Retour aux CROA

 

Eclipse de lune du 08 novembre 2003

Brigitte

Ce soir c’est le grand jeu. Enfin, c’est un espoir. Après 2 éclipses de lune ratées (janvier 2001 et mai 2003) pour cause de mauvais volonté météorologique, j’espère que celle ci ne va pas nous échapper.

Pour l’instant pas un chat, l’endroit est désert, mais je sais que ça ne va pas durer les copains du club vont arriver ; la température ne dépasse pas 5° C, ça se supporte sans mal ; le ciel est stable, dégagé, pas de vent, pas encore d’humidité, et la lune déjà bien là à briller de tous ces feux.

Qu’elle en profite, il va lui arriver une drôle d’aventure qui va lui faire monter le rouge aux joues !!!

 

C8 200 mm F/D 10  KodaK EC 400 Asa sur Contax (1000e/s)

 

Pour le déroulement des opérations, le ciel nous a orchestré le ballet de madame la lune de la façon suivante : (toutes les heures sont en TU).

Phase H Hauteur Azimut(é)
Entrée pénombre
22H15
46°
129°
Entrée ombre
23H32
54°
155°
Début totalité
01H06
48°
194°
Milieu totalité
01H18
48°
199°
Fin totalité
01H30
47°
204°
Sortie ombre
03H04
35°
236°
Sortie pénombre
04H21
24°
254°
Phase de l'observateur
05H30
Position horizontale
Complètement

 

Pour compléter ces quelques informations, voici la trajectoire de la lune dans le cône d’ombre de la terre, ou vous voyez que ce n’est pas celui d’une corde passant par le centre de la totalité ce qui réduit la durée du phénomène, et la partie sud de la lune restera toujours plus éclairée, passant tangentiellement  au bord de la zone d’ombre.

21h30 TU. Les copains commencent à arriver. On se retrouve vite à une dizaine, chacun sortant son matériel, et nous voilà avec une exposition de 6 paires de jumelles, 5 appareils photo, 4 caméras, 3 télescopes dont 2 pour la photo. L’ambiance commence à chauffer. Hiboux, souris chauves et autres volatiles nocturnes, garez vous !!! Il y a en liberté 10 agités dont la raison va bientôt être éclipsée et laisser place à des comportements on ne peut plus bizarres….

Le phénomène va commencer et le ciel se maintient. Un petit coup d’œil nous rassure, on voit les pléiades, un peu faiblement du fait de la luminosité de la lune, mais c’est bon, aucune nébulosité si ce n’est cette couche toujours un peu orange et opaque qui mange 15° à  20° au dessus de l’horizon ouest nord est, générée surtout par les pollutions atmosphérique et lumineuse (pollution sur 180°, merci l’éclairage à outrance !!!).
Pour ce qui nous intéresse, elle ne nous gênera pas au moment de l’éclipse totale, la lune devant se trouver à une hauteur de 48° au dessus de l’horizon sud.

22h15 TU,  tous les regards sont tournés vers le ciel, 10 paires d’yeux scrutateurs, inquisiteurs, on attend « le » premier signe. Franchement si ce n’était l’étalage de matériel d’observation, un noctambule imprudent passant par là pourrait bien penser avoir à faire à une bande d’illuminés.

Pendant toute la phase du passage dans la pénombre, les variations de luminosité et de couleur sont imperceptibles. Peut être la lune est elle un tout petit peu moins lumineuse, mais ce n’est pas flagrant.

23 h 30 TU, là les choses vont commencer à se préciser. Quelques minutes passent et chacun peut voir le disque lunaire se faire grignoter petit à petit.

Début entrée ombre 23h45 (125e s) et Suite entrée ombre 00h30 (15e s)

 

Et tout doucement minute après minute, l’ombre de la terre avale le disque lunaire jusqu’à plus faim. Spectacle ô combien réjouissant. C’est beau à regarder ; les anciens (Grecs) au-delà de cette beauté avait compris en observant le même phénomène que la terre était ronde. Puisque la lune passe dans l’ombre de la terre, et que cette ombre se dessine circulaire sur le disque lunaire, la terre ne pouvait être que ronde. Et ça tombait bien. La terre est une sphère et la sphère une des figures parfaites de la géométrie.

01h10  Début totalité. Sigma du Bélier (en haut presque posée sur le limbe va se faire happer par la lune)

 

01 h 30 Totalité  (pose 20 s)

01 h 45 Début de sortie de l’ombre (pose 5s)

 

Une des plus belles représentations du ciel vient de nous être donnée, on va maintenant tout doucement assister à la fin du spectacle.

 

02 h 15 passage ombre pénombre (60e s)

02 h 45 passage ombre pénombre (60e s)

 

Petit à petit le ciel reprend son allure habituelle. Tout rentre dans l’ordre.

Tranquillement on va remballer le matériel, non sans avoir auparavant débouché une bouteille de champagne, que Pierre tenait bien au frais dans le coffre de sa voiture, il gèle, peu importe. D’ailleurs le champagne a attiré d’autres oiseaux de nuit, ceux qui régulièrement viennent nous rendre visite à Port Royal. Pour certains d’entre vous, vous voyez de qui je veux parler. Plumage bleu marine avec liseré blanc…. Pas méchants, juste curieux par obligation.

Rendez vous le 04 mai 2004 pour la prochaine. Nous ne serons pas dans la même configuration, le phénomène sera certainement moins impressionnant, mais quand même, ça ne se rate pas.