Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/16/19 in all areas

  1. 12 points
    Bonjour Je reviens après une interruption et l'arrivée de ma nouvelle caméra Caméra FLI Kepler 4040 Cmos +Astrosib 500 F2.8 3h45 en RVB depuis l'Espagne La full https://www.astrobin.com/full/c6c1er/L/
  2. 10 points
    C'est le Dupont de Schrödinger !
  3. 9 points
    Tu sais, mes illusions, mon univers de certitudes se sont effondrés quant à la propagation de la contagion contrepèterique en tous milieux, et toutes occurrences un soir de Noël en famille Ne voilà t'il pas que mon propre filleul que je croyais protégé de ces niaiseries par une récente paternité, un séjour à Polytechnique, des responsabilités de manager, me révèle qu'un innocent "Salut Patrick " à mon attention est une fatale tournure en vérité ! Rien ne nous est épargné, tout contribue à nous brouiller l'écoute. ......y compris les pannes de micro! AMITIÉS .
  4. 9 points
    Je poursuis : l'affaire Dupont de Ligonnès est très éclairante sur le sujet ovnis. Comme pour les ovnis, des centaines de personnes ont cru voir cet individu un peu partout en France depuis 8 ans : c'est dire la fiabilité du témoignage humain (on voit ce qu'on a envie de voir). Quant aux "autorités" (ici la police), leur empressement à déclarer que le quidam arrêté à Glasgow était le suspect (j'ai bien dit suspect, à ne pas confondre avec...bref) en dit long aussi sur leur fiabilité. Et après ça, on va considérer comme irréfutables des témoignages de gendarmes...la bonne blague. Et les journalistes et autres experts autoproclamés de broder pendant des heures sur BFMTV sur des "faits"...qui n'existent pas. Ca fait de l'audience et ça fait vendre du papier et des documentaires basés sur du vent (et quand on dit vent, on pense à...bref). Tiens, ça me rappelle quelque chose... Et quand on s'est aperçu que les deux individus ne se ressemblaient pas du tout, y compris au niveau de l'écartement des yeux, qu'ont fait certains ? Au lieu d'en arriver à la conclusion que ce n'était pas la même personne (rasoir d'Ockham), ils ont commencé à se demander si le suspect n'avait pas eu recours à la chirurgie esthétique pour modifier sa morphologie...toute ressemblance avec les ufologues et leurs déductions échevelées ne serait pas pure coïncidence Bref, Dupont de Ligonnès c'est l'extraterrestre du pauvre : tout le monde croit le voir mais il n'est nulle part, et on est prêt à sauter sur le premier clampin qui passe pour se convaincre qu'il existe encore...
  5. 8 points
    Histoire de marquer un peu ma différence , fondée sur une approche particulière de "celle" ...qui est imagée avec brio par nombre d'entre vous , guetteurs infatigables au quotidien ou imageurs HD , je me permets de créer mon "LEA" qui rendra compte du regard différent porté à Séléné , que j'espère complémentaire aux vôtres. Tout un programme d'exploration pour l'imagination.... que j'aime à partager. Lune des 3 ,6,7,8,9 octobre en une petite animation positive Lune du 3 octobre en version dessin, estampe..." le croissant et l'oiseau au crépuscule" Lune du 12 au 14 octobre ( 3 heures du matin ! mais sous les nuages le soir du 14) un visage toujours aussi mélancolique se devine... version "lac" Croquée partiellement par une grosse branche de feu mon vieux sapin ( mort cet été et en instance d'abattage ) se dégageant des branchages desséchés lumineuse et dominant ses sujets on s'approche discrètement de la Reine phare de la nuit coiffé posé sur une frêle branche morte masque de carnaval ?! ambiance estampe japonaise ? classique, toute de douceur, au petit matin du 14 , notre ultime RDV... Et vinrent les nuées , et leur voile funeste visions d'un autre monde , règne d'une Lune glacée....... Amitiés
  6. 8 points
    Pour en revenir aux faits justement, il y a un petit truc qui m’interpelle… Dans les années 60-70, il y avait très peu de photos d’ovnis, elles étaient floues, mal exposées, bref inexploitables (je m’en souviens bien car à l’époque, j’y croivais dur comme fer et j’avais lu tous les bouquins sur le sujet). On mettait ça sur le compte de la difficulté de la photo argentique : les appareils étaient relativement peu répandus, ils n’étaient pas tous chargés avec de la pellicule (ça coûtait cher) à l’instant voulu, et les réglages étaient manuels, donc laborieux et souvent pifométriques. A notre époque, on approche les 3 milliards de smartphones, en plus des millions d’appareils numériques. En 2017, il y aurait eu 1200 milliards de photos prises dans le monde. Et je ne parle pas des millions de caméras de surveillance qui, si elles visent en général plus ou moins vers le bas, devraient au moins être capables de surprendre un ET qui est descendu de sa soucoupe pour se soulager d’une envie pressante après avoir bu une bouteille entière d’acide neptunique. De plus en plus de voitures ont des dashcams, petites caméras qui filment en continu pour procurer des preuves en cas d’accident (très répandu en Russie par exemple). Et je ne parle pas non plus des milliers d'astrams qui filment le Soleil et la Lune (tiens on a plein de vidéos avec des avions ou des oiseaux passant devant, mais jamais avec les formes de soucoupes et autres cigares décrites par les "témoins"), et de ceux qui font des time-lapse toute la nuit. Bref, on photographie et on filme tout, partout. On a (presque) tous un capteur dans la poche, qu'on peut dégainer en quelques secondes. On a même des vidéos d’un phénomène imprévisible, rare et fugitif : la chute de la météorite de Tcheliabinsk. On devrait donc, en toute logique, crouler sous les photos et vidéos d’objets mystérieux, toutes plus belles et probantes les unes que les autres. Hé bien non, il y en a toujours aussi peu, elles sont toujours aussi merdiques, et il faut encore une fois compter sur l’armée américaine (décidément qu’est-ce qu’on ferait sans eux ?) pour alimenter tant bien que mal la machine à croivance… De là, deux hypothèses : 1. les ovnis sont malins, ils se cachent de mieux en mieux (sauf quand un chasseur de l’US Air Force passe par là...qu'ils sont joueurs ces ETs !) 2. il n’y a rien d'autre que des phénomènes naturels ou humains, et le « mystère » s’évanouit au fur et à mesure que les moyens de prouver son existence se multiplient N’étant pas parano, et étant adepte du rasoir d'Ockham, je vote plutôt pour la 2
  7. 7 points
    Bonjour et bonne chance, va falloir faire vite, elle est basse
  8. 7 points
    Bonjour voici donc mes 3 prises de la nuit au Pic du week-end dernier, toutes faites avec la Borg 55/3.6 à 200mm , sur la iOptron skyguider pro , et au Sony a7s modifié avec le filtre Triad Ultra Quadband. 1h40 sur Orion en ayant pris les 200 dernières images sans la lune. 30 minutes sur le Cœur et 20 minutes sur California, toutes deux avec une lune de 89%. J’ai une sorte de nuage ou reflet sur California, je ne sais pas l’origine ? J’avais des trames sur les deux dernières d’où les curseurs un peu sévères pour nettoyer le fond de ciel... bon ciel Olivier
  9. 7 points
    Sur la photo postée par Kaptain, y paraît que Dupont venait de la Kiné !!..
  10. 7 points
    Bonsoir à tous, après le déluge un ciel très turbulent donc...petit retour en Février dernier...la région imagée aura peu bougé depuis ! Films non visionnés avec une très belle accalmie derrière le Newton 410 mm F/5.6 de construction perso (optique et méca) / monture AP 900 GTO. Barlow 3x + Basler 1920-155 + filtre rouge Atik 350 images retenues, sous AS3,et Astra image. Phil
  11. 7 points
    C'est un des ressorts que Bob par exemple refuse systématiquement de considérer. Posté par Bob le 8/10 "comme je l'avais précisé déjà, c'est un peu par défaut qu'un article comme celui sur les momies tridactyles paraît dans Ikaris, vu que les autres ne veulent pas s'y coller par peur que la science officielle leur tombe dessus. Elle a au moins le mérite de diffuser l'information quelque soit le résultat final" C'est surtout que les scientifiques, ils ont regardé, et passé leur chemin. Pas de temps à perdre sur ces conneries, donc pas de publication dans des revues sérieuses. En revanche, Ikaris, c'est pas à but non lucratif, et eux ils ont besoin de trouver des gogos des gens intéressés par le sujet pour vendre leur torchon leur revue. Idem, je ne sais plus quand, Bob expliquait qu'il serait incompréhensible que Thierry Jamin déploie autant d'efforts alors que le sujet est bidonné. Incompréhensible, sauf que des gogos gens intéressés ont déboursé au total plus de 35k€ pour financer cette mascarade. Evidemment, ils payent les billets d'avion de Thierry Jamin qui se fait ses petites vacances à Lima à chaque fois aux frais de la princesse. Tu m'étonnes qu'il se démène le mec pour faire durer le plaisir.... Ces fumisteries sont un BUSINESS.
  12. 7 points
  13. 6 points
    Comme dans le Meilleur Patissier ! en moins digeste. Il y avait 5,5 heures en luminance et 2 heures en couleur avec le 250 f/4 et l'Atik One, et un traitement 2017 que j'ai amélioré (?) en 2019. Beaucoup de monde dans ce coin : Full : https://www.astrobin.com/full/317943/D/?nc=Pulsar59&real=&mod=
  14. 6 points
    Bonsoir à toutes et tous, Depuis mon balcon, en pleine ville, empilement sous AS3 de 17 prises de la Lune à main levée avec Canon 450D non défiltré et Tamrom 28/300mm. Aucun traitement effectué La version originale : La version avec un drizzle de 1.5x : Bonne soirée et bon ciel XavS
  15. 6 points
    Je n'ai lu qu'en diagonale ce post, mais je voudrais revenir sur le tout début, lorsque Nathanael vous faites des comparaisons sur une image de NGC7331. Il y a un vice car vous modifiez trop de choses simultanément, en l'occurrence, la caméra bien sur (c'est le but), mais aussi le télescope (modification de la focale), ce qui complique pas mal la situation. Je préfère travailler avec le même setup, même si l'échantillonnage sur le ciel change puisque la taille des pixels change aussi (voir plus loin). On peut faire comme vous le présentez aussi, et c'est un bel effort expérimental. Ce que l'on peut noter c'est que le RSB est fort proche entre les deux jeux d'images, et il y a donc une équivalence en terme de détectabilité de mon point de vu (ce n'est pas le bruit seul qui compte ici). Ce n'est pas totalement surprenant à vrai dire. A iso échantilonnage sur le ciel, ce qui va compter c'est (1) le rendement quantique, (2) le bruit de lecture. Je n'ai pas d'infos sur le rendement quantique du capteur CCD employé, mais je soupsonne qu'il ne doit pas y avoir un écart considérable (tout dépend en fait de l'endroit du spectre où on se trouve : actuellement en très gros, CCD meilleur dans le rouge, CMOS meilleur dans le bleu). Le bruit de lecture : bof, ici j'ai le sentiment que c'est le bruit de signal du fond de ciel qui domine, et que donc le bruit de lecture est plutôt secondaire. Laurent Bernasconi a bien souligné l'importance entre régime de bruit de photons et régime de bruit de lecture --- source de pas mal de confusion. Et là encore, à iso-échantillonnage sur le ciel, la différence de comportement des deux capteurs est faible. Pour avoir une vision du vrai impact du bruit de lecture il faut travailler avec des signaux très faibles, comme cela est rencontré en spectro ou imagerie à très faible bande passante. Je vous suggère de consulter cette batterie de tests (en particulier en bas de page pour les gens pressés) sur la ASI183MM : http://www.astrosurf.com/buil/asi183mm/ Les images de Jean-Marc de vendredi sont interressentes car elles montrent relativement bien l'impact de la finesse des pixels des capteurs CMOS (mais dans ces données il y a un biais à priori lié à la qualité des setup, avec surement du chromatisme quelque part). Un critère un peu plus global en terme de détectabilité doit faire apparaitre l'échantillonnage. Bien que cela puisse être discuté, un critère de performance possible est RSB x p^2, avec p la taille linéaire physique des pixels. On voit que les petits pixels sont très vite désavantagés, c'est la surface qui compte en effet. Bien sur, on peut binner (par logiciel actuellement) l'image issus du CMOS. Mais on sait que c'est moins efficace qu'en CMOS : binner 2x2 un CCD fait gagné un facteur 4 en RSB, alors que binner 2x2 fait gagner un facteur 2 seulement. Mais même ce résultat est contestable en vérité. Comme je l'ai indiqué dans un autre post, il faut être plus malin que binner à l'ancienne les données CMOS, et profiter à fond des petites pixels. C'est ce que j'ai indiqué sur un autre post, et que je rappelle ici (voir la commande CMOS_FULL) : http://www.astrosurf.com/buil/UVEX_soft/ En s'adaptant correctement au sur-échantillonnage, les capteurs CMOS peuvent faire au moins jeu égal avec les CCD, même sur le terrain de jeu de ces derniers. Je suis certes le premier à attendre des CMOS avec de gros pixels (et la correction de quelques autres défauts, comme le bruit télégraphique et l'électroluminescence, meilleure capacité de c charge). Mais la difficulté et le trouble que l'on peut noter dans les commentaires, est qu'à tout point de vu, les CMOS actuels changent nos habitudes, y compris en terme de traitement d'image, une chose qui ne semble pas vraiment intégrée en ce moment. Ainsi, pour revenir aux premières images de Nathanael, il serait intéressent (1) de ne pas changer le setup (même focale), (2) faire le même temps de pose, (3) ce ramener au même échantillonnage sur le ciel ("/p) par un traitement adapté qui valorise le sur-échantillonnage conféré par les petits pixels du CMOS. Le résultat sera en réalité assez voisin de celui déjà affiché , car une fois de plus, le bruit de lecture semble compter à la marge dans ce document, mais dans certaines situations, le CMOS prendra alors le dessus. Christian Buil
  16. 5 points
    Bonsoir à tous, frustré de n'avoir eu aucune bonnes conditions cet été je retravaille quelques avis du 4 sept 2018... En voici un pas trop mal... Newton "maison" 410 mm F/5.6 optique et méca. Asi 224 / barlow 3x + ADC2 PA / 5000 images sous AS3 et RGX6 + Astra image Bon c'est pas de première fraîcheur mais tant pis...
  17. 5 points
    Dommage qu'il n'y ait pas de version 7 ou 8 positions.
  18. 5 points
    merci pour vos commentaires Les aigrettes sont présentes sur toutes les brutes et notamment la couche verte .La position de la camera et les capots peuvent amener ces aigrettes supplémentaires Voir le matériel sur mon site www.georges-chassaigne.fr Merci Georges
  19. 5 points
    mince, avec tous les Patrick que je connais je n'ai jamais fait le lien... et pourtant je connaissais "Salut ma Poule" qui en est proche.. il faut donc éviter de le dire à un E.T. trop intelligent
  20. 5 points
    Dans la série, on pourrait y ajouter l'espèce de concentration de matière (quasi satellite) dénommée "Peggy", pas revue non plus (à ma connaissance), ... une formation probablement éphémère ? Crédit : Kevin M. Gill (JPL)
  21. 5 points
    avec livoir .. faut ma ! non ! avec vima .. faut loir ! non ! avec irma .. faut voli .. non je ne trouve pas ! polo
  22. 5 points
    ah mais c'est l'évidence même, de la même façon que le gars qui a mal au cul est bien mieux placé pour soigner des patients qu'un proctologue (à moins que ce soit un proctologue qui a mal au cul, auquel cas il est forcément bien plus qualifié que ses confrères qui eux, les pauvres, n'ont pas mal au cul) Comme dit le titre du fil, "ça se précise", toute la question est : le "ça" c'est quoi ?
  23. 4 points
    Bonjour, Hier soir voilà la lune qui sort enfin des nuages, l'occasion de l'apprécier même si tardive car le travail arrive alors.... Une image avec une nouvelle méthodologie de la couleur, le tous sous ASTROSURFACE, en expérimentation en sorte utilisant à la fois le HDR, le local contrast equalize histogram et la color saturation (sur Image Tools). Je l"a trouve resplendissante avec ses couleurs, un côté un peu vintage . Ne cherchez pas la résolution, elle n'est pas terrible. Bon ciel lunaire
  24. 4 points
    Bonjour à tous, Bon, nous rattrapons doucement notre retard sur le traitement des images. Voici une photo de cette belle galaxie NGC7793, mais elle n'est pas seule!! Je vous conseil de lire la suite, puis ouvrir l'image pleine résolution, afin de vous laissez voyager dans l'espace intersidéral. NGC7793, est une galaxie spirale à environ 13 millions d'années lumières. Mais si on regarde bien l'ensemble de l'image, on a l'impression de voir l'espace en 3 dimensions, voir meme en 4:-). En tout premier plan NGC7793, aucun doute la dessus. En second plan, une bonne quinzaine de galaxies avec encore des couleurs assez classique. Elle sont encore tres bien définies, sauf exception, on peut facilement en donner leurs types. Elle font surement partie d'un premier amas. En troisième plan, on retrouve une centaine de galaxies de couleur jaune. Le décalage des couleurs commence à etre sensible. Plus de trace de la couleur bleu par exemple. Les galaxies sont vraiment moins detaillé, mais on peut encore définir le type de base de certaines d'entres elles. Il semble y avoir une galaxie plus grosse que les autres et plus brillante, qui forme un peut le centre d'un amas. Enfin en 4ime plan, de nombreuses galaxies de couleur rouge, dont un amas vers le centre de l'image. Elles ne sont plus vraiment définie. La plus part sont visible sous la forme d'une boule floue de couleur rouge, ou tendant vers le rouge. Maintenant Bon voyage!!! Nous sommes sur une images LRVB classique, mais avec peutetre un peu plus de saturations que d'habitude afin de rendre plus visible les différentes couleurs des galaxies. Le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en 10h20mn. Couche R, V et B en 1h20mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.1 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici l'image, la full comme toujour via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf: Comme toujour, bonne astro à tous!!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  25. 4 points
    Déploiement du panneau solaire
  26. 4 points
    Dans quelle catégorie de commentaires classes-tu le contrepet ? Avec, ou sans fondement ? Car il traîne en ces pages quelques praticiens fort compétents dans l'art de contrepéter. Est-ce à dire qu'en l'absence de fondement, ce qui ne peut sortir par le cul doit s'exprimer par la bouche ?
  27. 4 points
    Une image de 2010, faite au smartphone, retrouvée sur un vieux disque dur. J' adore ces ambiances.
  28. 4 points
    Oui, mais justement, ça, c'est un problème : si tu cherches ces merdes sur Google, tu commences à voir de superbes "témoignages" en images vidéos, super bien faits, d'OVNIS. Passés le moment où les auteurs en font trop, ou que c'est pas crédible pour telle ou telle raison, ces merdes bien faites (j'ai vu un OVNI filmé en Australie, le mec a du prendre son pied, c'est bien fait, c'est très "2019", très pro, trop pro, trop "lêché" heureusement, pour l'instant), bref, ces merdes bien faites vont finir par diffuser et devenir pour les G.U.I.G.N.O.L.S aussi "crédibles" que le "visage sur Mars photographié par une sonde de la Nasa". Il faut s'en souvenir, du visage sur Mars… Se rappeler que cette débilité a eu un succès inouï pendant des années, on le trouvait même dans un film sur les Martiens. Bref, j'ai bien peur qu'on soye pas débarrassés tout de suite de cette croivance. Il y a une semaine, AIDS a fait une campagne de pub complètement con où on voyait Donald Trump annoncer la fin du SIDA, des millions de débiles ont cru qu'il avait réellement dit ça. Alors quand un Ummite viendra se présenter sur YouTube, combien de Bob chercheront sur les sites de OVNIscience, OVNIprésence, OVNIsoitquimalypense les éléments de preuves que c'est réellement vrai, enfin, cette fois ?
  29. 4 points
    Le 14 octobre 2019 (sol 2555) Curiosity a parcouru 35,50 m vers le Sud Ouest, et 1,80 m le 15 octobre (sol 2556) : Le rover totalise 21,140 km depuis le site d'atterrissage. POSITION AU 15 OCTOBRE 2019 (SOL 2556) : Image cliquable 2,2 mb Parcours complet depuis le site d'atterrissage à Bradbury Landing et plan des courbes de niveaux sur la position actuelle : Image cliquable 1,9 mb HAZCAM AVANT - 15 OCTOBRE 2019 (SOL 2556) : Petite hésitation, une roue a creusé un sillon dans le sable HAZCAM ARRIÉRE - 15 OCTOBRE 2019 (SOL 2556) : Vers l'Est et la vallée argileuse. Le Mont Sharp à droite NAVCAM - 15 OCTOBRE 2019 (SOL 2556) : La crête sombre "Vera Rubin" et les remparts Nord au loin Vers le Nord Ouest MASTCAM - 14 OCTOBRE 2019 (SOL 2555) :
  30. 4 points
    Proposé par Atomoid (UMSF), un Gif de 10 images pour ce qui me semble être, à peu près, l'intégralité de la dernière séquence de martelage de la taupe ( pour rappel, progression de 3 cm) : On observe bien, à l'avancée du pénétrateur, une rotation de celui-ci qui, normalement, devrait cesser lorsqu'il sera complètement enfoui dans le régolithe. Si ce n'était pas le cas, la torsion sur la longe serait, à terme, très problématique. Mais pour l'instant, il est permis de reprendre un peu espoir...
  31. 4 points
    D'ailleurs, je vous signale que la NASA (une administration, et américaine en plus) a déjà inventé le moteur interstellaire. Alors si la NASA peut le faire, n'importe quel ingénieur Vogon en est capable ... https://ntrs.nasa.gov/search.jsp?R=20190029657 Donc la raie torique du genre "vi y' a ptet plein d'extra terrestres mais y sont trop loin pour venir faire des crop circles dans la Beauce" , je suis désolé, mais elle ne tient pas la route. D'ailleurs, justement, au sujet dont il était question, je signale que les observations crédibles (je ne tiens pas compte des affabulateurs qui prétendent voir des TDC partout) de cette partie de l' anatomie sont très très rares dans la vie courante, alors que tout le monde en possède un. Donc, c'est bien la preuve qu' un truc courant peut très bien n'être que très rarement observé, et encore, pas par n'importe qui: Encore faut-il être un bon observateur, et que les circonstances soient favorables.
  32. 4 points
    S'il vous plait, tenons-nous en aux faits, au lieu de faire des commentaires sans fondement.
  33. 4 points
    Ne l'écoute surtout pas @Pulsarx, il exagère, une centaine de pages devraient suffire .. Alain t'as bien décrit le rôle éminent (sur la durée) de l'érosion éolienne sur le paysage et les reliefs martiens.. Sur Mars, l'absence d'océans entraîne de très forts écarts de température qui donnent naissance à des vents violents et à des tempêtes de poussière. La dernière en date a eu lieu de Mai à Août 2018 et a certainement participé à "polluer" le pont du rover. Ce qui n'a pas de conséquences à priori. Pendant les périodes les plus critiques (et la nuit) les objectifs des caméras HazCam, NavCam et RMI situées en haut du mât du rover sont orientées vers le sol, et la caméra Mahli en bout du bras robotique possède un cache amovible. Concernant les "dust-devils" ou "diables de poussière", on a de nombreuses images de ce phénomène, bien connu aussi sur Terre, mais particulièrement actif sur Mars. Je vais te parler @Pulsarx d'un autre rover nommé Opportunity, une machine à énergie solaire dont j'ai aussi conté l'aventure ici sur Astrosurf, et pour laquelle j'ai lentement développé un véritable sentiment d'affection (mal compris dans ce forum parfois mal fréquenté, hanté par de froids "techniciens", voire par des zombis volontiers "scientistes" - j'ai les noms). Après près de 15 ans et plus de 45 km parcourus, la dernière tempête de poussière a obscurci ses panneaux solaires, le dernier contact s'est produit le 10 juin 2018, ensuite l'hiver martien a poursuivi cette "oeuvre" macabre, et la Nasa a officialisé la fin de son odyssée le 13 février 2019.. snifff !.. Illustration d'un dust devil, image iconique prise le 31 mars 2016 par les caméras NavCam d'Opportunity : Un autre illustration du rôle actif du vent, cette énorme "barkane" nommée "Namib", sculptée par les vents dominant, et étudiée longuement par Curiosity en décembre 2015 (pano NavCam de Sean Doran avec incrustation de l'image de Curiosity pour donner l'échelle) : Image cliquable 4,3 mb
  34. 3 points
    https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2019-205 Une nouvelle vue spectaculaire prise par la sonde MRO le 23 septembre dernier à une altitude de 272 km :
  35. 3 points
    Tu as raison ! c'est surprenant pour Saturne. Peut-être encore des corps à découvrir. Y a-t-il eu beaucoup de recherches ciblées pour tenter de les localiser ? Marc Toutes les observations ayant eu lieu, avec pour objet principal ou accessoire de trouver des troyens liés à Saturne se sont révélées vaines. On peut quand même signaler une chose un peu particulière ayant un rapport indirect avec cela. Deux des satellites de Saturne, Téthys et Dioné, possèdent chacun leurs propres troyens, ces derniers n'étant donc eux-mêmes que de simples satellites de Saturne. Les deux troyens de Téthys sont Télesto et Calypso, et ceux de Dioné sont Hélène et Pollux (mais ça, Bob le sait). Cette absence de troyens sur les les points L4 et L5 de l'orbite de Saturne est souvent expliquée par la masse importante de Jupiter qui aurait aussi pour conséquence d'en interdire l'existence pour Uranus. Pourtant, à ce jour, le Centre des planètes mineures a validé l'existence d'un troyen pour Uranus. Dénomination 2011 QF99, il serait positionné autour du point L4. Il est catalogué comme centaure par le JPL. D'un diamètre approximatif de 60 km, son orbite instable ne devrait l'attacher à Uranus que pour une période n' excédant pas quelques millions d'années. On peut aussi évoquer une étude qui a montré que des structures résonantes auraient perturbé un essaim d'anciens troyens de Saturne lors de la migration planétaire, les expulsant et interdisant d’en capturer de nouveaux.
  36. 3 points
    C'est le moins que l'on puisse dire ! Faut pas exagérer non plus… L'ESA a l'expérience de Beagle 2 et de Schiaparelli, ils savent ce qu'ils font.
  37. 3 points
    Bonjour les amis Et oui encore en piste et tes du C5 encore la je pense être pleinement satisfais des performance de se petit c5 au vu de sa récolte J'ai commencer par Juju ou comme c'est un chercheur point rouge il a fallut que je la localise en visuel avant de shooter malgré le titre je vais donc commencer dans l'ordre d'acquisition et en mettant C5 et c8 a coté Donc 4 petit Ser pour le C5 ( et comme j'ai oublier au debut le st4 des fois c'est plein champ camera pour lui il y a les heures dans les nom de fichier 2019-10-11-1712_7-4 images-L_c5_l4_ap109 suis content Version un poil plus forcé deconvolution apres avoir vue la 127 de @jldauvergne C8 mais occulter branche monture pas assez haute 2019-10-11-1703_9-5 images tif-L_c8_l4_ap108 La belle au anneaux surprise il se défient bien 2019-10-11-1729_0-S-L_c5_l4_ap55_bio a moitié puis calque pour les sat et mimas bein aider par la position sur Stellarium car faible et proche de Saturne 2019-10-11-1741_6-S-L_c5_l4_ap89 2019-10-11-1820_5-4 images-L_c5_l4_ap30 2019-10-11-1820_5-4 images-L_c5_l4_ap30_130 agrandi 1.3 2019-10-11-1840_9-3 images-L_c5_l4_ap65 290mm Et le C8 la pas occulter car plus haute au moment de la capture en tous j'ai plus d'une heure de bon 2019-10-11-1735_5-30 minutes-L_c8_l4_ap42 2019-10-11-1735_5-30 minutes-L_c8_l4_ap42_130 2019-10-11-1806_7-30 minute-L_c8_l4_ap45 2019-10-11-1806_7-30 minute-L_c8_l4_ap45_130 J'en ai d'autre suréchantillonné c8 c5 mais moins bonne donc de coté La moon etait encore basse voir heur capture car je comptait fais un peu de cp pour tester le c5 mais j'ai oublier de refaire la mes c'est a la 290mm mais image réduite car j'aurai du descendre en barlow 2019-10-11-1856_3-S-L_c5_l4_ap276 2019-10-11-1900_3-S-L_c5_l4_ap581 2019-10-11-1902_6-S-L_c5_l4_ap522 la lune C5 Sony La c'est le C8 les images sont par contre a taille de la capture et le clic vous me dire c'est certainement trop échantillonné 2019-10-11-1911_7-S-IR_c8_l4_ap373 2019-10-11-1915_4-S-IR_c8_1.8_l4_ap131_limit000000-000800 2019-10-11-1918_1-S-IR_c8_l4_ap669 2019-10-11-1925_0-S-IR_c8_1.8_l4_ap542 2019-10-11-1927_8-S-IR_c8_1.8_l4_ap743 2019-10-11-1930_7-S-IR_c8_1.8_l4_ap719 j'aime bien je l'ai faite deux fois 2019-10-11-1933_3-S-IR_c8_1.8_l4_ap792 2019-10-11-1935_8-S-IR_c8_1.8_l4_ap747 voila pour le 11 le 12 du beau temps quand journée heureusement le shoote etait prevu a 11 heures 41 J'ai merder avec le chois de l'emplacement de capture du coup pas ssd et le debit de la 178 mm a saturer le taux de transfert et que trois images les données de vitesse y tiou la suite premiere réponse car plus de place Merci et bon ciel
  38. 3 points
    C/2019 Q4 (Borisov) : le 11/10 c'était limite en photo (17/17.5mg) avec un 250F4 alors que j'étais à 1200m d'altitude dans le Vercors
  39. 3 points
    alors je reformule : les ET existent (ou ont existé, ou existeront) peut-être (sûrement, diraient certains) quelque part dans l'Univers, n'empêche que ceux qui croient les voir arriver chez nous sont (au choix) des rêveurs, des naïfs, des illuminés, des profiteurs...comme ceux qui ont cru voir ou arrêter Dupont de L. qui est devenu, lui aussi, un fantasme En l'espèce, qu'il existe ou pas n'a pas d'importance, le truc (commun avec les ovnis) c'est que des tas de gens croient voir un serial killer alors qu'ils voient juste des gens ordinaires.
  40. 3 points
    Merci pour vos messages. Voici les versions accentuées comme préconisé par Polo N'étant pas un pro de la retouche photo, j'espère ne pas avoir trop poussé les curseurs XavS
  41. 3 points
    Bon, dites, on peut encore rêver un peu non ? Et danser sous les étoiles!
  42. 3 points
    Mais en fait, bon, sérieusement, et je ne dis pas ça en mauvaise part, mais il me semble que le secret assez lisible pourtant de ces fils sukupes, c'est que justement c'est initié par des gens, comment, enfin c'est comme ça, des gens des années 60-70, qui en sont restés à leurs vieux trucs et ne veulent pas bouger. Les sukupes, ça n'est plus du tout possible aujourd'hui.... Seulement c'était une des distractions des années 60-70, et pour certains, ça n'est pas facile de réorienter ses distractions.... Quand on lit les posts de Bob où il nous parle de ses vieux magazines, Stupeur et sukupe, Sukupes et pyramides, Homorroïdes et rencontres du troisième type, etc., on sent bien qu'il a toutes ces collections de débili, de précieuses publications, chez lui, et que bon, en démordre, ça serait trop dur pour lui...... C'est toute la question du temps qui passe, qu'est-ce qu'on en fait ? On bouge parce que c'est la vie, et la curiosité, et la connaissance du monde, qui avancent comme ça ? Ou bien on reste bloqué sur le même disque rayé sempiternellement et rien ni personne ne pourra nous faire bouger ? Il y a des gens, ils se font une petite batterie de trucs dans la vie, et après, ils pourraient vivre six cent ans, ils ne changeraient jamais. D'autres, ça bouge. Moi j'aime la vie et la curiosité et je préfère quand ça bouge et quand ça tient compte de ce qui se passe réellement. Mais à chacun de voir, voilà.
  43. 2 points
    bonjour, c'est pas l'animation du siècle ,mais ras le bol de rien faire avec ce ciel de M.... ( depuis le 20 septembre ) beaucoup de trainées d'avions qui se diluent en s'étalant et forment un voile permanent . vidéo tournée de 180° Paul
  44. 2 points
    Bonjour à tous, après maints essais voici ce que j'ai obtenu pour la courbe de lumière de l'étoile Wasp 10. Les mesures, bien que dispersées (on joue sur les centièmes de magnitude), montrent l'allure générale du transit lequel correspond à ce qui avait été prévu aux dates correspondantes.. Wasp-10b est un Jupiter chaud qui tourne en 3 jours autour de son étoile située à 300 années-lumière.: C11 + Reducteur x 0,67 + Camera Orion DSCI Traitement et registration DSS, séparation couche verte par Iris. Photométrie par Muniwin. Je suis assez content, bien que souhaitant une amélioration de ma technique, et j'espère que cela vous plaira. Jacques
  45. 2 points
    Après y a pas que mon avis, je suis pas le seul je pense à avoir encore ce type de caméra ?
  46. 2 points
    j'ai un dossier photo complet sur le miroir en Zérodur... mais là... je risque de me faire bannir du forum si je lâche tout... mais aussi et surtout M28 m'en voudrait lors de notre prochain apéro à la maison /rdv pour la saison 2020 / alors je ne prends pas le risque : j'ai détruit toute preuve de l’existence de ce miroir légendaire et du scope fait main & fait maison ;-)
  47. 2 points
    http://www.esa.int/Science_Exploration/Human_and_Robotic_Exploration/Exploration/ExoMars/ExoMars_parachute_progress Traduction du lien : 15 octobre 2019 Des mesures positives ont été prises au cours du dernier mois pour résoudre les problèmes avec les parachutes de la mission ExoMars, afin de permettre de respecter la fenêtre de lancement de juillet-août 2020. Le module d'atterrissage a besoin de deux parachutes (chacun avec son propre système d'extraction) pour le ralentir avant de se poser sur Mars. Une fois que la traînée atmosphérique aura ralenti le module de descente de 21 000 km/h à 1700 km/h, le premier parachute sera déployé. Quelque 20 secondes plus tard, à environ 400 km/h, le deuxième parachute s'ouvrira. Après la séparation des parachutes à environ 1 km du sol, les moteurs de freinage entrent en action pour livrer en toute sécurité une plate-forme d'atterrissage, avec un mobile encapsulé à l'intérieur, sur la surface martienne. La séquence complète de l'entrée atmosphérique à l'atterrissage ne prend que six minutes. (VOIR VIDEO DU LIEN HAUT DE POST) Bien que, plus tôt cette année , la séquence de déploiement des quatre parachutes (2 parachutes + deux extracteurs) ait été testée avec succès lors d'essais de chute en haute altitude , des dommages ont été constatés sur le parachute primaire de 15 m de diamètre et la toile du parachute secondaire de 35 m de diamètre. Des modifications de conception avaient été réalisés pour un deuxième test du parachute de 35 m, mais des dommages se sont à nouveau produits. Une inspection minutieuse de tout le matériel récupéré a depuis été effectuée, permettant à l'équipe de définir de nouvelles adaptations de conception pour les parachutes principaux et secondaires. Des modifications de conception prometteuses seront également appliquées aux sacs de parachute pour permettre aux voiles de sortir des sacs, en évitant les dommages dus aux frottements. L’ESA a également sollicité l’aide de la NASA pour tirer parti de son expérience pratique des parachutes. Cette coopération donne accès à des équipements de test spéciaux du Jet Propulsion Laboratory, qui permettront à l'ESA de réaliser de nombreux tests d'extraction dynamique au sol afin de valider les modifications prévues avant les prochains tests de chute de haute altitude. Les prochaines possibilités de ces tests se dérouleront en Oregon, et devront se faire entre janvier et mars. L'ESA s'emploie à achever les tests avant la "revue d'acceptation des qualifications" du projet ExoMars, qui est prévue fin avril ceci afin de respecter la fenêtre de lancement de la mission (26 juillet - 11 août 2020). L'ensemble des parachutes qualifiés, à l'intérieur de leur réceptacle de vol, devrait idéalement être intégré à l'engin spatial avant son envoi à Baïkonour au mois d'avril, mais il est également possible de le faire lors de la préparation de l'engin sur son site de lancement, en mai. La mission partira sur une fusée Proton et un module de transport acheminera le module de descente composé de la plateforme d'atterrissage "Kazachok" et du rover "Rosalind Franklin", jusque sur le sol de Mars, arrivant au mois de mars 2021. Après avoir quitté la plate-forme, le rover "Rosalind Franklin" explorera la surface, cherchant des sites géologiquement intéressants pour forer sous la surface, afin de déterminer si la vie a jamais existé sur notre voisine. Le rover est actuellement en phase de tests environnementaux chez Airbus à Toulouse. Dans le même temps, le module d'opérateur de vol contenant le module de descente et la plateforme d'atterrissage termine sa dernière série d'essais chez Thales Alenia Space, à Cannes. Le rover sera intégré à l'engin spatial début 2020. Toutes les activités de qualification du système de parachute sont gérées et menées par une équipe commune associant le projet ESA (appuyé par les compétences de la Direction technique), TASinI (maître d’œuvre), TASinF (responsable PAS), Vorticity (conception et analyse des tests en parachute) et Arescosmo (parachute fabrication des sacs).
  48. 2 points
    Sur Paris elle se lève vers 3h00 locale, et est de magnitude ~ 16.3 dans la constellation du Lion https://theskylive.com/c2019q4-info
  49. 2 points
    Eh oui c'est ça les séniors dont je fais parti , ça part vite en vrille sur les bonnes choses de la vie
  50. 2 points
    Ah les Tontons Flingueurs ......