bruno thien

Member
  • Content count

    6638
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by bruno thien

  1. Choix télescope.

    Bonsoir, il existe énormément d'instruments qui peuvent (ou ne peuvent pas!) convenir, autant en neuf que d'occasion. Conseiller tel ou tel type d'instrument en ne prenant en compte que le budget disponible et pas les autres éléments (qu'on ne connait pas encore), çà ne rime vraiment à rien. Le meilleur instrument ne sera pas le plus cher, ni le plus sophistiqué, ni le plus gros, ni le plus récent, ni le plus beau, mais uniquement celui qui répondra aux attentes et aux contraintes de l'observateur. D'où le bon conseil d'Alain d'aller voir par soi-même les différents instruments dans un club d'astronomie.
  2. Nébuleuse Helix

    Pour répondre à la question, tout dépend de la qualité de ton ciel. Si Hélix est clairement visible aux jumelles, alors tu peux y aller sans soucis, sinon tu ne verras rien d'intéressant. Avec un bon ciel, le plus faible grossissement, et un filtre OIII, l'anneau commence à se voir avec une lunette de 120 mm ou un T150. Avec mes T250 et T300 c'était visible sans problème.
  3. Je n'ai jamais vu ni même essayé cette lunette, mais franchement, après avoir lu le test dans Astrosurf Magazine çà ne donne vraiment pas très envie! Il n'y a de toute manière pas de mystère, une bonne optique et une bonne mécanique, c'est incompatible avec un prix de production tiré au maximum vers le bas. Dommage, car le concept était intéressant. Donc pour un débutant je dirais pourquoi pas, après tout il y a des instrument bien plus mauvais et bien plus chers. Mais pour un amateur expérimenté, personnellement je ne prendrais pas. Le hic c'est qu'on trouve assez facilement des Vixen d'occasion pour le même prix...qui sont bien meilleurs!
  4. C'est vrai que Televue ne propose pas grand chose en réfracteurs, et c'est un peu dommage!
  5. Observation de la granulation solaire

    Oui, il faut bien préciser ce qu'on appelle "granulation". Je confirme qu'avec mes "petits" instruments je ne vois pas de structure polygonale (du moins à faible grossissement, à fort grossissement je n'ai quasiment jamais essayé), mais clairement une surface granuleuse (par opposition à une surface uniforme, lorsque la turbulence est très importante et/ou qua la qualité de l’instrument n'est pas à la hauteur). J'ai également remarqué qu'il fallait faire attention au vieillissement de l'Astrosolar. Lorsque j'ai réceptionné ma Vixen 120/800 d'occasion, fournie avec un superbe support en bois fait maison pur Astrosolar, je me suis fait peur car je ne voyais pas la granulation (alors qu'elle était visible avec ma lunette bas de gamme 90/1000). Après avoir changé la feuille d'Astrosolar, tout est rentré dans l'ordre!
  6. Un peu gonflé tout de même! Oui, comme les Radian, certains Panoptic, certains Nagler, etc. Pour les utilisateurs de dobson au f/d court, il y a les Ethos mais ils sont très chers. Une gamme intermédiaire me paraît tout à fait logique, et ce d'autant plus que si une boîte comme Televue veut continuer à exister, elle doit sans cesse sortir de nouveaux produits de temps à autre, surtout si elle supprime des références (ce qu'elle a d'ailleurs toujours fait).
  7. Je viens de voir sur le site de Televue que le Nagler 12 T4 a disparu. Je pense que les autres vont également disparaître au fur et à mesure, en fonction des stocks disponibles. L'introduction d'une nouvelle gamme de Nagler au coulant 2 pouces est tout à fait logique. Reste à voir le prix, sans doutes entre l'Ethos et le Delos.
  8. Observation de la granulation solaire

    Bonjour, la stabilité du ciel ainsi que la qualité optique jouent énormément! Avec ma Clavé 60/720 munie d'un hélioscope de Herschel à 36X de grossissement (tout comme avec mon ancienne Meade 90/1000 munie de l'Astrosolar) la granulation commence à être visible, elle l'est une fois sur deux en fonction de la turbulence. Avec ma Vixen 120/800 elle est évidente avec l'Astrosolar.
  9. Porte-oculaire newton

    J'espère pour toi que le vieux Baader Steeltrack ferra ton bonheur, car un PO digne de ce nom qui soit apte à la photo sur un instrument à f/5, c'est horriblement cher! Même pour du visuel (je l'ai découvert en construisant mes newtons), le PO est vraiment un élément critique, le moindre jeu fait foirer la collimation. Ce qui et acceptable sur une lunette à f/10 peut résulter en une catastrophe à f/5, et j'en sais malheureusement quelque chose! Les Moonlite (avec l'option vis de blocage) et les JMI sont superbes, mais avec l'option de la démultiplication (pas indispensable en visuel vu leur douceur et leur précision, mais en photo je veux bien te croire...) ils deviennent presque aussi chers que le légendaire Feather Touch. C'est sûr que c'est très cher sur le coup, mais pour du matériel qui se garde à vie ce n'est pas forcément la ruine (que ceux qui pensent le contraire aillent d'abord discuter avec les zinzins qui achètent des smartphones à 1000 euros!).
  10. Par curiosité, c'est quoi ce tube bizarre ?

    Je dirais que le tube noir sert à porter le miroir secondaire le plus loin possible, afin de diminuer la longueur du tube et donc son poids (un gregory est intrinsèquement long par rapport à un cassegrain).
  11. Un objectif est apo ou il ne l'est pas! Ce qui ne présume rien quant à ses qualités, bien entendu. De ce que j'ai vu ou entendu, le terme "semi-apo" a surtout été utilisé par des vendeurs pour écouler des lunettes de qualité optique moyenne à mauvaise et au chromatisme notable. Souvenez-vous de la fameuse Kometensucher, de certaines William Optic (Megrez?).
  12. Un objectif est apo ou il ne l'est pas! Ce qui ne présume rien quant à ses qualités, bien entendu. De ce que j'ai vu ou entendu, le terme "semi-apo" a surtout été utilisé par des vendeurs pour écouler des lunettes de qualité optique moyenne au chromatisme notable.
  13. Astro-Physics Super Planetary - AP SPL

    J'ai rapidement comparé (sur une lunette à f/12) un ortho Perl Royal de 9 mm avec un Huygens de même focale et de même provenance (qualité de fabrication soignée), sur Jupiter. Les conditions n'était pas terribles (turbulence notable), mais je n'ai pas vu de différences à part le champ. Tout ce que je peux en conclure, c'est que mon Hyugens n'est pas une daube. Rien d'autre. Pour faire une bonne comparaison, il faudrait retenter dans de meilleures conditions, sur divers objets, et en prenant davantage de temps. L'expérience m'a montrée que les différences entre bons oculaires sont des fois subtiles, mais c'est cette subtilité qui peut faire toute la différence : tel ou tel détail ou objet à la limite de la visibilité sera visible ou ne le sera pas. Quant à savoir si le prix des oculaires AP est juste ou pas, je m'abstiendrai car je ne connais pas l'envers du décors. Soigner les choses au maximum, çà coûte forcémment davantage de main d’œuvre. Et s'ils les produisent chez eux, çà fait des machines à investir vu qu'ils n'avaient pas l'habitude de produire des oculaires.
  14. Astro-Physics Super Planetary - AP SPL

    Ce n'est pas l'âge de la formule optique qui va faire qu'un oculaire soit initiation ou haut de gamme, mais le soin apporté à la conception et à la réalisation, ainsi que la qualité des matériaux, mais rien d'autre! Une formule simplifiée est un choix pertinent si on veut tirer le maximum en luminosité et en contraste. Après, on adhère ou on n'adhère pas mais personne n'est forcé d'acheter!
  15. Certes, mais çà ne garantie rien quant à la qualité optique, bien qu'un 150/1200 ait davantage de chances d'être bon qu'un 150/750, à qualité de fabrication égale. Quoi qu'il en soit, il vaut mieux essayer les forts grossissements avec une barlow ou les oculaires d'un copain, avant d'investir.
  16. renvoi coudé pour C8

    Bonjour, quel est ton budget? Il existe une multitude de modèles corrects à bon prix. Mais si tu veux quelque chose de "parfait", il faut y mettre le prix.
  17. Champs de pleine lumière Obsession 20"

    J'en ai un sous la main, très facile pour calculer le champ de pleine lumière : http://www.bbastrodesigns.com/diagonal.htm
  18. oculaire longue focale

    Oui, il y a aussi un 50 mm! Ils sont superbes et certainement très performants, mais un peu chers tout de même (quoique, pour un truc qui se garde à vie c'est vraiment donné comparé à un smartphone à 600 euros qui sera cassé au bout de quelques années).
  19. Astro-Physics Super Planetary - AP SPL

    Je me demande si le gain en luminosité et en contraste d'un Kellner ou de ses dérivés, par rapport à un plössl/ortho, vaut la peine par rapport aux compromis (taille et correction du champ). Certes il y a une lentille de moins, mais il y a toujours 4 surfaces air-verre. De plus, sur les kellner la lentille d’œil est très proche du plan focale, la moindre poussière se voit donc en observation lunaire ou solaire. Ceci-dit, je ne doute pas que ce oculaires soient excellents. L'amateur de contraste et de luminosité n'a pas 36 solutions à part le marché de l'occasion, heureusement il a encore la possibilité d'acquérir les orthos Fujiyama ou Takahashi, ainsi que les plössl Televue, qui fourniront 95% de la performance des oculaires légendaires pour une fraction du prix.
  20. oculaire longue focale

    La question du grossissement n'a pas trouvé de réponse universelle, elle dépends de trop de facteurs dont certains sont humains! Je ne suis pas du tout d'accord avec Yapo sur l’inutilité des faibles grossissements. Certes en augmentant le grossissement on augmente le contraste (et la magnitude limite) mais on diminue également la luminosité, le champ réel, ainsi que le piqué. Idéalement, l'amateur devrait disposer d'une gamme complète d'oculaires, afin d'adapter le grossissement à l'objet observé et à ses attentes du moment. On gagne généralement à utiliser des forts grossissements pour les amas globulaires et les petites nébuleuses planétaires, ainsi que des grossissements moyens sur les galaxies, mais pour les amas ouverts étendus, les nébuleuses étendues, les nébuleuses et galaxies à faible magnitude surfacique, on gagne à utiliser des faibles grossissements. Pour ma part, j'utilise fréquemment des faibles grossissements même sur des objets qui en mériteraient davantage, car je trouve l'image plus agréable et plus esthétique à regarder.
  21. oculaire longue focale

    Bonjour, Si le 40 mm est en 31.75 il aura un champ apparent de 40°, ce n'est pas rédhibitoire mais il faut le savoir. C'est une solution économique si on n'a pas de renvoi-coudé en 50,8. Le 56 mm est en 50,8, avec tout ce que çà implique du point de vue du budget (renvoi-coudé, filtres). Mon conseil, c'est de prendre de très bons oculaires, qui se gardent à vie. Omegon c'est quand même du bas de gamme (et à aller dans cette direction, autant prendre du Kepler ou Skywatcher dont le rapport qualité/prix est meilleur), le haut de gamme (Televue) coûte à peine plus cher.
  22. Pour que M31 rentre dans le champ, il faut au moins 2°! J'y arrive de justesse avec ma Clavé 60/723 et un Baader Eudiascopic de 35 mm! Mais un champ de 1° convient parfaitement pour 99,9% des objets observables.
  23. C'est magnifique, la nébuleuse Hélix encore plus! Oui, tu mérites vraiment ton 250!
  24. avis sur TAL-2

    Il n'y a pas 36 solutions! (1) Le miroir est trop serré dans son barillet, ou quelque chose le bloque un peu trop. Mais je suppose que tu ne fais pas ce genre d'erreur. (2) Es-tu sûre de la qualité du miroir? (3) A voir le secondaire aussi... (4) Si tu as des doutes sur la mise en température, il faut recommencer dans de meilleures conditions avant de tirer une conclusion.
  25. Ce sont de bonnes nouvelles, mais cette histoire de champignons m'inquiète un peu. Ils peuvent attaquer le verre s'ils ne sont pas traités à temps! C'est des fois assez difficile à enlever (il y a des recettes sur les forums de photo), mais il faut absolument le faire, sous peine de voir réapparaître le problème plus tard.