Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

Critique des Témoins de Jéhovah

Quand les Témoins de Jéhovah parlent de tolérance

Le 19 décembre 2006, la Commission d'enquête française relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et morale des mineurs a rendu son 3e rapport (No. 3507).

Le rapport de l'Assemblée Nationale rappelle que les Témoins de Jéhovah sont un mouvement à caractère sectaire pouvant être mentalement dangereux pour les personnes mineures. Les députés basent leurs accusations sur divers constats, témoignages et condamnations à l'encontre de la secte. Nous allons y revenir. Touché au coeur de leur doctrine, la réponse des Témoins de Jéhovah ne s'est pas fait attendre. Les représentants français de la secte ont réfuté en bloc les accusations portées à leur encontre qu'ils jugent infondées, invoquant "la désinformation et l'intolérance" des députés... Où va-t-on quand même les Témoins de Jéhovah sous-entendent faire preuve de tolérance !

Faut-il être à ce point hypocrite ou avoir si peu de mémoire pour que les Témoins de Jéhovah "oublient" qu'ils ont une interprétation toute personnelle du texte de la Bible, de la législation et des sciences.

On m'a toujours appris qu'une opinion doit être fondée sur des faits et non des rumeurs. Voici donc les faits. Démonstration. 

Les libertés d'association, de pensée et de religion

Les Témoins de Jéhovah se défendent d'être une secte en évoquant le fait qu'il existe une convention internationale garantissant la liberté de pensée et de religion.

Mais cela ne suffit pas pour garantir le libre exercice de ces libertés. Le pouvoir exécutif doit savoir quels en sont les limites et comment sont elles respectées. Chacun sait qu'il doit respecter la loi, mais cela n'empêche personne de commettre des délits !

Congrès des Témoins de Jéhovah.

Ainsi, au niveau de la pratique, les Témoins de Jéhovah doivent permettre aux adeptes mécontents de pouvoir s'exprimer ou de sortir de l'organisation. Aujourd'hui, cette attitude est plus ou moins respectée en Europe bien que les victimes qui ont renié le mouvement sont littéralement isolées par les autres membres de leur famille restés dans la secte, le sujet devenant tabou.

Les Témoins de Jéhovah font également référence à la Convention des droits de l'Homme qui garantit la liberté d'association et d'expression pour autoriser leur organisation à pratiquer ses oeuvres sectaires.

Mais ici également, le texte de la Convention qu'ils citent précise qu'on ne peut pas restreinte la liberté. Or, il est notoirement connu à travers de multiples témoignages d'anciens adeptes que les Témoins de Jéhovah endoctrinent leurs membres, les isolent de toute influence du monde extérieur, les contraignent pratiquement à participer à leurs réunions, les harcelle, etc.

Les libertés d'expression et de pensée sont donc encadrées dans un schéma. Ce n'est pas vraiment le sens que le législateur a donné au mot liberté, d'où le classement de cette organisation parmi les mouvements à tendance sectaire.

Des faits accablants

Il est temps que le lecteur prenne conscience de la réalité qui se cache sous les discours affables et innocents que tiennent les Témoins de Jéhovah.

1. La doctrine

Les Témoins de Jéhovah ont changé 9 fois de doctrine depuis 1879, la dernière fois en 1995, bref l'incohérence de leur discours est totale. Convenons que c'est plutôt étrange pour des intégristes qui veulent maintenir leurs "traditions" doctrinales ! Cela ne plaide pas en leur faveur et décrédibilise leur action.

De l'esprit critique des Témoins de Jéhovah

Sur base du texte sacré de la Bible, les Créationnistes ont fixé la date de la création du Monde le dimanche 23 octobre de l'an 4004 avant Jésus-Christ à 10 heures du matin...

Curieuse date quand les recherches archéologiques ont mis à jour des cités bâties au Moyen-Orient 4500 ans avant Jésus-Christ et des temples érigés en Turquie 9500 ans Jésus-Christ, sans parler des paléontologues qui ont découvert des fossiles remontant à plusieurs millions et milliards d'années.

Quand il s'agit de défendre leur doctrine, face aux preuves accablantes démontrant qu'ils se trompent, les Témoins de Jéhovah n'ont pas d'autres alternatives que de revoir leur discours et d'interpréter le texte de la Bible de manière ad hoc.

Cette manière de croire qu'on a toujours raison et de réfuter l'évidence décrédibilise toute leur action.

2. Hypocrisie et intolérance

Tout commença avec leur père fondateur, Charles Taze Russell qui était Franc-Maçon avant de fonder sa propre Eglise. Il quitta l'obédience avec le titre de chevalier Templier, le plus haut degré de la Franc-Maçonnerie. Autant dire qu'il eut le temps de s'imprégner des Traditions maçonniques, notamment du code de l'honneur, de la probité, de la liberté de conscience et de la tolérance notamment. Mais qu'en a-t-il retenu ? Il n'a pas hésité à dénoncer la Franc-Maçonnerie dans ses publications ! On reparlera de cet Ordre séculaire afin de départager les rumeurs de la réalité.

Ne parlez pas de franchise et d'honnêteté à des Témoins de Jéhovah, ce sont des mots qu'ils ne connaissent pas. Ils agisssent à votre insu et préfèrent publier leurs textes de manière anonyme de crainte des représailles personnelles. Sans parler de l'hostilité de la "Watch Tower Society" (la maison-mère américaine) à l'encontre des autres religions, au point qu'ils ont condamné les Juifs en 1948 ! Qu'ils relisent plutôt leur histoire et reconnaissent leurs erreurs ! Quant à l'hypocrisie, c'est un défaut qu'ils entretiennent avec zèle. Et vous voulez qu'ils nous parlent de tolérance et de franchise ? Messieurs et mesdames les adeptes, n'inversez pas les rôles !

3. La rupture sociale

Comme dans beaucoup de sectes, la rupture sociale est évidemment au coeur de leur mouvement afin de soustraire l'adepte de l'influence de la société civile. Les membres de la secte sont également déresponsabilisés et écartés de leurs responsabilités civiques. Les Témoins de Jéhovah n'expriment pas leur droit de vote par exemple (notamment en France où le vote n'est pas obligatoire) et refusent d'effectuer leur service militaire ou toute autre forme de service social. Bravo pour le patriotisme et l'entraide sociale ! Nous verrons que cela a des effets dans leur vie privée.

4. L'argent

Le quartier général de la "Watchtower" à Brooklyn.

Mais ceci ne représente que le sommet de l'iceberg de ce fanatisme religieux. Religieux ? Pas uniquement ! L'histoire nous rappelle que les Témoins de Jéhovah ne s'intéressent pas qu'à la religion et sont opportunistes, marquant un intérêt certain pour le patrimoine dont disposent leurs membres. Ainsi, ils sont invités à verser 10% de leurs revenus au profit de la secte.

Toutes les sectes fonctionnent sur ce principe pour étendre leur réseau et renforcer les liens du groupe, une pratique qui est généralement déguisée sous forme d'achats de livres et autres DVD publiés par les gourous, en ne refusant évidemment pas les donations.

5. Infiltration

Sous des arguments pseudo-juridiques ou à connotation socio-politique, les Témoins de Jéhovah essayent également d'infiltrer la société civile et d'en tirer des avantages à leur profit, si nécessaire en collaboration avec des loges maçonniques, notamment aux Etats-Unis. Un ancien Témoin de Jéhovah dénonça également les dysfonctionnements de la justice et des services sociaux français.

Pour différentes raisons subjectives et notamment par sympathie envers la secte, dans le cadre d'une procédure de divorce, les autorités ont tenté d'accorder le droit de garde des enfants au seul conjoint membre des Témoins de Jéhovah. Aujourd'hui, les procédures de divorce et de garde d'enfant n'autorisent plus ce genre de parti pris.

6. Abus sexuels

Plus perverse, l'autorité suprême des Témoins de Jéhovah couvre des crimes. En effet, en 2000, William Bowen a démissionné de son poste d’Ancien et de Surveillant Président de la "Watch Tower", sous le motif rendu public dans une lettre ouverte que "de nouvelles disposition réglementaires édictées par la "Watch Tower" exigent que les informations concernant les pédophiles restent confidentielles. Les pédophiles sont protégés par un code de silence et dans la plupart des cas gardent leurs positions d'assistants ministériels, d’anciens, de pionniers, de surveillant de circonscription et de district, de membres de la famille de Bethel, etc., alors que leurs victimes souffrent en silence ou font face à des sanctions". Cette "règle complètement immorale et sans scrupule" a incité Bowen a démissionner. Sa lettre de démission a également été publiée sur le site de Palain et dans sa version originale par son épouse sur le forum LambsRoar et d'autres sites américains. Là, il y a vraiment un danger pour la jeunesse.

7. La propagande

Même les publicités de la "Watch Tower" sont biaisées, ventant "une vie meilleure", un "monde nouveau", en calquant ses graphismes sur des schémas idylliques, dignes de la propagande, comme on le voit sur les images illustrant cet article : beau paysage verdoyant, aucune usine polluante, belle maison, de l'eau, de la nourriture, des animaux, des sourires, le don fait à l'autre, bref l'harmonie dans un monde idéal ! Mais dans quel monde utopique vivent ces Témoins de Jéhovah ?

8. Exploitation de la naïveté

Enfin, rappelons que sous un jargon pseudoscientifique (des "calculs savants") ou sous couvert d'une illumination divine, depuis plus d'un siècle, les dirigeants des Témoins de Jéhovah ont prétendu que la fin du monde était imminente, la fixant tout d'abord à 1914, puis la reportant successivement à 1925, 1975 et actuellement à 2034 !

9. L'obscurantisme

Ne prenons qu'un exemple. En vertu du texte biblique, les Témoins de Jéhovah adhèrent au Créationnisme et réfutent la théorie de l'évolution de Darwin : dans leur esprit l'humanité est née il y a environ 6000 ans avec Adam et Eve, et le justifient par le fait qu'on n'ait soi-disant jamais trouvé de traces de culture, de langue ou même d'habitations plus anciennes... ! Mais dans ce cas, où sont les traces d'Adam et Eve ? Et que représentent les Homo sapiens ? Là évidemment, la réponse devient évasive et ils reconnaissent que d'autres "créatures" vivaient éventuellement sur Terre.

Ne leur parlez pas d'un lien de parenté de l'homme de Cro-Magnon avec l'humanité, même celui vivant à l'Azilien, il y a 8000 ans, encore moins des fossiles de Lucy ou de Tumaï.

Rien ne sert de tenter de leur expliquer notre ascendance, les traces génomiques par exemple découvertes dans les mitochondries depuis que la vie existe, le débat est stérile.

En fait, c'est souvent le manque de culture scientifique et donc de sens critique qui conduit les gens à adhérer aux théories fantasques des sectes.

Refuser des faits scientifiques avérés sous le prétexte d'une doctrine, c'est ce qu'on appelle se voiler la face plutôt que de reconnaître son erreur.

Les adeptes de cette secte ont-ils si peu de sens critique pour accepter sans réfléchir les fables qu'on leur raconte ? "Quel délire incroyable !" disait déjà Cicéron il y a 2000 ans dans un autre contexte, "car toute erreur ne doit pas être appelée bêtise."

Au XXIe siècle, un tel obscurantisme est navrant ! Mais pas seulement navrant, mais également dangereux par l'influence que les Témoins de Jéhovah peuvent avoir sur les personnes en situation de faiblesse. L'Etat a raison de durcir la législation à ce sujet, notamment à propos des transfusions sanguines.

10. Les préceptes bibliques surannés

Les Témoins de Jéhovah refusent toute transfusion sanguine, y compris à leurs enfants, le sang ayant été décrété historiquement "impur" (Cfr. les menstruations). Seul son erzat artificiel est parfois accepté. Et s'il n'y en a pas suffisamment, me direz-vous ? Tant pis, c'est le destin ! Halte !, a dit cette fois le législateur. Dans un Etat laïque et de droits, si la vie d'une personne est en danger, le juge de la jeunesse peut suspendre l'autorité parentale pour préserver la vie de l'enfant, la loi civile s'impose sur la loi des fanatiques de dieu. Ouf !

Quand aux adultes qui refuseraient les soins, ils signeront une décharge et assumeront totalement la responsabilité de leurs actes et les crimes éventuels, notamment la non assistance à personne en danger et l'homicide par imprudence.

Décidemment les Témoins de Jéhovah sont non seulement des obscurantistes mais des irresponsables dangereux, et les qualificatifs ne manquent pas.

Une vie sectaire, bornée et anti-sociale

Pour avoir étudié les méthodes de fonctionnement des sectes et d'endoctrinement (Mandarom, Raël, Unarius, etc), on constate que quel que soit le niveau d'étude des membres des Témoins de Jéhovah, le caractère sectaire et borné de leur croyances est très apparent. Si leur adhésion à la secte n'est pas uniquement liée à une attirance ou une séduction d'ordre spirituele, un manque de formation et d'esprit critique, on peut en conclure qu'ils ont subi un endocrinement tel qu'ils sont aujourd'hui aveuglés par cet enseignement sectaire.

Manipuler mentalement une personne est d'autant plus facile qu'elle est jeune, naïve ou mentalement fragile. Avec une méthode que connaissent bien tous les commerciaux notamment, avec des arguments de "bon-sens" et des preuves factices, on peut convaincre une personne et la rallier à vos idées assez rapidement. Subissez ce prêche et cet endocrinement méthodique des années durant, si vos relations vous soutiennent les mêmes idées et ne leur tenez pas tête dès la premier dialogue, vous serez finalement conquis par leurs convictions.

La manipulation mentale dont font l'objet les Témoins de Jéhovah a des conséquences directes sur leur irresponsabilité face à des expertises médicales par exemple et dans les théories fantasques qu'ils vous soutiennent à propos de la théorie de l'évolution par exemple ou des faits bibliques historiques, librement interprétés par sa secte.

Leur sens critique étant visiblement biaisé, les Témoins de Jéhovah n'acceptent aucun contre-argument scientifique, les jugeant valables dans des cas isolés uniquement, ce qui va à l'encontre du but même d'une théorie : s'appliquer le plus généralement possible. A l'instar des Jésuites, les Témoins de Jéhovah acceptent les faits scientifiques à condition qu'ils appuyent leur doctrine !

C'est une drôle de façon de considérer la science comme jouant le rôle de "ceinture de protection" comme le disait Imré Lakatos, pour défendre une théorie indéfendable ! Ce n'est pas le but de la science.

Par exemple, à propos de l'origine de la vie. Si des éléments organiques abiotiques peuvent se développer sur des argiles et assurer une sorte de métabolisme primitif, une première étape vers le développement de la vie, cela "prouve" dans l'esprit des Témoins de Jéhovah que l'homme est bien né de l'argile comme le précise le texte biblique ! Le raccourci m'a toujours laissé sans voix !

Du côté financier, les Témoins de Jéhovah rétribuent la secte avec un pourcentage de leur salaire. Mais ce qu'ils n'avouent pas, c'est qu'en retour ils acceptent de fournir des ouvriers et du matériel en noir pour parachever une habitation par exemple, soudant ainsi encore un peu plus l'entraide et les affinités entre les adeptes, au détriment du respect des lois. Vous me direz que tout le monde a un jour ou l'autre travaillé en noir ou accepté un travail sans facture, mais dans ce cas-ci, tous les membres des Témoins de Jéhovah profitent littéralement du système à travers leur association.

Si sur le fond, la doctrine des Témoins de Jéhovah est pour le moins discutable, dans la forme, leur manque de savoir-vivre et leurs moeurs sont tout aussi bancales. Ne prenons que quelques exemples de leurs "mauvaises manières" bien connues.

Les colporteurs par exemple font preuve d'un sans-gêne remarquable en s'introduisant chez vous ou dans votre propriété alors que la porte est fermée. Et ils ont encore le culot de dire que la porte était entr'ouverte, comme si vous les aviez invités ! Pour les Témoins de Jéhovah, la violation de la propriété privée n'existe pas !

Parmi les autres comportements peu sociables et sectaires, citons que les Témoins de Jéhovah ne supportent pas que l'on critique la secte; cela équivaut à remettre leur jugement en question, leur sens critique et leur doctrine; c'est le conflit assuré, tolérance zéro.

Et ne parlons pas du domaine privé où la sexualité par exemple est limitée au stricte nécessaire, tout "extra" étant de la perversion. Admettons encore qu'il s'agisse là de "convenances personnelles".

Mais n'essayez pas de fêter un anniversaire ou une fête religieuse, ce sont des moeurs païens, des "idolâtries" et des coutumes qu'ils ne partagent pas, sauf pour faire bonne figure en public, et voilà que l'hypocrisie resurgit. Bonjour l'ambiance et les nuits calines !

Or quand vous fréquentez une ancienne Témoin de Jéhovah dissidente et lui fêtez son anniversaire par surprise (et pour la première fois), vous constatez qu'elle en est très émue, preuve s'il en est que leur croyance relèvent de l'endocrinement et ne reflètent aucun sentiment, aucune émotion naturelle. Le constat est triste mais sans appel.

Ceux qui ont "trahi" et quitté la secte

Si les Témoins de Jéhovah continuent à accueillir des membres, généralement des personnes pratiquantes, déjà sensibilisées par des amis proches, il y a heureusement beaucoup d'adeptes qui quittent la secte, et plus encore, suite aux mises en garde faites par les pouvoir publics et les ONG.

En quittant la secte, la personne retrouve sa liberté de pensée et son libre arbitre, elle devient plus tolérante mais risque de continuer à croire en beaucoup d'enseignements qu'on lui inculqua.

Ces dissidents ne peuvent démentir que si l'endoctrinement a lieu dès la prime jeunesse, des décennies de "lavage de cerveau" par des éducateurs fanatiques ont des effets pervers sur la personnalité : les anciens adeptes présentent des complexes, des tabous et un manque d'assurance liés à leur éducation sectaire. Le "lavage de cerveau" est quasi définitif et leur sens critique largement émoussé; même confrontés à des preuves scientifiques soutenues par des théories établies, certains dissidents adhèrent toujours au Créationnisme et refusent toujours les transfusions sanguines sous des prétextes surréalistes !

Bonne nouvelle, ces dissidents n'étant plus en contact avec les Témoins de Jéhovah, généralement leurs enfants ne partagent plus la doctrine de leurs parents et ne suivent plus l'enseignement de la secte.

Comme le disait une journaliste avec laquelle j'étais en contact et qui a quitté les Témoins de Jéhovah : "J'ai été élevé avec ces idées tout le long de ma jeunesse. J'y ai cru mais là je me dis qu'il faut un peu se réveiller ! En vouloir à qui ? A Dieu ? Aux hommes ? La barbe avec ses endoctrinements !" Voilà une sage décision.

Protéger les libertés

Si nos démocraties protègent les libertés individuelles, notamment la liberté de religion et de conscience, les abus comme l'endocrinement ou la perversion sont également punis.

Comment réagir autrement quand on apprend que des enfants sont endocrinés et abusés sexuellement où lorsque l'Armagédon annoncé par leurs dirigeants provoquent la mort de certains adeptes un peu trop naïfs... Il faut informer la population et la protéger contre de telles déviances criminelles.

Face à autant de situations conflictuelles entre les Témoins de Jéhovah et le monde laïque, on comprendra facilement que les adeptes de cette religion se font plus discrets que jamais et préfèrent se marier entre eux sans en faire de publicité. Et inversement, qu'un non adepte de cette religion préfère les éviter ! Mais à qui la faute ? A celui qui fait preuve d'esprit critique et d'ouverture, qui protège les libertés et dénonce les abus, ou à la personne sectaire et intolérante qui couvre des actes délictuels ?

Vu sous cet angle, on comprend mieux pourquoi les Témoins de Jéhovah considèrent que le monde qui les entoure leur porte violence, est impur et que nous vivons tous dans l'erreur, le vice et le pécher ! C'est une façon de voir le monde, mais que ne partage heureusement pas la majorité des gens qui vivent très bien leurs libertés, sans complexes ni tabous.

Personnellement, comme beaucoup de personnes raisonnables ayant l'esprit ouvert, libéral, humaniste et faisant preuve de tolérance, j'accorde aux Témoins de Jéhovah le droit de penser qu'eux seuls ont raison, mais qu'ils n'essaient pas de convaincre de leur bonne foi les enfants voire même des adultes fragilisés, qui par nature ne se savent pas se défendre. S'en prendre à plus faible que soi est un signe de mépris, d'autorité, de perversion et d'un manque d'intelligence. On ne peut pas le tolérer.

C'est en ce sens que les Témoins de Jéhovah restent une secte dangereuse pour les personnes mineures et de façon générale pour les personnes mentalement fragiles, peu critiques et pour la libre pensée. A vous de juger.

Pour plus d'information

Pour en savoir plus sur les sectes, consultez les rapports suivants :

- le 3e rapport sur les sectes publié par l'Assemblée Nationale française en 2006 (no. 3507)

- le rapport de la commission des questions juridiques et des droits de l'homme publié par le Conseil de l'Europe en 1999

- le rapport de l'Assemblée Nationale sur la gestion financière des sectes publié en 1999 (no.1687)

- le rapport de la Commission parlementaire belge sur les sectes publié en 1996

- le rapport de l'Assemblée Nationale sur les sectes publié en 1995 (no. 2468) 

Consultez également les trois articles, certes informels mais informatifs, de Wikipédia sur les sectes en France (la situation est très similaire en Belgique), les Témoins de Jéhovah ainsi que leur critique des croyances des Témoins de Jéhovah.

Bien que les Témoins de Jéhovah soient devenus très prudents en Europe et ne font presque plus parler d'eux du fait de l'hostilité publique et des effets de la loi, le constat reste édifiant et doit vous mettre en alerte. N'hésitez pas à dénoncer les abus.

Retour à La psychologie & la société


Back to:

HOME

Copyright & FAQ