Laurent

Member
  • Content count

    2530
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

13 Neutral

About Laurent

  • Rank
    Very active member

Personal Information

Recent Profile Visitors

1065 profile views
  1. Oculaires planétaires

    J'utilise la bino avec l'élément de correction qui respecte le mieux le backfocus normal. Je pense que c'est le plus important vis à vis du vignetage. Pour ma tête Denk II (déjà assez ancienne), c'est la combinaison dite "refractor". Peut être d'autres combinaisons peuvent convenir pourvu que le backfocus soit respecté et que l'élément correctif n'avance pas trop dans le tube. Je l'ai utilisé en direct mais il faut tellement avancer le miroir que, tout calcul fait, le vignetage est certain. Quand je dis que le champ de PL est de quelques millimètres c'est de 1 à 2mm avec le backfocus moyen ! Vraiment tout petit. Et avec le miroir avancé, c'est "négatif" (= on diaphragme).
  2. Oculaires planétaires

    Olili. Pour avoir l'expérience de mon MC200 de TEC avec bino mais c'est sans doute valable sur tout catadioptrique, le grossissement effectif est assez variable suivant le backfocus obtenu. Tous mes calculs préalables se sont avérés assez faux. Le mieux est d'essayer avec des oculaires bon marché (ou s'en faire prêter) puis ensuite adapter en fonction de ce que l'on met devant. Il y a un autre soucis : le champ de pleine lumière est très petit sur ces Mak (quelques millimètres) et varie suivant la position du miroir. Selon la position des éléments optiques même du miroir, tu peux vigneter très facilement. Cela ne se verra pas beaucoup mais c'est dommage. Finalement, pour ma part, je me suis résolu à utiliser la bino en mode "lunette" avec un élément divergent à l'avant qui respectait le mieux le champ de pleine lumière. Moyennant quoi d'ailleurs, les calculs se sont avérés plus faciles et l'image tout à fait correcte.
  3. Test Roddier

    Le test de Roddier donne de bons résultats en comparaison de tests optiques mais il est délicat à réaliser sur le terrain et moins reproductible. Il faut donc faire des séries de tests et dégager une tendance. Une étoile artificielle facilite grandement le test et le rend mieux reproductible mais pour une étoile artificielle à 20m, il faut faire une compensation de la sur-correction : exporter, corriger Z11 (si les autres aberrations sphériques ne sont pas trop fortes) puis réimporter le test. Je pense que les coefficients individuels sont bien calés pour un miroir parabolique, pour une optique plus complexe, le détail des aberrations (mais pas le total) est sans doute moins fiable.
  4. mak contrainte-mise à température

    Je confirme. Quand je mets une résistance chauffante autour du ménisque, cela fonctionne mieux plus rapidement et c'est plus stable (je ne mets pas de couverture, etc... seulement une résistance chauffante).
  5. Pentax XW 40 et 30 mm, le retour?

    Je n'ai plus l'âge moyen, et j'y suis un manifestement plus sensible qu'avant mais cela bouge peu. Effectivement celle des XW 14-20-30 est dans le mauvais sens pour les APOs courts mais avec le 30mm c'est largement supportable. Je n'ai pas le 14.
  6. Pentax XW 40 et 30 mm, le retour?

    Pour répondre a Lyl, pas de blackout avec le XW30 ou d’acces au champ, une fois la bonnette réglée pour moi. Le seul défaut est la courbure de champ sensible inhérente à la formule et d’ailleurs documentée ; cette courbure est cependant moins prononcée qu’avec les 14 et 20 les plus jeunes sont peut être moins gênés. La courbure de champ est tres peu gênante en stellaire avec cet oculaire mais elle peut l’etre sur la lune mais ce n’est pas son domaine d’emploi. Globalement, c’est un oculaire tres agreable.
  7. Tache sur oculaire

    Apres, il fallait relever les empreintes digitales et comparer avec celles employés de TV ou... les tiennes...
  8. Heure d’ete ou heure d’hiver

    Dans l’ensemble, il semble qu’il y ait, ici, une majorité (pas si grande que ce que je pensais) pour l’heure d'hiver. Je n’aime pas l’heure d’été, même en été, mais je vois mal le jour à 10h en hiver. Concernant le site du Sénat, je n’ai rien compris a leur tableau, notamment concernant l’Allemagne qui ne sera jamais a GMT+0...
  9. A vous de choisir (cliquer sur acceder a la consultation) http://www2.assemblee-nationale.fr/15/autres-commissions/commission-des-affaires-europeennes/secretariat/a-la-une/consultation-en-ligne-sur-la-fin-du-changement-d-heure mon choix doit etre proche de celui des amateurs de ce forum, j’imagine... je peste de ne pouvoir profiter de mes soirées (astronomiques) l’été donc je choisis l’heure d’hiver ! Laurent
  10. Ils sont tres bons mais n’ont en commun avec les rke que le nombre de groupes et lentilles. Ils sont nettement mieux corrigés sur les bords que les rke. Leur défaut est d’etre beaucoup trop chers a produire... et de ne plus etre produits ! Amitiés.
  11. avis d'un ingé béton ?

    "Le béton et le ciment sont des inventions récentes de moins de cent ans" Pour rectifier l'histoire : le béton a été inventé par les romains et et ils ont construit notamment le panthéon de Rome toujours debout aujourd'hui... (un dôme de 43m tout de même !). Pour une raison inconnue, cette invention a disparu au moyen âge puis a été réinventée au XIX par Vicat. Les bétons des romains était d'excellente qualité mais non armé d'où leur longévité. La carbonatation ne détruit aucunement les bétons (même au contraire). Par contre cette carbonatation fait chuter le PH et les armatures ne sont plus passivées ; elles rouillent font éclater le béton, etc... Cela ne se passerait pas dans le vide mais par contre le béton serait lui-même instable. "Il n'a pas de raison de se pulvériser, puisqu'il n'y a pas "d'air" occlus qui risquerait de prendre du volume en étant exposé au vide lunaire." je me place dans l’hypothèse ou l’on fabrique le beton dans des conditions terestres avant de le mettre dans le vide. Il y a toujours un peu d'air occlus (s’ il est coule dans une enceinte pressurisée) ou une certaine porosité (qui se mesure d'ailleurs). Mais je pensais aussi aux réactions d'hydratation qui vont s'arrêter avec l'échappement de l'eau (ces réactions ne s'arrêtent pas avec le décoffrage et continuent longtemps après, une vingtaine d'années pour le fluage) ; il en résulterait probablement des fissures/fractures similaires à celles de phénomènes de retrait/fluage accélérés. L'essai reste à faire mais je pense que le béton (même fabriqué dans des conditions terrestres) n'est pas stable dans le vide. La grosse différence entre le béton et les matériaux naturels c'est que c'est un matériau "vivant" en quelque sorte qui reagit avec son environnement. Dès lors peut être qu'on ne sait pas très bien ce qui va se passer mais il va se passer des choses, l’environnement devenant totalement différent...
  12. avis d'un ingé béton ?

    Et Les aciers seront d’autant moins dégradés qu’il n’y aura pas d’oxygène pour les corroder... mais de toute façon, les réactions chimiques de prise du béton ne peuvent pas se produire sans eau... Et meme si on fait la prise sous enceinte, apres la prise le beton continue a évoluer... a secher ( retrait fluage). C’est un matériau tres evolutif non inerte. Sous vide, sorti de son enceinte, je pense qu’il imposerait assez vite avec un retrait accéléré et passerait en poudre en quelques heures ou minutes. il faut inventer d’autres matériaux avec des résines probablement. Ou bien tout faire en metal.... ce qui semble être la tendance !
  13. Je ne sais pas non plus si c'est une bonne affaire sans connaître la provenance du miroir avec certitude. Si c'est un Clavé (*), alors cela vaut le prix du miroir sinon, il faut faire le compte de ce qui est récupérable car l'ensemble est assez désuet. (*) F6, je ne savais pas, j'étais resté aux F10 qui me faisaient baver... à tort d'ailleurs vu la dimension rédhibitoire des tubes... et la lame de fermeture : un rêve !... un rêve idiot car finalement on s'en passe très bien.
  14. Clavé proposait des miroirs, sphériques donc d'assez longue focale. Après, des télescopes complets, pourquoi pas mais de façon artisanale sans doute.
  15. Depuis 10 ans ma G11 couche dehors sous une housse Ovision (matériau pour voile de bateau je pense). Zero problème mais je passe du Kontact sur les connecteurs DIN des moteurs de temps en temps. L'électronique de commande ne dors pas dehors cependant. Je n'ai pas de double protection, seulement la housse. Trop de protection peut garder l'humidité, il faut que ça respire... D'ailleurs, je ne note pas de condensation.