Jean-Noel

Member
  • Content count

    805
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Jean-Noel

  1. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    Il m'est difficile de répondre à ta question car les conditions sont très variables d'une session d'observation à une autre, cela en fonction des courants-jets, cisaillements des vents, advections d'air froid, évolutions nocturnes, inversions thermiques,sites d'observations.... Je commence par évaluer la soirée en regardant les vapeurs des réfrigérants de la centrale nucléaire de Chooz. C'est un indicateur précieux pour savoir si je dois où non monter mes télescopes à Aubrives. Voici quelques résultats obtenus (à valeur non scientifique) : - Aubrives : La valeur de R0 descend souvent à 2cm en présence des vapeurs des réfrigérants de la centrale. Le diamètre des cellules turbulentes a néanmoins exceptionnellement atteint la valeur de 38 cm, lors d'une observation effectuée avec le T520 (ζ Bouvier AB résolue à 0.315" de séparation). La moyenne de r0 serait ~ de 7,25cm. Note : Je pourrais activement en conclure que l'ouverture idéale serait de 80mm, il n'en ait rien, heureusement ! (Voir commentaires sur ma page de présentation). - Reims centre ville : valeurs comprises entre 10,4cm et exceptionnellement 41cm (T520x1000). Moyenne entre 16cm et 21cm. - Vireux-Molhain : valeurs comprises entre 11cm et 31cm (êta Crb, rhô 0,54" et une pléthore d'étoiles multiples de 0,6" de séparation angulaire, immobiles et avec de beaux anneaux de diffraction au T300x750). Moyenne à ~21cm. - Givet : valeurs comprises entre 11cm et ~37cm (Lune figée, coupée au laser et ciblée de craterlets et piqûres immobiles au T400x876). Moyenne ~21cm et 23cm. - Observatoire de Dourbes en Belgique : valeurs comprises entre 9cm et ~19cm une fois 37cm dans un trou de turbulence lors de la séparation de Eta Crb à 0,43" de séparation angulaire. Moyenne ~14cm. L'Observatoire Royal de Belgique à Uccle fait état d'une agitation atmosphérique moyenne de 1 arcsec, elle peut descendre vers 0,5 arcsec lors de certaines nuits. J'y ai observé Saturne en Septembre dans de très mauvaises conditions au T300x200. Le réfracteur de 46cm, n'est malheureusement plus opérationnel depuis longtemps. C'est juste une évaluation du niveau d'agitation atmosphérique, avec une série de diaphragmes multiples et sous multiples de 141/D. Elle ne vaut certainement pas grand chose. Une méthode fiable, afin d'estimer R0, serait d'utiliser un cache percé de deux trous à l'ouverture, dont un muni d'un prisme qui permet de dévier les rayons lumineux et ainsi obtenir un dédoublement de l'image. C'est le principe du seeing monitor dont je ne suis aucunement spécialiste. Jean-Noël
  2. Non, ce sont les miens. J'ai testé aussi sur le ciel ceux des observatoires locaux et pas mal qui me sont passés entre les doigts, un peu plus d'une soixantaine au total. ça m'occupe :-)
  3. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    Tout est dit, d'où la nécessité de sélectionner un site d'observation en adéquation avec l'observation planétaire haute résolution. Je reprends l'excellent chapitre du CTA que tu as mis en ligne. Il y est écrit : "Prévenons une autre erreur qui serait de croire le grand télescope inférieur à un petit à cause de la turbulence. Le même phénomène destructeur extérieur existe pour les deux seulement dans le petit, on le distingue très incomplètement par manque d'énergie et importance de la figure normale de diffraction ; la supériorité en définition du grand télescope, impossible à exploiter par mauvaises images, est indiscutable par images moins mauvaises " Jean Texereau. Cf : Turbulence.pdf Pages 268 & 269. L'avantage d'un excellent Newton de diamètre supérieur à celui d'un réfracteur de 3 mètres de haut est de pouvoir être amené sur un site d'observation adéquat à l'observation haute résolution poussée. La remarque de Jean Texereau s'applique alors pleinement car le rendement du télescope (cf lunette et télescope de Danjon & Couder) permet l'exploiter son pouvoir séparateur. Bien sûr. Je regarde celles de Terence, Franck, Michel, Fred et quelques autres, excellentissimes, avec les yeux d'un enfant devant le père Noël.
  4. J'y suis un peu obligé pour effectuer des comparaisons factuelles entre diamètres.
  5. Je ne procède pas ainsi, surtout après 3 heures d'installation, car je trouve dommage de ne pas prendre en compte l'évolution nocturne du seeing, parfois positive.
  6. Ah je me disais aussi ! C'est un peu comme la pub. On reprend : - Pouvoir séparateur =14,1/D (voir chapitre1.pdf page 5) : cela sous entend que l'on ne pourrait pas séparer des détails sous tendant moins de 1,2 arcsec en ville). - observations factuelles à G de 500x à 640x , en ville justement : Clavius : deux piqûres de 0,4" (pouvoir séparateur d'un T300) : Rima Aristarchus IV sous-tendant 0,32" : On est très loin des performances d'une 115mm ! Je réside en campagne justement : Au T510 "les principales crevasses situées dans l'arène Fracastorius et sous tendant 0.25" avaient été facilement observées , dans les trous de turbulence, juste avant le levé du jour à 661x (Zeiss Abbe 4mm)" J'étais très loin des performances d'une 150 à 200mm ! Je ne sais pas, il faut demander à tonton David
  7. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    Et alors, qu'en penses-tu ?
  8. Est surtout une copie du texte pour voir si l'auteur parle bien d'observations planétaires à haute résolution bien sûr...
  9. Guide-Astro, celui avec la couverture cartonnée rouge-bordeaux :-) Il y en a beaucoup des "guides astro". Peut-être un auteur et des références ?
  10. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    Comme tu as les deux on ne peut pas te dire que tu as un parti pris pour l'un ou l'autre, et c'est cool :-) Tu as raté ce petit CROA comparatif , qu'en penses-tu ?
  11. Dans le même ordre d'idée, j'utilise une série de diaphragmes calibrée afin d'identifier D/r0, selon l'échelle de Pickering, puis d'évaluer r0 et mesurer le seeing en arcsec, cela à chaque session d'observation. C'est très intéressant pour évaluer la qualité des images que constituent les conditions locales et choisir des sites en adéquation avec l'observation haute résolution sur une base statistique factuelle. La problématique de conseiller un instrument uniquement dédié aux planètes, passe à mon sens, par celle du choix du site d'observation, autorisant l'emploi d'un diamètre élevé.
  12. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    J'adore cet ouvrage de référence. J'en profite pour remette le chapitre 1 dans lequel Jean Texereau écrit cette remarque fondamentale : "Remarquons toutefois que le moindre télescope de 150 millimètres, même approximativement réalisé, est incontestablement supérieur à la lunette de 110 millimètres de l'industrie" chapitre1.pdf "Conclusion pratique : le télescope standard" (page 11) .
  13. Carnet d'observations

    Oui Cédric, l'interface de Stellarium est superbe. J'ai dû cependant l'enlever de mon smartphone car Skysafari pro 6 et ses extensions (catalogue Gaïa) ont eu raison des capacités de ma carte mémoire. Stellarium est bien sûr installé sur mon ordinateur, mais je lui préfère "Guide 9", dont l'interface est basique mais d'une richesse absolument splendide pour fouiner dans les amas globulaires de M31. Stellarium est un poème sur l'écran.
  14. Je connais une Takahashi FS152, à l'ex observatoire de Rumigny, qui s'est faite exploser par mon T250/1663 (optique artisanale, obstruction 16%) sur Langrenus, Valois Snellius, Petavius et Saturne, alors haute dans le ciel. Je me souviens aussi d'une mythique Zeiss 150mm, sous Jupiter et Mars, lors d'une star partie à Redu en Belgique, cela fait longtemps. Tous le monde observait Jupiter avec.... le dobson de 400mm présent sur le site ! Celui de Philippe Morel je crois. L'image était splendide et lumineuse. La planète y était superbement ciselée et hyper détaillée. Il n'y avait pas photo avec l'image, certe contrastée et colorée, mais terne, sombre et infiniment moins détaillée à la L150. Le télescope montrait une fioriture de détails invisibles dans la lunette. Le Newton de 400mm F/D6 de Taissy, près de Reims, complètement désaligné et installé dans un abris en béton, dégageant toute la nuit un seeing de 5" d'arc, se faisait battre par ma lunette de 80mm. Même à 200x, l'image était floue et délavée au télescope, pourtant doté d'un miroir Mosser L/20. Dans ce cas, une apo de 150mm est certainement préférable.
  15. Carnet d'observations

    Hello Alexandre, Cet Article de Fabrice, paru dans AS magazine, est effectivement super intéressant. Nous avions abordé le calcul de la magnitude limite ici et parlé de la prise en compte de l'ensemble des paramètres de l’étude de Bradley E. Schaefer's Telescopic Limiting Magnitudes, afin d'évaluer la magnitude limite, plus précisément qu'avec la formule de Pogson. Jean-Noël
  16. Carnet d'observations

    Hello Cédric et bonsoir à tous, Je reviens vous faire un coucou. Tu es toujours aussi actif, ça force l'admiration. J'ai depuis longtemps remplacé Stellarium par Skysafari Pro pour Android. Il dispose d'une multitude de catalogues dont le Catalogue of Galactic Planetary Nebulae (PK) avec les données de plus de 1 100 nébuleuses planétaires : Voici un screenshot du résultats sur Abell21 : Et la carte associée : Le télescope relié à Skysafari, pointe tranquillement l'objet Des siècles d'observation à venir à l'observatoire de la Sinne Amitiés Jean-Noël
  17. C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

    Coucou Alain, C'est le seul avantage d'habiter dans les Ardennes. Il y a ici plus de cuissots de sanglier de plus de 10kg que d'astronomes. PS : super barbecue .
  18. Disparition de Gérard THERIN

    J'apprend le décès de Gérard avec effroi et une très profonde tristesse. Les ténèbres sont tombés sur l'astronomie. Il restera dans nos cœurs et nos mémoires comme l'un des plus grands astrophotographes mondiaux. Ses photographies argentiques, d'une finesse incroyable et sans équivalent m'avaient déjà subjugué lors de notre rencontre au colloque européen d'astrociel au château de Sedan dans les années 1985. Ses photographies lunaires, dignes de celles de Catalina, garnissaient la montée des escaliers de mon ancienne maison et je les regardais chaque jours avec une profonde admiration. Elles me servait d'étalons pour mes observations Sélenographiques. Le MAITRE est parti mais restera, de façon indélébile, dans nos cœurs et nos mémoires parmi les étoiles. J'aurai une pensée pour Gérard en Observant Eudoxe et Aristote, le réseau de Triesnecker et la région de Mons Rümker : J'adresse mes sincères condoléances à son épouse Sylvie, son fils Jérémy, à sa famille et à ses proches... Jean-Noël
  19. On attend cela avec impatience, prépares la bouteille Alain et vive la cuvée Trident 🔱 !
  20. until
    9ème Nuit de l'Obscurité : "La nuit 100% nuit !" C'est samedi soir qu'aura lieu la 9ème nuit de l'obscurité à Dourbes (Sud Belgique près de Couvin /Nismes). L'occasion est de sensibiliser aux nuisances de la pollution lumineuse et des éclairages superflus. Samedi prochain 12 octobre, la "Nuit de l'obscurité" sera organisée un peu partout en Belgique. Pour connaître les activités organisées sur le territoire, cliquer sur le lien suivant : http://www.ascen.be/no/index.htm. L'événement, qui se déroule dans toute la Belgique, sera organisé à l'observatoire de Doubes, par l'association APEX, ce samedi 13 octobre à partir de 19h. Comme chaque année, les clubs de la FFAAB, dont l'APEX, participent à l'événement. Le rendez-vous est donné à l'observatoire et le jardin de Roland Boninsegna où seront présents les instruments suivants équipés binoculaire, oculaires grand champ Ethos / Nagler / Zeiss UWF : T400mm de l'observatoire et le LB300/JML pour l'observation planétaire et de la Lune à Grand champ. Observatoire de Dourbes T300 et T400mm Goto Observatoire de Dourbes. A gauche, le Dobson motorisé de 406 mm. A droite le télescope Newton de 298 mm sur une monture équatoriale EQ8. (photo: Serge Motquin) Meade Lighbridge 300mm optique J.M. Lecleire (au premier plan) Programme : A Dourbes (voir adresse au bas du message), la soirée commence à 19h par une promenade nature guidée par François Mathy du Parc naturel Viroin-Hermeton. Au retour d la ballade (20h-20h30), l'observation du ciel nocturne avec des télescopes commencera. Cette année, comme nous sommes à la veille de la Pleine lune, pas d'objets du ciel profond à vous montrer. Au programme : la Lune, Jupiter, Saturne, quelques amas d'étoiles et quelques étoiles doubles. En cas de ciel couvert sans pluie, la soirée d'observation du ciel sera annulée mais la promenade nocturne aura bien lieu. Promenade et observation du ciel seront annulés en cas de pluie. Comme d'habitude, entrée gratuite. Soyez prudent en garant votre voiture. Cette manifestation a également lieu en France ce jour-là, sous l’appellation "Le jour de la nuit". Prochain rendez-Vous : Le prochain rendez-vous à Dourbes, lundi 11 novembre à partir de 14h, sera consacré à un événement peu fréquent : Le passage de la planète Mercure devant le disque du Soleil. Au cours de cette observation, le public pourra observer le phénomène à l'aide des instruments spéciaux d'observation solaire. Il n'y aura pas d'observation du ciel nocturne en soirée. Une bonne semaine à tous. Roland Boninsegna Adresse et lieu d'observation : Lieux d'observation et renseignements : Apex-EAAE Rue de Mariembourg, 45 B-5670 Viroinval-Dourbes Belgique Renseignements : Téléphone : +(32) 60 39 99 25 Courriel : roland.boninsegna@skynet.be Web : http://users.skynet.be/boninsegna Accès de Belgique : En venant de Charleroi, prendre la N5 jusqu'à MARIEMBOURG (km 85.5), puis suivre la direction de NISMES via la N939. A l'entrée de l'agglomération de NISMES (plaque blanche), prendre la direction de DOURBES. A l'entrée de l'agglomération de DOURBES (plaque blanche), prendre le premier chemin à gauche (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres. Il est également possible de sortir 2 km plus loin sur la N5, à Frasnes. Ensuite, suivre toujours la direction de Nismes. Cliquez ici pour plus de détails) Accès de Charleville-Mézières : En venant de l'autoroute sens Reims/Charleroi, prendre la sortie Couvin, puis suivre la direction de NISMES. A l'entrée de l'agglomération de NISMES (plaque blanche), prendre la direction de DOURBES. A l'entrée de l'agglomération de DOURBES (plaque blanche), prendre le premier chemin à gauche (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres. Il est également possible de sortir 2 km plus loin sur la N5, à Frasnes. Ensuite, suivre toujours la direction de Nismes. Accès par la vallée de la Meuse : En venant de Revin ou Givet, prendre la direction de Couvin au passage à niveau de Vireux-Molhain. Traverser Treigne puis après 1km, prendre à droite sur la N939 en direction de Matagne-la-Petite. Au croisement, tourner à gauche au tilleul (c'est le seul arbre situé au croisement). traverser l'agglomération de DOURBES, puis prendre la dernière rue à droite (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres, jusqu'au troisième dos d'âne. (15 min ou 11,3 km via N939) Vous pouvez découvrir le programme des activités de la nuit de l'obscurité sur le site www.ascen.be. Venez nombreux.....
  21. until
    C'est le 4 samedi Août 2019 que va débuter la fête annuelle de l'astronomie à Dourbes, Sud Belgique, près de la frontière française : "Nous vous invitons à une plongée immersive vers le ciel nocturne d'été, Jupiter, Saturne, amas d'étoiles, nébuleuses et galaxies ..." L'association APEX organise l’observation des étoiles filantes "Perséides" les samedi 3 et dimanche 4 août 2019 à partir de 22h à Dourbes (sud Belgique) où la voie lactée et 51 Pégase sont bien visibles à l'oeil nu. Pour observer les étoiles filantes et le ciel d'été sans Lune, le rendez-vous est donné à l'observatoire et le jardin de Roland Boninsegna . L'entrée est bien sûr gratuite pour tous. Seront présents les télescopes Dobson Factory 510mm F/D5, les instruments Goto de 400mm et 310mm de l'observatoire, Lightbridge 300mm optique JML et en cas de besoin, le télescope Perl Vixen 200mm f/4 et réfracteur Vixen ED 102mm de l'observatoire. Cliquez ici pour voir la fiche. Lors de toutes les séances, dans la mesure du possible: - Observation immersive du ciel profond 100° (amas globulaires, amas ouverts, nébuleuses et galaxies , voie lactée, 51 Pegase....) - Jeux de reconnaissance des constellations - Observations planétaires (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune/Triton) - Passage de satellites artificiels (station internationale, Iridium ...) - Distribution de cartes célestes, jeux concours - Observation des étoiles doubles colorées ... Instruments prévus : DF510/2645 Optique Mirro-sphère équipé Ethos, Nagler / Filtres UHC et OIII 2" Observatoire de Dourbes T300 et T400mm Goto Observatoire de Dourbes. A gauche, le Dobson motorisé de 406 mm. A droite le télescope Newton de 298 mm sur une monture équatoriale EQ8. (photo: Serge Motquin) Meade Lightbridge 300 optique Jean-Marc Lecleire Adresse et lieu d'observation : Lieux d'observation et renseignements : Apex-EAAE Rue de Mariembourg, 45 B-5670 Viroinval-Dourbes Belgique Renseignements : Téléphone : +(32) 60 39 99 25 Courriel : roland.boninsegna@skynet.be Web : http://users.skynet.be/boninsegna Telephone : 03.24.27.53.38 depuis la France. Accés de Belgique : En venant de Charleroi, prendre la N5 jusqu'à MARIEMBOURG (km 85.5), puis suivre la direction de NISMES via la N939. A l'entrée de l'agglomération de NISMES (plaque blanche), prendre la direction de DOURBES. A l'entrée de l'agglomération de DOURBES (plaque blanche), prendre le premier chemin à gauche (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres. Il est également possible de sortir 2 km plus loin sur la N5, à Frasnes. Ensuite, suivre toujours la direction de Nismes. Cliquez ici pour plus de détails) Accés de Charleville-Mézières : En venant de l'autoroute sens Reims/Charleroi, prendre la sortie Couvin, puis suivre la direction de NISMES. A l'entrée de l'agglomération de NISMES (plaque blanche), prendre la direction de DOURBES. A l'entrée de l'agglomération de DOURBES (plaque blanche), prendre le premier chemin à gauche (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres. Il est également possible de sortir 2 km plus loin sur la N5, à Frasnes. Ensuite, suivre toujours la direction de Nismes. Accès par la vallée de la Meuse : En venant de Revin ou Givet, prendre la direction de Couvin au passage à niveau de Vireux-Molhain. Traverser Treigne puis après 1km, prendre à droite sur la N939 en direction de Matagne-la-Petite. Au croisement, tourner à gauche au tilleul (c'est le seul arbre situé au croisement). traverser l'agglomération de DOURBES, puis prendre la dernière rue à droite (chapelle) et poursuivre pendant 400 mètres, jusqu'au troisième dos d'âne. (15 min ou 11,3 km via N939) Les T520 et DF510 en attente à Dourbes Une observatrice à l'oculaire du T520 à Dourbes : Evénements à venir à Dourbes : - Samedi 3 et dimanche 4 août 2019: Nuit des étoiles, ciel nocturne d'été, Jupiter, Saturne, amas d'étoiles et galaxies ... - Samedi 12 octobre 2019: Nuit de l'obscurité (promenade nature et observation nocturne) - Vendredi 8 novembre 2019: Transit de Mercure devant le Soleil de 12 à 16h UT Dernières prévisions Météorologiques : 20 personnes présentes hier sous un ciel désespérément bouché => Observations annulées ce Dimanche 4 Août.
  22. Nous l’essayerons avec l'un de mes tubes, Le 520 F/D6 par exemple, dont le poids est sous la charge donnée pour cette monture.
  23. Bonsoir Alain et bonsoir à tous : Ce n'est effectivement pas ton problème. Le deal de départ était pourtant très clair. Je suis entièrement de cet avis. Il ne manquerait plus que ça. En tant que professionnel, JTW doit supporter le surcoût de son erreur initiale et respecter sa part du contrat. Bonne chance dans ton attente. Ta coupole est magnifique. Amicalement. Jean-Noël