accueil
concept
principes
fabrication
miroir
planche équatoriale
exemple





UN STROCK-250 PAR L'EXEMPLE :
CELUI DE TONTON GILLES

Gilles BONNET juin 2004

Un exemple pour compléter l'histoire du Strock, celui d'un des participants qui a tenu un petit cahier illustré de cette aventure.

INTRODUCTION

Le projet a commencé en Septembre 2003 et, après une histoire passionnante, a abouti à une toute première lumière le 27 mars 2004. Il a ensuite fallu un bon mois pour "maitriser la bête", peaufiner les réglages. Aujourd'hui, c'est un plaisir que de le manipuler et laisser l'oeil se régaler à travers l'engin, d'arriver et repartir avec la malette à la main et les tiges de carbone en guise de flèches dans un carquois.
Il s'est même doté d'un filtre solaire pour ne pas rater l'évènement du 8 juin 2004 : Vénus empêchant le soleil de regarder un Strock !!
Voici donc, pour les irréductibles réfractaires au Strock, les images et les commentaires qui finiront pas leur donner le coup de grâce.... et l'irrésistible envie d'en faire autant...Une chanson sur la taille du miroir et un couplet illustré sur le strock250 lui même.


LE MIROIR DE 252 MM

Janvier/Février 2004 : taille du miroir ! Après lecture de moult ouvrages sur l'art et la manière, il a fallu s'y mettre. Ebauchage d'abord pour obtenir les 3mm de flèche, puis réunissage pour que le miroir et l'outil s'épousent parfaitement, puis doucissage en passant successivement à des émeris de plus en plus fins, puis polissage avec un polissoir en poix et oxyde de zirconium et enfin parabolisation..... Aujourd'hui, le miroir est revenu de l'aluminure et a déjà reçu son baptème de lumière.
C'est long, et un peu sale au début avec les gros abrasifs et à la fin avec cette poix qui marque vos traces dans la maison.... La seule phase où j'ai peiné a été la parabolisation... j'ai dû faire plus de 50 retouches (dont au moins 40 inutiles) et retourner 3 fois à la sphère.
Mais les mesures sont là : une focale de 1246,5mm, un lambda variant entre 1/12 et 1/15 suivant les mesures, pas de mamelonnage ni bord rabattu, les erreurs sont inférieures à la diffraction donc à l'intérieur de la tache d'Airy.
Petit moment de doute au moment de la première lumière : "et si le foucautage était erronné, et si le tableur de calcul de lambda était faux, et si par hasard toutes les mesures avaient été faites sur le même axe et que les autres soient mauvais, et si et si..." Il s'est vite dissipé ; le résultat est là qui fait qu'on est récompensé du travail.
Voici quelques photos de cette aventure : une séance de polissage et de foucaultage


On charge le polissoir d'oxyde de Zirconium Et on pose d é l i c a t e m e n t le miroir dessus le polissoir Cinq minutes de pressage pour que les formes soient parfaites
Et c'est parti pour le polissage ; miroir dessus miroir dessous miroir dessus
Le polissoir sur la table ad hoc Il a souffert le pôvre.. mais il reste opérationnel
L'appareil de Foucault maison pour mesurer le miroir et son utilisation avec le masque de Couder 5 zones
Calcul du lambda et caractéristiques sur tableur Et voilà le travail... on ne voit que le dos qui lui, est grossièrement dépoli !




LE STROCK-250

"À Strock, rien d'invisible"

Ce pourrait être un bon slogan !

C'est un télescope bourré d'astuces. Et plutôt que d'en écrire toute une tartine, il vaut mieux le commenter en images... La seule question est : on commence par le Strock ouvert ou le Strock fermé? Bon, je choisis fermé au hasard.

On visite l'engin :

Voici la boite strock250 fermée... position voyage. Tout est dans la boite, oculaires compris ; sauf les 8 tiges de carbone de 1m qui se portent comme un canne à pêche! (et le filtre solaire pour les jours de canicule)
On remarque :
- sur une face les 3 patins de téflon. et sur l'autre face, le disque en formica bleu : ce sera la rotation horizontale du dobson.
- les patins blancs sur les arcs de cercle des côtés : ce sera l'axe de rotation azimutal

Poignée de transport attaché case, pieds pour poser l'engin... un transport facile quoi !

La boite a été ouverte...

  • Dans un côté, on voit les deux "haches" qui vont se fixer de chaque côté de la cage du primaire.

  • Dans l'autre côté, on apercoit la cage octogonale du secondaire avec l'araignée en T. Cette cage est placée dans la cage du primaire qui, elle même, est dans la boite... Tout rentre au millimètre !


On a préalablement ôté les parties en toile de cerf volant qui vont servir à "habiller" le dobson une fois monté.
Le miroir primaire est protégé par un plateau noir "Ikéa"

Et voilà l'ensemble des constituants, sorti de sa boite... (à l'exception d'un bout de toile de cerf volant que j'ai oublié sur la photo!)

  • Le couvercle bas qui va servir d'assise.

  • Le couvercle haut qui va pivoter sur le précédent et supporter les "haches" fixées à la cage du primaire.

  • Les deux haches avec aluminium sur l'arc de cercle pour améliorer le frottement sur les patins de téflons.

  • La cage octogonale du secondaire.

  • La cage du primaire, miroir enlevé.

  • Les tiges de carbone.

  • ...Et l'original "chapeau clac"

Petit tour sur la cage du secondaire.. un octogone en contreplaqué qui supporte l'araignée, le porte oculaire,le viseur laser..le chapeau clac et le filtre solaire.

  • A gauche la bête, toute équipée

  • A droite l'araignée et le porte miroir secondaire.. les lames sont en fibre de carbone, le porte miroir en bois de pied de lit (un bijou d'ébénisterie!). Le miroir est fixé par quatre pattes en aluminium.

On remarque aussi l'une des quatre pièces de serrages des tiges en carbone qui vont tenir la cage du secondaire

Toujours autour de la cage du secondaire :

  • Le porte oculaire à cabestan : tourné en aluminium spécialement pour le Strock et anodisé couleur terre à la mano... le tout lubrifié avec de la graisse téflon..

  • Le porte viseur laser.. Encore une pièce unique ! 2 vis moletées pour régler et voilà le faiceau dans le mille !

  • En bas à droite une vis de serrage pour les tiges en carbone.
  • Et la fente verticale sert au porte filtres.

Encore autour de la cage du secondaire mais à l'intérieur :

  • L'entrée du porte oculaire (ou la sortie si vous voulez) avec sa fixation et les rails qui supportent le porte filtre..Mécanisme à ressort pour qu'il se positinne exactement sur un filtre en face du porte oculaire

  • Une des quatre plaques d'alu qui serrent les tiges de fibre de carbone

Petit tour sur la cage du primaire.

  • On remarquera au fond de la cage du primaire, le ventilateur et ses piles et surtout les triangles dont deux sont monté sur des leviers. Le miroir est posé sur 9 points isostatiques et le dispositif de collimation permet de faire le réglage tout en regardant par l'oculaire...

  • La cage du primaire avec le miroir posé (eh oui... celui qui était en chantier plus haut et qui a été aluminisé !). Remarquez les pièces qui maintiennent le miroir. Le protège miroir se pose dessus.

On vient de monter les deux haches sur les bords de la cage du primaire.

  • La cage du primaire, miroir protégé

  • La cage du primaire, miroir à l'air!
    (normalement, on n'ôte le plateau de protection qu'après avoir mis la jupe... mais juste pour vos yeux, on l'a fait avant !)

Ca y est, on a monté l'ossature :

  • La base du dobson : le support et le plateau tournant supportant lui même les "haches" fixées à la caisse du primaire. On remarque les huit tiges de carbone qui relienet la base au secondaire ainsi que les deux tiges courtes servant à régler la collimation.

  • La cage du secondaire

Le squelette du strock 250 en fin de montage.
Svelte et élégant ; en version outdoor Arizona.. et habillée bien de chez nous

Le chapeau clac : fermé et ouvert.
en tiges de fibre de carbone et toile de cerf volant... tout cousu machine par votre serviteur.

Le viseur laser vert (allume ton sabre laser !) monté sur le secondaire.
et un objectif de 13mm prêt à regarder !!!

Sans oublier le filtre solaire "made for Strock" pour le transit de Vénus le 8 Juin 2004 !!!



ET VOICI LE Strock-250 HABILLÉ PRÊT À SERVIR



.....et vu des étoiles, voilà ce que ca donne...
....un aspirateur à photon !


mis à jour le 11 Juin 2004.
© Tous droits réservés 2003 MAGNITUDE 78

accueil
concept
principes
fabrication
miroir
planche équatoriale
exemple