Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 10/18/20 in Posts

  1. 97 points
    @DVernet et moi-même avons l'immense plaisir de vous présenter cette M 101, prise avec le télescope de 1 mètre Omicron de l'Observatoire C2PU début juin, entre Pleine Lune et Nouvelle Lune. Le télescope, en configuration F/3 durant cette mission dédiée aux alertes photométriques Gaia, était équipé d'une caméra QHY600. Nous avons posé 13 h 30 en L, et 2 heures en R, V et B, avec des poses unitaires de 1 minute. @frédogoto a traité les quatre canaux avec Pig Inside, David a réalisé l'image couleur définitive avec les brutes de registrations de Fredo. Nous vous présentons une version noir et blanc, pour que vous puissiez apprécier l'arrière plan de la galaxie, saturé de galaxies lointaines... La magnitude limite mesurée sur l'image est de 25.3. La troisième image est celle traitée par @jeffbax, la meilleure actuellement, et la version définitive !
  2. 79 points
    Bonsoir à toutes & tous Nouvelle session sur Mars Samedi dernier avec le télescope de 1m C2PU Omicron : pile à l'heure avant le couvre-feu mais heureusement David était déjà là et avait collimaté l'engin aux petits oignons On a assez rapidement vu que les conditions étaient franchement bonnes et du coup forcément ..... Bon ça s'est gâté peu avant le passage au méridien mais l'essentiel était déjà dans la boite La vision de Valles Marineris est particulièrement spectaculaire, je ne l'avais jamais vu comme ça hormis sur des images d'Hubble EDIT : la dernière version, fruit du travail d'Halfie à l'aide des brutes & des images dérotées que je lui ai envoyées ... c'est bien meilleur et plus fidèle à la vision qu'on a de Mars à l'ocaulire, cela devient donc la version "officielle" JP
  3. 75 points
    tout juste rentré du Chili le 17 pour une éclipse manquée à la frontière argentine (grand soleil le 13 et le 15...pluie toute la journée le 14 ), j'ai mis la 200 dans la voiture et le suis parti le 20 pour Narbonne. Ciel dégagé mais turbulence effrayante, les planètes c'était du chewing-gum ! Le 21 à Calern, comme je m'y attendais, ciel couvert. Enfin le 22, près d'Aix, ciel dégagé et turbulence acceptable, et la chance d'avoir la tache rouge au méridien, ouf ! 2 vidéos avec des temps pose différents pour Jupiter et Saturne, j'ai essayé de restituer la vision à l'oculaire dans le ciel bleu foncé du crépuscule. Une photo d'ambiance le 23 Un peu de repos maintenant !
  4. 72 points
    Bonsoir à toustes, Voilà, depuis hier, Saturne à fêté ses 18 ans d'opposition C'est pour vous, c'est cadeau Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  5. 70 points
    Hello Il y a 10 jours j'ai commencé à traiter les dernières images du Pic du Midi datant du 1er novembre. L'image obtenue est encore plus fine que celle du 30. Comme quoi il ne faut vraiment jamais dire que l'on est au bout des capacités d'un télescopes, comme on en discutait dans le dernier fil ici : Voici cette image . C'est volontairement traité soft. En voyant ça, je me suis dit qu'on commence à couvrir pas mal de longitudes quand même, et j'ai commencé à me demander -sans trop y croire-, si on n'avait pas matière à avoir une carte globale. Je me suis vite rendu compte que oui presque, mais il me manquait un petit quelque chose à 180° de longitude et surtout au nord car le sud se couvre vite avec l'inclinaison de Mars. En fouillant je suis retombé sur des données non exploitées encore de la premier nuit de mission le 8 octobre. La résolution était moyenne, mais pour couvrir les terrains uniformes du nord ce n'est pas si grave. En terme de traitement c'est long, .... très long. J'avais vu ça déjà il y a quelques années quand on avait pu faire la carte globale de Jupiter. Ca avait bien plu, elle a été vue plus de 120 k fois rien que sur youtube et 245 k sur vimeo. Ca motive à refaire la même chose quand c'est possible En tout il aura fallu en gros 30 h de traitement. J'ai dû tout reprendre à 0 pour tenter d'avoir un rendu aussi homogène que possible même si ce n'est jamais parfait. Voilà la carte obtenue : Et voici l'animation : Fan de 3D Thierry Legault a concocté la version video 3D. Déjà la carte globale c'est Holy Graal, mais la vue animée en 3D, c'est, ..... voilà quoi. Perso je préfère la version croisée Si vous n'y arrivez pas tentez la version droite en vous éloignant assez de votre écran (il faut que les planètes soient écartées comme les yeux). Dans mon précédent fil sur les images du 12 j'ai publié une vidéo sur comment faire une carte de Mars. Vous voyez ce n'était pas innocent J'en ai bouffé de la carte. le tuto est ici : Voilà, c'est tout pour aujourd'hui Je vais me reposer maintenant. @+ JLuc
  6. 67 points
    Bonjour à vous martiennes et martiens, Oui, voilà . . . pour moi et vu la météo à venir, ma saison planétaire va s'arrêter là Je vais ré équiper le matériel pour le ciel profond et la gestion en remote, la fraicheur arrive D'autant plus que je suis en train de me prendre la tête avec un nouvel ordi 64 bits Voici donc mon bilan martien pour cette opposition 2020 : Toutes les images sont faites avec le même matériel et dans les mêmes conditions. Télescope Intes M809 de 200mm à F10, barlow Ultima 2x, barrette à filtres avec IrCut, ADC ASH et caméra ASI 224MC. Ce qui permet d'apprécier la différence de taille avant, pendant et après J'avoue pour ma part être assez satisfait de cette opposition et j'espère qu'elle vous plaira également Je vous souhaite une agréable journée, AG Et au plaisir de voir vos futures productions
  7. 66 points
    Bonjour, Ayant été privée de PC et de bonne météo pendant quasi trois semaines, j'ai été fort tentée malgré la lune ce week-end. Toujours limitée par les maisons et les arbres, j'ai voulu essayer NGC2392, l'eskimo relativement haut. La lune était samedi de 97.8% et hier de 99.7%, j'y voyais comme en plein jour, pas besoin de loupiote et il y avait des ombres ! Du coup le résultat est ce qu'il est, mais ça m'a fait drôlement plaisir de prendre l'air. Il n'est pas très détaillé et les étoiles sont un peu moumouteuses mais je pourrai peut-être rajouter des poses plus tard . NGC 2392, acquisition sharpcap, 4257 poses de 4s, 75 darks entre chaque ser de 30mn Traitement siril, j'ai gardé 1704 poses (j'ai écrémé les poses dont la FWHM était plus importante) Lunette 80ED, asi 290mc, HEQ5 Bonne soirée edit : je me permets de rajouter le traitement de Looney, c'est drôlement sympa de voir des détails dans l'eskimo ! Merci Looney !
  8. 66 points
    Salut à tous, Je suis de retour d'une semaine à l'observatoire AstroQueyras passée avec une mission de la Société d'astronomie de Nantes. C'était ma sixième mission là-haut et pour la première fois, j'ai pu utiliser les instruments de l'observatoire (600 et 500) sur une planète majeure (Mars) haute dans le ciel. Les conditions la première nuit étaient au final assez bonnes, même si encore loin des standards habituels du site. Voilà une série traitée au Cassegrain de 620, au foyer du télescope à F/15 environ. L'ASI290MM est parfaite sans aucune barlow. RVB (125%). Les couleurs sont un peu difficiles à équilibrer car la couche R est sensiblement meilleure que les V et B, ce qui crée une distorsion dans l'équilibre des micro-contrastes. Dans cette situation j'ai utilisée une couche R légèrement sous-contrastée pour éviter de voir les taches d'albédo prendre une teinte verdâtre anormale (et pourtant on la perçoit à la limite) C'est le filtre R Astronomik qui a donné l'image la plus fine : IR 807 Astronomik : avec le beau contraste de l'infrarouge, mais la résolution commence à faiblir : Pour le fun, une image à 1 micron (filtre RG1000, 100%). J'ai sorti ce filtre car au départ je ne savais pas à quoi m'attendre parce que les images sur l'écran ne semblaient pas très sympathiques. Le contraste est brutal à cette longueur d'onde, mais le diamètre permet de tenir le choc de la perte de résolution ! Et au final mon péché mignon, l'ultraviolet. Très bonne performance du télescope compte tenu de la turbulence, le temps d'expo par brute n'est que de 10 ms (soit 5 fois moins qu'avec mon instrumentation perso) ! Image à 90%. Le temps de terminer ou revoir certains traitements, j'ai aussi des images au T500. Malheureusement, les circonstances ne m'ont pas permis de faire Neptune et Uranus, et la turbulence sur Vénus au petit matin était très forte. J'ai juste une Jupiter qui traîne. [edit] et voilà la planche complète avec toutes les données !
  9. 63 points
    Comme je le supposais quand j'étais complètement confiné, mes nébuleuses planétaires prises à 13 mètres de focale au télescope de 1 mètre Omicron C2PU, en avaient sous le pied... Je vous montre, ou vous remontre, quatre nébuleuses planétaires, avec un traitement complètement repris par mes soins et surtout par @jeffbax, que je remercie chaleureusement au passage pour ses conseils avisés... D'abord, j'ai refait le "pré traitement" en considérant les NP comme des planètes : les Raw sont passés à la moulinette PIIP pour faire des avi, puis les avi sont passés sous Autostakker, qui me permet de garder les meilleurs. Ensuite j'ai confié le tout à @jeffbax qui a fait des miracles, mais je sais pas comment... Ou plutôt, je devine un peu, j'ai testé mes brutes de fusion avec Registax, et effectivement, les détails dans les détails apparaissent miraculeusement... Je vous recommande chaudement IC 2149 dans le Cocher. L'objet mesure environ 15'' et je n'ai pas trouvé de meilleure image en couleurs de cette nébuleuse sur le Web, ce télescope peut faire un carton sur les petits objets... Nikon D810 A, télescope de 1 mètre C2PU à F/13. NGC 7662 134 x 15 sec à 1000 ISO et 350 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 40 minutes NGC 6826 150 x 10 sec à 2000 ISO et 190 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 30 minutes NGC 2392 280 x 8 sec à 6400 ISO, soit 30 minutes IC 2149 110 x 20 sec à 1000 ISO et 500 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 45 minutes S
  10. 62 points
    Bonjour tout le monde, Déjà pour commencer un bon dimanche, une petite photo rapide au lever du jour. Le ciel avait ces couleurs magnifiques : Ensuite, moins rigolo, j'ai été voir la météo pour la semaine à venir : Alors vu que ma saison 2020 s'avère terminée, je viens vous soumettre mon bilan Un bilan pas très étoffé cette année du fait que le télescope a été pas mal monopolisé par le planétaire. Mais j'ai quand même pu sortir quelques images avec le M809 (200mm à F10) et la caméra Starlight SXV-H9. Le planétaire est fait à l'ASI 224MC et les grands champs à l'APN Canon 350D. Pour les renseignements complémentaires, c'est ici http://sammi.sud.free.fr/site/bestof/stars/letop.html Un site un peu vieillot, pas vraiment au goût du jour, mais je n'ai ni l'envie ni le courage de le refaire Je vous souhaite un excellent dimanche, AG
  11. 61 points
    Bonsoir à toutes et tous, Le C14 a repris du service depuis les hauteurs de la Bourboule dans le 63, lieu de mes vacances estivales. Une seule soirée avec des conditions bonnes (pas excellentes) parmi d'autres moins bonnes. Voilà donc une LRVB (exactement RVB L BVR ) avec la 174M. 2x120s pour chaque canal R,V et B et une luminance de 180s d'une traite. 50% d'images retenues sur chaque film. F/D: 34, derrière le FFC Baader et l'ADC Pierro Astro. J'ai hésité à attendre le retour pour traiter depuis mon fixe, le portable ayant un écran assez dur, mais la comparaison avec les images des copains montre que ça ne doit pas être trop aux fraises en terme de rendu. Je joins une petite PSF rouge à 200% pour fixer la collimation, plutôt bonne (attention c'est trompeur, temps de pose sur étoile plus court que sur Jupiter, figeant la turbulence). Et une petite présentation à la Jean-Luc, ça le fait bien... Je remarque après coup que mon hébergeur (Casimages) a agrandi l'image sans explication, sans perte apparemment... tant mieux. Portez-vous bien. Simon
  12. 60 points
    Bonjour, Je ne peux pas faire d’images en ce moment vu que mon pc portable est en réparation (c'est pour ça qu'il fait beau ) A chaque chose malheur est bon, j’en ai profité pour me faire un petit récapitulatif des Mars du forum postées les deux derniers mois. La variété des teintes, des diamètres, des traitements me surprend toujours, je les aime toutes, elles ont chacune leur personnalité et qu’elles soient techniques ou plus poétiques elles m’ont fait apprécier cette saison d’opposition alors que je n’avais pas vraiment d’attirance pour la planète rouge. Je comptais me garder mon p'tit poster pour moi, et hier soir, j'ai lu ce post de Gilles (Santacana) sur le fil de Jean-Luc et Thierry : "Et après les images fabuleuses réalisées avec les télescopes d'1 mètre, on voit des astrams, imperturbables, qui continuent de balancer leurs photos prises au foyer de leur "petit" C8... Même pas peur des 1 m et de Hubble, non mais ! Et ça c'est merveilleux. La force est avec vous ! (...) Longue vie aux télescopes de tous diamètres qui alimentent positivement le forum." Et je trouve qu'il a tellement raison. Comme dans une famille, ici sur le forum les petits ont besoin des grands pour avoir un exemple et les grands ont besoin des petits pour garder les pieds sur terre. Alors je vous propose un portrait de groupe Bon courage pour chercher la vôtre (y en a qui auront plus facilité) J'espère que vous ne verrez pas trop le bricolage, sur mon écran non calibré ça passe ... La dernière version (en date du 17/11) Le lien pour la plus grande : https://nsm09.casimages.com/img/2020/11/07//20110708035923814717115283.jpg Bonne journée
  13. 59 points
    Bonjour à tous, j'ai pris un peu de temps pour traiter mes images du 29, car je voulais m'enlever toute source de doute. Mais commençons par le début. Je devais me lever tôt le 30, mais en regardant Winjupos je vois que Io sera devant Jupiter la veille avec son ombre, et mieux : Callisto passe devant la GTR. Difficile de savoir si le ciel allait être stable avec un jet stream autour de 100 km/h. Je tente le coup. Au début c'est praticable mais quand même bien turbulant. Je parviens quand même à sortir une image floue qui montre ce qui m'a sorti dehors ce soir là . Plus tard les conditions s'améliorent nettement. Forcément Callisto n'est plus devant la GTR et Io fait sa vie (mais finalement tant mieux, vous allez voir la suite). Notez qu'avec un albédo de 22% Callisto est hyper sombre quand il est devant Jupiter. Je passe une seule vidéo CH4 car il fallait bien aller se coucher. Il y avait moyen de continuer, après 6 semaines de temps de m... les bonnes conditions ont le chic de s'inviter quand je deviens moins dispo. Et le meilleur pour la fin. En grattant dans les basses lumières je vois une structure inhabituelle autour de Io. Optiquement je connais bien mon télescope, je ne vois vraiment ce qui pourrait faire ça. Et puis je vois le truc sur au moins 8 vidéos en tout (sans doute plus mais je n'ai pas tout dépouillé encore). Hum, incrédule j'ouvre l'excellent Atlas Virtuel des planètes, et là surprise, je vois que Loki se trouve exactement sous mon "artefact". Exactement là où je n'osais espérer qu'il puisse être. J'investigue encore pour consolider la chose quand même, ça sort moins en R qu'en B. Renseignement pris auprès de Franck Marchis qui a fait sa thèse sur Io, les plumes au dessus des volcans diffusent la lumière du Soleil, d'où leur couleur bleue que l'on voit sur les photos de sonde. Et bien entendu l'autre élément important, c'est que Loki est actif depuis le mois d'avril. Avec une période un peu irrégulière de quelques années, la croute solide sur le lac coule à raison de 1 km par jour, et le lac fait 200 km. C'est dans ces périodes que Loki est le plus actif. Ce qu'il faut voir aussi c'est que sur toutes les images de sonde où on voit des plumes au limbe de Io, il ne s'agit jamais de Loki. Il est clair qu'il peut en produire d'immenses, c'est le plus gros volcan actif du Système solaire. Bref je suis assez sûr de mon coup et la détection n'a choqué ni Franck Marchis ni Glen Orton. A priori depuis le sol c'est une première. Hubble en a déjà vu sur des volcans plus petits. EDIT : je suis allé trop vite dans ma simulation avec l'Atlas Virtuel, il était réglé sur août et ça coïncidait tellement pour Loki que je n'ai pas fait attention à l'erreur de date. Du coup Loki est derrière. Pourtant @CASTOR78 a bien détecté quelque chose aussi. Franck Marchis pense que ça peut être Tvashtar. Il faut que je vois si une dispersion en longitude de Loki est possible car il est actif depuis longtemps. L'image de l'Atlas Virtuel Pour tout dire, ça fait des années que ça me trotte dans la tête ces volcans. J'ai essayé quelques fois (mais pas assez souvent). Il faut tomber sur la bonne configuration et surtout quand il y a de l'activité. Je pensais plutôt réussir ça depuis le Pic mais finalement puisque ça se passe dans le bleu, le Mewlon ce n'est pas si mal. Il faut signaler tout de même que l'activité de Io a déjà été vue au niveau amateur en spectro par Christian Buil. C'est brillant, c'est du Christian quoi : Avec les télescopes géants, les volcans sont détectés depuis le sol, mais par leur plumes. J'aime bien les images du LBT avec les franges. De la science comme j'aime Pour en savoir plus : https://www.cieletespace.fr/actualites/io-vu-par-la-plus-grosse-paire-de-jumelles-du-monde Il faut signaler en plus qu'avec un filtre très étroit et en masquant Jupiter, le tore de sodium est détectable en imagerie avec des moyen quasi amateurs (là ce sont des pros). https://www.psi.edu/news/iosodium J'ai bien encore une autre piste pour Io, mais je vous en parlerai plus tard, j'aimerais bien être le premier à essayer En tout cas, je n'aurais pas dû rendre le 350 à @Wilexpel On aurait mieux vu la plume avec un 350. Pour ceux qui ont loupé l'épisode précédent : On voit clairement que son télescope va plus loin que le Mewlon 300. Par contre le 29, le Mewlon a fait mieux que le Cassegrain 350 par une nuit moyenne : Et si vous avez besoin de tutos c'est par ici : Voilà, c'est tout pour ce coup ci. Mais c'est un gros coup, j'ai réalisé un rêve @+ JLuc
  14. 59 points
    Hello j'ai peu dormi ces derniers jours avec un afflux d'images du Pic du Midi faute de pouvoir monter moi même pour cette opposition. Mais Thierry Legault a pu faire une seconde mission avec François Colas, je suis bien content du coup et très honoré d'avoir eu la charge du traitement. Bon je dis que je n'ai pas beaucoup dormi, ... mais ce n'est rien à côté d'eux. Ils ont turbiné. Jeudi soir ils ont démonté le M3 pour faire revivre le foyer Cassegrain. C'est toujours bon à prendre un miroir en moins. Et le lendemain, il y a enfin eu de bonnes conditions. Bon ce n'était pas du grand Pic et on n'est pas du tout au taquet de ce que peu sortir le télescope. Comme à C2PU sur la majorité des vidéos il n'a été possible de conserver que 5% des images. C'est vraiment très peu dans l'absolu, et très peu pour le Pic en particulier. Ici les détails sont apportés par un filtre 680, mais je ne suis pas fana des IR-RVB. Ca passe bien mieux sur Mars que sur Jupiter, mais on passe trop à côté de l'atmosphère quand L est uniquement de l'IR. Du coup ce que je fais c'est une L composée de l'image 680 et de la RVB. Truc intéressant que j'ai vu au traitement c'est que même avec le filtre 680, à cette résolution là, les détails des zones brumeuse sont beaucoup atténués. On a moins cette impression avec un petit télescope. C'est pris ici à l'imx 224. J'aurais bien aimé que l'on teste le 290, mais les nuits suivantes ont été moins bonnes (quoi qu'il faudra tout tester pour s'en assurer). Pour vous donner une idées des conditions : Bon les brutes sont massacrées par youtube comme d'hab. En particulier, les images où c'est plus stable de façon fugace ont pas mal fondu dans la compression. Voici en tout cas l'image obtenue à partir de ça. En tout il y avait 11 ou 12 vidéos (de 120s je crois) exploitables, ce qui a permis de décliner pas mal le traitement notamment pour se donner une impression 3D. Il y a les vue stéréo droite ou croisées (pour les droite vous pouvez mettre un feuille entre les deux images pour bien séparer les yeux et faire du Ctrl - jusqu'à ce que l'écartement des images soit celui de vos yeux. Ca marche bien surtout avec des bino pour smartphone si vous avez ça. Sinon je préfère la version croisée où on doit loucher car on peu garder des images plus grandes. Aidez vous de votre doigt devant les yeux pour loucher si besoin ça aide bien. Avec les même données on peut faire un petit gif aussi. Et pour finir un image prise un peu plus tard dans la nuit. Hélas seulement 2 vidéos et demi utilisables. Le seeing était mauvais autour. Mais c'est super beau le lever des Monts de Tharsis. Si on brutalise les images on voit les caldeira. Je ne sais pas si c'est l'ombre. Pour l'anecdote, ce soir là 2 T1M photographiaient Mars en même temps, un dans les Pyrénées, l'autre dans les Andes. Ca ne doit pas arriver souvent ! Damian vient tout juste de publier l'image lui aussi. C'est long à traiter tout ça. Pour finir un hommage à Jean Dragesco qui nous a quitté cette année à 100 ans. Il avait photographié Mars quasi avec la même taille apparente en 1986 mais en argentique. Au dos de la photo il a écrit : « Il semblerait que cette photo soit l’une des meilleures jamais réussies, à partir d’un observatoire terrestre. Il y a une infinité de fins détails, certains jamais encore photographiés » Ma petite déception aura de ne pas avoir été l'interviewer, je comptais le faire pour ses 100 ans, mais le covid en a décidé autrement. En tout cas il aurait aimé voir ça, j'en suis sûr !
  15. 58 points
    L'activité solaire commence à devenir significative... Il est donc temps d'offrir la possibilité d'observer la surface de l'astre du jour à un maximum d'amateurs à faible coût en faisant des images dans la raies Halpha, dans le Ca II ou autre... C'est le but du petit projet Sol'EX ("solar explorer") que je finalise et qui bien sur, sera rendu public pour être reproduit si vous le désirez. C'est une configuration des plus simples, qui marche en mode spectrohéliographie. En soit, il n'y a rien de vraiment neuf... sauf que j'ai optimisé le fonctionnement pour pouvoir l'utiliser en quelques secondes sur les plus petites télescopes que vous avez chez-vous. Pas la peine de construire un ensemble télescope spécifique, surtout pas. J'ai voulu que ca soit mis en route en un tour de main. Et c'est très léger, moins de 500 grammes avec la caméra (ici un modèle ZWO ASI290 mini), le tout pour quelques centaines d'euros seulement. La bande passante spectrale est équivalente à un filtre Halpha de 0,34 à 0,45 A. Bien sur l'impression 3D est déterminante et constitue l'élément déclencheur (je me suis procuré une imprimante PRUSA mk3, et il n'y a plus de limites...). Voici un "éclaté" de la bête : Et voici les toutes premières images Halpha faites il a 3 jours, avec le beau groupe de tache qui se promène actuellement… D'abord en montant Sol'EX au foyer d'une lunette FS60 Takahashi (notez qu'il n'y a pas de filtre devant l'objectif), avec un Soleil presque en entier : Je suis content, le résultat est très conforme à l’attendu. Mais bien sur, si la finesse du "filtre" est là (noter le contraste des protubérance !), en revanche on est très loin en matière de résolution des détails sur le disque par rapport aux résultats que sortent certains d'entre-vous avec des lunettes et des filtres sensiblement plus couteux, et surtout un équipement spécifique, ce qui n'est pas la philosophie ici --- le prix et le plaisir de construire le système soit prime avant tout (avec en plus une performance honnête car c'est de l'imagerie à très petite bande spectrale out de même, sans rique de dégrader quoi que soit avec le temps, c'est l'avantage des sectrohéliograohe). Le fente fait 10 microns de large au foyer, c'est la limitation, et en plus le soleil est bien bas sur l'horizon. Donc, ce n'est pas fait pour les amateurs des très haute résolution, mais on voit malgré tout pas mal de choses. Surtout, on oubli très vite que l'on fait de la spectrographie et on se concentre sur l'imagerie (faudrait même que j'évite de parler de "spectro" car on oubli vite qu'il s'agit de cela). Voila comment Sol'EX se présente sur le télescope : Avec un Maksustov (1500 mm de focale), on voit un peu plus de détails, ici ma meilleure image lors de cette séance inaugurale (première lumière) : A un autre moment, avec la magie du système qui permet sur la même acquisition des images à diverses longueur d'onde : Ou encore voir les protubérance en 3D (avec la vitesse radiale) : (toutes ces images sont prises au même moment, l'aspect des protubérances dépend de la vitesse du gaz dans la direction de l'observateur). Le Mak127 avec Sol'EX au bout : L’acquisition avec FireCapture (le trait vertical est la raie Halpha alors que l’image du Soleil défile devant la fente d’entrée de Sol'EX) : C'est à vrai dire très ludique, dynamique, un peu magique et pédagogique. J’ai pesé Sol’EX : moins de 500 g, caméra comprise ! En achetant au prix fort les composants, le coût de Sol'EX est de 450 euros TTC environ (fente, 2 lentilles, le réseau). Je considère que coût de la 3D est négligeable. Correct pour le résultat obtenu, je pense. Il faut compter dans les 1000-1200 euros si on n’a pas la caméra (ASI290 mini) et un filtre passe-bande Halpha (un 10 nm voire 50 nm conviennent parfaitement), mais je suppose que ce n'est pas le cas pour la plupart d'ente-vous ! Dites-moi si vous seriez prêt à vous construire un tel équipement pour les belles journées de l'été prochain ? Il y aura bien sur un site web, avec les STL, le mode d'emploi, etc. Si c'est un vrai succès on pourra même envisagé des petites choses en plus (prix de groupe, stages, autres applications ...). Christian Buil
  16. 57 points
    Bonjour à tous, Dans la nuit de samedi à dimanche, un seeing exceptionnel pour chez moi, j'ai pu faire des acquisitions toute la nuit sur la bulle en SHO avec des fwhm sur brutes de 2" à 1.1"! Une stabilité aussi exceptionnelle s'est payée par une transparence de moins en moins bonne, ce qui fait que le RSB a diminué au fur et à mesure que la fwhm diminuait. Il n'y a pas de miracle, le télescope baignait dans un banc de brume au petit matin... J'ai donc pris le parti de garder autant d'images que possible de la nuit et c'est donc 21 images de 10mn en Ha qui donnent la luminance de l'image ci-dessous. La fwhm atteint 1.5" sur l'empilement, du jamais vu ici avec mon 250. Pour ce qui est de la couleur, j'ai 80mn de SII et 70mn de OIII, ce qui suffit à teinter cette bulle avec la palette pastel que j'affectionne. Tout le monde n'aimera pas, aussi je mets au dessous la hoo et la n&b Et puis un crop de la région la plus lumineuse pour les étourdis qui n'iraient pas voir la full Newton 245/1472 (paracorr2), asi 183mm, SHO 3nm. Montages H-SHO et H-HOO, tout à la taille d’acquisition soit 0.33"/p. Nathanaël
  17. 57 points
    Bonjour amis planéteux, Bon, déjà . . . c'est la faute à la Lune qui fait rien qu'à m'embêter Et Juju qui me fait de l'oeil Donc oui, un beau ciel hier soir et surtout . . . beaucoup de pluie à venir ! ! ! De plus, les éphémérides montraient un truc sympa à imager, l'ombre de Callisto sur la GTR vers 0h40 Le M809 ( 200mm à F10 ) a donc repris du service avec une barlow 2x devant l'ADC et la caméra 224MC filtre L. Très humide, mais bonne transparence et une turbu quasi nulle Quelques films avant le grand moment avec une qualité en constante progression gain à 300 expo à 10ms. En fait j'ai fait deux petites séries de 5 films consécutifs que j'ai winjupotés La première à 23h25 TL 1000 images sous AS3, wavelets Astrosurface, balance R6 et finitions PSP. La seconde à minuit, même traitement : Et la raison de ma sortie de ce soir, l'ombre de Callisto sur la GTR J'avais l'intention de faire une animation de ce passage mais les nuages en ont décidé autrement Je n'ai donc qu'un seul film du début de l'apparition avant que le ciel ne devienne tout noir ! Mais heureux quand même d'avoir pu la faire, il est 0h43 TL : Voilà les amis, cette fois . . . vu la météo qui se profile Bonne journée à vous, AG
  18. 57 points
    Bonsoir amis planéteux, J'avais dit terminé . . . et puis . . . je sais . . je sais ! Mais ce soir il y a une configuration vraiment intéressante sur Juju alors forcément j'ai craqué. Passage de la GTR puis transits d'Europe suivi de Ganymède devant le globe. J'ai donc réinstallé le matériel planétaire pour saisir cette opportunité. Mais vu la turbulence, j'ai réduit la focale en mettant la barlow direct au bout de l'ADC. C'est donc au M809 ( 200mm à F10 ), embout de barlow Meade 2x, ADC et ASI 224MC. Avec des films de 120sec, gain à 280 et exposition à 15ms avec des fichiers de 8000 images. 23h30, c'est parti avec Europe qui transite déjà sur le globe et Ganymède en approche. Mon but étant de faire une animation, donc malgré la turbu, je lance un film toutes les 5 minutes. La mise au point est très délicate car par moments, le globe est tout blanc sans aucun détail ! Drôle de turbu 23h45, la grande tache rouge arrive, Ganymède commence son transit alors que Io sort par la porte de derrière. 0h45, Europe sort de devant la planète et l'ombre de Ganymède arrive par la gauche. 1h16, l'ombre d'Europe quitte le globe à son tour et Ganymède poursuit son chemin. 1h30, j'ai 25 films enregistrés et je vais stopper là car j'avoue que cette turbu me gave un tantinet. Pour le traitement, c'est toujours 1000 images sous AS3, wavelets Astrosurface, balance R6 et finitions PSP. Ah aussi, j'ai promis une animation avec mes 25 films de 23h30 à 1h30 TL. Par contre, pardonnez-moi mais ce sera exclusivement du bio, winjupos étant incapable de gérer les satellites La voili la voilà : Bon, vu la turbulence de cette nuit, y a du bon, du moins bon et du très mauvais J'espère qu'elle vous plaira quand même Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  19. 57 points
    du côté de Mâcon, beau temps mais arrivée de plein de cumulus moins d'une heure après le transit, ouf ! Toujours la FSQ, Coronado SM90DS. J'ai aussi fait une rafale à la 200, ça viendra plus tard peut-être...
  20. 56 points
    Salut, edit 6 juin: reprise du traitement avec une serie mieux cadrée , j'ai moins poussé aussi les deconvolutions. Une photo toute récente que j'ai faites assez vite fait entre deux tentatives d'attaque de baton dans le nez (test pcr). La lune était bien présente le 20 mars , mais en poses courtes c'est moins fatale car on ne recherche pas les IFN , un cœur détaillé cela me suffit. Alors j'ai commencé par le 20 mars pour les détails avec la QHYIII290 MM avec une léger agrandissement de la focale (1.4x) du 300mmF4 newton soit 0.35 arcsec/px: données d'acquisition :24000x500ms gain 450 Siril et astrosurface pour le traitement puis le 22 Mars j'ai pris l'ASI224mc au foyer du 300mmF4: données d'acquisition :8500x1s gain 450 Siril, rappel d'une option pour atténuer l’effet lune trop présente avec la réduction du gradient sur votre fichier SER+ reduction de la trame avec une l'option... réduction de la trame. Stephane
  21. 55 points
    Salut La suite et retour en arrière car j'avais zapper cette session au Taka j'en fais pas mal et me perd un peu dans le fichier et dates cela aurai été dommage de pas vous les montré même si moi je prend du plaisir a capture et a traité j'ai fais une petite pose post pour pas trop monopolisé y en a encore en stock J'ai fais aussi quelques images Cp avec mes ptite lulu car un copain est passé pour profité du coin Le 23 j'avais sortie le Taka et c'etait pas mal Avec Redshift faut que je perfectionne suis pas encore au rendu qui me plait plus 2021-09-23-1917_7-- 11 redshift --L- Taka 250 224mc b2x-6218_wd 2021-09-23-1917_7-- D 11 cs2 --L- Taka 250 224mc b2x-6218 traitement plus doux cs2 2021-09-23-2131_4-- 9 --L- Taka 250 224mc b2x-6216 2021-09-23-2131_4-- 9 sud --L- Taka 250 224mc b2x-6216 Zif Les Saturnes 2021-09-23-1852_6-U-L-Saturne Taka 250-asi 462 mc b2x-6109 2021-09-23-1852_7-U-L_Saturne Taka 250_DeRot-asi 462 b2x-6106 bonne soirée et bon ciel Sauveur
  22. 53 points
    Salut, C'est une cible qui me donnait envie de persévérer dans les poses courtes. Pour la capturer et la définir il fallait un bon seeing pour le 300mm poussé à 0,18 ''/ photosite. Je pensais voir que la forme en parachute mais pas séparer les composantes! Tout d'abord quel est cet objet? C'est une lentille gravitationnelle , ou un mirage gravitationnel causé par un corps massif placé entre un objet lumineux lointain et un observateur. Ce corp massif déforme l'espace au point que la lumière se plie et poursuit son chemin en plusieurs voies. Ce mirage a était decouvert en septembre 2017 par Panstar. Ce qui interessant c'est le fait qu'il soit assez lumineux pour le detecter avec des poses de 1s malgré l'echantillonnage serré ( 0,18''/photosite). une idée de la taille de la cible au foyer du newton 300mmf4 et imx 464 (2.9): j'ai tenté cette cible 3x, et j'ai gardé une nuit en ircut et une nuit en pleine lumière à FD12 (barlow 3x). Ce qui représente 21000x1s avec un gain à 500. Le résultat avec drizzle 2x et un leger crop: et une autre avec la cible et le HST lors de la decouverte: Stephane
  23. 53 points
    bonsoir à tous En direct du col de Bigorno ... ça turbule tellement qu'on essaye de s'occuper un peu en attendant Aussi j'en profite pour créer un petit post sur mes prises de la nuit du 20 au 21 août depuis ma terrasse (montée à Bigorno annulée au dernier moment) Aussi j'avais décidé de passer ma soirée sur le canapé devant la télé, et c'est Sauveur qui m'a appelé vers 22h pour me dire que sur Ajaccio c'était vraiment pas mal. J'ai donc remonté la monture (tout était emballé pour le déplacement de Bigorno) Pas le temps de faire la colim, j'ai envoyé tout de suite sur Jupiter j'ai travaillé avec l'ancien PO motorisé de mon LX200 (plus court que le MOONLITE) j'ai un backfocus d'environ 140 mm (normalement idéal pour le C14) j'ai fait quelques séries L RGB Matériel : C14 Barlow 2X ADC ASI290MM Traitement AS3 Astrosurface photoshop La série BIO la RGB Bio 1 seul film par couche image réduite à 80% la L_RGB (sur cette soirée les luminances sont en retrait par rapport à ce que mo donne mon ancien montage de PO avec un Backfocus plus long donc les images L_RGB sont en retrait par rapport aux RGB La planche BIO (images à 100%) Les séries WINJUPOS (5 films par couche) la RGB la L_RGB la planche Winjupos Et enfin les animations (réalisées en générant des images toutes les minutes par winjupos de 23h20 à 23h41 TU) traitement + fort que pour les images la couche verte La rouge la RGB
  24. 53 points
    Hello J'ai actuellement en prêt un Cassegrain 350/6835 mm, qui a presque fait sa première lumière sur mon balcon. En fait c'est celui de @wilexpel qui n'a pas tellement pu s'en servir depuis Mars entre la météo, le boulot et les vacances. A vrai dire, il est chez moi depuis un mois et j'ai pu l'utiliser seulement 3 nuits, la météo a été hyper mauvaise au nord, je ne vous apprends rien avec les inondations partout en France en Belgique et en Allemagne. Donc j'ai seulement fait une nuit de réglages/prise en main, et deux nuits à prendre des images. Mais le vent est passé à l'est, donc jamais de conditions optimales. La première nuit je n'ai pas fini de traiter. Mais c'était un peu mieux la seconde. Voici le résultat. Je ne pense pas avoir déjà eu mieux sur le balcon. Les détails sur Io sont délirant avec le volcan Prometheus au centre. Et sur la gauche un patch blanc et un patch bleu qui coincident bien avec la carto de Io. Je pense que je suis à 70/80 de ce que peut faire ce télescope. Le vent a secoué le tube, et le seeing était très très variable. Il y a eu des passages bons comme à la fin de cette vidéo, mais c'était vraiment un bras de fer. Le résultat de cette couche bleue (no comment sur la surexposition, 7h de sommeil en 2 nuits). Et la CH4 (difficile avec le vent). Il reste du Saturne à traiter. JLuc
  25. 52 points
    Bonjour à toustes, Je trouve que cette double page centrale dans le n°111 d'Astrosurf mérite bien un post pour le super travail de Sauveur Pour ceux qui l'auraient loupé, un collier martien absolument extraordinaire : Bravo mon ami Sauveur et félicitations pour cette superbe reconnaissance de ton travail Bonne soirée à vous, AG Sans oublier un grand merci à @Jean-Philippe Cazard
  26. 52 points
    Bonjour martiennes et martiens, Hé oui, un T2M . . . 2m de focale mais que 200mm de diamètre Bon, météo d'hier soir, nuages d'altitude, ciel voilé etc. Malgré la Lune entourée d'un bel halo, Mars restait bien brillante, alors . . . Ben alors je tente le coup au M809, barlow 2x, barrette à filtres, ADC et 224MC. Et ma monture ne fait plus la tronche donc nous revoilà de nouveau copains. Alors quelques prises de 22h40 à minuit heure locale d'hiver Des images sympa avec peu de turbulence mais malheureusement un peu floues à cause de ce voile nuageux bien présent. Et puis à minuit, arrivée d'une jolie turbu ondoyante qui faisait grimacer la planète. Fin de la récré ! J'ai quand même une bonne image qui sort du lot à 23h20 locales : Et j'ai quand même fait, pour le plaisir, une petite animation : Voilà les amis, on verra si je peux faire mieux ce soir ou demain peut être Je vous souhaite une excellente journée, Prenez soin de vous, AG
  27. 51 points
    Bonjour à tous, La dernière d'une belle série de nuits claires en avril, voici ngc 4565, la galaxie de l'aiguille. Sur deux nuits, la première en luminance, avec 3h10 de pose par 5mn. Une fwhm de 2.4" sur les plus faibles étoiles de l'empilement, dommage de n'avoir pas eu les 1.8" cette nuit-là! Une deuxième nuit pour les rvb, un peu plus d'une heure par couche, ça aide pour le traitement des couleurs. Le time-lapse de la deuxième nuit ici. Newton 245/1467 (paracorr2), asi183 (0.33"/p), image à 0.5"/p. Je mets un crop pour ceux qui n'aiment pas cliquer Nathanaël
  28. 51 points
    Salut, Un mois de novembre consacré à cette petite et toute jeune nébuleuse planétaire qui se trouve dans la constellation du Cygne. Elle possede plusieurs nom: -le chewingum -le tapis magique -l’extraterrestre qui dort -le scarabée métallique -le scarabée joyau Toute petite nébuleuse avec une dimension pour la partie brillante de 12''x7.5" mais extrêmement brillante pour un objet du ciel profond, c'est une cible parfaite pour les courtes poses avec un échantillonnage serré ( barlow 3x )! Cette étoile en fin d'activité entame la partie la plus magnifique de sa vie, c'est à dire la transformation et l’éclatement de ses couches extérieures! on appelle cette phase: Les Nébuleuses Planétaires. Ses couches éjectées sont ionisées et poussées par la combinaison du rayonnement UV et des pulsations des vents rapides et super rapides de la naine blanche ,qui fut le noyau de l'ancienne étoile. NGC 7027 à commencé sa transformation il y a 600ans environ. Ses couches pulsées ,qu'on devine sur mon image par des ronds tenus bleus , sont rattrapées par un vent super rapide (c'est le terme utilisé) formant des ailes autour de la forme plus connue. Cette forme ou enveloppe ovale enferme un tore assez lumineux , avec une partie extrêmement lumineuse en bas de ma photo (de l'UV jusqu'a l'IR cela envoie!). Et tout au centre on devine la naine blanche qui dégage une quantité énorme d’énergie en UV chauffant les poussières et les gaz environnants. On voit assez bien la centrale (qui serait certainement double en réalité ) sur mes images. Pour la couche UV c'est probablement l'endroit ou se trouve la centrale mais pour les couches IR (685 et 742) c'est plutot le gaz qui entoure l'étoile qu'on devinerait. Ce qui reviens au même avec mon echantillonnage de mickey ( par rapport au HST) En ce début d'hiver cette NP se trouve quasi au zénith , pour lancer une série de capture,c'est le top!Je profite souvent d'une accalmie du seeing. Détails des captures: 150ms (4h) sans filtre 250ms (4h)filtre anti ir 350ms(3h) ir610 500ms(2h) ir742 1s(8h) sans filtre (pour la couronne) 1s(3h) filtre bleu (etoile centrale fine) (un conseil de JLD sur ses conseils planétaires du jour pour gagner en diamètre en baissant la taille de la PSF) 5s(2h) UV Et tout ceci avec une barlow 2.5 et 3x, installé sur mon 300mmF4 poussé par mon EQ6 Le traitement est simple: au delà d'1s c'est SIRIL, avec un tri et un ancrage en mode etoile seule parfait et la vitesse de calcul impressionnante avec mon petit i3 (mais c'est vrai que mon capteur est petit) ( mais quand même, j'ai remplis mon Ddur d'1 tera) En deçà de la seconde c'est AS! ou Astrosurface qui font le boulot, je suis en mode planetaire . Ensuite déconvolution avec Astrosurface, puis assemblage des couches avec SIRIL. Après je pinaille avec photoshop pour les étoiles,la couleur et le mélange des filtres. Cela peut paraitre hyper compliqué à faire ou suivre, mais en fait c'est simplement de l'obstination. Cette cible est tres gratifiante à faire en courtes poses même sur des temps de pose globaux plus courts. Comme d'habitude le gain est tres fort, 75% juste de quoi faire une difference avec le bruit qui entoure la cible. Un exemple en gif d'une capture de 250ms à FD12 , c'est un crop mais à 100%: les différentes couches: la version combinée et chouchoutée: un versus pour voir si le HST c'est pas du pipeau : Et vive les poses courtes! Stephane
  29. 50 points
    Hello , Le Doctelescope 382mm F4.5 respire enfin avec une cible au dessus de 50° de hauteur ! J'espère que cela vous plaira, j'ai passé un temps fou sur la partie traitement pour en tirer le maximum avec toujours comme fil conducteur : finesse et douceur. En terme de résolution, un 382mm avec filtre vert = 320mm avec filtre bleu = 450mm avec filtre rouge = 600mm avec filtre IR 685nm ou 742nm. TYCHO & Oriontus & Maginus & Longomontanus avec filtre vert : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. POSIDONIUS & Daniell & Rima G bond avec filtre vert : pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Aristotes & Eudoxe & Cassini & Calippus & Burg & Rimae Burg areaavec filtre rouge : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Et le meilleur pour la fin le pole SUD avec CLAVIUS & MORETUS & Curtius & Blancanus & Klaproths avec filtre vert : prenez une bière, imaginez vous sur Apollo et cliquer ICI pour voir la FULL ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Quelques animations de comparaison de résolution : Si on met ça en relief avec ma dernière Jupiter en IR 642nm qui parait pourtant fine, ça promet pour l'année prochaine niveau finesse sur Jupiter et Saturne qui avoisineront les 40° de hauteur! Bon ciel !
  30. 50 points
    Salut Je me suis lancé il y a pile un an dans l'aventure folle de la construction d'une grosse monture capable de porter un gros SC de 14" ou 16"....pourquoi? Deux raisons: 1-Parce qu'une telle monture, capable de porter plus ou moins 50 kg est , dans le commerce, bien au delà de mes moyens (même en occasion...) 2-je suis assez bricoleur Ayant sous la main les axes d'une vielle monture starfinder des années 80 (celle qui portait les lourd newtons 400 en sonotube), j'ai décidé de construire la monture autour. D'un diamètre de 38 mm, ces axes sont assez costauds pour mon projet. Pour des raisons de coût toujours, j'ai aussi conservé la cellule contenant les roulements à billes en AD. Je comptait travailler avec l'axe DEC d'origine, mais celui ci n’étant pas équipé de roulements, je me suis quand même dit que pour bien faire, ce serait plus judicieux d'en installer J'ai donc fait usiner les pièces nécessitant une grande précision dans leur réalisation (principalement via Usineur.fr ), et travaillé les autres de mes mains. L'entrainement est assuré par des classiques couple VSF/ roue dentée; en AD, j'ai utilisé un couple chiné il y a quelques années chez AWR (diamètre 230 mm). Pour l'axe de déclinaison, j'ai utilisé l'antique roue/vsf initialement installé en AD sur la monture d'origine. Côté motorisation , j'ai utilisé des moteurs Nema 23 et poulies/ courroies, le tout piloté pour le moment par un très poussif contrôleur EQ Power de chez Astrogadget qui sera remplacé à terme par un MCMT 32 en cours de fabrication chez un ami. Un peu d'aide de mon petit.... Le couple roue dentée /VSF en AD avec ressort de rappel. La base équatoriale à l’étape de la sous couche. Moteurs Nema 23 1.9 N.m, remplacé depuis l'image par des 2.3N.m Peinture epoxy et vernis bi composant satiné.... J'ai aussi fabriqué le pied( je débute en soudure ) Le Meade 14" destiné à l'imagerie et mesures de comètes. Il y a 45 kg de contrepoids (!) et je compte installer une 80 ed en parralèle pour le grand champs... Je suis encore en phase de réglages mais les premiers résultats sont plutôt positifs, voir ma premieres comète imagée avec ce set up: C/2019 L3
  31. 50 points
    L' APOD c'est bien mérité pour cette magnifique image qui récapitule une extraordinaire saison martienne (et corse !) Et c'est ici : https://www.aapod2.com/
  32. 50 points
    Bonjour Ce 21 au départ de la maison pour allez chez mon ami le ciel etait bien bouché mais Elie me dit que j'avais une opportunité puisque la couverture nuageuse devait se dissipé avec quelques nuages persistant Donc comme le matériels etait près dans la voiture me voila partie sur un point culminant plus haut que chez moi avec une vue bien dégagé sud sud ouest Et oui la c'est au Mewlon et Papa noël est passez plus tot cette année Quelques photo d'ambiance J'ai loupé l'accalmie de peu car ces nuage mon bien embêté mais bon j'ai pas a me plaindre par rapport au reste de l'hexagone une petite Mars en attendant que les nuages laisse apparaitre la conjonction deux ser sur les gazeuses lorsque cela c'est ouvert franchement étonné du resultat vue le seing on voyait se tordre la planète asi3 est magique De nouveau bouché je vise la lune et fais quelques pano avec le Sony a7s barlow 1.8 puis alors quelle etait descendu je conserve le montage pour immortalisé ce rapprochement Compo 3 images exposition différente la même en incrustant les images plus résolue "Clic" J'ai eu de la chance car sur Ajaccio même ca a été plus difficile d'apres Emilio et Alain et impossible sur Bastia d'apres Elie Passez une belle journée et bon ciel
  33. 49 points
    Hello Fini le bal musette donc, on se passe au rock'n roll. Super conditions hier. Pas tout à fait au top, mais mon image la plus fine est obtenue avec mon filtre maison B-UV qui démarre à 505 nm, et c'est rare que ce soit le cas. Même rare que j'ose le passer. On peut encore avoir de meilleures conditions. @wilexpel doit aussi se souvenir d'un soir de 2019 je crois où perso j'avais commencé à prendre des images avec Jupiter à 7°. La plus grosse limite était les manettes de l'ADC en buttée. Ce n'était pas une nuit magique comme ça, mais une bien belle nuit quand même. Détail amusant, ce n'était pas très stable en début de nuit, et inversement il y a eu plein de soirs excellent suivi d'une matinée avec des conditions dégradées. Il ne faut donc vraiment pas que se fier à ce que l'on voit avant d'aller se coucher. Ca ponctue bien en tout cas ce premier run (épuisant) de l'apparition 2021. Là Paris bascule dans des conditions très orageuses avec une pointe à plus de 35° hier. La vidéo correspondante. Les images obtenues EDIT : à priori on est sous les 0,3" en résolution si j'en juge Ganymède et ses 1,4". En méthane je n'ai jamais eu mieux avec moins de 1 m. Pas mal sur Saturne aussi En mâtiné c'était toujours stable. J'ai testé ma nouvelle config de pst modifié. Un filtre 77 mm sur un triplet lomo 80/480. Un reducteur de focal est mis devant le bf5 pour voir le Soleil en entier. Ca fonctionne vraiment mieux que la config 72 mm sur une autre lunette. Je ne m'attendais pas à un tel gain. Beaucoup de chose à voir sur le Soleil. C'est vraiment fait en mode mumuse sans prétention, en solaire je ne vais pas lutter avec les spécialistes joliment équipés. Et puis hors sujet, un Gassendi qui traine du mois d'avril que je n'avais pas partagé. C'était pris avec 20 km/h de vent dans la tronche, ça bougeait dans tous les sens. AS3 fait vraiment des miracles et il est certain que le télescope n'est pas en pleine capacité. C'est vraiment l'unique image prise sur la période hivernale de 8 mois, pas moyen de faire du Uranus ou Neptune ni de Lune. Cette fin de printemps compense bien cet hiver calamiteux. Vues les prévisions, on va pouvoir se reposer je crois pour un moment, ... bon ciel quand même Pour patienter pendant le mauvais temps j'ai fait à la demande de certains une playlist pour regrouper mes conseils en imagerie planétaire. JLuc
  34. 49 points
    Bonjour amis cépéistes, Je termine enfin cette galaxie NGC 925 commencée le 13 novembre ! Jamais depuis la maternelle une galaxie ne m'aura donné autant de boulot J'ai commencé les luminances le 13 où je n'ai pu faire que 19 images sous un ciel voilé. Le 18 j'ai pu ajouter 9 images avant l'arrivée des nuages ! Le 20 à nouveau 20 images de mieux ciel toujours voilé. J'ai donc fait ma luminance avec ces 48 images sous AstroArt et un peu de bricolage sous PSP. Voilà l'image finale utilisée comme luminance : Le 21 avec un groooos croissant de Lune, 12 images rouges et 12 images bleues. Pas possible de faire plus because risque de collision de la caméra avec le pied colonne Le 22 avec un joli PQ qui illuminait bien le ciel, j'ai ajouté 10 rouges et 10 bleues. Pour le vert on fera du synthétique avec une moyenne 50/50 J'ai donc fait une RGB avec 22 rouges, 22 bleues et une verte synthétique Avec un joli gradient du à la Lune que j'ai eu du mal à éliminer Voilà, vous êtes toujours là ? ça va ? Enfin, synthèse LRGB de ma luminance avec la couleur, balance des couleurs, contraste et niveaux sous PSP. Avec un poil d'amélioration du fond de ciel sous Photoshop. Voilà donc la version couleur de cette NGC 925 : Mais . . . elle est pas facile à faire la gamine, j'aurais pas pensé ça au départ Pour le matériel, c'est au foyer du M809 (200mm à F10) avec la caméra Starlight SXV-H9, roue à filtres et filtres Baader. Et heureusement que je fais ça en télétravail parce qu'avec des -4°C j'aurais peut être pas eu le courage Toutes les poses sont de 300 secondes et sans autoguidage naturellement J'espère qu'elle vous plaira et je suis ouvert à toutes vos remarques. Je vous souhaite une excellente journée, AG
  35. 48 points
    Hello j'ai du retard en traitement car j'étais en Autriche ce we pour d'autres oiseaux que ceux de d'habitude. Bon la dernière fois que j'ai fait une animation de Jupiter pour faire plaisir @ValereL, je me suis fait basher par le même @ValereL, ouai tout ça, gnagna, c'est pas comme ça qui faut faire. Ben maintenant que j'observe un peu plus en mode auto ça aide pour faire un truc homogène sans changer de MAP, ni de caméra, ni de rien du tout en fait. Voilà le résultat. C'était encore une de ces nuits un peu étonnante. Relativement stable mais avec une image qui ondule quand même. Ce genre d'ondulation qu'AS3 sait bien gérer. On voit bien sur la vidéo. https://youtu.be/vx7psv5He_0 Les images finales. J'ai des Jupiter des nuits précédentes, mais ce n'est pas fini de traiter encore (que c'est long ! ) Et puis j'ai fait un peu de Lune le 22 et le 23. Pas trop non plus par manque de temps (il faut dormir des fois). 2021-09-23-1958_7-L-Jupiter_QHY5III462C_lapl6_ap253_wd_pipp.mp4
  36. 48 points
    Bonjour les astrams, Je dois vous avouer, à ma grande honte, que je ne viens que très rarement jeter un œil sur les forums (hormis le forum interne de la Société Astronomique de la Montagne de Lure). Mais Philippe, qui m'a succédé comme président de la SAML il ya 3 ans, m'a exhorté à publier ici mes images du week-end dernier à la Montagne de Lure (nuit du dimanche 29 août au lundi 30 août 2021), où j'ai bénéficié de conditions météo et aérologiques très remarquables. J'ai pu y photographier Saturne puis Jupiter au moment où passaient Ganymède et son ombre, la GTR, Europe et son ombre. J'ai également pu photographier ensuite la Lune, là aussi dans des conditions idéales. Sur l'une des photos de la Lune, celle de Mare Insularum (http://www.astrosurf.com/saml/PHOTO_LUNE_MARE_INSULARUM_SD21.html), on distingue même le cratère Cone Crater, de seulement 340 m de diamètre, à proximité duquel le module lunaire d'Apollo 14, Antares, s'est posé en février 1971. Le mieux est, je pense, de vous renvoyer vers les pages d'accueil du site Web de la SAML, où notamment l'image de Jupiter et de ses satellites, ainsi que les images de la Lune, sont accessibles en pleine définition et avec des détails techniques : http://www.astrosurf.com/saml/ACCUEIL.html Astronomic@lement, Stéphane
  37. 48 points
    Une image réussie du Mont Rumker avec mon 330mm, la mission Chang’e 5... je me suis dit que c’était l’occasion de tenter l’APOD. Et ça a marché ! https://apod.nasa.gov/apod/astropix.html
  38. 47 points
    Salut à tous, Ca a été long cette année mais ça a fini par arriver, il y a eu enfin une très bonne nuit, où le jetstream a bien voulu me lâcher la grappe - avec pourtant un léger vent de sud-est... Même si sur Jupiter ça bougeait encore un peu, plus tard je suis passé sur Neptune et là le minuscule disque était bien dessiné la plupart du temps. En plus y'avait une chouette config des lunes avec Ganymède et Io, même si on a fini par perdre Gany au fil de la soirée et des longitudes qui allaient de la GTR à l'oval BA, soit à peu de choses près l'hémisphère le plus intéressant de la planète. Traitement AS3, WinJupos, Astrosurface PSF Wiener et ondelettes. Pas de denoise. La meilleure RVB de la soirée, à la 462: La première, en début de soirée avec les deux lunes, un poil plus agitée mais très belle vue. Les lunes ont été traitées à part pour éviter le surtraitement. Ensuite, déroulé de série photométrique. Bande Z (tu la sens, ma grosse tache de diffraction ?) Bande I. Noter que le blob orange de la NEB - qui n'est pas une barge - est presque invisible. Bande R (adieu Ganymède) et le blob orange commence à apparaître Bande V Bande B, avec le WS6 "bleu" à côté de BA Un composite RcVB, toujours pas parfait sur les bords parce que c'était encore une fois pas prévu, y'a quand même 35 mn dedans (ce qui est inutile, la résolution n'est pas meilleure qu'à la 462, par contre les teintes sont plus vives) Et pour finir une bonne CH4 Allez je vais pouvoir me coller à la bille bleue à présent
  39. 47 points
    Bonsoir à tous, j'ai profité d'une nuit complètement dégagée avec des trous dans la turbulence faisant apparaître parfois de bonnes visions lunaires. Cependant la turbu était très inégale, j'ai joué encore de tous les filtres, une chose est sûre, c'est que passer un Sloan g ça va être coton voire impossible depuis mon site, avec celui-ci on est plutôt du côté du flou que de l'image spectaculaire. J'ai donc alterné le rouge Astronomik et le vert... Pour l'instant j'arrive au niveau de mes meilleures images faite avec mon C14 mais avec beaucoup moins de bruit, peut être que certaines sont un peu au dessus. Il va falloir "la" bonne soirée pour espérer faire beaucoup mieux... A 3h00 j'étais dans le plafond de la loggia, sinon j'aurais bien continué... Skyvision 350 à F/D 20 nuit du 24 au 25/09/21, traitement Astrosurface, AS!3 et PS. Une petite Juju d'avant la lune, vraiment une galère pour obtenir de bonnes images cette année (comme l'année dernière d'ailleurs ) : Oui je sais les couleurs sont un peu trop saumon... J'ai l'impression que j'ai oublié de mettre IR-CUT ! Une petite bleue (2021-09-24-2013_7) : Une rouge (2021-09-24-2027_1) : Et la verte (2021-09-24-2020_3). Malheureusement, je n'ai pas pu faire une seule image couleur issue de la 290, à chaque fois la turbulence s'est invité, donc les séquences sont trop espacées ! Maintenant la partie lunaire : Un rase-mottes sur une petite partie du limbe, Moretus et Cie : Aaah, celui-là je l'attendais de pied ferme, c'est l'un de mes cratères préférés, Posidonius et je pense qu'il s'agit de mon meilleur pour l'instant : Le cratère Bürg : Catherine, Théophile, Cyrille : Fracastor : Eudoxe, Aristote : Un morceau du limbe lunaire : Et enfin la vallée des Alpes bien éclairée, elle n'est pas de super qualité mais j'adore ces petites montagnes, le seeing s'était bien dégradé : Pour le planétaire c'est vraiment compliqué, toujours tumultueux à cette hauteur, j'espère que ça sera plus praticable l'année prochaine, j'ajoute une petite Saturne digne d'un C8 : Je vous souhaite bon ciel à tous ! William
  40. 47 points
    Bonsoir les planéteux, Après la pluie, le beau temps et encore une belle soirée qui s'annonce hier soir. Un ciel un peu voilé malgré tout avec quelques passages nuageux. Mais cette nuit, il y a le passage de la Grande Tache Rouge. Alors malgré les nuages et la très forte humidité j'ai tenté le coup. Toujours mon fidèle M809 de 200mm à F10, barlow 2x, barrette à filtres, ADC et 224MC. Et quelques films de Saturne avant de rejoindre la grosse. Pas une grosse turbu mais assez remuante et déformante. De plus j'ai conservé l'expo à 10ms pour la cadence d'images mais obligé de remonter le gain. J'engrange quelques films de 300sec dans les meilleurs moments et j'arrête vers 0h20. C'est la der la meilleure à 0h18 TL. 3000 images sous AS3, wavelets Astrosurface et finitions PSP. Il est temps d'aller voir la grosse car je vois aussi arriver quelques vilains nuages. J'abandonne donc Saturne pour rendre visite à Juju. Là, je suis obligé de tirer dans les trouées car Juju joue à cache cache avec les nuages ! Des films de 120 sec, gain à 400, expo 4,5ms et toujours 100img/sec. La tache rouge est un peu longue à venir mais je vais l'attendre. D'autant plus que vers 1h40, les nuages sont passés et la qualité s'améliore bien. Je fais donc un film toutes les 10mn jusqu'à 3h30 du matin. Bon, il y a du bon et du mauvais mais sur mes 17 films, j'ai quelques bonnes Jujus. Et moi content car j'ai enfin ma GTR ! La première bonne image à 2h51 TL : 3000 images sous AS3, wavelets/DéconvRL Astrosurface et finitions PSP. Une autre à 3h01 TL même traitement : Et enfin la der à 3h30 TL : Voilà ma petite contribution les amis en attendant la prochaine éclaircie Je vous souhaite une très agréable soirée, AG PS : Les premières ne sont pas terribles mais peut être une petite animation à venir de 0h42 à 3h30 TL
  41. 47 points
    Salut, ya longtemps que j'avais rine fait...Mais avec la playerone... M82 (NGC 3034 ou galaxie du cigare) est une galaxie spirale à sursaut d’étoile, elle est située à environ 12 millions d'années-lumière dans la constellation de la Grande Ourse. Elle est environ cinq fois plus lumineuse que la Voie Lactée et possède un centre cent fois plus lumineux. On pense que l'activité des sursauts d’étoile a été déclenchée par l'interaction avec la galaxie voisine M81. Hubble a référencé plus de 200 jeunes amas d'étoiles massives près du cœur de M82. Dans le cœur de M82, le diamètre de la région est de 500 pc. Quatre amas très brillants (désignés par les lettres A, C, D et E) ont été détectés dans cette région en lumière visible. Certain sont plus visible en infrarouge, voilà pourquoi l’utilisation d’une caméra sensible à l’infrarouge est intéressante en pose courte. L'impressionnant jet de matière bipolaire de M82 semble concentré sur les amas A et C et il serait entretenu par l'énergie libérée par des supernovas qui se produiraient dans ces amas environ une fois par décennie. Les observations réalisées par l'observatoire de rayons X Chandra montrent une région d'émission variable de rayon X située à environ 600 années-lumière du centre de M82. Cette source a été désignée M82 X-1. Les astronomes ont émis l'hypothèse que ces émissions proviennent du premier trou noir connu de masse intermédiaire. Sa masse serait comprise entre 200 et 5000 masses solaires. En 2014, en étudiant M82, les scientifiques ont découvert le pulsar le plus brillant jamais connu, désigné M82 X-2. Je pensais pouvoir voir ces deux objets mais il semblerait que non… En tout cas, ma motivation première était de détecter un maximum d’amas stellaire en infrarouge et en lumière visible ! Et je suis extrêmement ravi de mes résultats grâce à cette nouvelle camera de chez Playerone , la Neptune color II. Tube Newton 300mmF4 associé avec la barlow 2x pilotée par l'eq6. Avec la technique des poses courtes soit: L(L+IR742+IR850) +R(IR685)VB . 35000x500ms IR742 14000x1s and 7200x3s L 10000x1s IR850 Traité par Siril, avec la nouvelle version . Alignement 3 etoiles empilement par Somme et Moyenne ( en mode rejet TDES) Zoom sur le noyau de la galaxie en mode drizzle et 200% (soit 400% ) versus avec Hubble: J'ai noté l'emplacement de X-1 et X-2 mais ils sont visible qu'en mode radio... Mais j'ai passé du temps pour les trouver avec l'aide du logiciel Aladin, donc je note l'emplacement du trou noir de masse intermédiaire et du pulsar brillant.. j'ajoute un gif pour le versus du coeur (je suis à 600%!): et un autre gif pour montrer la difference entre IR et IRcut:
  42. 47 points
    Bonsoir à tous, Vendredi soir, nous nous sommes retrouvé au col de Bigorno, pour notre première nuit planétaire de la saison. Couvre feu oblige, nous sommes arrivé sur site avant 23h (retour prévu après 6h samedi matin) La nuit d'observation à commencé bien plus tard (à notre arrivée le ciel était encore voilé) Les conditions n'éteint pas top au début, pour franchement s'améliorer vers 3h du matin, heure à laquelle nous avons attaqué. Beaucoup de problèmes techniques pour cette première nuit de reprise à Bigorno, c'est tout d'abord en essayant de peaufiner ma colim sur une étoile à environ 25° que je me suis aperçu que mon focuseur électrique refusait de fonctionner (le moteur ne tournait pas) j'ai donc réinstallé mon second focuseur (MOONLITE) , bon ça avait l'air mieux (le moteur tournait ) mais pas d'action sur la MAP ... après plusieurs essais, j'ai du me résoudre à me rabattre sur une MAP à la manos avec la molette de Focalisation du C14 , j'avais plus utilisé cette technique depuis mes premiers films pris avec la vesta pro et le C8 (c'était en 2000) ... mais bon pas moyen, de faire autrement. De son coté, tout semblait bien fonctionner sur le C11 de Marc, jusqu'à ce que je l'entende rouspéter sur cette satané planète qui refusait de rester dans le champ de sa caméra, j'ai essayé de lui donner un coup de main, mais cela n'a pas changé grand chose, il est parti dans une modification des paramètres de sa config (chez lui tout est contrôlé par son PC) et comme cela dépassait mon niveau de compétence, je suis retourné à mes films, et j'ai essayé au mieux de gérer mon Problème de MAP, c'étaitr vraiment dommage, car sur l'écran, ça avait l'air d'être bien meilleur que ce que j'ai l'habitude d'avoir sur ma terrasse Bastiaise, et en plus la configuration sur Jupiter prévue pour cette nuit était vraiment sympa. Vu le temps perdu à essayer de régler les problèmes, plus trop le temps de s'attarder sur Saturne, juste quelques films (de quoi faire une séquence LRGB) et je me suis intéressé à ce qui se passait sur Jupiter. J'ai essayé de prendre le maximum de films avec la 462 pour faire une animation du ballet des satellites de cette nuit là, puis comme c'était vraiment pas mal, j'ai monté la 290 pour faire 2 séries LRGB, mais comme ça semblait se dégrader sur la seconde, j'ai remonté la 462 pour filmer lla sortie des satellite. Je pense que je n'ai pas su tirer le maximum de cette soirée, ma mise au point étant certainement perfectible, par exemple je n'ai souvent pas changé de MAP entre les différents filtres avec la 290, tellement l'action sur la molette faisait vibrer le tube, ce qui rendait quasiment impossible les fins ajustements. Donc beaucoup d'images, et une super soirée, malgré les problèmes, on était près à remonter dès le lendemain, ma fatigue et boulot oblige, on a décidé sagement de remettre ça le week-end prochain ;o) Matériel : C14 Barlow x2 (Clave) ADC ASI190 et ASI462, mise au point manuelle (molette de MAP du C14, agissant sur le primaire) Traitement : AS3 astrosurface, photoshop pour les finitions les images : Toutes présentées à 100% taille d'acquisition , je vous conseille de les visualiser en taille réelles (double clique) Jupiter : Animation 26 images ASI462 La planche complète : Les LRGB : ASI290 ASI462 dérotation 26 images ASI462 bio : 1 film Les images par couche (ASI290) La L : la R : la G : et Enfin la B: Passons à Saturne : La planche : les LRGB Dérotation winjupos (3L 2R 2G 1B) la LRGB bio (1 seul film par couche) assemblage par winjupos Les images par couches : la L la R
  43. 47 points
    Bonjour à tous ! Voici quelque images lunaires obtenues inextremis parce qu'il s'agit de la plus mauvaise période pour la capturer. Cela ne me laisse juste un petit créneau vers la fin du premier quartier, le reste du temps elle est trop haute et trop à l'Ouest. Donc j'ai une bonne partie des images où le tube a été obturé par le plafond de la loggia... Et cerise sur le gâteau c'est à ce moment là que le seeing est devenu très bon. J''espère que les amis du club des C14 de Paris ont pu utiliser leur tube, il y avait de très belles images à faire ! C14Xlt, barlow barcon, Zwo IMX174MM, filtre sloan R, j'ai essayé le filtre vert mais la nuit n'était pas assez bonne pour que ça passe ! Ma préférée de cette nuit là, région très esthétique, avec au-dessus en forme de "s" Rima Marius et les collines du cratère juste à sa gauche. Dessous Marius, Rima Suess (mosaïque) : Un grand classique la Vallée de Schröter : Un autre grand classique mais en pleine lumière, le grand Clavius : Le Golfe des Iris et en bas à gauche le mont Rümker ! Enfin, là c'est moins bon puisque le tube empiétait sur le plafond mais j'ai adoré le cratère du bas dans l'ombre en forme de plate forme "Wargentin" juste au dessus "Schickard" le plus gros (visuellement grosse chute du piqué)et le très connu Schiller à droite : Voilà pour cette nuit quand même bien fructueuse surtout avec le temps très limité pour imager, prochaine fois ça sera... Bon ciel à tous ! Will
  44. 47 points
    Bonjour, Voici la nébuleuse planétaire NGC2371 que j’ai essayé d’imager ce week-end en poses courtes en raison de mon ciel de ville. Vendredi 8 et samedi 9 le ciel était découvert mais peu transparent, brouillard diffus et fumées de cheminées, ambiance très orangée. Néanmoins j’ai sauté sur le matériel tellement ça faisait longtemps que je n’avais pas vu d’étoiles ! J’ai ciblé NGC 2371 dans les Gémeaux parce que je suis limitée par les maisons alentours et la végétation. La magnitude surfacique de cette petite np est de 13. J’ai écrémé beaucoup sur les deux soirées, mais malgré un total de pose de quasi 5h, on ne voit pas totalement les papillotes. Je suis quand même contente. J’ai traité comme je pouvais, il y avait des hachures moches en diagonale (je crois que je n’ai vraiment pas pigé le dithering et pourtant je m’applique à bouger la cible à chaque fois ) et un gros gradient en haut à droite (c’est l’amp glow, je l’ai à chaque fois). En résumé : Vendredi 8/samedi9 Asi 290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 4615 poses de 4s, gain 404 Acquisition sharpcap, traitement siril, finition photoshop Une brute : L’image (recadrée) : Merci pour vos avis
  45. 47 points
    Bonsoir à toustes, En fait, j'ai pas pu faire d'image à cause de la météo C'est juste l'image que je vous propose qui est du 22 décembre La messe étant dite en ce qui me concerne pour ce magnifique rendez-vous céleste, j'en ai fait une petite récap sur les 4 derniers jours. Trois en fait car il me manque le 19 et malheureusement le 21 ! Je n'ai pas mis non plus les images du 15 et du 16 qui étaient trop rouges du fait de mon APN défiltré. Je suis quand même assez content d'avoir eu tous ces clichés de cette conjonction, car me concernant, j'ai quelques craintes pour 2080 Voilà donc mon image du jour : Et j'en ai même fait une petite animation : Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  46. 47 points
    Bonsoir martiennes et martiens, Non non, it is not un come back planétaire for me Juste hier soir, un ciel pas terrible mais une Mars bien brillante. Donc l'occasion pour moi d'aller tester mes installations logicielles sur mon new ordi . . . 64 bits Toujours avec mon p'tit 200mm à F10, barlow 2x, ADC et ASI 224 MC. J'ai du retrouver mes marques avec les dernières versions de logiciels mais ça c'est assez bien passé Alors j'ai mitraillé un peu la rouge. Résultat, ma poubelle déborde, mais . . . il y en a une quand même qui sort du lot ( et Garonne ) Alors plutôt que de la mettre avec ses copines, je me suis dit pourquoi pas sur Astrouf Voilà donc la rescapée, 6000 images sous Autostakkert, wavelets Astrosurface, niveaux et balance PSP. Sur ce, je vous souhaite une excellente soirée, AG EDIT : ben comme je fouine un peu partout, j'ai vu que Phil.J traitait ses Mars avec beaucoup d'AP alors que je me contentais de 10 à 15. Ben forcément, j'ai essayé et le résultat est bien meilleur Voici donc une new version avec un traitement quasi identique mais avec 76 AP au lieu de 13 dans Autostakkert. Bon, je vais pas me retaper toutes mes Mars, mais ça me servira de leçon pour les prochaines Bonne journée à vous, AG
  47. 47 points
    Bonjour à tous voici une Mars qui date d'il y a quelques jours déjà. Elle a été prise au Pic du Midi par @Thierry Legault et François Colas. J'ai eu la chance de pouvoir traiter les données fautes de pouvoir monter. Voici le résultat. Il y a aussi une version plus soft, selon les goûts. On n'est pas à 100% de ce que peu le télescope, mais la météo n'a pas été de la partie, idéalement il aurait fallu monter en septembre, mais on à tous des contraintes, moi le 1er A bientôt et bon ciel. JLuc
  48. 46 points
    Hello 2021 restera une année vraiment difficile en planétaire, mais hier soir, il y a enfin eu des conditions un peu mieux. Quand je dis un peu mieux, c'est surtout le fait d'avoir le vent à l'ouest à tous les étages ce qui n'est plus arrivé depuis début juin les jours de ciel clair (c'est invraisemblable). En terme de stabilité, ça tendais à devenir bien, mais toujours pas la nuit du siècle; Typiquement le genre de nuit où c'est vraiment AS3 qui fait le boulot pour compenser les mouvement du ciel. Voilà pour Saturne : Et Jupiter Le tube n'est pas au taquet, mes les images font plaisir. Là où on perd beaucoup à mon avis c'est dans l'atmosphère de Saturne un soir comme ça. @+ JLuc
  49. 46 points
    Bonsoir amis planéteux, Ben . . .chus vraiment désolé, mais j'ai replongé J'ai fait une rechute hier soir ! En fait, je n'arrive pas à faire de belles PSF comme j'en vois sur le forum. Alors je suis retourné tripatouiller ma collimation, mais sur Deneb cette fois. C'est pas évident ce scope avec ses vis cruciformes enfermées dans un support creux. En plus, au zénith, je suis un peu petit malgré mes 1m85. Il me faudrait un tinescabo. Alors j'ai tripatouillé un peu mais je ne suis pas arrivé à ce que je voulais donc pas satisfait ! Et vous savez quoi ? Ben je suis retourné voir Juju ! Je crains de devenir accroc ! C'est donc au M809 ( 200mm à F10 ), embout de barlow Meade 2x, ADC et ASI 224MC. Avec des films de 120sec, gain à 290 et exposition à 15ms avec des fichiers de 8000 images. Juste 4 films, avec Europe qui arrive sur le globe et Ganymède un peu plus loin. Et je me suis rendu compte après coup que la tache rouge arrivait pile à ce moment là. Alors, faute de PSF, je vais vous montrer mes 4 images La première à 0h08 TL, toujours 1000 images sous AS3, Astrosurface, balance R6 et finitions PSP. La deuxième à 0h11, même traitement : La suivante à 0h16 : Et la der à 0h20 : Et pour les amateurs, une courte animation totalement bio Voilà les amis, j'espère que ces images avec un scope mal collimaté vous plairont quand même Bonne soirée à vous les amis, et bon ciel à ceux qui sortent, AG
  50. 46 points
    Site: Fortin Nogueira au nord de Piedra del Aguila en Patagonie en Argentine. Concernant les vues rapprochées Matériel Trépied Manfrotto MK055XPRO3-3W + Rotule 3D MHXPRO-3W Canon EOS 5D Mk III Canon EF 100-400m f/4.5-5.6 à 400mm f/5.6 + Canon Extender Mk III, soit 800mm f/11 Filtre solaire Baader Piloté par un programme via DigiControl pendant toutes la durée de l'éclipse Prises de vue Mode RAW + Conversion JPG avec Canon Digital Photo Professionnel Grains de Baily. T=1/250s, f/11, 100ISO Couronne interne. T=1/30s, f/11, 100ISO Concernant le chapelet Matériel Trépied CAME-TV Q66C Carbon Fiber with Ball Head Canon EOS 5D Canon EF 15mm fish-eye f/2.8 à f/5.6 Filtre solaire Baader Prises de vue Mode RAW + Conversion JPG avec Canon Digital Photo Professionnel Phase partielle. T=1/1000s Phase totalité. T=1/4s (Réglé en mode Av, Expo -2) Le tout combiné dans Paint Shop Pro avec une image toutes les 10mns pour les phases d'éclipse partielle, et la totalité au milieu de la totalité vers 13h09mn02s.