Le grand chantier, suite...

Décembre 2000

La coupole de projection : Nous avons profité des vacances pour réaliser la "peau " de la coupole. Dominique a déniché le tissu et nous a mis en relation avec un atelier de confection. Nous avons disposé pendant un week-end des infrastructures et du savoir faire de Philippe, le chef d'atelier, qui s'est mis à notre entière disposition avec une gentillesse et une ardeur au travail remarquable. Nous avions préalablement préparé les différents patrons ainsi que les plans et les méthodes de travail à suivre pour mener à bien cette lourde besogne.

Voila du concret en cette rentrée de septembre. Après une séance de couture pour les petites finitions, nous n'avons pu résister à notre première tentative de gonflage du dôme quand bien même les armatures n'étaient pas prêtes. Les images parlent d'elles même : CA MARCHE ! ! ! (Qui en eut douté ?)

Ce fut un instant d'intense émotion, le projet prenant soudain une dimension prodigieusement concrète aux yeux de tous.

Hélas ! Nous nous sommes aperçus que la partie basse de notre coupole était dans un tissu ne répondant pas aux normes de sécurité. Nous avons entrepris la réfection de celle-ci en août 2001. Il nous a fallu découdre le dôme et la jupe d'étanchéité qui eux conviennent parfaitement et réassembler le tout en utilisant notre tissu blanc préalablement peint en noir.

Cette coupole nous aura donné bien des tracas mais les avons surmontés. Aujourd'hui, elle nous donne entière satisfaction.

Juin 2001

Cette période a été consacré à la réalisation d'une multitude de petits travaux : la confection des nombreux projecteurs complémentaires et annexes, les faisceaux électriques, le portique de suspension de la coupole de projection.

Le module de gestion : Claude vient d'achever le module électronique principal du planétarium. C'est en quelque sorte le cerveau de la machine. (voir principe) Le travail réalisé est impressionnant, tant par sa qualité de fonctionnement que par sa complexité de conception et de réalisation. Bravo, Monsieur Claude.

La caisse de transport : Cette caisse en contreplaqué sert pour la protection du planétarium lors de son transport et de son stockage. Elle lui sert aussi de socle et abrite en son sein les différentes alimentations électriques nécessaires et le module de gestion.

Le final

Nous sommes à 15 jours de l'inauguration, la machine semble achevée mais il reste tant de détails à régler, tant de finitions à faire que la tension est à son comble. Mais visiblement, nous tenons le bon bout, le bébé se présente dans la bonne position !

Pour notre plus grand soulagement et après de nombreuses péripéties, Claude vient de finir les 2 modules internes. Lors des premiers essais, certains composants ne remplissaient pas correctement leurs fonctions. Il a fallu les changer pour d'autres. Lors d'une récente séance de réglage, tous les paramètres électriques (luminosité et vitesses de rotation) ont été pris en compte et programmés dans les différents circuits.

Un autre problème est d'ordre dimensionnel. En effet, ces modules doivent prendre place sous les plateaux support dans l'espace réduit laissé libre par les différents projecteurs. Il a fallu faire de la miniature pour occuper au mieux ces volumes disponibles. Il a aussi fallu réaliser toute la connectique des nombreux éléments embarqués sur les plateaux. Bref, les fers à souder n'ont pas beaucoup eu le temps de refroidir.

L'inauguration

En 15 jours de travail intense, nous avons parachevé cette formidable machine aux petits oignons. Rien n'a été laissé au hasard. Tout est net, propre et fonctionne à merveille. Nous avons nous même été étonnés de constater lors des premiers essais de l'ensemble complet que rien, absolument rien ne clochait. Cela paraît peut être évident mais devant la complexité de la machine, on aurait put faire de mauvais choix techniques.

Ou alors se fourvoyer dans de mauvaises directions, bref se planter sur tel ou tel point. Et bien non, notre engin est formidable et nous donne entière satisfaction. C'est un bonheur total pour nous ! ! ! Le samedi 20 octobre 2001, nous avons inauguré en grandes pompes notre planétarium. Durant ce week-end, les 210 premiers visiteurs ont tous été conquis par le spectacle proposé, tant au niveau de la qualité de son rendu que par une prise en compte du travail réalisé.

Longue vie au planétarium de MAGNITUDE 78

le STELLARIUM 4000