Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

Conseils pour bien acheter une tablette

L'iPad 6 d'Apple (315 € avec 32 GB ou 390 € avec 128 GB en 2018). La référence mais avec un format propriétaire et une caméra qui n'a pas évolué depuis plusieurs générations.

Introduction

Imaginons que vous débutez en informatique. Vous n'avez jamais utilisé d'ordinateur ni acheté quoi que ce soit par Internet. Mais sous la pression de vos enfants ou des amis, vous avez décidé d'acheter votre 1re tablette (bien sûr si vous lisez cet article, cette démarche est déjà faite mais admettons que vous lisez une copie imprimée de cet article ou la lisez sur l'ordinateur d'un proche). Voyons comment vous équiper et les caractéristiques des tablettes à vérifier avant tout achat.

Une tablette pour quoi faire ?

Succomber à la mode et acheter la "dernière tablette" par principe n'est pas très utile à moins que l'apparence prime sur l'intérêt de la chose. A l'inverse d'un ordinateur portable ou de bureau ou même d'une tablette PC, la tablette ordinaire est avant tout destinée à la consultation d'informations en format texte, image, audio ou vidéo, que ce soit les réseaus sociaux (par ex. Facebook ou YouTube), les sites d'actualité/webzines (par ex. Le Monde), les sites éducatifs ou d'information (par ex. Futura-Sciences) ou les bases de données en ligne (par ex. un dictionnaire, un traducteur ou Les pages jaunes du téléphone). On peut également l'utiliser pour écrire et consulter ses e-mails (grâce à un clavier virtuel ou externe), créer des documents (lettre, rapport, tableau, graphique, etc), utiliser des applications locales comme la caméra ou téléchargées depuis le site App Store d'Apple ou Play Store de Google (par ex. Skype) ou encore utiliser des applications en ligne (par ex. Office 365, les suites Adobe, etc).

Enfin, Internet permet de faire du e-commerce ou commerce en ligne en s'inscrivant sur des sites marchands (par ex. Amazon) ou encore d'effectuer des opérations bancaires bien plus facilement qu'avec un téléphone (home banking, voir plus bas).

Ceci dit, une tablette ne remplace pas un ordinateur (portable ou de bureau), généralement beaucoup plus puissant et utilisant des applications plus conviviales, plus complètes et parfois des accessoires plus adaptés (écran large, clavier étendu, souris, port USB, imprimante laser, disque SSD, interfaces, etc). Mais si un ordinateur de bureau ou un portable est utile, il est difficile et parfois impossible de l'utiliser en voiture ou sur lieu de ses vacances. C'est ici que la tablette présente un atout majeur : étant compacte, légère et d'une autonomie raisonnable, on peut l'emporter avec soi et se connecter en Wi-Fi n'importe où ou en tous cas là ou le réseau est disponible, ce qui en fait l'outil informatique mobile par excellence.

Initiation et formation

Si vous n'avez jamais utilisé d'ordinateur ni de tablette, vous allez littéralement découvrir un nouveau monde et toute sa complexité relative car les programmes et Internet ne se sont pas construits en un jour et présentent des particularités que vous devrez apprendre et avec lesquelles vous devrez vous familiariser (que représentent les icônes, qu'est-ce qu'un programme, comment accéder au menu, comment faire une recherche sur Internet, quelle information y trouve-t-on, sous quelle forme, comment se connecter aux réseaux sociaux, comment encoder du texte, comment changer de page, comment enregistrer les informations, rédiger un e-mail, prendre une photo, visionner des vidéos, etc).

Une tablette Samsung Galaxy Tab S2 sous Android (349 € en 2018 avec 32 GB). Document T.Lombry.

Si en soit ce n'est pas difficile, bien que la tablette soit livrée avec un mode d'emploi, celui-ci est uniquement disponible en format électronique et exige donc qu'on manipule les menus de la tablette, ce qui peut décourager le débutant. Aussi, la première fois il faut tout de même que quelqu'un vous montre comment cela fonctionne. Si les jeunes mémorisent rapidement les procédures à suivre et ne mettront que quelques heures pour maîtriser la tablette, il faudra plus de temps aux personnes âgées voire même répéter des dizaines de fois la même procédure pour qu'elles les mémorisent. Mais pas d'inquiétude, tout le monde finit par y arriver avec un peu de pratique et de patience. Au besoin, prenez des notes.

Pour bien commencer et ne pas faire d'erreur, vous aurez besoin de l'aide d'une personne ayant déjà une tablette ou au moins un ordinateur et qui a suffisamment d'expérience et de patience pour vous initier et vous former. Cette personne doit bien comprendre le fonctionnement des logiciels, de la messagerie électronique (vous aurez besoin de créer une adresse e-mail), des principaux réseaux sociaux (vous devrez créer un compte sur l'un ou l'autre réseau social) et autre Google car ce sont les outils classiques que vous utiliserez sur Internet ou pour rester en contact avec vos proches autrement que par téléphone.

Si vous ne connaissez personne pouvant vous aider à choisir votre tablette et vous expliquer comment l'utiliser, généralement le commercial du magasin où vous acheterez la tablette pourra vous proposer une formation payante à domicile ou un support payant par téléphone (mais le téléphone n'est pas toujours la solution car peu pratique pour les débutants). Renseignez-vous également s'il n'existe pas un club d'informatique dans la région dont un membre pourrait vous expliquer le maniement d'une tablette et des applications.

La ligne Internet

Utiliser une tablette pour se connecter à Internet, au web, suppose que vous ayez accès à Internet. Pour ce faire et avant toute chose, vous devrez demander à votre opérateur de téléphonie (TV ou GSM) un abonnement à Internet, en particulier une liaison Wi-Fi pour votre future tablette. Un technicien viendra installer le matériel et tester la ligne à votre domicile. Essayer de profiter d'une promotion pour ne pas devoir payer les frais d'installation qui s'élèvent à quelques dizaines d'euros (il y en a régulièrement à l'occasion des fêtes). Seul bémol, le technicien viendra uniquement installer la ligne et refusera en général de vous expliquer quoi que ce soit. Si vous voulez en savoir plus, vous devrez exiger de l'opérateur qu'un formateur vienne au moins 1 heure à votre domicile configurer l'option Wi-Fi sur votre tablette, une adresse e-mail et vous expliquer comment tout cela fonctionne. Si personne ne vous propose ce service, il faudra compter sur un proche ou faire appel à un formateur qualifié moyennant finance.

Autant donc que vous ayez déjà votre tablette le jour où le technicien ou le formateur passera. Le délai d'intervention dépasse rarement 2 semaines et l'abonnement vous coûtera quelques dizaines d'euros par mois en plus de votre abonnement TV/téléphone (on vous proposera un forfait couvrant l'ensemble TV/GSM/Internet avec un débit Internet soit faible ou moyen selon votre profil d'utilisateur).

Caractéristiques d'une tablette

Sur le plan technique, la tablette est un condensé d'ordinateur portable mais dont les fonctionnalités sont plus limitées et la modularité quasi absente si ce n'est la possibilité d'y connecter quelques accessoires.

La taille des tablettes varie du simple au double, les plus petites et les moins chères étant les plus fragiles et les moins fiables. Autant donc les ignorer et porter directement votre choix sur des modèles dont la diagonale est voisine de 25 cm ou 9.7-10".

La tablette doit être suffisamment robuste et fiable pour être manipulée tous les jours sans chauffer ou présenter de problèmes (scintillement de l'écran, surbrillance localisée, etc) au bout de quelques heures. L'écran, le cadre, les boutons de démarrage et du son ainsi que le port microSD ou SD doivent être de qualité. Prévoyez en option une housse de protection résistante.

Une tablette HP Pro Slate 12 sous Android (650 € en 2018 avec 32 GB et écran de 12.3"). Document constructeur.

La tablette doit être performante; le processeur donc être assez rapide pour éviter les attentes lors de l'affichage ou lors des calculs (non seulement arithmétiques mais tout affichage graphique exige des calculs et d'autant plus dans les jeux animés et les vidéos). Pour évaluer cette rapidité, il faut comparer deux tablettes côte-à-côte en train d'effectuer les mêmes opérations.

L'écran (en technologie IPS ou AMOLED) doit présenter une taille et une résolution suffisantes pour que le texte et les symboles soient lisibles sans obligatoirement zoomer avec les doigts. Un écran de 9.7" (diagonale de ~25 cm) est donc un minimum. C'est pour cette raison que l'iPad est passé progressivement d'une taille de 7.9" à 10.5" et même 12.9" sur le modèle Pro. Choisissez si possible un écran au format 3/2 ou 4/3, le format 16:9 ou 16:10 n'étant adapté qu'au visionnage des films mais beaucoup moins pour la lecture de texte en orientation portrait.

Vérifiez aussi le contraste de la tablette en plein Soleil et la visibilité de l'écran quand elle est posée à plat sous un angle de ~75° (en principe les tablettes sorties depuis 2010 présentent un contraste élevé et une luminosité suffisante). Vérifiez également l'autonomie de la batterie : 8 heures en plein usage (caméra ou appli) est un minimum et le temps de recharge ne doit pas dépasser 8 heures non plus.

Pour la mémoire dite de masse (indispensable pour sauver des photos, documents et programmes dans la tablette), aujourd'hui 32 GB est un minimum et si possible extensible via une carte microSD ou SD externe. La tablette doit donc disposer d'un port microSD ou SD (très peu disposent d'un port USB 2.0) et optionnellement d'une sortie casque (jack de 3.5 mm). Enfin, toutes les tablettes disposent d'une caméra offrant une plus ou moins haute résolution, de hauts-parleurs et d'un micro intégrés.

Avant d'acheter votre tablette, comparez avec un autre modèle le délai d'attente lors du démarrage. Faites-la pivoter de 90° dans le plan vertical pour tester la réactivité de l'accéléromètre. Demandez à votre ami de lancer quelques applications qu'il connait bien, de consulter les sites Internet sur lesquels il a l'habitude de se connecter et vérifiez si l'affichage et le temps de réaction vous conviennent. Vérifiez le temps de réponse lors des calculs dans une grosse application (par ex. un zoom dans Google Earth Pro ou un Street view) et lors du passage d'un écran ou d'une page à l'autre. Si c'est trop lent ou ne fonctionne pas bien, testez un autre modèle concurrent plus performant, mais sans doute plus cher (en 2018, il faut investir au moins 350 € dans une tablette).

La plupart des applications pour mobiles (pour smartphone ou tablette) sont différentes de leur version de bureau (pour PC ou iMac) : les menus sont différents et parfois il n'existe qu'une version dite "lite" très sommaire, présentant un menu réduit au minimum, ce qui peut être pénalisant (ainsi la version mobile de Facebook téléchargeable sur une tablette n'est pas identique à la version accessible via Internet. La version mobile de Skype est également simplifiée par rapport à la version pour PC et peut dérouter l'utilisateur).

Notons que la majorité des tablettes ne sont pas étanches (waterproof) et n'apprécient pas non plus la poussière et les grains de sable ni le froid. Heureusement, il existe des étuis étanches si vous devez absolument transporter votre tablette sur la plage, certains étuis préservant également la fonction tactile.

Enfin, outre la souris optionnelle et parfois le stylet (voir ci-dessous), on peut également connecter la tablette à une imprimante Wi-Fi (appelée AirPrint chez Apple) ou transférer les données vers une carte SD ou le Cloud (un espace de stockage virtuel privé) pour les récupérer sur un PC ou iMac accédant au même périphérique ou service.

Les limites de l'écran tactile

L'écran est tactile, ce qui veut dire que c'est avec le doigt et non pas avec le clavier ou la souris qu'on choisit une application ou qu'on sélectionne un sous-menu. Il ne faut pas taper sur l'écran mais simplement poser l'index (et jamais l'ongle) en exerçant une légère pression à l'endroit prévu (sur un champ, une icône, un bouton ou un lien du menu par exemple).

Les informations du monde entier au bout du doigt.

Les personnes habituées à la souris constateront que l'activation tactile est moins immédiate voire plus compliquée qu'avec une souris. En effet, sur certaines tablettes ou dans certaines applications, il faut parfois tapoter sur l'écran à plusieurs reprises pour activer un lien, une icône, déplacer un objet ou fermer une fenêtre et parfois cela ne fonctionne même pas du tout, ce qui peut vite devenir agaçant et frustrant. Ce genre de problème se produit surtout avec des applications qui n'ont pas été développées pour les écrans tactiles, et c'est le cas de la majorité des sites Internet. Ce problème tactile n'arrive jamais avec une souris ou un stylet, car une fois qu'on maîtrise son maniement, la sélection est toujours précise et le clic fonctionne toujours du premier coup. Notons qu'il existe des souris bluetooth (sans fil) pour tablettes.

Ce n'est donc pas pour rien que l'iPad d'Apple ainsi que les tablettes de Samsung et Lenovo parmi d'autres proposent en option un stylet (connecté par Bluetooth) dont le but est de remplacer le doigt en offrant une plus grande précision et des options supplémentaires (sensibilité à la pression, etc). S'il est principalement utilisé pour les applications graphiques (faire des dessins ou écrire à main levée, tracer des plans, etc), on peut également l'utiliser pour l'écriture manuscrite (y compris avec la Surface de Microsoft qui une tablette PC ou tablette hybride).

La sensibilité tactile de la tablette n'est généralement pas modifiable (on peut juste modifier le délai entre deux clics successifs). Aussi avant achat, vérifier si l'accès aux différentes icônes et hyperliens est facile ou vous impose de tapoter plusieurs fois ou d'agrandir l'image pour pouvoir effectuer la sélection. Si la procédure s'avère fastidieuse ou vous énerve, essayez un autre modèle de tablette, peut-être que l'écran tactile sera plus réactif. Mais au début, il est certain que l'écran tactile demande un certain apprentissage (sauf dans les jeux et programmes développés pour les tablettes où l'affichage des menus et boutons sont généralement bien conçus).

A présent que vous avez acheté votre tablette et disposez d'une connexion à Internet, le temps est venu de l'utiliser. Voyons en bref où trouver les applications, quelle est l'étendue du choix, que valent-elles et quelles sont les précautions à prendre lorsqu'on navigue (ou surfe) et achète sur Internet.

Des applis par millions

Une tablette sans application n'a aucune utilité comme une télévision sans émissions à regarder. Votre tablette contient déjà quelques applications installées d'usine (par exemple Calendrier, Email et autre Camera). Mais il en existe bien d'autres téléchargeables, c'est-à-dire qu'il est possible d'installer par Internet, depuis une boutique en ligne.

Quelques applis sur l'astronomie dans le Play Store de Google.

Apple comme les développeurs sous contrat avec Google (Android) vous proposent sur leur site respectif des applications téléchargeables pour votre tablette. Aujourd'hui (2018) l'App Store d'Apple rassemble plus de 2.2 millions d'applications dont 1 million pour l'iPad. Le Play Store de Google propose 2.8 millions d'applications pour Android et Windows Store 669000 applications, auxquelles s'ajoutent les 45 millions de titres (payants) disponibles sur iTunes Store.

La plupart des applications sont gratuites mais en contrepartie vous devez accepter que des fenêtres de publicité s'affichent à l'écran sans parler de celles envoyées par Google qui apparaissent parfois en pleine page, certaines insistant pour que vous installiez l'application. Dans ce cas, vérifiez les publicités dans votre compte Google et choisissez les publicités ciblées, ce qui supprimera déjà les publicités sans intérêt. Éventuellement installez un bloqueur de publicité (par ex. AdBlock). On y reviendra dans un autre article.

Si vous voulez éviter ces publicités intempestives dans les applications gratuites, vous devez achetez les applications (le prix varie entre 1-20 €) ce qui exige d'avoir préalablement créé un compte (sur l'App Store ou le Play Store) et l'avoir associé à votre carte de crédit. Malheureusement (ou heureusement selon le point de vue) toutes les applications n'existent pas en version payante ou ne sont disponibles qu'en anglais.

Étant donné que la tablette est équipée d'une puce GPS, les applications peuvent tirer profit de la géolocalisation et de l'accès à des bases de données publiques pour par exemple afficher une boussole (appli Boussole), vous localiser sur une carte routière (appli Via Michelin GPS et autre GPS Navigation), afficher l'aspect du ciel en temps réel (appli Celestron Sky Portal), la valeur du champ magnétique (appli Gauss Meter), la météo locale, etc.

Que valent ces applications qui financièrement ne valent rien ou sont proposées à 1 € symbolique ? La plupart ne valent pas plus que leur prix et en résumé, elles ne valent effectivement rien ! C'est d'autant plus vrai que n'importe quel programmeur amateur peut créer une application pour l'iPad ou sous Android et la proposer sur la boutique en ligne. Il n'y a donc aucun critère de qualité ou de contenu permettant de juger objectivement la programmation ou l'utilité d'une application. Certains développeurs n'ont même pas l'esprit commercial : ils n'ont pas mis à jour leur application, ni consulté les avis des utilisateurs et corrigé les bugs de leur programme depuis plusieurs années, certains refusant même d'admettre qu'il y a des bugs (par exemple sur certains extensions pour Chrome) !

Une tablette Samsung Galaxy Tab S3, l'évolution du modèle S2, en deux fois plus rapide avec une meilleure caméra mais finalement 10% plus lourde, 0.4 mm plus épaisse et avec le même écran (579 € en 2018 avec 32 GB). Document Android Authority.

En résumé, mieux vaut choisir des applications proposées par les grands éditeurs et les constructeurs renommés qui par nature ont bonne presse. Ceci dit, aucune charte de qualité n'impose à personne de soigner la programmation, l'affichage ou de créer des menus multilingues.

Par conséquent, pour choisir une application plutôt qu'une autre chacun doit se contenter de la présentation sur le Store (souvent des copies d'écrans de smartphone et même pas de tablette) et des avis plus ou moins objectifs et complets publiés par les internautes l'ayant utilisée. On peut également prendre connaissance des applications pour tablettes directement sur le site de l'éditeur ou du constructeur.

En pratique, à moins que vous ayez une liste des "10 meilleures applis" qu'il faut absolument installer (tout est relatif), il est donc généralement plus rapide d'installer celle de son choix basée sur l'impression que vous donnent les copies d'écrans et l'un ou l'autre avis positif et de juger par vous-même l'intérêt ou non de l'application.

S'il y a heureusement des applications intéressantes notamment dans les domaines de l'actualité (les magazines en ligne), en sciences (astronomie, géophysique, météo, zoologie, etc), l'éducation (les jeux pour enfants), les jeux de stratégie où il est possible de jouer contre l'ordinateur (dames, échecs, scrabble, go, jeux de rôle, etc) et dans divers autres domaines (recettes de cuisine, photo, graphisme, musique, santé, etc), la plupart des applications sont sommaires et peu utiles et recoivent un avis très mitigé.

L'installation et la désinstallation d'une application ne prenant que quelques dizaines de secondes, si une application ne vous intéresse pas, désinstallez-la immédiatement pour libérer l'espace (via Paramètres > Applications ou via le Store) et recherchez éventuellement une autre application sur le même thème. Consultez également les webzines comme FrenchMac ou AndroidPIT et YouTube qui présentent régulièrement le "Top10" des applications pour tablettes. Si vous êtes très actifs sur Internet, amateurs de jeux ou un geek, ne vous étonnez pas si au bout de quelques mois votre tablette contient plusieurs pages d'applications. Ce n'est pas grave, vous avez juste attrapé le virus de l'informatique !

Hot spot Wi-Fi

En principe, votre émetteur Wi-Fi a une portée de 140 mètres en terrain découvert et le débit sera plus ou moins élevé selon votre abonnement et les protocoles supportés par votre tablette (voir le paragraphe sur les désavantages du Wi-Fi). Au-delà de 140 m ou s'il y a des obstacles à plus courte distance (murs), il ne sera pas possible de vous connecter à Internet sans amplifier ou relayer le signal. Comment dans ces conditions connecter la tablette à Internet en dehors de votre domicile ?

En fait il est possible d'utiliser une tablette (ou même un smartphone) sans abonnement Wi-Fi (Internet) chez votre opérateur. Il existe deux méthodes qui toutes deux reposent sur l'accessibilité de "bornes Wi-Fi" en libre accès (gratuites).

La première méthode consiste à se connecter à la borne Wi-Fi d'une habitation proche (~140 mètres) dont la connexion Wi-Fi n'est pas protégée, mais c'est rarement le cas (l'émetteur est soit invisible soit visible mais la connexion est protégée par un code d'accès et un mot de passe).

La deuxième méthode consiste à se connecter à ce qu'on appelle un "hot spot Wi-Fi", une borne d'accès publique au réseau Wi-Fi. Ces points d'accès sont en général installés dans des lieux publics (square, gare, café, centre commercial, etc), dans certains transports en commun (train, bus, avion) et parfois dans les entreprises. En résumé, il y a peu de chances que vous puissiez utiliser une borne Wi-Fi publique depuis votre domicile car elles sont trop éloignées et de plus, ce sont en général les installations privées qui sont les mieux sécurisées.

En revanche, si vous sortez en ville avec votre tablette (et même parfois à la campagne), vous pourrez l'utiliser à certains endroits indiqués par un panneau ou une affiche signalant un émetteur Wi-Fi comme indiqué à droite ("Wi Fi Zone" ou "Free Hotspot WiFi").

Pour un aperçu général des installations Wi-Fi publiques, consultez la carte mondiale des Hot-spots Wi-Fi, ceux installés à Namur, Bruxelles et Paris ou consultez l'administration communale de la ville concernée pour en savoir plus.

Home banking

Très bientôt, quand vous aurez maîtrisé votre tablette, les logiciels et compris comment fonctionne Google et Internet, vous pourrez demander un logiciel de home banking à votre banque. Cela vous permettra d'effectuer vos opérations bancaires et de consulter l'état de vos comptes depuis votre domicile bien plus facilement qu'en utilisant le téléphone ou en devant consulter un automate.

e-commerce

Si cela vous intéresse, profitez de votre passage à la banque pour demander une carte de crédit afin de pouvoir acheter des articles par Internet que ce soit dans votre pays ou sur des sites étrangers (via Amazon, La Redoute, un supermarché proche ou sur ebay, l'un des principaux sites de vente en ligne). Bien entendu, l'utilisation de la carte sera probablement facturée (5 à 20 €/an selon la banque) et liée à l'existence préalable d'un compte bancaire (facturé au moins 30 €/an).

Cette carte de crédit sera très utile non pas pour acheter à crédit (c'est toujours possible) mais parce que de nos jours, pratiquement plus aucune entreprise offrant des services en ligne (par ex. un supermarché ou une librairie en ligne) n'accepte de paiement cash à la livraison, virement ou par chèque. Le client doit passer commande par Internet et payer d'avance soit avec une carte bancaire soit le plus souvent avec une carte de crédit. Rassurez-vous, aujourd'hui cette technologie est fiable et sûre et est utilisée par des centaines de millions de clients dans le monde.

Pour plus d'informations sur le commerce en ligne, les avantages comme les inconvénients, consultez sur ce site les articles Acheter ou non outre-Atlantique ? et Dans la bibliothèque de LUXORION qui vous donneront déjà une idées de l'intérêt de la chose et des précautions à prendre.

La sécurité sur Internet

Il est à la fois étonnant et malheureux de devoir parler de sécurité sur Internet, mais depuis les années 1980 il faut bien constater qu'une certaine frange de la population trouve un malin plaisir à perturber la vie des autres internautes en essayant de pirater leur ordinateur ou en créant des virus informatiques. Certains le font par amusement et défi mais d'autres visent un réel but criminel en volant des données confidentielles ou en cherchant à détruire la réputation d'une entreprise ou d'une personne. C'est donc un sujet sérieux dont vous devez vous préoccuper dès l'instant où vous possédez un système informatique relié à Internet. Bien entendu, les premiers systèmes concernés sont évidemment ceux dont l'accès est le plus simple ou le moins protégé : les ordinateurs domestiques reliés à Internet et les tablettes.

Une des premières applications à installer sur une tablette connectée à Internet est un logiciel anti-virus (gratuit ou payant comme Panda, F-Secure ou Kaspersky parmi d'autres). De nos jours, même si votre tablette est en mode veille, du fait qu'elle est configurée pour accéder à Internet, on estime qu'il faut à peine un quart d'heure pour qu'elle soit la proie potentielle d'un virus informatique et autre programme malveillant. Comme l'explique Kaspersky, certains virus (minoritaires) pouvant détruire vos informations ou bloquer l'accès au système, il est donc indispensable de s'en protéger en installant un logiciel anti-virus avant de naviguer ou surfer sur Internet (l'installation d'un anti-virus exige une connexion à Internet mais avant même d'être installé le logiciel surveille et bloque les éventuelles tentatives de pénétration indésirables).

De plus, Internet est aussi le terrain de jeu favori des pirates informatiques et des escrocs qui ont trouvé dans ce réseau un support idéal (il est presque gratuit, hors contrôle, disponible en permanence et peut être anonymisé) pour exécuter leur sale besogne très souvent en toute impunité. On reviendra sur le sujet à propos de l'usage d'Internet et de la cybercriminalité, deux articles qu'il est recommandé de lire sachant qu'un homme averti en vaut deux. Vous serez ainsi mieux armé pour naviguer sur Internet.

Les risques de la navigation sur Internet

"Risques" et "Armé" sont bien les mots appropriés car en acceptant d'être connecté à Internet, de naviguer sur le web, d'échanger du courrier électronique (e-mail), de publier des commentaires ou des annonces sur des sites accessibles à tous, préparez-vous à défendre votre ordinateur, vos données personnelles, votre identité et éventuellement votre droit d'auteur et votre copyright de la convoitise des cyberpirates et autres abuseurs. C'est un peu exagéré, mais en théorie le risque n'est pas nul.

Comme dans la vie réelle où il existe des escrocs, bien qu'Internet soit un monde virtuel (cf. le village global), il peut avoir des effets dans la vie réelle ! En effet, il faut se méfier des inconnus, de la personne a priori de bonne foi dont vous ne connaissez ni les qualités ni les antécédents mais qui est prête à acheter votre article d'occasion au double du prix ou vous annonce par exemple par e-mail que vous êtes le seul héritier d'une fortune de 10 millions de dollars. Ne rêvez pas, c'est une escroquerie car dans le cas contraire c'est un notaire qui vous contacterait avec des preuves probantes et certainement pas celui d'une république bananière !

Données personnelles et données publiques

Avant de naviguer sur Internet, vous devez connaître ou du moins être sensibilisé aux limites et aux risques que présente Internet et ne pas tenter le diable ni être naïf en publiant vos données personnelles, nom, adresse, âge, photos privées, comptes bancaires et téléphone sur les réseaux sociaux, dans les petites annonces ou les transmettre par e-mail à des inconnus a priori de bonne foi et en permettant à tout monde de les consulter !

Évitez de publier ce genre d'information à moins de bien connaître votre correspondant, la destination de ces données et avec la certitude que le site est sécurisé et que vos données resteront confidentielles. Notons qu'en théorie, sur les réseaux sociaux et la plupart des sites, y compris les forums, les données personnelles (nom, adresse, e-mail) sont confidentielles et ne sont pas accessibles au public. Ces paramètres sont configurables mais tout le monde ne le fait pas et on s'expose alors à des risques qu'on peut éviter si vous voulez vivre en paix.

Par principe, dites-vous qu'en publiant une information sur Internet, elle devient publique, c'est-à-dire lisible par tous et même copiable et utilisable potentiellement par tous à votre insu (y compris par le responsable du site ou ses clients, cf. les scandales impliquant Facebook et le piratage des sites Internet pour y récupérer des données confidentielles). Même sur les réseaux sociaux, la plupart du temps vos publications sont lisibles par tous à l'exception de certains détails de votre profil (mais une partie peut être lisible par tous). En fait, même votre adresse e-mail ne devrait pas être visible dans vos annonces et sur Internet en général afin de ne pas être victime de spam, c'est-à-dire de courriers indésirables (publicités, etc).

Mais rassurez-vous, avec un minimum de précautions, il n'y a rien à craindre sur Internet qui est certainement plus sûr que de sortir seul(e) la nuit dans un quartier chaud !

Utilisez plusieurs adresses e-mails

Si vous constatez que votre messagerie se remplit d'e-mails indésirables, cela veut dire qu'elle est compromise; quelqu'un (en fait un robot) l'a récupérée au nom d'une société et l'utilise pour vous envoyer ce qu'on appelle du courrier indésirable, du spam.

Dans ce cas, il n'y a pas trente-six solutions : changer d'adresse e-mail. N'hésitez pas à créer une nouvelle adresse e-mail et de corriger celle reprise dans votre profil sur les réseaux sociaux et autres services en ligne si nécessaire. Supprimez ensuite l'ancien compte de votre messagerie et oubliez-le.

Avec le temps, il est possible que vous disposiez de plusieurs adresses e-mails, une privée (pour les contacts avec vos proches, l'administration et certaines entreprises) et une ou plusieurs adresses e-mails publiques (pour vous identifier sur les réseaux sociaux, les forums et autres sites publics très fréquentés et potentiellement à risque). Sur la plupart des sites, chaque adresse e-mail peut également être associée à un pseudonyme (login) et dans ce cas à un mot de passe. Soit Google peut les sauvegarder et les retenir de manière sécurisée soit notez-les (et ne les sauvez surtout pas sur Internet ou dans un e-mail mais plutôt sur papier, sur carte SD ou stick USB que vous conserverez chez vous à l'abri des regards).

Signez vos photos et documents

Si vous publiez des photos, évitez de les publier à leur taille maximale (sauf exception sur les sites dédiés à la photo, 800 x 600 pixels suffisent largement) et comme les articles, apposez-y votre nom afin d'éviter tout plagiat. Dans le cadre de la loi sur le droit d'auteur, en cas d'abus sachez qu'il existe des recours (le premier est de contacter la personne indélicate par e-mail et lui demander de retirer immédiatement le document. Si elle refuse, contactez le responsable du site sur lequel le document litigieux a été publié en apportant la preuve que vous êtes l'auteur du document original et exigez sa suppression. Vous pouvez aussi contacter le service "abuse" du site concerné. Enfin, si cela relève du droit commercial et du copyright, il faudra peut-être faire appel à un avocat).

e-commerce

Concernant le commerce en ligne, n'utilisez que des méthodes de paiment sécurisées (https) vers des personnes et des comptes identifiés, par exemple via l'application home banking ou le site d'un webmarchand et n'effectuez jamais de paiment par des services de messagerie comme Western Union qui sont très souvent utilisés par les escrocs.

Si vous achetez ou vendez des articles par Internet, vous pouvez passer gratuitement des petites annonces (sur 2ememain.be, Leboncoin.fr ou dans le journal toute-boîte de votre région par exemple) mais sachez que ces sites sont également consultés par des escrocs qui se font passer pour des acheteurs potentiels (cf. les signalements sur le site signal-arnaques). Autant savoir et prenez vos précautions. Inscrivez-vous plutôt sur un site marchand réputé qui garantit les transactions et réagit immédiatement quand on lui signale une fraude avérée ou potentielle (par ex. Amazon ou ebay qui travaille avec PayPal mais qui en échange prélève une commission sur les ventes). Leurs opérateurs peuvent bloquer et annuler dans l'heure les transactions frauduleuses alors que votre banque n'aura pas d'autre alternative que de bloquer immédiatement votre carte de crédit, ce qui n'est vraiment pas le but recherché.

Si vous respectez ces conditions et être prudents, vous pourrez surfer en paix sur Internet et dormir sereinement.

En guise de conclusion

Comme beaucoup de choses, on apprend à utiliser une tablette et Internet par la pratique, de l'attention et un peu de curiosité (une tablette ne mord pas et il est impossible de supprimer quelque chose sans l'avoir confirmé; il est donc nécessaire de bien lire les messages qui apparaissent à l'écran). Soyez patient et au début notez la procédure à suivre pour vous rappeler sur quelle icône appuyer, quelle application et quel menu sélectionner pour accéder à tel ou tel programme ou option. Soyez également organisé. Sauvez vos sites Internet préférés dans vos favoris ou regroupez-les dans des dossiers thématiques pour les retrouver plus facilement.

Si vous travaillez sur votre tablette une demi-heure chaque jour, dans un mois ou deux vous la maîtriser et bientôt tout cela sera un jeu d'enfant.

Pour plus d'informations

Sur ce site

Tablette et Web 3.0

Le marché informatique

Internet pour le meilleur et pour le pire

La cybercriminalité

Acheter ou non outre-Atlantique ?

Dans la bibliothèque de LUXORION

iPad

Comment télécharger des applications sur votre iPad ?

Comment supprimer les applications iPhone/iPad avec facilité

Suppression des apps Apple intégrées de l’écran d’accueil de votre appareil doté d’iOS 10 ou de votre Apple Watch

iPad Quick Reference Card (image .png)

Tablettes sous Android

Bien que les version d'OS et les logiciels évoluent avec le temps, sauf exception les procédures d'installation/désinstallation d'une application et de création/suppression de compte (e-mail, Google, etc) restent identiques ou sont très similaires d'une version à l'autre.

Liste d'applications anti-virus gratuites et payantes sur le Play Store

Comment configurer un compte Gmail sur une tablette Samsung Galaxy ? (indispensable pour accéder aux services de Google)

Comment installer une application depuis un ordinateur sur Android (Google Play)

Comment installer une application sur une tablette Samsung Galaxy ? (ancien OS)

Comment désinstaller une application sur une tablette Samsung Galaxy ? (ancien OS)

Comment configurer l'accès à votre boîte mail sur une tablette Samsung Galaxy Tab 4 ?

Comment configurer l'accès à votre boîte mail sur une tablette Samsung Galaxy Tab 3 ?

Comment configurer votre adresse email sur une tablette Samsung Galaxy Tab 2 ?

Ajouter ou supprimer des profils utilisateur, ou changer de profil sur votre appareil mobile sous Android

Impossible de trouver ou d’installer l’app Apple Music sur Android (solutions), Apple.

Retour aux Technologies


Back to:

HOME

Copyright & FAQ