Colmic

Member
  • Content count

    3307
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3
  • Country

    France

Posts posted by Colmic


  1. Salut,

    j'avais eu la même mésaventure en 92 avec mon C8 à l'époque. Après que plusieurs personnes se soient cassé les dents sur la collim, j'ai bien été obligé de l'apporter chez Médas. Verdict identique, décollement du secondaire. J'ai dû laisser le C8 une journée et le reprendre le lendemain (et me payer une piaule d'hotel à vichy !).

    Mr Pelletier me l'avait soigné aux petits oignons, nettoyé, recollé, et recollimaté sur banc optique. La note : GRATOS, garantie de 30 ans oblige ! Et franchement je n'ai pas reconnu l'optique du C8 le soir même

    Tu t'y es peut-être mal pris en expliquant ton problème, car même d'occase, une garantie de 30 ans c'est 30 ans ! Ils ont le droit de te faire payer un nettoyage ou une collimation, et je trouve alors que ça fait plutôt salé, mais à eux de prouver que le décollement de ton secondaire était dû à une erreur de manipulation de ta part.

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  2. Pof : Sur Vénus, à la WebCam on a effectivement un liseré... rouge, et ce n'est qu'un liseré, en aucun cas ça fait le tour complet de la planète. Et Jupiter est pratiquement au zénith en ce moment, c'est pas comme s'il se trouvait à 20° de hauteur.

    Moi j'y crois pas trop, j'exclue également la chroma de la lunette, ça ferait également un liseré et pas le tour complet. Mais bien sûr, je ne suis pas sur place pour vérifier

    Maintenant, il faudrait essayer une autre Toucam dans les mêmes conditions, je penche pour un réglage anormal de la caméra.

    Juste une question : Tu vois le halo bleu à l'oculaire ?

    Essaie également de séparer les plans de couleurs, juste pour voir si tu retrouves ton halo dans les 3 couleurs ou seulement dans la couche bleue.

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  3. William, qu'est-ce que tu utilises comme réglages pour la caméra ? Et c'est quoi comme webcam déjà ?

    Fais gaffe au Gamma si c'est une Vesta pro, ce réglage n'a rien à voir avec le gamma comme dans PSP. En fait je traduis ce réglage par "balance des couleurs". Si tu places le curseur à gauche tu auras une image tendant vers le rouge, à droite vers le bleu, et si tu le mets à fond, t'étonnes pas de ton halo

    sinon, chromatisme hors de question, réfraction atmosphérique et puis quoi encore ? réglage de la perpendicularité du capteur, mouais... mais non !

    Non, moi je vois que la webcam qui aurait un soucis (l'adaptateur c'est quoi ?) ou pourquoi pas l'utilisateur Oui c'est sans doute l'utilisateur, on va le changer, je récupère la Traveler d'ailleurs et je fais les essais

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  4. Tiens, pendant que j'y suis, pour boucler la boucle, voici le résultat de la nuit dernière, sur le ciel profond cette fois-ci (M66 dans le Lion).

    Toujours le Mewlon 210, mais cette fois-ci avec le réducteur Optec 0,33x.

    70 poses de 30 secondes sur la Vesta pro modifiée longue pose, avec un capteur noir et blanc. Seulement 12 darks ont été utilisés, et bien sûr aucun refroidissement Le tout composité sous Registax en auto, avec des ondelettes très faibles à 0 1.8 1.3 1 1 1, puis agrandissement sous Paint shop pro 7.

    Voici pour compléter une image brute de 30 secondes :

    ainsi qu'un dark de 30 secondes :

    Tout le monde pourra juger ainsi de la qualité du bruit thermique sur un capteur ICX098BQ (ou BL dans le cas du capteur NB), ce capteur n'est pas exceptionnel, mon autre vesta pro possède un capteur couleur avec seulement 5 pixels chauds, celle-ci en a 9...

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr

    [Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 24-03-2003).]


  5. Salut,

    195 euros il me semble, avec l'adaptateur et la modif.

    J'avais déjà répondu que le prix n'était pas exhorbitant compte-tenu du fait que c'est un magasin et pas des particuliers.

    La seule interrogation, c'est d'obtenir la certitude qu'ils te livrent un capteur de dernière génération, non bruité. Exige une image réalisée en 30 secondes de poses, il ne devrait pas y avoir plus de 10-15 pixels chauds.

    Je ne suis pas certain que quelqu'un en ait acheté en France.

    Yavait encore une Vesta pro modifiée en vente ya pas longtemps sur les PA, tu n'as pas sauté dessus ?

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  6. Salut,

    ce matin, vers 2h, la turbulence a bien voulu tomber un peu. Ayant gavé le disque dur d'Avi (j'ai pas encore eu le temps de les regarder, mais je crois que ya du bon !), j'ai fini la soirée sur du ciel profond (ça faisait longtemps).

    Je commence par M66, 70 poses de 30 secondes sur le Mewlon 210 + réducteur 3,3 + Vesta pro modifiée et capteur NB. Ensuite, 12 darks de 30 secondes ont été réalisés. Le tout sur la monture EM200 (qui, je rappelle, est à vendre dans les PA )

    Prise de vue sous Astrosnap, réglages 5i/s (obligatoire), gain à 70%, balance des blancs en fixation (obligatoire aussi), le reste à 50%.

    Compositage entièrement sous Registax de la totalité des 70 images, moins les 12 darks (toujours sous Registax).

    Pour finir, agrandissement de l'image sous PSP7, et adoucissement des yeux de merlans sur les étoiles avec Loréal.

    Voilà, je suis content de la monture, sur 70 images de 30 secondes, pas une à jeter ! Et puis le Temma2, un vrai régal (j'ai dit qu'elle était à vendre ? Ah oui


    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  7. Je confirme, une soirée bien sympa, même si j'ai rien branlé de la soirée

    Enfin, si, j'ai quand même fait quelques photos d'ambiance à l'APN...

    En début de soirée j'ai sorti une boutade à Fred et Stéphane :

    "ce soir, on met de côté la technologie, et se fait plaisir", et on a monté le Skysensor sur la monture et l'APN sur l'instrument, mais à part ça aucune technologie

    Une ch'tite Lune du matin même, lors de la précédente soirée avec Fred et moi-même au même endroit, la Lune se levait tout juste et avait de belles teintes :

    2 photos d'ambiance de la soirée, avec l'APN A40 Canon et poses de 15 secondes :

    et :

    et enfin le fameux montage de Fred sur ma lunette !

    Soirée sympa, mais j'étais vraiment crevé des différentes sorties astro de la semaine, il est temps que le mauvais temps revienne, 10 belles nuits d'affilé, ça fait un peu trop, d'autant plus que j'ai même pas le temps de traiter mes AVi

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  8. Pour Iris, le réglage de la taille se trouve dans :
    - WebCam
    - Taille des images
    - Tu te mets en 640 x 480

    Puis Prévisualisation

    Voici deux images, la première est une des 300 images brutes issues d'un de mes derniers Avi, au Mewlon 210 + Barlow 1,8x :

    La seconde est le résultat du compositage sans disctinction des 300 images sous Registax, avec des ondelettes à 0 20 5 1 1 1, et petite reprise sous PSP7 (balance des couleurs + flou gaussien) :

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  9. Salut Serge,

    bravo à toi d'avoir écouté la voix de la raison et du porte-monnaie

    Voilà encore une belle preuve que la CCD, fusse-t-elle webcam ou conventionnelle, c'est pas si simple à maîtriser, et si on peut démarrer facilement et à peu de frais, c'est pas plus mal non ?

    bon, pour notre petite affaire, voici un long topo sur la (bonne ?) façon de démarrer, ça servira également à d'autres, si ça peut les aider à démarrer dans de bonnes conditions !

    Allez, c'est parti.

    Préambule.

    Contrairement à ce qu'on peut raconter, le meilleur moyen d'utiliser une WebCam, c'est de commencer par retirer son objectif, et de travailler au foyer de l'instrument pour faire ses premiers essais. Si on travaille sur une lunette, le fait de retirer l'objectif ôte également le filtre anti-infrarouge intégré, et provoque un peu de flou chromatique dans les images. Sur un réflecteur, je n'ai pas remarqué de soucis particulier, même si un léger liseré se remarque parfois. Si on retire l'objectif de la WebCam, il faut adapter celle-ci à l'instrument, on trouve des adaptateurs maintenant un peu partout chez les revendeurs astro (et grâce à qui, hein ?), le moins cher étant dans les 20 euros port compris (olivier Maréchal et Danny Loudèche qui en font en amateur, en Belgique), ou on peut en trouver pas trop cher non plus chez notre Astro-boutique Web favorite (Astrosurf bien sûr !).

    1. Les logiciels à utiliser.

    Tout d'abord oublier tout de suite les softs fournis avec la caméra, c'est pas les meilleurs pour l'astro.

    Perso je préfère utiliser QCFocus pour la prise d'AVI, mais IRIS est pas mal non plus, j'entends bien pour la prise d'image

    Pour le traitement, j'utilise essentiellement Registax 1.1 et Paint shop pro 7 pour mes traitements, si on peut faire simple, c'est pas plus mal.

    2. Le pointage.

    Pointage et mise au point sont les points les plus délicats, que ce soit d'ailleurs en CCD comme en webcam, c'est pareil. La webcam a l'avantage sur ce point notamment grâce à sa rapidité de prise de vue qui permet de juger tout de suite et pas d'attendre plusieurs secondes avant de voir apparaître l'image à l'écran en CCD.

    Personnellement, pour le pointage, méthode basique, je pointe à l'oculaire, je centre bien l'objet, puis je retire l'oculaire et je remplace par la WebCam au foyer dans un premier temps. Pour le pointage, je place la vitesse d'obturation de la webcam en automatique, de façon à obtenir un gros blob lumineux bien visible à l'écran. Puis je centre bien l'objet à l'écran, et j'étalonne mon chercheur parfaitement. ensuite seulement je place la Barlow pour la haute résolution.

    3. Les réglages de la caméra.

    Le mieux c'est évidemment de se faire sa propre expérience car les "règles établies", ce sont nous qui les avons testées sur le terrain depuis 5 ans d'expérience, mais elles sont différentes d'un instrument à l'autre.

    Je dirais quand même que dans le premier écran du driver de la caméra, seule la vitesse de rafraichissement d'image est importante, les autres réglages, luminosité, contraste, gamma, sont à laisser à 50%. Pour la vitesse de prise de vue, c'est ton disque dur qui dicte sa loi. Il faut faire des essais, bien sûr on aura plus de chance de tomber dans les trous de turbu à 20 images/s qu'à 5, mais 20i/s, c'est pas donné à tous les disques. Personnellement j'essaie de travailler à 15 images/s, mais je dois pour cela défragmenter régulièrement mon disque dur, sinon il a du mal à suivre et emmagasiner la cadence infernale que lui impose la caméra

    La seconde fenêtre contient la vitesse d'obturation, le gain, la balance des blancs, et sur la Touc, la balance des couleurs. Moi j'utilise une Vesta pro, je ne te parlerai donc que des 3 premiers paramètres. Tout d'abord en astro, on travaille rarement en mode automatique et c'est la raison pour laquelle tu dois obtenir des images de gros blobs blancs Décoches le mode auto. En revanche la Balance des blancs en auto, c'est très bien. Ensuite, je règle le gain proche de 80%, et j'ajuste la vitesse d'obturation pour obtenir une image pas trop lunineuse à l'écran, surtout aucune zone saturée (sinon c'est foutu pour le traitement), mais une bonne "pêche" tout de même.

    Le mode 640 x 480 s'impose, oublie tous les autres mode de capture.

    4. La mise au point.

    Pour la mise au point, la seule méthode valable en planétaire est l'oeil ! Oublie tout de suite les outils d'aide à la mise au point, disque de Hartmann ou autre outils de mesure de la FWHM dispo dans QCFocus ou Astrosnap, à la moindre turbulence, c'est dans les choux ! Là, plus on travaille à cadence élevée, mieux c'est pour juger de la MAP correcte. A noter que le mode prévisualisation de QCFocus ne fonctionne qu'à 5 images par seconde, ce qui est insuffisant. Il vaut mieux travailler avec IRIS dans ce cas. Personnellement, je travaille à 20 images/s pour la mise au point, et je multiplie les avi avec des MAP différentes pour augmenter mes chances. Une MAP parfaite un facteur déterminant dans les images haute résolution planétaires.

    5. L'enregistrement des images.

    Sous QCFocus, il faut cliquer sur Param et donner le nombre d'images par seconde (voir plus haut, ce soit être cohérent avec ce que tu as placé dans le premier écran du driver, soit entre 5 et 20 images/s selon ton disque dur), ensuite tu donnes la durée d'enregistrement, sur la Lune, 20 secondes c'est bien, sur Juju il ne faut pas dépasser en règle générale les 2 minutes pour un avi, sinon la rotation de la planète affectera la qualité finale de tes images, sur Saturne, pas de limite pour commencer, car pour choper des détails sur la planète, c'est pas donné à tout le monde Moi j'enregistre en général entre 30s et 60s d'avi, et je multiplie les avi.

    6. Le compositage.

    Là, deux écoles s'affrontent, les Irisiens et les Registaxiens ! Il y a certes d'autres softs sympa, Téléauto ou Prism, mais les deux premiers ont fait leurs preuves et Prism est payant.

    Perso, j'utilise toujours Registax, je n'aime pas le mode de fonctionnement d'IRIS, mais les coups et les douleurs, ça ne se discute pas !

    Dans Registax, tu ouvres l'AVi à compositer, puis tu choisis la meilleure image de ton avi comme référence, en faisant défiler le curseur en bas de l'écran. Ensuite, tu cliques dans l'image pour que le carré blanc englobe une zone qui sera la référence de recalage de toutes les autres images. C'est pour cela qu'il vaut mieux la choisir de bonne qualité, cette zone-là. Ensuite, dans un premier temps, tu cliques sur "Align & stack", sans t'occuper du reste, et tu patientes. au bout de 2 à 10 minutes selon le nombre d'images de l'avi et la puissance de ton Pc, tu obtiens une image compositée, que tu peux commencer à traiter.

    Les deux curseurs du bas à gauche te permettent de jouer sur la luminosité et contraste de ton image, ou sur les "seuils" pour les puristes.

    Les wawelets layers, à droite, sont les ondelettes. Elles te permettent d'accentuer les détails dans l'image. Le plus simple pour démarrer, c'est d'utiliser le mode Dyadic, et de placer les curseurs comme suit : le 1:1 doit être placé à zéro, c'est la fréquence spatiale où l'image contient le plus de bruit, aussi on élimine ce bruit. Les 2:2 et 3:4 sont les fréquences qui contiennent le plus de détails, surtout la 2, aussi c'est essentiellement sur ces fréquences qu'on va accentuer. Des valeurs de 3 à 30 pour la 2:2 et de 1.5 à 15 pour la 2:5 sont acceptables, il faut faire des essais en essayant de ne pas trop faire monter le bruit. Les fréquences suivantes doivent être laissées à 1, on ne gagne rien dans ces fréquences.

    En bref, pour les ondelettes, tu mets les curseurs entre 0 3 1.5 1 1 1 et 0 30 15 1 1 1 en fonction de la qualité de l'image.

    Si tu veux en savoir plus sur Registax et aller plus loin (choix des images, paramétrage, etc), profites-en quand tu le télécharges sur le site d'Aberrator pour récupérer la doc en français dispo sur ce même site. Mais j'ai obtenu au début de bons résultats sans me casser le cul comme dans Iris avec le simple "align & stack"

    Enfin, on peut sauver l'image pour la retravailler éventuellement dans un autre soft. Dans PSP, je règle essentiellement les valeurs chromatiques, et j'ajoute un léger flou gaussien pour "lisser" l'image finale, tout en la diminuant légèrement, mais ça c'est mon cru perso, ya d'autres méthodes...

    Voilà voilà, n'hésite pas à poser d'autres questions, je traîne sur le forum pour aider aussi mon prochain, pas seulement pour polluer les topics

    A noter la présence des 2 Astro-CD spécial Webcam dans la boutique d'Astrosurf, ils sont bien foutus et ne coûtent rien par rapport à la somme d'informations qu'ils renferment, sans compter tous les logiciels (et le prix des com qu'on économise pour les télécharger !). Et hop, petite pub gratuite, JP ne m'en voudra sûrement pas

    PS : mon pseudo c'est COLMIC, c'est pourtant pas difficile, non ? Ceci dit je préfère Comic à Clomic, au moins ça reflète plus mon état d'esprit quand j'écris sur le forum et que j'ajoute des smileys

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr

    [Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 22-03-2003).]


  10. Merci pour les encouragements les copains

    JP : je te joins une des meilleures images brutes extraite du meilleur avi, tu verras que c'était pas gagné d'avance !

    Je joins aussi l'image dans sa taille réelle.

    Personnellement, j'aime bien ma petite touche finale "à la colmic !", placer la planète dans un écrin dans une position avantageuse à mon sens, et dans une taille légèrement inférieure pour lisser un peu mieux le bruit. C'est peut-être là où je me situe un peu différemment, j'essaie toujours d'ajouter la petite touche "artistique"

    Au moment de la prise de vue des ces images, la turbu était assez conséquente. Elle a fortement baissé plus tard dans la nuit, mais j'avais déjà remballé le Pc, et j'étais crevé, donc je me suis essentiellement rincé l'oeil (se faire plaisir avant tout !).

    Pour l'histoire du F/D, plusieurs choses :
    - ma Barlow 2x est moins bonne que ma 1,8x, et qu'elle est en 2", ce qui me donne sensiblement le même F/D que la 1,8x avec un long tirage (j'ai un TCA-4 qui me donne une bonne vingtaine de cm de tirage après la Barlow).
    - en fonction de la turbu du moment, j'augmente ou pas le tirage, ce qui me permet de travailler d'une part à vitesse plus élevée, et de mieux mesurer la mise au point d'autre part. Là je n'avais pas mis le tirage au maxi effectivement, mais je suis quand même d'après mes calculs à F/D=32 ! Je peux monter à F/D=35 à peu près, c'est un maxi je pense.
    - j'avais une grosse poussière sur le haut du capteur, j'ai donc dû réduire le tirage aussi pour cette raison
    - enfin, avec mon portable j'ai des soucis actuellement pour réaliser des avi à 15i/s sur 60s de pose, le portable a un grand besoin de défragmentation ! J'ai donc fait essentiellement des avi de 30 secondes à 10i/s (300 images), composité 3 avi à la suite (j'approche d'ailleurs les deux minutes, ce qui fait beaucoup pour la résolution je pense) sous Registax, et recomposité les 3 images résultantes des 3 avi entre elles. Une façon comme une autre, mais je ne sais pas trop si je perds pas un peu comparé à un seul avi de 900 images.
    - pour finir j'ai quand même un bruit de lecture assez important, et il est difficile de supprimer totalement le bruit sans réduire l'image finale.

    Mais je suis complètement d'accord qu'il faut essayer d'augmenter le F/D

    Merci encore

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr

    [Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 22-03-2003).]


  11. Je n'aurais pas dit aussi bien Jean-Philippe

    J'ajouterais, mon cher Christophe, puisque tu t'entêtes à continuer de m'appeler Mr Clomic, que si on avait suivi tes conseils purement théoriques, sans avoir remis en question toute cette fameuse théorie, plusieurs milliers de personnes en France n'auraient jamais eu l'idée de pointer une webcam sur le ciel premièrement, ni d'essayer de la transformer pour les longues poses.

    Je me souviens des premiers instants où je m'étais retrouvé face à une opposition farouche de personnes qui me tenaient le même discours que toi, en répondant "il est marrant ton jouet, et ça fait des images ?". J'en passe et des meilleures

    Aujourd'hui les plus grands spécialistes de la haute résolution planétaire ne jurent plus que par la webcam, et pourtant ça a été difficile d'arriver à les convaincre (clin d'oeil à Thierry !), il suffit de voir la dernière image de Thierry "par turbulence non nulle !" ou celles de Christian Arsidi. En ciel profond, alors qu'il y a seulement 2 ans, c'était inconcevable, on arrive à sortir des résultats que toi-même tu te permets de comparer à une ST7 ou une Audine. Alors tu penses bien que tu ne peux pas me faire plus plaisir que de m'annoncer que tu préfères l'image réalisée avec la ST7 à la mienne Demande-toi juste : Boxe-t-on dans la même catégorie ? et quel est l'investissement dans les deux cas ? compare ce qui est comparable, et ne te fie pas simplement aux capteurs utilisés, mais aussi à la monture et à l'optique. Le capteur n'est que le bout de la lorgnette

    La différence entre la théorie et la pratique ? En théorie c'est la même chose, mais en pratique c'est complètement différent

    Maintenant, après avoir lu ta longue prose (le copier-coller de sites a dû bien fonctionner !), je vais essayer de répondre objectivement, cette fois-ci par des réponses issues de la PRATIQUE :

    - Quelle est ta motivation finale ? Essayer de te faire la main en CCD facilement, pour pas trop cher, avec des outils simples à utiliser, ou passer tout de suite à des travaux scientifiques comme tu l'annonces, et dans quel but ? Pose-toi déjà cette première question, tu économiseras sûrement de l'argent.

    - A aucun moment tu ne parles de ton matériel astro, pourtant il me semble que c'est l'outil principal et ce qui va conditionner tout le reste de ta démarche. Si tu as un instrument modeste sur une monture branlante, oublie d'ores et déjà la CCD. Le gros avantage des webcams, et certainement son immense succès, vient du fait qu'elle pèse moins de 100g, elle se monte sans aucun soucis sur n'importe quel instrument, j'ai moi-même réalisé pas mal d'images avec une simple lunette de 60mm montée sur un trépied photo. Tu as le choix pour un budget égal : avoir un instrument modeste et un super-capteur qui te fera une belle jambe quand ta monture ne sera pas capable de guider plus de 20 secondes sur l'objet, ou investir dans un instrument plus performant qui te servira aussi à te rincer l'oeil en visuel accessoirement, et prendre une webcam, d'une part pour te faire la main, d'autre part pour voir si tu auras la fibre CCD et le courage d'entreprendre par la suite des travaux scientifiques

    - tu affirmes que les plus belles images webcams n'ont été faites qu'avec du bon matos. Qu'appelles-tu bon matos ? Et pose-toi encore la question : et en CCD, il faut pas du bon matos ? Va donc jeter un oeil au forum galerie bon sang ! Et va aussi voir les images qui passent sur la liste AstroCam. Ah oui, j'oubliais : les images c'est pas une preuve en soi pour toi

    - tu as dit toi-même "ya que les imbéciles qui changent pas d'avis !". Alors pourquoi t'efforces-tu de prouver aux milliers de personnes qui se font plaisir en utilisant un système d'imagerie simple, rapide à mettre en oeuvre, et très peu coûteux, qu'ils ont tord et que s'ils n'achètent pas une CCD très coûteuse ils n'arriveront à rien ? Encore une fois, fais-toi ta propre opinion en essayant toi-même, et commence déjà par retirer l'objectif de la webcam et à la monter au foyer de ton instrument, si tu veux bien débuter Tu vois que je ne suis pas si pollueur que ça, puisque j'essaie même de t'aider à bien démarrer, mais puisque tu affirmes que tu maîtrises déjà, mes conseils ne te serviront à rien !

    - pour le sujet qui nous intéresse, à savoir le ciel profond (puisque visiblement tu as déjà retourné ta veste en admettant qu'en planétaire la webcam est supérieure à une CCD), sache que :

    - des travaux de spectroscopie sont effectués depuis pas mal de temps par des possesseurs de webcam, Guy Libante à la tête de ce groupe.

    - de la photométrie a déjà été entreprise avec des Vesta pro, notamment sur des supernoae extra-galactiques, avec une précision de 1/10 de magnitude, et suivi sur plusieurs nuits. voir le site de Patrick Chevalley. La seule chose à éviter, c'est la saturation des pixels.

    - des astéroïdes sont suivis assez fréquemment grâce à des webcams. Pour rejoindre ce que te disait JP, la magnitude limite dépent également du diamètre de l'instrument que tu utilises ! Des possesseurs de gros Dobson sur table équatoriale montent des Webcams sur leurs instruments, et ça le fait grave

    - A moins d'être en poste fixe, une CCD a la facheuse tendance à être lourde et consommatrice d'énergie, notamment les Peltier. Si on peut s'amuser avec une caméra qui ne consomme rien, qui ne pèse rien, et qui somme toute sort des résultats tout-à-fait honorables pour son prix, toi ça ne te plaît pas ? Moi je remercie au contraire celui qui a découvert la possibilité de la modifier pour le ciel profond. Tu poseras également la question aux 156 personnes pour qui j'ai réalisé la modif, certains sont effectivement passé à la CCD, parce qu'ils avaient malheureusement des capteurs d'ancienne génération très bruités. Pose aussi la question à ceux qui sortent M57 en 3 secondes de pose non refroidie grâce aux nouveaux capteurs ExView Sony des caméras 1004x et 2005x.

    - Je n'ai absolument rien contre ceux qui font des travaux scientifiques en astro, j'ai au contraire un grand respect pour eux. Mais avant d'arriver à ça, il faut passer par des étapes de maîtrise, maîtriser son instrument tout d'abord, maîtriser ensuite toute la chaîne de prise de vue, puis de traitement d'images. Et c'est là que la webcam possède un très grand intérêt, c'est qu'elle a permis à des milliers de personnes de se mettre à la CCD facilement, et avec des moyens modestes, certains effectivement sont passés aujourd'hui à des choses plus sérieuses, pour effectuer des travaux d'intérêt scientifique. Et pour ça, je suis bien d'accord qu'un capteur de vesta pro, ça fait pas très sérieux quand on veut publier des rapports auprès d'instances scientifiques !!! Maintenant tu admettras quand même que sur une population de plusieurs dizaines de milliers d'astronomes amateurs, combien font des images pour leur plaisir, et combien contribuent à la recherche ? Toi-même, tu ne sais pas encore si tu auras cette fibre, si tu en auras la patience, c'est tout le mal que je te souhaite, mais ne commence pas à brûler les étapes.

    Pour finir, pose-toi juste cette question avant de lancer des affirmations sur ce forum : Qui veux-tu convaincre au juste ?

    - Si tu veux convaincre les débutants qu'ils doivent absolument acheter une CCD pour pouvoir faire des images, tu m'auras toujours sur le dos, car je n'admettrais jamais qu'on lance de fausses affirmations non vérifiées à des personnes qui prendront tes paroles pour argent comptant.

    - Si tu veux convaincre les déjà-webcamistes qu'il ne sert à rien de modifier une webcam pour le ciel profond, il va te falloir d'autres arguments que ceux-ci, par exmple leur rappeler que le capteur ICX098BQ (et pas ICQ comme tu l'écris !) est important pour obtenir de bons résultats, là tu me feras plaisir. Mais tes autres arguments ne sont pas valables, surtout pas ceux que tu avances concernant la spectro, l'astrométrie, le suivi d'objets faibles, à défaut de mentionner simplement "de belles images".

    - si tu veux convaincre les déjà-CCDistes, c'est pas la peine de te fatiguer, la cause t'est déjà acquise, même si j'en connais pas mal qui ont revendu leur CCD pour rester à la WebCam pour sa facilité de mise en oeuvre. C'est pas facile de justifier à Madame qu'on a dépensé des centaines voire des milliers d'euros dans un matériel dont on ne se servira peut-être pas, faute de le maîtriser Mais je ne dirais jamais de mal de la CCD, c'est pour moi un système d'imagerie performant et coûteux, dont l'achat doit être mûrement réfléchi. Et pour ça, rien de tel que de se faire la main sur une webcam auparavant, tu le dis toi-même.

    - Enfin, si c'est juste toi que tu veux convaincre, alors ne lance jamais des affirmations sur ce forum sans les avoir toi-mêmes vérifiées, dis-toi bien que certains sur ce forum ont plus d'expérience dans ce domaine que toi, que tu peux apprendre d'eux en ne les traitant pas de pollueurs, comme ils peuvent apprendre de toi, mais si tu t'entêtes à rester impoli et désagréable, tu vas te retrouver tout seul à discuter, et là tu auras l'air malin puisque c'est toi actuellement qui es en quête d'informations.

    Sache qu'on peut apprendre de tout le monde, et que même si la théorie c'est bien, rien ne remplacera jamais l'expérience humaine. Tous les sites que tu mentionnes plus haut sont tenus par des personnes qui ont une grande expérience du terrain, les Buil, les Legault, les Demautis, et les théories qu'ils ont écrit sont issues de l'expérience de terrain.

    Concernant le différend qui nous sépare, je pense que tu ne me connais pas effectivement, parce que si tu avais fait l'effort d'en apprendre plus sur moi en lisant quelques-uns de mes posts (ou juste me contacter en privé), comme je l'ai fait pour toi, tu saurais que mon but n'est pas de polluer les forums comme tu le dis, et surtout pas de perdre mon temps dans des discussions à n'en plus finir avec des gens qui ne respectent même pas mon pseudo. J'ai largement fait mes preuves dans le domaine CCD et webcam pour savoir de quoi je parle.

    PS : écorcher volontairement le nom ou le pseudo de quelqu'un ne reflète certainement pas son intelligence, surtout encore une fois quand on ne sait pas à qui on a affaire Et là j'y place un dernier smyley, la prochaine fois je serai certainement plus méchant...

    Ne serait-ce que par respect pour celui qui paie de sa poche l'hébergement de ces forums, j'arrête-là la discussion sur ce sujet. Merci Jean-Philippe pour ton soutien, ça fait toujours plaisir de voir qu'on a des amis ici-bas

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  12. Salut,

    dans la nuit du 20 au 21 mars, les conditions en début de soirée étaient assez banales, mais elles se sont nettement améliorées vers 2h du matin, pour arriver pratiquement à une turbu zéro vers 3h.

    Je me suis essentiellement rincé l'oeil entre 2h et 3h, mais auparavant j'avais rempli le disque d'avi de Jupiter.

    Voici un premier résultat d'un des 40 avi réalisés, le plus long c'est de trier ces avi et garder les bons

    sinon, c'est toujours fait avec le Mewlon 210 sur l'EM200 Temma2jr (que je vends d'ailleurs sur les PA, au cas où ), la Barlow televue 1,8x et du tirage, et la Vesta pro couleur.

    Gain à 90%, obturateur à 1/50s, balance des blancs en auto, le reste à 50%, et 10images/s.

    Cette image est le composite de 3x300 images sous Registax, ondelettes à 0 15 7 1 1 1, et petit traitement sous paint shop pro 7 (ajustement des couleurs, réduction de l'image finale).

    Voilà, ya sûrement d'autres avi mieux détaillés encore, j'en posterai peut-être d'autres...

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  13. Je ne pense pas que le sujet webcam ait sa place dans ce topic, et puis ça pourrait en intéresser d'autres, alors on va laisser finir le sujet Audine qui reste très intéressant.

    Aussi Christophe je te propose de créer un autre topic, soit pour demander avec courtoisie et respect d'autrui qu'on t'éclaire sur le sujet webcam et CCD, soit pour nous apporter des preuves de ce que tu avances.

    Ps : mon pseudo c'est Colmic et pas Clomic, ça fait deux fois... il vaut mieux effectivement savoir à qui l'on s'adresse avant d'être incourtois.

    si tu veux en discuter calmement, mon adresse mail est en bas.

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  14. Par "certaine personne de ce site", dois-je me sentir visé ?

    C'est marrant comme, sans jamais avoir testé toi-même ni CCD ni webcam, tu peux apporter comme certitudes

    Je réponds seulement pour éviter aux débutants de prendre tes affirmations pour argent comptant, et ça c'est grave car tu n'as visiblement jamais essayé.

    Toujours se faire sa propre opinion par soi-même avant de porter des jugements hâtifs. Eviter les "j'ai lu dans xx..." ou "xx raconte que...". Toujours préférer le "j'ai testé moi-même et je peux donner mon sentiment sur la question".

    Pas d'autre commentaire sur le fond du topic qui était jusque là très intéressant...

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  15. Tout à fait normal que tu ne vois pas de différence :

    en dyadic, les ondelettes sont réparties comme suit :
    1:1 1:2 1:4 1:8 1:16 1:32
    En linéaire, pas de 1 ça donne ceci :
    1:1 1:2 1:3 1:4 1:5 1:6

    Comme on n'utilise que les couches 2 et 3, tu as d'un côté un rapport 1:2 et 1:4 et de l'autre 1:2 et 1:3, soit à peu près les mêmes valeurs...

    Donc pour conclure, le mode dyadic convient très bien, et on s'occupe de rien. Plus c'est simple mieux c'est pour tout le monde

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  16. Salut,

    Voici 2 images de la Lune réalisées à deux jours d'intervalle, le 14 et le 15 mars.

    Mewlon 210 sur monture EM200, renvoi coudé, Pentax 40mm et APN Canon A40 posé sur le Pentax.

    Les grands champs lunaires sont vraiment un régal à l'APN, c'est une alternative sympa à la WebCam, et ça évite de trop se casser la tête avec les mosaïques

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  17. Salut,

    j'ai fait quelques images ces derniers jours avec le beau temps qui est revenu.

    Voici un petit comparatif sur Jupiter, le soir du 13 mars.

    Mewlon 210 sur monture EM200.

    - Pour l'image APN, renvoi coudé + Nagler 9 + APN Canon A40 juste posé sur le Nagler. j'ai utilisé le zoom de l'objectif photo pour agrandir l'image. Voici une pose unique de 1/30s :

    - pour l'image Vesta pro, Barlow Televue 1,8x et un peu de tirage. AVI de 40s à 10i/s, pose de 1/100s et gain à 30%. Compositage de la totalité des 400 images de l'AVi sous Registax, et reprise sous Paint shop pro 7 (balance des couleurs, réduction de l'image à 70%) :

    J'ai essayé de compositer plusieurs images de l'APN, mais les images étant en jpg à la base, j'ai pas un résultat mirobolant. Il vaut donc mieux rester sur des poses uniques.

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  18. Salut,

    pour les ondelettes, j'aimerais donner une correction par rapport au conseil de Vince.

    Maintenant il faut bien comprendre ce que font exactement les ondelettes. On travaille en fait sur des fréquences spatiales, par couches.

    C'est un peu comme en musique, où l'on modifie les fréquences avec un équalizer, on monte les basses, on baisse les aigus, bref, on pousse artificiellement les fréquences qui auront le plus d'intérêt pour notre oreille. Les ondelettes, c'est un peu pareil.

    Premièrement, il faut faire attention au "wavelet layers". C'est la plage de fréquence qu'on va utiliser. Soit on utilise Dyadic (1:1 1:2 1:4 1:8 1:16 1:32), soit on utilise Linear avec un départ à 1 et un pas de 1 (ce qui donne 1:1 1:2 1:3 1:4 1:5 1:6).

    La première couche 1, est en général la plus bruitée. Il ne faut donc pas la laisser à 1, mais plutôt à 0, ou on la décoche tout simplement. On va déjà gagner sur le bruit de l'image.

    La seconde couche, c'est celle qui contient le plus d'information sur l'image, et par conséquent c'est sur cette couche que l'on va donner la valeur la plus grande. Selon la qualité de l'image compositée, il m'est arrivé de pousser cette valeur à 25-30 ! Il faut faire des essais sans trop faire monter le bruit.

    La troisième couche peut également être augmentée, mais dans une moindre mesure.

    Les couches 4, 5 et 6 n'ont pratiquement pas de raison d'être montées, elles ne présentent pas de détails particulier dans l'image, personnellement je les laisse toujours à 1.

    On peut avoir une idée de ce que l'on fait en cliquant sur le bouton (qui affiche la valeur du curseur) en face de chaque couche. Cela donne une image individuelle de la couche sur laquelle on travaille.

    Pour résumer, on utilise soit le mode dyadic, soit le mode linéaire avec un pas de 1, et ensuite on donne des valeurs comprises entre 0 3 1.5 1 1 1 et 0 30 15 1 1 1 selon la qualité de l'image à traiter.

    Voilà voilà...

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr


  19. Salut,

    Dans Paint shop pro 7, tu exécutes la commande suivante :

    - Menu Effet / traitement des photos
    - Suppression du motif de moirage
    - Détail précis entre 2 et 4 selon la gravité, suppression des bandes 0

    Normalement, ça doit te supprimer tes bandes, bon ça affecte légèrement la résolution, mais rien de méchant.

    ------------------
    Amicalement
    Michel Collart
    colmic@free.fr