l'intérieur ! mon point d’observation n'est pas pour le moment le coin le plus approprié pour réaliser de la photo astro : - pollution lumineuse provoquées par 4 lampadaires - ciel de niveau 5 sur l’échelle de borthe échelle de borthe - mur blanc à côté qui m'a provoqué pas mal de gradian sur les images - mouvement convectif en début de soirée provoqué par le différentiel de T° entre le bas et le haut de la colline. - une partie du ciel au Nord indisponible j'ai appris à force d’essais et de ténacité à respecter certains points : - la mise en température du tube est un point à ne pas négliger même si il ne faut que 30mn pour le faire. - le par buée est essentiel pour éliminer les parasites lumineux et l'humidité . surtout avec ce type de tube très ouvert . - la collimation doit être revue régulièrement et être très précise. - Le Back focus doit être respecté pour avoir des étoiles bien nettes - une mise en station de la monture doit être fait au petits oignons même si c'est une 10 micron.25 étoiles suffisent pour avoir un bon suivi. après avoir respecté ces différents éléments , il était temps de passer aux poses sur Messier 13. mais pourquoi M13 et pas une galaxie ou un autre amas ? - il est lumineux - sa taille est assez grande - les étoiles sont assez brillantes - il est très haut à cette époque : +58°09'20.8" - comme ce n'est qu'un amas , le traitement sera assez simple à effectuer caractéristique : Information du catalogue: SAC Saguaro Astronomy Club Database Magnitude: 5.80 Nom: NGC 6205 Luminosité de surface: 12.00 Dimension: 23.2 x 23.2 ' Angle de position: 90 Classe: V Distance de la Terre : 22 180 années-lumière Rayon : 72,502 années-lumière Distance : environ 6,8 kpc (∼22 200 a.l.) Constellation : Hercule Coordonnées : Ascension droite 16h 41m 41s | Déclinaison +36° 27′ 35″ Type d'objet : Amas globulaire lorsque je commence à poser , j'effectue au préalable plusieurs essais pour déterminer le temps de pose , le gain , l'offset , la position de la caméra par rapport à l'objet. vu que ces étoiles sont lumineuses et que le tube est très ouvert , il ne fallait pas cramer le cœur . après avoir fait des pauses de 10 , 20 et 30s , il s'est avéré que les 10s de poses suffisaient largement. quand au réglage du gain et de l'offset , j'ai préféré opter pour le réglage Optimal SNR : Gain 75/Offset 15. poser trop longtemps ou augmenter le gain aurait provoquer des étoiles sur-exposées , baveuses et le cœur aurait été cramé...tout ce que je ne voulais pas avoir. je vérifie ces tests d'images sous pixinsight avant de lancer la séquence : cela me permet de m'assurer que la pose est bonne et qu'elle est bien cadrée. pour chaque couche je fais pour le moment une focalisation manuelle et non par automatisation du focuser : ainsi la focalisation est correcte et je m'assure ainsi que la séquence s'est bien passée. j'avais un peu peur que les étoiles HD150998 et HD150679 ne ressortent avec de beaux halos provoqués par les micro lentilles de la 1600mm pro et je ne devais pas négliger la galaxie NGC6207 même si sa taille était assez petite. pour l'acquisition j'ai utilisé le logiciel Prism V10 et pour le traitement pixinshight voici les temps de poses à -15°C avec un différentiel de 40°C sans atteindre les 100% de puissance de refroidissement de la caméra: 60x10s sur la couche de luminance 30x10s sur les couches R, V et B 100x10s prises d'offset même si pour certains c'est inutile avec la 1600 30x10s de Flats sur chaque couche et 60x10s de poses en Dark sur ASA 10N , correcteur wynne 3 pouces , ASI 1600mm pro, RAF 7 positions et filtre ZWO Au final je suis assez content du résultat même si j'ai peut être un peu forcé sur le traitement des halos des étoiles brillantes. sur les conseils de certains astrams , je n'ai rien modifié pour la laisser tel quelle Alors est il possible de faire du CP en ville et avec une pollution lumineuse : la réponse est oui! bon ciel Christophe