pléiades

Member
  • Content count

    143
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0 Neutral

About pléiades

  • Rank
    Member
  1. Bien sur, vous l'aurez compris, mon dernier message ne fait que conforter les explications de Toutiet.Stéphane Bouillon.
  2. Ce matin j'ai ressorti un laser de collimation, que je n'avai pas utilisé depuis des années, dans le but de faire des comparaisons entre collimation au cheshire et laser et ceci sur mon dernier T200 Newton à F/D 4,3. J'ai intentionnellement décalé exagérement le secondaire le long du tube du télescope en l'approchant du miroir primaire et en l'éloignant pour provoquer des décalages assez important du contour du secondaire par rapport au contour du tube porte-oculaire. Dans les deux cas j'ai repris la collimation au laser avec orientation du secondaire et primaire puis ensuite la mise en place d'un cheshire pour comparer.Dans tous les cas j'ai bien un bon centrage du reflet du primaire par rapport au contour du tube porte-oculaire, avec le cheshire, suite au réglage avec laser. Par contre, bien entendu, le contour du secondaire reste décentré ce qui est logique et pose problème pour le champ de pleine lumière voir du vignettage si le reflet du primaire sort du contour du secondaire. Donc l'utilisation du laser seul permet en effet de bien centrer le reflet du primaire dans le contour du tube porte oculaire par contre le contour "mécanique" du secondaire non. Tout ceci me semble très logique. Comme quoi une bonne expérimentation...Ce n'est pas tout à fais ce que je dis dans mes tous derniers messages concernant l'utilisation du laser,donc je corrige ces derniers.Bien entendu, cela conforte l'idée qu'un laser doit être utilisé que si il y a eu au préalable un centrage du contour du secondaire dans le tube porte oculaire ( déjà évoqué plus haut par Toutiet et d'autres ) , sinon il y a risque de décentrage du champs de pleine lumière voir pire risque de vignettage.Désolé de revenir encore une fois sur ce sujet, mais je ne voulais pas rester sur une explication insuffisamment rigoureuse de ma part concernant l'utilisation du laser. Stéphane Bouillon
  3. En effet Toutiet... Une fois de plus , en définitif, nous sommes bien d'accord Stéphane Bouillon
  4. Si le laser est utilisé après centrages du secodaire à l'aide de cheshire ou autres tubes, pas de problème. Stéphane Bouillon[Ce message a été modifié par pléiades (Édité le 21-08-2010).]
  5. On peut obtenir le centrage du contour du secondaire dans le contour du tube porte-oculaire en approchant ou en éloignant le secondaire du primaire, justement. De fait cela doit garantir une bonne coincidence entre collimation au laser ou au cheshire ! Si le contour du secondaire n'est pas parfaitement concentrique cela pose problème pour le vignetage, mais bon c'est important aussi ! Donc conclusion il est préférable d'utiliser un cheshire et oeilleton plutôt qu'un laser seul.Stéphane Bouillon Toutiet je m'aperçoi que nos messages se sont croisés[Ce message a été modifié par pléiades (Édité le 19-08-2010).][Ce message a été modifié par pléiades (Édité le 21-08-2010).]
  6. Ah, Valdrôme ! quelques dessins

    Voilà encore des dessins d'un très haut niveau. Une fois de plus... bravo! J'aime bien la représentation de cette superbe nébuleuse, très connue et qui diffuse la lumière de Deneb , il me semble que l'on a pas souvent l'occasion de la voir déssinée. Stéphane Bouillon
  7. Toutiet, en effet tu as raison aussi, mais dans mon explication le fait de parler de perpendicularité du porte oculaire par rapport à l'axe optique renvoyé par le secondaire ne me parait pas inadapté et de plus cela correspond au termes employés au départ. Pour être plus rigoureux je devrais plutôt parler de platine porte oculaire perpendiculaire, mais considérant celle-ci perpendiculaire à l'axe du tube porte oculaire je généralise à l'ensemble P.O. Attention je parle bien de perpendicularité du P.O par rapport à l'axe optique renvoyé par le secondaire et non par rapport à l'axe du tube du télescope ! Maintenant il ne faut pas se méprendre, en défintif je suis bien d'accord avec tes explications rigoureuses données plus haut ainsi que les autres. Dison que j'avais été un peu vite en lecture et en conclusion pensant, par erreur, comprendre , dans les termes employés, qu'une non perpendicularité du P.O par rapport à l'axe optique renvoyé par le secondaire n'avait que peu d'importance, d'où ma réaction. Stéphane Bouillon.
  8. Ah oui, superbes dessins, j'aime bien le style. Cela prouve aussi, une fois de plus, qu'il est souvent intéressant, surtout pour les nébuleuses planétaire, de pousser les grossissements au delà des limites souvent admises. D'ailleurs voir de telles réalisations me remotive... pour ressortir crayons et papier et m' y remettre.Stéphane Bouillon[Ce message a été modifié par pléiades (Édité le 14-08-2010).]
  9. Ben oui, donc on est bien d'accord en définitif! Sur le shema 108B le porte oculaire est bien perpendiculaire à l'axe optique renvoyé par le secondaire, c'est ce que l'on cherche à obtenir, c'est ce que je répéte dans mes autres messages, plus haut. A lire les messages plus haut j'avai l'impression de comprendre que la non obtention de la perpendicularité entre l'axe otique renvoyé par le secondaire et le porte oculaire n'était pas importante. Pas Vraiment pour l'emploi d'oculaires seuls, mais important pour l'emploi d'une Barlow en amont ! Stéphane Bouillon.
  10. Vous pouvez aller consulter le lien suivant: http://www.astrosurf.com/texereau/chapitre11.pdf Descendre jusqu'à la page 189 et voir les shemas 108A et 108B et lire les commentaires qui suivent, page 189 et surtout page 190.C'est le chaptitre XI de l'ouvrage " La construction du télescope d'amateur" de Jean Texereau. Cela résume très bien mes propos.Maintenant il est vrai que si le porte oculaire n'est pas loin de la perpendicularitée parfaite par rapport à l'axe optique la décollimtion ne sera que légère au niveau de la lentille Barlow et donc seulement visible qu'avec un fort grossissement et de bonnes conditions d'observation. Donc une perpendicularitée quasi parfaite du porte oculaire avec l'axe optique renvoyé par le secondaire est bien primordiale pour la haute résolution à fort grossissement avec l'emploi d'une Barlow et d'autant plus vrai que le rapport F/D du télescope sera petit. Stéphane Bouillon
  11. "Tout ceci n'est pas exact, pour preuve l'existence de télescopes dont la perpendicularité de l'axe optique du PO avec l'axe principal du tube est volontairement supprimée. Et, que je sache, ils ne posent pas de probléme optique particulier..."Oui pas de problème pour peu que l'axe optique issu du secondaire ( qui peut être renvoyé à un angle autre que 90°, j'en convient ) reste bien parallèle ( confondu plus exactement ) à l'axe du tube porte oculaire. Par contre si il y a un angle formé entre ces deux axes cela pose problème avec l'emploi d'une Barlow. C'est bien le sujet du post --> problème de perpendicularité entre porte oculaire et axe optique en fait renvoyé par le secondaire. Je le répète , Comme je le précise plus haut il suffit de faire un shema ( en représentant une inclinaison entre l'axe optique renvoyé par le secondaire et l'axe du tube porte oculaire ) pour s'en rendre compte. D'ailleurs Texereau, lui même évoque ce problème dans son ouvrage "La contruction du télescope d'amateur". J'ai pu le constater moi même. Avec un porte oculaire non parfaitement perpendiculaire avec l'axe optique renvoyé par la secondaire ( avec bien sur le secondaire concentrique au tube porte oculaire ). Dans ce cas la collimation est bonne pour une position donnée. Par contre si je rentre ou sort le tube porte oculaire il y a un décentrage entre la partie circulaire brillante refléchie de mon oculaire de collimation et la pastille circulaire bien centrée de mon miroir primaire. Stéphane Bouillon
  12. En effet le fait que le porte oculaire ne soit pas parfaitement perpendiculaire avec l'axe optique n'est pas primordial... à condition de ne pas utiliser une lentille barlow par exemple. Avec une non perpendicularité la collimation qui pourra être bonne pour les oculaires ne le sera plus pour la Barlow, les lentilles de cette dernière étant situées quelques centimètre en avant de celles des oculaires. L'axe optique ne passera plus par le centre de la barlow. Il suffit de faire un shema avec une représentation de l'axe optique non parallèle à l'axe du tube porte oculaire avec une représentation de l'oculaire puis de l'oculaire + barlow pour s'en convaincre. L'axe optique bien qu'incliné par rapport à l'axe de l'oculaire pourra passer par le foyer de ce dernier, par contre avec la mise en place d'une barlow en amont se ne sera plus le cas. Donc en résumé si il n' y a pas d'emploi de Barlow ou autres ( reducteur par exemple ) en amont de l'oculaire, une perpendicularité quasi parfaite n'est pas primordiale. Dans le cas contraire, si ! Stéphane Bouillon
  13. eclipse 2009

    CROA intêressant illustré par un superbe dessin en effet. Si les nuages ont forcément représentés une gêne pour l'observation de la phase de totalité, je trouve paradoxalement que ceux-ci apportent un plus pour la représentation graphique. Pas simple, je suppose, de se concentrer pour retranscrire les détails sur le dessin surtout lors de la totalité qui semble forcément trop bréve.Bien vu ! Stéphane Bouillon.
  14. La trifide au T400

    Voilà une belle représentation de M20. J'aime bien le style du dessin, qui de plus est réalisé sans l'aide d'un filtre... superbe !Stéphane Bouillon.
  15. "qu'elle incroyable et belle aventure" Je veux bien le croire,en effet. j'imagine le plaisir de pouvoir faire des observations avec un tel instrument. J'ai aussi lu l'article avec beaucoup d'intérêt. Une fois plus bravo pour les superbes dessins de Serge et Bertrand, differents mais complémentaires. Je trouve que l'article aurai mérité une place plus importante... Par exemple une photo du porte-oculaire qui a été adapté pour l'observation aurai été la bien venue. Il n'est mentionné qu'un grossissement sur plusieurs dessin: 360x. Avec un oculaire de 20mm je suppose. Quel était le type d'oculaire utilisé ? A si aussi 554x sur ngc 3808 et 3808A. Seulement 360x ou 554x avec un tel instrument c'est un peu frustrant non ? Je suppose que vous avez dû aller au delà... Et vos impressions à l'oculaire ? Piquer d'image, contraste etc...En tous cas je trouve ça génial qu'un tel instrument et pu être mis à disposition pour l'observation, d'où ma curiosité concernant cette "mission dessin".Stéphane Bouillon