Entete

2006-2007

2007-2008

2008-2009

2009-2010

2010-2011

2011-2012

2012-2013

2013-2014

2014-2015

Cette année

Les actualités de Magnitude 78 2010 - 2011

2-4 juin 2011 - Les RAP : Rencontres Astronomiques du Printemps

Le campement de Magnitude 78

Le campement de Magnitude 78 avec les télescopes


Nous sommes descendu dans le massif Central pour participer aux RAP. C'est maintenant presque une habitude. C'est un plaisir de partager sa passion pour l'astronomie, de discuter du matériel, de tester de nouveaux télescopes avec quelques quatre cents amateurs venus de toute la France.

Cette année encore, nous avons organisé plusieurs animations. Des conférences sur le dessin astronomique et sur notre manière d'organiser les voyages astro. Un atelier et une table ronde sur le dessin.

Le temps, qui n'est pas toujours mauvais, nous a permis de faire quelques belles observations solaires et de comparer un télescope de 760 avec un télescope de 820 mm de diamètres. De bien bons moments.

La conférence et l'exposition des dessins

La conférence de Serge sur les dessins exposés à la médiathèque de Craponne-sur-Arzon


La ville de Craponne fait l'effort d'éteindre l'éclairage publique la nuit pendant les rassemblements. C'est un plaisir de pouvoir profiter d'un ciel noir.

Nous avons fait l'effort d'organiser une exposition de nos dessins astronomiques à la médiatèque de Craponne. Du 2 au 4 juin, la population a pu en profiter. Nos quelques 45 dessins étaient très très bien installés, c'était une belle exposition. Nous avons achevé la semaine avec une visite commentée.


Début de la troisième reprise du T600

La mise à plat du dos du miroir

Le miroir et l'outil servant à lui rectifier le dos


C'est pas la joie ! Nous devons encore repartir à zéro pour notre miroir de 600 millimètres. Quelques copains sont démoralisés. C'est vraiment dur un 600. Le métier rentre lentement et difficilement.

Un peu pour se remonter le moral, mais aussi parceque nous sommes de plus en plus exigeants, nous remettons plus à plat le dos du miroir qui avait le défaut d'un petit relief de moins de 0,5 mm. Nous espérons que cela nous fera partir sur de meilleures bases, même si pour 0,5 mm nous avons l'impression de couper les cheveux en quatre.

Le bac de chauffage à l'eau

Le bac de pressage de la poix


Toujours dans notre soucis d'exigeance, nous avons fait un bac pour faire tremper bien à plat le miroir et l'outil dans de l'eau chaude. Avant, nous faisions ça par aspertion à l'eau chaude puis pressage. Là tout trempe et peut rester dans l'eau chaude longuement. C'est l'assurance d'un meilleur pressage et d'une meilleur uniformité de mise en température des deux pièces.

Sur la photo ci-contre on observe le bac servant mettre la poix en forme sur le miroir par pressage. On distingue les carrés de la poix au travers du miroir. L'eau est trouble car on enduit la poix d'oxyde de zirconium pour éviter que le verre ne colle à la poix. L'oxyde colore l'eau en blanc.

6-9 mai 2011 - Nuits des planètes organisées par l'observatoire de Paris-Meudon à Meudon

Vue d'ensemble des télescopes amaateurs sur l'esplanade de Meudon

Vue d'ensemble des télescopes sur l'esplanade de Meudon


Le club a répondu 'présent' à l'invitation de l'observatoire de Paris-Meudon pour animer les Nuits des étoiles. Avec quelques clubs et amateurs de la régions, nous avons pu montrer le ciel dans nos télescopes.

Pas moins de 9 membres du club se sont relayés pendant 3 nuits consécutives pour que le public puisse observer dans des instruments d'amateurs après avoir vu les matériels professionnels.

12-13 mars 2011 - Rassemblement astronomique de Triel-sur-Seine

Le planétarium de Magnitude 78

Le stand de Magnitude 78 avec toutes nos animations


Le club Magnitude 78 a participé à l'organisation de la 'Mega Star Party' de l'île de France à Triel-sur-Seine. Nous avons poussé pour qu'elle se déroule sur deux jours, déjà pour avoir plus de temps, mais aussi pour permettre à des astronomes de toute la France d'y venir plus aiséement.

Nous avons aidé au montage des stands, participé aux astreintes, installé une exposition de dessins, aidé aux repas, ... Tandis que les membres de Triel, en plus de tout cela, invitaient des célébrités féminines et organisaient des conférences sur le thème de l'espace au féminin.

Le stand de Magnitude 78 à Triel

Le planétarium et l'accueil des visiteurs


Comme d'usage, nous avons fait plusieurs séances de planétariums, toujours appréciées. Sur notre stand, il y avait tous nos télescopes, une exposition de dessin, le robot SQYmer, les astrolabes de brigitte. Ses astrolabes ont toujours beaucoup de succès.

Nous avons eu le plaisir de recevoir des visiteurs venus de fort loin à notre invitation: La Vendée, l'Alsace, le massif Central et même d'Allemagne !

Décembre 2010: Redémarrage d'un atelier de taille de miroirs

Le miroir de Marielle

Le miroir de Marielle sous l'outil de polissage dont on observe les carrés de poix

Le miroir de Noémie

Le miroir de Noémie en cours de polissage avec de l'oxyde de cérium

Le miroir de Laurent

Laurent en train d'ébaucher son miroir de 270 mm aux émeris de grade 80


C'est la surprise de la fin de l'année: Plusieurs membres ont souhaité tailler des miroirs. Nous relançons donc un atelier de taille de miroir, comme nous avions fait en 2003 lors de la grande aventure des télescopes de voyage.

Deux membres ont acheté des télescopes du commerce, probablement de fabrication chinoise, mais surtout dont le miroir est très moyen. Nous les avons passé sur nos appareils de contrôle, l'état de surface est très mauvais et la parabolisation approximative. Les deux miroirs vont donc être repolis et reparabolisés par leurs propriétaires avec les conseils des anciens.

Deux nouveaux membres ont acheté des verres de 270 mm de diamètre et vont commencer à tailler leur miroir. Le travail est plus copieux, il faut commencer par creuser le bloc de verre sur plus de 3 mm avec de gros abrasifs. Il faut ensuite réaliser une belle sphère avec des abrasifs de plus en plus fins. Puis il faudra polir et enfin paraboliser. Nos deux amis devront enfin construire des télescopes autour de leur miroir.

Ces quatre là comptent travailler au club les vendredi. Entre le T600 et nos autres activités, cela va nécessiter une bonne organisation de l'espace...



Novembre 2010: Voyage astronomique (et pas seulement...) en Jordanie

Le plus célèbre monument de Jordanie

Le plus célèbre site de Jordanie: Pétra et son monument le plus connu

Les repas du soir au bivouac

Les repas au bivouac du soir dans la grande tradition des bédouins du désert


Un groupe de dix personnes est parti en Jordanie du 7 au 14 novembre 2010, dont sept membres du club, un ancien membre et deux épouses. Avec eux, cinq télescopes dont un 400 mm et trois 250 mm.

C'est le premier voyage où nos télescopes sont confisqués à la sécurité de l'aéroport de Jordanie. Dans ce pays "entouré de feux d'artifices" comme disait notre accompagnateur, en période d'élection, les matériels qui peuvent servir à viser sont interdits... Nous avons dû batailler avec l'agence, l'ambassade et nos relations diverses pour réussir à libérer nos télescopes. Une journée de pressions, d'incompréhensions et d'angoisses, mais une fin heureuse.

Nos voyages astro sont le produit d'une recette unique, qui nous est propre et qui est maintenant bien au point. Nous organisons ces voyages nous-même, car il ne faudrait pas se rater sur la partie astronomique: Nous souhaitons observer souvent, où il faut, dans de bonnes conditions et longuement. Sur la semaine, nous avions prévus -et nous avons eu- cinq nuits dans des déserts, sans lumières parasites, sous un ciel bien dégagé et avec une pression raisonnable pour se lever tôt le matin...

Le désert du Wadi Rum

Le désert du Wadi Rum, haut lieu d'histoire et de nos observations astronomiques

Nos télescopes à l'aéroport

Le volume impressionnant de nos télescopes prêts à embarquer à l'aéroport


Nous y mettons une bonne dose de tourisme, car il ne faudrait pas faire des milliers de kilomètres pour passer à coté des joyaux du monde. Et puis si il pleut, l'astronomie est à l'eau mais le voyage n'est pas raté pour autant. Et puis aussi cela permet de partir en famille. En Jordanie, nous avons visité la capitale Amman et nous avons randonné dans la citée antique de Pétra et dans le désert du Wadi Rum.

Nous y mettons une bonne dose de rusticité et de rencontre car c'est le sel de la vie sur terre, la source d'étonnement et d'échanges bien humains. On n'achète pas un voyage de supermarché sous blister! Nous avons dormi à la belle étoile, mangé sous la tente, et nous ne nous sommes pas lavés très souvent. Nos cuisiniers bédouins étaient heureux de nous faire partager les plats typiques de leur héritage familiale et nationale. Jusque notre petit chauffeur de 4x4, du haut de ses 13 ans, qui nous a fait partager un peu de sa vie et de ses rêves d'avenir.

Enfin nous partons avec notre matériel: Un grand nombre de télescopes de très gros diamètres. Car il ne faudrait pas être sous un bon ciel et prétendre faire de l'astro en partageant à dix une seule paire de jumelle. Et aussi parce que jusqu'à présent nous n'avons jamais trouvé ce qu'il fallait sur place (trop cher, mal entretenu, pas assez de matériel, pas bien situé, ...). Là, nous avions cinq télescopes dont un 400 mm, trois 250 mm et un 125 mm.

Ce voyage en Jordanie était bien réussi. "Que du bonheur!" comme disait notre accompagnateur avec un grand sourire (merci à lui).


8-9-10 octobre 2010: Une sortie astro dans le Morvan

Le site du rassemblement

Le site du d'observation situé sur le mont Beuvray (Morvan France) est à 800 m d'altitude et loin des pollutions lumineuses.


Toutes les nouvelles Lunes sont mises à profit pour observer. Cette fois-ci nous avions envie de retourner au sommet du mont Beuvray. C'est le sommet à 800 mètres d'altitude le plus proche de Paris. Il faut tout de même quatre heures de route pour y arriver. Ainsi il nous faut partir à 16 heure pour commencer à planter le camp vers 20 heure, mettre en température les instruments, manger et commencer à observer vers 22 heures.

Le premier soir nous étions 6 sur place, dont 4 du club. Un célèbre constructeur de télescope et un ancien vendeur de télescope de la région parisienne nous avait rejoint sur place pour observer. La température était fort douce, le vent un peu gênant, le ciel moyennement transparent et un peu turbulent. Nous avons observé jusqu'à presque 4 heure du matin. Le lendemain d'autres amateurs d'astronomies venues de Toulouse nous avaient rejoints. Le ciel était chargé de cirrus gênants, mais nous avons observé jusqu'à presque 2 heure du matin.

Parmi les observations du moment, une belle comète au déplacement bien perceptible, Jupiter et son ballet de satellite et quelques nébuleuses. Le programme d'observation de galaxie dans la constellation de la Baleine n'a pas été mené à cause des cirrus la deuxième nuit. Enfin un membre du club a comparé son ETX 125 avec un strock-250 et le Dobson 460 du club.



Samedi 11 septembre 2010 - Forum des associations de Magny-les-Hameaux

Photo de notre stand avec le public

Le stand Magnitude 78


C'est l'occasion de voir de nombreux habitants de la ville, souvent accompagnés de leurs enfants. Beaucoup ont le souvenir de s'être intéressé à l'astronomie étant jeunes, et nombreux sont encore ceux qui se posent des questions.

Sur notre stand : Quelques dessins de la formidable exposition astro-dessin de l'an passé, nos télescopes de voyage de 250 mm de diamètre, un astrolabe géant pour les explications, quelques numéros de notre journal interne et le PC du club (avec notre site Internet) pour montrer toutes nos réalisantions.



Début septembre 2010 - Visite & Observation à la lunette Arago de l'Observatoire de Paris

La très belle lunette Aragon
La très belle lunette Arago
Le club a réitéré l'expérience de l'année dernière : passer une soirée d'observation à la grande lunette Arago, à l'Observatoire de Paris.
Cette fois, ce n'est pas Mars qui était à l'honneur, mais Jupiter, et son cortège de Satellites, et plus particulièrement Ganimède ce soir là. Certains iront même en fin de nuit jusqu'à observer Uranus.

Pour ma part, c'est ma première fois... l'entrée dans la coupole est évidemment émouvant. Imaginez-vous un peu, sur les toits de Paris, au pied de cette coupole magnifique. Puis vous entrez... l'odeur du parquet, et cet instrument, qui trône au milieu, du haut de ses 150 ans d'âge. La première image qui me vient : Tintin dans "L'étoile Mystérieuse".
Les habitués s'affèrent à préparer l'instrument... mise en position pour Jupiter, orientation et ouverture de la coupole, chacun sort ses crayons et ses feuilles pour dessiner Jupiter.

Mais plus que tout, on cherche à immortaliser l'instant, le lieu! Chacun sort son appreil. Didier nous fera cette magnifique photo ci-contre, qui nous plonge dans cette ambiance si particulière.
De mon côté, je chausse mon appareil avec l'objectif fisheye de 8mm, je l'installe sur la tête panoramique de mon trépied, et me voilà lancé dans des prises de vue sous tous les angles. En a résulté une visite virtuelle dont je suis pas peu fier, car ce n'est pas tous les jours qu'une occasion pareille ce présente.
Vous pouvez voir cete visite vituelle à l'adresse suivante, et vous imprégner quelque peu de l'endroit vous aussi :
Cliquez ici pour la visite virtuelle
Nicolas CHAMBINAUD



Rassemblement astronomique de Valdrôme

Le rassemblement organisé par la SAF

Le site du rassemblement

Le site du rassemblement à la station de ski de Valdrôme


La SAF est organisatrice de ce rassemblement. Philippe M., Hélène R., Nicolas B., Éric S. et bien d'autres s'activent pour organiser, accueillir, orienter, animer, faire des conférences... Le principe de cette manifestation est de se tenir sur 15 jours autour de la nouvelle Lune d'août. Beaucoup y viennent en vacances, parfois en famille, parfois seulement quelques jours.

Le rassemblement se fait pour la septième année consécutive à la station de ski de Valdrôme. Le parking de la station permet de loger confortablement les quelques 100 participants avec tentes, caravanes et camping-car. Les locaux de la station, situés en contrebas, permettent de disposer des sanitaires, d'un restaurant et de salles de conférences. On peut y prendre une demi-pension ou une pension complète selon que l'on peut ou veut se faire la cuisine.

Le site est à 1300 mètres d'altitude tout au fond de la vallée de la Drôme, loin des villages voisins ce qui lui procure un ciel bien noir. Les crêtes des sommets et des pistes de ski masquent les halos de diffusion de la côte d'azur et de Valence. La disposition dans les Alpes du sud permet un écoulement d'air peu turbulent.

La commune de Valdrôme et les autres instances sont assez intéressées par la manifestation. Le public est invité à venir observer la nuit dans les instruments des astronomes présents. La mairie a signé cette année la charte de bonne conduite de l'ANCPN pour la modération des éclairages. Et elle paye l'apéro tous les soirs... avec de la Clairette de Die (produit de la ville voisine).

On y a entendu parler de Magnitude 78

Vue du campement de Magnitude 78

Le campement de Magnitude 78: Les camions d'Éric et de Serge encadrant les deux barnums.


Il y avait Brigitte, Didier, Serge, Éric, Daniel, Noémie, Marielle, Christian, Yannick, Emmanuel, Nicolas et moi-même du club Magnitude 78. Sans compter Xavier qui avait profité d'un covoiturage avec nous. Sur ce groupe: 8 se faisaient la dinette sur le campement et 4 avaient pris la pension à la station; 2 dormaient dans leur camion et 10 sous les tentes dispersées sous les sapins alentour. Ceux qui étaient en pension se sont pleins de la lenteur du service... 5 heures par jour à attendre les plats ! Ceux qui se sont faits la dinette se sont pleins que d'avoir emporté trop de provision... sauf pour le rhum !

Pour les instruments, il y avait la lunette de 130 (qui n'a pas été sortie), la lunette de 100 avec filtre solaire Coronado (moyennement utilisée), le T400 de voyage (moyennement utilisé), le T460 (très utilisé), Le T400-c de Serge (non utilisé mais très regardé par les amateurs de voyages lointains), Le T400 de Nicolas (intensément utilisé), la lunette de Yannick (bien utilisée), et quelques strock-250 dont le mien (très utilisés).

On a bien observé

Photo des parties de Tarot nocturnes en attendant les étoiles

Pendant les rares moments avec nuages, les astronomes se transforment en joueurs de Tarot.


Proche du campement, nous avions le 760 de Guillaume, le 600 et le 300 de David, le 500 de Benoit, le 400 de Pierre, le 300 de Sylvestre, le 250 de Xavier... tous grands observateurs, dessinateurs, opticiens, concepteurs ou constructeurs de télescope. Les observations dans les instruments des uns et des autres, et les échanges, étaient fort enrichissants. Les nuits ont presque toutes été propices à l'observation. Jupiter à partir de 3 heure du matin bénéficiait d'une atmosphère bien stabilisée. On ne s'est couché avant 3 heure du matin qu'une fois pour cause de pluie.

On a profité de la présence de David pour lui demander de nous expliquer comment collimater sur une image stellaire ne présentant que des spicules. Au bout de deux nuits, on a peut-être réussi à assimiler la technique. Mais je pronostique qu'une petite séance de vérification ne sera pas de trop.

J'ai profité du bon ciel pour dessiner des nébuleuses planétaires. J'ai accroché à mon tableau de chasse: M27 et 57, une zone H dans M33, NGC 6826 le clignotant, 6804, 6905, 6210, Saturne, Helix et l'oeil de chat. Mais je ne suis pas certain que le ciel était aussi noir qu'aux RAP... Est-ce l'effet de la date estivale ?

On a assisté à des conférences

Serge en conférencier

Serge expliquant le pourquoi et le comment des voyages astronomique à la mode de Magnitude 78.


Un des intérêts des rassemblements astronomiques est de pouvoir assister à des conférences. On peut penser qu'un rassemblement s'étendant sur plusieurs jours permet d'en profiter pleinement. Et bien non ! Il y a tant de discussions intéressantes avec les astronomes de passage que l'on n'a pas le temps d'y aller.

Je me suis efforcé de suivre celles sur le dessin de Bernard et de Serge. Elles étaient fort intéressantes. Mais je n'ai pas eu le loisir de suivre celles de Bertrand L. ou de Nicolas B..

Cette année, je voulais suivre la conférence sur le test de Rodier. Mais je suis arrivé trop tard. C'est bien la l'inconvénient d'organiser des rassemblements en août: On s'y croit en vacances ! Et puis rien ne rappel qu'il y a des conférences lorsque l'on est sur le parking...

Les conférences de Brigitte sur les astrolabes ont eu un franc succès. Ses astrolabes aussi...

Et on a vu de beaux télescopes

Le montage du T760 de Guillaume

Le montage du T760 de Guillaume.


Le plus intéressant ce sont, sans nul doute, les rencontres avec les astronomes, les découvertes de nouveaux matériels ou de nouvelles idées, voir même les problèmes rencontrés par les uns et les autres.

Par exemple, j'ai pu enfin voir et apprécier le très beau 600 de David. Beau par la qualité de la réalisation, car il n'a pas de flexion, de vibration, de frottement chaotique, ... C'est un instrument fort agréable aux manœuvres comme à l'observation. C'est la plus belle optique que j'ai pu voir et elle est parfaitement réglée et mise en œuvre. L'image au fitre de Ronchy est parfaite (aussi loin que je puisse y être sensible). Seul bémol pour moi: L'absence de Laser de pointage, ce qui est bien minime.

Il y avait aussi le 760 de Guillaume. Nous avions vu la mécanique en cours de fabrication au printemps. Nous avons assisté à la première sortie du télescope. Guillaume le transporte dans une remorque derrière sa voiture. Le montage peut se faire seul. La réalisation est fort belle esthétiquement et de plus elle marche bien: L'optique est bonne, les mouvements sont agréables, l'observation est confortable. Même l'échelle qui permet de montrer à l'oculaire est bien conçue. Il faut encore que Guillaume l'équipe de baffles et d'une table équatoriale. Mais déjà comme cela, les images sont prometteuses.

Parmi les rencontres faites, de nombreux astronomes avec des idées intéressantes ou des expériences intéressantes. Ainsi ma curiosité a été attirée par la technique d'autocollimation des télescopes. Mais aussi par des défauts sur plusieurs aluminures neuves d'un fournisseur Anglais...

Pierre STROCK