Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 09/26/21 in Posts

  1. 98 points
    Salut les amis, comme on vous le laisse supposer à travers nos fils depuis quelques semaines, la Team Omicron ( @Superfulgur, @DVernet et ma pomme) est arrivée au bout d'un travail hors du commun que nous sommes très fiers de vous présenter. Cette image est le fruit de centaines d'heures de travail, entre les prises de vues acharnées de David et Serge étalées sur 4 mois et les traitements progressifs effectués régulièrement pour orienter les prises de vue et décider de ce qu'on faisait. Avant de vous la livrer, cette image a une petite histoire. On en a parlé la première fois avec David et Serge lors de la missions au C2PU de novembre 2021. J'avais très envie d'attaquer cet objet pour sa boucle et sa queue de marée et initialement David n'était pas très chaud car il pensait que cette boucle était inaccessible depuis Calern. Puis nous avons sorti de l'IFN autour de NGC 7662 lors de cette mission. Et un essai en décembre, bas sur l'horizon, a montré que c'était accessible, mais qu'il faudrait poser longtemps. A partir de là, je n'ai plus pu les arrêter. Ils se sont mis à mitrailler frénétiquement, chacun son tour. Avec parfois un seeing de l'ordre de la seconde, voire moins. Un peu plus tard, excité par l'idée de cette image en cours, Serge en a parlé avec l'un de ses amis professionnels qui s'occupe d'habitude avec un engin de la classe 4m. Ce dernier apprécie nos travaux et a été surpris par la qualité des images déjà engrangées. Il nous a aiguillé pour optimiser nos prises, nos prétraitements, et améliorer le fond de ciel et la profondeur du champ. Les données obtenues l'intéressent mais je n'en dirai pas plus sur ce point. Le sujet ici est de vous présenter une carte postale céleste incroyable de profondeur. Donc voilà, nous avons le grand plaisir et l'honneur de partager avec vous NGC 5907, comme vous ne l'avez jamais vue. Juste un an après notre M 101 de l'été 2021. NGC 5907, aussi appelé la galaxie de la Lame de couteau, est une galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation du Dragon à environ 30 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. Cette image est composée de : 52h de Luminance retenues sur 63h (3124 minutes exactement). Sans filtre, avec la QHY 600 au foyer du T 1000 Omicron à F/3.3. 3x1 h de RVB et 1h de proche infrarouge pour "colorer" les pétouilles les plus lointaines. 30 darks et 181 "nightflats" de 60 s à la place des flats normaux, qui ont permis d'optimiser la correction du fond de ciel de manière drastique. On ne passe pas ce que j'appelle maintenant "le mur de la magnitude 26" avec des méthodes standards 150 h à la louche de prétraitement/traitement. Au moins 5 versions intermédiaires finalisées ont été produites et une cinquantaine de comparatifs et autres joyeusetés. Elle est estimée à la magnitude 26,7 pour les objets ponctuels en limite de détection et proche de 30 mag / arcsec2 pour les objets à faible brillance surfacique (boucle et queue de marée). Au résultat, non seulement on a choppé la boucle et la queue de marée, mais il y a des nuances de structures, très bien visibles. De plus, celle qui est souvent présentée comme un fuseau, montre ici une magnifique structure spirale penchée, dont l'enroulement est évident. Je n'avais jamais vu cet effet avant. Assez causer, je pourrais écrire un bouquin, Serge et David complèteront, et on est là pour envoyer du lourd : LA FULL A 8000 PIXELS: CE QUE LES FLEMMARDS DU CLIC VONT RATER S'ILS NE VONT PAS SUR LA FULL : Oui, des galaxies partout. Une estimation effectuée par Serge sur les conseils de son ami indique que ce champ montre de l'ordre de 60 000 galaxies. C'est vertigineux. Enfin, voici une version réduite et inversée mettant en avant la boucle et la queue de marée. On voit les différences de contraste et la structure de ces extensions de manière remarquable. Voilà, si vous êtes perdus dans cette image c'est bien fait... C'est ce qu'on voulait. Je ne peux exprimer assez de gratitude à l'équipe du C2PU, JP Rivet, David mais aussi à Serge et son ami pour m'avoir fait confiance et mis entre les mains ce qu'il fallait pour faire ça. Pour avoir partager à chaque étape pour construire ce qui était au début une vue de l'esprit et qui a pris forme. Une aventure sublime. Qui se termine sur cette image de référence, sans doute la plus profonde en CP jamais obtenue depuis le sol français. Sans doute également le plus bel hommage jamais rendu à cette galaxie. Oui, j'ai oublié d'être modeste ici LIEN ASTROBIN : Bel été à tous. JF
  2. 89 points
    Hello mazette quelle période de beau temps. Plus de 1 To de Jupiter en quelques jours du 7 au 14 octobre. Que des nuits bonnes du 7 au 14 et celle du 9 et du 14 étaient particulièrement bonnes. Les autres nuits, c'est le fait d'avoir tout enregistré sur 3 h qui m'a sauvé. Il y a parfois de bons passages courts. Je vous mets déjà un peu en vrac les images du 7 au 13. Le 9 j'ai vraiment observé essentiellement en mode auto, du coup j'ai pu faire une belle animation bio, spécialement dédicacée à @ValereL J'ai volontairement laissé les couleur, on voit que c'est orange quand elle est plus bas. C'était déjà une nuit assez dingo, mais rien à côté du 14. Là jai fait du mono, du filtre bleu et tout le toutim. J'ai tout traité à 130% tellement c'était fin sur certaines brutes. imx462 seul : imx290 : imx462 seul : Et une mini animation pour rire. Ca vous montre en passant le niveau des brutes Je vous mets aussi des prises en live, ça plait bien à chaque fois. Ca c'est du g' (bleu) Du L en couleur avec un peu de gamma pour limiter la destruction par youtube Et en L en mono là encore avec un peu de gamma Et puis on va finir avec le plus intéressant. La carte globale obtenue du 10 au 14. Le truc que je ne suis parvenu à faire que 3 fois sur Jupiter. La vidéo qui met tout ça en mouvement, merci en passant à Benoit Reeves pour la musique. Et voilà, c'est tout pour cette fois. Un gros post évite de multiplier les petits @+ JLuc
  3. 82 points
    Bonsoir à tous ! Le Team Omicron C2PU a le plaisir, l'honneur et la fierté de vous présenter... M 100, la galaxie spirale géante de l'amas Virgo. C'est probablement l'une des meilleures images qu'on ait faite avec le télescope, et @jeffbax a magnifié les données, difficiles, que nous lui avons transmis... Donc : télescope de 1 m Omicron C2PU à F/3.3, caméra QHY600 à -5°C. On voulait essayer de se démarquer de ce qui a souvent été fait sur cette galaxie, alors avec David Vernet, on s'est relayé pendant pas mal de nuits, entre janvier et avril... David a enregistré des images avec un seeing hallucinant, sous la seconde d'arc par moments... 10 heures de luminance, 3 x 45 min de RVB, traitement Siril et Photoshop, par le magicien, donc. M 100 est une spirale géante, estimée, d'après les dernières données, à 66 millions d'années-lumière. Il semble bien que l'on ait détecté quelques étoiles individuelles de la galaxie, mais ça reste à confirmer : dans l'absolu, c'est possible, si la mag limite de l'image est supérieure à 25, ça ferait des étoiles de magnitude absolue - 5 à -7, c'est donc possible. Reste à pas les confondre avec des groupes d'étoiles serrées. Enjoy ! S
  4. 80 points
    Bonsoir les noctambules, La Lune tardant à partir, les fêtes arrivant, et la météo à venir peu engageante dans le sud-ouest, j'en ai profité pour faire mon bilan 2021 Un bilan en demi teinte, mi ciel profond, mi planétaire, la météo de ce dernier trimestre ne m'ayant pas trop motivé C'est donc un petit bilan, pas très copieux en quantité, que je vous présente là Mais j'ai fait au mieux et je vous laisse deviner les objets du ciel profond Pour les planètes, c'est plus facile Je vous souhaite à tous mes meilleurs voeux pour ces fêtes de fin d'année. Que le vieux barbu vous gâte si vous avez été bien sages Excellente soirée à vous, AG
  5. 70 points
    Chers amis, Je suis allé en Islande du 27 octobre au 7 novembre dernier pour profiter des aurores boréales et des paysages, mais aussi pour réaliser un reportage à paraitre dans notre magazine d'astronomie préféré (prochain numéro, parution fin décembre !) Il s'agissait de faire le point sur les conditions d'accès liées au COVID-19 et sur la pression touristique (chinoise) qui a fait fuir pas mal de passionnés ces dernières années. J'ai réalisé grosso modo une boucle depuis le sud-ouest de l'île et le volcan Fagradalsfjall (qui a défrayé la chronique depuis mars), jusqu'au nord et la région de Mývatn. Avant de voir quelques images d'aurores, un petit tour d'horizon des zones visitées... Le volcan Fagradalsfjall et sa mer de lave (séchée) justement. Un spot extraordinaire pour tenter quelques aurores et/ou le ciel étoilé en nocturne ! Le phare de Reykjanes depuis Gunnuhver Hot Springs ! Direction les fjords du nord-ouest... et cette improbable plage de sable fin vers Rauðisandur ! Non loin de là, au détour d'un fjord, cette étonnante épave d'un navire norvégien échoué en 1981 (et qui pourrait servir de premier plan exceptionnel pour une future aurore ! ). Toujours sur zone, et toujours au détour d'un fjord, un ami attend tranquillement sur son rocher ! Direction cette fois le nord pour se rapprocher de la zone Akureyri... La météo était nettement moins clémente. Vers Akureyri, les montagnes sont vraiment esthétiques. Enfin, on se rapproche de Mývatn... là ça déménage vraiment côté paysages, avec notamment les chutes de Goðafoss ! La région de Mývatn depuis la montée vers le sommet du volcan Hverfjall. Et la vue en direction de l'est, tout près du sommet du volcan ! On termine ce tour d'horizon avec le site hydrothermal de Hverir au petit matin... Bref, tout ça n'a pas grand-chose à voir avec l'astronomie... on y vient... J'ai profité de 6 nuits bien dégagées sur place. Dont une première nuit sur la zone du volcan Fagradalsfjall. La mer de lave séchée au premier plan est éclairée par le dernier quartier de Lune. Une pose de 5 minutes a été nécessaire pour la mettre en valeur. Sur Borgarnes, dans l'ouest, un lever de Lune spectaculaire au travers des nuages avec quelques aurores boréales en bonus ! J'étais installé tout près de la baie pour profiter du reflet dans l'eau. Sur Borgarnes toujours mais le lendemain, le 30 octobre, le ciel se déchaîne quelque peu au-dessus de ma tête ! Je suis tout près d'un vieux ponton esthétique. On en arrive au clou du spectacle, qui a eu lieu le 3 novembre au soir depuis la région de Mývatn : 15 minutes de déferlement auroral malgré quelques nuages persistants ! Voilà, j'espère que le voyage vous a plu !
  6. 69 points
    Hello on a vu pas mal de belles choses ces dernières semaines entre @Billyjoe, @JP-Prost, @Simon Fabre et j'en oublie. Mais Jupiter est de plus en plus grosse, donc il y a toujours moyen de faire mieux. Et voilà Je precise que pour les 2 luminances c'est seulement 80s de L plus 80s de g' plus 80s de r'. C'était bon mais pas constant. Par contre c'est tellement bon qu'il n'y a pas besoin de plus, le rapport s/b explose, il n'y a aucune réduction du bruit malgré un traitement avancé. En passant je crois que je n'ai jamais eu mieux au balcon, la hauteur paye enfin. Un film du filtre g' (donc bleu) J'ai pu aussi faire Saturne De la Lune. Les images sont flatteuses, mais on est proche de l'apogée. @Thierry Legault et @wilexpel ont déjà fait mieux. Et puis pour finir une Mars sans prétention, j'avais un problème de réglage que je n'ai pas compris vu l'heure (surtout hâte de me coucher). EDIT. J'ajoute une burte g', elle est à l'échelle. Et puis une comparaison de résolution image finale, brute462 et g'. On voit bien que l'on est proche des limites de l'instrument.
  7. 69 points
    bonjour à toutes et à tous ! quand je me suis levé ce matin , en ouvrant la fenêtre j'ai entendu le fort vent qui soufflait dans les arbres , ce vent de nord pas bon pour la turbu , mais on est réveillé , on y va voir cette belle double éclipse , un petit coup d'oeil sur saturne , effectivement , la division de Cassini qui n'est pas évidente , tant pis on va voir la grosse et ses éclipses ! quelques moment plus calmes et quelques moments vraiment moins bons ! CFF 300 f/d 20 Asi 462c 83sers de 90s AS3 + astrosurface batch Wiener et wavelets : merci @Lucien de 00h44tu à 3h29tu : cliquez pour la taille d'acquisition ! bon ciel ! polo
  8. 68 points
    Hello Donc je disais, mon balcon s'est incliné , ... très respectueusement vers Saturne le 23 pour mieux la voir et ça a payé Ce qui m'étonne c'est que les détails sur le globe sont difficile à sortir sur Saturne et parfois je n'ai même pas ça en faisant 4 ou 5 vidéos dérotées. Là en une ça passe. J'ai joué du filtre g' quand ça devenait bon et ça par contre ça ne paye pas. J'aurais dû continuer en L mono pour avoir plus de signal. Saturne est basse et on le paye. Ce qui était étonnant le 23, c'est que la nuit était presque aussi bonne que le 19 (genre du 7/10 sur l'échelle de Pickering en visant une étoile à 40° pour donner un ordre d'idée), mais les étoiles scintillaient vachement. Et on comprend pourquoi avec la vidéo. Au niveau du jet stream, pas de problème par contre il y a de la déformation liée à de la turbu dans les couches basses. Mais elle n'est pas trop rapide et c'est vraiment ce que AS3 sait vraiment bien corriger. Bref le résultat en image. Et donc en vidéo ça donnait ça : La même nuit c'était très bon sur Jupiter. Mais mes couche g' sont à la peine quand même. L gagne là encore. Donc ce n'était pas non plus la nuit du siècle, le 300 en a sous le pied. Les conditions étaient pas mal aussi la veille avec des images encore une fois faites quand je dormais pour Jupiter. Je n'ai pas fait ça le 23 hein, là c'était tellement bon que je suis resté en profiter et pour gérer en monochrome l'automatisation n'est pas possible (ADC). Parallèlement à tout ça, regardez bien ce que fait @Jean-Paul OGER, on rigole sur l'effet balcon et il n'y a pas de doute qu'il joue à moins de 20°. Mais le 25 il a observé et eu de bien meilleures conditions que moi. Pourtant à vol d'oiseau il n'est pas si loin de Paris et il n'a pas de balcon. Et généralement quand c'est bon chez moi ça l'est aussi chez lui, sauf sur les passages de nuages. De plus en plus j'ai l'impression que ce qui prime c'est la qualité du tube optique et des réglages. Le 25 j'ai quand même fait du Saturne avec des conditions passables en début de nuit, mais je suis resté en couleur tellement c'était moyen. Sur Jupiter ensuite j'ai fait un run pour Detect au automatique, mais j'ai carrément mis le RG610 filtre pourtant que je n'utilise plus du tout sauf pour Uranus que je ne vise presque jamais dans la pratique par manque d'occasions et certains soucis techniques maintenant réglé (elle était un peu trop haut pour le 300 quand il était sur la CI700). Une vue façon 2001 Je rajouterais en bas de fil ma misérable Saturne du 25 quand ce sera traité.
  9. 68 points
    Bonjour à tous, Très peu présent sur la liste pour cause de problèmes familiaux (santé) j’ai eu une opportunité de faire quelques images au milieu d’une période très tourmenté, le soir du 13 juillet alors que j’étais seul à la maison à me morfondre, un appel de Sauveur, m’a convaincu de sortir le matos afin de me changer un peu les idées. J’ai donc installé le matériel dès le soir, mais trop fatigué j’ai attendu le matin pour refaire la colim de mon tube. Après mes déboires dans cet exercice lors de ma tentative du 19/06 j’ai décidé de revenir à mon montage précédent (qui me donne un tirage bien supérieur à celui conseillé sur le C14), et bien m’en a pris, car dès le premiers essais (avec réglage de l’ADC sur une étoile présente dans le champs du chercheur proche de Saturne) j’ai retrouvé une figure plus proche de ce que je devais normalement avoir dans mon C14. Bien sur cela m’a pris un certain temps au détriment des captures sur Saturne … mais c’était nécessaire car les réglages étaient totalement à l’ouest (sur étoile focalisée). J’ai réglé sur tous les filtres IR et R et contrôlé sur G et B, mais je n’ai pas recherché la perfection par manque de temps. Puis j’ai enchainé les captures sur Saturne et ensuite sur Jupiter jusqu’au levé du jour. Le traitement de ces images à failli ne pas voir le jour, car au niveau personnel la situation c’est fortement dégradé le lendemain, jusqu’à redouter le pire. Les jours qui ont suivis on été très durs, mais depuis lundi la situation s’est améliorée, heureusement aujourd’hui je peux vous proposer ces images, après le test de visualisation et d’approbation obligatoire chez moi (toutes les images que j’ai envoyé sur la liste on toujours été visualisée en premier par mon épouse). Sinon pour le matériel c’est toujours mon bon vieux C14 bio (aucune modif si ce n’est l’adaptation d’un PO motorisé) avec une barlow 2X clavé (raccourcie) un ACD PO, et une caméra (ASI290 et ASI462) Pour le traitement c’est AS3 et astrosurface, puis les finitions sous photoshop. J’aurai aimé mettre un petit film pour montrer les conditions ce matin là, mais je sais pas faire. J’aurai aussi aimé terminé les traitements sur JUPITER pour proposer une animation complète sur les différentes couleurs (L R G et B) mais je ‘ai eu que le temps de terminer le traitement des couches L. J’espère cette fois ci avoir le temps de vous répondre, mais je ne suis toujours pas à la maison, normalement le retour est prévu ce week-end (en fait on ne sais pas si ce sera avant ou après le week-end) Bon passons aux images Tout d’abord Saturne, ou je n’ai pas eu le temps de faire assez de films (les conditions se sont dégradées après les premiers) donc travail à l’ancienne avec un seul film par couche pour la RGB et la LRGB, et 3 films pour l’image issue de la 462 (juste après le réglage de l’ADC) La RGB La LRGB Une version LRGB plus poussée niveau traitement La planche compète Et une image brute issue d’un film luminance. L'image à la 462 Deux images de la colim (verte et bleue) en intermède avant de passer à Jupiter. Sur Jupiter deux types de traitement : Un issue de la dérotation de 10 images pour chaque couleur Et un traitement plus classique avec une RGB et une LRGB issue d’un film sur chaque couleur. Les RGB LRGB et planche issues de la dérotation d’images sous winjupos Les RGB LRGB et planche issue du traitement d’un seul film pas couleur. LRGB contrairement à la légende de l'image Et pour finir : la rotation luminance. J’ai du diminuer le nombre d’images car sinon j’étais au dela de la taille limite des fichiers à envoyer. Encore milles excuses pour ma non participation active à la liste ces derniers mois, j’espère pouvoir rapidement venir plus souvent et activement sur la liste.
  10. 67 points
    Bonjour à tous, Je partage avec vous mes premières images planétaires de la saison. Je ne suis pas lève tôt comme vous (bon, avec « l’âge » ni un couche-tard en fait… ^^). C’est dans la nuit du 11 au 12 septembre : c’était bon sur Saturne, j’y suis resté un moment vu que ce sera sans doute ma seule image de l’année. Plus tard sur Jupiter c’était bon les toutes premières minutes puis presque aussitôt ça s’est bigrement corsé sans crier gare. Avec une petite accalmie bien plus tard pour la tache rouge. C’est au C14 avec la 290MM, dans l’ordre des images : - Jupiter : RGB « bio » , un seul film de 2min par couche, pas de combinaison / dérotation de plusieurs images (je trouve que ça gomme les détails de l’atmosphère près des limbes est et ouest, parfois très loin sur le disque). - Saturne : LRGB avec cette fois combinaison de 4 films de 5 minutes pour faire ressortir le spot blanc au nord est. La collimation avait été faite à hauteur de Jupiter et n’a pas été modifiée, preuve d’une bonne stabilité du miroir secondaire (Simon si tu me lis ^^). MAJ : version un peu plus contrastée. - Les couches RGB de Jupiter de 23H07 : la bleue pâtit encore trop de la turbulence pour passer devant la verte, mais on n'en est pas démesurément loin... Je suis sûr que ça viendra lors d’une excellent nuit ! Amicalement Emmanuel
  11. 67 points
    Bonjour les planéteux, Hé oui . . . 19 ans dans l'opposition et jamais un seul poste au gouvernement Néanmoins, je suis heureux de vous présenter ce petit tableau de 19 années d'oppositions saturnienne. De mes débuts à la ToUcam Pro jusqu'à la dernière à la 224MC en passant par toute la série des Imaging Source Clic droit et Ouvrir l'image dans un nouvel onglet Je vous souhaite une excellente journée, AG
  12. 66 points
    Bonsoir à tous ! Je la sentais bien cette nuit du 1er septembre, quelque chose me disait qu'il y aurait de belles apparitions, j'ai donc décidé de ne pas dormir , heureusement je ne bossais pas le lendemain ! Ça a mal commencé, et comme toujours ma première cible toujours impossible depuis déjà quelques années... Saturne, elle dansait dans tous les sens, déformée, floutée, agrandie, rétractée, bref la misère. J'ai donc décidé de ne pas perdre mon temps à cette trop faible élévation ! Direction Jupiter... Moyen mais avec des petites apparitions sympathiques qui se sont transformées en très belles vues mais assez furtives, mais de quoi former des images de qualité. Toujours les renseignements techniques indispensables : nuit du 31/08 au 01/09 au Skyvision 350 MT à F/D 20, caméra Zwo IMX 462C pour la couleur et 290 MM pour le monochrome. ADC PA, Orion X-Y. Pour les filtres particuliers juste l'Astronomik B qui a eu bien du mal à passer, j'ai eu les yeux plus gros que le ventre ! SER de 120 sec pour l'ensemble des films. Les images n'étaient pas figées mais c'était une bonne nuit pour rester éveillé et mitrailler à volonté. Commençons par la couleur ! A 0115_4 TU : A 0016_0 TU : A 0119_4 TU (pas très longtemps après la première) A 0204_4 TU, c'était mois bien là : Une petite luminance à 0106_1 TU : Une bleu Astronomik pour essayer mais là j'ai été un peu gourmand, effectivement ce n'était pas la soirée pour une belle bleue : Un intrus dans la soirée, une petite Mars, là ça remuait fortement, les vitesses d'acquisitions ont limité la casse (oui j'ai traité costaud, c'est volontaire) : Les animations, c'est vraiment très rare que j'en fasse alors soyez indulgents : et une autre en couleur : Et enfin un doublon volontaire, la première dans les 2 sens et c'est fini ! J'espère que ces images vous auront plu ! Bon ciel à tous... Oui c'est mal parti William J'ajoute un truc pas bio : un globe sous Winjupos, merci pour votre aide JP Oger et JLD pour les tutos !
  13. 66 points
    Hello ce matin le seeing a été assez fou, une de ces nuits comme on a 2, 3 fois par ans maxi. Mais peut être plus en fait car sur Saturne c'était bon mais pas parfait, sur Jupiter on gagne vraiment ce qui manque par la hauteur. Voilà Saturne déjà Quand c'est comme ça mon jeu favori c'est d'aller gratter dans le bleu. Si vous êtes fana de caméra couleur et que vous ne voyez pas l'intéret, je vous montre. Cette nuit là le filtre r'. Et maintenant G' Là où c'est fou c'est que j'ai aussi un filtre maison 380-505nm et il va un peu plus loin, ... C'est rarement le cas surtout depuis que je suis passé de 250 à 300. Il était presque au chômage à vrai dire. Et quand c'est comme ça, L est vraiment largué par rapport aux filtre bleus, alors que par conditions plus moyennes j'ai souvent L et g' comparables en résolution. Et avec tout ça, on fait ça : Un peu plus tard j'ai fait du méthane (enfin c'est possible). Et puis j'ai laissé tourné en couleur un peu. Et pour les conditions de stabilité c'est insane comme diraient nos amis en face de Saint Malo. Avec tout ça pas beaucoup de temps pour traiter. Je vais suivre ce fil comme je peux.
  14. 65 points
    Salut, Ma version 2022! ...pas facile avec le temps ! Je suis vraiment content d'avoir acheté ce correcteur de coma, le 0,95x de chez TS! Cela m'a facilté la tache pour faire un mega (pour moi) panorama. Materiels utilisés: TN 300F4 Orion Optics Qhy290MM pour les parties centrales en IR610 et Halpha Neptune color 2 de chez Playerone pour les plans larges et la couleur centrale Barlow televue 2x EQ6 bio details de l'acquisition () -30000x150ms et ir610+ 20000x250ms en ir610 avec une barlow 2x pour le coeur et la qhy290MM. -250msx28000 (environ) +500msx10000 avec filtre ir ,pour 6 cadre pour la creation du panoramique avec la player one neptune color 2 et le correcteur de coma -500ms et 350ms x25000 en halpha avec la qhy290mm -10000 (150000)x75ms pour les etoiles brillantes. Logiciels utilisés: Pipp,Siril,Astrosurface,Gimp et Photoshop et Autopano. Complexe à assembler ,mais le resultat me plait assez bien! la prochaine étape est d'obtenir la même résolution sur le pont et M43 l'image finale: un crop sur le centre: quelques details interessants: une couche amelioré en halpha: Stephane
  15. 64 points
    Bonsoir à tous, J'étais sacrément impatient de refaire un peu d'astrophoto, surtout avec tout ce que j'ai pu voir sur le forum, ça motive. Cette nuit du 24/07 je n'y croyais pas trop. levé à 2h30 j'ai commencé par ma collimation, quelle galère, comme d'habitude ça bougeait dans tous les sens, au bout d'une heure j'ai réussi a avoir une répartition correcte mais loin d'être parfait, un peu de tréfoil certainement dû à la turbu. Première cible Saturne, bon décidément vous ne serez pas prêt de voir cette planète sur mon post, anneau qui part dans tous les sens, impossible de faire une MAP avec certitude, bref un truc dégueux, j'ai réalisé une vidéo qui est partie direct à la poubelle J'ai remarqué qu'en général depuis mon site tout ce qui est en-dessous de 30° n'est pas exploitable, donc direction Jupiter, là c'était beaucoup mieux... Mais toujours la grosse galère pour la collimation : 2022-07-24-0226_1-WP-L-Jup_pipp.avi Cependant le seeing s'est brutalement amélioré pour quelques minutes, alors j'ai enchaîné 3 SER... Infos technique : Cassegrain Skyvision 350MT à F/D 20, caméra Zwo IMX 462C, filtre IRCUT, ADC PA MK3, FPS, dérotation de 2 images issues de 2 films de 120 sec. 1800 images X 2. FPS 135, gain 289, ms5.661. Traitement AS!3, Astrosurface, Winjupos et Ps. Voilà, tout ce que j'ai à vous proposer pour l'instant. Bon ciel à tous ! Will Jupiter, je l'aime bien dans ce sens !
  16. 63 points
    Bonjour à toutes et tous, Le C14 reprend du service sur son spot auvergnat estival. Dans les pas d'Elie @Elie Rousset 2, j'ai également remis en service la roue à filtres et la caméra mono. Et surtout, il faisait beau en Auvergne hier le 16 matin, et des orages étant prévus le soir, je me suis dit que les images allaient pouvoir être stables, comme souvent en flux de sud ouest. Bingo, les conditions étaient bonnes (meilleures en tout cas que ces dernières semaines dans les Yvelines chez moi), j'ai pu faire des PSF propres pour collimater et aussi traiter, qui plus est dans le bleu! La couche bleue sur Jupiter est naturellement en retrait, comme attendu sur un C14, mais honorable tout de même. Pas de vent mais beaucoup d'humidité, il a fallu jouer du sèche cheveux. L'image présentée est issue de 4 films, LRVB, étalés sur 8 minutes. Au départ, j'avais prévu des séquences BVR L RVB , j'en ai fait 3, et ai bien sûr gardé la meilleure. Sur celle-ci, la première séquence de chrominance étant moins bonne, je n'ai gardé que la L et la RVB qui suivait. On y voit le spot blanc signalé récemment par @Olivier Meeckers. Je présente aussi la planche avec les 4 canaux séparés. Ainsi que les PSF associées à chaque filtre, prises avec les mêmes temps de pose que Jupiter (attention elles sont légèrement traitées pour la présentation). Traitement et finition depuis mon PC portable, je ne sais pas si tout sera au poil, n'hésitez pas à me dire si une petite retouche est nécessaire, merci. Portez-vous bien, et à bientôt après la période d'orages, le C14 attend bravement sous sa housse le retour du beau temps (il a grêlé cet après-midi) ! Simon
  17. 63 points
    ...et peut-être bien le transit le plus détaillé tout court à ce jour d'ailleurs ! Mi-janvier, je pose la 200 et la Titan dans la voiture, direction le sud pour 4 nuits de transits en profitant d'une Lune (quasi) pleine et très haute dans le ciel. Finalement c'est la 4ème nuit que le résultat a été le meilleur, malgré une agitation assez marquée à l'oculaire, au sud de Bourges entre les nappes de brouillard. Distance à l'ISS très courte, 450 km seulement, mais un temps de transit très court aussi : 0,55s En vidéo : transit_iss_moon_20220118.mp4 transit_iss_moon_20220118.mp4
  18. 61 points
    Salut! Je vous présente un travail collaboratif sur la fabuleuse nébuleuse planétaire M27 dont l'initiateur Mathieu Guinot à lié sur plusieurs points: -l'idée d'utiliser les poses courtes avec des poses longues. -son réseau qui a permis d'avoir un autre setup pour aider à la cohérence du projet -Et des heures de traitements pour le compositage! Au début, le projet M27 cumulait mes poses courtes au Newton 300mm et les poses longues de Mathieu au Newton 250mm afin de bénéficier d'une très haute résolution ainsi que d'un puissant signal. Mais comme souvent ,ce type de mélange souffre d’un peu d'incohérence au niveau résolution entre les poses courtes et longues... Par hasard son ami Sébastien Kuenlin le contacte car il aimerait mixer sa capture réalisée quelques mois plus tôt avec son nouveau télescope RC400mm f/8 avec la recente photo de Mathieu. Sébastien a réalisé 200 poses de 300s en Halpha et Oiii à 3200mm de focale avec caméra ASI2600mm. La jonction se dessine alors puisque l'image de Sébastien réalisée à 0.5"/pixel avec une FWHM autour de 1.8" est légèrement plus résolue que celle de Mathieu réalisée à 0.8"/pixel avec une FWHM moyenne d'environ 2.5" et s'approche ainsi de mon image réalisée à 0.3"/pixel avec une FWHM proche de 1". Le projet se concrétise alors sous une nouvelle forme utilisant 3 images : -mon coeur :newton 300mm et imx464 -proches extensions de Sébastien: RC 400mm imx571 -et extensions lointaine de Mathieu: newton 250mm imx571 Mathieu à écrit un article qui explique en détails la démarche qu'il a adopté pour les intéressés, ainsi que le lien vers l'indispensable image en haute résolution 4096x4096 disponible en cliquant sur l'image en arrivant sur le site! Nous ne sommes pas peu fiers d'annoncer qu'après recherches, très rares sont les images amateurs montrant un tel niveau de détails sur le cœur de M27 et un tel signal sur les extensions, tout en conservant un traitement le plus naturel possible(c'est clair) En espérant que ce travail vous plaira autant qu'à nous! En tout cas je suis très impressionné par la qualité du traitement que Mathieu et Sébastien ont fourni pour garder une certaine cohérence entre les différences couches de résolution et de signal ! l'article qui explique tout: https://guinotmathieu.wixsite.com/astrophotographies/projet-m27-deep-hr?fbclid=IwAR28bpz1yvJuB4K16KGajGxSDFNP3mcTJSZ1V0eFe5C75xzZZ0Zn2dto8jg et la photo: un lien sur la full: https://www.astrobin.com/full/d7tm46/0/ ps:ce post est issu de la présentation et de l'article de Mathieu sur FB Stephane
  19. 60 points
    Hello , Merci de cliquer sur l'image pour agrandir ! Version 133%: EDIT suite aux remarques version 120% + légère etouche de la balance des couleurs : Encore une nuit de shoot le 12/09 décidée à l'arrache à 01h du matin! J'ai tout sorti en catastrophe avec ventilateur de la maison à fond sur le primaire et secondaire pour être près 1h plus tard! Une turbu assez fluctuante, un léger voile (en général bon signe côté turbu), et un vent modéré et finalement une belle surprise! Je jongle toujours entre ASTRA et ASTROSURFACE et PHOTOSHOP CS et Winjupos et Autostakkert bien sûr. Assemblage de L, R' et G' avec l'ASI178MM et videos avec l'ASI678mc pour la couleur. J'espère que cela vous plaira, j'ai tenté quelque d'un peu plus doux que la dernière fois ! bon ciel!!
  20. 60 points
    Hello , C'est avec cette philosophie, adaptée à l'imagerie planétaire que j'aborde l'image suivante ! J’ai le plaisir de vous présenter une animation et l’image finale d’un niveau de résolution/netteté que j’estime se situer pas loin de la lumière verte avec 382mm ! Aaaaaaaaaah enfin bordel, sur un malentendu, ça a marché ! : ** cliquez SVP sur l'image pour voir la full** Le diamètre 382mm commence enfin à respirer, et on sent qu’il en a sous le pied! Ça va juste être monstrueux le jour où je vais descendre plus bas dans le bleu. Déjà la dans le vert, je suis super content!! Les planètes allant gagner encore en altitude ces prochaines années, les plus gros diamètres (>300mm) jusqu’ici "désavantagés" par ces faibles hauteurs vont je le sens, de plus en plus pouvoir s’exprimer ! Petite pensée pour celles et ceux qui en CHIENT, au vrai sens du terme depuis des semaines avec les conditions de turbu : ne perdez PAS ESPOIR, votre tour viendra, je vous le souhaite à 300% !! Et si j’y arrive depuis une grande ville un petit village en plaine, depuis un balcon au 30° étage une terrasse, avec un Cassegrain/Dall-Kirkham Newton à F/D long court et en plus avec un tube sur monture équatoriale Dobson ALT AZ et le dos du miroir primaire (d’artisan certes) de 41mm d’épaisseur à 23cm au-dessus de la dalle béton qui restitue la nuit la chaleur emmagasinée en journée (coucou la gestion thermique ?), c’est que c’est possible !! Et l’image finale : ** cliquez SVP sur l'image pour voir la full** Je vois naître depuis quelques mois d'abord à l’international et ça semble arriver en France une nouvelle mode consistant à agrandir significativement la taille des images (jusqu’à +50% voire plus vs taille d’acquisition), souvent sans le préciser, afin d’avoir un effet « wow/ ich bin untouchable ». Plutôt malin, car je pense depuis longtemps qu’il vaut mieux agrandir (dans une certaine mesure) que trop suréchantillonner (perte de signal et augmentation du bruit...). Mais là on se retrouve avec des agrandissements vraiment importants. Le prix à payer est le suivant : agrandir = perdre en netteté. L’image étant bien définie jusque dans les pôles, j’ai tenté un agrandissement de +34% sur la luminance à 0,084’’ (vs +20% d’habitude pour coller à l’échantillonnage couleur de 0,07’’) et sur la chrominance de +12% (vs +0% d’habitude). Cela m’amène à 2 questions. : Que pensez-vous de cette « mode » ? Trouvez-vous le niveau de netteté/détails satisfaisant vs la taille proposée sur l'image ci-dessous ? J'ai tenté de trouver un équilibre. CROA (long) : Pas mal pris ces 2 dernières semaines par des traitement d'images du ciel profond de 2019/2020 avec Pixinsight (vous verrez bientôt le résultat), j'ai retenté ma chance en planétaire dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Tout a commencé par une soirée où je voulais regarder le combat de boxe USYK vs JOSHUA samedi dernier à 22H, mais nous avions une invitée à la maison. « Pas grave je regarderai en Replay en espérant pas me faire spoiler entre temps » me dis-je. 00h30, la soirée se termine après avoir bien mangé et discuté. Je regarde dehors, « mmh, ciel bien transparent, les étoiles brillantes ne scintillent pas beaucoup ». J’hésite à sortir le matos, ce n’était pas prévu ! En plus avec une séance de sport le matin, j’étais vraiment KO et c’était TRES tentant d’aller rejoindre ma femme :D… Je vérifie divers sites météo, Jet Stream légèrement supérieur à 10m/s, légère brume possible vers 4H du matin, vent contenu de 5-10km/h max, « ça sent bon la possible bonne turbu », «je sens que je vais le regretter, en plus demain c’est dimanche ! ». Il est 01h du matin. Je vois qu’il me reste 1H30-2H devant moi pour passer de 25°C à 15°C, jouable (le primaire est en température avec le ventilo à fond en 60min même avec 20°C d’écart). Hop on sort la rampe pour fauteuil roulant pour faire rouler avec la brouette le rocker et l’amener sur la terrasse. Puis je prends la 2° partie déjà assemblée (spécificité Doctelescope tubes + cage secondaire), je pose, 4 vis et hop le Dobson ALT AZ est assemblé (quelques minutes). Je mets le ventilo derrière le primaire quartz Ostahowski à fond les ballons et passage à l’étape collim. Check de la collim du secondaire au laser Howie Glatter 2’’ : cool ça n’a pas bougé d’un poil depuis les 2 derniers démontages ! J’enchaine avec la vérification du primaire avec le Howie Glatter + Tublug (hyper exigeant, quasi aussi précis que le Catseye). Résultat : quasi parfait, correction faite de 1/20° de tour de vis sur une vis et emballé c’est pesé. Je tente Saturne 1h30 plus tard. Décevante, on voyait à peine Cassini, les bandes sur le globe, n’en parlons pas. Au bout de 20min, j’étais à 2 doigts de tout remballer…mais je me suis souvenu avoir lu sur le forum plusieurs fois que si Saturne était à chier, ça ne présageait en rien des conditions pour Jupiter 17° plus haute. OK, je tente alors Jupiter. Je regarde en live, bon c’est déjà un peu mieux mais la turbu est assez rapide. J’ai du mal à trouver la MAP avec la caméra couleur et filtre L…fait chier… Je me mets sur l’IR642nm pour m’aider. J’applique donc ma bonne vieille technique du « va et vient » ou dit autrement « à partir de quand ça devient vraiment flou » en intra, puis extra, je bascule de l’un à l’autre plusieurs fois, puis je place la MAP pile au milieu. C’est un peu à « l’aveugle » mais c’est mieux que rien. Evidemment les filtres Astronomiks et l’IR642 (ep. 1mm) n’ayant pas la même épaisseur que mes Baader L et Sloan r’ et g’ (ep. 2mm), je dois compenser l’écart de MAP de +50 pas moteur. Je jette un œil à la cadence et remarque que je ne dépasse par les 40images/s. Je vérifie pourtant j’ai bien « highspeed » coché dans firecapture, « usbtraffic » à 100, je ferme le logiciel, je réouvre, idem. « C’est quoi ce b****** ». Je change de caméra, je me mets en mode fenêtré, pareil, pas plus de 40i/s. « Ce n’est pas possible !! ». Jusqu’à ce que je me rende compte que j’avais mis un temps d’obturation m’empêchant d’aller plus vite que 40i/s car… 25ms sur l’IR pour la MAP ! Quelle quiche :D ! Bon c’est le métier qui rentre ! Bref je commence les shoots. Pas terrible au début, puis ça s’améliore par instant, mais rien à voir avec certaines vidéos de turbu avec des détails visibles quasi en continu. Bon avec quasi 400mm de diamètre aussi… Là on est plus à 10 à 20% du temps où je voyais les bandes mais j’avais l’impression d’apercevoir par instant les pôles !! Je me suis alors dis « peut-être qu’Autostakker va pouvoir figer ça ». Je commence donc ma série de vidéos. D’abord couleur avec l’ASI678MC échantillonnée à 0,07’’, puis j’enchaine avec les L, r’ et g’ et ma vénérable ASI178MM , échantillonnée à 0,084’’. Je shoote pendant 2H30 d’affilées, en espérant capturer quelques trous de turbu. Mon suivi était très bon donc pendant la prise de vue et surtout vers la fin quand ça se dégradait, je me suis permis d’aller dans la cuisine manger du saucisson du pain et du fromage en faisant quelques allers-retours pour voir si tout allait bien. Faut bien se faire plaisir hein, déjà qu’on en chie à mort pour espérer dépasser la turbu :D. Plus la fin de la nuit approchait, et plus malheureusement les conditions empiraient… J’ai fini par remballer à 05h30 (avec un peu de visuel quand même hihi). J’ai ensuite passé rapidement une vidéo vite fait dans Autostakkert sur la r’ puis sous ASTRA, et les premiers résultats m’ont alors donné un peu d’espoir. Bref j’ai tout rentré en 10min chrono et suis allé me coucher. Le lendemain, j’ai commencé à traiter plus sérieusement les vidéos r’, L et g’. J’ai alors découvert avec joie que j’ai eu la chance d’avoir environ 10min avec des petits instants où les détails étaient bien définis. J’ai alors fait pas mal d’essais de AP size et de % de stacking (20 30 40 50% ?). J’ai appliqué quelques algos sous ASTRA et verdict... Wouhou, la L est un mieux que la r’ côté résolution, bon ça sent bon ça, puis je regarde la g’. Mmh, pas mal du tout sur l’équateur, mais les pôles sont à la ramasse. Tout semble donc pointer vers une résolution dans le vert, mais ce n’est pas descendu dans le bleu. Je décide don côté luminance de mixer dans Winjupos, 2 x L, 2 x r’ et 2 x g’. Puis j’ai innové en alternant entre Astra image, Astrosurface et Photoshop CS pour prendre le meilleur de chaque. Enfin, j’ai appliqué la chrominance issue des vidéos avant/après luminance prises avec l’ASI678MC. Bon ciel et la suite aux prochains épisodes !
  21. 60 points
    Bonjour, M 51 depuis la Corse avec le 360.... J'ai fait un montage classique L RVB, les poses en ha n'ont étés ajoutées que sur la couche couleur rouge avec un pixel math (pas d'ajout du h alpha sur la luminance). Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution obligatoire : Image du champ complet réduit à 1200px, cliquer pour la full: Les données d'acquisition : La couche ha : Jean-Claude Mario.
  22. 60 points
    Difficile de faire une image très détaillée de cette superbe galaxie car elle ne culmine pas bien haut depuis la France, mais l'objet est tellement mythique que l'imager quand même en vaut la peine, je l'ai faite sur plusieurs nuits, j'ai retenu en gros la moitié des poses. Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Le champ complet: Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  23. 59 points
    Bonjour à tous, Excellent seeing la nuit du 2 au 3 août au RC 500 d'Astroqueyras. Les images étaient quasiment figées durant une grande partie de la nuit. Voici une RGB prise au hasard dans la série et traitée un peu rapidement sur le portable. D'abord la version RGB avec un redimensionnement à 120 %. Le traitement de Io et Callisto est le même que celui de Jupiter. Le limbe est sera à reprendre quand j'aurai une souris qui fonctionne ... Les RGB associées : On a eu également deux autres très bonnes nuits en début de semaine, en particulier sur Saturne. La suite plus tard ...
  24. 59 points
    Salut la compagnie, durant la mission que j'ai faite au C2PU en novembre dernier avec @Superfulgur, ce dernier finissait les nuits sur la tête de cheval avant l'aurore en RVB. Seeing pas top et reflets monstrueux sur les brutes... Il en a déjà posté une version ici. Là on s'est mis d'accord pour la reprendre et essayer d'en tirer tout le jus. Grosse galère avec les reflets. Je n'ai pas réussi à tout enlever car par endroits c'est mélangé avec les draperies subtiles de cette nébuleuse. J'ai fait de mon mieux. Et sans fausse modestie, cette image est monstrueuse, grâce au T1000 couplé à la QHY 600. J'espère qu'elle vous plaira. Il y a des choses à voir partout. J'adore la nébuleuse bleue et son environnement. Il y a également des galaxies en haut à gauche, dont une jolie petite spirale. Il y a 2h par couche et 66 min de L. Montage (0,3L +0,7R) RVB. Traitement SIRIL et CS 6. Bonne nuit... LIEN ASTROBIN FULL UPDATE V2 FORTEMENT CONSEILLEE : JF
  25. 59 points
    La Caverne de Céphée, une demeure pleine de Joyaux ! Il y’a un an, je découvrais l’image d’ @idir, une mosaïque incroyable dans Céphée, mettant en scène des colossales colonnes de matières. J’ai été impressionné par l’originalité et la technicité de ce champ, et il ne m’en fallait pas moins pour me motiver à tenter l’expérience de la mosaïque grand champs. Après de longues balades dans Aladin, j’ai eu un coup de cœur pour ce champ qui allait au fil du projet révéler progressivement ses joyaux… En effet, en plus d’être un clin d’œil à Idir , ce titre résume assez bien l’ambiance de cette région, et particulièrement de ce champ riche en objets et en structures variées. C’est généreux en couleurs, on passe de régions sombres et obscures à d’autres très brillantes et lumineuses, et le tout baignant dans des voiles de cirrus galactiques. Aussi, a travers cette image, nous pourrons passer en revue une bonne partie des curiosités du ciel profond. · amas ouvert, · nébuleuse planétaire · nébuleuses obscures · galaxie spirale · grande nébuleuse en émission · petite nébuleuse par réflexion et émission · régions Hydrogènes · IFN (Integrated Flux Nebula) Mais fini de teaser ! Tout ce joli monde m’a donné l’idée de vous présenter cette image de manière moins habituelle ... Et comme la résolution le permet, je vous propose de vous dévoiler ce champ en commençant par une balade sur les régions intéressantes, pour ensuite finir sur l’image complète. Vous pouvez cliquer sur chacune des images afin de les visualiser en pleine résolution. LES JOYAUX DE CEPHEE Commençons par visiter NGC6939 cet amas ouvert bien dense, situé à 4000 A-L, et drapé de nébulosités. On distingue non loin UGC11583 une galaxie irrégulière à faible brillance surfacique, légèrement plus lumineuse que les cirrus galactiques. Passons ensuite à une région HII, comprenant la nébuleuse obscure Barnard 152. Nous remarquerons les nuances de couleurs, de droite à gauche, du rouge Hydrogène à un violet ténu, pour finir sur des voiles aux teintes grises et marron. Plus loin nous trouvons VDB 140, c’est une nébuleuse à émission et réflexion très intéressante avec ses deux teintes bleues et rouges, chacune bien localisées, Je n’ai malheureusement pas trouvé d’informations pouvant expliquer le contraste bicolore de cet objet. On peut cependant remarquer une ressemblance frappante avec M20 La nébuleuse de la Trifide. Pour la suite, vous reconnaitrez NGC6946, la Galaxie du Feu d’Artifice. Une galaxie spirale vue de face, située à 20 Millions d’A-L. Elle doit son nom au fait que l’on y détecte fréquemment des Supernovæ. Celles-ci y sont 10 fois plus abondantes qu’au sein de notre Voie Lactée. Les plus avisés auront remarqué qu’elle est habituellement présentée avec l’amas NGC6939 que nous avons visité en premier… Ici, j’ai volontairement fait un détour afin de brouiller les pistes… Passons maintenant aux objets vedettes de cette image ! SH2-129 : cette grande région HII s’étend sur un rayon de 3°. Ses structures se dévoilent sans trop de difficultés à travers un filtre H Alpha. Néanmoins sa forte dynamique rend son traitement assez exigent, les structures intérieures étant très faibles comparées à celles situées en périphérie. OU-4 : La nébuleuse planétaire de Nicolas Outters, est quant à elle bien plus faible, elle émet principalement en OIII et demande un temps de pose conséquent. Ici presque 10h de poses furent nécessaires afin d’obtenir ce résultat. La balade se termine par Barnard 150, une autre nébuleuse obscure, celle-ci est plus étendue et prend la forme d’un hippocampe. C’est probablement ma région préférée dans ce champs, on y distingue un entremêlement de couleurs, des nébulosités hydrogène et des nuages de poussières sombres. Les contrastes donnent une sensation de plongée dans les abimes cosmiques. Et voici enfin le champ complet : (l'image est fortement réduite pour passer sur le forum, vous pouvez accéder à la full ici : https://filedn.eu/lNcUxmmQIbgFrNcj21qBE1R/LES JOYAUX DE CEPHEE.jpg) Coté technique : Il s'agit d'une mosaïque de 3 panneaux, couvrant un champ de 7.2° par 3.6°. L’image complète non compressée, fait plus de 600 Millions de pixels (mon ordinateur les a vu passer…) J’ai souhaité relever le défi du grand champ et de la résolution, l’image a donc été traitée en drizzle puis réduite de 0.75, car les fichiers pesaient vraiment très lourd. PhotoShop notamment m’empêchait d’enregistrer des Tiff de plus de 4go... L’échantillonnage résultant est de 0,97"arc par pixel. Logiciels utilisés : Pixinsight, AstroPixelProcessor, Photoshop Matériel : APMach1 / FSQ106 / ASI6200MM Temps d’exposition : environ 45h (filtres L-RVB Ha OIII) Acquisitions en total nomade, sous des cieux bons, à très bons : - lors des Nuits du Causse Noir dans les Cévennes, - en vacances en Vendée, - en Seine et Marne dans les champs, - et aux NASE (Saint Eugene dans l’Aisne merci Miro !) Merci d’avoir lu ! Malik
  26. 58 points
    Bonsoir à tous, Ça fait un bon moment que j'essaie d'avoir une version couleur détaillée de Jupiter, et bien le bon seeing du 24 m'a permis d'obtenir cela ! Je me suis un peu amusé avec Winjupos parce qu'il est difficile d'avoir suffisamment d'images sur un seul film. J'ai même testé la L (une vraie) + la 462C mais je trouve que cela rend peut naturel l'image, peut être pas assez fine par rapport à l'image couleur (voir image 6). C'était quand même moins une pour sortir cette nuit là, vu que je me prépare en général à 5h30 pour aller au boulot, en fait c'est Jean-Luc qui m'a encouragé fortement à ne pas louper cette nuit annoncée comme bonne. J'ai volontairement laissé Saturne qui est vraiment trop basse pour mon site, j'ai constamment une vision très turbulente (Boulevard, périph, bâtiments de la résidence???) Donc je me suis levé à 1h30 pour commencer une collimation acharnée ! Là où j'ai pu voir que le seeing était meilleur que d'habitude c'est que j'ai pu faire la collim avec un filtre rouge Astronomik et non pas un RG610, ce qui m'a permis d'affiner la précision du réglage même si pas complètement parfait, c'était pas mal ! Matériel : Skyvision 350 MT à F/D 20, caméra ZWO IMX 462C et 290MM pour les versions monochromes. ADC PA. La version couleur issue d'une dérotation de 5 images, c'est la première fois que je mets autant d'images, les films font 120 secondes : La version monochrome "luminance" dérotation de 4 images (ma préférée) : Version Sloan g Chroma (oui on en parle beaucoup en ce moment ), dérotation de 2 images : J'ai tenté puisque j'avais la RAF, une petite bleue Astronomik, bon là on sait que le tube réagit bien à cette longueur d'onde, reste le seeing pour qu'elle fasse un malheur, ce soir là on en était pas encore à ce niveau ! Dérotation de 3 images, là il y en a très peu par film entre 560 et 800 ! C'est quand même beau une couche bleue ! Sloan r Chroma (je ne mets pas de prime puisqu'il n'est pas indiqué chez Chroma) La combinaison d'une luminance Astronomik à la 462c... Pas vilain mais pas convaincu mais peut être que certains préféreront cette version plus pêchue : Une animation de luminances mais pas du tout de la qualité de celles de Valère, pas trop travaillée, j'ai trop mal aux yeux pour continuer les traitements Enfin, quand le tube était presque dans le plafond (oui déjà) j'ai fait une petite Mars mais ça bougeait vraiment beaucoup : J'avais d'autres images mais elles sont en dessous côté de celle-ci côté résolution. Bon je pars regarder un film pour me reposer les yeux . Bon ciel à tous William
  27. 58 points
    Salut vous tous. Depuis le 2 janvier que j'accumule du data sur cette magnifique spirale. Chaque bout de nuit, ou je l'ai capturée le mercure a oscillé de -18C à -27C au Thermomètre!!! Avec une cam refroidi à -45C. Ce qui diminue de beaucoup le bruit de lecture Donc, avec un peu plus que 8 heurs de pose, après le tris de tout les brutes! La voici. CT16 f4 sur EQ8 Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" QSI683wsg Filtres Astrodon LRVB=275-75-75-75 minutes. Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement. Martin
  28. 57 points
    M 31, vue au télescope de 1 mètre Omicron C2PU, f/3.3. J'ai pris cette image ces derniers mois, en grattant un peu de temps pendant les cessions d'observation des alertes Gaia à l'Observatoire C2PU. Il y a 4 h 30 de L, et 1 h45 min de R, V et B. Caméra QHY600, poses unitaires de 60 secondes. Le gradient de magnitude entre le coeur, vers la quatrième magnitude, et les étoiles les plus faibles, vers la 24 eme, est proprement délirant, et c'est donc le magicien @jeffbax qui s'est attelé au traitement de l'image... Quelque chose me dit que vous aurez rarement vu Andromède comme ça : le disque entièrement résolu en étoiles, bien sûr, mais surtout le bulbe, résolu ou "granuleux" jusqu'au centre de l'image, malgré sa luminosité... Les volutes de gaz et de poussières, vues en quelque sorte en ombre chinoise sur le disque aveuglant, c'est énorme, je trouve, merci Jeff !!! Et merci David et Jean-Pierre, les maîtres du télescope Omicron...
  29. 56 points
    Hello tout le monde a déjà vite dégainé son image. Je viens seulement de finir de traiter, donc voici la version du passage de Japet devant Saturne. il y a eu des moments de bon seeing. J'ai eu de la chance. Je ne pensais pas qu'on le verrai aussi bien. Si je ne me suis pas gourré Japet faisait 0.22", c'est la taille d'une pièce de 1€ à 23km. De la gnognote pour l'EHT, mais pour un télescope à la maison c'est bien déjà. Et puis une fois que le télescope était dans le mur pour Saturne je suis passé à Jupiter. Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Mais c'est déjà bien
  30. 56 points
    bonjour à tous et à toutes ! j'ai bien fait de me lever ce matin ! saturne était très belle avec une division de Cassini bien visible jupiter bien stable aussi et mars qui malgré sa faible hauteur encore à cette heure a été de la fête aussi ! CFF 300 f/d de 20 asi 462c ADC PA AS3 + astrosurface ! saturne à 01h15tu : animation de jupiter de 1h29tu à 2h22tu : 38sers de 75s jupiter de 2h46tu à 3h39tu 38 sers de 75s à 3h05tu 5x 75s : à 3h13tu ; 5x75s : mars à 02h33tu : 7"5 ici x2.25 bon ciel calme ...... et bonne journée ! polo
  31. 56 points
    ET OUI... C'est fini.... C'est fini... C'est fini, fini le boulot, le premier jour du reste de ma vie est enfin arrivé !!! Je vais pouvoir profiter d'une retraite méritée... Et pour ça, j'ai investi toutes mes économies... Mercedes Marco Polo 4Matic (4x4) pour pouvoir sillonner les routes à la recherche des meilleurs spots astro et venir faire chier les copains Et pour compléter la FSQ106... Je crois bien que cette fois je suis paré pour la retraite... Fauché mais paré PS : je compte bien profiter de mon temps libre pour animer quelques stages astro, prise en main de matos, formation SiriL et traitement d'images, et cela auprès des clubs ou des groupes qui le souhaiteraient. Avec mon van je pourrai me déplacer moyennant remboursement des frais bien sûr. Avis aux amateurs Parlez-en autour de vous, si du monde est intéressé, ce sera toujours avec grand plaisir.
  32. 56 points
    Bonjour à tous, Encore un gros coup de chance dans la nuit de mardi à mercredi derniers! Le télescope baignait dans une légère brume, pas trop pénalisante pour la transparence, mais tellement bénéfique pour le seeing! Une fois la map effectuée (1.2" -1.3" en pré-image) j'ai abandonné l'objet prévu pour me diriger vers M1. J'ai pu lui tirer le portrait en luminance de 2h avant le méridien jusqu'à 2h après et enchainer la couleur ensuite (1h par couche RVB). La fwhm sur l'empilement des 47x5mn est de 1.5" voire un peu moins sur les plus faibles étoiles. J'ai essayé de traiter doux en résistant à la tentation de tirer sur les curseurs, pour un rendu aussi naturel que possible. Si vous scrutez la full, il y a pas mal de galaxies très faibles dans le fond. La meilleure brute, vers 22h au méridien, montre sur 5mn une fwhm de 1.1"! On ne va pas re-débattre de ce qui caractérise le seeing, mais avec une tâche de diffraction théorique de 0.5", ça laisse 0.6" de seeing à ce moment là, et encore si tout était parfait par ailleurs, ce qui ne peut être le cas. En tout cas je vois cette fois des étoiles bien rondes (même à 1.1") ce qui laisse penser que la modification du barillet a été bénéfique (ici). Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183 mono. Je mets un crop sur le pulsar pour ceux qui n'aiment pas cliquer vers la full, et la mesure de la meilleure brute (il y en a qu'une comme ça...). Nathanaël
  33. 56 points
    Bonjour à tous, j'ai commencé la photo au NCN début Aout, pour finir les acquisitions début octobre .... le but était de réaliser la plus belle M31 possible avec mon matériel sans trop compter les heures pour ne pas y revenir chaque années. ___________________ le matériel : _80ed + réduc 0.85x _Nikon d5300 Aps-c non défiltré _Heq5 + guidage sur le chercheur SW _Asiair pro _ZWO 2600mc + filtre L-xtreme (pour la partie Ha) ____________________ les acquisitions : -> 13 nuits en tout sur 3 mois. 38h00 avec mon APN et 6h00 avec la 2600mc prêté par un copain astram' pour le Ha. pour la partie APN se sont environ 450 poses de 300sec de retenue et 38 poses de 600sec pour la partie Ha. un tri très important et sélectifs à était fait !! car sur l'asiair je monte à environ 90h00 de poses en tout .... ____________________ traitement : traitement avec Pixinsight et photoshop. il reste encore des défauts ... mais j'ai passé bien trop de temps sur cette v1. Je referais dans quelques temps une deuxième version ou je corrigerais quelques petite choses. Mais je suis déjà bien satisfait de ce résultat ... j'ai réussi à aller chercher et faire ressortir les extensions très lointaine. 😊 ____________________ la photo :
  34. 56 points
    Voici tous les résultats de la nuit du 28/10/2021, j'ai dû stopper alors que j'avais commencé quelques vidéo dans le plafond, c'est le jeu ! Le seeing a été variable avec de très bonnes apparitions ! Si ça avait été figé j'aurais certainement essayé un filtre bleu , qui sait, ça arrivera peut être un jour ! C'est quand même un peu difficile de passer derrière Christian ça fait un peu fade du coup Je commence par une petite Juju du 23/10/21 à la 462C, 1940 images stackées, la plus moche sera à la fin Et puis vient le lunaire du 28/10/21, les images ne sont pas dans l'ordre d'acquisition : Les renseignements techniques de base, caméra ZWO IMX174MM+barlow Sieberts Optics, ADC, filtre vert Astronomik ou Sloan g Chroma, SER de 90 sec. Traitement AS!3, Astrosurface Redshift4 et Photoshop ! Lieu de prise de vue, Paris. Le Classique Copernic, J'ai commencé avec un filtre "L" par curiosité, j'ai vu que Valère faisait cela alors j'ai essayé ! C'est mon Copernic le plus résolu jusqu'à maintenant ! Cette fois-ci c'est toujours la région de Copernic mais au filtre vert, c'était un peu plus tard, le seeing était moins bon, mais je trouve cette zone très photogénique, en fait j'adore ce site ! (Mosaïque de 4 images) : Le trio battu par l'épée en mosaïque de 3 images : Puis un Tycho, encore au-dessus de ce que j'ai pu obtenir avec le C14, disons en gros le meilleur que j'ai pu obtenir jusqu'à maintenant (filtre Chroma Sloan g) : Secteur de Platon, là ça commençait a bien bouger, les détails commençaient à s'estomper (filtre vert) ! Dommage j'aurais bien voulu faire une belle mosaïque du pôle : Oui, je parle de poussière sur certains posts et vous remarquerez que j'en ai de belles en bas à droite (à moins que ça ne soit des véhicule interstellaire) Walter dans l'ombre, Deslandres avec le très beau cratère Lexell (filtre vert) Et enfin pour clôturer, l'image de rattrapage, Pitatus : Un peu plus mou mais c'est encore un de mes meilleurs (filtre vert) ! Un autre Clavius que celui du dernier post, cette fois-ci pris au Chroma Sloan g, légèrement plus résolu que le précédent : Et enfin, revenons-en à Jupiter, la seule image que j'ai pu avoir de la GTR cette année, prise du 27/10/2021... J'ai l'impression d'avoir imagé toujours le même côté cette année ! Très moyen, du coup je n'ai pas trop pris la peine de bien la traiter, 1822 images stackées, Zwo IMX 462C : Voilà et je pense qu'il faudra attendre maintenant l'année prochaine pour une prochaine session lunaire. Bon ciel à tous Will Tiens pour ceux qui n'aurait jamais vu mon observatoire pour planter le décor, voilà pour quoi j'appelle cela une "fenêtre d'observation" :
  35. 55 points
    Hello les conditions météo quoi que pas mauvaises depuis des mois on surtout offert du beau temps à touriste. J'ai fait peu de tentatives à vrai dire par manque de motivation et d'encouragement franc de la météo (ça va avec), mais ce matin je me suis lancé pour de bon. Ce n'était pas la nuit du siècle mais c'était praticable. Le Mewlon 300 a retrouvé sa monture d'origine dans l'hiver, une EM400 Ca fait un gros changement par rapport à la CI700 à laquelle j'en demandais trop. Voilà ces premières images. On a peu de temps pour agir à l'aube.
  36. 55 points
    Salut, C'est une galaxie spirale barrée vue par la tranche, un peu comme notre voie lactée. Elle fait partie de mes galaxie preferée! La baleine est une galaxie avec des sursauts d’étoiles comme M82, a surveiller comme M82 mais du coin de l'oeil... C'est une version à 1s (7200 gardées sur 15000)pour les regions centrales et les parties lumineuses + une session à 2,5s (3000 sur 4000) pour ameliorer le fond. Et j'ai bossé la couleur et le champ plus large avec la Playerone Neptune color (3000x3s) logiciels utilisés: Pipp pour l'addition des SER avec la soustraction des darks, étape primordiale pour éviter de passer du temps à effacer les points chauds et froids Siril pour l'alignement et l'empilement, le mode alignement global est utilisé+ le mode somme avec tri sur la FWHM et la rondeur. Ensuite un étalonnage des couleurs par photométrie . Siril et Astrosurface pour la deconvolution Gimp et photoshop pour l'assemblage de la couleur et de la luminance. Materiels utilisés: TN 300f4 sur une Atlas (EQ6) correcteur de coma Koma Korrektor 0.95x Qhy290MM pour la luminance Player one Neptune color j'ajoute une luminance traité de facon differente avec une application de la deconvulation syr les brutes avant empilement/stack. C'était un peu penible à faire car aucun logiciel propose ce genre de manipulation mais au niveau bruit c'est la mailleure combinaison que j'ai trouvé! Stephane
  37. 55 points
    Salut La suite et retour en arrière car j'avais zapper cette session au Taka j'en fais pas mal et me perd un peu dans le fichier et dates cela aurai été dommage de pas vous les montré même si moi je prend du plaisir a capture et a traité j'ai fais une petite pose post pour pas trop monopolisé y en a encore en stock J'ai fais aussi quelques images Cp avec mes ptite lulu car un copain est passé pour profité du coin Le 23 j'avais sortie le Taka et c'etait pas mal Avec Redshift faut que je perfectionne suis pas encore au rendu qui me plait plus 2021-09-23-1917_7-- 11 redshift --L- Taka 250 224mc b2x-6218_wd 2021-09-23-1917_7-- D 11 cs2 --L- Taka 250 224mc b2x-6218 traitement plus doux cs2 2021-09-23-2131_4-- 9 --L- Taka 250 224mc b2x-6216 2021-09-23-2131_4-- 9 sud --L- Taka 250 224mc b2x-6216 Zif Les Saturnes 2021-09-23-1852_6-U-L-Saturne Taka 250-asi 462 mc b2x-6109 2021-09-23-1852_7-U-L_Saturne Taka 250_DeRot-asi 462 b2x-6106 bonne soirée et bon ciel Sauveur
  38. 54 points
    Bonjour à tous! Désolé pour le temps de traitement, mais 5 to de données, ce fut long! Mais avec @PlanetInspector, mon binôme, on a réussi à tout traiter en se répartissant bien les tâches.... A deux passionnés ça va plus vite! Nous sommes donc montés lundi en fin d'après midi à l'observatoire du mont d’Arbois, au dessus de Megève en haute savoie à 1800m d'altitude pour y imager les planètes sur le meade LX 200R, Schmitt cassegrain 400/4000. On y est resté 2 nuits, d'excellentes conditions étant annoncées: seeing à 0.65", jetstream à 4ms, pas de nuages.....et les conditions furent au RDV! But des 2 jours: faire une map globale de Jupiter, et imager un maximum nos chères planètes. Conclusion des 2 nuits: 5 téraoctets de données acquises, dont plus de 200 captures de Jupiter avec saturne, mars, Uranus, Neptune, du LRVB au mileu.....et très peu de sommeil ... mais un pincement au cœur me prit en redescendant, au vue des 2 jours exceptionnels passés dans ce cadre idyllique. Matériel d'imagerie utilisé: Cameras: ZWO ASI 462mc & 290mm ADC pierro astro MK3 Barlow télévue 1.8x Filtres LRGB ZWO sur RAF manuelle ZWO Crayford Baader Steeltrack motorisé EAF ZWO Acquisition & traitement captures: firecapture stacking: Autostackert 3 traitement: astrosurface et un peu de photoshop pour gommer quelques rebonds Winjupos pour les dé-rotations, éphémérides, cartes, et pôles PIPP pour l’animation Photofiltre pour les montages de comparaison éphémérides Jupiter: acquisitions de 60sec, expo/gain moyen: 15/180 (variable selon filtres et caméra) Saturne: acquisitions de 4min, expo/gain moyen: 18/300 (variable selon filtres et caméra) Mars: acquisitions de 3min, expo/gain moyen: 10/150 (variable selon filtres et caméra) Uranus: acquisition de 10min, expo 56ms, gain 310 Neptune: acquisition de 13 min, expo 150ms, gain 340 Jupiter: Bon, sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet avec la géante gazeuse la plus proche de nous. La 1ere nuit, configuration superbe avec 2 satellites, Io et Ganymède, leurs ombres projetées, ainsi que IO en transit..... Mais quelle horreur à traiter dans Winjupos , nous en avons perdu quelques cheveux. Sur cette dernière image nous nous sommes "amusés" à focus Ganymède en comparaison de l'éphemeride Winjupos, le résultat est plutôt sympa Sur la 2e nuit, la configuration de Jupiter était beaucoup plus classique, avec la belle GTR, une sortie de IO..... et beaucoup moins de prises de tête au traitement!! En Compilant les données des 2 nuits, cela nous a permis de sortir le planisphère complet ainsi que la projection polaire. Puis une animation, dommage qu'il nous manque 2x45min d'acquisition environ pour en faire la rotation complète Saturne: Des conditions un peu moins bonnes sur saturne, mais on a tout de même réussi à en sortir une pas mal. De nombreux détails présents: Division de Cassini, division de Encke, anneaux C, de jolies bandes nuageuses, et on entrevoit l’hexagone. Mars La planète rouge se rapproche peu à peu pour notre plus grand bonheur, l'occasion de saisir de plus en plus de détails de surface. La voici imagée en combinaison couleur/mono/couleur, puis LRGB avec comparaison éphémérides Winjupos. Uranus: Pour le plaisir nous avons imagé Uranus, peu de détails accessibles bien qu'on devine quelque chose aux pôles Neptune: Comme Uranus, nous avons imagé pour le plaisir Neptune, dont les détails de surface ne sont pas visibles.... mais une surexposition a permis de mettre en évidence Triton En voici l'image avec comparaison éphéméride Winjupos . Voila qui conclue cette publication, en espérant que cela vous plaise.... Robin LE GUERN, Simon LABERGERE
  39. 54 points
    Bonjour les Amis, hier une jolie nuit blanche avec l'un des plus beau seeing de la saison c'est déroulé ! J'ai encore effectué un trio planétaires et pour cela j'ai comme à mon habitude poussé une collimation au Top. Ayant maintenant pour habitude d'utilisé la technique de @jldauvergne à savoir l'utilisation d'une cam couleur combinée à une monochrome et filtres Photométriques Sloan. Que dire de cette Nuit ?? bha splendide !! de magnifique détails sur Saturne ainsi que la détection d'une tempête au Nord de la planète puis une Jupiter tout aussi détaillée, en prime une jolie Mars . Equipements habituel utilisés Cassegrain Kepler 254, ASI 462 MC et 290 MM, ADC MK3 Pierro Astro, Tele Vue x2 et Filtres Baader : L, g' et r' on commence avec Saturne juste une brute en L puis avec la tempête les images finales de Saturne ( au total 7 captures dérotées ) Arrive jupiter avec les filtres Sloan g' Et les finales de Jupiter bien évidement il y a eu du r' et L aussi e et Mars et a mon habitude petit Final
  40. 54 points
    Hello je ne sais plus trop ce que j'ai publié ou pas. En tout cas les dernières nuits ont été viable depuis Paris avec en prime de superbe noctiluques. Celui de ce matin était d'une luminosité ! Photo sans prétention c'est pris au smartphone. Le 5 Le 6 Là on voit Vénus en passant, mais on s'en fout Bon et puis les planètes, je ne sais pas où on en est resté, je crois au 4. Le mieux c'était ce matin même si les conditions n'étaient pas cousues de fil blanc. Une petit vidéo. Le gamma est à fond sinon on ne voit rien avec la compression youtube.
  41. 54 points
    Bonjour, depuis les Alpes Maritimes proche Nice, j'ai pointé le 500 Cassegrain "Arp83" vers M82 pour tester les acquisitions en bin1 à ECH 0.43", c'est passé certaines nuits, j'ai pu sélectionner mes images brutes sur la totalité des images acquises. Voici l'image d’un crop du champ complet réduit à 1150 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  42. 53 points
    Salut, C'est une cible qui me donnait envie de persévérer dans les poses courtes. Pour la capturer et la définir il fallait un bon seeing pour le 300mm poussé à 0,18 ''/ photosite. Je pensais voir que la forme en parachute mais pas séparer les composantes! Tout d'abord quel est cet objet? C'est une lentille gravitationnelle , ou un mirage gravitationnel causé par un corps massif placé entre un objet lumineux lointain et un observateur. Ce corp massif déforme l'espace au point que la lumière se plie et poursuit son chemin en plusieurs voies. Ce mirage a était decouvert en septembre 2017 par Panstar. Ce qui interessant c'est le fait qu'il soit assez lumineux pour le detecter avec des poses de 1s malgré l'echantillonnage serré ( 0,18''/photosite). une idée de la taille de la cible au foyer du newton 300mmf4 et imx 464 (2.9): j'ai tenté cette cible 3x, et j'ai gardé une nuit en ircut et une nuit en pleine lumière à FD12 (barlow 3x). Ce qui représente 21000x1s avec un gain à 500. Le résultat avec drizzle 2x et un leger crop: et une autre avec la cible et le HST lors de la decouverte: Stephane
  43. 52 points
    Bonjour les planéteux, . . . forcément puisque ce sont les premières Les oppositions approchant à grands pas, je me suis dit qu'il fallait que je me secoue un peu Déjà, j'ai remis l'observatoire en route, un peu de ménage, et tout a l'air de refonctionner normalement, c'est déjà ça Et donc hier soir, c'était LA nuit, THE nuit à ne pas rater d'après la météo : Effectivement, un superbe ciel étoilé avec une Voie Lactée resplendissante qui traversait le ciel de part en part. J'ai donc pris mon courage à deux mains et dès minuit et demi j'étais en poste. Avec l'Intes M809 ( 200mm à F10 ) un embout de barlow 2x Meade4000 vissé sur ma barrette à filtres munie d'un Ircut, l'ADC ASH et la caméra ASI 224MC. Et hop, goto Saturne pour commencer. Ben . . . c'était la méga teuf chez les gazeuses, impossible de faire la moindre mise au point tellement ça danse ! C'est un peu ce que je déteste avec le planétaire. Enfin, vers 2h du mat, pas encore ça, mais ça dansait un peu moins et j'ai commencé à prendre quelques films. Avec FireCapture, des films de 300 secondes et 3000 de gardées dans AS3. La meilleure Saturne à 2h50 locales : Traitement par ondelettes avec Astrosurface. La salsa ayant repris à l'approche du méridien, j'ai envoyé le M809 du côté de Juju. Et là, idem, map très difficile malgré la hauteur de la planète. Donc j'ai quand même tenté quelques films juste pour le souvenir en espérant faire mieux d'ici l'opposition Films de 120 secondes et toujours 3000 conservées pour le traitement. La meilleure image où on la reconnait quand même à 3h20 locales : En fait c'est le premier film le meilleur, tout le reste est parti à la poubelle ! J'ai patienté jusqu'à 4h du mat et j'ai laissé tomber ! Voilà les amis, c'est juste ma première participation planétaire en espérant que je pourrais vous offrir mieux à l'avenir. Mais . . . y encore du boulot Bonne soirée à vous et bonne nuit à ceux qui sortent, ce soir c'est retour des nuages AG
  44. 51 points
    Bonjour à tous, Je continue à traiter les images de fin février et de son avalanche de beau temps par ici! Les nuits ne se ressemblèrent pas au niveau seeing et celle du 28 février fut particulièrement calme, avec, sur ngc 3486, une fwhm de 1.7" sur l'empilement des 4h de luminance! Je vous présente l'image à 0.5"/p (contre 0.33"/p en natif) car la galaxie est de belles dimensions et le fond de celle-ci est vraiment faible. Il y a 3/4h par couche couleur. Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183mm. L'image ci-dessous est un crop, la full est accessible par clic-gauche sur l'image. Il y a quantité de petites galaxies vues par la tranche sur la full. Nathanaël
  45. 51 points
    Bonjour et bonne année à tous, Je me présente : Stéphane, je fais de l'astrophotographie de temps en temps dans mes temps libres Voici une petit image de la comete Leonard prise depuis le Chili avec un Canon 6d "Galli inside" et un tele Canon 200mm f/1.8 utilisE a f/1.8. 2*60 sec de poses. Prise de vue S. Guisard et traitement M. Druckmuller. Stéphane
  46. 50 points
    Bonsoir à tous ! J'ai tenté aujourd'hui une animation Winjupos, on aime ou on aime pas, ça ne remplace en aucun cas les animations bio mais je trouve cela bien sympathique. Je remercie JP @Oger qui m'a bien conseillé et JL Dauvergne pour quelques réglages de sa part et autres conseils. Ce sont 2 images cartographiées issues de la nuit du 01/09/2022, la rotation s'étend de 4h25 à 5h20 heure locale. Je trouve que cela ne dénature pas trop les images d'origine. Ajout à droite de la version révisée par Jean : A Bientôt William Pour vous faciliter la vie :
  47. 50 points
    Bonjour à tous Bon ben comme vous moi aussi j'ai eu de bonnes conditions dans le Sud : j'ai raté le créneau du 23-24 donc je me suis fait violence en pleine semaine pour monter à Calern le 24 au soir. Bien m'en a pris car les conditions de turbulence étaient plutôt bonnes, meilleures que la dernière fois, avec des passages qui m'ont fait pousser quelques cris dans la pampa Donc à nouveau 450 Go de vidéo dans la boite ... que je traite en priorité sur celles en retard du 09 vu les meilleurs résultats. Voilà déjà une image faite uniquement avec la 290MC avec dérotation de 6 vidéos de 90 secondes chacune étalées sur 9 minutes environ. Les détails sont beaucoup plus fins que mon image RGB du 09 Août.... Pas mal de luminances à traiter mais c'est long ! EDIT : je rajoute une RGB à la 290MC prise un peu plus tard ... meilleures conditions donc résolution meilleure également EDIT2 : je rajoute une LRGB faite à partir des deux images couleurs ci-dessus pour la colorimétrie, et une luminance faite à partir d'acquisition à la caméra N&B 290MM avec le filtre L et les filtres Baader Sloan/SDSS r' et g' le tout recalé sous Winjupos. Cette LRGB est encore un peu meilleure que la dernière RGB faite à la caméra couleur. Du coup, pour être à la mode , hop un agrandissement à 125% rien que pour celle-là: JP
  48. 50 points
    L'autre jour, Nathanaël nous a proposé une magnifique nébuleuse planétaire, que je connaissais pas, Abell 33. Bien que ce soit un peu limite dans la saison, j'ai pointé le télescope Omicron C2PU dessus, pour l'attraper, juste en RVB, l'an prochain, on en fera une belle image avec de la luminance... Alors voilà : Abell 33, soit PK-238+34.1, dans la constellation de l'Hydre, 80 min de B, 38 min de R, 38 min de V. Télescope de 1 mètre, 3300 mm de focale. Les meilleures brutes sont à 1''. L'étoile centrale est double, c'est pas évident de la dédoubler, d'ailleurs... Le traitement, majestic, est de @jeffbax, bien sûr. (J'ose pas imaginer comment elle sera avec 4 ou 6 heures de L en plus... S
  49. 50 points
    Bonjour, J'ai enfin fini de traiter ma deuxième et dernière image d'octobre (météo catastrophique). Celle-ci a été faite en pose rapide (4s) + pose moyenne (10s) sur M76, la petite Dumbell toujours en ville et avec la caméra planétaire non refroidie. 3h par pose unitaire de 10s et 3h par pose unitaire de 4s ciel devenant brumeux pendant les poses de 4s On la reconnait quand même. asi290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 sharpcap + siril et photoshop Bortle 6
  50. 50 points
    Hello , Le Doctelescope 382mm F4.5 respire enfin avec une cible au dessus de 50° de hauteur ! J'espère que cela vous plaira, j'ai passé un temps fou sur la partie traitement pour en tirer le maximum avec toujours comme fil conducteur : finesse et douceur. En terme de résolution, un 382mm avec filtre vert = 320mm avec filtre bleu = 450mm avec filtre rouge = 600mm avec filtre IR 685nm ou 742nm. TYCHO & Oriontus & Maginus & Longomontanus avec filtre vert : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. POSIDONIUS & Daniell & Rima G bond avec filtre vert : pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Aristotes & Eudoxe & Cassini & Calippus & Burg & Rimae Burg areaavec filtre rouge : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Et le meilleur pour la fin le pole SUD avec CLAVIUS & MORETUS & Curtius & Blancanus & Klaproths avec filtre vert : prenez une bière, imaginez vous sur Apollo et cliquer ICI pour voir la FULL ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Quelques animations de comparaison de résolution : Si on met ça en relief avec ma dernière Jupiter en IR 642nm qui parait pourtant fine, ça promet pour l'année prochaine niveau finesse sur Jupiter et Saturne qui avoisineront les 40° de hauteur! Bon ciel !