Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

Caractéristiques d'un enregistreur DVD/Blu-ray

Compatibilité DivX (IV)

Le codec DivX est un système de conversion vidéo propriétaire basé sur le standard de compression MPEG-4, c'est-à-dire supportant la haute définition. Il permet notamment de comprimer ou de lire sans perte de qualité des séquences vidéos réalisées avec un caméscope, de lire une séquence DVD Vidéo ou des émissions diffusées par la TNT HD. 

Pour bien faire, tout bon lecteur DVD ou Blu-ray doit non seulement pouvoir lire des DVD, des images JPEG ou des vidéos MPEG-2 (le taux de compression des DVD Vidéo) mais également des vidéos au format DivX. Si votre lecteur ne supporte que le format MPEG-2, il existe des logiciels tel DivxtoDVD qui permettent de convertir des séquences DivX au format MPEG-2 que tous les lecteurs DVD ou Blu-ray supportent.

L'upscaling

 Un DVD ordinaire présente une définition dite standard (SD) de 720 x 576 pixels. Or un téléviseur HD de 1920 x 1080 pixels contient cinq fois plus de pixels et présente une image 2.6 fois plus grande en hauteur. Si l'adaptation n'est pas optimisée, si vous regardez un DVD sur un tel écran, vous constaterez qu'il y a une perte sensible de résolution; en fait l'image est simplement agrandie (portée à la taille de l'écran) sans lissage.

Pour afficher le format DVD de manière optimale, les téléviseurs HD, les lecteurs blu-ray et certains lecteurs DVD disposent d'une fonction appelée "upscaling" qui redimensionne l'image au format HD.

Simulation de l'effet de l'upscaling d'une image DVD (SD) en HD. A gauche, upscaling en conservant les proportions du format 4:3, à droite upscaling en format 16/9. Si l'image de droite est déformée dans le sens de la largeur, dans les deux cas, si le redimensionnement est de bonne qualité et optimisé, la netteté de l'image HD peut-être excellente. Toutefois, si vous mettiez côte-à-côte une image DVD redimensionnée et la même image enregistrée en HD, la différence sauterait aux yeux, l'image HD présentant un piqué supérieur. Aussi, si vous avez la possibilité de choisir le format d'un disque vidéo, choisissez de préférence le format Blu-ray dont l'avenir semble prometteur.

En fonction de la qualité de votre lecteur ou de votre téléviseur, l'upscaling sera de plus ou moins bonne qualité. En général, les images redimensionnées sont bien nettes sur des téléviseurs de moyenne et haute gamme.

Mais modérons la révolution que représenterait l'upscaling car à y regarder de près, étant donné que les pixels d'une image DVD redimensionnée sont au moins 2.6 plus grandes, la définition ne vaudra jamais celle d'une image HD.

Le tuner numérique

Abordons la question du captage et de l'enregistrement des chaînes numériques (et de la TNT ou Télévision Numérique Terrestre en France). Cette question est à la mode car en Belgique à partir de la mi 2010 et en France à partir de fin 2011 toutes les émissions TV seront diffusées en numérique haute définition (HD).

Outre sa haute définition, la TV numérique permet aux téléspectateurs d'accéder à un bien plus grand nombre de chaînes. En effet, ce système est déjà utilisé sur toutes les chaînes diffusées par satellite (que certains usagers reçoivent par câble, liaison ADSL ou au moyen d'une parabole).

L'avantage du numérique est une qualité d'image et de son irréprochables : de la haute définition en 1920x1080 pixels (~2 millions de pixels) et un son HD (échantillonnage de 192 kHz sur 24 bits). Encore faut-il avoir le matériel adapté : le téléviseur adapté, l'adaptateur et les périphériques supportant cette définition.

Inconvénient, aujourd'hui nous sommes dans une phase de transition où tous les systèmes cohabitent : émetteurs analogiques (avec antenne "rateau" ou télédistribution) et numériques, TV et tuner analogiques et numériques, basse définition, définition standard (ou SD de 720x576 pixels en PAL), HD de 1920x1080 pixels (1080p ou 1080i) ou 1280x720 pixels (720p), etc.

De ce fait, la transition des couleurs et le traitement électronique peuvent parfois s'en ressentir si tous les composants de la chaîne n'exploitent pas les mêmes standards (satellite émettant en numérique HD d'un côté, TV analogique de l'autre, enregistreur DVD composite ou Blu-ray numérique, tuner externe numérique, caméscope en définition standard, etc). Aussi, lorsque l'utilisateur effectue ses branchements et constate que l'image n'est pas de bonne qualité, il a parfois de bonnes raisons de perdre courage !

Il est donc utile de consulter les logos apposés sur les TV à écran plat et les enregistreurs DVD. Voici les principaux :

Ce logo indique que le téléviseur intègre un tuner numérique permettant de recevoir et afficher les programmes (gratuits) des chaînes numériques HD et SD ayant une définition d'au moins 1080 lignes ( 1920x1080 pixels).

Ce logo indique que le téléviseur intègre un tuner numérique permettant de recevoir et afficher les programmes (gratuits) des chaînes numériques HD et SD ayant une définition d'au moins 720 lignes (720 x 576 pixels).

Il existe également deux anciens logos, "HD Ready 1080p" et "HD Ready". Ils ne sont plus utilisés depuis le 1er décembre 2008. Méfiez-vous néanmoins de ces deux logos car des produits offrant des caractéristiques similaires peuvent être commercialisés sans référence à la HD.

Ce logo indique que l'appareil est capable d'afficher des images en haute définition (HD) avec un minimum de 720 lignes (1280 × 720 pixels).

Ce logo indique que l'appareil est capable d'afficher des images en haute définition (HD) avec un minimum de 1080 lignes (1920x1080 pixels).

 Comment s'assurer de capter et d'enregistrer correctement les chaînes numériques ?

A la différence des émissions analogiques, le signal des chaînes numériques, bien qu'il puisse encore parfois être analogique sur une partie de ses éléments, arrive au niveau de l'antenne où il est convertit en signal numérique. Il est ensuite émis sur une porteuse traditionnelle (une fréquence TV VHF ou UHF par exemple) et se propage jusqu'à l'antenne réceptrice où il est décodé.

L'avantage du numérique est qu'une même porteuse peut véhiculer non pas un seul signal ou émission mais plusieurs simultanément. C'est à la réception qu'un démultiplexeur HD va séparer les différents signaux (émissions). Selon le système de captage, le multiplexage est assuré par le distributeur ou par un adaptateur (boîtier) externe relié au téléviseur (pour les ancien systèmes analogiques cet adaptateur sera placé entre l'antenne rateau et la TV analogique).

Un téléviseur peut donc être ou ne pas être équipé de cet adaptateur ou d'un tuner numérique, intégré ou externe (modèles TNT, Zoltar TV, Wyplay, le modèle de votre opérateur, etc). Si vous recevez les émissions satellite, vous ne devez pas acheter de tuner numérique, le signal ayant déjà été converti par le démodulateur satellite, TNT ou autre adapateur, placé chez le distributeur, intégré à votre TV ou externe. Prenez toutefois contact avec votre distributeur et le fabricant de votre téléviseur pour vous en assurer.

Les ordinateurs n'ont pas été oubliés par la TV numérique, en particulier par la TNT (en France). A gauche, cette carte PCI Express Terratec comprend un double tuner TV et radio TNT adaptée aux PC. Elle permet également d'enregistrer une émission numérique tout en regardant une autre émission. Modèle Cinergy 2400i DT version full vendu avec une télécommande et les logiciels TerraTec Home Cinema et Ulead DVD MovieFactory 3TV (95€). A droite, un boîtier TNT USB Basic V4 permettant de visualiser et d'enregistrement les émissions de la TNT sur un PC de bureau ou portable. Il est vendu avec une télécommande, une antenne TNT, un adaptateur pour brancher une antenne analogique traditionnelle et un logiciel HDTV  (25€).

Le signal issu du démodulateur est numérique, c'est-à-dire que ses composantes de luminance (luminosité), chrominance (couleur) et pulsations de synchronisation sont séparées (RVB).

En revanche, ainsi que nous l'avons expliqué, le tuner d'un enregistreur DVD ou Blu-ray d'entrée de gamme travaille avec un signal d'entrée composite, c'est-à-dire dont les composantes sont mélangées (mixées). On reconnaît ces appareils à la présence de connecteurs RCA (CINCH).

Dans ces conditions, pour voir ou enregistrer une émission d'une chaîne numérique, le câble de sortie du démodulateur (ou du décodeur de la liaison par câble) doit se brancher non pas sur l'entrée antenne mais sur une entrée externe (AUX, AV1, EXT1, etc.) de l'enregistreur DVD ou Blu-ray. La raison est simple : le tuner standard d'un enregistreur DVD ou Blu-ray ne reçoit pas les chaînes numériques (elles n'apparaissent pas dans la liste). Aussi, pour exploiter l'entrée antenne et tirer avantage du signal numérique, vous devez utiliser un enregistreur DVD ou Blu-ray équipé d'un tuner numérique ou le relier à un tuner (adaptateur) externe.

L'avenir du DVD : le Blu-ray !

Pour succéder au DVD, deux formats étaient en compétition jusqu'en 2008. Aujourd'hui seul subsiste le Blu-ray. Techniquement parlant, cela signifie également qu'un lecteur de DVD ne pourra pas lire les disques Blu-ray alors que l'inverse est vrai. Aussi, si vous vous demandez pourquoi les lecteurs de DVD sont si bon marché (on en trouve dès 40 € alors qu'un lecteur Blu-ray est au moins trois fois plus cher), vous savez pourquoi !

Suite à la sortie de plusieurs films en 3D dont "Avatar" de James Cameron fin 2009, Sony commercialisa le premier lecteur Blu-ray 3D : le Sony BDP-S560 rapidement suivi par le Sony BDP-S570 présenté ci-dessous. Son prix d'environ 250 € ttc le rend très compétitif.

Etant donné qu'il lui fallait un écran adapté, Sony a également commercialisé de nouveaux téléviseurs, les modèles Sony BRAVIA 3D. Bien sûr ses concurrents suivent cette tendance et notamment Panasonic.

A lire : Evolution du marché des disques optiques HD

Platine de lecture Blu-ray Sony BDP-S570.

Comment visionner un film Blu-ray 3D sur un ordinateur ?

Il est possible de visionner un film Blu-ray 3D sur un ordinateur. Plusieurs solutions existent. Retenons qu'il faut d'abord un ordinateur performant, équipé d'une carte vidéo type NVidia 7900GT ou supérieure et de hauts-parleurs de bonne qualité. Un PC portable de la gamme Sony VAIO peut déjà convenir.

Il faut ensuite installer un logiciel tel que "Stereoscopic player" et disposer des lunettes appropriées dites "shutter glass" ou lunettes à obturation (modèle iZ3D par exemple, Active shutter de Sony ou son modèle équivalent chez Panasonic, 80 €).

Enfin, l'écran (large et d'au moins 22" si possible) doit supporter une fréquence d'au moins 120 Hz, de type iZ3D ou Zalman Trimon 3D.

TV HD et distance optimale de vision

Quand on parle de Blu-ray et de haute définition, il vient naturellement à l'esprit la question de savoir à quelle distance il faut se placer pour regarder un écran de TV HD. 

La distance optimale dépend de la taille de l'écran et de sa résolution. Ainsi, si on perd des détails en s'éloignant de l'écran, en se rapprochant trop près on commence à voir les pixels. 

La distance optimale pour regarder un écran est donc égale à la distance à laquelle on ne distingue plus les pixels, ce qui correspond au pouvoir séparateur des yeux.

En fonction de la résolution de l'image, on ne doit donc pas regarder un écran de résolution standard d'aussi près qu'un écran Full HD. En effet, les images dont la résolution est inférieure à celle de l'écran (720p, 480p, etc) exigent une distance supérieure pour "noyer" le manque de définition. 

Cette distance optimale obéit à la relation suivante :

                                                                                        ________

Dopt = d / [ r sin Q * Ö (1 + 1/f2 )  ]

avec :

Dopt : distance optimale pour regarder l'écran (cm)

d : diagonale de l’écran (cm)

r : résolution horizontale optique de l’écran (nb de pixels de l’écran)

Q : résolution de l’œil (1/60°)

f : le facteur de forme (16/9 pour les écrans plats récents).

Par ex : Pour une TV Full HD (1920x1080 pixels en 16/9) la distance optimale vaut 2.8 fois la diagonale de l'écran, soit environ 3 mètres pour un écran de 102 cm (40"). Aussi, dans une pièce dont le recul dépasse 2 m, il faudrait choisir un écran de plus de 130 cm. Mais dans tous les cas, mieux vaut être trop loin que trop près de l'écran.

Consultez également ce lien pour plus d'information.

En guise de conclusion

Si vous devez acheter un lecteur vidéo, choisissez un modèle supportant le format Blu-ray voire même le Blu-ray 3D puisqu'à l'avenir de plus en plus de films seront vendus dans ce nouveau format, au détriment du DVD, même si actuellement les éditeurs sortent les films dans les deux formats. La plupart des modèles Blu-ray sont certifiés DivX et peuvent donc lire également les vidéos réalisées avec ce codec.

Mais il y a des contraintes que vous noterez d'autant plus si vous disposez d'un système Home Cinema. D'abord votre téléviseur comme votre lecteur doivent si possible - ce n'est pas obligatoire - supporter la qualité HD tant audio (Dolby Digital True HD/DTS HS Master Audio) que vidéo (HD TV 1080p), il doit également disposer d'entrées numériques car ainsi que nous l'avons expliqué, le lecteur Blu-ray ne dispose pas de prise Péritel. Enfin, le prix des disques Blu-ray est 2 à 4 fois supérieur au prix des DVD.

En revanche, si vous devez acheter un enregistreur, les modèles Blu-ray sont encore très cher (plus de 1000 €) et autant vous reporter durant quelques années sur un modèle HD-DVD. 

Enfin, si vous captez les chaînes numériques via un opérateur qui ne travaille pas sur le territoire français, le tuner numérique (TNT) intégré au téléviseur ne vous sera d'aucune utilité. Vous devrez utiliser l'adaptateur externe proposé par votre opérateur.

Pour le reste, vous connaissez la suite. Le disque Blu-ray s'est généralisé à partir de 2010 et la définition des TV est passée au format HD 4K et le progrès continue.

Pour plus d'informations

Technique

Evolution du marché des disques optiques HD (entre 2002-2010, sur ce site)

Blu-ray Facile

Qu'est ce que le Blu-ray ?, Panasonic

DVD Forum

DTS

Les formats de DVD enregistrables, PDF rédigés par la CST en 2004

Clubic, Les Numériques, Présence PC, Tom's Hardware et autre CNet

Comparatifs

Lecteurs Blu-ray, Les Numériques (2010)

TopTenReviews

Les films DVD et Blu-ray, Les Numériques (2010)

Blu-ray (PC World review)

Lecteurs/enregistreurs DVD ou Blu-ray, Journal du Net

Enregistreurs TNT, Tout savoir sur

Enregistreurs DVD, Tom'sHardware/Best of Micro

Lecteurs DVD portables, L'Internaute (2009)

Lecteurs DVD portables, Les Numériques, (2006)

Le tableau comparatif de Sony (entre ses propres modèles).

Forum, webzine TNT/DVD

Planète Numérique

SurDVD

TVNT

Webzines et tendances du marché

HD Numérique

Home Media Magazine

Video Business

Centre National de la Cinématographie (CNC)

MagazineVideo (consacré aux caméscopes et montage vidéo).

Retour aux Technologies

Page 1 - 2 - 3 - 4 -


Back to:

HOME

Copyright & FAQ