Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 09/06/17 in Posts

  1. 98 points
    Salut les amis, comme on vous le laisse supposer à travers nos fils depuis quelques semaines, la Team Omicron ( @Superfulgur, @DVernet et ma pomme) est arrivée au bout d'un travail hors du commun que nous sommes très fiers de vous présenter. Cette image est le fruit de centaines d'heures de travail, entre les prises de vues acharnées de David et Serge étalées sur 4 mois et les traitements progressifs effectués régulièrement pour orienter les prises de vue et décider de ce qu'on faisait. Avant de vous la livrer, cette image a une petite histoire. On en a parlé la première fois avec David et Serge lors de la missions au C2PU de novembre 2021. J'avais très envie d'attaquer cet objet pour sa boucle et sa queue de marée et initialement David n'était pas très chaud car il pensait que cette boucle était inaccessible depuis Calern. Puis nous avons sorti de l'IFN autour de NGC 7662 lors de cette mission. Et un essai en décembre, bas sur l'horizon, a montré que c'était accessible, mais qu'il faudrait poser longtemps. A partir de là, je n'ai plus pu les arrêter. Ils se sont mis à mitrailler frénétiquement, chacun son tour. Avec parfois un seeing de l'ordre de la seconde, voire moins. Un peu plus tard, excité par l'idée de cette image en cours, Serge en a parlé avec l'un de ses amis professionnels qui s'occupe d'habitude avec un engin de la classe 4m. Ce dernier apprécie nos travaux et a été surpris par la qualité des images déjà engrangées. Il nous a aiguillé pour optimiser nos prises, nos prétraitements, et améliorer le fond de ciel et la profondeur du champ. Les données obtenues l'intéressent mais je n'en dirai pas plus sur ce point. Le sujet ici est de vous présenter une carte postale céleste incroyable de profondeur. Donc voilà, nous avons le grand plaisir et l'honneur de partager avec vous NGC 5907, comme vous ne l'avez jamais vue. Juste un an après notre M 101 de l'été 2021. NGC 5907, aussi appelé la galaxie de la Lame de couteau, est une galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation du Dragon à environ 30 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. Cette image est composée de : 52h de Luminance retenues sur 63h (3124 minutes exactement). Sans filtre, avec la QHY 600 au foyer du T 1000 Omicron à F/3.3. 3x1 h de RVB et 1h de proche infrarouge pour "colorer" les pétouilles les plus lointaines. 30 darks et 181 "nightflats" de 60 s à la place des flats normaux, qui ont permis d'optimiser la correction du fond de ciel de manière drastique. On ne passe pas ce que j'appelle maintenant "le mur de la magnitude 26" avec des méthodes standards 150 h à la louche de prétraitement/traitement. Au moins 5 versions intermédiaires finalisées ont été produites et une cinquantaine de comparatifs et autres joyeusetés. Elle est estimée à la magnitude 26,7 pour les objets ponctuels en limite de détection et proche de 30 mag / arcsec2 pour les objets à faible brillance surfacique (boucle et queue de marée). Au résultat, non seulement on a choppé la boucle et la queue de marée, mais il y a des nuances de structures, très bien visibles. De plus, celle qui est souvent présentée comme un fuseau, montre ici une magnifique structure spirale penchée, dont l'enroulement est évident. Je n'avais jamais vu cet effet avant. Assez causer, je pourrais écrire un bouquin, Serge et David complèteront, et on est là pour envoyer du lourd : LA FULL A 8000 PIXELS: CE QUE LES FLEMMARDS DU CLIC VONT RATER S'ILS NE VONT PAS SUR LA FULL : Oui, des galaxies partout. Une estimation effectuée par Serge sur les conseils de son ami indique que ce champ montre de l'ordre de 60 000 galaxies. C'est vertigineux. Enfin, voici une version réduite et inversée mettant en avant la boucle et la queue de marée. On voit les différences de contraste et la structure de ces extensions de manière remarquable. Voilà, si vous êtes perdus dans cette image c'est bien fait... C'est ce qu'on voulait. Je ne peux exprimer assez de gratitude à l'équipe du C2PU, JP Rivet, David mais aussi à Serge et son ami pour m'avoir fait confiance et mis entre les mains ce qu'il fallait pour faire ça. Pour avoir partager à chaque étape pour construire ce qui était au début une vue de l'esprit et qui a pris forme. Une aventure sublime. Qui se termine sur cette image de référence, sans doute la plus profonde en CP jamais obtenue depuis le sol français. Sans doute également le plus bel hommage jamais rendu à cette galaxie. Oui, j'ai oublié d'être modeste ici LIEN ASTROBIN : Bel été à tous. JF
  2. 98 points
    @DVernet et moi-même avons l'immense plaisir de vous présenter cette M 101, prise avec le télescope de 1 mètre Omicron de l'Observatoire C2PU début juin, entre Pleine Lune et Nouvelle Lune. Le télescope, en configuration F/3 durant cette mission dédiée aux alertes photométriques Gaia, était équipé d'une caméra QHY600. Nous avons posé 13 h 30 en L, et 2 heures en R, V et B, avec des poses unitaires de 1 minute. @frédogoto a traité les quatre canaux avec Pig Inside, David a réalisé l'image couleur définitive avec les brutes de registrations de Fredo. Nous vous présentons une version noir et blanc, pour que vous puissiez apprécier l'arrière plan de la galaxie, saturé de galaxies lointaines... La magnitude limite mesurée sur l'image est de 25.3. La troisième image est celle traitée par @jeffbax, la meilleure actuellement, et la version définitive !
  3. 89 points
    Hello mazette quelle période de beau temps. Plus de 1 To de Jupiter en quelques jours du 7 au 14 octobre. Que des nuits bonnes du 7 au 14 et celle du 9 et du 14 étaient particulièrement bonnes. Les autres nuits, c'est le fait d'avoir tout enregistré sur 3 h qui m'a sauvé. Il y a parfois de bons passages courts. Je vous mets déjà un peu en vrac les images du 7 au 13. Le 9 j'ai vraiment observé essentiellement en mode auto, du coup j'ai pu faire une belle animation bio, spécialement dédicacée à @ValereL J'ai volontairement laissé les couleur, on voit que c'est orange quand elle est plus bas. C'était déjà une nuit assez dingo, mais rien à côté du 14. Là jai fait du mono, du filtre bleu et tout le toutim. J'ai tout traité à 130% tellement c'était fin sur certaines brutes. imx462 seul : imx290 : imx462 seul : Et une mini animation pour rire. Ca vous montre en passant le niveau des brutes Je vous mets aussi des prises en live, ça plait bien à chaque fois. Ca c'est du g' (bleu) Du L en couleur avec un peu de gamma pour limiter la destruction par youtube Et en L en mono là encore avec un peu de gamma Et puis on va finir avec le plus intéressant. La carte globale obtenue du 10 au 14. Le truc que je ne suis parvenu à faire que 3 fois sur Jupiter. La vidéo qui met tout ça en mouvement, merci en passant à Benoit Reeves pour la musique. Et voilà, c'est tout pour cette fois. Un gros post évite de multiplier les petits @+ JLuc
  4. 87 points
    Bonjour, Voici des premières photos de l'éclipse totale de soleil du 20 Avril 2023 observée à Exmouth en Australie. Matériel Trépied Manfrotto MK055XPRO3-3W Canon EOS R5 Canon EF 600m f/4 + Canon Extender RF 2x Monture équatoriale Sky Watcher Star Adventurer 2I Pro Pack Filtre solaire Spectrum Prises de vue Automatisé par un petit programme perso Mode RAW + Conversion JPG avec Canon Digital Photo Professionnel Proéminences / Grains de Bailly. T=1/500s, f/11, 100ISO Couronne interne. T=1/50s, f/11, 100ISO Couronne externe. T=1/5s, f/11, 100ISO La vue d'ensemble a été prise avec un Canon EOD 5D + Canon Fish-eye 15mm f/2.8
  5. 87 points
    Bonjour tout le monde, Changement de méthode : avant le blabla, le flash compulsif direct, comme ça vous aurez repris votre souffle pour lire : La team Omicron est très fière de vous présenter une image exceptionnelle de Jones-Emberson 1. Aussi connue sous le nom de nébuleuse du casque, c'est une nébuleuse planétaire de 14e magnitude dans la constellation du Lynx à une distance de 1600 années-lumière. C'est une grande nébuleuse avec une faible luminosité surfacique, généralement imagée en bandes étroites. L'étoile centrale de magnitude 16,8 est une naine blanche très bleue. L'objet a été lancé par @Superfulgur avec 9 heures de RVB le mois dernier, lors de ses papillonnages souvent bien inspirés. Puis, après un premier traitement "maison" qui a montré un gros potentiel, nous nous sommes mis d'accord avec @DVernet pour aller plus loin avec de la luminance et "exploser" une image présentée comme la plus belle du monde, faite avec du Ha et un "petit" T1200 . Je ne vous mets pas le lien vers cette image qui "était" la plus belle du monde 🥱 Nous avons eu la chance d'avoir 3 nuits avec un seeing exceptionnel. La FWHM sur les images prises sans filtre était comprise entre 0,85" et 1,2". Il faut ici souligner la qualité exceptionnelle de ce télescope (T1000 Omicron) et de son correcteur. On arrose de l'IR proche au bleu sans une once de défaut optique ! L'image résulte d'un choix de rendu assumé : nous n'avons utilisé aucun filtre anti-IR ni de Ha. On voit donc l'univers à travers la nébuleuse grâce à l'infrarouge. Comme le filtre Ha n'était pas monté, nous avons fait 7 heures de couche rouge supplémentaire pour les extensions. Je les ai fusionnées dans la luminance et la couleur. Il y a 22h de lumière conservées (dont 9h de luminance) prise avec la QHY 600M Pro au foyer du T1000 à F/3.3 et un peu plus de 25h de traitement avec SIRIL, Photoshop, STARNET et un peu de Topaz denoise sans sharpen. Nous sommes en admiration devant cet objet. Comme un œil ouvert sur l'univers profond. La version ci-dessus est un recadrage 4K (oui, vous pouvez déjà zoomer). Ne ratez pas le plein format 8K ici. Il contient des milliers de galaxies jusqu'à une magnitude proche de 26 : Et enfin, le petit lien Astrobin (IOTD du 02/03/2023) : EDIT : APOD 24/02/2023 Merci infiniment et bravo au C2PU, à David et à Serge pour ce partage Bon ciel à tous, et baladez-vous bien PS : spéciale dédicace à @messier63 que j'ai aidé sur le même objet récemment, alors que j'étais sur cette image . Mais je pouvais pas te le dire à ce moment. JF
  6. 85 points
    Belle nuit sans vent le 11/12 août à St Véran, alors on passe à Saturne avec Rhéa et Téthys, plus un spoke dans l'anneau B sur la gauche, près de Cassini. Pas de Winjupos (que du bio ! ) et une caméra couleur pour se simplifier la vie. Et une animation où tout ça tourne joyeusement, sur une quarantaine de minutes : Ensuite il y a eu la Lune, il me reste 3 méga-croissants à traiter avec pas mal de travail...
  7. 83 points
    Salut vous tous Hier matin, j'ai contacté mon revendeur de télescope pour me donné une petite idée du délai de livraison pour une commende d'un C14!!! Plus de 8 mois et l'a encore rien de sur!!! Il me propose alors, un C14 XLT model gris compatible fast star! Je lui ai dit grouille pas j'arrive!!! Une dizaine d'heures plus tard j'ai fait cette première capture de Mars au C14 La voici Les conditions n'étaient pas top! Alors vivement la suite... SERx4x180sec FireCpture, Winjopos et PS CS Edit: Version final Martin
  8. 82 points
    Bonsoir à tous ! Le Team Omicron C2PU a le plaisir, l'honneur et la fierté de vous présenter... M 100, la galaxie spirale géante de l'amas Virgo. C'est probablement l'une des meilleures images qu'on ait faite avec le télescope, et @jeffbax a magnifié les données, difficiles, que nous lui avons transmis... Donc : télescope de 1 m Omicron C2PU à F/3.3, caméra QHY600 à -5°C. On voulait essayer de se démarquer de ce qui a souvent été fait sur cette galaxie, alors avec David Vernet, on s'est relayé pendant pas mal de nuits, entre janvier et avril... David a enregistré des images avec un seeing hallucinant, sous la seconde d'arc par moments... 10 heures de luminance, 3 x 45 min de RVB, traitement Siril et Photoshop, par le magicien, donc. M 100 est une spirale géante, estimée, d'après les dernières données, à 66 millions d'années-lumière. Il semble bien que l'on ait détecté quelques étoiles individuelles de la galaxie, mais ça reste à confirmer : dans l'absolu, c'est possible, si la mag limite de l'image est supérieure à 25, ça ferait des étoiles de magnitude absolue - 5 à -7, c'est donc possible. Reste à pas les confondre avec des groupes d'étoiles serrées. Enjoy ! S
  9. 81 points
    Bonjour les Jupi-terriens, Je pense que pour moi, cette année, les carottes son cuites Les 3 tempêtes successives m'ont fait rater l'opposition, puis la mauvaise météo qui continue me font arrêter le planétaire pour cette année ! Malgré tout, je suis assez content de mes images 2023 que je trouve pas trop moches comparées aux années précédentes Alors ou le ciel était meilleur . . . ou c'est moi qui devient bon Dès qu'il cessera de pleuvoir, je vais remettre mon télescope en configuration ciel profond. Et si un jour les étoiles reviennent dans le ciel alors . . . je retournerais faire quelques images Je vous propose donc un petit tableau de mes meilleures images 2023 : C'est tout fait à l'Intes M809 de 200mm à F10, avec barlow 2x et caméra ASI 224MC. Toujours 3000 images de gardées avec traitements Astrosurface et PSP. Sur ce, je vous souhaite un excellent dimanche, AG
  10. 81 points
    Bonsoir à toutes & tous Nouvelle session sur Mars Samedi dernier avec le télescope de 1m C2PU Omicron : pile à l'heure avant le couvre-feu mais heureusement David était déjà là et avait collimaté l'engin aux petits oignons On a assez rapidement vu que les conditions étaient franchement bonnes et du coup forcément ..... Bon ça s'est gâté peu avant le passage au méridien mais l'essentiel était déjà dans la boite La vision de Valles Marineris est particulièrement spectaculaire, je ne l'avais jamais vu comme ça hormis sur des images d'Hubble EDIT : la dernière version, fruit du travail d'Halfie à l'aide des brutes & des images dérotées que je lui ai envoyées ... c'est bien meilleur et plus fidèle à la vision qu'on a de Mars à l'ocaulire, cela devient donc la version "officielle" JP
  11. 80 points
    Bonsoir les noctambules, La Lune tardant à partir, les fêtes arrivant, et la météo à venir peu engageante dans le sud-ouest, j'en ai profité pour faire mon bilan 2021 Un bilan en demi teinte, mi ciel profond, mi planétaire, la météo de ce dernier trimestre ne m'ayant pas trop motivé C'est donc un petit bilan, pas très copieux en quantité, que je vous présente là Mais j'ai fait au mieux et je vous laisse deviner les objets du ciel profond Pour les planètes, c'est plus facile Je vous souhaite à tous mes meilleurs voeux pour ces fêtes de fin d'année. Que le vieux barbu vous gâte si vous avez été bien sages Excellente soirée à vous, AG
  12. 80 points
    Hello bon on va pas y aller par 4 chemins, d'abord j'vous montre et après on cause. Quoi t'es pas assis ? Je t'avais prévenu pourtant. Voilà, maintenant j'explique Le 29 juillet, je me suis mis à regarder assez tôt si c'était stable. Bien m'en a pris et j'ai commencé à observer rapidement sans trop laisser monter Jupiter. Heureusement car il y a eu des conditions quasi dignes du Pic du Midi. Comme par hasard j'ai démonté mon filtre B-UV juste avant pour mettre le CH4 alors que le B-UV est monté depuis des lustres dans la roue. Mais n'étant qu'une seule fois parvenu à en tirer le partie avec le 250, je me suis dit qu'au 300 à 18° c'est illusoire. Après une heure de prise de vue, voyant les conditions, je me suis décidé à le remonter. Le temps de faire ça (5 à 10 minutes), le seeing avait totalement changé, un truc de fou, on est passé d'un extrème à un autre. Sur le balcon le vent s'est levé un peu aussi. On ne saura donc pas ce qu'aurais donné ce filtre <505nm. Au dessus, la première image c'est de la derotation avec la 290, j'ai presque pu tout garder, 12 vidéo de 75 s, soir 15 minutes sur 21 minutes ! La suivante plus étonnante c'est une dérotation que de 4 vidéos couleur de l'imx 224. Comme quoi quand c'est bon, les écarts se resserrent. L'IMX290 et son échantillonnage scandaleux de 0.085" garde quand même l'avantage. . Pour vous dire comment c'était stable avant voici une vidéo. Quand je vous dis que les conditions n'étaient pas si bonnes dans les images précédentes Comme ici : Si vous voulez refaire pareil à la maison j'ai mis les fichiers tiff stackès ici et les PSF qui peuvent être utilisée pour la déconvolution dans Astrosurface. Ca m'a pris beaucoup de temps pour optimiser tout ça, mais je ne prétends pas avoir la science infuse du traitement, donc j'ouvre ici un concours, vous pouvez publier vos résultats en dessous. http://www.astrosurf.com/eternity/temp/jupitermewlon300.zip Le truc intéressant sur des données comme ça, c'est à quel point ça change tout en terme de rapport signal sur bruit, j'avais déjà vu ça sur les données du Pic quand c'est bon ou celles du µ250. Du coup j'ai déroté, mais ça n'apporte pas tant que ça, car à un moment on peut plus accentuer ça devient moche alors que le bruit ne monte pas. Un comble à f/24. Voilà la couche bleue pour les amis C14 Une petit photo de l'instrument en action ci-dessous. Comme vous pouvez voir 'ai mis un µ180 comme chercheur, les 7x50 c'est pour les garçon de plage. Je trouve mieux Jupiter depuis que j'ai mis ça (oui j'ai 4 Mewlon, et alors ? ) Voilà c'est tout pour cette fois ci et encore merci à @Olili qui est quand même l'artisan de cette pure folie JLuc EDIT, j'ajoute une petite animation de la séquence de tir, en fait je crois que je n'ai quasi jamais vu ça que tout soit exploitable à ce point sur 20 minutes. Même au Pic ça ne marche pas ça, il y a toujours 2 ou 3 vidéos qui se démarquent. C'est à la taille d'acquisition là et juste déconvolué de la PSF donc du tout bio que je dédicace à l'ami @ValereL qui saura apprécier l'effort EDIT, je viens de refaire un traitement en intégrant un peu plus d'images, c'est mieux encore. J'ai traité un tout petit peu plus doux aussi. Le rendu des couleurs a petite échelle est amélioré. @jp-brahic, celui là il te plait ? C'est vraiment très très bio dans le process.
  13. 80 points
    Bonsoir les amateurs de planètes, A la demande générale et en particulier de mon ami Franck, je vous présente 17 années saturniennes Mais également pour les amateurs qui n'étaient pas encore nés en 2004 De plus, celle de 2004 a eu un succès . . . planétaire C'était le 3 janvier. Un petit gif du film que j'ai conservé pour vous donner une idée de la qualité du ciel cette nuit là : Bonne visite et bonne soirée à vous, AG
  14. 79 points
    Bonjour à tous, Alors, hier j'ai shooté toute la nuit en attendant la visiteuse à 4h30 du matin . Faut vraiment qu'il me manque une case pour être resté la nuit avec la température qu'il faisait Bon, pour cette image, cette fois-ci j'ai soigné mon cadrage pour avoir sa queue et j'ai pu faire 1 heure dessus avec 30 x 120s (TSA 120 + ASI2600MC & filtre Baader UV/IR-cut/L) : J'espère que celle-ci vous plaira :
  15. 77 points
    . . . d'oppositions Bonjour les planéteux, Hé oui, on a mis les roteuses au frais pour fêter les 20 ans d'oppositions de Saturne 20 ans déjà, avec la ToUcam Pro Philips au début, puis avec toute la série des petits cubes bleus butagaz . . Imaging Source ( en firewire puis en USB ) et enfin l'ASI 224MC. Voici donc cette image anniversaire que je suis ravi de vous présenter : Et pour ceux qui ne l'auraient pas encore vue, une petite création originale de l'ami Valère : satalain(mp4).mp4 Je vous souhaite un excellent dimanche, AG
  16. 77 points
    bonsoir, déçu par ma semaine à St Véran en août (séjour et équipe très sympas mais turbulence très présente toute la semaine !), j'ai essayé de me venger avec une semaine au Restefond L'idée était surtout de faire la Lune en seconde partie de nuit, puis le Soleil au lever du jour. Les nuits passent, identiques : zéro vent, zéro humidité (je ne mettais même pas le pare-buée) et...zéro stabilité. Arrive à la nuit du vendredi 23, ma dernière sur place (de toute façon la nuit d'après les nuages et la pluie vont arriver). La Lune n'étant plus là, j'arrive tôt pour les planètes. Ca commence compliqué : vent soutenu qui fait vibrer le télescope, grosse humidité (je commence à avoir de la buée sur la lame malgré le pare-buée chauffant). Je rapproche la voiture pour que le hayon fasse pare-vent, un coup de sèche-cheveux sur la lame, résistances à fond. Par contre côté stabilité c'est nettement mieux, pas parfait mais assez pour bien peaufiner la collim. Vite quelques séries sur Saturne puis je profite d'une période moins bonne pour passer sur Jupiter avant que la tache rouge ne s'échappe. Si j'excepte Mars au Pic en 2020, ça fait bien 15 ans que je n'avais pas fait de planétaire (il faut dire qu'une dizaine d'années à en faire en mode JLD, toutes les nuits claires sur le pont, ça use ). Mais c'est comme le vélo ça ne s'oublie pas, et merci à JLD qui m'a bien rafraichi la mémoire sur Winjupos et autres astuces comme la balance auto, et à Lucien pour son Astrosurface très performant pour les traitements Bref, voilà déjà un premier jet sur Jupiter. Je ne sais pas si ça vous plaira, mais je suis content de ne pas être revenu bredouille ! Le traitement est sûrement perfectible, et je n'ai pas retouché les limbes. Comme j'ai une douzaine de séquences comme ça sur 3 heures, je dois pouvoir faire un planisphère et une anim, faut juste trouver le temps, et puis il y a Saturne à traiter aussi....
  17. 76 points
    ...et peut-être bien le transit le plus détaillé tout court à ce jour d'ailleurs ! Mi-janvier, je pose la 200 et la Titan dans la voiture, direction le sud pour 4 nuits de transits en profitant d'une Lune (quasi) pleine et très haute dans le ciel. Finalement c'est la 4ème nuit que le résultat a été le meilleur, malgré une agitation assez marquée à l'oculaire, au sud de Bourges entre les nappes de brouillard. Distance à l'ISS très courte, 450 km seulement, mais un temps de transit très court aussi : 0,55s En vidéo : transit_iss_moon_20220118.mp4 transit_iss_moon_20220118.mp4
  18. 76 points
    Bonjour à tous, Je partage avec vous mes premières images planétaires de la saison. Je ne suis pas lève tôt comme vous (bon, avec « l’âge » ni un couche-tard en fait… ^^). C’est dans la nuit du 11 au 12 septembre : c’était bon sur Saturne, j’y suis resté un moment vu que ce sera sans doute ma seule image de l’année. Plus tard sur Jupiter c’était bon les toutes premières minutes puis presque aussitôt ça s’est bigrement corsé sans crier gare. Avec une petite accalmie bien plus tard pour la tache rouge. C’est au C14 avec la 290MM, dans l’ordre des images : - Jupiter : RGB « bio » , un seul film de 2min par couche, pas de combinaison / dérotation de plusieurs images (je trouve que ça gomme les détails de l’atmosphère près des limbes est et ouest, parfois très loin sur le disque). - Saturne : LRGB avec cette fois combinaison de 4 films de 5 minutes pour faire ressortir le spot blanc au nord est. La collimation avait été faite à hauteur de Jupiter et n’a pas été modifiée, preuve d’une bonne stabilité du miroir secondaire (Simon si tu me lis ^^). MAJ : version un peu plus contrastée. - Les couches RGB de Jupiter de 23H07 : la bleue pâtit encore trop de la turbulence pour passer devant la verte, mais on n'en est pas démesurément loin... Je suis sûr que ça viendra lors d’une excellent nuit ! Amicalement Emmanuel
  19. 76 points
    tout juste rentré du Chili le 17 pour une éclipse manquée à la frontière argentine (grand soleil le 13 et le 15...pluie toute la journée le 14 ), j'ai mis la 200 dans la voiture et le suis parti le 20 pour Narbonne. Ciel dégagé mais turbulence effrayante, les planètes c'était du chewing-gum ! Le 21 à Calern, comme je m'y attendais, ciel couvert. Enfin le 22, près d'Aix, ciel dégagé et turbulence acceptable, et la chance d'avoir la tache rouge au méridien, ouf ! 2 vidéos avec des temps pose différents pour Jupiter et Saturne, j'ai essayé de restituer la vision à l'oculaire dans le ciel bleu foncé du crépuscule. Une photo d'ambiance le 23 Un peu de repos maintenant !
  20. 75 points
    Salut à tous, De retour de l'Observatoire de Saint-Véran Paul Felenbok, où la mission SAN 2023 et ses compagnons solaristes (C Viladrich, T Legault, A Lhoest) a pu bénéficier de deux très bonnes nuits, dont une exceptionnelle... Je suis resté au T620 en permanence. Ca fait quelques années qu'on commence à voir de très bonnes images planétaires faites avec cet instrument, qui est à mon avis sous-estimé . Collimaté correctement par le chef de station, l'excellent Sébastien Brouillard, il a également fait l'objet d'une modernisation de sa motorisation et de son pilotage par Christian Hennes ainsi que l'ensemble du Groupe de soutien technique de l'asso, sans oublier les ventilos posés par Christophe Ringeval. Le seul défaut restant du tube est son habituel trefoil. Le défaut a pu être rattrapé en partie au moins grâce à la correction par psf. Voici un panache des meilleures images de Saturne que j'ai pu obtenir sur les deux nuits ! On commence par l'Astronomik 642, décidemment un excellent filtre pour cette planète, un max de bandes d'un pôle à l'autre... (cliquer sur l'image pour le plein format) Y'a des trucs qui bougent en animation: Ensuite, en infrarouge pur en fin de session, avec le retour des spokes dans les anneaux de Saturne ! Un célèbre astrophotographe de la mission l'a eu également de son côté avec son C14 Sur l'animation, on en voit clairement un deuxième après le plus gros: Une image en bande méthane. Je crois que je n'ai jamais vu Saturne aussi sombre... le gros spoke commence à arriver Il y a deux taches brillantes en méthane dans la zone équatoriale. C'est l'animation ci-dessous qui m'a permis de les détecter... je n'aurais rien vu sinon. Cette technique est vraiment puissante pour les gazeuses lointaines ! Je passe ensuite aux courtes longueurs d'onde, qui vont me servir surtout pour le suivi des couleurs de la planète... le rendement du télescope diminue et avec les filtres plus difficiles je suis passé en binning 2x, de façon à donner la priorité au rapport signal/bruit. Filtre B: B425 (bleu profond) En UV à présent, ce sont les meilleures images que j'ai pu faire de cette planète dans cette bande Johnson U Et un filtre UV spécial, l'Asahi 340, qui couvre les longueurs d'onde extrêmes et coupe dès 370 nm. Au foyer d'un cassegrain pur sans barlow, à 3000 mètres d'altitude, l'imagerie UV est favorisée ! Le but était de mettre en évidence les différence d'albedo avec la bande U classique, comme on peut le voir sur les images du HST par exemple. C'est réussi, on voit que la zone équatoriale est nettement plus sombre, et le reste de la planète un peu plus brillant au contraire. Petite photo d'ambiance au lever du Soleil dans la Grande coupole... (oui j'ai du Jupiter aussi )
  21. 75 points
    bonjour à toutes et à tous ! c'est long: plus de 5 heures à filmer la vedette du moment , c'est encore plus long à traiter , 8h d'as3 pour traiter les 94 films de 38000 images soit 3.600.000 images , le reste astrosurface s'en charge , iris pour vérifier l'animation ,irfanview pour l 'organiser et unfreez pour finaliser ! je dédie cette animation à gérard Thérin ,et à jean Dragesco et à d'autres astrams partis un peu vite qui l'auraient certainement appréciée ! Merci aussi à lucien pour son excellent logiciel qui permet de faire tout cela en toute facilité ! CFF 300 f/d de 20 asi 224c 94 ser de 180s turbulence faible sauf vers la fin de l'animation au lever du soleil ! traitement identique à toutes les images wavelets ! autowhite à 60% attendre le chargement complet pour la fluidité ! nuit du 11 au 12 de 22h11tu à 4h34tu : bon ciel et merci pour votre soutien ! paul
  22. 74 points
    Bonjour à tous, Enfin j'ai réussi a obtenir une bonne nuit, depuis le temps que je scrutais presque toutes les nuits avec pas mal de nuits blanches, ça commence à être usant . Visuellement ça a commencé par un seeing moyen avec presque aucun détails mais le globe était assez stable, je me suis dit, "la mon petit gars ça sent bon, je vais juste patienter toute la nuit " Puis est arrivée un seeing pulsant, bon, flou, bon blou sur 5 sec à répétition (T. Legault a eu ce type de seeing aussi), une épreuve pour la MAP, puis enfin il y a eu des moments de très bons sur plusieurs secondes, ma collimation était bonne mais pas parfaite, pendant les moments de réglages ça bougeait... 2h de collimation, ça fatigue, donc j'ai arrêté a un moment donné. A savoir que j'ai un souci avec mes vis de collimation qui manquent de graisse, donc pour l'instant impossible de faire un réglage en finesse. Pierre de SV à eu la gentillesse de m'expliquer récemment les opérations pour regraisser tout cela, je le ferai au moment du nettoyage du primaire, en fin d'année ! Passons au images, je commence par celle que je trouve la plus jolie mais pas la plus résolue qui est la suivante ! A 2221_8 TU : La plus résolue, traitement plus costaud mais là on est bien d'accord que c'est pour bien voir tous les petits détails (j'ai un vilain rebond qui n'est pas sur toutes les images de la soire, turbu ?) : Là je mets juste l'heure, 2058_8 TU, c'était beaucoup plus instable ! Et lorsque j'ai vu que le seeing commençait à devenir capricieux je suis passé en en IR 642 (2257_1) dérotation de 4 images. Allez, tête vers le bas Voilà, c'est la fin, il y avait Saturne mais tout est parti à la poubelle, trop instable à cette altitude, je pense qu'il y en a encore pour plusieurs années ! Bon ciel à tous William
  23. 72 points
    Bonjour les amis, Voici notre toute dernière image, en direct live de la constellation de Cassiopée : la galaxie naine du Groupe Local, NGC 147, située à 2.5 millions d’années-lumière de chez nous et l’un des satellites principaux de M 31. J’ai fait la couche de luminance de NGC 147 en 2022, @jeffbax a conservé 6 h 30 sur mes 9 heures de pose, et a travaillé avec deux couches, une à 1.9 arcsec, l’autre à 1.5 arcsec, ce qui lui a permis de résoudre complètement la galaxie en étoiles… La semaine dernière, Jeff a réalisé la couche couleur depuis le plateau de Calern, (R : 90 min, V : 45 min, B : 90 min) sous un ciel très turbulent, de 2.2 arcsec. Comme d’habitude, le magicien a extrait des données une image que je trouve époustouflante, il est probable que ce soit la meilleure image de NGC 147 jamais obtenue, à l’exception d’un « crop » de Hubble évidemment bien bien meilleur, mais qui ne la montre pas en entier. J’ai une véritable fascination pour ces astres qui apparaissent lisses, flous et uniformes sur les images prises par de petits instruments et éclatent littéralement en étoiles à partir de la magnitude 22 ou 23… Le module de distance de NGC 147 est de 24.1 environ, et notre image approche la magnitude 25. Cela signifie que nous séparons les étoiles de cette galaxie jusqu’à la magnitude absolue 0 à + 1. Toutes les étoiles que vous voyez résolues sont des géantes rouges… S
  24. 72 points
    Hello comme beaucoup, j'ai profité de bonnes conditions le 22 septembre. D'abord ça avait l'air stable, mais une fois traité c'était faussement stable, et je ne sais pas si j'étais toujours parfaitement réglé niveau collimation, ... Et puis ça a évolué vers des conditions franchement de l'espace. J'entends encore @wilexpel me dire quand j'avais publié l'image ci dessous, "tu verras quand elle sera à 40° c'est une autre mayonnaise (ou un truc dans le genre)". J'avais l'impression d'être proche du taquet, mais bon elle était à 17° et objectivement pour le bleu ça reste difficile, même si c'était une nuit comme je n'ai pas vu depuis, dès 7° c'était praticable, l'ADC avec les deux manettes en butée en PLS, un truc de dingue. Voici la couche bleue : Pour une fois mon filtre 505-380 passe aussi bien que le g', et ça ça arrivait au Mewlon 250 mais ça n'arrive plus au 300. C'est quand même un très bon indicateur sur la qualité de cette nuit là. Bref voici l'image finale, orientée NS avec toutes les infos. Je vous mets aussi des images CH4 de cette nuit là et de la nuit d'avant ainsi qu'une image couleur de la nuit d'avant. J'ai aussi du Saturne mais surtout beaucoup trop de traitement en retard, ... Je ne dis pas souvent ça, mais heureusement qu'il fait moche. Si certains ont loupé je remets ici la dernière vidéo que j'ai publié sur le traitement de Saturne. J'ai d'autres vidéo à faire sur le méthane, le strehl, il faut juste que je trouve le temps. EDIT je mets les données en pature si certains veulent jouer. Il y a un jeu de PSF, il faut plutôt fouiller dans les plus récentes et faire des essais. Quand il y a B ou 505 dans le nom ça pointe plutôt vers les filtres g' et bleu. Si il y a 462 ou 662 c'est plutôt pour la caméra couleur. Mais il y a aussi des PSF "génériques". Les PSF Lxxx.tiff avec différentes tailles, c'est un peu passe partout. Faut trouver la clef de la serrure. jup22.zip EDIT 2 : j'ajoute un autre traitement un peu plus fort.
  25. 72 points
    Bonsoir à toustes, Voilà, depuis hier, Saturne à fêté ses 18 ans d'opposition C'est pour vous, c'est cadeau Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  26. 71 points
    Bonjour Quelques photos prises dans la nuit du 23 au 24 juillet depuis l'observatoire du Pic du Midi. Les orages étaient situés du côté nord-ouest, vers Pau et Tarbes. Le premier plan n'est pas le plus beau qu'on puisse avoir au Pic, j'aurais préféré qu'ils soient côté sud avec la Voie lactée au-dessus. Mais bon, je ne vais quand même pas me plaindre… Photos prises avec un Canon 6D et un objectif Tamron 24 - 70 mm à f/2.8. Avec le croissant de Lune en prime Patrick
  27. 71 points
    On est donc dimanche 22 Et la comète émerge tout juste au-dessus du toit de mon abri C'est donc parti pour elle avec des poses de 60 secondes, toujours à l'APN 350D. Et j'ai fait 61 poses de 1h à 2h08 le ciel est bien meilleur qu'hier Traitement sous Iris avec 51 darks ( faits après ) 51 offsets et 21 flats. DDP et j'ai fait 2 types d'addition, une en pondération adaptative et l'autre en sigma clipping. Ensuite, améliorations sous PSP, histogramme, luminosité, contraste et bruit. La version pondération adaptative : Et la version sigma clipping : Par contre, je cherche encore comment avoir la comète et les étoiles ponctuelles Et avec mes 61 poses, je devrais pouvoir faire une animation mais . . . là y a du boulot Je vous souhaite une excellente journée, AG EDIT : j'ai fait une petite animation avec mes 61 images : EDIT versio étoiles fixes : Alors un autre petit bonus : N'arrivant pas à faire comme les pros, j'ai fait mon bidouillage à moi Une addition par médiane ( merci Christophe ) qui m'a viré un maximum d'étoiles. Gros bricolage sous PSP et PS pour un nettoyage du fond de ciel et avoir un truc montrable. Enfin, j'ai juste mixé cette image avec la première de la série avec les étoiles fixes. Et voilà ce que ça donne : Et sur ce coup là, je crois que ce sera mon dernier mot Jean-Pierre Bonne soirée à vous, AG
  28. 70 points
    Chers amis, Je suis allé en Islande du 27 octobre au 7 novembre dernier pour profiter des aurores boréales et des paysages, mais aussi pour réaliser un reportage à paraitre dans notre magazine d'astronomie préféré (prochain numéro, parution fin décembre !) Il s'agissait de faire le point sur les conditions d'accès liées au COVID-19 et sur la pression touristique (chinoise) qui a fait fuir pas mal de passionnés ces dernières années. J'ai réalisé grosso modo une boucle depuis le sud-ouest de l'île et le volcan Fagradalsfjall (qui a défrayé la chronique depuis mars), jusqu'au nord et la région de Mývatn. Avant de voir quelques images d'aurores, un petit tour d'horizon des zones visitées... Le volcan Fagradalsfjall et sa mer de lave (séchée) justement. Un spot extraordinaire pour tenter quelques aurores et/ou le ciel étoilé en nocturne ! Le phare de Reykjanes depuis Gunnuhver Hot Springs ! Direction les fjords du nord-ouest... et cette improbable plage de sable fin vers Rauðisandur ! Non loin de là, au détour d'un fjord, cette étonnante épave d'un navire norvégien échoué en 1981 (et qui pourrait servir de premier plan exceptionnel pour une future aurore ! ). Toujours sur zone, et toujours au détour d'un fjord, un ami attend tranquillement sur son rocher ! Direction cette fois le nord pour se rapprocher de la zone Akureyri... La météo était nettement moins clémente. Vers Akureyri, les montagnes sont vraiment esthétiques. Enfin, on se rapproche de Mývatn... là ça déménage vraiment côté paysages, avec notamment les chutes de Goðafoss ! La région de Mývatn depuis la montée vers le sommet du volcan Hverfjall. Et la vue en direction de l'est, tout près du sommet du volcan ! On termine ce tour d'horizon avec le site hydrothermal de Hverir au petit matin... Bref, tout ça n'a pas grand-chose à voir avec l'astronomie... on y vient... J'ai profité de 6 nuits bien dégagées sur place. Dont une première nuit sur la zone du volcan Fagradalsfjall. La mer de lave séchée au premier plan est éclairée par le dernier quartier de Lune. Une pose de 5 minutes a été nécessaire pour la mettre en valeur. Sur Borgarnes, dans l'ouest, un lever de Lune spectaculaire au travers des nuages avec quelques aurores boréales en bonus ! J'étais installé tout près de la baie pour profiter du reflet dans l'eau. Sur Borgarnes toujours mais le lendemain, le 30 octobre, le ciel se déchaîne quelque peu au-dessus de ma tête ! Je suis tout près d'un vieux ponton esthétique. On en arrive au clou du spectacle, qui a eu lieu le 3 novembre au soir depuis la région de Mývatn : 15 minutes de déferlement auroral malgré quelques nuages persistants ! Voilà, j'espère que le voyage vous a plu !
  29. 70 points
    Hello Il y a 10 jours j'ai commencé à traiter les dernières images du Pic du Midi datant du 1er novembre. L'image obtenue est encore plus fine que celle du 30. Comme quoi il ne faut vraiment jamais dire que l'on est au bout des capacités d'un télescopes, comme on en discutait dans le dernier fil ici : Voici cette image . C'est volontairement traité soft. En voyant ça, je me suis dit qu'on commence à couvrir pas mal de longitudes quand même, et j'ai commencé à me demander -sans trop y croire-, si on n'avait pas matière à avoir une carte globale. Je me suis vite rendu compte que oui presque, mais il me manquait un petit quelque chose à 180° de longitude et surtout au nord car le sud se couvre vite avec l'inclinaison de Mars. En fouillant je suis retombé sur des données non exploitées encore de la premier nuit de mission le 8 octobre. La résolution était moyenne, mais pour couvrir les terrains uniformes du nord ce n'est pas si grave. En terme de traitement c'est long, .... très long. J'avais vu ça déjà il y a quelques années quand on avait pu faire la carte globale de Jupiter. Ca avait bien plu, elle a été vue plus de 120 k fois rien que sur youtube et 245 k sur vimeo. Ca motive à refaire la même chose quand c'est possible En tout il aura fallu en gros 30 h de traitement. J'ai dû tout reprendre à 0 pour tenter d'avoir un rendu aussi homogène que possible même si ce n'est jamais parfait. Voilà la carte obtenue : Et voici l'animation : Fan de 3D Thierry Legault a concocté la version video 3D. Déjà la carte globale c'est Holy Graal, mais la vue animée en 3D, c'est, ..... voilà quoi. Perso je préfère la version croisée Si vous n'y arrivez pas tentez la version droite en vous éloignant assez de votre écran (il faut que les planètes soient écartées comme les yeux). Dans mon précédent fil sur les images du 12 j'ai publié une vidéo sur comment faire une carte de Mars. Vous voyez ce n'était pas innocent J'en ai bouffé de la carte. le tuto est ici : Voilà, c'est tout pour aujourd'hui Je vais me reposer maintenant. @+ JLuc
  30. 69 points
    Hello!! Ce WE j'étais au Pic du Midi avec mon poto Laurent (llacote), pendant que le T50 bossait on avait lancé des timelapse sur la terrasse... Après avoir checké vite fait les config, on repartait fissa car çà caillait grave, et on a perçu un gros flash de lumière, dans notre dos... en se retournant, on a vu une sorte de trainée...je dis à Laurent que je pensais que c'était un gros bolide, il était d'accord... Mon APN pointait à peu près dans cette direction mais je n'étais pas sûr du tout de l'avoir chopé... En regardant hier soir les brutes, quelle belle surprise, j'avais non seulement chopé le bolide mais aussi le rémanent sur toute la fin du timelapse, soit près de 20 minutes!!! et il a probablement duré plus longtemps... Gros coup de bol donc! Au passage merci à Mathieu d'Aepic pour le prêt de son trépied photo, car j'avais oublié la platine de mon trépied Données techniques : Canon 70D avec Tamron 17-50 réglé sur 17mm à F/3.2, poses de 20s à iso 6400, de 22h33 à 0h43 Un GIF zoomé sur le bolide : Le Timelapse centré sur l’apparition du bolide : Le Timelapse en entier : Image du bolide : Images du rémanent :
  31. 69 points
    Bonjour la compagnie. La Team Omicron avec @Superfulgur et @DVernetest très fière de vous présenter un travail extraordinaire, commencé il y a 3 mois sur le trio du Dragon. David voulait le faire depuis très longtemps. Ce trio est composé des galaxies NGC 5981, NGC 5982 (au centre) et NGC 5985. Il est très esthétique car il montre 3 différents types de galaxies ensemble. Il s'agit ici d'une image utilisant le deltagraphe de 1 mètre à f/3.2 avec 15h de luminance, 4h de chaque canal RVB et 2h d'infrarouge (filtre SDSS i'). NGC 5982 montre plusieurs coquilles, mais aussi un halo stellaire géant que nous n'avons jamais vu auparavant. La détection a été confirmée par les professionnels avant la publication de l'image et les mesures de brillance sont en cours. Nous espérons que vous apprécierez cet hommage au Trio du Dragon. Tout d'abord le crop 4K : Puis le plein format 8K ici, il contient une quantité incroyable de galaxies : Enfin, une version en négatif stretché pour voir le super halo que nous avons détecté. Il est certainement de nature stellaire : Le champ contient plusieurs quasars remarquables que Serge a pointés, dont l'un à 11.8 milliards d'AL : Voilà, je vous laisse vous perdre Le lien Astrobin : Édit : Apod du 01/07/2023 ☺️ JF
  32. 69 points
    Bonjour à tous, J'ai encore quelques images de Jupiter à traiter de la même nuit mais ça sera pour plus tard, j'ai les yeux qui piquent... Des heures de traitement. Voici enfin une soirée avec de bons moments de seeing (voir gif en bas du post) sur Saturne, il faut faire vite le soir, la stabilité change très vite, surtout à l'approche du méridien. Saturne capturée avec la ZWO IMX 462MC, est le résultat d'une dérotation de 8 images soit une série de film d'environ 28 minutes, pourtant à l'unité pour chaque vidéo ça ne paie pas de mine, là, la dérotation apporte un gros plus ! La date est l'heure de l'image de référence : 2022-10-11-1842_2. Sur l'image on voit Thétys en haut à droit, puis dessous Dioné et enfin à peine visible, à gauche en dessous de l'anneau, Encelade. : Puis après cela j'ai fait une série de Jupiter, pas trop le temps de traiter pour l'instant. Par contre j'étais impatient de voir les premiers résultats à la Player One 533MM, très impressionnante cette caméra, de beaux noirs sans trame, voici les 2 bonnes images de la nuit (il y en avait beaucoup mais le reste est parti à la poubelle). Au foyer du Skyvision 350 : La mer des Crises (je suis vraiment content de cette prise, en temps normal ça aurait été 2 images à la 174 : Petavius, là j'avais fenêtré à la prise pour faire des cratères en particulier ! Je mets quand même une petite Juju : Et comme dit plus haut, une petite vidéo des conditions de seeing pour Saturne ! Pour la question qui va certainement m'être posée, pourquoi Saturne est dans le capteur non fenêtré et mal centrée... Je n'ai pas utilisé le X-Y pour pouvoir mettre la RAF (hors foyer sinon) après avoir fait la collimation sur une étoile assez haute, j'ai réglé l'ADC ce qui m'a déplacé la planète dans le champ, le capteur en entier était nécessaire pour cette opération ! Voilà, fini pour les images. Bon ciel à tous William
  33. 69 points
    Bonjour à tous, Après un peu d'absence, je ne pouvais pas passer à côté de l'occultation de ce matin ... grosse frayeur avec l'arrivée d'une barre de nuages qui ont presque gâché la scène! l'occultation proprement dite s'est déroulée miraculeusement dans une petite trouée! 10 secondes après la disparition de Mars, même la Lune n'était plus visible! la grosse chance donc! ... Canon 600d au foyer de mon Mak 180, poses de 1/200 à 200iso ... Petite série...
  34. 69 points
    Hello on a vu pas mal de belles choses ces dernières semaines entre @Billyjoe, @JP-Prost, @Simon Fabre et j'en oublie. Mais Jupiter est de plus en plus grosse, donc il y a toujours moyen de faire mieux. Et voilà Je precise que pour les 2 luminances c'est seulement 80s de L plus 80s de g' plus 80s de r'. C'était bon mais pas constant. Par contre c'est tellement bon qu'il n'y a pas besoin de plus, le rapport s/b explose, il n'y a aucune réduction du bruit malgré un traitement avancé. En passant je crois que je n'ai jamais eu mieux au balcon, la hauteur paye enfin. Un film du filtre g' (donc bleu) J'ai pu aussi faire Saturne De la Lune. Les images sont flatteuses, mais on est proche de l'apogée. @Thierry Legault et @wilexpel ont déjà fait mieux. Et puis pour finir une Mars sans prétention, j'avais un problème de réglage que je n'ai pas compris vu l'heure (surtout hâte de me coucher). EDIT. J'ajoute une burte g', elle est à l'échelle. Et puis une comparaison de résolution image finale, brute462 et g'. On voit bien que l'on est proche des limites de l'instrument.
  35. 69 points
    bonjour à toutes et à tous ! quand je me suis levé ce matin , en ouvrant la fenêtre j'ai entendu le fort vent qui soufflait dans les arbres , ce vent de nord pas bon pour la turbu , mais on est réveillé , on y va voir cette belle double éclipse , un petit coup d'oeil sur saturne , effectivement , la division de Cassini qui n'est pas évidente , tant pis on va voir la grosse et ses éclipses ! quelques moment plus calmes et quelques moments vraiment moins bons ! CFF 300 f/d 20 Asi 462c 83sers de 90s AS3 + astrosurface batch Wiener et wavelets : merci @Lucien de 00h44tu à 3h29tu : cliquez pour la taille d'acquisition ! bon ciel ! polo
  36. 68 points
    Bonsoir les Astram, J'ai eu la chance de pouvoir profiter de la nuit du 1/10 La constance de celle-ci, avec un bon seeing, me permet de vous présenter cette petite animation de 4H comprenant un passage complet de la GTR : Etant limité par la taille max du Gif uploadable, voici une version plus lente et un peu plus définie, en avi mp4 HD: Jupiter_2023-09-30-2345-0350_MAP3_HD_025'@25ipsPIPP.avi. La petite histoire: Nouveau train optique, incluant un ADC en test, une roue à filtres avec des filtres IR, et une nouvelle caméra mono, le tout pour tenter le mix RVB + L + IR C'est une première tentative de bascule entre camera couleur et mono, pour enchainer les phases RVB et L, IR L’acquisition : Plus de 2.5To de données captées cette nuit-là ! mais avec un peu de Saturne en entrée et de Venus en dessert... Concernant Jupiter, le plat principal, j'ai opéré 10 phases consécutives : Cam couleur RVB > Cam mono L > Cam mono filtre IR > Cam couleur RVB > Cam mono L > Cam mono filtre IR > Cam couleur RVB > Cam mono L > Cam mono filtre IR > Cam couleur RVB ! Au final ce sont les données de 150 vidéos qui ont été utilisées pour réaliser cette animation... Le traitement: Déconvolutions, réglages colorimétriques & cosmétiques, mesures, dérotations, assemblages en images, Création de cartes, fusions en une carte unique, réglages cosmétiques, puis animations, conversions etc. bref un peu de temps de traitement et d'arrachage de cheveux ! Le setup : Config planétaire du moment : un C14HD poussé à F24.7 par une powermate x2.5 televue, un nouvel ADC électronique automatique piloté (en test), une roue portant les filtres UV/IR Cut, et IR807, 742 et 642 une caméra couleur 4K Asi585MC & une HD mono Asi462MM Le tout porté par une vénérable et étonnamment stable Taka NJP motorisé FS2 J'ajoute quelques images des séries, en version réduites & non peaufinées, pour illustrer mon propos : RVB pure L pure RVB pure et une IR642-800 : RVB: Edit : Captée dans le VEXIN, cœur du territoire de notre association AVEX & J'ajoute le lien vers la version HD sur Youtube :
  37. 68 points
    Bonjour, Le matin du 10 Octobre j'avais un peu rechigné à mettre le réveil à 4h30. Bref, lever sans conviction à 4h45, début d'observation vers 5h15 et là ... une belle surprise ! Plus de vilaines turbulences, sans doute chassées par pas mal d'humidité (94%). Je démarre les vidéos, puis vérification de la collim qui était bonne et j'enchaine les vidéos avec la caméra couleur. Au bout d'une heure, je me rends compte que mon gamma était resté à 32 ... J'ai rectifié sur les 3 dernières vidéos en espérant que les premières n'avaient pas trop souffert. Cette fin de nuit aura donc été magique et le seeing quasi constant pendant 2 heures. Au traitement, les vidéos ont pu être toutes corrigées dans ASTROSURFACE Ce sont sans doute mes meilleures images de Jupiter. Le traitement de chacune des images est légèrement différent; n'hésitez pas à me faire part de vos impressions ... bonnes ou mauvaises Bon ciel à vous. Phil.J Une image tirée d'une seule vidéo et traitée uniquement par AS3 et ASTROSURFACE : Enfin une petite vidéo :
  38. 68 points
    Bonjour les planéteux, Hé oui . . . 19 ans dans l'opposition et jamais un seul poste au gouvernement Néanmoins, je suis heureux de vous présenter ce petit tableau de 19 années d'oppositions saturnienne. De mes débuts à la ToUcam Pro jusqu'à la dernière à la 224MC en passant par toute la série des Imaging Source Clic droit et Ouvrir l'image dans un nouvel onglet Je vous souhaite une excellente journée, AG
  39. 68 points
    Bonjour à tous, Très peu présent sur la liste pour cause de problèmes familiaux (santé) j’ai eu une opportunité de faire quelques images au milieu d’une période très tourmenté, le soir du 13 juillet alors que j’étais seul à la maison à me morfondre, un appel de Sauveur, m’a convaincu de sortir le matos afin de me changer un peu les idées. J’ai donc installé le matériel dès le soir, mais trop fatigué j’ai attendu le matin pour refaire la colim de mon tube. Après mes déboires dans cet exercice lors de ma tentative du 19/06 j’ai décidé de revenir à mon montage précédent (qui me donne un tirage bien supérieur à celui conseillé sur le C14), et bien m’en a pris, car dès le premiers essais (avec réglage de l’ADC sur une étoile présente dans le champs du chercheur proche de Saturne) j’ai retrouvé une figure plus proche de ce que je devais normalement avoir dans mon C14. Bien sur cela m’a pris un certain temps au détriment des captures sur Saturne … mais c’était nécessaire car les réglages étaient totalement à l’ouest (sur étoile focalisée). J’ai réglé sur tous les filtres IR et R et contrôlé sur G et B, mais je n’ai pas recherché la perfection par manque de temps. Puis j’ai enchainé les captures sur Saturne et ensuite sur Jupiter jusqu’au levé du jour. Le traitement de ces images à failli ne pas voir le jour, car au niveau personnel la situation c’est fortement dégradé le lendemain, jusqu’à redouter le pire. Les jours qui ont suivis on été très durs, mais depuis lundi la situation s’est améliorée, heureusement aujourd’hui je peux vous proposer ces images, après le test de visualisation et d’approbation obligatoire chez moi (toutes les images que j’ai envoyé sur la liste on toujours été visualisée en premier par mon épouse). Sinon pour le matériel c’est toujours mon bon vieux C14 bio (aucune modif si ce n’est l’adaptation d’un PO motorisé) avec une barlow 2X clavé (raccourcie) un ACD PO, et une caméra (ASI290 et ASI462) Pour le traitement c’est AS3 et astrosurface, puis les finitions sous photoshop. J’aurai aimé mettre un petit film pour montrer les conditions ce matin là, mais je sais pas faire. J’aurai aussi aimé terminé les traitements sur JUPITER pour proposer une animation complète sur les différentes couleurs (L R G et B) mais je ‘ai eu que le temps de terminer le traitement des couches L. J’espère cette fois ci avoir le temps de vous répondre, mais je ne suis toujours pas à la maison, normalement le retour est prévu ce week-end (en fait on ne sais pas si ce sera avant ou après le week-end) Bon passons aux images Tout d’abord Saturne, ou je n’ai pas eu le temps de faire assez de films (les conditions se sont dégradées après les premiers) donc travail à l’ancienne avec un seul film par couche pour la RGB et la LRGB, et 3 films pour l’image issue de la 462 (juste après le réglage de l’ADC) La RGB La LRGB Une version LRGB plus poussée niveau traitement La planche compète Et une image brute issue d’un film luminance. L'image à la 462 Deux images de la colim (verte et bleue) en intermède avant de passer à Jupiter. Sur Jupiter deux types de traitement : Un issue de la dérotation de 10 images pour chaque couleur Et un traitement plus classique avec une RGB et une LRGB issue d’un film sur chaque couleur. Les RGB LRGB et planche issues de la dérotation d’images sous winjupos Les RGB LRGB et planche issue du traitement d’un seul film pas couleur. LRGB contrairement à la légende de l'image Et pour finir : la rotation luminance. J’ai du diminuer le nombre d’images car sinon j’étais au dela de la taille limite des fichiers à envoyer. Encore milles excuses pour ma non participation active à la liste ces derniers mois, j’espère pouvoir rapidement venir plus souvent et activement sur la liste.
  40. 67 points
    Comme je le supposais quand j'étais complètement confiné, mes nébuleuses planétaires prises à 13 mètres de focale au télescope de 1 mètre Omicron C2PU, en avaient sous le pied... Je vous montre, ou vous remontre, quatre nébuleuses planétaires, avec un traitement complètement repris par mes soins et surtout par @jeffbax, que je remercie chaleureusement au passage pour ses conseils avisés... D'abord, j'ai refait le "pré traitement" en considérant les NP comme des planètes : les Raw sont passés à la moulinette PIIP pour faire des avi, puis les avi sont passés sous Autostakker, qui me permet de garder les meilleurs. Ensuite j'ai confié le tout à @jeffbax qui a fait des miracles, mais je sais pas comment... Ou plutôt, je devine un peu, j'ai testé mes brutes de fusion avec Registax, et effectivement, les détails dans les détails apparaissent miraculeusement... Je vous recommande chaudement IC 2149 dans le Cocher. L'objet mesure environ 15'' et je n'ai pas trouvé de meilleure image en couleurs de cette nébuleuse sur le Web, ce télescope peut faire un carton sur les petits objets... Nikon D810 A, télescope de 1 mètre C2PU à F/13. NGC 7662 134 x 15 sec à 1000 ISO et 350 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 40 minutes NGC 6826 150 x 10 sec à 2000 ISO et 190 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 30 minutes NGC 2392 280 x 8 sec à 6400 ISO, soit 30 minutes IC 2149 110 x 20 sec à 1000 ISO et 500 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 45 minutes S
  41. 67 points
    Hello on me demande de plus en plus de conseils en imagerie planétaire, donc je vais faire une série de vidéo que je viens de commencer. Abonnez vous si le contenu vous intéresse car il y en aura d'autres. La 1ere est ici, Et la suivante ici N'hésitez pas à vous abonner et mettre des pouces bleus comme on dit Il y en aura pas mal d'autres en format court comme ça. Je ne retrouve pas la référence de l'adaptateur dont je parle dans la vidéo 2, si quelqu'un sait. J'ai mis un équivalent Bresser. Il me semble que j'en avait vu un chez Omegon également. Bref je suis preneur de toute référence que je mettrais en description de la vidéo. Il y a le Pierro mais il n'est pas en 2" directement. Je l'ai mis en description dans tous les cas. EDIT, je viens de mettre en ligne l'astuce n°3. La fameuse bague anti tilt. Pensez à aller voir les description pour avoir les liens des accessoires. Astuce n°4 : les filtres ! Conseil n°5 : faites péter la grosse focale. Une de plus la n°6, c'est pour augmenter la taille de ton télescope, mais sans changer de télescope. De la magie ? Non de la physique. Et une indispensable astuce pour régler son ADC. J'ajoute plusieurs astuces pour faire la mise au point Vos questions mes réponses Astuce n°10 : fragmenter la prise de vue (même si tout le monde n'est pas d'accord, c'est comme ça que je fais ) Astuce n°11 : comment vérifier ses réglages en live Je fais un trêve dans les astuces pour quelques tutos (mais elles reviendront car je n'ai pas tout dit). Autostakkert : Et Astrosurface Un peu de Photoshop avant d'aller plus loin dans winjupos après l'interlude photoshop, la suite pour winjupos Piste rouge ! Astuce n°12 : mettre un satellite dans le champ. Astuce 13 : choisir le bon telescope #14 : comment régler un Cassegrain ? Et un tuto Fire Capture Astuce #15 encore de la collimation. Mais il faut vraiment que l'on en parle . Désolé Astuce n°16. Mon vrai secret c'est ça : 5 astuces de plus pour traiter vos images de Mars. Parlons échantillonnage Comment faire du RVB dans Photoshop Astuce 18 : pour vous motivez, faites de la science @+ JLuc
  42. 67 points
    Hello Donc je disais, mon balcon s'est incliné , ... très respectueusement vers Saturne le 23 pour mieux la voir et ça a payé Ce qui m'étonne c'est que les détails sur le globe sont difficile à sortir sur Saturne et parfois je n'ai même pas ça en faisant 4 ou 5 vidéos dérotées. Là en une ça passe. J'ai joué du filtre g' quand ça devenait bon et ça par contre ça ne paye pas. J'aurais dû continuer en L mono pour avoir plus de signal. Saturne est basse et on le paye. Ce qui était étonnant le 23, c'est que la nuit était presque aussi bonne que le 19 (genre du 7/10 sur l'échelle de Pickering en visant une étoile à 40° pour donner un ordre d'idée), mais les étoiles scintillaient vachement. Et on comprend pourquoi avec la vidéo. Au niveau du jet stream, pas de problème par contre il y a de la déformation liée à de la turbu dans les couches basses. Mais elle n'est pas trop rapide et c'est vraiment ce que AS3 sait vraiment bien corriger. Bref le résultat en image. Et donc en vidéo ça donnait ça : La même nuit c'était très bon sur Jupiter. Mais mes couche g' sont à la peine quand même. L gagne là encore. Donc ce n'était pas non plus la nuit du siècle, le 300 en a sous le pied. Les conditions étaient pas mal aussi la veille avec des images encore une fois faites quand je dormais pour Jupiter. Je n'ai pas fait ça le 23 hein, là c'était tellement bon que je suis resté en profiter et pour gérer en monochrome l'automatisation n'est pas possible (ADC). Parallèlement à tout ça, regardez bien ce que fait @Jean-Paul OGER, on rigole sur l'effet balcon et il n'y a pas de doute qu'il joue à moins de 20°. Mais le 25 il a observé et eu de bien meilleures conditions que moi. Pourtant à vol d'oiseau il n'est pas si loin de Paris et il n'a pas de balcon. Et généralement quand c'est bon chez moi ça l'est aussi chez lui, sauf sur les passages de nuages. De plus en plus j'ai l'impression que ce qui prime c'est la qualité du tube optique et des réglages. Le 25 j'ai quand même fait du Saturne avec des conditions passables en début de nuit, mais je suis resté en couleur tellement c'était moyen. Sur Jupiter ensuite j'ai fait un run pour Detect au automatique, mais j'ai carrément mis le RG610 filtre pourtant que je n'utilise plus du tout sauf pour Uranus que je ne vise presque jamais dans la pratique par manque d'occasions et certains soucis techniques maintenant réglé (elle était un peu trop haut pour le 300 quand il était sur la CI700). Une vue façon 2001 Je rajouterais en bas de fil ma misérable Saturne du 25 quand ce sera traité.
  43. 67 points
    Bonjour à vous martiennes et martiens, Oui, voilà . . . pour moi et vu la météo à venir, ma saison planétaire va s'arrêter là Je vais ré équiper le matériel pour le ciel profond et la gestion en remote, la fraicheur arrive D'autant plus que je suis en train de me prendre la tête avec un nouvel ordi 64 bits Voici donc mon bilan martien pour cette opposition 2020 : Toutes les images sont faites avec le même matériel et dans les mêmes conditions. Télescope Intes M809 de 200mm à F10, barlow Ultima 2x, barrette à filtres avec IrCut, ADC ASH et caméra ASI 224MC. Ce qui permet d'apprécier la différence de taille avant, pendant et après J'avoue pour ma part être assez satisfait de cette opposition et j'espère qu'elle vous plaira également Je vous souhaite une agréable journée, AG Et au plaisir de voir vos futures productions
  44. 66 points
    Séquence nostalgie, avec des photos retrouvées tout récemment par Philppe Dupouy. C'était il y a tout juste 40 ans, les campagnes ANSTJ, ici en 1984 donc, dans la commune des Plans près de Lodève. Je montrais les premières caméras CCD que j'avais réalisés à partir de barrettes de pixels, la préhistoire de l'imagerie numérique, personne ne faisait cela à l'époque. On aperçois votre serviteur : C'était hyper convivial, super échanges, studieux, on était jeune et beau. Sacré brochette, nombreux on fait des carrières ensuite dans l'animation, responsable à la cité des sciences de La Villette, dans la recherche, dans le spatial (Olivier Saint Pé, Richard Sz, moi même...)... Cyril Cavadore (le logiciel Prism notamment) : Alain Maury, qui a vu bien des choses depuis, et que certains connaissent aussi.. On bossait et on était brillant : On voit mon Apple IIe à coeur ouvert. Pour faire marcher les premières caméras CCD, il fallait souder et programmer en assembleur en effet : un A cette même époque, camp ANSTJ à l'école Sup'Aero Toulouse, où j'avais débauché quelques éléves pour travailler sur les caméras (on restait très tard le soir dans les locaux). Avec Eric Thouvenot (rentré au CNES comme moi), on a fait un truc monstrueux, le Buil-Thouvenot Atlas, des milliers d'images CCD d'objets du ciel profond que personne n'avait bien sur observé (et même encore aujourd'hui) : J'ai un souvenir de ce rassemblement à Sup'Aero : on faisait les acquisition avec un Apple II et on voulait traiter les images sur PC IBM. Problème les systèmes ne se parlait pas, même pas la possibilité de tendre un câble. Résultat : en dictant, on a transmis à la voie d'un ordinateur à l'autre l'intensité des 96 x 96 pixels des images d'alors. Cela à pris des heures en ce relayant. On n'avait peur de rien ! En 1990, votre serviteir lors d'une session des Rencontres de Carcassonne (un gros truc), une époque où il fallait être très persuasif pour faire comprendre que l'imagerie électronique c'était génial , alors que la photographie argentique dominée tout : Les caméras CCD à ce même moment, avec à gauche Daniel Bardin, pionnier de la spectrograohie amateur, et à droite Alain Klotz, devenu professionnel, aujourd'hui à l'observatoire Midi-Pyrénées (TAROT, ...) : Encore une anecdote. Il fallait faire le vide dans cetre caméra pour éviter le givrage du détecteur, déjà refroidi par modules à effet Peltier . Il y avait pas très loin du télescope une pompe à palette de 10 kg. Mais pour donner le niveau de la bricole, l'étanchéité était faite à partir de joints réalisés à partir de... chambre à air de vélo (on les devines en noir dans la photographie). Cela marché moyen, mais ca marché quant même. Les p'tit jeunes avec vos caméras CMOS chinoise, vous n'avez pas connu ça ! Christian Buil
  45. 66 points
    En fait, juste avant que les nuages et la pluie n'arrivent...mais c'était quand même sympa !
  46. 66 points
    Bonsoir à tous ! Je la sentais bien cette nuit du 1er septembre, quelque chose me disait qu'il y aurait de belles apparitions, j'ai donc décidé de ne pas dormir , heureusement je ne bossais pas le lendemain ! Ça a mal commencé, et comme toujours ma première cible toujours impossible depuis déjà quelques années... Saturne, elle dansait dans tous les sens, déformée, floutée, agrandie, rétractée, bref la misère. J'ai donc décidé de ne pas perdre mon temps à cette trop faible élévation ! Direction Jupiter... Moyen mais avec des petites apparitions sympathiques qui se sont transformées en très belles vues mais assez furtives, mais de quoi former des images de qualité. Toujours les renseignements techniques indispensables : nuit du 31/08 au 01/09 au Skyvision 350 MT à F/D 20, caméra Zwo IMX 462C pour la couleur et 290 MM pour le monochrome. ADC PA, Orion X-Y. Pour les filtres particuliers juste l'Astronomik B qui a eu bien du mal à passer, j'ai eu les yeux plus gros que le ventre ! SER de 120 sec pour l'ensemble des films. Les images n'étaient pas figées mais c'était une bonne nuit pour rester éveillé et mitrailler à volonté. Commençons par la couleur ! A 0115_4 TU : A 0016_0 TU : A 0119_4 TU (pas très longtemps après la première) A 0204_4 TU, c'était mois bien là : Une petite luminance à 0106_1 TU : Une bleu Astronomik pour essayer mais là j'ai été un peu gourmand, effectivement ce n'était pas la soirée pour une belle bleue : Un intrus dans la soirée, une petite Mars, là ça remuait fortement, les vitesses d'acquisitions ont limité la casse (oui j'ai traité costaud, c'est volontaire) : Les animations, c'est vraiment très rare que j'en fasse alors soyez indulgents : et une autre en couleur : Et enfin un doublon volontaire, la première dans les 2 sens et c'est fini ! J'espère que ces images vous auront plu ! Bon ciel à tous... Oui c'est mal parti William J'ajoute un truc pas bio : un globe sous Winjupos, merci pour votre aide JP Oger et JLD pour les tutos !
  47. 66 points
    Hello ce matin le seeing a été assez fou, une de ces nuits comme on a 2, 3 fois par ans maxi. Mais peut être plus en fait car sur Saturne c'était bon mais pas parfait, sur Jupiter on gagne vraiment ce qui manque par la hauteur. Voilà Saturne déjà Quand c'est comme ça mon jeu favori c'est d'aller gratter dans le bleu. Si vous êtes fana de caméra couleur et que vous ne voyez pas l'intéret, je vous montre. Cette nuit là le filtre r'. Et maintenant G' Là où c'est fou c'est que j'ai aussi un filtre maison 380-505nm et il va un peu plus loin, ... C'est rarement le cas surtout depuis que je suis passé de 250 à 300. Il était presque au chômage à vrai dire. Et quand c'est comme ça, L est vraiment largué par rapport aux filtre bleus, alors que par conditions plus moyennes j'ai souvent L et g' comparables en résolution. Et avec tout ça, on fait ça : Un peu plus tard j'ai fait du méthane (enfin c'est possible). Et puis j'ai laissé tourné en couleur un peu. Et pour les conditions de stabilité c'est insane comme diraient nos amis en face de Saint Malo. Avec tout ça pas beaucoup de temps pour traiter. Je vais suivre ce fil comme je peux.
  48. 66 points
    Bonjour, Ayant été privée de PC et de bonne météo pendant quasi trois semaines, j'ai été fort tentée malgré la lune ce week-end. Toujours limitée par les maisons et les arbres, j'ai voulu essayer NGC2392, l'eskimo relativement haut. La lune était samedi de 97.8% et hier de 99.7%, j'y voyais comme en plein jour, pas besoin de loupiote et il y avait des ombres ! Du coup le résultat est ce qu'il est, mais ça m'a fait drôlement plaisir de prendre l'air. Il n'est pas très détaillé et les étoiles sont un peu moumouteuses mais je pourrai peut-être rajouter des poses plus tard . NGC 2392, acquisition sharpcap, 4257 poses de 4s, 75 darks entre chaque ser de 30mn Traitement siril, j'ai gardé 1704 poses (j'ai écrémé les poses dont la FWHM était plus importante) Lunette 80ED, asi 290mc, HEQ5 Bonne soirée edit : je me permets de rajouter le traitement de Looney, c'est drôlement sympa de voir des détails dans l'eskimo ! Merci Looney !
  49. 66 points
    Salut à tous, Je suis de retour d'une semaine à l'observatoire AstroQueyras passée avec une mission de la Société d'astronomie de Nantes. C'était ma sixième mission là-haut et pour la première fois, j'ai pu utiliser les instruments de l'observatoire (600 et 500) sur une planète majeure (Mars) haute dans le ciel. Les conditions la première nuit étaient au final assez bonnes, même si encore loin des standards habituels du site. Voilà une série traitée au Cassegrain de 620, au foyer du télescope à F/15 environ. L'ASI290MM est parfaite sans aucune barlow. RVB (125%). Les couleurs sont un peu difficiles à équilibrer car la couche R est sensiblement meilleure que les V et B, ce qui crée une distorsion dans l'équilibre des micro-contrastes. Dans cette situation j'ai utilisée une couche R légèrement sous-contrastée pour éviter de voir les taches d'albédo prendre une teinte verdâtre anormale (et pourtant on la perçoit à la limite) C'est le filtre R Astronomik qui a donné l'image la plus fine : IR 807 Astronomik : avec le beau contraste de l'infrarouge, mais la résolution commence à faiblir : Pour le fun, une image à 1 micron (filtre RG1000, 100%). J'ai sorti ce filtre car au départ je ne savais pas à quoi m'attendre parce que les images sur l'écran ne semblaient pas très sympathiques. Le contraste est brutal à cette longueur d'onde, mais le diamètre permet de tenir le choc de la perte de résolution ! Et au final mon péché mignon, l'ultraviolet. Très bonne performance du télescope compte tenu de la turbulence, le temps d'expo par brute n'est que de 10 ms (soit 5 fois moins qu'avec mon instrumentation perso) ! Image à 90%. Le temps de terminer ou revoir certains traitements, j'ai aussi des images au T500. Malheureusement, les circonstances ne m'ont pas permis de faire Neptune et Uranus, et la turbulence sur Vénus au petit matin était très forte. J'ai juste une Jupiter qui traîne. [edit] et voilà la planche complète avec toutes les données !
  50. 65 points
    Bonjour à tous Il y a près de 2 semaines je suis parti 1 semaine en Norvège, plus précisément sur l'ile de Senja, au sud de Tromso. C'est un endroit que j'avais découvert rapidement il y a près de 10 ans et que j'avais trouvé magnifique. Elle est d'ailleurs surnommée "la petite Norvège", car visiblement on y retrouve tous les paysages typiques de Norvège. A cette saison, les couleurs automnales sont superbes et rendent les paysages encore plus somptueux. Mais bon, je ne suis pas là pour vous montrer mes photos de vacances… , mais plutôt des aurores. Ca faisait quelques années que je n'étais pas allé en voir et je dois dire que j'étais en manque… Pour moi, c'est l'un des plus beaux phénomènes naturels que l'on puisse observer et sans doute le plus féérique. Je conseille à tout le monde de voir de très belles aurores au moins une fois dans sa vie. Mais attention à l'addiction ! La météo a été… norvégienne , c'est à dire avec très souvent du ciel couvert. Ne vous fiez pas à la photo d'en haut, c'est le seul jour où j'ai eu du ciel bleu ! Sur une semaine, je n'ai eu que 2 nuits dégagées, mais avec de très belles aurores. Le premier soir, j'arrivais à mon gîte vers minuit et j'étais accueilli par de très belles aurores. Mais je n'ai pas eu le temps de choisir un beau premier plan, c'est donc directement pris de la cour. Et le problème de la Norvège, c'est l'abondance des lampadaires le long des routes, où il y a quelques maisons. C'est donc un premier plan rural et un peu lumineux , mais l'important, ce sont les aurores ! Et le dernier soir, devant un premier choisi, l'un des plus joli fjord de l'ile, le fjord de Bergsbotn. Dommage, il y avait beaucoup de vent (des rafales à 60 km/h, ça piquait un peu au bout de 3h...), car j'aurais aimé avoir les reflets du ciel dans la mer. Un pano de 3 photos Avec en prime une petite filante . Et puis comme les aurores ont mis un peu de temps à arriver, quelques photos d'ambiance depuis le même endroit, mais en tournant le dos au fjord. Un pano de 3 images. Toutes les photos ont été prises avec un Canon 6D refiltré Astrodon et un objectif Sigma 14 mm à f/1.8. Au passage, une très belle optique, un véritable entonnoir à photons , parfaitement adapté à la photo des aurores. Les boitiers refiltrés sont très bien adaptés à la photo des aurores, car ils enregistrent très bien le rouge correspondant à l'oxygène atomique, centré sur 630 nm (donc pas mal bridée par les APN non défiltrés). Mais cette couleur rouge n'est quasiment jamais visible à l'œil nu. Elle apparaît grise, mais le vert est parfaitement bien visible, même s'il est moins saturé qu'en photo. Patrick