jmr

Member
  • Content count

    2040
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

105 Good

2 Followers

About jmr

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    Photométrie, astéroides, techniques astro...
  • Adress
    jm.rayon@wanadoo.fr
  • Instruments
    C6 / Vixen R200SS 200/800 sur monture Celestron Evolution
    SkyWatcher Stargate 450P
    Sony A6000

Recent Profile Visitors

4112 profile views
  1. Pour te faire une idée concrète de la chose : 2 Master Flat de newtons F4 avec correcteur Baader MPPC MKIII sur Sony APS-C A6000 et écran Flatfield Geoptik Générateur PLU. Vixen R200S (200/800) Quattro 250/F4 (250/1000)
  2. Merci PascalD, ton exemple hydraulique est vraiment excellent J'avais des doutes concernant le front d'ondes car je n'avais pas osé écrire : "on pourrait considérer le front d'ondes comme un ensemble de champs d'objets quantiques...". Et dans ce cas là chaque champ étant, par exemple, caractérisé par une étoile, une galaxie, le fond du ciel,.... Penser l'observation astronomique comme ça est assez vertigineux et magique . Magique parce que le mélange de ces champs ne donne pas une infâme bouillie !!!!
  3. Effectivement, si on reprend la théorie quantique des champs, on pourrait considérer le front d'ondes comme un champ d'objets quantiques possédant des propriétés particulières comme par exemple l'intensité lumineuse selon la quantité d'objets cumulés (cf la surface), le pouvoir séparateur lié à l'éloignement des groupes d'objets entre eux (course au diamètre des télescopes, utilisation des interféromètres) et sûrement plein d'autres propriétés...
  4. Merci, mais des comme ça, j'en ai aperçu un certain nombre... Pour ceux qui ne l'auraient pas vue cette superbe video Merci je vais aller jeter un oeil...
  5. Je le reconnais un peu mais 400 pages sur les mondes multiples de Hugh Everett c'est pas neutre...donc j'essaie d'en trouver par ci, par là...
  6. Merci Diziet Sma pour le lien dont je reprends certaines formulations https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-etrange-experience-wheeler-verifiee-espace-10413/ En parlant d'instrumentation : Pour M87* les 5,6,10,11 Avril 2017 l'ensemble des télescopes de EHT ont posé entre 3 à 7 mn et ont permis de voir le trous Noir... j'en déduis que les "fronts d'ondes" intégraient déjà l'image de ce trou noir !!! et la lumière qui vient de M87 continue d'envoyer des images du Trou noir !!!! PS : Mais je ne sais pas comment on reconstitue une image avec un interféromètre!!! Au vertige va peut-être maintenant succéder la folie : accrochez-vous ! (image ESO) Là j’ai vraiment du mal… Une question pour les spécialistes : Est-ce qu’une lentille gravitationnelle pourrait servir d’intricateurs de photons ?
  7. Effectivement je comprends ton point de vue. En effet si les constituants de la lumière issus d'un objet céleste étaient corrélés, ce serait un peu perturbant car si quelqu'un à l'autre bout de la galaxie changeait par exemple une série de photons, cette modification se propagerait partout dans l'univers et falsifierait de ce fait les observations. Maintenant il existe peut-être des objets corrélés qui pourrait servir pour communiquer ? Du distanciel cosmique Maintenant concernant le pouvoir séparateur le problème reste entier. Ce qui renvoie à la nature même de la lumière qui va au delà des photons ou des ondes. Par exemple les 4 VLT vont réaliser la même photo à partir du même front d'ondes alors qu'ils sont séparés de plusieurs centaines de mètres. Dans les 50m2 de lumière qu'ils ont chacun interceptée, la même "information" de l'objet est disponible. En fait c'est tout le front d'ondes qui transporte cette même "information".On décalerait le télescope de quelques mètres ça serait pareil. Bref c'est comme si chaque surface élémentaire du front d'ondes possédait une miniature de l'objet qui ne serait visibles que par effet cumulatif (diamètre du télescope avec nos techniques actuelles). D'où la relation avec le monde quantique... Quand je vous le disais concernant la lecture du livre de Sean Carroll : "On en ressort pas indemne"
  8. George Black je suis bien d'accord avec toi. Mais c'est l'instrumentation dans la configuration actuelle qui impose les limites de la diffraction que nous connaissons bien( tâche d'Airy).Et actuellement seule une structure interférométrique (EHT, VLTI,...) permet d'augmenter le pouvoir séparateur. mais le front d'ondes qui vient des étoiles n'est pas concerné par cette limite et si on avait l'instrument "approprié" on pourrait observer le détail des planètes !!!. Un nouveau microscope optique franchit la «limite de diffraction» grâce à des photons à intrication quantique : Si on pouvait extrapoler cette propriété sur nos télescopes !!! https://cordis.europa.eu/article/id/418031-a-novel-optical-microscope-breaks-the-diffraction-barrier-with-quantum-entangled-photons/fr Une autre manip en utilisant la lumière des étoiles : https://actualite.housseniawriting.com/science/physique/physique-quantique/2017/02/08/lintrication-quantique-prouvee-par-la-lumiere-des-etoiles/20515/ Rappel : La manip de l'intrication quantique : https://www.iledefrance-gif.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/une-histoire-de-lintrication-quantique-linstitut-doptique
  9. Je viens de terminer la lecture de « La face cachée de l’Univers – les mondes quantiques et l’émergence de l’espace-temps » de Sean Carroll Il doit être très facile à lire pour ceux qui ont le cerveau approprié. C’est le premier livre dans lequel je peux lire n’importe quelle page sans perdre le fil, vu que je ne l’ai jamais trouvé… A coté le champ gravitationnel de la relativité générale c’est du « bonheur » Bon il est vrai que les subtilités de la Fonction d’Onde de l'Univers, de la décohérence, des mondes multiples de Hugh Everett, etc... ne m’ont pas été accessibles sûrement à cause du brouillard quantique de mon cerveau , à moins que ma stratification cérébrale ne soit pas dans le bon sens. Bref c’est un sacré voyage dans cette période de confinement. On en ressort pas indemne. Mais à choisir je préfère les vestiges cosmiques aux vertiges quantiques !!! Ma question : Etant donné que le pouvoir séparateur dépend du diamètre du miroir ou de son équivalent en interférométrie. L’intrication quantique intervient-elle dans le front d’onde afin que tout ce petit monde soit synchronisé ?
  10. Correcteur de coma Vixen PH ?

    Attention le diamètre est de 56mm et les Crayford de 2" ne conviennent pas...il faut un 2.5" et les raccords qui vont bien avec... Je possède un Vixen 200/800 mais l'ancien correcteur de champ ( version II je crois)
  11. Merci, je suis dessus car j'ai 4 champs Landolt (SA110, SA112, SA113, SA114) mais je galère, je galère...
  12. Avec un APN standard avec les couches RGB, est-il possible d'émuler un Filtre V en jouant sur des coefficients x,y,z du style : ADU(V)= xADU(R)+yADU(G)+zADU(B) histoire de réduire notablement les traitements ? Actuellement je passe par une série de calcul en utilisant le B-V et c'est fastidieux et pas moyen d'automatiser !!! L'objectif serait de faire du "visuel photométrique assisté" ...
  13. https://www.facebook.com/1396026080609020/posts/2842261375985476/?sfnsn=scwspwa
  14. Très intéressant car il permet de limiter la grosseur du télescope... et de "repousser" l'âge de l'observateur Maintenant quel ciel faut-il pour utiliser ce matériel ?
  15. Comète et M42 ce soir

    Le 18/11/2020 en visuel assisté avec le Dobson Stargate 450P et des poses de 10s sur un Sony A6000 standard (prévision de Astroplanner -1h... +1h) et puis 3 poses de 10s espacées de 3mn 1600iso . La magnitude est bien de 13.5. Alors que le 450 devrait me permettre 15,4mg, j'arrive tout juste à voir un peu plus que la 14mg vu le contexte urbain de Meylan et puis peut-etre aussi mon âge !!!!