vincent

Member
  • Content count

    2098
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 39599

Everything posted by vincent

  1. Recalage d'une lame de SC ?

    @ChonumLibère la focalisation et 90% de l'AS s'en ira lors d'une optmisation automatique. Libère la distance primaire secondaire (pour un 200mm f/d = 10 type C8, la différence se joue à moins de 1 mm, et sans rien changer à tes surfaces optiques, tu n'auras plus que de la courbure de champ et de l'astigmatisme. Théoriquement un SC base sur une optique de C8 "parfaite" possède un champs limité par la diffraction de 0,7 degrés environ, du bleu au rouge (sur un champ courbe bien sûr).
  2. Recalage d'une lame de SC ?

    quote:En fait si, il est bien sphérique. J'ai cru longtemps aussi que le design des SC Meade et Celestron était vraiment un SC mais en fait non.C'est un cassegrain et ça a une lame de Schmidt, c'est donc un Schmidt-Cassegrain. Un Schmidt-Cassegrain n'a pas forcément un secondaire ou un primaire asphérique. Si on se donne le mal d'asphériser le secondaire, comme sur les Meade RCX, c'est que l'on cherche aussi à obtenir un design compact et sans coma.Petite expérience intéressante, si tu prends ton design OSLO de SC sphérique Chonum et que, sans modifier la distance entre le miroir primaire et le miroir secondaire, tu laisses libre la lame de Schmidt de bouger longitudinalement, tu verras qu'il existe une position de la lame pour laquelle la coma est aussi corrigée (mais l'instrument n'est plus tellement compact). Cela pourrait donner des idées à de grands malades à la recherche des perf d'un Ritchey Chrétien à f/d=10 à pas cher.
  3. Remplacement Mewlon250?

    En ce qui concerne la sensibilité des SC aux défauts de collimation:C'est loin d'être du boulot d'expert, mais c'est un début: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?s=55544520081560de7a9530344bb6d9a9&t=84570 Sinon, entre 250 et 400mm, les SC deviendrait tip-top en matière de contrôle du sphérochromatisme avec des primaires nettement plus fermés (f/3 au lieu de f/2), sans parler de la plus grande facilité de collimation à qualité mécanique égale. Bien sûr, on se retrouverait alors f/d=15 et non plus f/d=10 si on désire limiter l'obstruction centrale.
  4. T'es-tu renseigné auprès de l'office du tourisme, histoire de savoir si tu peux embarquer ton matos dans la dernière benne de la télécabine de la Catheline? Tu n'y feras pas rentrer du "gros" matos (c'est une cabine 6 places), mais un dob de 200-250 cela devrait passer. Le site d'observation est sympa (~1450m), et au-dessus des stratus suisses, mais il n'y a rien pour t'abriter. Quant à la descente, c'est la première benne du matin, ou à ski. C'est donc un endroit que je pratiquerais plus avec du matos qui tiendrait sur mon dos...
  5. VSF EQ6 roulements ou paliers ?

    Si le seul problème qu'il reste à résoudre sur la monture, c'est celui provoqué par le jeu interne des roulements à bille/aiguilles/rouleaux sur les axes d'AD et de DEC, alors des roulements à billes à contact oblique standards ou des roulements à rouleaux coniques c'est déjà bien suffisant. Par contre les paliers coniques (billes à contact oblique, roulement à rouleaux coniques, paliers lisses), c'est plus rentable pour le montage des vis sans fin, afin d'obtenir un bon positionnement.
  6. VSF EQ6 roulements ou paliers ?

    Tu peux mettre des paliers en laiton, mais s'il s'agit de paliers cylindriques tu auras encore du jeu, et tu ne pourras pas d'avantage maitriser la position de la vis.Si tu veux maitriser la position de la vis par rapport à la roue, il va te falloir recourir à un montage avec paliers ou roulements à portées conique, et imposer une légère contrainte axiale au montage. Cette contrainte est nécessaire pour annuler le jeu, mais en conséquence, cela va entrainer une consommation énergétique supplémentaire (frottement): avec des paliers lisses, il faudrait donc mieux utiliser du bronze fritté, ou si ça existe avec application de PTFE. Sinon, tu peux regarder ce qui est disponible en roulements à rouleaux coniques dans les dimensions que tu cherches, mais je ne suis pas certain que tu trouves facilement dans des dimensions compatibles avec une EQ-6.
  7. Ca m'apprendra à regarder avec un écran pourri qui fait totalement disparaitre les bras spiraux sur la simu de M51 au 250mm (je citerai pas la marque)....
  8. Non non Baroche, par rapport à ce que j'ai pu observer sous un ciel de campagne correct sans plus, avec des instruments modestes, ta simulation de M51 me semble bien pessimiste.... Soit je suis en fait vraiment privilégié en matière de pollution lumineuse, soit j'ai des télescopes magiques, ou alors j'ai des yeux doppés par un cocktail de beurre de montagne, de myrtilles, de groseilles et d'autres fruits rouges.....
  9. Euh Baroche, ta simu de M51 au 76mm et au 250mm, ça prend en compte la pollution lumineuse? Parce que cela me semble un tantinet pessimiste avec ce genre d'instruments sous un ciel de campagne moyen.
  10. Dobson Factory VS SkyVision Part 2

    doublon[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 24-12-2011).]
  11. Dobson Factory VS SkyVision Part 2

    quote:JLD> Le rapport statistique de 3.5 entre L RMS et L PTV/onde a été confirmé par Vernet il y a pas mal de temps. Je l'ai noté la première fois sur un document Nichol Optical. Je ne suis pas un spécialiste. Michel Ce rapport 3,5 existe bien, mais uniquement si on parle d'un type de défaut de forme bien précis qui va générer de l'aberration de sphéricité du troisième ordre. Un miroir ou tout autre bout de verre comme ça, ce n'est plus un objet réel qu'on met dans un télescope, cela s'appelle un objet mathématique. En pratique, il n'y a aucun coefficient pour lier à priori erreurs RMS et PtV.[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 24-12-2011).]
  12. Optique de C14

    En rapport à la déformation de la lame de Schmidt avec la variation de l'inclinaison du tube.C'est assez compliqué à calculer effectivement, car cela dépend aussi beaucoup des appuis sur lesquels reposent la lame. Une fois qu'on a un bon modèle, pas facile d'envoyer tout cela dans OSLO et de voir comment cela se comporte au niveau optique.... Ce que l'on peut voir facilement, c'est qu'une variation du rayon de courbure de la lame de Schmidt faible (on pointe vers le zénith et on fait varier la charge qu'elle porte) se compense très bien avec un simple changement de la map. Par contre regarder effectivement comment cela se comporte avec une déformation de la lame qui n'est pas de révolution (cas réel en vas de variation de l'inclinaison du tube), c'est une autre histoire. Si un pro avec Zemax ou quelque chose de plus sophistiqué qu'OSLO LT pouvait nous éclairer? Chonum peut-il nous faire un essai avec diverses inclinaison du tube d'un SC? Sinon, s'il y a quelque chose de significatif à voir à ce niveau, cela devrait aussi se voir au Roddier, non?
  13. Un vérin hydraulique pour un réglage en latitude, voilà une idée à creuser...
  14. Une monture équatoriale de belle taille, c'est quasiment de la pièce unitaire, ou au mieux de la (toute) petite série. Si tu veux du pas cher, il faut: - faire le moins d'usinage possible - des usinages qui ne requièrent pas de machines outils couteuses - utiliser au maximum des éléments mécaniques / électroniques produits en grande séries et disponibles sur catalogueSi en plus tu veux que ta monture tienne la route question suivi, tu verras qu'il n'y a pas 36 solutions...[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 24-11-2011).]
  15. quote:Ah je t'attendais Mr Zeubeu!!J'étais sur que ce genre de post allait t'intéresser.Pas mal l'idée des secteur lisse.hmmm çà me donne des idées tout çà!!!!Quelqu'un a-t-il des retours sur la manière d'obtenir une friction suffisante entre deux disques en métal: -un galet - un disque usiné. Ce n'est pas une solution économique, pas plus qu'une roue et vis en fait.Si tu tiens vraiment à faire quelque chose qui fonctionne bien, pas cher et éprouvé, tu fais un secteur lisse bien centré, d'un diamètre aussi grand que possible pour minimiser les erreurs, avec une vis et un écrou qui tire sur un cable/clinquant en acier, qui s'enroule sur le secteur lisse. tu peux utiliser une vis à bille pour plus de douceur, ajouter un rattrapage de jeu. Bien sur, pas possible de faire de Goto avec une installation pareil, en tout cas pas facilement.[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 24-11-2011).]
  16. courbure du secondaire d'un C11

    Pour être clair Pascal, on en est même à des pouillèmes de degrés. J'ai fait le calcul suivant pour un C8.Tu prends le C8 le plus parfait de chez parfait. Le truc, c'est plus un télescope, c'est un objet mathématique tellement il est parfait. Bref, ce C8 parfait, tu lui fais basculer son miroir secondaire de 0.036°. On passe alors de la perfection à L/16 RMS, et pour l'essentiel, c'est de la coma. Pour te donner un ordre de grandeur, le basculement d'un plan de 0.036° correspond à la translation d'une vis de 0.024mm (24µm), si elle est située sur un cercle de 50mm de diamètre à la base de ce plan. Je te laisse calculer de combien de fraction de tour il faut tourner la tête d'une vis dont le pas est connu pour qu'elle se translate de 24µm.Donc, oui, si le centre de rotation de ton secondaire est à la surface de ton miroir, tu n'aura qu'un pur basculement, sans aucune translation. Mais pour un miroir sphérique, cela n'a aucune importance, car il y a équivalence entre Translation et Rotation, surout si la distance entre le miroir primaire et le miroir secondaire n'est pas critique. Et ça tombe bien, ce n'est pas du tout critique sur un Schmidt Cassegrain. Et si c'était critique, on a justement un compensateur qui permet de faire varier la distance entre les miroirs sur un Schmidt-Cassegrain. Donc, si tu veux refaire ta mécanique de collimation de ton secondaire (bonne idée), conçoit plutôt sur un mécanisme astucieux permettant de démultiplier l'action sur les vis.
  17. courbure du secondaire d'un C11

    Non, le miroir secondaire est sphérique sur un C11. Pas d'asphère en dehors de la lame de Schmidt.Comme le miroir est sphérique sur un C11, non seulement cette mécanique est plus compliquée, mais elle ne va rien apporter. Par contre, cela aurait toute sa place sur un Ritchey Chrétien, un cassegrain classique, ou pour tout support réglable de miroir asphérique.
  18. courbure du secondaire d'un C11

    C'est une complication mécanique inutile, car le miroir secondaire d'un C11 est sphérique.La mécanique doit seulement permettre de controler la position du centre de courbure du miroir secondaire. Plus ce contrôle sera fin et mieux cela sera.
  19. Mesu 2 : une monture à suivre !

    quote:Sérieusement Vincent, 100kg sur un axe fixe passe encore, mais sur deux axes indépendant et avec les portes à faux inhérents à la longueur d'un tube de ce poids, il faut forcement douter non ?Homme de peu de foi! Il est évident que cette monture pourra porter 100kg sans passer dans le domaine de la déformation plastique. (traduction: Il est évident qu'il n'est pas réaliste de vouloir utiliser efficacement un tube optique de 100kg là dessus. Même 50kg, c'est.... heu.... osé)Je conseille quand même le port des chaussures de sécurité à celui qui voudrait se convaincre que c'est irréaliste de vouloir utiliser un tube optique de 100kg sur cette monture. Ce n'est pas tant l'effondrement de la monture que je crains, mais bien celle des bras costauds (crampes).
  20. Mesu 2 : une monture à suivre !

    Méé non c'est pas une blague. Chuis sur qu'avec 100kg, on n'est pas encore dans la zone de déformation plastique: la monture survivra.[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 05-11-2011).]
  21. Joint, secondaire / lame sur C14

    Effectivement, on dirait bien que la lame de schmidt du C14 de Jérôme a été calculée pour minimiser l'aberration de sphéricité pour H-Alpha ou presque. Les valeur de strehl calculée pour un tel télescope pour le bleu et le vert sont alors très comparables au mesures de Chonum. Etonnant[Ce message a été modifié par vincent (Édité le 04-11-2011).]
  22. Joint, secondaire / lame sur C14

    quote:Salut Vincent. J'ai fait la mesure de l'AS sur un C14 EdgeHD en fonction du backfocus et je constate l'inverse. L'AS 3eme ordre dans le rouge s'accroît en module (elle est négative) a mesure que l'on accroît le backfocus. Dans le vert elle diminue avec le backfocus (elle est positive). A 146mm de backfocus (recommandé par Celestron) l'AS 3eme ordre est nulle à 550nm environ. La présence du correcteur peut fausser bien sûr.Je viens de calculer ça, et effectivement, c'est inversé pour le Edge, du fait du correcteur.Si tu confirmes le primaire à f/2 pour un C14 standard, il faut effectivement pas s'attendre à des miracle question sphérochromatisme: Si on l'optimise pour le vert, on est théoriquement avec un strehl de 0.86/0.87 pour le bleu et 0.81/0.82 pour le rouge. Dans le violet (0.436µm), ça part en sucette (strehl 0.4). On est aussi dans les choux dans le proche IR.
  23. Joint, secondaire / lame sur C14

    Je suis quand même surpris par les résultats obtenues sur le banc en termes de sphérochromatisme sur ce C14.... C'est du lourd.Normalement, plus le backfocus augmente (les miroirs sont rapprochés), plus c'est le bleu qui part en sucette. Inversement, c'est du côté du rouge que cela ne marche moins bien si on diminue le backfocus (en éloignant les miroirs). 137mm de backfocus (mesuré sur la face arrière du tube j'imagine?), c'est pas des masses, donc je ne pense pas que la meilleur correction dans le rouge que dans le vert soit due à cela.Chonum, tu as eu la possibilité de mesurer la valeur du rayon de courbure des miroirs d'un C14 ou d'un SC classique, ou au moins celui du primaire, ainsi que la distance entre primaire et secondaire et la focale tu télescope complet? Cela m'intéresserait.
  24. Joint, secondaire / lame sur C14

    Ben oui Bruno. Mais un newton, c'est pas un Schmidt-Cassegrain. La compacité à un prix: à toi de voir si tu es prêt à le payer.De toutes les façons, avec un SC de 355mm, même parfait de chez parfait dans le vert (546nm), avec un primaire à f/2 environ, il ne faudra pas s'attendre à des miracles dans le rouge et dans le bleu, sphérochromatisme oblige. Cela serait déjà nettement mieux avec un primaire à f/2.5 et très bon à f/2.8 ou f/3.Maintenant à vous de convaincre Celestron et Meade qu'il y a des clients pour des SC mieux corrigés question sphérochromatisme.
  25. Joint, secondaire / lame sur C14

    Jérôme, je vais peut-être te choquer un peu, mais pour 9000 € neuf, en 355mm, tu ne peux pas t'attendre à beaucoup mieux au niveau qualité optique du tube complet, sauf pot ou tri. Tu aura 10% des C14 au dessus de ce que tu as et 10% en dessous.La qualité optique/mécanique pour un diamètre pareil cela se paye, à un prix très fort.