bruno thien

Member
  • Content count

    6627
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by bruno thien

  1. Lampadaire a led solaire, comment lutter ?

    Exactement! Mais avec des médias qui réduisent la protection de l'environnement à la lutte contre réchauffement climatique (bien que quasiment rien ne soit fait), çà n'a rien d'étonnant.
  2. Etat lentille TAKA TSA120

    En matière de nettoyage optique, le mieux est souvent l’ennemi du bien. Avec une forte lumière et/ou une photo haute résolution, on verra toujours quelque chose. On lit encore souvent dans des livres et revues récents que "les optiques doivent être bien propres" (pour "meubler" l'article?), balancé comme cela c'est du grand n'importe quoi et çà donne un message complètement faussé au débutant. Un peu de poussière ou quelques légères traces n'aura qu'un effet psychologique sur le possesseur du matériel! Pare contre, le risque de rayer le traitement anti-reflet est bien réel. Personnellement, je ne nettoie que lorsqu'il y a des tâches grasses bien visibles. J'ai toutefois profité du démontage de mon objectif Clavé pour nettoyer les lentilles à l'eau savonneuse mais cet objectif avait déjà bien vécu.
  3. Lampadaire a led solaire, comment lutter ?

    Un simple coup de lance-pierre bien ajusté aurait résolu le problème.
  4. Personnellement je n'ai pas de problème avec çà. Mais l'impression d'immersion dépends de beaucoup de choses, dont la taille de l'objet observé par rapport au champ réel. C'est difficile de prédire quoi que ce soit, il faut essayer.
  5. Vu que la lunette est déjà équipée d'un dispositif de barlow ou équivalent, je prendrais le Takahashi pour avoir la meilleure transmission lumineuse et le meilleur contraste. Je ne sais pas si c'est un critère pour toi, mais c'est le plus léger et le moins cher.
  6. J'envisageais sérieusement une Takahashi fs 60, comme instrument avec un excellent rapport performance/encombrement. Mais le destin a fait que pour le prix d'une fs 60 neuve, un amateur vivant à 10 km de chez moi vendait une Televue 85! Je n'ai pas hésité longtemps. Et cerise sur le gâteau, la lunette était comme neuve, malgré le fait qu'elle ait énormément servi! Avant de pouvoir l'utiliser j'ai du me construire une platine d'adaptation pour la fixer sur ma monture SP. La lunette est vraiment bien construite et donne l'impression d'une solidité incroyable. Le poids avec le renvoi-coudé est de moins de 4 kg, c'est peu sur le papier mais c'est pas mal par rapport aux dimensions de la lunette. Si ma Vixen 120/800 était construite sur le même principe, elle pèserait près de 15 kg! Le pare-buée rétractable est simplement génial, et la crémaillère de mise au point (non démultipliée) est incroyablement douce, un cran au-dessus de celle de la Vixen qui était déjà bonne. 2 vis à 120° permettent le réglage de la dureté ainsi que le blocage. Par contre, la conception du système de collimation avec 3 vis scellées sous un vernis, fait un peu bricolage. Il n'y a pas de raison que çà bouge, mais pour le prix j'aurais préféré un vrai système de collimation, ou alors pas du tout comme pour les nouvelles Takahashi (pièces usinées et ajustes avec précision). La sacoche de transport rembourrée fournie n'est pas trop mal, elle permet de transporter et de stocker la lunette sans démonter le renvoi-coudé ni le collier et sa platine (ni le chercheur que je n'ai pas), ce qui fait gagner du temps de mise en œuvre! Il y a de la place pour des oculaires. Le rembourrage est un peu juste, il faut donc la manipuler avec soin, mais c'est parfait pour pouvoir emmener la lunette en avion en bagage main. Le renvoi-coudé 50.8 mm di-electric (99% de réflectivité) est une pièce magnifique, un luxe pas forcémment indispensable mais il permet d'utiliser une barlow en visuel, ce qui n'est pas le cas avec un renvoi-coudé en 31.75 mm. La platine d'adaptation en acier 8 mm d'épaisseur : La lunette il y a quelques jours, équipée d'un prisme de Herschel en 24.5 mm (Perl Royal) : Gros plan sur le système de fixation : Maintenant, place aux observations! Je n'ai pas encore pu la tester de fond en comble, mais mes premières impressions sont bonnes. En ciel profond, j'ai visité une partie des grands classiques du ciel d'été. L'oculaire Baader Eudiascopic de 35 mm donne le champ maximal en 31.75 mm, à savoir 2,8°. Pointer sans chercheur est possible mais demande une certain habitude. Avec le Meade SWA 24.5 mm, la correction en bord de champ est moins bonne mais demeure acceptable si les étoiles ne sont pas trop brillantes. Le ciel n'était pas trop mauvais (Voie Lactée visible au-dessus de 45° de hauteur) mais il y avait quelques passages de nuages d'altitude. L'amas globulaire M13 était granuleux avec le centre plus fourni que les bords, mais pas vraiment résolu en étoiles. Je suis sûr que cette lunette peut mieux faire! A 100X (ortho 6 mm), l'anneau de la nébuleuse de la Lyre était tout simplement brillant. La nébuleuse M27, que j'ai longtemps délaissée au profit d'autres cibles avec des instruments plus gros, et que j'ai redécouverte avec la Clavé 60, montrait bien sa forme de trognon de pomme. L'amas ouvert M11 est déjà assez bien résolu en étoiles. La galaxie NGC 7331 était faiblement visible avec le SWA 24.5 mm, mais assez bien visible avec l'ortho 18 mm (33X). Les performances en ciel profond sont honnêtes, et sachant que j'ai déjà observé 150 objets à la lunette de 60 mm, je pense que j'ai de quoi faire! En cette saison les planètes sont basses, et pour couronner le tout mon balcon et les bâtiments alentours rayonnent en début de nuit, la chaleur accumulée la journée. Sur Saturne, la division de Cassini est clairement visible sur presque tout le tour de l'anneau à 120X, et ce malgré la turbulence. Par comparaison, elle est difficilement visible (à turbulence égale) et seulement dans les anses à la Clavé 60. Par contre, la bande tropicale n'est pas mieux visible, et 2 lunes supplémentaires sont distinguables. Sur Jupiter les conditions étaient vraiment terribles, çà bouillonnait dans tous les sens. Mais çà m'a permis de constater que le contraste des bandes et du pôle Sud était tout simplement incroyable! Un tel contraste par rapport au diamètre, c'est du même niveau que la Clavé. Je n'ai malheureusement pas bénéficié de bonnes conditions. Les limites des calottes polaires sont fugaces et difficiles à cerner, des tâches sombres sont visibles mais peu contrastées et mal définies. J'ai souvent lu que les doublets à f/d court étaient mal corrigés dans le rouge, et qu'un renvoi-coudé à prisme améliorait les choses. J'ai donc interverti le renvoi-coudé Televue avec un renvoi-coudé Takahashi à prisme en 31.75. Je n'ai vu aucune différence. A réessayer avec un ciel plus stable! Le filtre bleu léger améliore légèrement l'image, ce n'est pas le cas du jaune-orange (qui fonctionne très bien avec la Clavé 60). Sur la Lune c'est propre et bien détaillé, mais en regardant attentivement je constate un infime liseré orangé autour des pics brillants qui émergent de la nuit. ce résidu chromatique (que beaucoup ne remarqueront même pas) est inférieur à celui de la Clavé (qui est bleu). Rien de grave pour un doublet à f/7, de toute manière pour avoir mieux il faut soit un triplet, soit augmenter la focale. Mes conclusions provisoires : c'est une excellente petite lunette au rapport performance/encombrement exceptionnel, bien que peut-être un peu moins bonne qu'une Takahashi et peut-être un peu trop chère.
  7. Bonjour, C'est difficile de choisir! Grossir davantage permet de monter en magnitude limite, mais réduit la taille de la pupille de sortie entrainant certaines conséquences. Avec ma Clavé de 60 mm à f/12, il y a peu j'ai essayé de chopper la petite Dentelle du Cygne (avec filtre OIII) avec le Meade SWA 24,5 mm mais elle restait désespérément invisible, mais le Takahashi 32 mm (avec le même filtre OIII) l'a finalement révélée. Je trouve le champ de cet orthoscopique de 32 mm agréable, mais en passant à un oculaire à grand champ, puis en repassant à l'ortho, çà donne une impression de champ un peu étriqué. Vu que ta lunette est à f/9 j'aurais tendance à voter pour le 32 mm. Il est vraiment excellent, mais son inconvénient est qu'il ne donne pas le plus grand champ réel possible pour un oculaire au coulant de 31,75 mm. Le Panoptic 24 est une valeur sûre qui plait davantage au plus grand nombre (et qui donc se revends plus facilement au cas où). L'erfle 28 est peu connu et fonctionnerait très bien sur une lunette comme la tienne, ce serait peut-être un bon compromis entre champ apparent et pupille de sortie.
  8. [Test] Lunette Televue 85/600

    Merci pour vos commentaires. Ces derniers temps, les conditions étaient tellement mauvaises que grossir beaucoup n'apportait rien. Oui, la sacoche est un compromis, çà n'a pas la résistance d'un coffre. Démonter l'objectif est possible, mais il faut pouvoir tout remonter et puis collimater correctement.
  9. Raquette Vixen DMD-3

    Et donc la raquette fonctionne à nouveau? 12 Volts c'est la tension maximale pour ces raquettes, pour les ménager j'alimente les miennes en 9 Volts.
  10. Sachant que les maksutov Intes sont très bons, une excellente lunette de 100 mm n'apportera rien de plus en planétaire, sauf si le temps de mise en température est un critère. Pourquoi n'est-tu pas satisfait de ton 180 mm en ciel profond? Si c'est une question de champ, la lunette arrangera les choses, mais si c'est une question de détails et de luminosité, ce sera encore pire. Maintenant, si ton but est simplement de te faire plaisir avec une belle lunette, fonce vers une Takahashi!
  11. Monture Vixen Sp pour imagerie planétaire ?

    C'est une très bonne petite monture, vu le prix il n'y a pas à hésiter! La mienne a 35 ans (électronique comprise) et fonctionne toujours parfaitement. Il faut juste la démonter pour changer la graisse au bout d'un certain âge, mais c'est faisable par presque tous. Les raquettes DMD (ancêtres des DD fournies avec le GP) consomment moins ce courant que les plus récentes DD et chauffent moins. Ces montures ne disposent pas de queue d'aronde de fixation, il faut donc visser le colliers de l'instrument; directement sur la platine. Pour moi, le défaut énervant c'est l'absence de suivi lunaire et solaire sur la raquette (défaut commun aux GP). Sinon, le trépied d'origine est un peu "light", sur la mienne j'ai le trépied de la version DX, qui est mieux, mais bien en-dessous d'un vrai trépied (bois de frêne, fait maison).
  12. Test lunette Meade 90/1000 DS

    Merci pour ce test. Les résultats sont étonnants. Toutefois, il faut rappeler que la Meade que tu as testée est l'ancienne version fait à Taïwan, qui avait plutôt bonne réputation (bien que Meade a souvent eu la facheuse tendance à zapper le contrôle qualité, il pouvait donc y avoir une disparité d'un exemplaire à l'autre). Celle que j'avais eue était la dernière version, made in China, réputée moins bonne.Optiquement je ne sais pas (je n'ai jamais pu comparer les deux), mais mécaniquement c'est évident (omniprésence du plastique, porte-oculaire de Mearde).
  13. Réfracteur Français : sondage...

    Le choix 1 a ma préférence pour diverses raisons (avec pour moi, la possibilité d'acheter l'objectif seul ) et permettrait au plus grand nombre de disposer d'un instrument d'exception. Ensuite viendrait le choix 2.
  14. Effectivement une lunette de 90 mm sur monture équatoriale (Skywatcher) rentre dans le budget. Ce n'est pas un instrument parfait, mais il permet de déjà de faire de belles observations de la Lune et des planètes. Sinon, on peut trouver d'occasion des instruments Perl Vixen qui sont plus efficaces.
  15. Anciens Catalogues Astro & Docs techniques

    Cà fait longtemps que j'avais promis de scanner ce que j'ai, voici d'abord un catalogue Zeiss : http://www.astrosurf.com/danslalune/Zeiss_Refraktoren.pdf
  16. Un réfracteur français ?

    Sauf que la version à f/9 est vendue 50% plus chère que la version à f/7.4, alors que rien ne justifie celà. Dans ces conditions, ce ne serait pas étonnant que çà ne prenne pas....
  17. Un réfracteur français ?

    Le marché des lunettes apo courtes est déjà bien fourni. Ce qui manque, ce sont les lunettes longues (achromatiques ou apochromatiques). Mais la demande étant faible, ce serait sans doutes difficile d'être rentable tout en tenant les prix, à moins peut-être que l'artisan soit déjà équipé pour le travail des lentilles.
  18. Jupiter à la lunette de 80 mm

    Artistiquement il est magnifique! Pour le reste, il est tout aussi génial, et il démontre une fois de plus que même avec un petit instrument il y a déjà de quoi faire.
  19. Poster votre Refracteur favori !

    Oui, tout à fait, et l'aventure est résumée ici : http://www.astrosurf.com/danslalune/60.html Après avoir construit de A à Z plusieurs newtons, ce qui me démangeait avec les lunettes, c'était d'utiliser des instruments que je n'avais pas construit moi-même. Le regret a été partiellement oublié grâce à cet objectif Clavé!
  20. Poster votre Refracteur favori !

    Voici la Clavé 60/723 et la Vixen 120/800, lors du transit de Mercure en 2016 : La Clavé n'a pas fini de me surprendre. Pour son diamètre elle est vraiment exceptionnelle, elle dévoile les principaux détails de Mars, la coloration de la Grande Tache Rouge de Jupiter, ou la granulation solaire. En ciel profond, j'ai déjà observé environ 150 objets dont une bonne cinquantaines de galaxies, et je n'ai pas encore terminé de faire le tour! La Vixen, c'est la lunette polyvalente par excellence.
  21. On pourrait penser que la multiplication des importations à bas coût freinerait l'engouement pour la construction de dobson (et d'instruments au sens large), c'est certainement vrai, mais dans mon cas çà a été carrément l'inverse : au bout de quelques années de pratique de l'Astronomie, en ayant essayé divers instruments, j'en suis arrivé à la conclusion que pour avoir un instrument de qualité, soit il fallait payer cher, soit il fallait se le construire soi-même! Certes, la plupart des constructions d'amateur sont perfectibles et n'égalent pas nos artisans ou Takahashi, mais quel plaisir d'observer dans un instrument construit de ses propres mains, et de pouvoir le faire évoluer au gré de ses envies ou besoins!
  22. Trépied bois fait maison

    Bravo pour ce bricolage! La stabilité du trépied ne peut-être qu'améliorée!
  23. Takahashi FS60CB ou ORION 80ED

    Des jumelles de 50 mm sont idéales pour se balader dans la Voie Lactée et donnent une image incomparable de la galaxie d'Andromède! Avec un bon ciel, c'est fantastique. Mais pour voir les faibles galaxies et les détails sur les planètes, il faut autre chose. La Takahashi est un instrument exceptionnel, optiquement et mécaniquement c'est un autre monde que les 80 ED et autres mak 127. Certes elle ne fait que 60 mm de diamètre, mais elle est tellement bonne (piqué, contraste) qu'elle donne l'impression d'observer dans un instrument beaucoup plus gros. Contrairement aux idées souvent colportées, avec un tel instrument il y a vraiment de quoi faire, surtout avec un bon ciel! Une bonne lunette de 60 mm montre clairement la Grande Tache Rouge de Jupiter en couleur, et entre 200 et 400 objets du ciel profond sont accessibles (en fonction de la qualité du ciel et de l'expérience de l'observateur). La différence de luminosité entre une 60 mm et une 80 mm peut être largement compensée par la qualité du ciel, si la transportabilité de la 60 permet de l'emmener là où tu ne peux pas emmener la 80.
  24. Anciens Catalogues Astro & Docs techniques

    Super idée, merci! Je regarde la semaine prochaine ce que j'ai, je dois avoir d'anciens catalogues quelque part.
  25. Astrosurf: C'est l'astronomie proche

    C'est à mon sens une bonne revue, car tous les sujets y sont abordés, et les articles s'adressent aux amateurs de différents niveaux. L'attractivité de la revue a encore augmenté (selon moi) depuis que des anciens rédacteurs d'Astronomie Magazine (la revue malheureusement défunte) se sont joints à l'équipe. Astrosurf Magazine est la seule revue d'astronomie pratique en langue française qu'il nous reste, soutenons-là!