Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 04/16/19 in all areas

  1. 23 points
    Bonjour à tous, Pour une fois, n'est pas coutume, nous avons pris le temps de finalise cette image montrant le couple HFG1 et Abell6 avec les nébuleuses en fond de ciel. C'est un couple assez spectaculaire, et assez rarement imagé. Stephane Zoll a réalisé une image de cette ensemble, il y a quelques année. Voici le chemin de son image, avec toutes les explications sur les objets: http://www.astrosurf.com/zoll/images/HFG1.html Personnellement, je suis un peu déçus par le fond de ciel. Le site du T500 soufre de l'augmentation de la pollution lumineuse année apres année. Il y a encore de quoi faire, il ne faut pas etre pessimiste, mais la réalité est la. C'est un champ dans le grand Nord (delta à +65°), qui se trouve au dessus du village de Blauvac depuis l'observatoire… et biensur l'éclairage public y est permanent. C'est la camera grand champ qui est en service pour cette image. Vivement les nouvelles cameras avec les grands CMOS Sony (IMX455 par exemple, mais il y a plus grand) qui permettrons de ne plus avoir a choisir entre échantillonnage et grand champ, et changer la camera:-). Comme d'habitude les informations techniques: Telescope JANUS Nord. Lieu : Observatoire des Engarouines. Temps de pose: Ha en 17h00mn. OIII en 16h00mn. Poses élémentaires de 20min. Télescope de type Deltagraph de 500mm de diamètre FD 3 Echantillonnage de 1.2 sec d'arc par pixel. Camera Moravian G4-16000 avec roue à 5 filtres. Filtres Astrodon Ha et OIII de 5nm. Motorisation MCMT32 Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Et maintenant voici l'image. La full est observable en cliquant sur l'image elle même. La version en négatif haut contraste couleur: Comme toujour, en espérant vous voir réagir en se Week-end de chasse au œufs en chocolat:-) Amitiés a tous, et bonne astro! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  2. 18 points
    Bonjour à tous, Voici une galaxie assez méconnue et pour cause : bien étendue, elle est de magnitude surfacique très faible, et l'on ne voit pas grand chose sur les premières brutes. J'ai dû poser 9h55 en luminance et 1h30 par couleur, afin de faire ressortir quelques détails au centre et surtout l'ensemble de la galaxie du fond du ciel, sans trop de bruit. Le tout par poses unitaires de 5mn en bin1 en luminance et bin2 en couleur. Fwhm 2.6" sur l'empilement des 119 images. Newton 253/934 (réducteur 0.73) et ICX814, traitement Iris et PSCS2. Nathanaël clic-clic vers la full
  3. 17 points
    Bonjour les amis! Hier, insomnie matinale, reveil vers 5h... (ll'habitude du reveil pour jupiter). Mon télescope étant resté dehors, je décide de tenter le coup, et comme beaucoup sur le forum, seeing épouventable, je n'arrivais même pas a voir les bandes équatoriales: Soyons fous! j'enregistre par intervalles de 6 minutes... en prévoyant de tout jeter ensuite.. Et brutalement, vers 5h50, le seing devient bien meilleur, et je continue, le seeing devient meme tres bon, pile au moment du passage au meridien!!. Malheureusement, je suis a cours de disque dur au moment ou on voit Europe sortir . Et je vais me recoucher heureux, et je dors 3 heures! Vive l'astro! Flextube 305, barlow 2,7 adc qhy5III224C Animation de 5h48 a 6h24TU Les moins mauvaises Versions sans dérotation de flux avec winjupos, je vais peutetre tenter le coup Bonne journée!
  4. 17 points
    Une animation du 15 avril 2019 entre 08h09 et 08h31 TU. Beaucoup de détails remarquables soulignant le GNV et l'Oval BA.
  5. 16 points
    Bonjour à tous, Après pas mal d'essais infructueux pour choper l'ISS en nocturne, la chance me sourit enfin avec ce transit diurne, sur la ligne de centralité qui passait à 6 km de chez moi, vers Fontvieille (13). Soleil quand même voilé, passage ralenti 3 fois ici. Dimension de la station 41", distance 681 km, durée réelle du transit 0,9s: Setup: FSQ 106 + Filtre en Mylar + barlow x2 Ultima de Celestron. Camera ZWO 174 MCC à 15 im/s, exposition 0,57 ms - Gain 274. Format avi RAW8. Image du setup: En espérant que cela vous plaira. Amicalement, Jacques
  6. 16 points
    Bonjour à tous, M104 est un objet très bas depuis la région Lilloise, il faut que je déplace le barda au fond du jardin pour le cibler, bien noyé dans le dôme de la pollution urbaine de Villeneuve d'Ascq (région Lilloise). Mais on y arrive avec des poses unitaires pas trop longues pour limiter le bruit photonique, et un nombre de poses suffisantes pour engranger un max de RSB. Bref c'est marrant d'aller chercher cet objet en zone péri urbaine. Avec une faible hauteur au dessus de l'horizon le seeing en prend un sérieux coup, mais on fait avec. Pour le reste il faut remercier Iris et Photoshop.. Image "One shoot", une brute unitaire traitée DDP Iris pour réduire la luminosité du coeur. Je suis à 2500 ADU en fond de ciel avec 160 secondes avec le réducteur Optec (à F7 environ)... ça monte très vite dans une agglomération d' 1.5 millions d'habitants. J'ai posé environ 2 h 30 puis emprunté le LRGB d'une précedente version pour coloriser l'image : image 2100 pix : El Sombrero ... Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  7. 14 points
    Bonjour, C'est sans doute notre ami Hamilton qui m'incite à un peu de poésie. Parfois il va s'en trouver même dans des taches qui semblent ne pas s'y prêter du tout. On peut voir passer un ange, de façon fugitive comme il y a quelques instants... Il s’agit de mettre au point ce fameux algorithme de l'alignement des images par morceaux : multi-points certains disent. Je l'appelle mode Tuiles ( ou tiles en anglais). Depuis quelques temps, l'ami Jean-Pierre me tanne les fesses avec cette histoire : à croire que je vis de mes rentes. Rien de bien excitant à priori dans tout ceci. Bon je m'y suis mis finalement en croyant ne pas rire du tout pour commencer. C'est assez complexe cette affaire car il y a un longue série de tests et d'adaptations à réaliser pour tenter de finaliser un jour. Mais auparavant, Il y a parfois un monde entre le prototype et l'objet final. Le plus difficile est quand même de valider le concept à sa façon. Dans certains cas on n'y arrive jamais. Avec quelques centaines lignes de code, il fallait tester le prototype sur un vidéo de Jupiter : c'est une ancienne de qui ? C'est un extrait de 1250 images parmi les meilleures d'un original perdu. Peu importe, pour un premier essai ça ira. Même si c'est peu discriminant par rapport à la méthode classique d'empilement. En lançant AstroSurface V095 à cœur ouvert et après quelques corrections de bugs mineurs, un ange est passé. En appuyant sur le bouton, j'ai retenu la respiration comme un gosse qui fait du vélo pour la premières fois sans les roulettes. Et ça marche. C'est rare qu'il en soit ainsi. Mais après quelques dizaines de secondes interminables, Jupiter est apparue à l'écran. Pas de plantage et elle semble bien sympathique. Un petit peu d'Ondelettes et le résultat semble prometteur. Je viens d'ouvrir un œuf de Pâques en chocolat et j'y découvre un petit cadeau. Un vrai gosse qui s'amuse d'un rien. Bonne fête. Lucien
  8. 13 points
    Voila encore un essai sur la géante ou le seeing annoncer par météo blue etait de 5 /4 avec du vent a 25 km/heure alors que ventusky.com annonçais un vent en haute atmosphere a 55 km/heure j'ai sortie aussi le C11 mais au vu des image du debut il est rester au frais pour rien image du debut même pas exploitable pour du detect a moins d'avoir un satellite de juju qui se crash J'etait un peu dégouter du reveille a 3 heures 20 pour ca et vu que j'etait réveiller j'ai espérer une accalmie qui a fini par arriver mais c'est pas folichon C8 ir 640 adc pierro et 224mc sur le C8 Asi3 et astrosurface La couleur ir cut voila c'est repartie apparemment pour une semaine bof bof pour le temps surtout pour l'astro Bon ciel et merci de la visite bonne fêtes de paques
  9. 13 points
    Yo ! La Palma 2019 début avril, encore une bien belle mission avec les copains de MAGNITUDE 78, mission particulièrement bien réussie en termes d’organisation fort des expériences passées sur cette île – notre cinquième venue en ces terres. Ce fut l’occasion fortuite de retrouver nos amis Chtis, la bande à Simon que nous avions rencontré la semaine précédente aux RAC. Et puis celle de revoir l’ami Fabrice, désormais installé sur ce versant de l’ile. Nous avons vécu comme des pachas, restaurants bien typiques le midi sentant bon l’huile d’olive et où l’on parle haut et fort, rhum dinatoire le soir, jolies escapades dans le reste de l’ile, visites des coupoles du GranTeCan (sublime), du Herschell (respectable) et du Issac Newton (gros truc équatorial d’une époque révolue, très joli). Nous logions dans une croquignolette maison bâtie sur les hauteurs surplombant le port de Tazacorte avec vue plein ouest sur le vaste Océan, avec petite piscine à l’ombre de palmiers vénérables où étaient tendus quelques hamacs pour notre plus grande béatitude. Situation privilégiée pour une position assez centrale sur l’ile tout en étant assez proche (45mn) du site d’observation et offrant les meilleures conditions météo. Il faut souligner la qualité exceptionnelle de notre nouveau site d’observation, assurément le meilleur spot accessible pour les amateurs aux Canaries, probablement le meilleur rapport qualité/prix/distance pour accéder à un ciel ultime, supportant sans broncher la comparaison avec les meilleurs de la planète. Il est à 2km des coupoles et seulement 200m plus bas. Ce site est rapidement accessible par une piste en béton quasi en ligne droite (autant dire que ça monte sec !) au départ de Puntagorda (moins de 25mn), sans les interminables lacets de la route qui mène aux observatoires. On y est à l’abri du vent, avec une vue un peu mieux dégagée sur le sud, sur de petites plateformes en béton bienvenues. En termes de confort, on est donc à des lieux des rares emplacements spartiates qu’on peut dénicher au sommet de la Caldera – quasi inexistants aujourd’hui et avec la perspective de l’ouverture prochaine d’une sorte de complexe touristique dédié aux étoiles, belle initiative mais qui n’est pas notre tasse de thé. Enfin à noter que pour ce millésime, nous avons emporté pas moins de 1 T250, 3 T400 et 3 A7S sur tracker ; je pense que c’est un record pour une équipe de 6 amateurs voyageant en mode « léger » - c’est à dire dans les limites imposées par les contraintes des bagages en avion. Mais la météo taquine ne nous offrit que 2 nuits exceptionnelles, 3 furent interrompues prématurément vers minuit par l’arrivée de nuages, voire de crachin de neige fondue, les températures avoisinant le zéro. De cela, le nombre de dessins et leur finalisation ne sont pas au niveau escompté. Mais est-ce bien grave au regard des formidables moments passés et, quoiqu’il en soit, d’une jolie moisson de dessins ? J’avais imaginé un joli programme de nébuleuses, notamment des choses plus faibles qu’à l’accoutumée avec, par exemple, des rémanents de super novæ. Seules quelques-unes ont été visitées. Je me suis cassé les dents sur Simeis 147, rien, absolument, je n’ai rien vu, pas le moindre fond gris un iota moins sombre que le fond de ciel, pourtant avec une transparence exceptionnelle (le SQM avoisinait les 22). Probablement le fait que le Taureau qui l’héberge soit dans la lumière zodiacale, particulièrement présente dans ces conditions. Je me rattrape sur IC 443, vaste bulle dans les pieds des Gémeaux dont une portion d’arc se remarque joliment. A noter qu’on pouvait suivre d’autres parties plus faibles sur une bonne part de la périphérie. Pour retranscrire cela, il eut fallu préparer un grand champ pré-étoilé. Pour la partie considérée, je note rapidement la position de quelques étoiles-repère et me concentre davantage sur les voiles principaux, mais aussi ceux plus ténus qui l’accompagnent. En post-production, je corrige cette esquisse en la faisant coïncider sur un champ pré-étoilé. Mais fort de cette première approche, le sujet mérite d’y revenir. Une cible qui semblait me résister depuis longtemps : le Trou de serrure dans Orion. Voilà des années que je m’escrime sur cette petite nébuleuse tentant de débusquer ce globule obscur, croyant étourdiment qu’elle s’appelait NGC 1783…. Une fois compris qu’il s’agit de NGC1999, les choses deviennent infiniment plus évidentes ! C’est avec plaisir que je croque ce bidule si particulier en m’attardant sur le contour de la zone sombre, mais aussi à la forme des extensions lointaines perçues alentours. Puis un travail commencé de longue date, jamais fini, mais ici par encore achevé, la nébuleuse de la méduse ou Abell 21. Ah de-diou qu'elle était particulièrement filandreuse et velue à souhait dans le T600 du Fabrice chaussé avec un Astrodon OIII de 5 mn !!! faudra y revenir pour achever la besogne, ici tout juste esquissée. Vient ensuite une sympathique série de nébuleuses planétaires, avec par ordre d’apparition NGC 3132, parce que cette bulle me plait bien même si je l’ai déjà dessiné dans d’aussi bonne conditions. Puis NGC 1501, sorte de rondelle de citron aux contours légèrement cabossés. Un peu plus grande, NGC 1514, dont la périphérie est par endroit plus évanescente, avec une forme générale moins circulaire, une sorte de grosse tulipe. Et puis basculant dans des zones plus australes, cette ravissante « micro-Dumbell » NGC 2818, de forme plus étirée, dans la boussole. Pour finir, la Pencil Nebula ou NGC 2736, une sorte de grande flammèche quasi rectiligne traversant quasi tout le champ du Nagler 22mm. Un bord présente de très subtiles inflexions lui donnant un joli caractère tandis que partant de l’autre, quelques jolis poils épars dessinent comme des ardillons. Tout simplement magnifique ! Dans mon programme, j’avais considéré quelques groupements de galaxies. Tout d’abord le Héron, avec NGC 5394 (la plus petite) en interaction avec 5395 (la plus grosse). Si la structure d’ensemble est assez évidente, je me suis cassé les dents à tenter la détection du petit bras spiral qui relie les 2 galaxies entre elles alors qu’on sent de la nébulosité dans cette zone. Encore deux galaxies en interaction, ARP 240 avec NGC 5257 (à l’aspect plus structuré) et NGC 5258, chacune dévoilant quelques caractéristiques notables. Une jolie enfilade de 3 galaxies (NGC 5981, 5982 et 5985) bien différenciées avec pour le plaisir des yeux : une spirale, une elliptique et un joli fuseau dans le Dragon. Et pour finir ce programme hélas restreint faute de temps, la Boite ou Hickson 61. Ici, 4 galaxies chacune d’aspect différent, formant un quadrilatère presque parfait dans un champ restreint. La plus faible (NGC 4173) mais aussi la plus grande est presque dans le prolongement de la plus fine et contrastée (NGC 4175). Les 2 autres (NGC 4169 et 4174) ont une apparence elliptique. Pour sûr, ce fut particulièrement bon, on s’est bien marré, et on se promet d’y revenir ! tiens, j'mets des p'tits bonhommes :
  10. 13 points
    bonjour à tous et toutes ! je me suis amusé à chercher des cratères doubles autre qu ' Hésodius A ! pas facile d'en trouver beaucoup !! Capuanus et Marth : posidonius et un autre cratère en haut à droite longomontanus et un autre cratère double dans l'arène de Street M : bon ciel ! polo
  11. 12 points
    bonjour à tous et à toutes ! une lune de printemps avec un ciel moins clément que l'année passée , avec beaucoup plus de turbulence ! une petite accalmie relative avant la tombée de la nuit ! CFF 300 f/d de 20 asi 178mm filtre rouge les versions full en cliquant ! à 70% : la full : clavius à 70% : à 100 %: bon ciel et merci ! polo
  12. 12 points
    J'ai enfin terminé de traiter ma série du 14/04 ... notez bien que j'ai le temps, il fait moche ! Bon le setup est le même que pour ma balade lunaire du 12/04 : C11, filtre 23A, barlow, ASI178MM Dans l'ensemble je vous recommande les fulls ... morceaux choisis En entrée Tycho, ses rayons et son piton central A moins que vous ne préfériez Plato sur son lit de craterlets En plat, Copernic et ses ejectats Ensuite je vous propose Moretus sur ses terrasses du soleil Et en dessert, de Longomontanus à Moretus en passant par Clavius Bonne dégustation. Marc
  13. 12 points
    Bonjour, Voici donc ma 1ère image CCD, j'ai sans doute mal choisi ma cible mais je ne voulais pas commencer par des galaxies avec ce capteur à la focale de ma lunette. IC1805 est très basse actuellement, un peu en dessous de 30°, et passe dans la nuit au dessus du halo de Toulouse... D'abord une image en Ha, puis une tentative de version couleur, plutôt rouge-orangé, mais mes couches O et S sont bien trop faible pour l'instant. Poses de 300s à -37°, guidage PH2, ASI120mini. Lunette AP130 avec field flattener Camèra ATIK16200 avec filtres Baader. 10 S =50 minutes 10 O = 50 minutes 18 H = 90 minutes C'est un peu décevant, mais quand la cible sera plus haute, je recommencerai avec quelques heures de plus. Le retrait des darks ne me parait optimal non plus. Vos critiques/conseils? Merci Olivier
  14. 11 points
    ... ou de fin d'hiver. Ayant trouvé un peu de temps pour remettre une partie des dessins au propre, voilà quelques objets dessinés au T407 (désolé, Serge, lui ne prend pas l'avion donc en voiture je n'ai pu aller que dans le sud de la France, pas jusqu'à LaPalma...) à la nouvelle lune de mars: (NGC 5247 déjà postée sur le poste de Bertrand..) NGC 4236, pour laquelle je me suis fait un champ étoilé à partir d'une photo contemporaine à l'A7s Trio (à 1°...) de NGC 4302/4298 et M99 un peu plus loin M98 et je vais compléter par M100 faite un an plus tot....(mais pas sûr de l'avoir déjà postée: 23 mars 2018 au T407x135, même lieu): le joli S de NGC 4731... , et la fameuse paire NGC 5426/5427: Je terminerai par un autre de la session 2018, en clin d'oeil au dessin de Serge, les 4 galaxies de la "boite": Nicolas.
  15. 11 points
    Y a plus qu'à les ramasser à la petite tuyère.
  16. 11 points
    Salut à tous Je profite de la présence de la lune pour traiter mon retard. M104 le Sombrero que je voulais choper cette année. (prise le 12 Avril 2019) Léger vent, grosse turbu et pas suffisamment de poses à mon goût (puisque j'ai remarqué qu'il me fallait 2h au minimum sur mon setup pour avoir la qualité qui me va bien (rapport signal/bruit)) Là ce n'est pas le cas puisque je n'ai pu cumuler que 1h25. Beaucoup de bruit à mon goût et pas suffisamment de couleur... J'espère pouvoir y revenir cette année.... J'adore cette galaxie et c'est ma première tentative. - Tube - LX200 acf 12" - Reduce x0.75 Astro Physics (f2250mm) - Sony A7S Astrodon - 171x30s soit 1h25 (3200ISO) - Guidage ZWO 224mc sur DO - Traitements SIRIL (DOF) Photoshop CS6 Ensuite, M106 (prise le 29 Mars 2019) Pour le coup, j'ai presque le nombre de poses qui vont bien mais le fond de ciel est entaché de rayures sombres en diagonale. J'ai tout essayé, avec et sans dark, flat... Rien à faire, elle sont toujours présentes. J'ai fait au mieux pour les atténuer en lissant le fond puis en rajoutant un peu de bruit artificiellement... Bref : - Tube - LX200 acf 12" - Reduce x0.75 Astro Physics (f2250mm) sur monture d'origine. - Sony A7S Astrodon - 214 x 30s soit 1h47 (3200 ISO) - Guidage ZWO 224mc sur DO - Traitements SIRIL (DOF) Photoshop CS6 Merci pour vos avis toujours éclairés
  17. 11 points
    Rien à voir avec le sujet de ce topic, mais je crois que ce qui s'est passé depuis hier soir à Paris est encore, pour beaucoup, dans nos têtes. Je vous livre simplement ce poème de Gérard de Nerval, il prend malheureusement aujourd'hui une dimension particulière.. Albert Lebourg Notre-Dame est bien vieille : on la verra peut-être Enterrer cependant Paris qu’elle a vu naître ; Mais, dans quelque mille ans, le Temps fera broncher Comme un loup fait un boeuf, cette carcasse lourde, Tordra ses nerfs de fer, et puis d’une dent sourde Rongera tristement ses vieux os de rocher ! Bien des hommes, de tous les pays de la terre Viendront, pour contempler cette ruine austère, Rêveurs, et relisant le livre de Victor : - Alors ils croiront voir la vieille basilique, Toute ainsi qu’elle était, puissante et magnifique, Se lever devant eux comme l’ombre d’un mort ! VALSE HESITATION POUR LE PROCHAIN FORAGE À la recherche d’une nouvelle cible de forage, l’équipe du rover a hésité entre plusieurs options : choisir entre deux cibles très proches de l’espace de travail actuel, retourner à l’arrière vers un site dépassé par le rover, ou aller un peu plus loin explorer d'autres affleurements de substrat rocheux prometteurs. Je cite : "En fin de compte, nous avons décidé de tenter notre chance avec l'une des deux cibles proches. Cependant, l’opération a été reportée à mercredi afin de laisser suffisamment de temps à l'équipe pour terminer son évaluation de l'espace de travail "Aberlady"". Il semble donc que la cible potentielle puisse être celle-ci : NAVCAM – 9 AVRIL 2019 (SOL 2372) : MASTCAM – 12 AVRIL 2019 (SOL 2375) : MASTCAM – 13 AVRIL 2019 (SOL 2376) : "L'avant-dernière journée d'observations à "Aberlady", nous nous efforcerons de mieux comprendre la composition des roches locales et des matériaux forés. Les mesures ChemCam du trou de forage et les images MAHLI correspondantes seront utilisées pour caractériser une veine potentielle dans la roche forée". MAHLI – 15 AVRIL 2019 (SOL 2378) : Veine de « gypse» (sulfate de calcium) dans le trou de forage "ChemCam ciblera également le bord d'un grand bloc de substrat rocheux, qui semble s'être soulevé au cours du forage, et réalisera une mosaïque d'images d'une unité de sulfate éloignée sur le mont Sharp. MAHLI procédera également à une nouvelle prise de vue d’une pile de matériaux déversés aujourd’hui [voir image ci-dessous], et elle ciblera les résidus autour du trou de forage demain. Un court film sur Navcam était également prévu, qui poursuivra la surveillance régulière du rover de l'activité du diable de poussière dans le cratère Gale". MAHLI – 14 AVRIL 2019 (SOL 2377) : Pile de matériaux du forage "Aberlady" déversés au sol (par rotation inversée du foret, matériaux issus de la chambre d’échantillonnage)
  18. 10 points
    Bonjour je vous propose aujourd'hui , une image du premier Quartier Lunaire un peu particulière, non ce n'est pas un nouveau télescope ou Lunette , mais un simple Appareil Photo Bridge il s'agit du Sony RX10 IV avec optique Zeiss pour ceux qui veulent en savoir plus sur cet appareil : https://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/sony-rx10-iv-p41081/test.html l'image du premier quartier que je vous joins a été réalisée avec le mode rafale à 25 images /sec , à peine 2 sec sur le déclencheur et j'avais 42 images en jpeg que j'ai additionné sous AS3 et légère ondelettes sur RGTX6 , je trouve que pour un bridge et des images en Jpeg c'est pas mal l'objectif était calé sur 600mm à F/D 4 j'ai fais un test vidéo avec le Sony RX10 IV pour montrer le range de ce bridge en mode vidéo 4K, je pars de 24 mm jusqu'à 600mm avec le zoom optique , puis de 600mm jusqu'à 1200mm avec le zoom numérique il faut mettre la vidéo en plein format et en 4K pour ceux qui le peuvent vidéo 4k : JP
  19. 9 points
    Bonjour, Pour le plaisir de partager et solliciter vos opinions à fin d’améliorer mes photos CP, je vous propose "ma version" de la fameuse M101. Image acquise les nuits du 13/14 et 14/15 avril (lune à 58% et 70%) avec mon ancien Meade Schmidt Newton 10" f/4. Camera ToupCam CMOS (Sony 178), temps d'exposition 350 x 60 secondes, soit 5h50m en total. Traitement: DSS, Siril (reduction gradient et deconvolution), Registax (bilan couleurs) et GIMP. Image à 80%: Merci pour vos avis et suggestions , Jacques
  20. 9 points
    Bonjour, dans des conditions assez hard (vent violent et ciel voilé) une animation sur ~5h Un petit gif ralenti (en fait c'est sur une prise de 2s à environ 100i/s) vous donne une idée du vent Paul
  21. 9 points
    Bonjour à tous, un cratère difficile à imager surtout à grande focale et avec un petit capteur...donc mosaïque de 2 vues Forte humidité, flux de Sud et bon seeing derrière la Basler 1300 à 30 imgs /sec. Newton "maison" 410 mm F/5.6 optique et méca + Barlow 3x + filtre rouge Atik 200 images sous AS3, Astra image et CS6 Phil
  22. 9 points
    Bonjour, Après ma mosaïque récente, j'ai remis ça hier soir 16 avril pour tester ce que ça donne avec du vent d'autan. Vent pas trop fort, quand même, mais j'ai dû refaire des vidéos du fait de petites rafales, et mon C14 est trop sensible à ça. En plus, mes images sont moins bonnes avec du vent d'est qu'avec du vent d'ouest. Donc c'était plutôt un défi. Et bien ce ne fut pas trop mal au final, contrairement à mes craintes. Images faites au C14 + ASI 178 mm au foyer munie d'un filtre IR pass. SCHILLER et divers (présentation à 66 %) LA MER DES HUMEURS (présentation à 50%, là ça vaut mieux) KEPLER et alentours (présentation à 66%) GOLFE DES IRIS (présentation à 66%) ARISTARQUE qui sort de l'ombre (présentation à 66%) Voili voilà, ce sera tout pour cette lunaison ... Amitiés Claude
  23. 9 points
    La comète qui flirte avec les amas d’étoiles Après l’avoir imagé au mois d’août par deux fois (voir images et film en cliquant ICI), je profitais de mes vacances pré-raagsoniennes du mois de septembre pour l’imager à nouveau mais cette fois au plus près de la Terre. Le beau temps était avec nous et j’en profitais. Découverte à Nice par Michel Giacobini en 1900, elle fut à nouveau observée par Ernst Zinner en 1913. D’une périodicité d’environ 6,60 ans, c’est elle qui est responsable de la pluie d’étoiles filantes des Draconides. La sonde spatiale ICE (International Cometary Explorer), de la NASA, a pu traverser la queue de plasma de 21P en 1985, avant de visiter, l’année suivante, la comète de Halley (1P). Donc dans la nuit du 10 au 11 septembre 2018, je dus attendre presque 1h du matin pour qu’elle soit assez haute dans le ciel pour commencer la prise de vue. Elle était dans le cocher, tout près de l’amas d’étoiles Sel et Poivre. Le grand champ me permit d’avoir plusieurs objets du Cocher, alors qu’à la lunette, je me contentais d’un gros plan sur la comète et M37. Quatre jours plus tard, alors que les RAAGSO X étaient commencé, la comète 21P frôlait M35 dans les Gémeaux. Comme le beau temps était de la partie, je décidais de tester mon suivi afin d’avoir le maximum de signal sur une seule pose… Après plusieurs tentatives, je gardais la pose de 3 mn qui me semblait la plus réussie ! Pour une fois, commençons par le film : Et ensuite les photos : GRAND CHAMP Photos prises le 11 septembre 2018 à Ambeyrac (12) – Canon 350D défiltré avec objectif Sigma 90-300, focale à 90 mm, F/4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto, ni autoguidage). 104 poses de 2 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles (annotée) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. AU FOYER Photos prises le 11 septembre 2018 à Ambeyrac (12) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 183 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. AU FOYER Photo prise le 15 septembre 2018 à Ambeyrac (12) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 1 pose de 3 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  24. 8 points
    Vendredi à 11h28 avait lieu l'arrimage à l'ISS du cargo Cygnus (lancé mercredi) et c'est juste à ce moment qu'ils passaient sur la France, ce qui m'a permis de les capturer très proches l'un de l'autre en transit solaire, comme d'habitude avec la TOA-150
  25. 8 points
    Sa mère n'est pas loin derrière. Une version starless de mon image issue du concours Chilescope. La full est ici https://www.astrobin.com/full/401547/0/?nc=user
  26. 8 points
    Bonsoir vue la belle?, vu le lever, facile? , bonne chance
  27. 8 points
    Bonsoir à tous, on ne les voit pas souvent ceux là... Vitello est à gauche avec son étrange structure annulaire. Rempli de lave à droite avec un très long piton central : Doppelmayer. Forte humidité, flux de Sud et assez bon seeing derrière la Basler 1300 à 30 imgs /sec. Newton "maison" 410 mm F/5.6 optique et méca + Barlow 3x + filtre rouge Atik. 200 images sous AS3, Astra image et CS6 Phil
  28. 8 points
    Bonjour à tous, première d'une belle série à suivre... Hier soir très forte humidité en flux de Sud et excellent seeing...ondulations de grandes ampleur La Basler 1920-155 m'ayant lâché, je me suis rabattu sur la Basler 1300. Newton "maison" 410 mm F/5.6 optique et méca + Barlow 3x + filtre rouge Atik 200 images sous AS3, Astra image et CS6 Phil
  29. 8 points
    Petit tuto pour préparer l'observation du ciel avec une lunette de 204mm de diamètre ... ... ou comment occuper un après-midi ensoleillé ! 1. Creuser un trou : 2. Faire un lit de sable au fond du trou : 3. Mettre deux dalles en béton bien épaisses sur le sable : 4. Poser une colonne sur les dalles et la boulonner solidement : 5. Passer une gaine pour passer quelques câbles : 6. Reboucher le trou : 7. Poser une monture EQ8 sur la colonne : 8. Mettre une lunette de 204mm sur la monture : 9. Patienter un peu ... le temps que le fitre ERF arrive ... 10. Croiser les doigts pour que l'activité solaire redémarre Les amateurs des ROS auront reconnu la lunette de Bernard Durand qui nous a quitté l'été dernier. C'est une lunette iStar avec un doublet de 204mm optimisé dans le rouge, pour l'observation du Soleil en Halpha.
  30. 7 points
    Capture : SW254/G42 Observatory + Atik one 6 Guidage : OAG + Lodestar (1) Logiciels : Apt, Phd2 , Pi, Iris,Toshop L=43*300s RGB 8*300s chaque couche Ha 8*900s (pour si peu que j'ai réelement intégré sous peine d'avoir le coeur tout rose, je l'ai masqué) J'ai repris l'image du moi de Mars pour valoriser l'Ifn qui se demarquais trop peu du ciel. Après discussion sur un forum Allemand je me suis dit que je peux le faire. J'ai effectué une calibration des couleurs photométrique et j'ai incorporer l'IFN qui prennait une place trop discrète. Pour l'Ifn c'était compliqué, l'image qui contenait Ifn était affreuse avec des halos disgracieux et tout qui bavez n'importe ou. Finalement au lieu de chercher à intégrer le calque de l'IFN en mode éclaircir, j'ai utilisé le mode obscurcir et enfin j'ai pu intégrer le ciel avec l'ifn dans mon traitement sans cassé l'image.
  31. 7 points
    Bon Weekend a tous , En attendant un ciel sans lune et sans nuage , je me rend compte que j'ai omis de vous présenter ma capture dans la nuit du 10 au 11 Avril 2019 sur NGC 3953 . Petite galaxie de 6.9' * 3.5' dans la grande ourse . 70 minutes de pose total de 2 minutes unitaire . Prétraitement Prism et finition sous PS6 . Setup habituel : SC8 edge / Atlas EQ6 / Imageur Atik414 / Guidage en // lunette 60*220*2 ZWO 224C .
  32. 7 points
    Bonjour à tous Une image de plus de ce trio mais qui, en fonction du matériel utilisé, nous offre une vision à chaque fois différente. Ma version c'est un grand champ que j'ai tout de même réduit de 50% ! canon 5dmk2 - epsilon 180 (ouvert à 2,8) - 21 images à 800iso et 300s - mach1 - sans autoguidage, sans flat, sans offset, sans dark traitement IRIS pour le prétraitement puis Photoshop pour l'aspect esthétique Pat
  33. 7 points
    Larbucen, Vraiment intéressant ton lien, je ne connaissais pas. ... sinon en HS, les "certifications" au cas où l'on mourrait dans d'atroces souffrances suite à une erreur humaine...... Franchement, ça me gave à la longue. On arrive à un stade où le mieux est de ne surtout rien faire, au risque d'être cloué au pilori en cas de défaillance, voire d'erreur. Dans le genre il faut un BAES dans un plané, c’est franchement déconnant. 2 choses me paraissent essentielles à la sécurité de ces structures : le tissu ininflammable, et la sortie en soulevant la jupe basse. et basta ! Lors de nos séances, j'ai toujours un préalable sur ladite sécurité, avec quelques recommandations d'usage, que le cas échéant on aura le droit de m'envoyer en prison si tout pète et tout crame, et que j’invite les personnes délicates à quitter le navire pendant qu'il est encore temps. J'ajoute que notre bidule de conception et de fabrication maison a été fait avec sérieux et rigueur. Je dis ça au regard des structures mobiles qui ont disparues, de ceux qui ont jeté l'éponge devant ces absurdités, mais aussi des demandeurs trop scrupuleux et sclérosés dans leur pratiques sécuritaires et qui au final m'emmerdent. Faisant ça dans le cadre du bénévolat, je préfère tout simplement partir. Me souviens d'un service de sécurité qui demandait foule de documents sécuritaires qu’évidemment je n'avais pas, en me faisant la morale en cas de catastrophe. Après bien des tergiversations pour accord, la salle ERP qui devait nous accueillir n'avait pas d’extincteur, du bordel devant les issues de secours et pompon, les issues de secours étaient cadenassées.... Un peu de bon sens et de sérieux ferait vivre tout le monde bien mieux, et éviterait les psychoses qui nous rendent vraiment couillons.
  34. 7 points
    Première photo de bonne qualité cette saison, ayant droit à presque tout ce qui est attendu dans un Saturne raisonnable, des bandes équatoriales, très distinctes, un anneau de crêpe et principalement un hexagone parfaitement cadré avec l'oeil très distingué en son centre.
  35. 7 points
  36. 7 points
    En fait tout dépend où se situe le Tilt : dans l'instrument ou la caméra ou les deux? - avant de toucher à l'instrument, il faut déja que le capteur soit bien orthogonal à l'axe optique. c'est le problème avec les grands capteurs en particulier, car les tolérances de fabrication sont telles que même le silicium peut avoir un peu de tilt par rapport au boitier du capteur. Idéalement, il faudrait le faire au laser par rétroréflexion, mais sur le ciel on peut le voir "facilement" aussi en tournant la caméra : si le tilt reste au même endroit sur l'image (=au même endroit sur le capteur, il tourne avec la caméra) alors le capteur est tilté (=incliné). alors il faut régler le problème au niveau de la caméra. Si on ne le fait pas on aura un problème de tilt à chaque fois qu'on change d'instrument ou si on tourne simplement la caméra pour changer le cadrage. Donc les vis de réglage de tilt incluses sont une bonne idée. Par contre si le capteur est bien d'équerre et qu'il y a du tilt, c'est au niveau de l'instrument qu'il faut jouer. si on réglait au niveau de la caméra, on tilterait le capteur pour compenser le tilt de l'instrument. Là encore on aura des problèmes de tilt en changeant d'instrument ou en tournant la caméra. Bien sur si la caméra est montée fixe sur un instrument sans possibilité de rotation on peut tilter le capteur pour compenser le tilt de l'instrument, mais bon ça marche dans une certaine mesure seulement. Car bien sur si tout est un peu de travers on va avoir d'autres soucis avec la correction en bord de champ (coma, astigmatisme...)
  37. 7 points
    bonjour à tous, dans la nuit de dimanche à lundi, la météo ne me laissait pas beaucoup de choix à faire sur le plateau d'albion : trop de vent, grosse lune .... limite trop froid Mais bon, pour ma dernière nuit à l'observatoire Sirene, j'ai quand même pris sur moi et une demi-heure pour faire une mosaique de la lune au foyer du C8 avec la zwo178mm et filtre rouge + ir/uv cut traitement autostackert, registax 6 et photoshop de 25 films A priori, toutes les tuiles ne sont pas de même qualité (yavait des passages avec plus de rafales de vent...) et/ou autostackert ne s'en est pas sorti de la même façon suivant les zones de la lune plus ou moins contrastées... En tout cas, réduite à 56%, ça se regarde a+ stéphane
  38. 6 points
    Peu d'aurores fin mars sur l'Islande, mais quelques heures avant de reprendre l'avion (pas l'avion prévu à l'origine d'ailleurs, puisque la compagnie aérienne a fait faillite durant mon séjour ) j'ai pu faire la photo que je voulais à l'endroit où je le voulais : au Kirkjufell, un endroit très beau le jour aussi. C'est ça qui est bien avec l'Islande, même sans aurores c'est merveilleux
  39. 6 points
    Bonjour Ayant un Schiller voir : https://www.astrobin.com/112223/B/?image_list_page=10&nc=&nce= avec exactement les mêmes ombres que celui de Philippe voir : http://www.astrosurf.com/topic/126312-le-catère-schiller-newton-410-mm/ j'ai pu faire une version 3D rapidos qui marche plutôt bien. Faut retrouver vos lunettes ou vous servir de vos filtres rouge et bleu. Je vous mets aussi une version louchée. https://www.astrobin.com/401880/?nc=user Bonne journée. Luc https://www.astrobin.com/401878/?nc=user
  40. 6 points
    51/5000 Voici l'une des meilleures images pour vous faire une idée:
  41. 6 points
    Une photo de la belle rousse du soir vite faite au fond de mon jardin. Fuji X-E3 et Rubinar 500 mm à 5,6 + Réducteur Zhongyi x0,72. 1/40" à 200 ISO
  42. 6 points
    J'ai traité mes avi réalisés le 16 avec une météo turbulente : C11 à f:d 10 ASI 290 MM, AutoStakkert, Registax 6 et PS3. Je partage une petite promenade du nord au sud en passant par Mairan et surtout Mairan T - volcan lunaire qui ressemble à un volcan,- Aristarchus, Marius, Gassendi, un panorama Schickard bassin Zucchius Schiller et un peu de zone sud ( j'ai hésité à inverser l'orientation pour donner une sensation de survol mais j'ai conservé en l'état). Comme les avi étaient plutôt mauvais j'ai traité 1500 images sur 3000, merci aux spécialistes de me dire si c'est une bonne solution (il me semble que oui…)
  43. 6 points
    Salut tout le monde ! Ici, entre turbulence galopante et rafales de vent, on continue la mise au point de la grosse bête Grâce aux bons conseils reçus ici, j'ai depuis débridé le primaire, décollé et repositionné le secondaire correctement, recentré l'araignée...etc ! Du coup, comme par hasard, ben il fait gris .... je vous livre quelques tirages d'avant réglages du 13/04 et du 14/04. Pas encore vraiment au point concernant les expositions/gain/traitement...il faut dire que c'est fatiguant, toute cette luminosité
  44. 6 points
    Bonjour à tous, Pas faciles celles là surtout si proches du terminateur...mais rien que pour le relief, elles valaient le coup ! Forte humidité, flux de Sud et assez bon seeing derrière la Basler 1300 à 30 imgs /sec. Newton "maison" 410 mm F/5.6 optique et méca + Barlow 3x + filtre rouge Atik. 200 images sous AS3, Astra image et CS6. J'ai essayé de soigner la forte luminosité d'Aristarque en conservant la rainure, il subsiste un peu de bruit...on fait avec ! Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  45. 6 points
    Bah... À propos de flèche, ne dit-on pas justement qu'elle est de cupides dons ?
  46. 6 points
    Bonjour pour se dérouiller un peu apres ces mauvais jours seeing et temps une petite capture de la lune avec une achro de 80/400 ser de 200 images asi 178 mm filtre rouge baader et ir cut Voila en espérant que le seeing deviendra bon pour la géante le matin Bon ciel et bonne journée Sauveur
  47. 6 points
    Bonjour tout le monde . Seeing toujours médiocre ce matin pour obtenir de la résolution , du coup j'ai réalisé une animation de 54 minutes . Comme c'est ludique , ça passe mieux :-)) C11 + BX.1.5 + asi224mc + filtre UV/IR.Cut 14 images espacées de 60s http://www.bbayle.com/maroc2019/Anim_Jupiter_17-04-2019.mp4 Bernard_Bayle
  48. 6 points
    Bonjour Le bel amas ouvert M13, avec ses petites galaxies et ses étoiles quelques peu colorées. Ne pas zoomer, c'est du grand champ ! epsilon180-canon5dmk2-13 images 800iso 300s Pat
  49. 5 points
    bonjour, résultat de la sortie d'hier soir, 65 poses de 50s a 1600 iso ( canon 1300d) sur sw 150/750. ca manque un peu de couleurs je trouve
  50. 5 points
    Bonjour En avançant dans la nuit La Lyre commençe à prendre de l'altitude et j'ai testé mon nouveau setup, Mak 127 mm avec réducteur de focale 0,5x, sur M57 avec l'ASI 224 MC. 295 pose de 2 secondes et une trentaine de Dark traitées avec PIPP, Siril et Photoshop.