Environnement d'un objet (option en test)

*

ATTENTION ! Cette page constitue une présentation du travail effectué sur les cartes de champ. La version finale comporte plusieurs améliorations notables, non reprises ici.

A plusieurs reprises sur le terrain, j'ai regretté ne pas pouvoir m'assurer de l'identification d'un objet : mes cartes ne sont pas assez précises. Je voulais donc, sans faire d'ASTRO un logiciel de cartographie, pouvoir obtenir l'environnement d'un objet afin de confirmer que le NGC - par exemple - que j'avais à l'oculaire était bien celui que je croyais...

Ce travail implique l'utilisation d'une base de données conséquente. La limite de magnitude 12 m'a semblé un bon compromis, autorisant une identification assurée (même avec un fichier d'étoiles non exhaustif), sans nécessiter un CD pour le fonctionnement.

La version en test proposée utilise une liste d'un peu plus de 3 millions d'entrées pour un poids de 30 Mo. L'option, accessible depuis une page de changement de coordonnées, affiche les entrées dans le champ choisi, variable de 0°05 (soit 6') à 3°. D'un simple clic de souris, on peut faire tourner le champ pour le mettre en conformité avec l'image vue à l'oculaire. L'Ouest est à droite du Nord, mais il est possible d'inverser la carte.

Voici une copie d'écran de l'option centrée sur les Pléiades (M45). Vous noterez l'ajustement automatique des magnitudes, afin de ne pas encombrer l'écran. Ici, la limite est 9 pour 3° de champ. Le Nord est en haut et l'Ouest (ligne en pointillés) à droite. Un clic sur la zone grise autour du champ amène l'Ouest face à l'endroit où l'on a cliqué. Pratique pour orienter immédiatement le champ selon l'Ouest tel que vu à l'oculaire.

Cette image montre le champ de 3° obtenu avec ASTRO et celui obtenu avec le Guide 7.0 (même magnitude limite, même taille, et même objet, bien sûr (M45). On remarque tout de suite la différence de résolution. ASTRO se contente du mode 640x480, classique sous MS-DOS. Le Guide est affiché en 1280x800 (écran 16/9).
L'intégration des catalogues du ciel profond a fait l'objet d'un travail particulier. Comme pour le fichier d'étoiles ET12.DAT, le système des zones a été adopté. Quatre nouveaux (petits) fichiers de référence ont donc été créés, et permettent un accès rapide aux données.

L'image ci-contre montre le champ centré sur M95, avec à l'Est M96 et au NNO, le triangle d'un objet du catalogue des Divers, NGC3345. Notez que taille et axe des galaxies n'influent pas sur l'affichage.

Les données fournies sont :

  • les références de l'objet au centre,
  • le champ et l'inversion active ou non,
  • le(s) type(s) d'objets du c.p. affichés
  • l'échelle des magnitudes stellaires (ici, ZANF signifie que tous sont demandés),
  • les axes Nord (trait plein) et Ouest (pointillés),
  • le nombre d'étoiles et d'objets du ciel profond affichés,
  • une petite aide sommaire ou la légende pour le c.p.,
  • le temps mis pour les calculs et le nombre de zones stellaires (à titre indicatif).

Sur mon Pentium II à 333 MHz, l'écran est sorti en moins d'une seconde (0,66 ici pour être précis).

Un clic du bouton gauche sur un objet du champ - étoile ou objet du c.p. -provoque l'affichage des données de cet objet : pour les étoiles, la magnitude, pour les objets du c.p., les caracteristiques sous la forme compressée d'ASTRO, et selon la place disponible. Pour les deux, la distance au centre du champ est donnée aussi en degrés et minutes (ici, 0°42').

On a cliqué sur la galaxie à l'Est de M95. Le programme précise qu'il s'agit de M96. Un cadre de recherche en pointillés s'affiche sur l'écran. S'il y a plusieurs objets dans ce cadre, les caractéristiques des objets successifs sont affichées. Tant qu'on ne clique pas ailleurs, ou qu'on ne change pas les paramètres d'affichage (champ, orientation, inversion), le cadre de recherche reste à l'écran et les données restent dans le cadre d'information à gauche.

Si on clique sur une zone vide d'objets, l'échelle des magnitudes stellaires et la mini-aide ou la légende des objets du c.p. s'affichent par défaut

Si on appuie sur la barre d'espace, le champ se recentre sur l'objet du cadre de recherche s'il y a un objet dans ce cadre (sinon, rien ne se passe). Voyez l'écran suivant..

Ici, on a appuyé sur la barre d'espace (facile à trouver la nuit sur un clavier). Le champ, primitivement centré sur M95, se recentre sur le nouvel objet, M96 dans cet exemple. On reconnaît bien sûr M95 à l'Ouest et NGC3345 (le triangle) à l'ONO de M96. D'autres objets sont apparus dans le champ : quatre galaxies, IC643, NGC3384, NGC3389 et M105. Savez-vous laquelle est M105 ?

A noter que le temps de calcul est resté à 0,66 seconde.

En comparant le champ obtenu avec celui du Guide 7.0, je constate une similitude très élevée. En affichant le Guide jusqu'à mag. 10,6, je note trois étoiles manquantes dans ASTRO à l'Est du champ, une 10,51, une 10,54 et une 10,6. Par contre, la mag. 9 non loin de M96 à l'ENE ne figure pas sur le Guide...

Seuls des essais nombreux sur le ciel permettront de vérifier les champs, mais l'essentiel est de fournir des cartes d'identification sures, pas des modèles de perfection et/ou d'exhaustivité !

Voici un autre exemple de champ de 2° centré autour de la Lagune (M8). Dix objets du ciel profond sont référencés : cinq nébuleuses : IC4678, B88, IC1271, NGC6526 et M8, et cinq amas : BCH14, NGC6530, NGC6533, NGC6506 et RT137.

Un des problèmes pouvant se poser à l'affichage est que la taille des objets n'est pas prise en compte. Je pense au moins afficher cette taille en priorité dans les caractéristiques des objets, afin de ne pas induire en erreur l'utilisateur.

Là encore, le champ comparé avec celui du Guide 7.0 donne de très bons résultats. Simplement, il faut se rappeler que l'écran MS-DOS est en 640x480, ce qui ne facilite pas un rendu fin des étoiles. Il m'a fallu créer une petite procédure pour cet affichage, car de bêtes cercles donnaient rapidement une taille gigantesque pour les magnitudes un peu élevées. Or, il me semble que le rendu du champ est important pour une identification aisée à l'oculaire, ce qui est le but de cette nouvelle option, je le rappelle...

A noter le temps de calcul plus élevé (3,08 secondes), car plus d'étoiles et d'objets.

Le même champ montrant l'effet d'une rotation.

Afin de mettre la dérive Ouest comme celle constatée à l'oculaire, on peut cliquer du bouton gauche sur la couronne grisée autour du champ. L'orientation est effective immédiatement (il n'y a pas de nouveaux calculs dans ce cas, ce qui permet un affichage quasi instantané du nouvel axe).

A noter que c'est la légende des objets du c.p. qui apparaît sur cet écran au lieu de la mini aide. Le choix s'effectue en tapant A(ide) ou L(égende).

Cette option est encore en test, mais le téléchargement est désormais possible. Attention ! Celui de la version classique d'ASTRO ne comprend pas les fichiers de la base de données, qui doivent donc être téléchargés à part. Ceci afin de ne pas léser les Internautes avec une connexion lente (à 56 K), ou ceux qui ne veulent pas de cette option. Voyez la page Télécharger.

Des réactions ? Ecrivez-moi à l'adresse dispo sur la page Contacts. Merci !

*

Cliquez sur x pour fermer cette page et quitter, ou revenez à la page précédente. Merci.

*