Laurent

Member
  • Content count

    2541
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

28 Neutral

About Laurent

  • Rank
    Very active member

Personal Information

Recent Profile Visitors

1738 profile views
  1. Ça alors, ce sont les mystères de Denkmeier ! Merci pour le retour. On est pas tres loin sur les Gx (quand l’ocs est sur le nez pour moi).
  2. Bonjour, J’ai une bino denk2 avec la lentille SR et aussi l’OCS 37. De ce que je constate, le grossissement donné par le powerswitch ne varie pas proportionnellement avec la position du correcteur. Lorsque l’on met le correcteur sur le nez de la bino, le grossissement diminue par rapport a la position sur le RC mais de façon non proportionnelle sur les trois positions du powerswitch. Je passe de 1,4 2,25 4,4 sur le RC à 1,25 2,1 3,5 (environ) sur le nez de la bino. C’est le grossissement maxi qui varie le plus et devient plus faible en rapprochant le correcteur de la bino. Je ne comprends pas pourquoi ce serait l’inverse… Sinon, l’ocs est de bonne qualité et je ne pense pas qu’une powermate soit mieux et en fait je ne pense pas non plus que cela va changer quelque chose sur les grossissements. Le grossissement median (pxs tout out) est déjà proche de 2. J’ai mis à jour récemment mon site sur la bino http://astrosurf.com/laurent/oculaires.htm# J’utilise de préférence l’ocs sur le nez de la bino, ce qui est beaucoup plus pratique. ps1, je ne confirme pas les grossissements donnés par Titix mais il y a eu plusieurs générations de correcteurs et de pxs chez Denk. Il semble que ce soit beaucoup moins confus actuellement… ps2, j’ai essayé avec un RC a prisme et tres peu de différence et même pire parce que la longueur du coulant est plus importante. Il faudrait se brancher directement sur le corps du RC ce qu’a fait Chonum. Chonum, bonjour Frédéric … Retirer tout, peut être possible sur le Mewlon, mais sur le Mak je suis en limite et cela vignette légèrement (sur l’axe ce qui n’est pas top). Laurent
  3. Tu en as donc un RG 7 ! C’est un bon petit caillou… des traitements tout simples comme j’aime bien.
  4. Le champ des Radians, et donc Delite (pas de Delite dans ma boîte mais des Radians) est très bien calibré pour la lune (il en faut un peu mais pas trop). Le Delite 7mm devrait bien convenir pour cet usage en étant plus compact que le XW 7mm (et Nav 7 ?). Les deux sont d’excellente qualité, le XW un peu plus polyvalent. Les TAK LE (pas testé le 7.5 mm) sont très bons aussi mais moins agréables à l’usage et même si il ne faut pas de champ, en avoir un peu plus que le minimum syndical de 45° n’est pas nuisible. Maintenant, pour dénicher un « game changer » par rapport au Nav 7, cela risque d’être difficile surtout en 7mm qui n’est pas une focale courante (cf. très rare Meade RG 7mm).
  5. Poster votre Refracteur favori !

    Vu la photo de la TEC180. Bien bel instrument effectivement.
  6. Poster votre Refracteur favori !

    Une petite TEC… 110 / 5.6 sympa à utiliser et à transporter.
  7. Anciens oculaires

    Ma modeste collection mais avec le PO qui va avec… Clavé 25, 6, 4. Barlow Clavé, filtre « lunaire » T0,5… sur un T200/5 d’époque.
  8. Star-Test MC300 - Votre avis?

    Cet observatoire doit être superbe !
  9. Star-Test MC300 - Votre avis?

    Je sais que sur les 250 et 300, TEC pouvait fournir un module Peltier pour accélérer ou maintenir la température du miroir ? Peut-être il est possible d’en adapter un sur le 300 ? Il faudrait demander à Yuri. De mon côté, j’ai remarqué un truc amusant, si je me mets une résistance pare buée sur le ménisque, et bien l’équilibre est plus vite obtenu ou maintenu ! Il y a une certaine logique à ça même si ce n’est pas le sens souhaité de l’équilibre… Sinon, indépendamment des images extra intra sur lesquelles il ne faut pas se focaliser (dans les deux sens du terme !), on voit tres bien que le point focal est trouvé très facilement, sans ambiguïté.
  10. Star-Test MC300 - Votre avis?

    Félicitations pour ce MC300 TEC. Le mien, un MC 200 me satisfait depuis 15 ans environ. A noter que j’ai eu une petite contrainte sur le ménisque du fait du secondaire trop serré. La dissymétrie des images intra/extra peut varier pas mal en fonction de l’état thermique du miroir. Sinon, ce qui compte c’est l’image au foyer… c’est là que l’on regarde en général… Et la collimation, j’ai du la faire deux fois et dont une après démontage du barillet donc cela ne bouge jamais (sur un 200mm en tout cas). Autres commentaires sur ma page (dont tests Airylab) que vous avez citée mais le 300 est beaucoup plus exigeant que le 200 pour son usage. TEC ne fournit pas de bulletin, Yuri a sa philosophie la-dessus et vu la réputation du Monsieur, cela vaut tous les bulletins chiffrés.
  11. Oculaires planétaires

    J'utilise la bino avec l'élément de correction qui respecte le mieux le backfocus normal. Je pense que c'est le plus important vis à vis du vignetage. Pour ma tête Denk II (déjà assez ancienne), c'est la combinaison dite "refractor". Peut être d'autres combinaisons peuvent convenir pourvu que le backfocus soit respecté et que l'élément correctif n'avance pas trop dans le tube. Je l'ai utilisé en direct mais il faut tellement avancer le miroir que, tout calcul fait, le vignetage est certain. Quand je dis que le champ de PL est de quelques millimètres c'est de 1 à 2mm avec le backfocus moyen ! Vraiment tout petit. Et avec le miroir avancé, c'est "négatif" (= on diaphragme).
  12. Oculaires planétaires

    Olili. Pour avoir l'expérience de mon MC200 de TEC avec bino mais c'est sans doute valable sur tout catadioptrique, le grossissement effectif est assez variable suivant le backfocus obtenu. Tous mes calculs préalables se sont avérés assez faux. Le mieux est d'essayer avec des oculaires bon marché (ou s'en faire prêter) puis ensuite adapter en fonction de ce que l'on met devant. Il y a un autre soucis : le champ de pleine lumière est très petit sur ces Mak (quelques millimètres) et varie suivant la position du miroir. Selon la position des éléments optiques même du miroir, tu peux vigneter très facilement. Cela ne se verra pas beaucoup mais c'est dommage. Finalement, pour ma part, je me suis résolu à utiliser la bino en mode "lunette" avec un élément divergent à l'avant qui respectait le mieux le champ de pleine lumière. Moyennant quoi d'ailleurs, les calculs se sont avérés plus faciles et l'image tout à fait correcte.
  13. Test Roddier

    Le test de Roddier donne de bons résultats en comparaison de tests optiques mais il est délicat à réaliser sur le terrain et moins reproductible. Il faut donc faire des séries de tests et dégager une tendance. Une étoile artificielle facilite grandement le test et le rend mieux reproductible mais pour une étoile artificielle à 20m, il faut faire une compensation de la sur-correction : exporter, corriger Z11 (si les autres aberrations sphériques ne sont pas trop fortes) puis réimporter le test. Je pense que les coefficients individuels sont bien calés pour un miroir parabolique, pour une optique plus complexe, le détail des aberrations (mais pas le total) est sans doute moins fiable.
  14. mak contrainte-mise à température

    Je confirme. Quand je mets une résistance chauffante autour du ménisque, cela fonctionne mieux plus rapidement et c'est plus stable (je ne mets pas de couverture, etc... seulement une résistance chauffante).