Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 09/06/17 in Posts

  1. 80 points
    Hello bon on va pas y aller par 4 chemins, d'abord j'vous montre et après on cause. Quoi t'es pas assis ? Je t'avais prévenu pourtant. Voilà, maintenant j'explique Le 29 juillet, je me suis mis à regarder assez tôt si c'était stable. Bien m'en a pris et j'ai commencé à observer rapidement sans trop laisser monter Jupiter. Heureusement car il y a eu des conditions quasi dignes du Pic du Midi. Comme par hasard j'ai démonté mon filtre B-UV juste avant pour mettre le CH4 alors que le B-UV est monté depuis des lustres dans la roue. Mais n'étant qu'une seule fois parvenu à en tirer le partie avec le 250, je me suis dit qu'au 300 à 18° c'est illusoire. Après une heure de prise de vue, voyant les conditions, je me suis décidé à le remonter. Le temps de faire ça (5 à 10 minutes), le seeing avait totalement changé, un truc de fou, on est passé d'un extrème à un autre. Sur le balcon le vent s'est levé un peu aussi. On ne saura donc pas ce qu'aurais donné ce filtre <505nm. Au dessus, la première image c'est de la derotation avec la 290, j'ai presque pu tout garder, 12 vidéo de 75 s, soir 15 minutes sur 21 minutes ! La suivante plus étonnante c'est une dérotation que de 4 vidéos couleur de l'imx 224. Comme quoi quand c'est bon, les écarts se resserrent. L'IMX290 et son échantillonnage scandaleux de 0.085" garde quand même l'avantage. . Pour vous dire comment c'était stable avant voici une vidéo. Quand je vous dis que les conditions n'étaient pas si bonnes dans les images précédentes Comme ici : Si vous voulez refaire pareil à la maison j'ai mis les fichiers tiff stackès ici et les PSF qui peuvent être utilisée pour la déconvolution dans Astrosurface. Ca m'a pris beaucoup de temps pour optimiser tout ça, mais je ne prétends pas avoir la science infuse du traitement, donc j'ouvre ici un concours, vous pouvez publier vos résultats en dessous. http://www.astrosurf.com/eternity/temp/jupitermewlon300.zip Le truc intéressant sur des données comme ça, c'est à quel point ça change tout en terme de rapport signal sur bruit, j'avais déjà vu ça sur les données du Pic quand c'est bon ou celles du µ250. Du coup j'ai déroté, mais ça n'apporte pas tant que ça, car à un moment on peut plus accentuer ça devient moche alors que le bruit ne monte pas. Un comble à f/24. Voilà la couche bleue pour les amis C14 Une petit photo de l'instrument en action ci-dessous. Comme vous pouvez voir 'ai mis un µ180 comme chercheur, les 7x50 c'est pour les garçon de plage. Je trouve mieux Jupiter depuis que j'ai mis ça (oui j'ai 4 Mewlon, et alors ? ) Voilà c'est tout pour cette fois ci et encore merci à @Olili qui est quand même l'artisan de cette pure folie JLuc EDIT, j'ajoute une petite animation de la séquence de tir, en fait je crois que je n'ai quasi jamais vu ça que tout soit exploitable à ce point sur 20 minutes. Même au Pic ça ne marche pas ça, il y a toujours 2 ou 3 vidéos qui se démarquent. C'est à la taille d'acquisition là et juste déconvolué de la PSF donc du tout bio que je dédicace à l'ami @ValereL qui saura apprécier l'effort EDIT, je viens de refaire un traitement en intégrant un peu plus d'images, c'est mieux encore. J'ai traité un tout petit peu plus doux aussi. Le rendu des couleurs a petite échelle est amélioré. @jp-brahic, celui là il te plait ? C'est vraiment très très bio dans le process.
  2. 80 points
    Bonsoir les amateurs de planètes, A la demande générale et en particulier de mon ami Franck, je vous présente 17 années saturniennes Mais également pour les amateurs qui n'étaient pas encore nés en 2004 De plus, celle de 2004 a eu un succès . . . planétaire C'était le 3 janvier. Un petit gif du film que j'ai conservé pour vous donner une idée de la qualité du ciel cette nuit là : Bonne visite et bonne soirée à vous, AG
  3. 73 points
    bonjour à toutes et à tous ! c'est long: plus de 5 heures à filmer la vedette du moment , c'est encore plus long à traiter , 8h d'as3 pour traiter les 94 films de 38000 images soit 3.600.000 images , le reste astrosurface s'en charge , iris pour vérifier l'animation ,irfanview pour l 'organiser et unfreez pour finaliser ! je dédie cette animation à gérard Thérin ,et à jean Dragesco et à d'autres astrams partis un peu vite qui l'auraient certainement appréciée ! Merci aussi à lucien pour son excellent logiciel qui permet de faire tout cela en toute facilité ! CFF 300 f/d de 20 asi 224c 94 ser de 180s turbulence faible sauf vers la fin de l'animation au lever du soleil ! traitement identique à toutes les images wavelets ! autowhite à 60% attendre le chargement complet pour la fluidité ! nuit du 11 au 12 de 22h11tu à 4h34tu : bon ciel et merci pour votre soutien ! paul
  4. 61 points
    Hello j'ai pas mal de retard d'image à publier faute de temps. Il y a eu plusieurs nuits moyennes ces derniers temps où j'ai tenté le coup quand même, notamment le 16 et le 21 Le 16 franchement si il n'y avait pas eu Io et son ombre je serai retourné me coucher, ce n'est pas fameux, mais c'était une belle configuration. Le 21 c'était un peu mieux, mais toujours pas ça. Le 22 là c'était plus intéressant, on a vu que @Bernard_Bayle en a bien profité également avec son C11, donc voici mes images avec un peu de retard. C'était presque stable, mais pas la nuit du siècle, j'ai bataillé dans AS3 et winjupos pour optimiser au maximum. Pas le choix il faut passer par Saturne avant d'aller sur Mars (logique ) Et puis une petite Mars mais sans conviction, je ne l'ai pas laissée monter (il faut bien dormir à un moment). Le 23 c'est là que c'est devenu vraiment intéressant. En live je traite mes images et en particulier avec mon filtre custom qui fait B-UV en démarant à 505 nm. J'ai pris ce filtre en espérant qu'un jour il aille plus loin que mon G' (qui est un bleu vert). Pendant la séance je traite donc une image de ce filtre et je vois ça, ..... et là pas de doute, ça y est le Mewlon se lâche !! On doit pas être loin d'être au taquet de la résolution. PLus de stabilité apporterait plus de dynamique surtout je pense. J'ai fait une petite vidéo pour illustrer la qualité L'image finale ça donne ça : Je mets une version cropée si vous regardez sur un smartphone. Et bien entendu Saturne a été pointée à la suite. Il y a 2 tempêtes, youpi ! Toujours pour illustrer j'ai uploadé une vidéo de Saturne, là c'est représentatif de la stabilité au moment de la prise de vue. Et puis Mars mais là encore un peu bâclée, l'ADC était mal réglé je n'ai pu exploiter que l'imx 224 du coup. Pas si facile à régler sur Mars. Je ne l'ai pas trop laissée monter non plus, car toujours pareil il faut bien dormir à un moment. Et voilà, c'est tout pour cette fois-ci JLuc
  5. 60 points
    Hello on me demande de plus en plus de conseils en imagerie planétaire, donc je vais faire une série de vidéo que je viens de commencer. Abonnez vous si le contenu vous intéresse car il y en aura d'autres. La 1ere est ici, Et la suivante ici N'hésitez pas à vous abonner et mettre des pouces bleus comme on dit Il y en aura pas mal d'autres en format court comme ça. Je ne retrouve pas la référence de l'adaptateur dont je parle dans la vidéo 2, si quelqu'un sait. J'ai mis un équivalent Bresser. Il me semble que j'en avait vu un chez Omegon également. Bref je suis preneur de toute référence que je mettrais en description de la vidéo. Il y a le Pierro mais il n'est pas en 2" directement. Je l'ai mis en description dans tous les cas. EDIT, je viens de mettre en ligne l'astuce n°3. La fameuse bague anti tilt. Pensez à aller voir les description pour avoir les liens des accessoires. Astuce n°4 : les filtres ! Conseil n°5 : faites péter la grosse focale. Une de plus la n°6, c'est pour augmenter la taille de ton télescope, mais sans changer de télescope. De la magie ? Non de la physique. Et une indispensable astuce pour régler son ADC. J'ajoute plusieurs astuces pour faire la mise au point Vos questions mes réponses Astuce n°10 : fragmenter la prise de vue (même si tout le monde n'est pas d'accord, c'est comme ça que je fais ) Astuce n°11 : comment vérifier ses réglages en live Je fais un trêve dans les astuces pour quelques tutos (mais elles reviendront car je n'ai pas tout dit). Autostakkert : Et Astrosurface Un peu de Photoshop avant d'aller plus loin dans winjupos après l'interlude photoshop, la suite pour winjupos Piste rouge ! Astuce n°12 : mettre un satellite dans le champ. Astuce 13 : choisir le bon telescope #14 : comment régler un Cassegrain ? Et un tuto Fire Capture Astuce #15 encore de la collimation. Mais il faut vraiment que l'on en parle . Désolé Astuce n°16. Mon vrai secret c'est ça : 5 astuces de plus pour traiter vos images de Mars. Parlons échantillonnage Comment faire du RVB dans Photoshop @+ JLuc
  6. 60 points
    une belle occultation en Europe ça n'est pas si courant, alors je l'ai préparée comme une éclipse. Un vol pour Lisbonne avec le C8 dans le sac à dos, un petit week-end à visiter cette belle ville et le dimanche matin avant l'aube, installation près de Alcacer do Sal où l'occultation était rasante. Au final presque 400 séquences de 4s à traiter et recentrer une par une...je suis content d'avoir fini ! Du coup, on devine bien le bord du côté sombre de la Lune (tiens comme musique j'aurais dû mettre Dark Side of the Moon ) Et la vidéo en accéléré bien sûr :
  7. 59 points
    Bonjour à tous Une superbe nuit que celle du Vendredi 4 au Samedi 5 Septembre dernier. Et j'ai eu la chance d'être invité par David (Vernet) à profiter d'un des rares créneaux de dispo d'un des télescopes de 1m C2PU à Calern... et à l'arrivée surprise, c'était 2 télescopes qui étaient finalement disponibles. Du coup on s'est configuré en visuel sur l'un (Epsilon) et en astrophoto sur l'autre (Omicron). La nuit a été vraiment excellente, et en visuel j'en ai pris plein les yeux ! sur Mars & la Lune me concernant (pas dispo avant malheureusement) et David s'est aussi régalé sur Jupiter & Saturne. Une soirée vraiment mémorable pour moi, je n'ai jamais vu Mars et le Lune comme ça ... forcément Côté photo, forcément avec 1 mètre de pupille, une excellentissime optique et une nuit non moins bonne, on obtient des images qui dépotent : http://www.astrosurf.com/prostjp/Galerie/Mars/2020/2020-09-05-0156_8-Mars planche.png L'image est une Ir-RGB avec image couleur avant & après et dérotation dans Winjupos. Traitement Astrosurface (au passage vraiment excellent ton soft Lucien ! ) Image retravaillée pour virer l'impression de flou vertical (merci CPI-Z): JP
  8. 59 points
    salut, jusqu'ici je n'avais eu l'occasion de voir la comète que depuis la ville de Nice, c'était sympa mais je voulais voir ce qu'elle pouvait donner visuellement dans un bon site, j'ai donc pris la voiture pour monter dans le Mercantour (col de la bonette pour ceux qui connaissent). et là j'ai pris une grosse claque hier soir, le spectacle était magnifique, rien à voir à la vision que j'en avais eu à Nice. La queue était parfaitement visible sur plusieurs degrés, j'en ai profiter pour immortaliser ce beau souvenir avec le sony A7III. voici 3 photos traitées vite fait cet apres midi. les 2 premières sont faites avec objectif samyang 25mm ouvert à 3,2 (10x30 secondes pour les étoiles et 4x30 secondes pour le premier plan) à 3200 iso. l'une est prise le soir et l'autre le matin, la lune qui venait de se lever éclaire bien le paysage sur la deuxième. la troisième photo est prise avec l'objectif sony 85mm ouvert à 2,5 avec les mêmes temps de pose. traitement PS, sequator, lightroom je ne saurai que trop vous conseiller d'aller observer la comète dans un bon site si vous en avez l'occasion, je ne regrette pas du tout la nuit passée à 4 degrés à 2800m! bonne soirée Anthony
  9. 59 points
    Bonsoir les planéteux, Bon, à la demande du plus grand nombre, j'ai craqué je vous ai concocté une petite animation des anneaux. Ce fût plusieurs jours heures de boulot quand même ( redimensionnement et rotation ) pour ajuster chaque image Mais vous l'avez voulue, je l'ai faite pour vous : Et tant que j'y étais, une autre, un peu plus déjantée, avec les images originales : Je vous souhaite une excellente soirée, AG Et une petite vidéo musicale par notre ami Valère :
  10. 58 points
    ...en réflexion sur les eaux calmes du lac La Cuesta del Viento ("la pente du vent") près de Rodeo en Argentine, avec au fond les Andes enneigées. Grand beau temps et superbe éclipse !
  11. 57 points
    Salut , C'est une photo qui m'a prise un peu plus de temps que d'habitude.Je voulais améliorer la résolution cet objet, il a m'a fallu une dizaine de nuit repartie sur 3 mois. Sur ces 11 nuits j'ai gardé 3 nuits. Sur le forum dédié aux poses courtes, je détaille un peu plus ces différentes nuits, pour montrer que c'est le Seeing qui commande! Et l'impact des fluctuations du Seeing se voit encore plus sur les photos réalisées avec les poses rapides. En résumé,Il y a plusieurs paramètres pour obtenir une bonne définition: -échantillonnage important, il faut que les détails soient assez écarter les uns des autres pour les différencier -temps d'exposition court mais pas trop, on reste cohérent avec son échantillonnage -Et surtout un bon seeing. J'ai récupéré ma couleur sur ma dernière photo de 2019, additionné ma luminance: un crop sur le centre, avec une photo faites par le HST en 1998, pour verifier si mes details sont réels: version plus lente: En regardant plus attentivement, il me semble que certains détails ont bougé. Il est évident que la grosse différence entre mon tube et celui de Hubble en résolution peut créer des artefacts de traitement si mon tube essaye de se caler au tube spatiale mais on dirait que... version plus lente: La fleche du haut, c'est probablement du aux traitements mais en bas Le gif avec les fleches est un agrandissement à 400%. Mais à quoi peut ressembler cette nébuleuse planétaire , avec le logiciel shape 5 on peut faire une simulation en 3d à partir des données interférométries le resultat calculé à partir de ce tableau: Ce qui ressemble à d'autres NP si notre point de vue change: Le clown est une copie de NG7009 ou NGC 6543, avec des différences subtiles selon la taille du compagnon, ou un basculement du champ magnétique. @SGo Matériels d'acquisitions: 300mmF4, barlow 2.5x monture atlas (EQ6) QHY290III-M et ASI224MC données de capture: expo:500ms-100ms gain:450 Nbr de brute:22100 gardées (environ 3h) Logiciels de traitement: Siril Astrosurface CS2 Stephane
  12. 56 points
    Un siècle de passions ! Jean Dragesco est né en Roumanie, le 27 avril 1920, arrivé en France en 1941, naturalisé 1955, actuellement à Saint-Clément-de-Rivière prés de Montpellier. Jean a poursuivi ses études à la Sorbonne où il décroche un doctorat en sciences biologiques, au collège de France, ce fut le début d’une longue et brillante carrière dans le domaine de la zoologie mais également dans le domaine de l'astronomie où un astéroïde porte aujourd'hui son nom... Cet autodidacte est à l'origine d'une centaine d'articles et d'ouvrages sur l'astronomie, qu'il écrit tout au long de sa carrière. Il publie au moins 160 articles sur la protozoologie, les oiseaux et les mammifères qu'il photographie. Jean Dragesco est aussi l'inventeur du premier fusil photographique, le Dragesco Tar. C'est d'abord par le biais de cette discipline que nos vies ce sont croisées en 1989, j'étais alors un étudiant de 20 ans à la faculté de sciences de Montpellier. Lors d'un TP de Biologie, je montrais les photos d'une éclipse de lune réalisée avec mon newton de 210 mm à mes amis...observé de loin par le prof, ce dernier m'a gentiment glissé à l'oreille qu'il connaissait une dame au labo d'études du nom de Dragesco...le soir même je téléphonais à Jean, un appel qui restera inoubliable ! Imaginez l'excitation d'une telle rencontre après avoir dévoré ses ouvrages depuis de nombreuses années... j'allais enfin le connaître ! Sur les hauteurs du beau village de St Clément de Rivière je découvrais une superbe maison avec un très beau point de vue...sous la sonnette s'affichait un nom : DRAGESCO... je n'en croyais pas mes yeux ! En entrant, un fort accent Roumain m'accueille sans me voir, puis au fond d'un superbe salon aux larges baies vitrées une silhouette apparaît...avec un oeil vif comme l'éclair et une forte poignée de mains je découvre l'homme aux multiples facettes ! Professeur, directeur d'un laboratoire de ciliologie ( étude des protozoaires ciliés dont certains portent son nom) , photographe, cinéaste, écrivain, astronome, astrophotographe, testeur de pellicules, de filtres Kodak, dessinateur...et surtout infatigable passionné d'image ! Dans la foulée il m'entraîne dans son monde hors normes, un observatoire impressionnant, un labo photo incroyable et une armoire métallique remplie d'objectifs de haut niveau, Nikon, Leica, Zeiss etc., une foule d'accessoires dont je ne connaissais rien, un nombre incalculable de revues, d'ouvrages de référence, de clichés solaires et planétaires d'amateurs du monde entier et Français tels notre regretté Gérard Thérin , Christian Arsidi, Serge Deconihout, François Rouvières, Jean Dijon, Régis Néel...et tant d'autres ! De quoi être étourdi ! Nous prenons la direction de l'observatoire avec un superbe C.14 doté d'un filtre Daystar de 0.6 A, une lunette apo EDT de 180 mm, une Zeiss de 130mm une Vixen fluo de 106 mm une chambre de Schmidt Celestron de 200 mm F/1.5 et en attente le fameux Epsilon 300 F/3.8 surmonté d'une lunette guide apo de 150 mm F/9 elle même dotée d'un excellent objectif ainsi qu'un coronographe Lichtenknecker de 95mm. A l'époque je travaillais déjà à l'observatoire d'Aniane et nous allions bientôt l'équiper avec une partie du matériel de Jean... Le Schimdt Célestron de 203 mm F/1.5, l'Epsilon 300 F/3.8 sur monture ASKO 260 + une lunette triplet Christien APO de 150 mm F/9 et le coronographe de 95 mm. Nous allions régulièrement au cours de ces très belles époques, celles des années 90, passer quelques heures ensemble dans ce magnifique lieu d'observation... Aprés quelques années et en désaccord avec le directeur d'Aniane l'Epsilon 300 a été déplacé...chez moi de quoi passer des nuits blanches... il aura fallu s'équiper ! ( matériel d'hypersensibilisation du TP 2415 avec du Nidrac 10 avec 90 % d'azote et 10 % d'hydrogène). Là encore tout le matériel nécessaire à l'obtention d'une hypersensibilisation de qualité, densitomètre, pompe à vide, cuve chauffante et tous les conseils de Jean étaient à ma disposition. J'ai continué à fréquenter Jean durant de nombreuses années où j'appris tellement que ce soit en astronomie ou en microscopie ( un autre monde fabuleux ! ) Songez qu'il aura tout vu, le crac boursier de 1929, les machines à laver, les nouveaux avions, trains, tv etc...les ordis la guerre de 39-45, le choc pétrolier, l'homme sur la lune, les folies des années 80 , l'évolution technologique dans tous les domaines, l'an 2000 et... le coronavirus ! Je pense que beaucoup d'amateurs ont parcouru ses ouvrages et suivi ses multiples péripéties à travers le monde entier, ses missions au Pic du midi, ses recherches en Afrique, sur Butaré ou Cotonou et tous ses innombrables essais, tests et articles pour les revues spécialisées. A l'occasion de vos 100 ans aujourd'hui je tenais à vous dire Monsieur Dragesco, que l'astronomie d'amateur vous doit un immense respect et surtout un grand MERCI ! Bon anniversaire Jean ! Quelques liens et j'en oublie tant...y compris ses nombreuses décorations et récompenses ! http://www.astrosurf.com/luxorion/photo-hrdragesco.htm https://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:23159 http://adsabs.harvard.edu/full/1969LAstr..83..355D https://www.zobodat.at/publikation_series.php?as_l[0]=surnamenr&as_l[0][qt]=equals&as_l[0][v]=3295&as_l[1]=&view=list https://www.antiqbook.com/search.php?action=search&l=nl&author=DRAGESCO Les images d'époque... merci pour votre lecture Phil
  13. 55 points
    Bonsoir les noctambules, Avec cette dernière opposition de Saturne le 20/7, je vous présente 17 oppositions de 2004 à 2020. C'est une vision un peu relookée de mes précédents tableaux Bon visionnement. Bonne soirée, AG
  14. 55 points
    Bonjour à tous, Je tenais à vous présenter ces deux images de Vénus, réalisées ces derniers jours en même temps que la prise en main d'un Newton artisanal de 207mm d'ouverture assez exceptionnel. Ce télescope, que j'ai le privilège de continuer à faire vivre, a été entièrement conçu - optique et mécanique - par André Doucet dans les années 1970 et optimisé pour la haute résolution (très faible obstruction, optiques excellentes, tube fermé etc). J'ai mis des explications et des photos de l'engin dans une petite page dédiée, à travers laquelle j'ai souhaité rendre hommage au constructeur hors paire de ce télescope : vous pouvez jeter un oeil, il suffit de cliquer sur "News" en bas de la page d'accueil de mon site : http://www.astrosurf.com/beaudoin Voici donc Vénus prises avec ce petit Newton de 207mm de diamètre. Bon, je suis amateur de couleurs, quitte à ce que ce soit de l'UV-UV-IR, mais je mets aussi les versions NB ; le ciel est encore clair même en UV au moment des prises de vue donc je ne suis pas convaincu par un noir absolu et enfin j'hésite toujours à pousser fort les contrastes alors que tout ça s'avère pour le moins subtil à l'écran... Il y a peut-être moyen d'optimiser un peu le traitement ?! J'en profite pour remercier vivement Lucien pour son fantastique Astrosurface, logiciel vraiment pratique et puissant pour le traitement, que je découvre complètement. Pour l'alignement, est-ce que ce logiciel est meilleur qu'AS3 (j'ai eu la flemme de comparer) ? Prenez soin de vous en cette période si particulière. Amitiés, Emmanuel
  15. 53 points
    (désolé pour le titre un peu accrocheur mais on commence à crouler sous les bonnes images ) Ca faisait une éternité que je n'avais pas fait de planète (j'en ai trop fait à une époque, j'ai saturé, et puis les planètes basses ne m'y incitaient pas ces dernières années), mais je me suis dit que cette opposition martienne était tellement favorable que je ne pouvais pas passer à côté ! Ce qui fut fait mardi matin vers 5h30 loc au ras des paquerettes dans les Yvelines. Alors voilà, C14 EdgeHD avec ASI 183MM (fenêtrée bien sûr) et filtres RVB ZWO, films de 5 min. Traitée assez rapidement, pas de dérotation, c'est sûrement perfectible notamment en colorimétrie (j'ai fait des flats dans les 3 couleurs pour calculer la balance des blancs caméra+filtres, faudrait que trouve le temps de les exploiter). Donc tous les avis sont les bienvenus, je (re)débute en planétaire !
  16. 52 points
    Salut, J'ai passé beaucoup de temps sur cette image (une 10 de nuit), je voulais avoir 2 nuits bien stable pour détailler et confirmer les composantes HL9001. Souvent on voit cette petite double en haut d'une autre double , plus espacée. Mais plus rarement la composante E, une petite étoile presque collé à la petite double! la séparation entre E et la composante de la petite double est de 0,5 arc secondes. La photo dans son ensemble , prise avec un 300mmF4 , barlow 2x plus du tirage ( calculé à 2,4x), et une QHYIII-290MM (photosite de 2.9). temps d'exposition : 500ms (x17000 pour les étoiles, et x50000 pour la nébuleuse) gain:450/600 format:8b couleur effectué avec mon asi224 (avec un mélange de 2017 ) Le traitement est fait avec SIRIL (alignement sur une etoile, somme), et les deconvolution/ondelettes/gestion du bruit avec Astrosurface. composition entre les etoiles et la cible principale avec photoshop (j'ai essayé Gimp mais ...non j'arrive pas...pourtant) et un grand merci à JC-mario pour un aiguillage sur le traitement ...et tant pis pour la corolle un crop sur l'anneau (drizzle 2x) (c'est gros c'est pour les myopes): un crop sur la double-triple: une version de 500ms sans traitement , que le resultat de l’empilement (on remarque le premier anneau de la figure d'Airy sur les composantes brillantes): une autre version de 1s sans traitement: un autre crop mais avec une FWHM plus etalée: je passe d'une FWHM de 0.6'' dans les meilleures des cas à 1.7'' dans celui-ci... l'impact sur la detection est direct! J'ai mesuré la FWHM sur toutes mes nuits, et avec les poses courtes on note une fluctuation importante. Et plus la pose est courte et plus cette fluctuation est importante! Mais dans tout les cas je suis dans des très bonnes valeurs malgré le fait de travailler en échantillonnage serré (0,199''/photosites). Et pour pouvoir profiter du max il ne faut pas hésiter à utiliser la rondeur comme tri dans SIRIL en plus de la FWHM. dans ce tableau on voit que certaines brutes possede une bonne FWHM mais elle sont allongées: oui vous lisez bien sur ce tableau des FWHM de 0,66''! Du coup, avec un agrandissement aussi important de la nebuleuse de la Lyre, on peut voir une evolution de son expansion? J'ai recuperé une image de Hubble realisée en 1998, pour la reduire ( hubble reste hubble!) et la calquer à mon image: il y a une étoile vagabonde, et , il me semble , voir une évolution de l'anneau, plus du coté gauche ( normale ,elle est de travers par rapport à nous)... Mais c'est très difficile à affirmer car les traitements sont tellement différents... Complément sur le traitement: Pour le temps du traitement, à partir du moment ou j'ai pu avoir les deux belles nuits j'ai mis: -2h avec en SIRIL en mode drizzle,alignement 1 etoile + somme -30mn pour choisir entre le DPP ou un simple ressement de l'histogramme en mode lineaire (du coup c'est un mixte) -2h pour avoir plusieurs plans de deconvolution, chaque niveau de details est renforcé différemment . -1h pour collé ma couleur avec celle de 2017 -plusieurs heures de recherche sur le net pour des infos de l'expansions de M57 et cette fameuse etoile E Tout ceci entre les siestes de ma fille de 2ans et les nuits de captures! En temps normale en 1 journée c'était bouclé... Stephane
  17. 52 points
    Grand moment ce matin, après une nuit passée sous les étoiles de Caussols... Je repère la comète à 4 h 30, elle sera visible jusqu'à 5 h. Surpris par la brillance du fond de ciel, je sais pas trop comment régler le Nikon D810 A. Un peu au pif, je ferme le 400 à F/8, pose 8 secondes à 200 ISO. J'ai l'impression qu'elle va nous offrir un pestacle fantastique dans les semaines qui viennent, celle-là…
  18. 52 points
    Bonjour les noctambules, Les oppositions approchant, je suis sorti pour une visite nocturne aux deux gazeuses. Toujours au M809 200mm à F10 avec barlow 2x, barrette à filtres, ADC et caméra ZWO 224MC. J'étais donc sur Juju à 2h du mat et mes amis, jamais vu une turbu pareille Les satellites se baladaient sur l'écran sur 2cm² et la grosse gigotait comme pas possible. J'ai patienté en vain jusqu'à 3h30 où j'ai quand même fait un film, un seul ! 4000 images sous Autostakkert > wavelets Astrosurface, balance niveau et contraste sous PSP. Soyez sympas, on ne rigole pas de ma Juju bien cragnosse Je n'ai même pas tenté Saturne Je voulais faire la comète Neowise et là, il me fallait sortir de mon trou perdu au milieu de la forêt Me voilà donc parti léger à la recherche d'un endroit dégagé dans les environs. Même le terrain de rugby du village n'a pas assez de recul par rapport aux arbres. Enfin, j'ai quand même trouvé un coin bien dégagé en bordure de la route. Je me suis donc installé avec mon Canon 350D sur trépied et objectif de 200mm à F4. Effectivement, pas de mal à la repérer, elle est visible à l'oeil nu J'ai donc fait une série de poses en variant de 1 seconde à 5 secondes aux environs de 5h30. Une première pose unique en Jpeg 1,6 sec à 800 ISO légèrement améliorée PSP : Une autre un peu plus tard : Et un compositage de 4 clichés : Juju n'a pas voulu, mais je suis assez content de ma comète Je vous souhaite une excellente journée, AG
  19. 52 points
    Bonsoir, Atlas est morte, vive Swan ! Alain Maury nous avait prévenu que la nouvelle comète C2020 F8 Swan était très sympa, on a donc décidé de la pointer ce matin, en fin de nuit, elle est au ras des paquerettes la bougre !! Elle a le bon goût d'être dans la diagonale par rapport à l'alignement de notre capteur parallèle à l'Ascension droite et présente une belle queue de plusieurs degrés déjà ! Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image registrée sur les étoiles : L= 6 x 1 min en Bin2 R=V=B= 1 x 1 min par couche en Bin2 soit 9 min au total Pour l'image registrée sur le noyau, on a 14 x 1 min pour la L et les mêmes couleurs Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. Les vignettes sont cliquables vers les full que nous vous recommandons comme chaque fois : Luminance seule : Registration sur le noyau : Voilà, @+ Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  20. 51 points
    Bonjour à tous, C'est impressionnant qu'en quelques jours la planète affiche autant de détails. La pour récolter, il n'y a pas de secret, imager, imager, imager et partir au boulot défoncé Valère : Tu peux commenter l'image si tu le désires, c'est un film unique de 240 sec, pas de dérotation Bon le C14 XLt de 2007 a quand même du répondant, ça fait plaisir et gros coup de chance que l'Automne soit en retard avec un ciel dégagé ! J'ai commencé par capturer avec la 290mm et filtre Astronomik RGB mais le résultat a été très mauvais, la turbu devait être plus forte ! Capture du 22/09/2020 à Mid(UT)=004259.133, Caméra ZWO imx 224c/IrCut. ADC PA MK3, Barcon. FPS 100, gain 246, 6.358 Ms. Firecapture. Film de 240 sec. 5471 images retenues / 36694. Traitement Astrosurface Nova (agrandissement), AS!3 et PS. Lieu Paris. Pour faire plaisir à tout le monde, elle est dans les 2 sens Bon ciel à tous, profitez-en ! William
  21. 51 points
    Salut à tous, Voici une image de Mars prise au C14 le 9 août à St Véran : C'est fait en RVB avec l'ASI 290.
  22. 51 points
    Hello les planéteux, Pour continuer sur ma lancée, j'ai aussi traité l'une des captures de la nuit du 6 Août 2020. Au global, cette nuit du 6 était un léger cran au-dessus de celle du 5. Les volcans sont toujours là, un peu décallés et Valles Marineris est visible en partie. La encore j'ai laissé AS3! bosser, pas de tri visuel. Encore en mode vacancier. Dommage ça aurait été bien de continuer sur cette lancée mais la nuit du 7 était mauvaise et celle du 8 décevante. En attendant la prochaine... Albéric SETUP : ------------- Télescope Newton 400 F/D 4.5 maison sur monture LXD 750 Imageur : ZWO ASI 385 MC couleur. Barlow 5x + ADC + Filtre Ir/UV Cut. Capture : ------------ Environ 47630 brutes, Capture de 4 minutes environ. Retenu 80% des images triées par Autostakkert 3.0 Expo 5.1 ms et Gain= 379. Registration sous Autostakkert 3.0, traitement sous Iris. Pas de dérotation. Finitions sous Photoshop dont détourrage et atténuation de l'arc brillant du limbe (lié au traitement). Image légérement réduite : 90% de la taille d'acquisition.
  23. 51 points
    Hello la nuit dernière était pas si mal. Il y avait de la turbulence vers 10 km et ça se voyait, mais avec un jet stream assez lent ça n'a pas totalement détruit les images. Dans les couches inférieures c'était d'une stabilité de rêve en revanche. Je me suis concentré surtout sur Jupiter, c'est là haut qu'il se passe des choses en ce moment avec une bande nord bien torturée. Je ne sais pas si @Christophe Pellier sait expliquer ce qui se passe ? J'ai fais deux versions, une avec les satellites EDIT, je viens de faire une nouvelle version avec AP=40 pix au lieu de 72 initialement et ça change beaucoup ! Donc je remplace la vue ci-dessus. Et une avec des détails un peu plus fins encore. Je crois que j'ai trop poussé le traitement, je me remets à utiliser astrosurface il n'est pas simple à doser mais ses filtres sont quand même bien intéressants. EDIT : il faudrait refaire celle-ci avec des APs plus petits aussi. Ensuite un petit coup de Saturne, une seule vidéo de 3 minutes en L se démarque. Détail très fun, on voit de nouveau la partie sud qui tire sur le vert ! Et pour finir Mars pour voir juste avec la caméra couleur, une vidéo de 5 minutes et je suis retourné me coucher. Elle va sur ses 10", ben ça fait vraiment petit avec un 250 mm, ... Pas évident.
  24. 50 points
    Bonjour à tous, Bravo à vous pour ce déluge de Mars plus belles les unes que les autres, avec petits et grand instruments ! Un ami qui me veut du bien m'a dit que l'on pouvait - devait - partager une image même quand on n'a pas forcément le temps de suivre de près les posts (y compris le sien loool)... Voici donc une image faite avec mon C14 en région parisienne avec les bonnes conditions de stabilité du début de semaine en région parisienne. Bon, côté traitement, j'aime bien les tons chauds . J'ai remarqué grâce à ces bonnes conditions que ce C14 était également bon dans bleu, avec une résolution qui pouvait surpasser celle dans le vert et un contraste qui n'est pas en reste... Décidément ces DK.... euh.. Newt... euh pardon... ces SC ! Amicalement Emmanuel
  25. 50 points
    Bon j'espère que c'était pareil chez vous et que vous avez pu en profiter... seeing 9,5/10 de moyenne chez moi au bas mot je m'en souviendrai longtemps On parle pas mal de combinaisons de traitement en ce moment sur le forum, voilà mes essais qui valent dans ces conditions idéales. La caméra couleur ASI224MC est comparée à la n&b ASI290MM équipée des filtres LRVB Astronomik. Le traitement des images de la 290 est fait avec Astrosurface. La petite taille d'origine des images demande un agrandissement assez important (de l'ordre de 180%) et ce logiciel combine de façon vraiment très efficace les outils de renforcement de contraste avec ceux de réduction du bruit. Le traitement de la 224MC est laissé à Registax 6, car il a demandé une élaboration moindre qu'à la 290 et du coup Astrosurface ne produit pas vraiment plus. WinJupos est utilisé bien entendu soit pour déroter des RVB (ASI224MC) soit élaborer les LRVB et RVB filtres de la 290. Bilan: - Rien à faire, la caméra couleur est toujours devant au niveau finesse et résolution sans parler de la facilité de traitement. - Question LRVB et RVB filtres, le LRVB prétend vraiment très difficilement à une meilleure résolution. La capture est pourtant assez optimale... j'ai pas vraiment d'explication à donner, sauf celle qui est mon opinion depuis assez longtemps, que grâce aux moyens modernes cette technique est assez largement surcotée, sans parler de la difficulté de traitement XXL si on veut vraiment un résultat ambitieux notamment au niveau du rendu des couleurs, qui est son point faible. Ici, dans le module LRVB de WinJupos j'ai pondéré la luminance à hauteur de 0,5, sinon les teintes sont beaucoup trop grises. Le RVB quant à lui montre son avantage sur le rendu et la palette des couleurs, subtilement meilleurs qu'à la 224, mais résolution on reste en-deçà. Ces résultats peuvent beaucoup varier en fonction des conditions, de l'équipement et du désir de l'utilisateur de sortir des couches V et B qui en valent la peine Dans tous les cas, pour l'instant je ne suis pas près à ranger la 224 dans la valise... Télescope: Flextube 305 Goto.
  26. 49 points
    Bonjour à tous, voilà, le séjour Chavadrôme 2020 est terminé, avec un beau bilan de 6 nuits claires Cette année pour la 20ème Chavadrôme, nous étions jusqu'à 26, un record, surtout avec le Covid et les respects de distanciation ! Pour le moment je ne suis pas encore rentré chez moi, je passe une semaine à Nice chez la frangine J'en ai profité pour traiter rapidement les dernières images du séjour, notamment une grosse mosaïque des dentelles. Matériel utilisé : Taka FSQ106EDX3 sur EM200 Temma2 ASI2600MC refroidie à -10°C Guidage à l'OAG ZWO + ASI290 mini Filtres Optolong L-Extrême + L-Pro Le tout piloté par ASiair pro et tablette Galaxy Tab S6 Le traitement pour toutes les images : Pré-traitement avec le nouveau SiriL 0.99.4 béta et les nouveaux scripts universels (APN + caméra) mixage des poses L-Extrême pour le HOO et les poses L-Pro pour la couleur des étoiles sous CS5 Topaz Denoise AI et CS5 pour la finition Cliquez dans les images pour obtenir les full en 4k. Mosaïque de 2 plans sur les dentelles : 40x180s L-Extrême + 20x30s L-Pro pour chaque plan (réducteur 0.73x) M8-M20 nébuleuses Lagune et Trifide : 20x180s L-Extrême + 15x180s L-Pro (réducteur 0.73x) NGC7635 la bubulle et M52 en très grand champ : 30x180s L-Extrême + 30x30s L-Pro (réducteur 0.73x) IC63 le Fantôme de Cassiopée : 30x180s L-Extrême (réducteur 0.73x) IC1805 nébuleuse du Cœur : 30x180s L-Extreme (réducteur 0.73x) IC5146 Cocoon Nebula : 30x180s L-Pro (au foyer) M33 galaxie du Triangle : 30x180s L-Pro (au foyer) pas très satisfait du traitement ici, je la reprendrai à mon retour à la maison M74 galaxie dans les Poissons : 11x180s L-Pro (au foyer) NGC891 galaxie dans Andromède : 12x180s L-Pro (au foyer) M42 pour rigoler : 12x180s L-Pro (au foyer) NGC1499 nébuleuse Californie : 40x180s L-Extrême (réducteur 0.73x) mal cadrée Double amas de Persée NGC884+869 : 40x30s L-Pro (réducteur 0.73x) M45 les Pléiades : 10x180s L-Pro (réducteur 0.73x) NGC7293 nébuleuse Helix : 20x180s L-Extrême (réducteur 0.73x) manque la couche couleur L-Pro dommage IC1396 nébuleue de la Trompe d'éléphant : 20x180s L-Extrême (réducteur 0.73x) avec un essai de pseudo SHO NGC7000 nébuleuse North America + Pelican : 29x300s L-Extrême (réducteur 0.73x) traitement noir et blanc que je préfère largement Et une dernière M31 : 32x120s L-Pro (réducteur 0.73x) sans décramer le cœur cette fois Voilà, c'est tout pour cette année, c'est déjà pas mal je trouve, la 2600 est vraiment fantastique à utiliser, et avec l'ASiair, c'est un vrai bonheur !!
  27. 49 points
    Bonjour Oui en Même temps et on sait un peu félicité deja sur Fb ou le traitement live de certain ser on révéler qu'on avais a peut prêt les même condition je sais pas fair les video seeing aussi bien que lui puis j'ai pas pausé 20ms et gamma loins de la vue le giga mais bon c'est pas les même instrument n'y expérience traitement y tiou j'ai commencer tot et des que j'ai vu que c'etait bon deux texto a Christophe j'ai pas oser déranger notre ami Elie et du coup comme on sait appeler quelques jours apres je le regrette d'autant plus mais j'avais peur de déranger a 23 heures car moi des fois suis deja au lit ca ma pris du temps de ficher de 8 giga ou un pc a ramer au moins deux jours bon je l'arrêtait quand je sortait et la nuit j'avais pas envie de d'etre en flamme En faite mon alienware avait deja traiter les fichier du c11 puisque comme j'ai pas dormi de la nuit j'ai traiter en même temps et entre certaine capture il y a beaucoup de fichier et c'etait long quand même du coup je bâcle un peu désoler Je commence par le C11 puisque il etait le premier en piste et le c8 a attaque sans mise en temperature apres Donc celles poster sur Fb la ou j'ai vue que ca semblais bon tous est a la taille des captures et si je réduit a 0.9 voir 0.8 ca flatte plus mais bon outch comme j'ai fais un vas et viens saturne j'ai monter la 2.5x kepler même train optique et c'est gros pinaise j'aurai pô dû mais la je pense qu'avec un c14 ca serai peut etre passer dommage pour Elie bon la c'est réduit 0.8 du coup faut la loupe pour les écritures Saturne j'ai eu des conseils de Jld presque en live pour déplacer sur le capteur mais bon j'avais du taf avec deux setup en route + un autoguidage bof sur la cg5 m'obligeant a faire une vrai mes celle de fb ou j'ai modifier pour un couleur auto dans truc + un black As l'ir avec la 224 mc car avec la 290mm deja c'est trop gros mais j'ai un souci a résoudre une tentative de ir rvb dans wj et machin j'ai fais Mars et suis content car (Seti dam) de Optique Unterlinden a partager ma publication du coup elle doit pas etre si mauvaise Donc celle partager fb sauf que je m'etait tromper et avis marquer 3x ( mais avec le tirage suis sur que la 2.5x y arrive) j'ai pas tous mis un gif car de temps en temps sans programmer je capturais le matin j'ai ranger le c8 et j'ais conserver le C11 pour 3 shoot sur venus ou le montage etait vraiment pas adapter d'ou grosse réduction apres bon la j'ai un doute l ou w47 bigre c'est trop pour mon cerveau on passe au c8 comme le gros jouait a la 2.5x lui avait la 3x Tv les premiere y devait pas être au poil niveau mise en temperature j'en met une bon c'est une grosse dérotation 24 frame c'est pas ma preferer je rappelle fichier ser de 8 giga pour 60 seconde pas mal de noir (autoguidage pb ) et frame rate élever il y a des trous images couper a cause du pb autoguidage j'ai rezisé ca gagnerai aussi en réduisant mais comme ca Mon ami polo a pas besoin de la loupe su son ecran 4k Dommage que j'ai pas le même temps sur JUJU au C11 car un arbre ma interrompu le C11 sur elle a ce moment faut que je déplace Deux ser Saturne puisque beaucoup de matière Juju et dérotation deux frames pas beaucoup de ser aussi sur Mars puis c'est long et assez fatigue mais c'est pas l'astro qui me fatigue n'y les traitements Du coup au C8 le bord est plus disgracieux c'est pour ca que j'en mets qu'une il est present même en stackant peu voila bon visionnage et merci d'être arrivé en bas vous êtes courageux A la mémoire de Gerard merci de m'avoir fais rêver et guidé de la haut Sauveur ( Alias ryo) Bon ciel de Barbade ou de Cebu ou même du coin de Tiziano
  28. 49 points
    Deux transits solaires de l’ISS les 24 et 25 juin, et les résultats sont au-delà de mes espérances pour les toutes premières images à la CFF 200 ! Très bon seeing le 24 juin, permettant de voir clairement la capsule SpaceX Crew Dragon qui a amené les deux astronautes Doug Hurley and Bob Behnken le 30 mai. En vidéo : https://youtu.be/Bku76sBWwME Le 25, une surprise m’attend : le bras robotisé Canadarm2 est déployé et tient une « palette externe ». Cette palette doit servir à deux astronautes le lendemain 26 juin lors de leur sortie dans l’espace pour réaliser un échange de batteries. C’est la toute première fois que le Canadarm2 est photographié pendant un transit. Son diamètre est de seulement 35 cm, soit 0,15 seconde d’arc à la distance de l’ISS. Je l’avais déjà filmé mais en passage nocturne en 2011, tenant l’astronaute Steve Bowen pendant la réparation d’une pompe à ammoniaque : https://youtu.be/Hc_SFPnk8iM et la lunette, un peu encombrante mais pas trop lourde heureusement
  29. 48 points
    Bonjour à tous ! Je n'ai pas encore tout traité (mais il n'y en a pas énormément) mais je pense que c'est la meilleure du lot, la première de la série ! C'est un véritable coup de chance ! : Parti à 22h30 pour ne pas être trop naze pour le boulot (levé à 5h25), je me réveille en pleine nuit avec l'impossibilité de me rendormir ! Du coup je prends l'air sur la loggia et regarde le très faible scintillement des étoiles et des lumières aux alentours. Comme JLD m'avait averti que le seeing de cette même soirée était excellent... Je craque et je mets en œuvre le bazar (pas complètement en équilibre thermique, sous bâche il y a 2° de différence) Donc du coup collimation a répétition pour être sûr des réglages et c'est pas simples sur le C14, pourtant je commence à avoir l'habitude. Visuellement c'était très bon, la transparence bien meilleure que la veille quoique très parisienne Pour les infos techniques, accrochez-vous pour l’échantillonnage (j'ai essayé plusieurs ratios pendant) "0,0652": Capture du 14/09/2020 (Mid(UT)=003353.589) C14 Xlt, Zwo IMX 224C/ Ircut Astronomik. SER de 240 sec. FPS 236, 4.185 Ms, gain 277. 5465 images retenues/56861. Traitement Astrosurface, AS!3 et PS. Correctif : bug de Winjupos, échantillonnage de 0.863 Une finalement plus résolue, il me semble ! Bons shoots à tous ! William
  30. 48 points
    "Quelques" km mais j'ai rempli mes objectifs ! Une vue au 40mm du pont de la Concorde samedi matin, de gauche à droite : l'ambassade des USA masque la Madeleine, l'obélisque de la Concorde, le Sacré-Coeur de Montmartre juste à sa droite, et enfin le grand dôme du Palais-Garnier Puis au Mont dimanche soir au 135, avec un gros plan sur l'ange au sommet de la flèche de l'abbaye Et la dernière, derrière l'ange Ps : ce ne sont pas les super photos d'astrofieffe qui m'ont donné l'idée, j'avais déjà fait une éclipse de Lune pratiquement du même endroit
  31. 47 points
    Hello c'est marrant la météo quand même, on sort de 10 mois avec aucune nuit vraiment top pour le planétaire et d'un coup elle s'enchaînent, il y en a eu 3 d'affilé, els 4, 5 et 6. Je crois que je n'ai pas bine su tirer partie de celles du 4 et du 5 car vendredi dernier il y avait un fort risque d'orage et j'ai donc démonté le tube de la monture. En remontant visiblement le primaire à un peu bougé. Ses vis n'étaient pas serrées à bloc, ça doit être la raison à mon avis. Enfin c'est là aussi que l'on voit qu'un 300 pardonne moins qu'un plus petit. Voilà ce que ça donnait le 4, ça s'est dégradé ensuite pour Saturne. Là où c'est trompeur, c'est qu'à l'oculaire c'était hyper contrasté en début de nuit et au final l'image a été un peu décevante du coup. Le 5 les conditions étaient très comparables, mais là encore ça s'est dégradé ensuite. Juste eu le temps de faire une vidéo sympa sur Saturne. Et puis le 6 j'ai repris les réglages aux petits oignons, et le ciel a été stable pendant 1h avant de se dégrader encore, et là le résultat est clairement plus intéressant. Pour vous donner une idée des conditions : Les images sont traitées avec Astrosurface en utilisant des PSF réelle. Je teste encore un peu la fonction, mais c'est vraiment épatant. C'est plus de boulot à la prise de vue, mais ça vaut la peine. Je vous invite en passant à aller faire un tour sur mon youtube si vous voulez en savoir plus. Je mets en ligne petit à petit des vidéos pour partager les astuces, ces trucs que l'on ne trouve pas dans les livres. Il devrait y en avoir une vingtaine au final (une astuce par vidéo). Si ça vous intéresse et si ça vous plait, n'hésitez pas à liker, commenter et surtout abonnez vous et cliquez sur la cloche pour être tenu informé des nouvelles mises en ligne. Pensez à aller voir les descriptions des vidéos pour les liens. Bon ciel ! JLuc
  32. 47 points
    Hello, Après un petit échauffement la dernière fois, je ne pouvais pas compter sur la présence de noctiluques pour pimenter mon image. J'ai donc choisi un avant-plan plutôt sympa: Le château de Vufflens. Ce (double) château date du début du XVe siècle et est un bien culturel suisse d'importance nationale. Afin d'essayer de faire ressortir la queue ionique, j'ai combiné 50 poses de 20s à 800iso avec mon Canon EOS 6D et le sigma 120-300 à 120mm. Le tout était sur la taka EM11. L'avant plan quand à lui est un empilement de 10x20s à 800iso. Astronomicalement José
  33. 47 points
    Hello il y a quelques jours j'ai pu voir des aurores depuis un A380 sur un vol LAX-CDG. Je regarde à chaque fois que je traverse l'Atlantique nord mais c'est la première fois que j'en vois une notable avec un Kp de l'ordre de 2. Nous étions entre le Canada et le Groenland. J'étais avec Arnaud Thiry (Astronogeek), et en discutant avec les hôtesses elles ont proposer d'aller voir depuis l'avant. J'ai plusieurs fois eu l'occasion d'aller à l'avant pendant des vols, mais la vitre arrière du cockpit sur l'A380 c'est quelque chose !! Tout est pris au A7S avec surtout le 24 f/1,4 Samyang et il y a un peu de 12 f/2,8 de la même marque. Ce n'était pas l'aurore du siècle mais une très belle expérience tout de même JLuc
  34. 47 points
    Salut, Le 4-5 janvier j'ai eu une fenêtre pour capturer cette superbe nébuleuse, la nébuleuse du crabe. Par rapport à l'année dernière j'ai pu améliorer la résolution sur les faibles signaux avec ma 290MM, plus sensible que la 224 et surtout plus propre , ce qui permet de gratter assez loin. j'ai eu 2 nuits correctes avec la 290MM, le seeing était clément cette nuit là mais la buée m'a limité mes temps de pose globaux. Mais j'ai pu gardé 16000x1s sur 35000. Je suis en 8b, gain 450. Une brute de 1s pour voir que la nebuleuse est assez visible quand même: Pour la couleur j'ai essayé une exposition plus longue, 2s je voulais avoir des nuances plus prononcées, une brute: L'image finale: Full: https://www.astrobin.com/full/r8wzjq/B/ matériels utilisés: TN 300mm4 Atlas (EQ6) QHYIII-290MM pour la luminance:16000x1s gain 450 ASI224 MC pour la couleur:4100x2s gain 400 Logiciels utilisés: Siril pour le tri,empilement et calibration colorimetrique Astrosurface pour la deconvolution, et le collage des calques Photoshop pour la cosmetique Stephane
  35. 46 points
    Presqu'un un an après l'envoi du matériel, enfin notre première lumière officielle du Chili (Fabio Mirra, Jean-Christophe Philippe, Didier REDIGER-LIZLOV) NGC 5128 : Centaurus A Centaurus A, également appelée NGC 5128, est une curieuse galaxie elliptique massive avec, en son cœur, un trou noir supermassif. Elle se situe à environ 12 millions d'années-lumière de la Terre dans la constellation du Centaure et a la particularité d'être la galaxie radio la plus puissante du ciel. Les astronomes pensent que le noyau lumineux, les fortes émissions radio et les détails en forme de jets de Centaurus A sont produits par le trou noir central dont la masse équivaut environ à 100 millions de fois celle du Soleil. La matière des parties centrales denses de la galaxie dégage une grande quantité d'énergie lorsqu'elle tombe sur le trou noir. Le rayonnement qui remplit la majorité de l'image vient des centaines de milliards d'étoiles plus vieilles et plus froides. Toutefois, contrairement à la plupart des galaxies elliptiques, la forme lisse de Centaurus A est perturbée par la large bande irrégulière de matière sombre qui obscurcit le centre de la galaxie. La bande sombre contient une grande quantité de gaz, de poussière et de jeunes étoiles. Les amas lumineux de jeunes étoiles situés en haut à droite et en bas à gauche des bords de la bande montrent le rayonnement rouge de nuages d'hydrogène à formation d'étoiles, alors que quelques nuages de poussière isolés se dessinent sur l'arrière-plan étoilé. Ces structures et les puissantes émissions radio constituent un indice fort indiquant que Centaurus A est le résultat d'une collision entre deux galaxies. La bande poussiéreuse est probablement le reste méconnaissable d'une galaxie spirale en train de se déchiqueter sous l'effet de l'attraction gravitationnelle de la galaxie elliptique géante. Deux groupes de filaments rougeâtres, pratiquement alignés avec les énormes jets proéminents sur l'image en radio, s'étendent de la galaxie vers le coin gauche de l'image. Les deux ensembles de filaments sont des nurseries d'étoiles contenant de jeunes étoiles chaudes. Les filaments internes s'étendent au-dessus du côté gauche de la bande de poussière, à environ 30.000 années-lumière du noyau. Les filaments extérieurs sont visibles plus loin vers l'extérieur, à environ 65.000 années-lumière du noyau de la galaxie et proche du coin supérieur gauche de l'image full et détails Astrobin : https://astrob.in/full/1arixx/0/ [Source ESA]¶ FaceBook : https://www.facebook.com/Los-Calvos-Observatory-383526525524141 Instagram : https://www.instagram.com/loscalvos.elsauce/ Website :https://loscalvos-astrophotography.com/
  36. 46 points
    Bonsoir les noctambules, Ce matin, très tôt réveillé à cause des Rafales, pas le vent mais ceux avec des réacteurs au cul, no contents de nous emm... à longueur de journée nous pourrissent aussi nos nuits Bon du coup j'en ai profité pour . . . mais aussi pour jeter un oeil dehors ayant aperçu de la lumière Et qu'aperçois-je à part la Lune ? Juju et Saturne qui me faisaient de l'oeil Alors forcément je me suis habillé pour aller leur rendre une petite visite. La caméra 224MC étant déjà installée sur le C8 avec une barlow 2x et l'adc yavépuka Pas le temps de vérifier ni de collimater, on y va comme ça. Par contre, il passe des trucs bizarres devant Juju Et mon ordinosaure a bien pédalé aujourd'hui J'ai 3 Juju sympas avec la surprise : A 3h18 TL : A 3h49 TL : A 4h02 TL 4000 images conservées avec Autostakkert, balance auto, niveaux et contraste sous PSP Et vous pouvez constater ces lignes verticales sur toutes mes images J'ai bien une petite idée sur l'origine de ces lignes parasites mais je ne suis pas spécialiste des ovnis ! S'il en passe un par ici j'aimerai bien avoir confirmation J'ai fait aussi un petit GIF : Puis je suis passé à Saturne avec 2 images qui tiennent à peu près la route Là c'est 4000 images aussi mais traité avec Astrosurface : A 4h32 TL : Et à 4h50 TL : Le brouillard commençant à se lever, je n'ai pu faire que 2 films de Mars et en jonglant avec l'exposition J'ai traité quand même avec Autostakkert et finitions sous PSP et redimensionnée à 120% A 5h14 TL : Voilà les amis c'était ma petite participation planétaire. Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  37. 46 points
    Bonsoir à tous, Je suis très content de vous présenter la première vraie lumière de mon télescope que je monte depuis près d'un an et demi. Pour ceux qui n'ont pas forcément suivi le projet, vous trouverez les détails sur le post suivant : http://www.astrosurf.com/topic/123558-montures-fornax/?page=3&tab=comments#comment-1836465 Pour cela, j'ai profité des dernières nuits claires du mois de Mai avant le solstice pour orienter le télescope vers un très très grand classique du ciel de printemps, à savoir M51. Pas d'originalité, certes, mais pour une première lumière, il faut taper dans une classique et du brillant. L'exotique viendra plus tard. Avec les nuits très courtes, il ne m'a fallu pas moins de 5 nuits pour accumuler les poses nécessaires pour obtenir cette image. Le résultat final est, je dois dire à la hauteur de mes attentes. Coté technique, le matériel utilisé est un Newton de 350 mm ouvert à 4 au foyer duquel est monté une atik 460EX derrière une roue à filtres avec des filtres LRVB astronomik. L'ensemble est supporté de façon très efficace par une monture allemande Fornax 102 qui une fois autoguidé avec PHD2 assure parfaitement son rôle. L'image est le résultat d'un compositage de 52 images de 5 minutes (4h20) pour la luminance et de 12 images de 5 minutes (1h) pour chaque couche couleur. La résolution finale de la luminance compositée est mesuré à 1.7'' avec un allongement des étoiles inférieur à 10% dont l'origine peut être multiple. Je vous recommande de jeter un oeil à la plein format car le fond du ciel regorge de minuscules galaxies lointaines. Pour les images suivantes, il faudra maintenant attendre au moins 2 mois malheureusement, car entre la Lune et la nuit qui n'est plus noir chez nous pendant près d'un mois et demi, les prochains créneaux d'observation seront fin Juillet au plus tôt. J'ai en tout cas déjà ma cible en tête. Jean-Christophe
  38. 46 points
    Bonjour tout le monde, Vachement content je suis Ce morninge, révéillé à 5h30 ( oui, je suis un lève tôt ) un coup d'oeil sur le ciel histoire de . . . Tout dégagé avec les 3 belles qui me faisaient de l'oeil J'ai eu le temps de faire quelques films de Juju puis de Saturne, mais pour Mars, il faisait grand jour. Toujours avec mon vieux C8 dui fête ses 32 ans et pas eu le temps de vérifier la collimation Avec un nez de barlow 2x, barrette à filtre avec un IrCut, ADC et la caméra 224 MC. 4000 images de retenues pour chaque film, traitements Astrosurface et PSP. J'ai 2 Jujus qui sortent du lot à 5h57 et à 6h03 : Et une Saturne à 6h10 que je trouve bien meilleure que la dernière fois Après il faisait jour et j'ai pas été chercher la rouge Mais happy je suis C'est un premier jet et je ne doute pas de faire mieux suite à vos remarques Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  39. 46 points
    Bonjour à tous. Et pourtant cette nuit là j'étais à 2 doigts de ne rien faire à cause du vent qui est heureusement devenu raisonnable. Très bon seeing parisien, JLD était de la partie en communication directe par SMS , c'est marrant de partager un bon seeing surtout que l'on était bien déchaîné ! Il y a encore du monde à traiter et peut être aussi une bonne Saturne, à ce moment là, le seeing est devenu incroyable mais il y avait beaucoup de nuages diffus, les poses ne pouvaient excéder 60 sec. Toujours la même recette, ou plutôt non, j'ai banni Registax6 au profit d'Astrosurface, merci Lucien. J'ai donc utilisé comme préconisé la Déconvolution R Lucy puis des ondelettes. Rens tech : Heure de capture Mid(UT)=212004.140, Celestron 14 Xlt, Zwo IMX 224c, Ircut Astronomik, Barcon, ADC PA. SER de 130 sec, FPS 79, gain 329, 12.52 Ms. 5521 images retenues/10387. J'ai du boulot à traiter mais pas de précipitation. Bon ciel à tous Will Version Saturne :
  40. 45 points
    Hello depuis que j'ai le Mewlon 250 (octobre dernier), je mange mon pain noir avec du jet stream un peu tout le temps. J'ai enfin eu une bonne nuit. J'avais mis le réveil. Je ne l'ai pas entendu, j'ai fini émerger un peu avant 4h, juste le temps de voir Saturne à l'oculaire, Jupiter décline déjà. Ca semble anormalement bon. Là je me dis, les boule j'ai loupé le passage au méridien de la GTR. Comme si ce n'était pas assez ma fille se met à pleurer (14 mois), je me fade d'un biberon. Jupiter décline encore, la GTR se barre un peu plus. Pour la récupérer quand même à moins de 17° je suis obligé de retourner le tube dans les colliers pour le basculer à l'est et ne pas perdre la collim, ADC oblige. Bref, je pointe Jupiter dans une direction que je n'explite pas trop d'habitude, elle est sud ouest au dessus du Parc Montsouris. Les images sont excellentes comme sur Saturne. J'entame une série. Pas eu le temps de faire 2 vidéos qu'il faut retourner voir bébé. J'ai jonglé comme ça un moment entre les deux. Du coup je suis resté sur la caméra couleur vues toutes ces contraintes. Voici le résultat. Et puis Saturne un peu plus tard. Là j'ai pu mettre de la ZWO 290 EDIT Une nouvelle version de Saturne J'ai aussi mis en ligne une vidéo brute. Quand ça bouge c'est que je marche (le bébé, tout ça). Et pour finir une brute de Jupiter. JLuc
  41. 44 points
    Aprés une escapade dans un magnifique parc naturel du Québec nommé Parc de la Mauricie, à deux heures de route de Montréal, j'ai enfin réussi à traiter à force de tutoriaux et d'erreurs, sacrage comme on dit icite (blasphème en France), une image faite à partir de 50 poses de 30s avec mon vieux Canon 60D. La recette : 800Iso, Objectif 70-200mm f/2.8 à 200mm et f/3.2, suivi assuré par un petit iOptron Skyguider Pro sur un gros trépied Gitzo des années 70... Images faites vendredi 17 juillet. Traitement sous Siril donc et finition Ps. Je ne suis pas 100% satisfait du traitement car certains détails ne sortent pas bien comme la couleur très verdâtre du noyau, noyée dans la luminosité du stack. Si quelqu'un a une méthode à m'enseigner pour le faire ressortir (très présent sur les brutes). Ce n'est que mon premier pré-traitement/traitement sous Siril...
  42. 44 points
    Bonjour tout le monde . Ici dans le Morbihan , c'est pas tous les jours que l'on peu observer par contre quand la météo est ok , à 2 km de la mer il peut y avoir un bon seeing ! Beaucoup de nuits de galères où le seeing est décevant pour trouver la bonne. Forte humidité , la résistance seule avait du mal , il a fallu du sèche-cheveux. Jet à 9000 m : 80 km/h, à 3000 m : 55 km/h, à 1500 m : 25 km/h, à 10 m : 15 km/h MAIS courant d'Ouest pour les 4 altitudes :-) Turbulence type légèrement barbecue en début d'observation puis ça se calme avec une petite Turbu HF . Des seeing comme ça on en voudrait beaucoup , par contre faut être prêt , les Réglages de mon C11 l'an dernier payent vraiment je me rend compte de la différence, plus une Collimation soignée et tout roule. C11 + Focuser + BX1.5 + ADC + ASI224MC + Filtre UV/IR.Cut F.6700 F/D.24 e=0.12"/pix Bernard_Bayle
  43. 43 points
    Bnojour à tous, Presque le WE, et traitement du début de semaine juste bouclé (faut pas plaisanter avec le week end, traitements interdits pendant deux jours ;)) Une Mars RGB du 22, nuit avec une turbu très fluctuante sur ma zone, mais les rares petits moments où les détails apparaissent suffisent manifestement. Magnifique en visuel, avec un gros contraste dès que la turbu se calme. Bref, rien à ajouter par rapport aux copains C14... Jsuis content des voiles polaires au nord qui donnent presque l'impression de relief. La résolution n'est pas digne de Wiener-truc-much... on attend tous le tuto de Simon ! Ah aussi, c'est plus clair, plus jaune côté limbe oriental, des brumes ou presque une espèce de tempête de sable vers le N-E ? Je mets les couches séparées, ça apparait bien dans le vert, ça recouvre et atténue nettement certaines zones sombres. Les griffes polaires sont plus nettes dans le vert que le rouge et plus nettes dans le bleu que le vert... (NB : aucun traitement différentié pour la calotte, le centre crame mais tant pis)
  44. 43 points
    Salut, Je vous soumets cette image de Ngc 4490 alias la galaxie du Cocon dans les Chiens de Chasse et de sa petite copine ngc4485. Ngc 4490 est à l'origine une spirale barrée mais ngc 4485 lui a violemment refait le portrait après l'avoir transpercée... Pas cool la copine Et pour une fois, je vous engage à aller voir la full pour les détails de ces deux malheureuses : http://astrosurf.com/jousset/images/deepsky/galaxies/cdk/ngc4490-cdk-2020-f.jpg Planewave CDK 318mm f/8 + STL4020 L : 44x4min et RGB : 11x3min en b2x 14 avril 2020 - SQM 19,9 - Fwhm brute L 240s : 2,2". Traitement : MaximDL, Iris et PS CS2 En espérant qu'elle vous plaise, Marc http://www.astrosurf.com/jousset
  45. 42 points
    Bonjour à tous, Une petite Mars de cette nuit. Pas de dérotation, c'est juste le meilleur film retenu, puisque la série n'est pas complètement homogène avec la turbulence et la mise au point variables... Film de 120s, 25% d'images retenues, ça passait bien ici. J'ai remis l'ADC, un liseré étant visible de part et d'autre du disque la fois précédente où je ne l'avais pas monté... Effet plus psychologique, on ne voyait rien de grave sur l'image finale. Cette image approche la dernière fabuleuse d'Alberic , la phase est grosso modo la même. Mars s'arrondit, les détails grossissent aussi... c'est super. Chu content, on voit bien Olympus Mons. Bien à vous! Simon
  46. 42 points
    bonjour à toutes et tous ! malgré les prévisions pessimiste de météoblue et de ventusky , le ciel s'est découvert de 02h00loc à 6h30 ce dimanche matin ! un passage de nuages vers 4h00 loc , m'a fait descendre à 25img/s , mais j'ai jonglé avec le temps de pose et continué sans interruptions ! CFF 300 f/d de 20 asi 224c as2+ astrosurface ! 63 ser de 180s ( 33700 images ) 2 versions la première avec 25% des images : la deuxième avec 10% des images : à 1h02tu : bon ciel et merci ! polo
  47. 42 points
    Hello Ça fait quelques jours que ça suinte dans les commentaires, c'est le secret le plus mal gardé de la galaxie, donc c'est parti, je fais mon coming out : je passe au Mewlon 300. Size does matter comme ils disent N'allez pas croire que j'ai gagné au loto ou quoi, c'est un des très rares tubes à changer de main en occasion. En fait, lorsque @Olili a ouvert un fil de discussion pour trouver des arguments en faveur des Maksutov en vue de l'achat de son 300, il m'a lancé un peu comme une boutade au début que je pourrais reprendre son 300 s'il concrétisait son achat. J'ai essayé de l'en dissuader pour plein de raisons *je suis très content de mon µ250 *un µ300 c'est tellement rare qu'il ne faut pas s'en séparer à la légère *le 300 est hyper intimidant avec ses 25 kg en poids sec (plutôt 28 tout équipé). *Est ce que ma CI-700 va supporter ? *et puis le plus terre à terre, moi y en a petit journaliste et pas avoir de quoi payer un µ300 même d'occasion *en fait au fond de moi je savais que je ne pouvais pas le laisser passer, mais que le projet est compliqué à réaliser et que donc ça allait me faire des nœuds au cerveau, .... alors que si il l'avais gardé finalement, plus de nœuds à se faire :). Le temps à passé, Olili a cogité de son côté, moi du mien, et puis il s'est décidé à le vendre vraiment, sans le mettre dans les PA en préférant qu'il soit entre de bonnes mains (selon lui) : les miennes. Ça a fait son chemin dans ma tête, le truc c'est que : *Un Mewlon 300 qui change de main je n'ai jamais vu ça de mémoire (sauf à surveiller le monde entier sur Astromart), donc ce serait dommage de passer à côté *On ne vit qu'une fois (c'est encore le meilleur argument) *Moi je n'ai pas de sous, mais bon il y en a plein les banques, et puis un Mewlon 300 c'est tellement rare que c'est un placement plus rationnel que plein d'autres (on se trouve les excuse que l'on peut hein ) Le truc c'est qu'à ce stade là il n'était pas pressé, on pouvait envisager de nous occuper de ça à l'automne. Mais là dessus d'autres projets de son côté ont un peu précipité les choses, ça l'arrangeait que l'on fasse ça sans trop tarder. En même temps, avoir le tube pour les oppositions de Jupiter et Saturne c'était tentant. J'avais donc dans l'idée d'aller le chercher vers la mi-avril. C'est là que la crise Covid est arrivée. Frontière fermée, fin de l'histoire. J'ai donc dû attendre fin juin, une semaine après l'ouverture des frontières pour faire l'aller-retour en compagnie de @wilexpel, on s'est fait comme ça une soirée bien sympa avec la JPZ de William sous le µ300 et le Mak 300 à côté sur une EM-400 et Alain un ami de Olili qui connait bien ce µ300. Hélas le seeing n'a pas été de la partie pour évaluer ce que valent les deux tubes. Mais je ne sais pas si le 300 aurait pu bien s'exprimer, j'ai vu qu'avec le temps de stockage long il avait pris de l'astig (ce qui n'est à priori par grave car contrairement au 250 les vis du primaire sont accessibles). Merci à William pour les photos. Bon alors en vrai, .. ben oui c'est gros, très gros, donc effectivement très intimidant comme je le craignais. Je fais le brave là sur la photo, mais en vrai je ne faisais pas le malin à ce stade : c'est qu'il va falloir s'en dépatouiller du bestiau. Par contre ce qui me rassure c'est que ça se porte assez bien pour une personne seule, une main dans le PO une autre à l'avant. De là à le monter sur une monture seul, ... c'est une autre histoire surtout sur un balcon avec rambarde au sud et à l'est. Finalement en discutant avec tout le monde et avec William en particulier (qui a le même problème avec le C14), je vais finir par trouver une solution : poser le tube tête en bas sur une tablette de la bonne hauteur pour que la queue d’aronde soit directement face à la monture et puisse être serrée sans rien porter. Lors du premier montage, lorsque j'ai chargé le dernier contre poids et que le tube s'est soulevé de la tablette j'ai eu un sentiment très étrange, à la fois excitant mais pas très confortable. Pour ceux qui volent, la sensation était proche de ce que l'on ressent lors du 1er lâché solo. D'un coup de grosse responsabilité avec des risques et pas le droit à l'erreur. Il faut apprendre à faire confiance à la machine, ici la vieille CI-700 qui est sous le tube. Quand je dis que c'est gros, c'est comme ça : pour comparer au 210 et au 250. Posé debout il est plus grand que ma fille de 27 mois. Aucun lien entre cette photo et l'évolution de l'homme (quoi que). Bien entendu après un tel achat, on sait que l'on va bouffer au mauvais temps. Après le Mewlon 250 j'ai pris 6 mois. Ça m'a laissé le temps de régler quelques détails notamment pour le montage. Finalement la CI-700 n'est pas en PLS. Je ne sais pas si c'est parce que je soigne l'équilibrage alors que d'habitude, .... heu, hum-hum, vite fait quoi, mais elle réagit très bien pour le moment. Bon là c'est l'été, il y a quand même eu une nuit où j'ai pu me rassurer en commençant les réglages, j'ai vu que l'on peut facilement jouer sur l'astig au niveau du primaire, c'est vraiment pas mal fichu. Par contre ça aide bien d'avoir le microscope de collimation pour avoir un alignement à peu près bon sur le secondaire avant de commencer. Par chance @AlSvartr m'en avait procuré un avec le µ250. Il n'avait pas servi jusqu’ici mais là j'étais trèèèèès content de le trouver. Et puis vient enfin un soir quasi stable. Et là l'angoisse, le focuser ne marche plus !!!! En fait la prise côté télescope s'était démise 1 ou 2 jours plus tôt. Je l'avais remontée et ça fonctionnait encore. J'ai donc démonté à nouveau et là j'ai vu qu'un fil était déssoudé. En voulant le refixer j'ai en fait 2 autres fils qui ont sauté (simplement par la contrainte mécanique). Là, panique à bord, j'ai vite noté l'ordre des fils, j'ai tout arrêté et j'ai pris conseil auprès de @Olili et Unterlinden. C'est du min-DIN 5 broches et pas évident de trouver la même mécaniquement pour repartir de 0 proprement. Ce dont j'avais le plus peur c'est de faire une erreur qui agrave la situation (cramer la raquette ou le moteur, les raquettes ne se trouvent pas comme ça et le monteur est intégré au secondaire). Après avoir pris les conseils, je me suis fait aider d'un amis plus doué que moi avec un fer à souder (les 5 fiches sont dans moins de 1 cm de diamètre et certaines sont un peu abîmées, donc pas facile). Bon bref, nous sommes parvenu à le réparer !! Youpi ! Toujours est il que j'ai fait ma première tentative d'imagerie s'est déroulée avec le focuser HS. Du coup j'ai monté un mini focuser hélicoîdal Baader (le genre de truc qu'ils mettent en sortie de renvoi coudé). C'est précis mais ça fait tourner la caméra, c'est fait pour un oculaire (comme sur une paire de jumelles). Bref du coup j'ai tout pris avec l'Altair 224, je ne me voyais pas gérer les filtres et les changements de mise au points en plus de ça. C'était dans la nuit du 2 au 3 juillet. Il y avait une turbulence rapide et à petite échelle. De celles qui cassent bien la dynamique quand même. Sur Jupiter ce n'était vraiment pas fameux. Mais une fois traité ça donne ça quand même. Je suis quasi au niveau de ce que j'ai fait de mieux au 250, pas si mal pour une première fois. Et l'aspect de Ganymède me donne l'impression que sur ce détail là au moins on sent bien la PSF plus petite que sur le 250. J'ai pointé Saturne ensuite. C'était un peu plus stable il me semble, par contre au traitement qu'est ce que c'est poussif l'IMX 224 comparé au 290. Là on sent bien la différence. Je manque de dynamique (la turbu est quand même en cause aussi). Bon là aussi j'ai fait aussi bien au 250, mais l'aspect de Encke fait sentir là encore la PSF plus petite. Voilà c'est tout pour cette fois-ci en attendant des nuits meilleures, mais ça ne sera pas tout de suite vues les prévisions. En tout cas je suis prêt avec un focuser qui marche (gros soulagement de l'avoir réparé quand même). Pour la petite histoires, le même soir Damian Peach faisait la première lumière avec le Mewlon 250 qu'il vient d'acheter. Je sais que s'il avait trouvé un 300 il l'aurait pris. En tout cas il était temps que je monte en diamètre car je sens que quand il aura une bonne nuit ça va faire mal JLuc PS : le 250 n'est pas à vendre, il est trop bon
  48. 42 points
    Bonsoir à tous, Enfin la lune est passée dans la fenêtre de la loggia, c'est assez rare en ce début d'année parce-qu'elle est souvent trop haute (oui c'est un comble quand tout le monde demande à ce qu'elle soit le plus haut possible) ou à l'Ouest comme Vénus. J'ai pu tester ma nouvelle monture une EQ8, résultat mitigé pour l'instant, je pensais vraiment qu'elle serait plus robuste et moins sensible au vent que ma Taka JPZ, je dirais qu'elles sont très équivalentes (elles font le même poids) le suivi paraît plus précis mais ma bonne JPZ demanderait une révision pour comparer ! Après petite discussion avec Jean-Luc, la turbulence ne m'apparaissait pas comme lui la voyait, des vibrations étaient bien gênantes et je n'ai pas pu peaufiner la collimation, c'est dommage, cela contribue à la dégradation des captures, mais les résultats ne m'ont pas trop déçus et puis, ça faisait au moins un an que je n'avais pas réussi à faire du lunaire ! J'ai les yeux un peu exploser avec tous ces traitements, j'ai donc eu la flemme de remettre les paramètres de prise de vue sur chaque image Pour le principale, capture du 04/04/2020 C14 Xlt, monture EQ8 (ancienne version, mais pourquoi diable, ont-ils mis des manettes de serrage en DEC et AS aussi petites ) barlow barcon, filtre Astronomik orange (le vert ne passait pas), caméra ZWO IMX 174MM. Firecapture pour l'acquisition, Astrosurface Helium "merci Lucien" et photoshop. Bon ciel à tous ! Ah oui, les critiques constructives sont toujours les bienvenues ! Will Gassendi : Le Golfe des Iris : et enfin les très grands classiques, Clavius et Tycho : Il y en avait d'autres mais trop abîmées par la turbulence !
  49. 41 points
    Bonjour à tous, Retour sur Janus Nord avec avec cette fois un grand classique, mais qui n'est jamais simple à travailler, car la galaxie est brillante, mais aussi tres grande, avec des extensions faible et des zones avec peut d'information par rapport au centre de la galaxie. M101 fait partie des objets que l'on visite et revisite, au grès de l'évolution de l'instrumentation. Il était donc normal que nous demandions à Janus Nord, avec son nouveau correcteur et la nouvelle camera, de passer quelques heures sur cette objet de référence. Comme bien souvant, nous sommes sur une version bien classique en LRVB. Le fond de ciel est tres sympathique aussi:-), j'aime personnellement quand je trouve quelques galaxies tendant vers le rouge, c'est assez rare avec Janus Nord à cause des limites du à la pollution lumineuse, mais la qualité la nouvelle camera et son capteur extrêmement sensible y est surement pour quelque chose. Maintenant le coté technique: Telescope JANUS Nord. Lieu : Observatoire des Engarouines. Temps de pose: 9h20min sur le filtre L et 1h20min par couche R, V et B. Poses élémentaires de 5min. seing sur images élémentaires entre 1.7 sec d'arc et 2.4 sec d'arc. Seing sur image final à environ 2.0 sec d'arc. Télescope de type Deltagraph de 500mm de diamètre FD 3 Échantillonnage de 0.52 sec d'arc par pixel. Camera ZWO6200MM-PRO avec roue à 7 filtres. Filtres Astrodon LRVB. Motorisation MCMT32. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Enfin, voici l'image, je vous conseil de la regarder en full résolution, sinon vous manquez l'essentiel. Bonne balade galactique!!! Amitiés à tous, et bonne astro! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  50. 41 points
    Bonjour à tous, 4 ans après les dernières images faites à la Sbig STX sur le foyer primaire F/3.24 du 1m Ouest de C2PU, j'ai pu enfin refaire quelques images en profitant d'un créneau d'une dizaine de jours autour du nouvel an. L'occasion pour enfin tester en mode belle image les filtres L RVB Ha OIII. Malheureusement le créneau de 10 jours s'il fut clair, s'est avéré assez turbulent, avec en moyenne une FWHM tournant autour de 2.5", assez loin des très bonnes conditions de seiing, autour de 1" que j'avais pu avoir pour les précédentes images faites à la STX en 2014. J'ai un peu trainé sur les traitements, car il a fallu s'y remettre après 4 ans d'interruption, pas toujours facile, le traitement est donc certainement imparfait... Donc: 1.04m Ouest de C2PU (Omicron) situé sur le plateau de Calern à l'Observatoire de la Côte d'Azur Sbig STX (capteur de 36x36mm, 4000x4000 pixels) On commence par un petit canasson en Ha uniquement: 8h30 de pose en Ha. FWHM de 2.5" en moyenne. Prétraitement DSS, traitement Iris+ Photoshop + Fitswork4 pour toutes les images. Une partie de M31, centré sur NGC206: Là, malgré une FWHM de 2.5" en moyenne, c'est une relativement bonne surprise, car on commence à pas mal résoudre le fond d'étoiles de M31, toute l'image est granuleuse (et ce n'est pas du bruit ). 3h30 en L 2H de RVB 3h en Ha Abell 1185: 5h30 en L 2h en RVB FWHM de 2.5" NGC 2359: Bichromie de 5h30 en HA + OIII FWHM de 3" NGC2903: 5 h en L 2h de RVB FWHM de 2" Toutes les poses unitaires sont de 60s. N'hésitez pas à cliquer sur les images pour avoir les full. Voilà, j'espère que ça vous plaira, même si on est relativement en deçà de ce qu'a déjà pu produire ce 1m, vu le mauvais seiing pendant cette cession... Mais bon comme les créneaux pour faire de la belle image sont rares avec un planning scientifique relativement chargé sur cet instrument, on prend ce qu'on a et on fait avec. En tout cas c'était sympa d'avoir enfin pu faire un peu de couleur avec cette STX. David.