Caractéristiques

*

Taille du fichier compressé : environ 1,8 Mo, plus 24,3 Mo pour l'option champs stellaires (non obligatoire).

Taille après décompression : environ 4,7 Mo (plus 38 Mo, voir ci-dessus)

Version actuelle  : 1er juin 2008 (01.06.08).

La page Télécharger propose le fichier astro.zip (logiciel sans l'option champs stellaires), et le fichier et12.zip

version actuelle (accès depuis ASTRO par Ctrl + N)

Matériel informatique : si vous utilisez ASTRO dans le but pour quoi il a été conçu, il vous faut un portable, même modeste (au minimum, un 486 DX cadencé à 40 MHz; mieux, un Pentium II tournant à 333 MHz). Un écran noir et blanc est plutôt un avantage en astronomie de terrain. Mais - faut-il le préciser ? - ASTRO fonctionne parfaitement sur ordinateur fixe.

Systèmes testés : le tableau ci-après récapitule les différentes possibilités. Attention : je ne peux bien sûr garantir le bon fonctionnement d'ASTRO de façon systématique !

SystèmeCompatibilitéRemarques
MS-DOS 6.22sans problèmeASTRO est un logiciel écrit pour MS-DOS.
Win 3.1sans problèmeL'exécution d'ASTRO est parfois plus lente sous Win 3.1 que sous MS-DOS direct. Dans ce cas, relancer le logiciel depuis la ligne de commande MS-DOS.
Win 95/98sans problèmeCes deux systèmes semblent être le meilleur compromis pour démarrer ASTRO depuis un environnement graphique comme Windows (mais j'ai eu moi-même des ennuis d'affichage avec une carte graphique : l'écran se brouillait et devenait illisible).
Win 2000/MEaucune garantiePlusieurs problèmes m'ont été signalés, surtout pour l'affichage (blocage de l'écran, par exemple), ou carrément refus de démarrer, plantages à répétition, etc.
Win XPpossibleJ'utilise ASTRO sur un portable avec XP, en plus du portable de terrain, qui reste mon Pentium II. Il n'y a pas de problème actuellement, mais les configs varient beaucoup d'une machine à l'autre...

Des utilisateurs font état de messages d'erreurs et/ou de plantages au démarrage. Essayez la manip suivante :

  • téléchargez ce petit fichier, décompressez-le et mettez les deux fichiers dans C:\WINDOWS\SYSTEM32,
  • crééz un raccourci vers DEPART.EXE,
  • cliquez du bouton droit sur le raccourci et sur "Propriétés",
  • cliquez sur l'onglet "Programme", puis sur "Avancé",
  • remplacez la ligne "Nom du fichier AUTOEXEC" par ceci : C:\WINDOWS\SYSTEM32\ASTROT.BAT
  • remplacez la ligne "Nom du fichier de configuration" par ceci : C:\WINDOWS\SYSTEM32\ASTROT.SYS

Il est possible que cela règle le problème...

Prix : rien. Tout est gratuit, mais j'aime bien un petit mot pour me tenir au courant : ASTRO est bien, moyen, passable, etc.

Possibilités : les conversions de coordonnées restent l'essentiel d'ASTRO (mais pas la seule fonction !). Le logiciel est axé sur le ciel profond (voir entrées ci-contre). Il y a d'autres fichiers (étoiles de références, comètes, astéroïdes, ...), mais moins bien documentés (voyez la page Utilisation).

Les différentes options d'ASTRO, accessibles depuis la page principale, sont décrites par ailleurs (page Utilisation).

tableau des fichiers
Ces options sont : accès aux paramètres, calendrier perpétuel, mémento, intervalles de temps, temps locaux, contenu des fichiers par constellations (que voir ?), conversions de coordonnées, sélection d'objets, constellations au zénith, accès aux listes d'objets, position, diamètre et aspect des planètes, rapprochements planétaires, élongations maximales de Mercure et de Vénus, méridien central de Mars, satellites de Jupiter et de Saturne, liste et emplacement des formations lunaires, aspect de la Lune, simulation d'éclipses, aspect du ciel, repérage d'un objet, recherche de la position d'un objet en azimut et/ou en hauteur, meilleur moment pour observer un objet, séparation angulaire (objets fixes), liste des objets observés, noms particuliers, liste et carte des constellations, performances d'instruments, tracé simple de cadrans solaires, cartes de champ jusqu'à mag.12,5 approximativement (cette dernière option nécessite le fichier ET12.ZIP, disponible en page Télécharger.)

Matériel astro : votre instrument, équipé d'une monture altazimutale, doit posséder un cercle d'azimut et un quart-de-cercle de hauteur. Vous trouverez, ci-dessous, quelques images de mon ancien télescope de 300 mm, ouvert à 3,8, et équipé, bien entendu, des accessoires nécessaires - et suffisants - pour l'utilisation d'ASTRO (mon nouveau tube utilise la même optique primaire, mais sur une monture SkyVision ; j'en posterai des photos très bientôt.)

base vue de dessus
La couronne (ou cercle) d'azimut est vissée sur la base fixe du télescope. On voit, sur cette photo « aérienne », l'axe d'azimut, en fait, un pied de table métallique scié, les roulements (3) , primitivement destinés à un tiroir, et qui supportent le berceau et le tube optique, et la boussole pour une mise en place rapide (rappelons qu'ASTRO permet de corriger l'éventuel défaut d'alignement lors de l'affichage des azimuts). Quand on tourne le berceau, le pointeau qui y est fixé désigne l'azimut visé.

Cet équipement, comme le suivant, peut être réalisé à peu de frais par un bricoleur ... moyen.

Le même instrument et son quart-de-cercle de hauteur. Les tourillons droit (ici) et gauche permettent au tube optique d'osciller en hauteur. C'est bien entendu sur un de ces tourillons que le pointeau de hauteur est fixé. Ce pointeau défile devant le quart-de-cercle du même nom, vissé sur le berceau, tournant lui-même sur la base fixe, autour de l'axe d'azimut représenté sur la photo ci-dessus. Le berceau possède aussi le pointeau d'azimut, pas visible ici. Notez quand même le bout de couronne d'azimut visible sous le berceau, entre les mots « Berceau » et « Base fixe ».

Ces aides au pointage fonctionnent fort bien, si le matériel est étalonné (ASTRO peut aider à cette tâche) et, surtout, parfaitement horizontal.

vue latérale du berceau et du tube
vue générale du T300
Le télescope détaillé ci-dessus est un Dobson de 300 mm, de 1 200 mm de focale (F/D : 4). Installé bien horizontalement, l'instrument et ses cercles de pointage sont redoutablement efficaces dans la plupart des cas.

Ci-dessous, le portable dans sa glacière souple, et muni du filtre rouge pour atténuer l'éclat de l'écran.

le portable dans sa glacière

 

Ce dessin, légèrement modifié pour le site, était destiné à expliquer le plus clairement possible le principe de fonctionnement d'un télescope sur monture altazimutale.

Bien entendu, les deux axes (azimut et hauteur) sont équipés des pointeaux correspondants et des graduations (non dessinées ici) qui vont avec.

La précision du dessin n'est pas très élevée. Mais il s'agit bien d'un dessin, « fait main » autrement dit, au crayon et à la règle.

Le texte joint précisait :

« Lors de l'installation sur site, on veille à bien orienter la base dans l'axe 0/180° (Sud/Nord), et à mettre l'ensemble de niveau. En cas d'écart, vérifiable avec une étoile de référence (option W d'ASTRO), comme la Polaire, ou on déplace le pointeau d'azimut sur son axe, quand c'est possible, ou on entre l'écart constaté dans ASTRO (option X, page 2), qui corrigera lors de l'affichage des azimuts.

Pour la hauteur, il est plus facile de faire un pointeau mobile, de viser une étoile de référence (option W) et de caler le pointeau de hauteur sur la valeur correcte. Un test, avec ASTRO, sur deux ou trois étoiles éloignées les unes des autres (option W), confirmera (ou non ...) les bons réglages. »

 

Page d'accueilPrésentationCaractéristiques
InstallationCopies d'écranUtilisation
Infos importantesTéléchargerContacts
Ressources MS-DOSCourrier reçuCROA

*

Ecrire un courriel

*