Colmic

Member
  • Content count

    3980
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3
  • Country

    France

Everything posted by Colmic

  1. La bague de tilt est en M54, que tu peux remplacer au besoin par une bague en M68. Donc si ça doit vigneter, c'est pas à cet endroit que ça le fera. Pas même à F/2.2.
  2. Non, ça marchera pas. Dans le process, tu démarres avec la monture en mode parking (instrument qui pointe le nord, contrepoids en bas). Ensuite l'ASiair fait une image du champ dans cette position, en extrait le plate-solving, puis tourne la monture de 60 degrés vers l'ouest. Là il refait une image, plate-solving et en déduit la position du pôle. Ensuite il te guide pour placer le pôle là où il te le montre, et toi tu joues sur les molettes AZ et hauteur pour faire coïncider le truc. A aucun moment il n'a besoin de la polaire, il prend le champ qu'il voit au nord, mais il te faut quand même le nord visible autour de la polaire malheureusement.
  3. Depuis que l'ASiair dispose du Polar Align, je ne fais même plus la mise en station au viseur polaire... Et pourtant j'ai le meilleur VP du monde (celui de l'EM200), un comble
  4. La réponse est dans ta question Regarde le nombre de filtres en version clip. IDAS LPS (et ensuite les numéros yen a tellement, entre D1, D2, P2 etc... je m'y perds). Je suis pas certain qu'il y ait grand chose d'autre en version clip. Sinon t'es pas non plus obligé de le prendre en clip, car le clip vignette pas mal le capteur du A7S qui est déjà bien à l'étroit dans sa baïonnette. Tu as des bagues T2 en M54 où le filtre M48 peut être vissé à l'intérieur, et ça n'augmente pas le backfocus. Sinon tiroir à filtres standard devant la bague Sony.
  5. Si elle reconnue en EQMod par l'ASiair, normalement elle sera reconnue par Skysafari. Si soucis, va voir le forum de Simulation Curriculum.
  6. Sony Alpha 7 rIV ou Alpha 9 II

    +1 Le A7RiV possède le même capteur couleur que l'ASI6200MC pour sensiblement le même prix. Sauf qu'il faudra le défiltrer. Sauf qu'il a le Star Eater. Sauf qu'il n'est pas 16 bits. Sauf qu'il n'est pas refroidi. Le A7III possède le même capteur couleur que l'ASI2400MC pour un peu moins cher. Mais mêmes remarques qu'au-dessus. Le A7S reste très intéressant en occasion, on le trouve maintenant autour de 1200 euros en défiltré. Il reste à ce jour le plus intéressant boîtier pour du ciel profond sans se prendre la tête. Suffisamment sensible pour rester à 30s et ne pas avoir le star-eater. Le A9II trop cher.
  7. Attention il faut prendre la version Plus ou Pro, qui seuls pilotent la monture. La Pro possède plus de catalogues d'objets que la Plus.
  8. C'est pas mal oui, car l'ASiair ne connait que les objets Messier, NGC et IC (et les étoiles les plus connues). Donc quand tu as un objet genre VdB ou LdN à faire, ça aide bien. En revanche moi j'ai un bug avec Skysafari sur l'ASiair, parfois quand un objet est relativement bas, la monture refuse d'y aller. Je pense que Skysafari considère que l'objet est sous l'horizon alors que le lieu et l'heure sont bien paramétrés, c'est bizarre. Faut que je pose la question sur leur forum pour savoir si d'autres ont le même soucis.
  9. Pas testé la S6 lite. Sur le papier elle devrait être pas mal, mais il faut vérifier qu'elle n'a pas les mêmes soucis d'antenne Wi-Fi que la 5SE. La Galaxy Tab A 2019, essayez de la trouver en 3Go de RAM si possible, je sais qu'elle existe en 2 ou 3Go. Moi j'ai la 10", mais la 8" doit fonctionner pareil, mais attention quand même à un écran trop petit, pour vérifier les images ça fait petit ensuite...
  10. https://www.facebook.com/groups/ASIAIR En béta-test pour le moment : iOS : https://testflight.apple.com/join/6uEyoSl3?fbclid=IwAR1vqJhAIWyNPnPNFe7eOO4_TqXxnA47f0Iw0VGGIxr0RXEItvFuxq5LHIg Android : https://www.pgyer.com/air_beta?fbclid=IwAR1GeGKGHp-FCunaq6f60uWTA_qHZNj0Mab5vpvNyAIV-fNP-fNNl0Z8USc Bah compte-tenu de mon nouveau setup, c'était sacrilège de pas lui coller une 6200 Merci @jp-brahic et @Jean-Baptiste_Paris
  11. Oulala mais qui a déterré ce topic Moi ça me va bien hein Merci @peppuccio @candrzej @Lonelystar78 @rolf @FranckiM06 @transitmk1 @LANTHA @Chani11 @dregcla @samir ! Bah j'ai tenté du SHO à partir de Ha et de OIII, donc ça fait du HHO un peu bricolé pour éviter que le vert ne ressorte trop, je serais incapable de la refaire Oui je suis vraiment enchanté du couple L-Extrême et L-Pro. Le L-Extreme est un bonheur à utiliser, il paraît que le IDAS NBX vient de sortir en vente également, il devrait lui aussi faire un carton. Oui moi aussi je suis un peu déçu de M33, je l'avais mieux sortie que ça avec la 183, mais peut-être que mon traitement n'était pas top. Tu crois pas si bien dire La 2600 m'a tellement épaté que j'ai commandé une 6200 couleur Du coup va y avoir une 2600 en vente d'ici pas longtemps ! Ben tu passes à 672mm de focale si je ne m'abuse ? C'est bien le réducteur F/5.6 ? Avec les pixels de 3.76 tu serais presque parfait au niveau échantillonnage. Sur notre remote chez E-Eye on est à 780mm de focale et ça nous fait un échantillonnage de 0.9". Ca marche très très bien. Toi tu serais autour de 1.15" ça reste très bon. Ca passe très bien pour le Halpha, mais faut pas se leurrer, le OIII est très atténué avec la Lune. Attention, depuis la v1.5 de l'ASiair pro, ZWO a augmenté le maximum du gain, en partie à ma demande. Maintenant le gain H ira à 600, mais disons que 100 c'est le gain unitaire et ça passe très bien dans la plupart des situations. Dans un premier temps tu peux rester à 100 pour ne pas te prendre la tête avec ça, mais ensuite tu pourras expérimenter un gain un peu plus fort notamment avec le L-Extrême sur des cibles difficiles.
  12. Salut, en pas cher, la Galaxy Tab A 2019 est parfaite pour gérer l'ASiair pro et Skysafari. En plus cher, moi j'ai la Galaxy Tab S6 qui fait du bon boulot avec un excellent écran et très bon son. Éviter à tout prix la Galaxy Tab 5SE dont le Wi-Fi est une catastrophe.
  13. Cocoon à l'APN

    chez eeye en espagne là Retour lundi soir
  14. désolé pour la réponse tardive je suis chez eeye en Espagne là pour installer notre remote. Je rentre lundi soir
  15. Bonjour à tous, hier soir, j'ai participé à une petite soirée sympa dans le Vexin en compagnie de quelques astrams du club Orionis. Beaucoup de nuages d'altitude qui sont passés pendant toute la nuit empêchant tout projet d'imagerie à long temps de pose, mais une turbulence très faible. David nous a d'ailleurs sorti des images de Mars époustouflantes. Au Dobson on avait beaucoup de détails sur la planète, un régal. Pendant ce temps-là, l'ASiair pro engrangeait les images sur la FSQ106 avec l'ASI2600. Je me suis fait une soirée complète sur des amas ouverts, c'est reposant, et c'était la seule chose à faire sur une nuit pareille Et puis c'est joli les amas ouverts en fait, c'est très facile à faire avec un temps de pose très court, facile à traiter... Matériel utilisé : Taka FSQ106EDX3 sur EM200 Temma2 Réducteur Taka 0.73x F/3.7 ASI2600MC refroidie à -10°C Guidage à l'OAG ZWO + ASI290 mini Filtres Optolong L-Pro Le tout piloté par ASiair pro et tablette Galaxy Tab S6 Pour toutes les images : Gain 100 60 poses de 30s soient 30 minutes au total Le traitement pour toutes les images : Pré-traitement avec la nouvelle béta SiriL 0.99.5 que je teste actuellement et les nouveaux scripts universels (APN + caméra) Topaz Denoise AI et CS5 pour la finition (uniquement les scripts Astronomy Tools suivants : increase stars colors et Make stars smaller, puis Tons foncés/Tons clairs, plus net et réduction en 4k) Cliquez dans les images pour obtenir les full en 4k. On commence par M34 dans Persée, amas banal mais avec de jolies étoiles colorées : Puis NGC7789 appelé "La Rose de Caroline" dans Cassiopée, amas très esthétique et bien serré : On continue avec M103 en plein cœur du W de Cassiopée avec plusieurs amas dans le même champ (je vous mets l'astrométrie pour les noms des objets), je trouve le champ très photogénique personnellement : La suite avec NGC1502 dans la Girafe et la fameuse "Cascade de Kemble" et ses belles étoiles qui traversent l'écran en file indienne : Et pour finir un de mes objets préféré, NGC457 ou E.T ou encore l'amas du Hibou, situé dans Cassiopée. Cet objet a une valeur sentimentale pour moi, car c'est mon premier objet imagé quand j'ai débuté l'argentique au foyer du C8 en 1992, et mon premier objet quand je suis passé à mon tout premier APN (Canon EOS 10D) en 2002, traité avec Iris à l'époque... J'adore voir ses grands yeux lumineux, avec ses bras (ou ses ailes) déployés et ses petites papattes, c'est toujours émouvant Et voilà comment, à partir d'une soirée qui s'annonçait vraiment très mal barrée, on arrive à se faire plaisir malgré tout et à ramener quelque jolis objets dans sa besace
  16. Salut Polo, ça faisait un moment que je m'intéresse plus trop aux planètes, mais alors là c'était sacrilège de ne pas venir te féliciter. Magnifique animation. Un énorme BRAVO Et je sais ce que ça représente que de faire des anims aussi longues, pour en avoir fait des dizaines sur le Soleil C'est des heures et des heures de boulot...
  17. Le problème c'est le temps de pose unitaire. Si ton temps de pose unitaire est trop faible, tu pourras faire autant de poses que tu voudras, tu ne sortiras rien de bon. CF la règle des 3 sigma : https://www.webastro.net/forums/topic/186778-trompe-déléphant-ic1396/?do=findComment&comment=2812318
  18. Aïe, F/6 c'est déjà beaucoup. Tu peux tenter de cumuler des poses de 30s, mais j'ai peur que le signal soit vraiment faible vu que le L-Extrême c'est 7nm en Ha et OIII. Ce que je faisais à l'époque où j'avais mon A7S pour des objets faibles : - tu fais disons 30 poses de 60 ou 120s, ça va te donner des images affublées du Star eater - et ensuite tu fais 30x2 soient 60 poses de 30s. Ca va te récupérer les étoiles détruites par le star-eater. Au traitement : - tu pré-traites tes poses de 120s avec des darks de 120s - tu pré-traites ensuite tes poses de 30s avec des darks de 30s - tu alignes et tu empiles toutes tes images calibrées ensemble. SiriL sait très bien faire ça (en manuel).
  19. Salut, Quel F/D ? C'est surtout ça qui compte.
  20. En stock, envoi sous 2 jours ouvrés. Ca vaut le coup de tenter non ? Et je participe pour moitié. Comme ça au moins tu as un système complet et fonctionnel (le boîtier qui serait HS perso j'y crois pas un instant). Et ensuite tu décides de le garder ou de le revendre pour l'EAF.
  21. Je vois vraiment pas ce qui aurait pu flinguer le boîtier, avoue que ça ferait vraiment beaucoup non ? Écoute Elie je te propose de partager les frais d'achat du motoréducteur si ça te va. Dans tous les cas, ça te permettra au moins de le revendre complet si jamais il ne te donne pas satisfaction. Je t'envoie un Paypal de 50 euros à l'adresse mail de ton choix. Backlash, perso pas expérimenté, peux pas t'en dire plus. La version PC ASCOM me semble effectivement plus complète mais je ne l'ai utilisée que pendant 2 mois quand j'ai eu l'Altair 183. Sinon EAF, pourquoi pas, tu sais que si j'ai vendu le Lakeside c'est uniquement parce que je suis passé sur l'ASiair et EAF obligatoire. Moi je n'ai pas la télécommande PS : tu diras à ton ami Marc de me lâcher un peu parce que je pense qu'il m'a pris en grippe avec ton histoire alors qu'il ne me connaît même pas... CF visite de mon profil puis agression sur autre post... Je pense avoir fait preuve de bonne volonté avec cette histoire alors que rien ne m'y obligeait vu que tu m'as bien précisé qu'il fonctionnait parfaitement à réception. Je n'ai pas besoin qu'on vienne me juger. A bon entendeur...
  22. Choix cam de guidage asi zwo

    Je ne conseille pas la 120 sur diviseur optique, pas assez sensible.
  23. Bonjour à tous, bon ben voilà, j'attendais depuis des jours l'arrivée de ma caméra de guidage pour pouvoir tester l'ASiAir, c'est fait !! Voici donc mes toutes premières impressions après une soirée d'essais... Tout d'abord qu'est-ce que l'ASiAir ? C'est un petit boîtier Raspberry/Tinkerboard qui embarque un OS Linux + des softs astro basés sur le projet indilib.org. Ce boîtier est muni d'une carte micro-SD contenant les logiciels et pouvant enregistrer les images, de 4 ports USB2.0 (pour y raccorder caméras imageur et guidage, roue à filtres, moteur de mise au point, monture), et d'une connexion Wi-Fi pour être piloté depuis une tablette, un smartphone ou un PC. Vous trouverez quelques autres références disponibles telles : Astropibox, Nafabox, stellarmate, etc.. Lectures intéressantes sur le sujet : https://www.webastro.net/forums/topic/154988-contrôle-setup-astrophotographie-nomade/ https://www.webastro.net/forums/topic/171122-nafabox-version-32/ Certaines de ces solutions sont gratuites (en dehors de l'achat de la Tinkerboard), d'autres sont payantes (Stellarmate, Astropibox, ASiAir). L'aSiAir est à 199 euros habituellement (190 chez P.A). Mais alors, quels sont les avantages de l'ASiAir ? Toutes les solutions proposées plus haut sont basées sur le socle INDI, contenant les outils astro Kstars, Ekos, etc.., avec une interface Linux. La grosse amélioration de ZWO a été de développer entièrement une interface iOS ou Android qui prend en charge l'ensemble de ces softs, avec une facilité d'utilisation déconcertante. Le point négatif, c'est que ASiAir n'accepte que les produits ZWO : caméras, roues à filtres et bientôt son nouveau moteur de mise au point. Je vous invite à découvrir ces 3 vidéos qui expliquent très bien le fonctionnement de l'ensemble : Qu'est-ce qu'il est capable de faire ? ASiAir est capable de gérer entièrement une soirée de prise de vue en pilotant : - caméra imageur ZWO - APN Canon et Nikon - roue à filtres ZWO - moteur de mise au point ZWO (quand celui-ci sortira en juin) - monture (toutes les montures reconnues par Indi le sont également ici, soit la quasi-totalité des montures du marché) Il peut enchaîner plusieurs séries d'images, par exemple 50xL puis 20xR, 20xV et 20xB, puis ordonner à la monture de se parker et étindre l'ASIAir. Il peut gérer le dithering automatique entre les poses. Et le tout à distance, par Wi-Fi, depuis une tablette ou un smartphone !! ASiAir est fourni avec une micro-SD de 32Go, les câbles qui vont bien, un bloc convertisseur 12V/5V, des velcros pour le coller sur l'instrument. Première soirée de tests J'ai fini de récupérer hier l'ensemble des pièces ZWO manquantes. Hier soir le ciel était clair, j'ai donc décidé de tester tout ce beau monde depuis mon jardin qui se trouve à 3km du périph nord de Paris, autant dire sous un ciel des plus pourris Le matériel est le suivant : - monture Takahashi EM200 Temma2 - Lunette Takahashi FSQ106 au foyer - caméra imageur ASI183MM pro - caméra de guidage ASI290 mini - roue à filtres ZWO EFW-mini (5 filtres) - diviseur optique ZWO AOG - boîtier ASiAir Voici l'ensemble complet, monté à l'arrache vite fait dans le jardin. Par la suite, je ferai des jolis tresses de câbles J'ai donc commencé par brancher l''ASiAir directement à : - la monture via le câble USB-RS232 fourni - la caméra imageur ASi183 - la caméra de guidage ASi290 mini - la roue à filtres J'allume la tablette (Une Galaxy Tab A), j'ai installé au préalable l'application ASiAir directement depuis le Play Store, et je la lance. L'application va paramétrer automatiquement le Wi-Fi pour trouver le nom réseau de l'ASiAir, puis elle reconnaît automatiquement les caméras et la roue ZWO. Je découvre l'interface, je n'ai pas lu la notice volontairement pour me faire une idée de l'ergonomie et je dois dire que cette interface est vraiment USER-friendly Tout est bien foutu, tombe sous le sens, et pourtant c'est en anglais, mais les icônes sont faciles à comprendre. C'est simple comme une tablette en somme ! Et le tout piloté par le doigt Je commence par me familiariser avec la caméra imageur. On a 3 options pour elle : focus pour l'aide à la mise au point, Preview pour le cadrage et juger l'image, et enfin Autorun pour lancer les séries de poses. La fonction Focus est basée sur la FWHM de l'étoile, c'est ce qu'on trouve un peu partout sur la plupart des logiciels de prise de vue. Ensuite je vais paramétrer le dialogue avec la monture. A ce moment, je ne maîtrise pas encore les subtilités de l'application. Par exemple, j'aurais pu activer le GPS de la tablette, il aurait alors pris automatiquement les valeurs latitude, longitude, date et heure. Je ne l'ai vu qu'après en lisant la notice. La Taka est parfaitement reconnue, je peux la piloter depuis les 4 boutons présents à l'écran. Plus du tout besoin de la raquette ! L'autoguidage est piloté non pas depuis le port ST4 mais directement depuis le port RS232. Je passe ensuite sur Skysafari pour aligner la monture, et tout le reste pourra se faire directement depuis l'App de l'ASiAir (Choose Object et Goto). Je fais quelques tests de plate-solving, ça fonctionne parfaitement et réaligne automatiquement la monture sur Skysafari. Je lance ensuite l'autoguidage, qui est basé sur l'interface de PHD2, je ne suis donc pas dépaysé. Je pointe une étoile, j'appuie sur le bouton guidage et il fait automatiquement la calibration puis démarre l'autoguidage. A noter que l'ASiAir gère parfaitement le dithering entre les poses. On peut paramétrer le décalage en pixels et le temps de stabilisation avant de reprendre les poses. Voici une image de l'écran. On y voit l'image de M51 (pris juste au-dessus de Paris, ne m'en veuillez pas !!), le graphe d'autoguidage, et des infos comme la température du capteur, l'histogramme de l'image, etc.. Résultat de 10 poses de 60s au gain maxi, avec filtre L : bon c'est pas terrible hein ? Bah je suis déjà content de sortir ça à 3 km de Paris Je passe ensuite aux choses sérieuses. Je définis les filtres de la roue à filtres et je peaufine les paramétrages divers. Un essai sur M57, avec 2 poses de 180s en halpha avec retrait des darks de 120s (d'où la surcorrection sur l'ampglow à droite) : Je termine enfin la soirée par une série de 20 poses de 120s en Halpha sur NGC6888, suivis automatiquement par 10 darks. Et le tout en visualisant l'ensemble sur la tablette depuis mon lit bien au chaud !! Ce soir j'ai récupéré les images directement sur mon PC depuis le Wi-Fi en me connectant à l'ASiAir (mais il est possible aussi de transférer le contenu de la micro-SD) et réalisé un traitement rapide sous SiriL. 20 images de 120s en halpha, 20 darks. Aucun flat ni offset. Bon c'est pas l'image du siècle bien sûr, c'est pris juste au-dessus de l'horizon de Paris, mais le filtre halpha fait quand même des miracles ! Conclusion : Alors là je dois dire que cet ASiAir va au-delà de mes espérances. Le couple ASiAIR + Skysafari est fantastique ! Et le tout sans fil, bien au chaud Dans quelques semaines sortira le moteur de MAP ZWO qui est déjà pris en charge par l'ASiAir, on aura alors un ensemble entièrement autonome piloté à distance depuis la tablette. Tout est très simple à paramétrer pour un néophyte, En une soirée seulement, sans prendre connaissance de la notice, j'ai pu sortir une image avec autoguidage, dithering et pilotage de la monture + plate-solving. Je vais maintenant me pencher à fond sur les différents manuels disponibles sur le site de ZWO pour voir un peu plus les quelques petites subtilités (comment reprendre une pose le lendemain grâce au plate-solving par exemple) A noter que l'ASiAir pilote maintenant depuis la dernière version les APN Canon et Nikon, ça serait bien si ZWO prenait en compte le pilote ASCOM du A7S pour l'intégrer également, je pourrais alors revendre le Lacerta M-GEN En tout cas mon boîtier SkyBT ne me sera plus d'aucune utilité puisque l'ASiAir se comporte comme un SkyFi (qui est sensiblement au même prix d'ailleurs !) pour piloter la monture depuis SkySafari...
  24. Premiers essais avec l'ASiAir

    Ok donc tu ne veux pas polémiquer hein... Si tu lis bien mon premier post (qui date d'un an et demi quand même, t'étais où tiens ?), je parle précisément de Stellarmate et de Nafabox. Ne t'en déplaise, j'ai avant l'ASiair testé la Nafabox pendant 6 mois, et désolé là encore mais, même si je connais moi aussi l'envers du décor et que bosser sous Linux ne me fait pas peur, ça ne m'empêche pas de penser aux gens qui n'ont pas mon background informatique ni le tien. Et je ne viens justement pas en faire étalage : Ca c'est vraiment prendre les gens que tu ne connais pas de haut et ça discrédite tout le reste de ton discours... Je suis enthousiaste oui, à juste raison, parce j'ai justement testé et comparé les différentes solutions et je m'en tape que Stellarmate ait pu être là avant, en attendant s'il était si merveilleux, ASiair n'aurait pas autant de succès. Ce que je vois, c'est qu'on a un produit qui répond aux besoins de tout un chacun et facile à utiliser (ton pote Jasem pouvait lui aussi réaliser une interface simple et conviviale, mais ça c'est malheureusement souvent le cas avec les développeurs Linux). Sache quand même que ASiair est mentionné sur le site de INDI (https://www.indilib.org/individuals/indi-clients.html), c'est donc qu'il y a eu négociation à un moment ou un autre, et si tu t'offusques qu'ils font des millions sur le dos de INDI, tu n'as qu'à en parler à JASEM lui-même et pas déverser ton courroux ici. Faux là encore. Nafabox était là également (et totalement gratuit lui), de même qu'Astropibox (effectivement j'ai une méconnaissance des autres solutions... Lis donc le premier post). Dans tous les cas, une dernière fois, tu es OFF-TOPIC. Ouvre ton topic STELLARMATE et va te défouler là-bas merci.
  25. Premiers essais avec l'ASiAir

    Ok sauf que le topic en question est celui de l'ASiair, pas du Stellarmate. Et en passant Stellarmate est payant alors qu'il n'apporte rien de plus que Nafabox qui lui est gratuit... Si tu veux qu'on polémique, on peut polémiquer hein ASiair apporte une interface client sous iOS ou Android et c'est là sa grande force. Tout le monde n'est pas ingénieur informaticien pour mettre les mains dans des commandes Linux. Et cet apport là n'est pas cher compte-tenu de son extrême convivialité, sans compter les 4 sorties 12V et la prise APN qui permettent d'économiser un boîtier à 200 euros. Chacun se fera sa propre idée et opinion sur les apports de Stellarmate et sur ceux de ASiair. Ouvre un topic Stellarmate si tu veux, ya pas de soucis, je ne viendrai pas pour y parler de l'ASiair Tu réponds à un post qui date d'un an et demi, et à l'époque ça n'existait pas.