Les secrets d'un bon alignement


    L'intérêt principal du NexStar est son système de pointage automatique : ne cherchez plus les galaxies, les étoiles doubles ou les nébuleuses, le NexStar les trouve pour vous ! Cet avantage est même double, car ce système est opérationnel en seulement 2 minutes ! Pas de mise en station longue et difficile grâce à son ingénieux système d'alignement sur deux étoiles. Pour aligner le NexStar, deux possibilités s'offrent à vous :
- avec une carte du ciel, vous repérez deux étoiles très brillantes dont vous connaissez le nom : il vous suffit alors de pointer successivement ces deux étoiles à l'aide de la raquette de commande et du Star Pointer puis d'appuyer sur ALIGN lorsque chaque étoile est bien centrée dans l'oculaire. Notez que douze cartes du ciel simplifiées (une par mois) sont incluses dans le manuel d'utilisation du NexStar et vous permettent de trouver facilement deux étoiles pour l'alignement.
- sinon, il vous suffit de connaître la latitude et la longitude de votre lieu d'observation et de savoir où est le Nord : une fois que le NexStar possède ces informations, il pointe deux étoiles pour vous et vous n'avez plus qu'à les centrer exactement dans l'oculaire pour réaliser l'alignement. Cette méthode d'alignement est bien pratique pour l'observation solaire si l'on veut bénéficier du suivi automatique (il suffit de valider les étoiles choisies par le NexStar : comme on ne les voit pas, on ne peut pas les centrer et l'alignement est approximatif mais il autorise tout de même un suivi correct pour l'observation visuelle).
Voilà, ça prend 2 minutes et vous êtes fin prêt : vous n'avez plus qu'à choisir un objet dand la base de données et le NexStar va le pointer automatiquement ! N'oubliez pas d'éteindre votre Star Pointer une fois l'alignement terminé afin de ne pas user prématurément la pile...

Beaucoup d'utilisateurs du NexStar se posent des questions sur l'alignement et le suivi automatiques, aussi vais-je essayer d'y répondre.

Alignement manuel ou auto ?

    L'alignement manuel (2 Stars Align en anglais) est préférable car plus rapide et souvent plus précis. En effet, lors de l'alignement auto (Auto Align), il faut pointer le tube optique vers le Nord. Si vous utilisez une boussole, vous êtes obligé de corriger en fonction du décalage du pôle magnétique par rapport au pôle géographique. Si vous vous servez de l'étoile polaire, celle-ci n'est pas située exactement sur le pôle céleste. Dans les deux cas, difficile d'être précis... De plus, il n'est pas toujours facile de connaître précisément les coordonnées de son site d'observation.

Dérive trop importante

    Il arrive qu'au cours d'une nuit d'observation, les astres finissent par sortir du champ de vision au bout d'un certain moment, et ce malgré le suivi automatique. Plusieurs explications possibles :
- si cette dérive apparaît alors que vous suivez un astre depuis pas mal de temps, elle provient du fait que le NexStar ne vérifie pas en permanence s'il pointe bien vers les bonnes coordonnées célestes. Puisque les moteurs ne tournent pas exactement à la même vitesse que les astres, la dérive devient perceptible au bout d'un moment. Il suffit alors de demander au NexStar de repointer l'objet et le NexStar le remet au centre du champ visuel. Si ce n'est pas le cas, alors la dérive provient probablement d'un alignement médiocre.
- si vous avez réalisé un alignement automatique, il est possible que vous ayez des imprécisions au niveau du pointage et du suivi (voir ci-dessus)
- sinon, vous avez peut-être negligé un des points ci-dessous...

Les secrets d'un bon alignement

    Si vous n'avez pas de NexStar, ne vous inquiétez pas de ce que je décris ci-dessous. J'ai déjà fait plusieurs nuits d'observation après un alignement fait au jugé, à la va vite, et sans avoir de gros problème de pointage ou de suivi pour l'observation visuelle. Les conseils qui suivent sont destinés à vous éclairer sur les paramètres qui interviennent dans l'alignement. Mais si vous êtes perfectionniste, ou si vous désirez les meilleures performances possibles pour l'astrophotographie, alors ces conseils vous seront précieux.

- Le maître mot d'un bon alignement est : HORIZONTALITE ! En installant le NexStar, assurez-vous que sa base soit bien horizontale à l'aide d'un niveau à bulle. Puis servez-vous de ce niveau à bulle pour vérifier la position horizontale du tube optique lors de l'alignement. En procédant de cette manière, l'alignement sera toujours correct.

- Le truc des perfectionnistes : comme il est indiqué dans le manuel, centrez les étoiles en vous servant des touches flechées HAUT et DROITE afin d'éliminer au maximum le backlash (jeu existant entre les engrenages des moteurs d'entraînement).

- Choisissez bien vos étoiles d'alignement : prenez l'étoile la plus proche du secteur que vous comptez observez puis choisissez une deuxième étoile éloignée de 40 à 60° par rapport à la première.

- Centrez bien vos étoiles dans l'oculaire lors de l'alignement ! Pour ce faire, utilisez un oculaire de fort grossissement ou un oculaire réticulé. Une astuce simple et efficace : centrez l'étoile dans un oculaire à faible grossissement (50 x) puis passez à votre plus fort grossissement et, pour bien centrer l'étoile, défocalisez largement avec la molette de mise au point : il est alors bien plus facile de centrer un cercle de défocalisation plutôt qu'une étoile ponctuelle !

- Réalignez vos étoiles. Une fois que l'alignement est terminé, demandez au NexStar de pointer votre première étoile d'alignement. Centrez-la dans un oculaire de fort grossissement et réalignez-la. Puis faites de même avec la seconde étoile. Lors d'une longue nuit d'observation, n'hésitez pas à réitérer cette manoeuvre, si besoin en remplaçant une étoile en train de se coucher par une étoile encore visible. Attention cependant à ne pas négliger votre premier alignement. Il semble en effet (je n'ai aucune certitude là dessus), que réaligner une étoile ne remplace pas son ancienne position mais la modifie. Cette hypothèse est étayée par le fait qu'il est possible d'aligner sur les étoiles A et B, puis de réaligner l'étoile A mais... en remplaçant l'étoile B : on se retrouve avec un alignement réalisé avec deux fois l'étoile A, ce qui normalement n'est pas possible. Concrètement, cela signifie que si votre premier alignement n'est pas bon, il vaut mieux éteindre votre NexStar et repartir de zéro plutôt que de réaligner des étoiles...

Quelle vitesse de poursuite ?

    Le NexStar propose 4 vitesses de suivi : sidérale, lunaire, solaire et King. Pour ma part, je n'utilise jamais cette option car j'ai l'impression que le NexStar ajuste automatiquement sa vitesse en fonction de l'objet sélectionné (vitesse lunaire quand vous observez la Lune). Quant à la vitesse de King, elle permet de compenser la variation de vitesse apparente due à la réfraction atmosphérique près de l'horizon (la position visible de l'étoile est décalée par rapport à sa position véritable), neanmoins, je n'en ai jamais eu l'utilité... Si vous avez des informations au sujet des vitesses de poursuite, merci de m'en faire part.

Retour à la page d'accueil