Entete
Construction de la cage secondaire et des tubes

Estimation des masses

Cage secondaire Poids
miroir secondaire miroir 87mm 300 g
cage secondaire 3 couches de 8mm de balsa entouré de 2 plis de carbone 400 g
porte oculaire FT 2" de course 500 g
araignée en carbone 200 g
chercheur 8x 50 en option pas sur de toujours le mettre 200 g
oculaire le poids des oculaires est très varaiable entre le petit nagler et l'ethos de 21 500 g
Paracorr nécessaire pour un F/D=4 500 g
Total cage secondaire complète avec équipement 2800 g

Tubes Poids
Tube les 32 liaisons usinées de 12g pesent un peu 1500g

Les tubes

l'usinage / tournage

Avant de me lancer dans les trucs dégueulasse et collant à base de fibre de carbone et de verre, commençons par faire du copeau d'alu. liste des plans au format pdf.

L'anodisation

La cage secondaire

Le montage de la cage

Sa structure est un collage de 3 planches de balsa de 8mm, positioné en quinconce pour rigidifié les liaisons. une strutrure de 24mm d'épaisseur est sans doute un peu surdimensionée comparée au 10mm de l'anneau de la cage de SERGE mais c'est un parti pris pour prendre en compte le porte à faux du PO qui n'est pas supporté directement par un compas.

L'assemblage du balsa

La structure de la cage secondaire est un assemblage de segments pour reconstituer l'octogone. Il est impératif de respecter une bonne précision sur les angles et les longueurs de segment pour conserver une bonne géométrie d'ensemble. Avant la stratification, les inserts doivent être collés en position pour recevoir le PO.

Le composite

Plusieurs couches de carbone doivent être appliquées sur la structure en balsa, mais comment procéder ? Je vais utiliser une pompe à vide pour un gain d'efficacité. Un vendredi soir au club, nous avions évoqué plusieurs possibilités qui ce sont traduites par la suite par les essais de Fabrice. Ces idées théoriquement saugrenues sont en fait fonctionnelles sur une petite section.

Ces essais semblent très prometteur, sous vide le moulage d'une section carrée est possible avec ou sans chanfrein ni congé, mais ça se passe mieux avec!! Une seconde série d'essais est nécessaire pour voir le comportement du tissu dans les angles, car il est peu vraissembmable que le tissu sergé soit suffisant.

L'opération a été réalisée par Fabrice, en enroulant le tissu autour de l'âme en balsa coudée puis en appliquant le vide. Le tissu a très bien épousé le balsa, les mailles se sont étirées laissant voir le bois sur une très faible surface . On note aussi que le vide n'a pas suffit pour couvrir les angles droits, il reste un pli de tissu + colle, il faudra casser ces arètes. Le gain de rigité avec une seule couche de carbone/kevlar de 180g est étonnant.

Après de nombreuses hésitations, nous avons tenté le pari de faire le tour de la cage avec un même pli par tronçon avec chevauchement dans les angles. Je cherche un rendu mat à l'exterieur, il y a donc du tissu d'arrachage sur toutes les faces.

C'est une expérience riche d'enseignement. Tout d'abord ce n'est possible qu'avec une bache à vide très très élastique , ici nous avons utilisé de l'élastibag (Diatex) déformable à 800%, nous avons préféré faire une pince dans la bache pour être sûr du bon plaquage sur la pièce.
les plus :
- la rigidité avec 1 plis de 200g de carbone est exceptionnel, cela suffirait largement pour nos utilisations c'est sans comparaison avec l'anneau de la cage de Serge (section 10x 20mm).
- le fait d'avoir des plis qui se superposent dans les angles ne produit pas ou peu de surépaisseur (0,2mm).
- l'utilisation de petite bande de tissu permet de faire des économies de carbone, sans trop de perte de raideur car nous sommes dans le même bain de colle.
- la bache élastique permet de faire un plaquage jusqu'en bas du volume. Par contre il faut aider les tissus techniques à aller dans les coins. Le carbone a tellement bien suivi les formes de la pièce qu'il a emprisonné le tissu d'arrachage dans la chanfrein.
les moins :
- il est difficile de coordonner le tissu dans les angles pour avoir un esthetique propre, il est nécessaire de faire un pli de finition. Il est sans doute plus prudent de procéder avec 2 tissus differents, le premier pour le dessous et le second pour envelopper les autres faces.

On a parfois des craintes sur la jonction du tissu de carbone dans les angles, mais avec une bache à vide très déformable le tissu vient bien se plaquer dans les angles (même si il faut l'accompagner un peu au début). C'est tellement efficace que le carbone emprisonne parfois le tissu d'arrachage dans le chanfrein.


Voici en dessous, les étapes que j'ai suivi. Entre chaque étape, les bavures sont suprimées avec le dremel de manière à ne laisser que le tissu collé sur le balsa.

la couche de finition

L'anneau une fois terminé va permettre de tracter un camion tellement il est rigide. Avec les zones de recouvrement dans les angles, on peut atteindre jusqu'à 5 couches de carbone de 200g. Il ne pèse que 450g (balsa, carbone et les 4 inserts de PO. La texture "tissu d'arrachage" n'est pas satisfaisante pour l'astronomie, elle garde trop la poussiere. un petit ponçage est indispensable suivi d'une fine couche de verni .

L'araignée

j'ai choisi de faire une araignée en composite balsa/carbone : 2x200g de carbone / 4mm de balsa /2x200g de carbone pour la branche principale et seulement 2mm de basa pour les branches secondaires. Avec le recul, la branche principale aurait dû être en 2 mm aussi car la version réalisée est très, très rigide!!Les branches sont collées grâce à de petites équerres en carbone massif de 1mm d'épaisseur. Ces équerres sont simplement moulées sur une corniere et débitées à la longueur souhaitée.

Le passe filtre

Les branches de l'araignée sont très rapprochées, elles ne permettent pas d'avoir un système de blocage de la glissière passe-filtre très volumineux. L'impression 3D permet de compacifier le système et de l'intégrer dans le rail.Pour 30€, on peut recevoir le rail en ABS que l'on a dessiné en 3D. Un petit élément de 90x90mm reste abordable, la règle avec une position pour 3 filtres + 1 trou fait pres de 300mm et là les prix s'envolent!!

Le miroir secondaire


J'ai allégé l'anneau de la cage, le PO avec le FT Lightweight, on peut également gagner un peu de poids sur le miroir sans dégrader ses qualités. En effet la pointe du biseau est inutile, pèse et encombre, on peut donc supprimer cette partie. Attention, cette opération est très dangereuse, surtout quand on le fait sur un miroir aluminé. Pendant le meulage à la dremel avec l'outil qui va bien, le miroir était bien emballé dans du papier de soie avec un nombre de tour de scotch important, laissant dépasser uniquement la partie à enlever. L'opération a duré 2 heures pour réduire le miroir de 1,5cm.