Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 05/17/21 in all areas

  1. 97 points
    @DVernet et moi-même avons l'immense plaisir de vous présenter cette M 101, prise avec le télescope de 1 mètre Omicron de l'Observatoire C2PU début juin, entre Pleine Lune et Nouvelle Lune. Le télescope, en configuration F/3 durant cette mission dédiée aux alertes photométriques Gaia, était équipé d'une caméra QHY600. Nous avons posé 13 h 30 en L, et 2 heures en R, V et B, avec des poses unitaires de 1 minute. @frédogoto a traité les quatre canaux avec Pig Inside, David a réalisé l'image couleur définitive avec les brutes de registrations de Fredo. Nous vous présentons une version noir et blanc, pour que vous puissiez apprécier l'arrière plan de la galaxie, saturé de galaxies lointaines... La magnitude limite mesurée sur l'image est de 25.3. La troisième image est celle traitée par @jeffbax, la meilleure actuellement, et la version définitive !
  2. 89 points
    Hello mazette quelle période de beau temps. Plus de 1 To de Jupiter en quelques jours du 7 au 14 octobre. Que des nuits bonnes du 7 au 14 et celle du 9 et du 14 étaient particulièrement bonnes. Les autres nuits, c'est le fait d'avoir tout enregistré sur 3 h qui m'a sauvé. Il y a parfois de bons passages courts. Je vous mets déjà un peu en vrac les images du 7 au 13. Le 9 j'ai vraiment observé essentiellement en mode auto, du coup j'ai pu faire une belle animation bio, spécialement dédicacée à @ValereL J'ai volontairement laissé les couleur, on voit que c'est orange quand elle est plus bas. C'était déjà une nuit assez dingo, mais rien à côté du 14. Là jai fait du mono, du filtre bleu et tout le toutim. J'ai tout traité à 130% tellement c'était fin sur certaines brutes. imx462 seul : imx290 : imx462 seul : Et une mini animation pour rire. Ca vous montre en passant le niveau des brutes Je vous mets aussi des prises en live, ça plait bien à chaque fois. Ca c'est du g' (bleu) Du L en couleur avec un peu de gamma pour limiter la destruction par youtube Et en L en mono là encore avec un peu de gamma Et puis on va finir avec le plus intéressant. La carte globale obtenue du 10 au 14. Le truc que je ne suis parvenu à faire que 3 fois sur Jupiter. La vidéo qui met tout ça en mouvement, merci en passant à Benoit Reeves pour la musique. Et voilà, c'est tout pour cette fois. Un gros post évite de multiplier les petits @+ JLuc
  3. 82 points
    Bonsoir à tous ! Le Team Omicron C2PU a le plaisir, l'honneur et la fierté de vous présenter... M 100, la galaxie spirale géante de l'amas Virgo. C'est probablement l'une des meilleures images qu'on ait faite avec le télescope, et @jeffbax a magnifié les données, difficiles, que nous lui avons transmis... Donc : télescope de 1 m Omicron C2PU à F/3.3, caméra QHY600 à -5°C. On voulait essayer de se démarquer de ce qui a souvent été fait sur cette galaxie, alors avec David Vernet, on s'est relayé pendant pas mal de nuits, entre janvier et avril... David a enregistré des images avec un seeing hallucinant, sous la seconde d'arc par moments... 10 heures de luminance, 3 x 45 min de RVB, traitement Siril et Photoshop, par le magicien, donc. M 100 est une spirale géante, estimée, d'après les dernières données, à 66 millions d'années-lumière. Il semble bien que l'on ait détecté quelques étoiles individuelles de la galaxie, mais ça reste à confirmer : dans l'absolu, c'est possible, si la mag limite de l'image est supérieure à 25, ça ferait des étoiles de magnitude absolue - 5 à -7, c'est donc possible. Reste à pas les confondre avec des groupes d'étoiles serrées. Enjoy ! S
  4. 80 points
    Bonsoir les noctambules, La Lune tardant à partir, les fêtes arrivant, et la météo à venir peu engageante dans le sud-ouest, j'en ai profité pour faire mon bilan 2021 Un bilan en demi teinte, mi ciel profond, mi planétaire, la météo de ce dernier trimestre ne m'ayant pas trop motivé C'est donc un petit bilan, pas très copieux en quantité, que je vous présente là Mais j'ai fait au mieux et je vous laisse deviner les objets du ciel profond Pour les planètes, c'est plus facile Je vous souhaite à tous mes meilleurs voeux pour ces fêtes de fin d'année. Que le vieux barbu vous gâte si vous avez été bien sages Excellente soirée à vous, AG
  5. 72 points
    Bonsoir à toustes, Voilà, depuis hier, Saturne à fêté ses 18 ans d'opposition C'est pour vous, c'est cadeau Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  6. 70 points
    Chers amis, Je suis allé en Islande du 27 octobre au 7 novembre dernier pour profiter des aurores boréales et des paysages, mais aussi pour réaliser un reportage à paraitre dans notre magazine d'astronomie préféré (prochain numéro, parution fin décembre !) Il s'agissait de faire le point sur les conditions d'accès liées au COVID-19 et sur la pression touristique (chinoise) qui a fait fuir pas mal de passionnés ces dernières années. J'ai réalisé grosso modo une boucle depuis le sud-ouest de l'île et le volcan Fagradalsfjall (qui a défrayé la chronique depuis mars), jusqu'au nord et la région de Mývatn. Avant de voir quelques images d'aurores, un petit tour d'horizon des zones visitées... Le volcan Fagradalsfjall et sa mer de lave (séchée) justement. Un spot extraordinaire pour tenter quelques aurores et/ou le ciel étoilé en nocturne ! Le phare de Reykjanes depuis Gunnuhver Hot Springs ! Direction les fjords du nord-ouest... et cette improbable plage de sable fin vers Rauðisandur ! Non loin de là, au détour d'un fjord, cette étonnante épave d'un navire norvégien échoué en 1981 (et qui pourrait servir de premier plan exceptionnel pour une future aurore ! ). Toujours sur zone, et toujours au détour d'un fjord, un ami attend tranquillement sur son rocher ! Direction cette fois le nord pour se rapprocher de la zone Akureyri... La météo était nettement moins clémente. Vers Akureyri, les montagnes sont vraiment esthétiques. Enfin, on se rapproche de Mývatn... là ça déménage vraiment côté paysages, avec notamment les chutes de Goðafoss ! La région de Mývatn depuis la montée vers le sommet du volcan Hverfjall. Et la vue en direction de l'est, tout près du sommet du volcan ! On termine ce tour d'horizon avec le site hydrothermal de Hverir au petit matin... Bref, tout ça n'a pas grand-chose à voir avec l'astronomie... on y vient... J'ai profité de 6 nuits bien dégagées sur place. Dont une première nuit sur la zone du volcan Fagradalsfjall. La mer de lave séchée au premier plan est éclairée par le dernier quartier de Lune. Une pose de 5 minutes a été nécessaire pour la mettre en valeur. Sur Borgarnes, dans l'ouest, un lever de Lune spectaculaire au travers des nuages avec quelques aurores boréales en bonus ! J'étais installé tout près de la baie pour profiter du reflet dans l'eau. Sur Borgarnes toujours mais le lendemain, le 30 octobre, le ciel se déchaîne quelque peu au-dessus de ma tête ! Je suis tout près d'un vieux ponton esthétique. On en arrive au clou du spectacle, qui a eu lieu le 3 novembre au soir depuis la région de Mývatn : 15 minutes de déferlement auroral malgré quelques nuages persistants ! Voilà, j'espère que le voyage vous a plu !
  7. 65 points
    Salut, Ma version 2022! ...pas facile avec le temps ! Je suis vraiment content d'avoir acheté ce correcteur de coma, le 0,95x de chez TS! Cela m'a facilté la tache pour faire un mega (pour moi) panorama. Materiels utilisés: TN 300F4 Orion Optics Qhy290MM pour les parties centrales en IR610 et Halpha Neptune color 2 de chez Playerone pour les plans larges et la couleur centrale Barlow televue 2x EQ6 bio details de l'acquisition () -30000x150ms et ir610+ 20000x250ms en ir610 avec une barlow 2x pour le coeur et la qhy290MM. -250msx28000 (environ) +500msx10000 avec filtre ir ,pour 6 cadre pour la creation du panoramique avec la player one neptune color 2 et le correcteur de coma -500ms et 350ms x25000 en halpha avec la qhy290mm -10000 (150000)x75ms pour les etoiles brillantes. Logiciels utilisés: Pipp,Siril,Astrosurface,Gimp et Photoshop et Autopano. Complexe à assembler ,mais le resultat me plait assez bien! la prochaine étape est d'obtenir la même résolution sur le pont et M43 l'image finale: un crop sur le centre: quelques details interessants: une couche amelioré en halpha: Stephane
  8. 63 points
    ...et peut-être bien le transit le plus détaillé tout court à ce jour d'ailleurs ! Mi-janvier, je pose la 200 et la Titan dans la voiture, direction le sud pour 4 nuits de transits en profitant d'une Lune (quasi) pleine et très haute dans le ciel. Finalement c'est la 4ème nuit que le résultat a été le meilleur, malgré une agitation assez marquée à l'oculaire, au sud de Bourges entre les nappes de brouillard. Distance à l'ISS très courte, 450 km seulement, mais un temps de transit très court aussi : 0,55s En vidéo : transit_iss_moon_20220118.mp4 transit_iss_moon_20220118.mp4
  9. 61 points
    Salut! Je vous présente un travail collaboratif sur la fabuleuse nébuleuse planétaire M27 dont l'initiateur Mathieu Guinot à lié sur plusieurs points: -l'idée d'utiliser les poses courtes avec des poses longues. -son réseau qui a permis d'avoir un autre setup pour aider à la cohérence du projet -Et des heures de traitements pour le compositage! Au début, le projet M27 cumulait mes poses courtes au Newton 300mm et les poses longues de Mathieu au Newton 250mm afin de bénéficier d'une très haute résolution ainsi que d'un puissant signal. Mais comme souvent ,ce type de mélange souffre d’un peu d'incohérence au niveau résolution entre les poses courtes et longues... Par hasard son ami Sébastien Kuenlin le contacte car il aimerait mixer sa capture réalisée quelques mois plus tôt avec son nouveau télescope RC400mm f/8 avec la recente photo de Mathieu. Sébastien a réalisé 200 poses de 300s en Halpha et Oiii à 3200mm de focale avec caméra ASI2600mm. La jonction se dessine alors puisque l'image de Sébastien réalisée à 0.5"/pixel avec une FWHM autour de 1.8" est légèrement plus résolue que celle de Mathieu réalisée à 0.8"/pixel avec une FWHM moyenne d'environ 2.5" et s'approche ainsi de mon image réalisée à 0.3"/pixel avec une FWHM proche de 1". Le projet se concrétise alors sous une nouvelle forme utilisant 3 images : -mon coeur :newton 300mm et imx464 -proches extensions de Sébastien: RC 400mm imx571 -et extensions lointaine de Mathieu: newton 250mm imx571 Mathieu à écrit un article qui explique en détails la démarche qu'il a adopté pour les intéressés, ainsi que le lien vers l'indispensable image en haute résolution 4096x4096 disponible en cliquant sur l'image en arrivant sur le site! Nous ne sommes pas peu fiers d'annoncer qu'après recherches, très rares sont les images amateurs montrant un tel niveau de détails sur le cœur de M27 et un tel signal sur les extensions, tout en conservant un traitement le plus naturel possible(c'est clair) En espérant que ce travail vous plaira autant qu'à nous! En tout cas je suis très impressionné par la qualité du traitement que Mathieu et Sébastien ont fourni pour garder une certaine cohérence entre les différences couches de résolution et de signal ! l'article qui explique tout: https://guinotmathieu.wixsite.com/astrophotographies/projet-m27-deep-hr?fbclid=IwAR28bpz1yvJuB4K16KGajGxSDFNP3mcTJSZ1V0eFe5C75xzZZ0Zn2dto8jg et la photo: un lien sur la full: https://www.astrobin.com/full/d7tm46/0/ ps:ce post est issu de la présentation et de l'article de Mathieu sur FB Stephane
  10. 61 points
    Bonsoir à toutes et tous, Le C14 a repris du service depuis les hauteurs de la Bourboule dans le 63, lieu de mes vacances estivales. Une seule soirée avec des conditions bonnes (pas excellentes) parmi d'autres moins bonnes. Voilà donc une LRVB (exactement RVB L BVR ) avec la 174M. 2x120s pour chaque canal R,V et B et une luminance de 180s d'une traite. 50% d'images retenues sur chaque film. F/D: 34, derrière le FFC Baader et l'ADC Pierro Astro. J'ai hésité à attendre le retour pour traiter depuis mon fixe, le portable ayant un écran assez dur, mais la comparaison avec les images des copains montre que ça ne doit pas être trop aux fraises en terme de rendu. Je joins une petite PSF rouge à 200% pour fixer la collimation, plutôt bonne (attention c'est trompeur, temps de pose sur étoile plus court que sur Jupiter, figeant la turbulence). Et une petite présentation à la Jean-Luc, ça le fait bien... Je remarque après coup que mon hébergeur (Casimages) a agrandi l'image sans explication, sans perte apparemment... tant mieux. Portez-vous bien. Simon
  11. 60 points
    Difficile de faire une image très détaillée de cette superbe galaxie car elle ne culmine pas bien haut depuis la France, mais l'objet est tellement mythique que l'imager quand même en vaut la peine, je l'ai faite sur plusieurs nuits, j'ai retenu en gros la moitié des poses. Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Le champ complet: Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  12. 59 points
    Salut la compagnie, durant la mission que j'ai faite au C2PU en novembre dernier avec @Superfulgur, ce dernier finissait les nuits sur la tête de cheval avant l'aurore en RVB. Seeing pas top et reflets monstrueux sur les brutes... Il en a déjà posté une version ici. Là on s'est mis d'accord pour la reprendre et essayer d'en tirer tout le jus. Grosse galère avec les reflets. Je n'ai pas réussi à tout enlever car par endroits c'est mélangé avec les draperies subtiles de cette nébuleuse. J'ai fait de mon mieux. Et sans fausse modestie, cette image est monstrueuse, grâce au T1000 couplé à la QHY 600. J'espère qu'elle vous plaira. Il y a des choses à voir partout. J'adore la nébuleuse bleue et son environnement. Il y a également des galaxies en haut à gauche, dont une jolie petite spirale. Il y a 2h par couche et 66 min de L. Montage (0,3L +0,7R) RVB. Traitement SIRIL et CS 6. Bonne nuit... LIEN ASTROBIN FULL UPDATE V2 FORTEMENT CONSEILLEE : JF
  13. 59 points
    Bonjour à tous, j'ai pris un peu de temps pour traiter mes images du 29, car je voulais m'enlever toute source de doute. Mais commençons par le début. Je devais me lever tôt le 30, mais en regardant Winjupos je vois que Io sera devant Jupiter la veille avec son ombre, et mieux : Callisto passe devant la GTR. Difficile de savoir si le ciel allait être stable avec un jet stream autour de 100 km/h. Je tente le coup. Au début c'est praticable mais quand même bien turbulant. Je parviens quand même à sortir une image floue qui montre ce qui m'a sorti dehors ce soir là . Plus tard les conditions s'améliorent nettement. Forcément Callisto n'est plus devant la GTR et Io fait sa vie (mais finalement tant mieux, vous allez voir la suite). Notez qu'avec un albédo de 22% Callisto est hyper sombre quand il est devant Jupiter. Je passe une seule vidéo CH4 car il fallait bien aller se coucher. Il y avait moyen de continuer, après 6 semaines de temps de m... les bonnes conditions ont le chic de s'inviter quand je deviens moins dispo. Et le meilleur pour la fin. En grattant dans les basses lumières je vois une structure inhabituelle autour de Io. Optiquement je connais bien mon télescope, je ne vois vraiment ce qui pourrait faire ça. Et puis je vois le truc sur au moins 8 vidéos en tout (sans doute plus mais je n'ai pas tout dépouillé encore). Hum, incrédule j'ouvre l'excellent Atlas Virtuel des planètes, et là surprise, je vois que Loki se trouve exactement sous mon "artefact". Exactement là où je n'osais espérer qu'il puisse être. J'investigue encore pour consolider la chose quand même, ça sort moins en R qu'en B. Renseignement pris auprès de Franck Marchis qui a fait sa thèse sur Io, les plumes au dessus des volcans diffusent la lumière du Soleil, d'où leur couleur bleue que l'on voit sur les photos de sonde. Et bien entendu l'autre élément important, c'est que Loki est actif depuis le mois d'avril. Avec une période un peu irrégulière de quelques années, la croute solide sur le lac coule à raison de 1 km par jour, et le lac fait 200 km. C'est dans ces périodes que Loki est le plus actif. Ce qu'il faut voir aussi c'est que sur toutes les images de sonde où on voit des plumes au limbe de Io, il ne s'agit jamais de Loki. Il est clair qu'il peut en produire d'immenses, c'est le plus gros volcan actif du Système solaire. Bref je suis assez sûr de mon coup et la détection n'a choqué ni Franck Marchis ni Glen Orton. A priori depuis le sol c'est une première. Hubble en a déjà vu sur des volcans plus petits. EDIT : je suis allé trop vite dans ma simulation avec l'Atlas Virtuel, il était réglé sur août et ça coïncidait tellement pour Loki que je n'ai pas fait attention à l'erreur de date. Du coup Loki est derrière. Pourtant @CASTOR78 a bien détecté quelque chose aussi. Franck Marchis pense que ça peut être Tvashtar. Il faut que je vois si une dispersion en longitude de Loki est possible car il est actif depuis longtemps. L'image de l'Atlas Virtuel Pour tout dire, ça fait des années que ça me trotte dans la tête ces volcans. J'ai essayé quelques fois (mais pas assez souvent). Il faut tomber sur la bonne configuration et surtout quand il y a de l'activité. Je pensais plutôt réussir ça depuis le Pic mais finalement puisque ça se passe dans le bleu, le Mewlon ce n'est pas si mal. Il faut signaler tout de même que l'activité de Io a déjà été vue au niveau amateur en spectro par Christian Buil. C'est brillant, c'est du Christian quoi : Avec les télescopes géants, les volcans sont détectés depuis le sol, mais par leur plumes. J'aime bien les images du LBT avec les franges. De la science comme j'aime Pour en savoir plus : https://www.cieletespace.fr/actualites/io-vu-par-la-plus-grosse-paire-de-jumelles-du-monde Il faut signaler en plus qu'avec un filtre très étroit et en masquant Jupiter, le tore de sodium est détectable en imagerie avec des moyen quasi amateurs (là ce sont des pros). https://www.psi.edu/news/iosodium J'ai bien encore une autre piste pour Io, mais je vous en parlerai plus tard, j'aimerais bien être le premier à essayer En tout cas, je n'aurais pas dû rendre le 350 à @Wilexpel On aurait mieux vu la plume avec un 350. Pour ceux qui ont loupé l'épisode précédent : On voit clairement que son télescope va plus loin que le Mewlon 300. Par contre le 29, le Mewlon a fait mieux que le Cassegrain 350 par une nuit moyenne : Et si vous avez besoin de tutos c'est par ici : Voilà, c'est tout pour ce coup ci. Mais c'est un gros coup, j'ai réalisé un rêve @+ JLuc
  14. 59 points
    La Caverne de Céphée, une demeure pleine de Joyaux ! Il y’a un an, je découvrais l’image d’ @idir, une mosaïque incroyable dans Céphée, mettant en scène des colossales colonnes de matières. J’ai été impressionné par l’originalité et la technicité de ce champ, et il ne m’en fallait pas moins pour me motiver à tenter l’expérience de la mosaïque grand champs. Après de longues balades dans Aladin, j’ai eu un coup de cœur pour ce champ qui allait au fil du projet révéler progressivement ses joyaux… En effet, en plus d’être un clin d’œil à Idir , ce titre résume assez bien l’ambiance de cette région, et particulièrement de ce champ riche en objets et en structures variées. C’est généreux en couleurs, on passe de régions sombres et obscures à d’autres très brillantes et lumineuses, et le tout baignant dans des voiles de cirrus galactiques. Aussi, a travers cette image, nous pourrons passer en revue une bonne partie des curiosités du ciel profond. · amas ouvert, · nébuleuse planétaire · nébuleuses obscures · galaxie spirale · grande nébuleuse en émission · petite nébuleuse par réflexion et émission · régions Hydrogènes · IFN (Integrated Flux Nebula) Mais fini de teaser ! Tout ce joli monde m’a donné l’idée de vous présenter cette image de manière moins habituelle ... Et comme la résolution le permet, je vous propose de vous dévoiler ce champ en commençant par une balade sur les régions intéressantes, pour ensuite finir sur l’image complète. Vous pouvez cliquer sur chacune des images afin de les visualiser en pleine résolution. LES JOYAUX DE CEPHEE Commençons par visiter NGC6939 cet amas ouvert bien dense, situé à 4000 A-L, et drapé de nébulosités. On distingue non loin UGC11583 une galaxie irrégulière à faible brillance surfacique, légèrement plus lumineuse que les cirrus galactiques. Passons ensuite à une région HII, comprenant la nébuleuse obscure Barnard 152. Nous remarquerons les nuances de couleurs, de droite à gauche, du rouge Hydrogène à un violet ténu, pour finir sur des voiles aux teintes grises et marron. Plus loin nous trouvons VDB 140, c’est une nébuleuse à émission et réflexion très intéressante avec ses deux teintes bleues et rouges, chacune bien localisées, Je n’ai malheureusement pas trouvé d’informations pouvant expliquer le contraste bicolore de cet objet. On peut cependant remarquer une ressemblance frappante avec M20 La nébuleuse de la Trifide. Pour la suite, vous reconnaitrez NGC6946, la Galaxie du Feu d’Artifice. Une galaxie spirale vue de face, située à 20 Millions d’A-L. Elle doit son nom au fait que l’on y détecte fréquemment des Supernovæ. Celles-ci y sont 10 fois plus abondantes qu’au sein de notre Voie Lactée. Les plus avisés auront remarqué qu’elle est habituellement présentée avec l’amas NGC6939 que nous avons visité en premier… Ici, j’ai volontairement fait un détour afin de brouiller les pistes… Passons maintenant aux objets vedettes de cette image ! SH2-129 : cette grande région HII s’étend sur un rayon de 3°. Ses structures se dévoilent sans trop de difficultés à travers un filtre H Alpha. Néanmoins sa forte dynamique rend son traitement assez exigent, les structures intérieures étant très faibles comparées à celles situées en périphérie. OU-4 : La nébuleuse planétaire de Nicolas Outters, est quant à elle bien plus faible, elle émet principalement en OIII et demande un temps de pose conséquent. Ici presque 10h de poses furent nécessaires afin d’obtenir ce résultat. La balade se termine par Barnard 150, une autre nébuleuse obscure, celle-ci est plus étendue et prend la forme d’un hippocampe. C’est probablement ma région préférée dans ce champs, on y distingue un entremêlement de couleurs, des nébulosités hydrogène et des nuages de poussières sombres. Les contrastes donnent une sensation de plongée dans les abimes cosmiques. Et voici enfin le champ complet : (l'image est fortement réduite pour passer sur le forum, vous pouvez accéder à la full ici : https://filedn.eu/lNcUxmmQIbgFrNcj21qBE1R/LES JOYAUX DE CEPHEE.jpg) Coté technique : Il s'agit d'une mosaïque de 3 panneaux, couvrant un champ de 7.2° par 3.6°. L’image complète non compressée, fait plus de 600 Millions de pixels (mon ordinateur les a vu passer…) J’ai souhaité relever le défi du grand champ et de la résolution, l’image a donc été traitée en drizzle puis réduite de 0.75, car les fichiers pesaient vraiment très lourd. PhotoShop notamment m’empêchait d’enregistrer des Tiff de plus de 4go... L’échantillonnage résultant est de 0,97"arc par pixel. Logiciels utilisés : Pixinsight, AstroPixelProcessor, Photoshop Matériel : APMach1 / FSQ106 / ASI6200MM Temps d’exposition : environ 45h (filtres L-RVB Ha OIII) Acquisitions en total nomade, sous des cieux bons, à très bons : - lors des Nuits du Causse Noir dans les Cévennes, - en vacances en Vendée, - en Seine et Marne dans les champs, - et aux NASE (Saint Eugene dans l’Aisne merci Miro !) Merci d’avoir lu ! Malik
  15. 58 points
    Salut vous tous. Depuis le 2 janvier que j'accumule du data sur cette magnifique spirale. Chaque bout de nuit, ou je l'ai capturée le mercure a oscillé de -18C à -27C au Thermomètre!!! Avec une cam refroidi à -45C. Ce qui diminue de beaucoup le bruit de lecture Donc, avec un peu plus que 8 heurs de pose, après le tris de tout les brutes! La voici. CT16 f4 sur EQ8 Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" QSI683wsg Filtres Astrodon LRVB=275-75-75-75 minutes. Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement. Martin
  16. 57 points
    M 31, vue au télescope de 1 mètre Omicron C2PU, f/3.3. J'ai pris cette image ces derniers mois, en grattant un peu de temps pendant les cessions d'observation des alertes Gaia à l'Observatoire C2PU. Il y a 4 h 30 de L, et 1 h45 min de R, V et B. Caméra QHY600, poses unitaires de 60 secondes. Le gradient de magnitude entre le coeur, vers la quatrième magnitude, et les étoiles les plus faibles, vers la 24 eme, est proprement délirant, et c'est donc le magicien @jeffbax qui s'est attelé au traitement de l'image... Quelque chose me dit que vous aurez rarement vu Andromède comme ça : le disque entièrement résolu en étoiles, bien sûr, mais surtout le bulbe, résolu ou "granuleux" jusqu'au centre de l'image, malgré sa luminosité... Les volutes de gaz et de poussières, vues en quelque sorte en ombre chinoise sur le disque aveuglant, c'est énorme, je trouve, merci Jeff !!! Et merci David et Jean-Pierre, les maîtres du télescope Omicron...
  17. 57 points
    Bonjour à tous, Dans la nuit de samedi à dimanche, un seeing exceptionnel pour chez moi, j'ai pu faire des acquisitions toute la nuit sur la bulle en SHO avec des fwhm sur brutes de 2" à 1.1"! Une stabilité aussi exceptionnelle s'est payée par une transparence de moins en moins bonne, ce qui fait que le RSB a diminué au fur et à mesure que la fwhm diminuait. Il n'y a pas de miracle, le télescope baignait dans un banc de brume au petit matin... J'ai donc pris le parti de garder autant d'images que possible de la nuit et c'est donc 21 images de 10mn en Ha qui donnent la luminance de l'image ci-dessous. La fwhm atteint 1.5" sur l'empilement, du jamais vu ici avec mon 250. Pour ce qui est de la couleur, j'ai 80mn de SII et 70mn de OIII, ce qui suffit à teinter cette bulle avec la palette pastel que j'affectionne. Tout le monde n'aimera pas, aussi je mets au dessous la hoo et la n&b Et puis un crop de la région la plus lumineuse pour les étourdis qui n'iraient pas voir la full Newton 245/1472 (paracorr2), asi 183mm, SHO 3nm. Montages H-SHO et H-HOO, tout à la taille d’acquisition soit 0.33"/p. Nathanaël
  18. 57 points
    Bonjour amis planéteux, Bon, déjà . . . c'est la faute à la Lune qui fait rien qu'à m'embêter Et Juju qui me fait de l'oeil Donc oui, un beau ciel hier soir et surtout . . . beaucoup de pluie à venir ! ! ! De plus, les éphémérides montraient un truc sympa à imager, l'ombre de Callisto sur la GTR vers 0h40 Le M809 ( 200mm à F10 ) a donc repris du service avec une barlow 2x devant l'ADC et la caméra 224MC filtre L. Très humide, mais bonne transparence et une turbu quasi nulle Quelques films avant le grand moment avec une qualité en constante progression gain à 300 expo à 10ms. En fait j'ai fait deux petites séries de 5 films consécutifs que j'ai winjupotés La première à 23h25 TL 1000 images sous AS3, wavelets Astrosurface, balance R6 et finitions PSP. La seconde à minuit, même traitement : Et la raison de ma sortie de ce soir, l'ombre de Callisto sur la GTR J'avais l'intention de faire une animation de ce passage mais les nuages en ont décidé autrement Je n'ai donc qu'un seul film du début de l'apparition avant que le ciel ne devienne tout noir ! Mais heureux quand même d'avoir pu la faire, il est 0h43 TL : Voilà les amis, cette fois . . . vu la météo qui se profile Bonne journée à vous, AG
  19. 57 points
    Bonsoir amis planéteux, J'avais dit terminé . . . et puis . . . je sais . . je sais ! Mais ce soir il y a une configuration vraiment intéressante sur Juju alors forcément j'ai craqué. Passage de la GTR puis transits d'Europe suivi de Ganymède devant le globe. J'ai donc réinstallé le matériel planétaire pour saisir cette opportunité. Mais vu la turbulence, j'ai réduit la focale en mettant la barlow direct au bout de l'ADC. C'est donc au M809 ( 200mm à F10 ), embout de barlow Meade 2x, ADC et ASI 224MC. Avec des films de 120sec, gain à 280 et exposition à 15ms avec des fichiers de 8000 images. 23h30, c'est parti avec Europe qui transite déjà sur le globe et Ganymède en approche. Mon but étant de faire une animation, donc malgré la turbu, je lance un film toutes les 5 minutes. La mise au point est très délicate car par moments, le globe est tout blanc sans aucun détail ! Drôle de turbu 23h45, la grande tache rouge arrive, Ganymède commence son transit alors que Io sort par la porte de derrière. 0h45, Europe sort de devant la planète et l'ombre de Ganymède arrive par la gauche. 1h16, l'ombre d'Europe quitte le globe à son tour et Ganymède poursuit son chemin. 1h30, j'ai 25 films enregistrés et je vais stopper là car j'avoue que cette turbu me gave un tantinet. Pour le traitement, c'est toujours 1000 images sous AS3, wavelets Astrosurface, balance R6 et finitions PSP. Ah aussi, j'ai promis une animation avec mes 25 films de 23h30 à 1h30 TL. Par contre, pardonnez-moi mais ce sera exclusivement du bio, winjupos étant incapable de gérer les satellites La voili la voilà : Bon, vu la turbulence de cette nuit, y a du bon, du moins bon et du très mauvais J'espère qu'elle vous plaira quand même Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  20. 57 points
    du côté de Mâcon, beau temps mais arrivée de plein de cumulus moins d'une heure après le transit, ouf ! Toujours la FSQ, Coronado SM90DS. J'ai aussi fait une rafale à la 200, ça viendra plus tard peut-être...
  21. 56 points
    ET OUI... C'est fini.... C'est fini... C'est fini, fini le boulot, le premier jour du reste de ma vie est enfin arrivé !!! Je vais pouvoir profiter d'une retraite méritée... Et pour ça, j'ai investi toutes mes économies... Mercedes Marco Polo 4Matic (4x4) pour pouvoir sillonner les routes à la recherche des meilleurs spots astro et venir faire chier les copains Et pour compléter la FSQ106... Je crois bien que cette fois je suis paré pour la retraite... Fauché mais paré PS : je compte bien profiter de mon temps libre pour animer quelques stages astro, prise en main de matos, formation SiriL et traitement d'images, et cela auprès des clubs ou des groupes qui le souhaiteraient. Avec mon van je pourrai me déplacer moyennant remboursement des frais bien sûr. Avis aux amateurs Parlez-en autour de vous, si du monde est intéressé, ce sera toujours avec grand plaisir.
  22. 56 points
    Bonjour à tous, Encore un gros coup de chance dans la nuit de mardi à mercredi derniers! Le télescope baignait dans une légère brume, pas trop pénalisante pour la transparence, mais tellement bénéfique pour le seeing! Une fois la map effectuée (1.2" -1.3" en pré-image) j'ai abandonné l'objet prévu pour me diriger vers M1. J'ai pu lui tirer le portrait en luminance de 2h avant le méridien jusqu'à 2h après et enchainer la couleur ensuite (1h par couche RVB). La fwhm sur l'empilement des 47x5mn est de 1.5" voire un peu moins sur les plus faibles étoiles. J'ai essayé de traiter doux en résistant à la tentation de tirer sur les curseurs, pour un rendu aussi naturel que possible. Si vous scrutez la full, il y a pas mal de galaxies très faibles dans le fond. La meilleure brute, vers 22h au méridien, montre sur 5mn une fwhm de 1.1"! On ne va pas re-débattre de ce qui caractérise le seeing, mais avec une tâche de diffraction théorique de 0.5", ça laisse 0.6" de seeing à ce moment là, et encore si tout était parfait par ailleurs, ce qui ne peut être le cas. En tout cas je vois cette fois des étoiles bien rondes (même à 1.1") ce qui laisse penser que la modification du barillet a été bénéfique (ici). Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183 mono. Je mets un crop sur le pulsar pour ceux qui n'aiment pas cliquer vers la full, et la mesure de la meilleure brute (il y en a qu'une comme ça...). Nathanaël
  23. 56 points
    Bonjour à tous, j'ai commencé la photo au NCN début Aout, pour finir les acquisitions début octobre .... le but était de réaliser la plus belle M31 possible avec mon matériel sans trop compter les heures pour ne pas y revenir chaque années. ___________________ le matériel : _80ed + réduc 0.85x _Nikon d5300 Aps-c non défiltré _Heq5 + guidage sur le chercheur SW _Asiair pro _ZWO 2600mc + filtre L-xtreme (pour la partie Ha) ____________________ les acquisitions : -> 13 nuits en tout sur 3 mois. 38h00 avec mon APN et 6h00 avec la 2600mc prêté par un copain astram' pour le Ha. pour la partie APN se sont environ 450 poses de 300sec de retenue et 38 poses de 600sec pour la partie Ha. un tri très important et sélectifs à était fait !! car sur l'asiair je monte à environ 90h00 de poses en tout .... ____________________ traitement : traitement avec Pixinsight et photoshop. il reste encore des défauts ... mais j'ai passé bien trop de temps sur cette v1. Je referais dans quelques temps une deuxième version ou je corrigerais quelques petite choses. Mais je suis déjà bien satisfait de ce résultat ... j'ai réussi à aller chercher et faire ressortir les extensions très lointaine. 😊 ____________________ la photo :
  24. 56 points
    Voici tous les résultats de la nuit du 28/10/2021, j'ai dû stopper alors que j'avais commencé quelques vidéo dans le plafond, c'est le jeu ! Le seeing a été variable avec de très bonnes apparitions ! Si ça avait été figé j'aurais certainement essayé un filtre bleu , qui sait, ça arrivera peut être un jour ! C'est quand même un peu difficile de passer derrière Christian ça fait un peu fade du coup Je commence par une petite Juju du 23/10/21 à la 462C, 1940 images stackées, la plus moche sera à la fin Et puis vient le lunaire du 28/10/21, les images ne sont pas dans l'ordre d'acquisition : Les renseignements techniques de base, caméra ZWO IMX174MM+barlow Sieberts Optics, ADC, filtre vert Astronomik ou Sloan g Chroma, SER de 90 sec. Traitement AS!3, Astrosurface Redshift4 et Photoshop ! Lieu de prise de vue, Paris. Le Classique Copernic, J'ai commencé avec un filtre "L" par curiosité, j'ai vu que Valère faisait cela alors j'ai essayé ! C'est mon Copernic le plus résolu jusqu'à maintenant ! Cette fois-ci c'est toujours la région de Copernic mais au filtre vert, c'était un peu plus tard, le seeing était moins bon, mais je trouve cette zone très photogénique, en fait j'adore ce site ! (Mosaïque de 4 images) : Le trio battu par l'épée en mosaïque de 3 images : Puis un Tycho, encore au-dessus de ce que j'ai pu obtenir avec le C14, disons en gros le meilleur que j'ai pu obtenir jusqu'à maintenant (filtre Chroma Sloan g) : Secteur de Platon, là ça commençait a bien bouger, les détails commençaient à s'estomper (filtre vert) ! Dommage j'aurais bien voulu faire une belle mosaïque du pôle : Oui, je parle de poussière sur certains posts et vous remarquerez que j'en ai de belles en bas à droite (à moins que ça ne soit des véhicule interstellaire) Walter dans l'ombre, Deslandres avec le très beau cratère Lexell (filtre vert) Et enfin pour clôturer, l'image de rattrapage, Pitatus : Un peu plus mou mais c'est encore un de mes meilleurs (filtre vert) ! Un autre Clavius que celui du dernier post, cette fois-ci pris au Chroma Sloan g, légèrement plus résolu que le précédent : Et enfin, revenons-en à Jupiter, la seule image que j'ai pu avoir de la GTR cette année, prise du 27/10/2021... J'ai l'impression d'avoir imagé toujours le même côté cette année ! Très moyen, du coup je n'ai pas trop pris la peine de bien la traiter, 1822 images stackées, Zwo IMX 462C : Voilà et je pense qu'il faudra attendre maintenant l'année prochaine pour une prochaine session lunaire. Bon ciel à tous Will Tiens pour ceux qui n'aurait jamais vu mon observatoire pour planter le décor, voilà pour quoi j'appelle cela une "fenêtre d'observation" :
  25. 55 points
    Salut, C'est une galaxie spirale barrée vue par la tranche, un peu comme notre voie lactée. Elle fait partie de mes galaxie preferée! La baleine est une galaxie avec des sursauts d’étoiles comme M82, a surveiller comme M82 mais du coin de l'oeil... C'est une version à 1s (7200 gardées sur 15000)pour les regions centrales et les parties lumineuses + une session à 2,5s (3000 sur 4000) pour ameliorer le fond. Et j'ai bossé la couleur et le champ plus large avec la Playerone Neptune color (3000x3s) logiciels utilisés: Pipp pour l'addition des SER avec la soustraction des darks, étape primordiale pour éviter de passer du temps à effacer les points chauds et froids Siril pour l'alignement et l'empilement, le mode alignement global est utilisé+ le mode somme avec tri sur la FWHM et la rondeur. Ensuite un étalonnage des couleurs par photométrie . Siril et Astrosurface pour la deconvolution Gimp et photoshop pour l'assemblage de la couleur et de la luminance. Materiels utilisés: TN 300f4 sur une Atlas (EQ6) correcteur de coma Koma Korrektor 0.95x Qhy290MM pour la luminance Player one Neptune color j'ajoute une luminance traité de facon differente avec une application de la deconvulation syr les brutes avant empilement/stack. C'était un peu penible à faire car aucun logiciel propose ce genre de manipulation mais au niveau bruit c'est la mailleure combinaison que j'ai trouvé! Stephane
  26. 55 points
    Salut La suite et retour en arrière car j'avais zapper cette session au Taka j'en fais pas mal et me perd un peu dans le fichier et dates cela aurai été dommage de pas vous les montré même si moi je prend du plaisir a capture et a traité j'ai fais une petite pose post pour pas trop monopolisé y en a encore en stock J'ai fais aussi quelques images Cp avec mes ptite lulu car un copain est passé pour profité du coin Le 23 j'avais sortie le Taka et c'etait pas mal Avec Redshift faut que je perfectionne suis pas encore au rendu qui me plait plus 2021-09-23-1917_7-- 11 redshift --L- Taka 250 224mc b2x-6218_wd 2021-09-23-1917_7-- D 11 cs2 --L- Taka 250 224mc b2x-6218 traitement plus doux cs2 2021-09-23-2131_4-- 9 --L- Taka 250 224mc b2x-6216 2021-09-23-2131_4-- 9 sud --L- Taka 250 224mc b2x-6216 Zif Les Saturnes 2021-09-23-1852_6-U-L-Saturne Taka 250-asi 462 mc b2x-6109 2021-09-23-1852_7-U-L_Saturne Taka 250_DeRot-asi 462 b2x-6106 bonne soirée et bon ciel Sauveur
  27. 54 points
    Bonjour, depuis les Alpes Maritimes proche Nice, j'ai pointé le 500 Cassegrain "Arp83" vers M82 pour tester les acquisitions en bin1 à ECH 0.43", c'est passé certaines nuits, j'ai pu sélectionner mes images brutes sur la totalité des images acquises. Voici l'image d’un crop du champ complet réduit à 1150 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  28. 53 points
    Salut, C'est une cible qui me donnait envie de persévérer dans les poses courtes. Pour la capturer et la définir il fallait un bon seeing pour le 300mm poussé à 0,18 ''/ photosite. Je pensais voir que la forme en parachute mais pas séparer les composantes! Tout d'abord quel est cet objet? C'est une lentille gravitationnelle , ou un mirage gravitationnel causé par un corps massif placé entre un objet lumineux lointain et un observateur. Ce corp massif déforme l'espace au point que la lumière se plie et poursuit son chemin en plusieurs voies. Ce mirage a était decouvert en septembre 2017 par Panstar. Ce qui interessant c'est le fait qu'il soit assez lumineux pour le detecter avec des poses de 1s malgré l'echantillonnage serré ( 0,18''/photosite). une idée de la taille de la cible au foyer du newton 300mmf4 et imx 464 (2.9): j'ai tenté cette cible 3x, et j'ai gardé une nuit en ircut et une nuit en pleine lumière à FD12 (barlow 3x). Ce qui représente 21000x1s avec un gain à 500. Le résultat avec drizzle 2x et un leger crop: et une autre avec la cible et le HST lors de la decouverte: Stephane
  29. 53 points
    bonsoir à tous En direct du col de Bigorno ... ça turbule tellement qu'on essaye de s'occuper un peu en attendant Aussi j'en profite pour créer un petit post sur mes prises de la nuit du 20 au 21 août depuis ma terrasse (montée à Bigorno annulée au dernier moment) Aussi j'avais décidé de passer ma soirée sur le canapé devant la télé, et c'est Sauveur qui m'a appelé vers 22h pour me dire que sur Ajaccio c'était vraiment pas mal. J'ai donc remonté la monture (tout était emballé pour le déplacement de Bigorno) Pas le temps de faire la colim, j'ai envoyé tout de suite sur Jupiter j'ai travaillé avec l'ancien PO motorisé de mon LX200 (plus court que le MOONLITE) j'ai un backfocus d'environ 140 mm (normalement idéal pour le C14) j'ai fait quelques séries L RGB Matériel : C14 Barlow 2X ADC ASI290MM Traitement AS3 Astrosurface photoshop La série BIO la RGB Bio 1 seul film par couche image réduite à 80% la L_RGB (sur cette soirée les luminances sont en retrait par rapport à ce que mo donne mon ancien montage de PO avec un Backfocus plus long donc les images L_RGB sont en retrait par rapport aux RGB La planche BIO (images à 100%) Les séries WINJUPOS (5 films par couche) la RGB la L_RGB la planche Winjupos Et enfin les animations (réalisées en générant des images toutes les minutes par winjupos de 23h20 à 23h41 TU) traitement + fort que pour les images la couche verte La rouge la RGB
  30. 53 points
    Hello J'ai actuellement en prêt un Cassegrain 350/6835 mm, qui a presque fait sa première lumière sur mon balcon. En fait c'est celui de @wilexpel qui n'a pas tellement pu s'en servir depuis Mars entre la météo, le boulot et les vacances. A vrai dire, il est chez moi depuis un mois et j'ai pu l'utiliser seulement 3 nuits, la météo a été hyper mauvaise au nord, je ne vous apprends rien avec les inondations partout en France en Belgique et en Allemagne. Donc j'ai seulement fait une nuit de réglages/prise en main, et deux nuits à prendre des images. Mais le vent est passé à l'est, donc jamais de conditions optimales. La première nuit je n'ai pas fini de traiter. Mais c'était un peu mieux la seconde. Voici le résultat. Je ne pense pas avoir déjà eu mieux sur le balcon. Les détails sur Io sont délirant avec le volcan Prometheus au centre. Et sur la gauche un patch blanc et un patch bleu qui coincident bien avec la carto de Io. Je pense que je suis à 70/80 de ce que peut faire ce télescope. Le vent a secoué le tube, et le seeing était très très variable. Il y a eu des passages bons comme à la fin de cette vidéo, mais c'était vraiment un bras de fer. Le résultat de cette couche bleue (no comment sur la surexposition, 7h de sommeil en 2 nuits). Et la CH4 (difficile avec le vent). Il reste du Saturne à traiter. JLuc
  31. 52 points
    Bonjour à toustes, Je trouve que cette double page centrale dans le n°111 d'Astrosurf mérite bien un post pour le super travail de Sauveur Pour ceux qui l'auraient loupé, un collier martien absolument extraordinaire : Bravo mon ami Sauveur et félicitations pour cette superbe reconnaissance de ton travail Bonne soirée à vous, AG Sans oublier un grand merci à @Jean-Philippe Cazard
  32. 51 points
    Bonjour à tous, Je continue à traiter les images de fin février et de son avalanche de beau temps par ici! Les nuits ne se ressemblèrent pas au niveau seeing et celle du 28 février fut particulièrement calme, avec, sur ngc 3486, une fwhm de 1.7" sur l'empilement des 4h de luminance! Je vous présente l'image à 0.5"/p (contre 0.33"/p en natif) car la galaxie est de belles dimensions et le fond de celle-ci est vraiment faible. Il y a 3/4h par couche couleur. Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183mm. L'image ci-dessous est un crop, la full est accessible par clic-gauche sur l'image. Il y a quantité de petites galaxies vues par la tranche sur la full. Nathanaël
  33. 51 points
    Bonjour et bonne année à tous, Je me présente : Stéphane, je fais de l'astrophotographie de temps en temps dans mes temps libres Voici une petit image de la comete Leonard prise depuis le Chili avec un Canon 6d "Galli inside" et un tele Canon 200mm f/1.8 utilisE a f/1.8. 2*60 sec de poses. Prise de vue S. Guisard et traitement M. Druckmuller. Stéphane
  34. 50 points
    L'autre jour, Nathanaël nous a proposé une magnifique nébuleuse planétaire, que je connaissais pas, Abell 33. Bien que ce soit un peu limite dans la saison, j'ai pointé le télescope Omicron C2PU dessus, pour l'attraper, juste en RVB, l'an prochain, on en fera une belle image avec de la luminance... Alors voilà : Abell 33, soit PK-238+34.1, dans la constellation de l'Hydre, 80 min de B, 38 min de R, 38 min de V. Télescope de 1 mètre, 3300 mm de focale. Les meilleures brutes sont à 1''. L'étoile centrale est double, c'est pas évident de la dédoubler, d'ailleurs... Le traitement, majestic, est de @jeffbax, bien sûr. (J'ose pas imaginer comment elle sera avec 4 ou 6 heures de L en plus... S
  35. 50 points
    Hello ! En novembre dernier, ne sachant pas trop quoi faire durant une nuit turbulente, j'ai fait du RVB sur NGC 1514... La semaine dernière, au Premier Quartier, avec de nouveau bcp de turbulence, à tout hasard, je lui ai mis 4 heures de luminance pour la calmer... Donc télescope de 1 mètre Omicron C2PU, à F/3.3, caméra QHY600, L RVB. Prétraitement Siril. Le gag, c'est que quand j'ai vu les brutes d'empilement, j'ai repéré un "reflet" moche au dessus de la nébuleuse... Intrigued, j'ai verified, en fait c'est de l'IFN... @jeffbax à partir de données vraiment pas géniales (FWHM de 3 à 4 sec d'arc), FDC avec gradient, Lune, bref, Jeff a sorti cette image, que je trouve miraculeuse, pour le coup... Ca m'a donné envie de refaire cette belle boule de cristal dans de bonnes conditions...
  36. 50 points
    Bonjour, J'ai enfin fini de traiter ma deuxième et dernière image d'octobre (météo catastrophique). Celle-ci a été faite en pose rapide (4s) + pose moyenne (10s) sur M76, la petite Dumbell toujours en ville et avec la caméra planétaire non refroidie. 3h par pose unitaire de 10s et 3h par pose unitaire de 4s ciel devenant brumeux pendant les poses de 4s On la reconnait quand même. asi290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 sharpcap + siril et photoshop Bortle 6
  37. 50 points
    Hello , Le Doctelescope 382mm F4.5 respire enfin avec une cible au dessus de 50° de hauteur ! J'espère que cela vous plaira, j'ai passé un temps fou sur la partie traitement pour en tirer le maximum avec toujours comme fil conducteur : finesse et douceur. En terme de résolution, un 382mm avec filtre vert = 320mm avec filtre bleu = 450mm avec filtre rouge = 600mm avec filtre IR 685nm ou 742nm. TYCHO & Oriontus & Maginus & Longomontanus avec filtre vert : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. POSIDONIUS & Daniell & Rima G bond avec filtre vert : pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Aristotes & Eudoxe & Cassini & Calippus & Burg & Rimae Burg areaavec filtre rouge : et pour un lien direct vers la FULL cliquer ICI ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Et le meilleur pour la fin le pole SUD avec CLAVIUS & MORETUS & Curtius & Blancanus & Klaproths avec filtre vert : prenez une bière, imaginez vous sur Apollo et cliquer ICI pour voir la FULL ou cliquer sur l'image et n'oubliez pas de zoomer. Quelques animations de comparaison de résolution : Si on met ça en relief avec ma dernière Jupiter en IR 642nm qui parait pourtant fine, ça promet pour l'année prochaine niveau finesse sur Jupiter et Saturne qui avoisineront les 40° de hauteur! Bon ciel !
  38. 50 points
    Hello Fini le bal musette donc, on se passe au rock'n roll. Super conditions hier. Pas tout à fait au top, mais mon image la plus fine est obtenue avec mon filtre maison B-UV qui démarre à 505 nm, et c'est rare que ce soit le cas. Même rare que j'ose le passer. On peut encore avoir de meilleures conditions. @wilexpel doit aussi se souvenir d'un soir de 2019 je crois où perso j'avais commencé à prendre des images avec Jupiter à 7°. La plus grosse limite était les manettes de l'ADC en buttée. Ce n'était pas une nuit magique comme ça, mais une bien belle nuit quand même. Détail amusant, ce n'était pas très stable en début de nuit, et inversement il y a eu plein de soirs excellent suivi d'une matinée avec des conditions dégradées. Il ne faut donc vraiment pas que se fier à ce que l'on voit avant d'aller se coucher. Ca ponctue bien en tout cas ce premier run (épuisant) de l'apparition 2021. Là Paris bascule dans des conditions très orageuses avec une pointe à plus de 35° hier. La vidéo correspondante. Les images obtenues EDIT : à priori on est sous les 0,3" en résolution si j'en juge Ganymède et ses 1,4". En méthane je n'ai jamais eu mieux avec moins de 1 m. Pas mal sur Saturne aussi En mâtiné c'était toujours stable. J'ai testé ma nouvelle config de pst modifié. Un filtre 77 mm sur un triplet lomo 80/480. Un reducteur de focal est mis devant le bf5 pour voir le Soleil en entier. Ca fonctionne vraiment mieux que la config 72 mm sur une autre lunette. Je ne m'attendais pas à un tel gain. Beaucoup de chose à voir sur le Soleil. C'est vraiment fait en mode mumuse sans prétention, en solaire je ne vais pas lutter avec les spécialistes joliment équipés. Et puis hors sujet, un Gassendi qui traine du mois d'avril que je n'avais pas partagé. C'était pris avec 20 km/h de vent dans la tronche, ça bougeait dans tous les sens. AS3 fait vraiment des miracles et il est certain que le télescope n'est pas en pleine capacité. C'est vraiment l'unique image prise sur la période hivernale de 8 mois, pas moyen de faire du Uranus ou Neptune ni de Lune. Cette fin de printemps compense bien cet hiver calamiteux. Vues les prévisions, on va pouvoir se reposer je crois pour un moment, ... bon ciel quand même Pour patienter pendant le mauvais temps j'ai fait à la demande de certains une playlist pour regrouper mes conseils en imagerie planétaire. JLuc
  39. 49 points
    Bonsoir tout le monde, J'ai profité de ces deux dernières belles nuits pour continuer mon apprentissage avec la 533MC Toujours le même montage, M809 ( 200mm à F10 ) et ASI 533MC au foyer derrière ma roue à filtres. Ah oui, quand je dis T2M, c'est la focale, pas le diamètre Je n'ai gardé que les 50 images de la nuit dernière, bien meilleures que la précédente. Des poses de 180 sec bin2 sous SharpCap et traitement Siril avec darks ( pas d'offsets ni flats ) Etalonnage des couleurs, réglage histo et finitions PSP. Là c'est bon, je commence à super bien maitriser Siril Enfin, j'ai quand même obtenu ça avec un traitement assez minimaliste : Il y a quand même deux choses qui me chagrinent un peu Je ne m'explique pas cet artefact ( pompeusement appelé jet de matière ) à gauche du centre Je la trouve plus réussie que ma dernière image à la Starlight, mais le coeur est bien plus gros avec la 533 Si vous avez des idées Bonne soirée/nuit à vous, AG EDIT : Après un poil de netteté optimisée sous PS et retrait des rayures sous PSP : Bonne journée, AG
  40. 49 points
    Bonjour, Météo pourrie depuis … longtemps. Alors j’ai refait un portrait de famille autour de l’opposition de Jupiter c’est-à-dire uniquement sur les mois d’août et de septembre dernier. C’est évidemment moins coloré qu’avec la planète Mars et aussi beaucoup plus homogène car quasiment tous les astrophotographes ont posté leurs images de Jupiter avec les bandes bien horizontales. Bien entendu comme pour mon essai sur Mars, cela n’est pas fait à but de comparaison, mais simplement pour garder un souvenir de cette opposition de Jupiter, vue par les planéteux de la grande famille Astrosurf et ce quelque soit le diamètre de l'instrument ! L'image est réduite à 5000, sinon c'est trop lourd. J'espère que ça va fonctionner (l'hébergeur goopics est out en ce moment, j'ai tenté un autre hébergeur) Un petit gif : Bonne journée
  41. 48 points
    Bonjour à tous, Me voici de retour après 6 mois sans faire une image, les quartiers de lune n'étant pas à ma portée depuis ma fenêtre avant un bon moment, j'ai tenté avec ma nouvelle caméra une mosaïque de pleine lune complète avec le Skyvision 350. Les conditions étaient vraiment moyennes, j'ai donc utilisé un RG610 (le filtre à tout faire) mais le 642 aurait été plus adapté je pense, bon ça va, ça passe de justesse côté résolution. Évidemment ce n'est pas de la trempe du 350 mais je suis tout de même très satisfait de ce que m'a donné cette nouvelle caméra. Au passage je remercie C. Vilardrich et T Legault qui m'ont aiguillé dans mon choix lors du RCE, c'était la 1600MM ou la 294MM, je pense que sur mon site avec l'échantillonnage de la 1600MM ça ne passerait que trop rarement ! Bonne nouvelle, mon tube permet l'utilisation de ce gros capteur, il y a juste un souci au niveau de l'ADC qui me fait du vignettage sur un côté (merci pour le tuyau JLD), mais j'ai cropé légèrement et avec les mosaïques le reste et estompé. J'ai eu la chance aussi d'avoir une lune assez haute (30° d'élévation) avec un ciel bien dégagé, pour une fois ! J'ai essayé de restituer ce que l'on peut voir visuellement avec un éventail de niveaux de gris. Bon attention le lien de la full c'est une image qui fait 10 MO (l'originale faisait 70 MO) Pour les renseignements techniques : Nuit du 16 au 17 avril 2022 Mosaïque de 32 tuiles assemblées sous ICE (Windows) Résolution 19772 X 19744 pixels. Cassegrain Skyvision 350 MT à F/D 20, caméra Zwo IMX 294MM, Firecapture. Filtre Baader RG610. ADC MK3 PA. 19 FPS (maxi en natif), gain environ 100. Traitement AstroSurface T1-TITANIA, Photoshop. Lieu de prise de vue Paris. Voilà, je suis curieux de voir ce que ça donne par bonnes conditions sur un quartier, on verra cela vers Septembre. Bon ciel à tous. Will C'est ici le plus intéressant, la full : http://www.astrosurf.com/astromak/vierge12.html
  42. 48 points
    Bonjour à tous, Après un an et demi de travail, nous sommes parvenus à publier un article dans une revue scientifique (Astronomy & Astrophysics), au sujet d'un détail assez ahurissant qui a été observé par des astronomes amateurs sur Mars le 17 novembre 2020. Une petite présentation en français est disponible ici: Un programme de science participative découvre un nuage atypique de 3000 km sur Mars A l'origine on trouve une équipe d'astronomes amateurs du monde entier réunie autour de Jean Lilensten, chercheur au CNRS et à l'Université de Grenoble-Alpes, et pilotée par @jldauvergne, dont le but était de tenter d'observer des aurores bleues sur Mars (travail d'origine de Jean), un projet qui a finalement débouché sur une autre découverte pas banale. Le 17 novembre au soir, alors que la turbulence était très faible, Emmanuel @beaudoin et moi-même on a photographié une structure lumineuse très étendue au-dessus du terminateur martien, et au-delà de la limite éclairée (à noter que deux autres observateurs ont également vu le phénomène, Frédéric Brion et Jordi Delpeix Borrell en Espagne) . Les images d'Emmanuel étaient extrêmement fines et ont fourni la meilleure matière pour l'analyse. Ici une des planches de l'article : Et en version animation Emmanuel, tu peux peut-être partager plus d'images ? Jean-Luc, Emmanuel et @Marc Delcroix avec Jean et Mathieu Vincendon de l'Observatoire royal de Belgique ont fait un gros travail de calcul qui a débouché sur une évaluation d'altitude d'environ 90 km (cf plus bas la conf EPSC), ce qui est nettement plus haut que la plupart des phénomènes météorologiques martiens habituels. L'article débouche également sur une longueur de 3000 km, ce qui est énorme ! De mon côté, j'ai eu un énorme coup de bol, parce que j'étais juste sorti ce soir-là pour faire un exercice qui se voulait banal de photométrie (calcul des magnitudes de Mars à partir d'étoiles de référence), ce qui m'a permis d'évaluer l'albédo du nuage en question dans les cinq bandes photométriques Johnson-Cousins. Ce résultat s'est ajouté à d'autres éléments qui ont permis à l'équipe et en particulier à Mathieu, d'émettre des hypothèses sur la nature du nuage (on partirait plutôt sur des particules de CO2 de grosse taille). Voilà ma planche de cette nuit-là: Moralité : évitez d'être trop obnubilés par les taches de surface, il se passe des trucs dans l'atmosphère aussi La découverte a fait l'objet de deux conférences au European Planetary Science Congress de 2021, dans la session pro-am organisée par Marc et dans une autre session pro strict. La conférence sur le calcul d'altitude : Determination of Mars clouds’ altitude on amateur images and implication on new types of clouds La conférence sur la découverte : A new type of cloud discovered from Earth in the upper Martian atmosphere
  43. 48 points
    Salut la compagnie, voici la dernière image issue de la mission de début novembre avec @DVernet et @Superfulgur au C2PU de Calern. Il s'agit de NGC 891, que j'adore en raison des détails accessibles dans la bande de poussières. Pour cette image le seeing a été moyen pour le site. Une nuit avec 1,5" en moyenne pour une première série de 1h30 de luminance et 3x40 mn de RVB que j'ai faite, puis David a rajouté environ 1h le lendemain de mon départ, mais avec un seeing aux alentours de 2" en moyenne. J'ai gardé 30mn de ses brutes, soit 2h en tout. C'est peu, mais au traitement j'ai trouvé que le résultat pouvait se partager. Même si je pense que sous un meilleur seeing le télescope permettrait un meilleur résultat. Voire des poses rapides de 0,5s sur cet objet. Il y aura donc certainement un jour une version améliorée. Voilà ce que j'obtiens au final. La full vaut le détour, il y a du détail et pas mal de pétouilles. On doit être à la magnitude 24+ : Le lien ASTROBIN : Et voilà, fin de la série mission C2PU pour moi JF
  44. 48 points
    Bonsoir à tous. J'ai vraiment cru que j'allais tout rater avec le vent... vers 3h les poses de 10s étaient presque toutes bonnes pour la poubelle, mais j'ai finalement pu garder par miracle 55 x 20s vers 6h ce matin. RASA 11 ASI183MC Pro sur CEM70, 55 x 20s gain 0, filtre anti pollution car j'ai pas pensé à le retirer. J'ai fait un stack du fond, un stack comète alignée et un coup de photoshop pour coller les 2.
  45. 48 points
    Bonjour la communauté. Celà fait un certain temps que je me fais fouetter pour traiter les images du C2PU que je partage régulièrement avec vous. Début novembre, j'ai eu la chance de participer à une mission in situ, pour essayer d'optimiser avec David Vernet et Serge Brunier les quelques soucis de reflets que nous avons notés sur nos images. Nous avons eu 2 nuits moyennes et une très bonne . J'en ai profité pour faire quelques prises et je vous présente NGC 7662, avec ondes de chocs, extensions et galaxies lointaines. C'est un mix de poses de 60s (2h10 L + 3x1 h RVB) avec une série à 15 s (1h L + 3x 20mn RVB). J'ai fait les acquisitions sauf les RVB 15s faites par David le lendemain de mon départ. Un grand merci à toute l'équipe du C2PU pour l'accueil et l'esprit génial qui règne dans cet observatoire. C'était vraiment un super moment. Je vous mets la full (à voir, il y a des pétouilles partout), puis un crop pour les flemmards du clic. Le FDC aurait peut-être mérité encore 2 ou 3h pour gagner en profondeur comme sur les M101, 51 etc... présentées ici, mais comme c'est ma première au T1000, je n'attends pas pour partager Lien ASTROBIN : PS : Une série de poses courtes (très courtes) sur cet objet à venir. Bon ciel, JF
  46. 48 points
    Hello j'ai du retard en traitement car j'étais en Autriche ce we pour d'autres oiseaux que ceux de d'habitude. Bon la dernière fois que j'ai fait une animation de Jupiter pour faire plaisir @ValereL, je me suis fait basher par le même @ValereL, ouai tout ça, gnagna, c'est pas comme ça qui faut faire. Ben maintenant que j'observe un peu plus en mode auto ça aide pour faire un truc homogène sans changer de MAP, ni de caméra, ni de rien du tout en fait. Voilà le résultat. C'était encore une de ces nuits un peu étonnante. Relativement stable mais avec une image qui ondule quand même. Ce genre d'ondulation qu'AS3 sait bien gérer. On voit bien sur la vidéo. https://youtu.be/vx7psv5He_0 Les images finales. J'ai des Jupiter des nuits précédentes, mais ce n'est pas fini de traiter encore (que c'est long ! ) Et puis j'ai fait un peu de Lune le 22 et le 23. Pas trop non plus par manque de temps (il faut dormir des fois). 2021-09-23-1958_7-L-Jupiter_QHY5III462C_lapl6_ap253_wd_pipp.mp4
  47. 48 points
    Bonjour les astrams, Je dois vous avouer, à ma grande honte, que je ne viens que très rarement jeter un œil sur les forums (hormis le forum interne de la Société Astronomique de la Montagne de Lure). Mais Philippe, qui m'a succédé comme président de la SAML il ya 3 ans, m'a exhorté à publier ici mes images du week-end dernier à la Montagne de Lure (nuit du dimanche 29 août au lundi 30 août 2021), où j'ai bénéficié de conditions météo et aérologiques très remarquables. J'ai pu y photographier Saturne puis Jupiter au moment où passaient Ganymède et son ombre, la GTR, Europe et son ombre. J'ai également pu photographier ensuite la Lune, là aussi dans des conditions idéales. Sur l'une des photos de la Lune, celle de Mare Insularum (http://www.astrosurf.com/saml/PHOTO_LUNE_MARE_INSULARUM_SD21.html), on distingue même le cratère Cone Crater, de seulement 340 m de diamètre, à proximité duquel le module lunaire d'Apollo 14, Antares, s'est posé en février 1971. Le mieux est, je pense, de vous renvoyer vers les pages d'accueil du site Web de la SAML, où notamment l'image de Jupiter et de ses satellites, ainsi que les images de la Lune, sont accessibles en pleine définition et avec des détails techniques : http://www.astrosurf.com/saml/ACCUEIL.html Astronomic@lement, Stéphane
  48. 47 points
    Bonjour Après un orage hier soir, le ciel s'est assez bien dégagé ce matin pour l'éclipse. A 5h30, il y avait encore quelques cirrus, mais pour la totalité, le ciel était correct, avec une transparence assez médiocre. Dès que la lumière du jour est devenue trop importante, j'ai perdu la Lune de vu. Pour commencer, une photo de l'orage d'hier soir : Puis les photos de l'éclipse, toutes prise avec un Canon 6D et un zoom Sigma 150 - 600 mm à f/5 - 6.3, le tout sur un pied photo. Patrick
  49. 47 points
    Salut les copains Le 20 apres quelques jours de temps plutot Stable et ensoleillé je décide de re sortir le Mewlon de sa malle coup de fil a Elie ou apparemment la bas c'était pas ca Voila pour cette session au Taka Bonne soirée
  50. 47 points
    Salut, ya longtemps que j'avais rine fait...Mais avec la playerone... M82 (NGC 3034 ou galaxie du cigare) est une galaxie spirale à sursaut d’étoile, elle est située à environ 12 millions d'années-lumière dans la constellation de la Grande Ourse. Elle est environ cinq fois plus lumineuse que la Voie Lactée et possède un centre cent fois plus lumineux. On pense que l'activité des sursauts d’étoile a été déclenchée par l'interaction avec la galaxie voisine M81. Hubble a référencé plus de 200 jeunes amas d'étoiles massives près du cœur de M82. Dans le cœur de M82, le diamètre de la région est de 500 pc. Quatre amas très brillants (désignés par les lettres A, C, D et E) ont été détectés dans cette région en lumière visible. Certain sont plus visible en infrarouge, voilà pourquoi l’utilisation d’une caméra sensible à l’infrarouge est intéressante en pose courte. L'impressionnant jet de matière bipolaire de M82 semble concentré sur les amas A et C et il serait entretenu par l'énergie libérée par des supernovas qui se produiraient dans ces amas environ une fois par décennie. Les observations réalisées par l'observatoire de rayons X Chandra montrent une région d'émission variable de rayon X située à environ 600 années-lumière du centre de M82. Cette source a été désignée M82 X-1. Les astronomes ont émis l'hypothèse que ces émissions proviennent du premier trou noir connu de masse intermédiaire. Sa masse serait comprise entre 200 et 5000 masses solaires. En 2014, en étudiant M82, les scientifiques ont découvert le pulsar le plus brillant jamais connu, désigné M82 X-2. Je pensais pouvoir voir ces deux objets mais il semblerait que non… En tout cas, ma motivation première était de détecter un maximum d’amas stellaire en infrarouge et en lumière visible ! Et je suis extrêmement ravi de mes résultats grâce à cette nouvelle camera de chez Playerone , la Neptune color II. Tube Newton 300mmF4 associé avec la barlow 2x pilotée par l'eq6. Avec la technique des poses courtes soit: L(L+IR742+IR850) +R(IR685)VB . 35000x500ms IR742 14000x1s and 7200x3s L 10000x1s IR850 Traité par Siril, avec la nouvelle version . Alignement 3 etoiles empilement par Somme et Moyenne ( en mode rejet TDES) Zoom sur le noyau de la galaxie en mode drizzle et 200% (soit 400% ) versus avec Hubble: J'ai noté l'emplacement de X-1 et X-2 mais ils sont visible qu'en mode radio... Mais j'ai passé du temps pour les trouver avec l'aide du logiciel Aladin, donc je note l'emplacement du trou noir de masse intermédiaire et du pulsar brillant.. j'ajoute un gif pour le versus du coeur (je suis à 600%!): et un autre gif pour montrer la difference entre IR et IRcut: