EUROASTRO 2009

rencontre avec Pierre Bourge

Pour la première fois depuis mes lointains débuts d'astronome amateur, j'ai pu me rendre aux rencontres Euroastro dans l'Orne.

En ce week-end de Pentecôte, le soleil était omniprésent et la chaleur au rendez-vous, heureux présage pour ce moment que j'attendais depuis des années.

Le site de la rencontre se situait à Saint-Langis-les-Mortagne, au Vieux Moulin.

A l'entrée, est installé l'espace Pierre Bourge où sa carrière et son œuvre sont retracées. Des panneaux expliquent au visiteur les phénomènes grandioses de la nature comme les nuages, les éclipses, les flammes du soleil, etc.

J'ai pris quantité de clichés. En voici trois qui me semblent emblématiques. Le premier montre la première lunette de Pierre qui lui a été offerte par son père ; inutile de préciser qu'elle a été aussitôt bricolée ! Le second cliché montre le coronographe avec lequel les protubérances ont été photographiées et filmées. Enfin, le géorama a permis à des milliers de jeunes de comprendre le mouvement de la terre dans l'espace et le phénomène des saisons. Plus que tout autre, Pierre a consacré sa vie à une œuvre éducative inégalée.

Tout au long de ces deux jours, j'ai pu admirer de nombreux instruments remarquables, notamment le célèbre T600 de Rolf ! Impressionnant !

Evidemment, on pouvait voir des télescopes inspirés du modèle Bourge/Texereau et dont les constructeurs peuvent être fiers.

Des conférences ont été présentées, notamment une sur la pollution lumineuse par Paul Blu, président de l'ANPCEN. Des projections de DVD et des exposés (bravo aux dessinateurs!) complétaient le programme.

La météo ayant été optimale, il a été possible d'admirer les protubérances solaires dans une lunette Lunt présentée en exclusivité européenne ! Image très fine avec un oculaire de 14 mm !

J'ai pu également jeter un coup d'œil dans un véritable coronographe : les cônes d'occultation ont été tournés avec une simple perceuse !

Le dimanche matin est arrivé le grand moment. Un petit cortège de voitures est parti vers Saint-Aubin-de-Courteraie pour rencontrer Pierre Bourge. A la lecture du panneau indiquant l'entrée du village, j'ai été pris d'une réelle émotion et c'est la gorge un peu nouée que j'ai franchi l'entrée de la propriété. Mes souvenirs du lieu remontaient à 1982, et je me suis remémoré le départ le soir, tous feux éteints, pour ne pas voiler le film en cours !

 

De cette époque, il ne reste que les piliers qui supportaient l'équatorial à berceau du célèbre T400 dans lequel j'ai pu observer Saturne…

Une petite troupe s'est dirigée spontanément vers la coupole du cinécoronographe automatique.

 

Après les explications du maître des lieux, chacun est entré à son tour pour jeter un coup d'œil sur la protubérance du jour. Il fallait se mettre à genoux, mais se retrouver avec Pierre dans sa coupole vaut bien un peu de gymnastique !

La matinée s'est terminée par une discussion entre astronomes et l'on a même eu droit à une séance de photos. Ce n'est pas vraiment mon style, mais l'occasion étant rare, il ne fallait pas la rater !

Et puisque j'étais lancé, j'ai osé une demande de dédicace sur le dernier livre de Pierre, aussitôt acceptée !

Une dernière observation de la campagne normande du haut de la butte du Châtel (quelle vue !) et c'était l'heure du départ.

Une matinée à jamais gravée dans ma mémoire !

Merci à Pierre Bourge pour son accueil.

Merci à Régine et Stéphane pour l'organisation de cet Euroastro.

Un site pour connaître l'oeuvre de Pierre Bourge : http://pagesperso-orange.fr/bourge/pierre/

Accueil