Depuis le 1er Mai 2000, l'Agence Spatiale Européenne (ESA) à nommé le scientifique planétaire David Southwood pour être son directeur des sciences. Il succède à Roger Bonnet qui travaillait à ce poste depuis 18 ans.
    Le rôle de Southwood est de surveiller les implications de la stratégie scientifique à long-terme de l'ESA.

    En tête de liste des missions de l'ESA, on trouve BepiColombe, une mission vers Mercure qui sera lancée en 2009, conjointement avec le Japon. 3 autres missions importantes sont prévues :
    Une autre mission, Darwin, destinée à chasser des planètes ressemblant à la Terre n'a pas été retenue.
    "Elle dépasse de loin le budget disponible. C'est bien trop tôt, mais le travail technique pour une telle mission va continuer.", dit Roger Bonnet.

    L'ESA a également sélectionné 2 missions "flexibles", qui s'évaluent à 175 millions d'euros :
    "Si une des missions est reportée ou annulée, l'ESA mettra en route la mission Eddington, qui étudiera les étoiles intérieures et cherchera des planètes habitables. L'agenda des missions communes NASA-ESA n'est pas fixé. Nous avons dû trouver des solutions au cas ou le NGST ou LISA seraient gelés, c'est pourquoi nous avons pensé à une mission de réserve." dit Roger Bonnet
    Le fait de créer une stratégie à long-terme à l'ESA fut, au départ, "une petite révolution". Peu de personnes croyaient que ce serait possible, mais tout le monde a suivit." dit Roger Bonnet qui ajoute qu'il est fier de n'avoir jamais abandonné une mission.
    "Nous les avons toujours sauvées, comme la mission Cluster.", en référence à la sonde qui fut détruite en 1996 lorsque le lanceur Ariane 5 explosa.
    L'été dernier, l'ESA décida de la reconstruction de Cluster II pour analyser la magnétosphère de la Terre.

    "Le plus grand défi por Southwood sera de maintenir l'ESA au second rang mondial et de le maintenir compétitif. Lorsque j'ai commencé, l'Europe n'était qu'au 4ème rang mondial, derrière la NASA, la Russie et le Japon. L'ESA ne sera jamais n°1 pour des raisons financières. De plus, les activités de la station spatiale et ses applications potentielles pourraient ingurgiter les ressources financières au risque de marginaliser les sciences." dit Roger Bonnet.

    David Southwood est très heureux d'avoir obtenu la direction des sciences. Il a passé la plupart de sa carrière à l'"Imperial College" de Londres, passant son doctorat de physique là-bas.
    En 1971, il rejoignit la faculté de physique.

    Southwood a mené l'équipe qui a construit le magnétomètre de la sonde Cassini, une mission commune de la NASA et de l'ESA.

    De 1997 à 2000, il a supervisé le développement des programmes d'observation de la Terre menés par l'ESA.

    En plus de superviser les missions Horizons 2000, Southwood envisage d'augmenter la coopération entre l'ESA et les autres agences spatiales européennes, de travailler avec les politiciens et le public pour s'assurer un soutien financier en vue des programmes scientifiques de l'ESA.




RETOUR ACCUEIL RETOUR VENUS LES GRANDS NOMS DE L'ASTRONOMIE