Jean-Noel

Member
  • Content count

    805
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Jean-Noel

  1. Musique et Observation

    Bonjours à tous,Quelques musiciens furent parfois astronomes et vice versa (Eratosthènes, Herschel, Fracastor et même quelques-uns d'entre nous). Le compositeur peut trouver dans l’observation du ciel une source d’inspiration musicale et ces deux belles activités ont certainement en commun un impact important sur la sensibilité et le rêve. Elles sont à mon sens une ode à la découverte et se complète merveilleusement. Avez-vous déjà écouté le final de "Pavane pour une infante défunte" version TOMITA lors d'une observation de la voie lactée ? Essayez en utilisant un bon NAGLER ou encore lors d'une séance de planétarium simulant une vision spatiale. Vous verrez, c'est étourdissant, grandiose, gigantesque et le grand vertige est garanti ! Il faut toutefois un rendu correct des graves pour ressentir l'ampleur de la composition faire vibrer nos triples au rythme de la voie lactée.J'aime parfois accompagner un lever de Lune au télescope par "Dark side of the moon" des Floyds (cela transcende la turbulence). Sinon, j'écoute parfois Vangelis dans l’attente de pouvoir un jour jouer correctement quelques thèmes de ce sympathique compositeur au piano numérique...Bons cieux et bons rêves musicaux à tous .Jean-Noël[Ce message a été modifié par Jean-Noel (Édité le 08-07-2002).]
  2. Kepler 250!

    Félicitation pour l'acquisition, un 250mm commence à être très sympa pour l'observation du ciel profond. J'utilise un T260mm Fd5 équipé d'un filtre OIII, ça décoiffe déjà. Avec ce filtre, un bon large champ (type U.O MK70 40mm, panoptic, pentax...) les dentelles seront superbes. Dans ces conditions n'oubliez pas une bonne paire de "Ray-ban" pour l'observation de M57 Bonne première lumière au T250 Jean-Noël
  3. mewlon 210

    J'observe de temps en temps avec le Mewlon 180 d'un amis qui fournit de belles images. Je garde en souvenir le fuseau argenté de M82 plongé dans un champs bien contrasté et rempli d'étoiles ponctuelles (90x). Quatre cratères dans Platon, la dépression dans Davy Y et Rima Hadley sont visibles dans leurs intégralités à 270x et 370x. Zéta Bouvier est parfaitement résolue. L'image est du même ordre de qualité que celle du Mewlon 210mm que j'ai également utilisé. Je trouve donc ces deux modèles excellents (le 210mm est effectivement particulièrement sensible à la turbulence).L'ami en question était propriétaire d'un intes MK66 dont il garde des souvenirs grandioses : Images lunaires fines et très contrastées malgrès l'obstruction centrale importante. Il était étonné par la capacité de ce petit télescope à pouvoir pousser l'amplification mais le trouvait trop peu lumineux sur le ciel profond (la présence du ménisque introduit ne perte de lumière suplémentaire significative).Dans le cadre d'une observation purement planétaire et si la monture supporte une charge de 10 ou 12 kg j'opterais personnellement pour le Maksutov. voir notation et aprèciation du MK91 sur : http://www.excelsis.com/1.0/entry.php?sectionid=12&entryid=171&PHPSESSID=21380d4e6e31becff572d18ddaec1dc6) Pour une utilisation moins spécifique et davantage tournée vers une revue générale des constellations, le choix du Mewlon me semble judicieux. Un troisième choix possible pourrait être celui du Takahashi CN212, utilisable dans sa version Cassegrain F/D=12,4 (Focale de 2630 mm) et également en montage Newton à F/D=3,9 (820 mm de focale) voir test sur : http://www.eurospacecenter.be/astrotestcn2121.htm J'ai personnellement un faible pour le Newtonien Planétaire, faiblement obstrué, dont le rapport diamètre/qualité/prix permet de passer à des optiques fines de plus grand diamètre. Ce type de télescope notament utilisé par Maurizio Di Sciullo (Excelsior optics E-258 Fd=8) n'est pas malheureusement pas transportable, sauf en version Dobson Fd<5 (peu propice à l'observation de Gamma 2 Andromède à 900x).Bon ciel et bon choix.
  4. un 300 dans le commerce ?

    Bonjour à tous,Le choix d'un dobson de type obsession de fabrication perso et articulé autour d'un bon miroir de 300mm me paraît être un choix judicieux. Je possède un 260mm Astam et 320mm Arcane tout deux excellents mais attention au seeing.Bon ciel. ------------------ Jean-Noël
  5. Bonjour à tous,Je réside sur les Ardennes, pointe de Givet Bon ciel à tousJean-Noël
  6. [ADMINISTRATION] Important, à lire.

    Bonjour à tous, L'un de mes amis a acheté plusieurs oculaires chez Astronomix : - Astronomix 16mm, - University Optic 16mm, - Speer-walers 10mm. Il m'a dit être réellement satisfait des conseils de M. VINEL et du rapport qualité/prix de ces oculaires. Il compte bientôt s'offrir un University Optic de 12mmJ'ai téléphoné puis discuté technique avec M. VINEL à plusieurs reprises. Je pense sincèrement qu'il est honnête, sérieux, passionné et compétent. Je ne comprends donc aucunement la raison des attaques perpétrées contre la société Astronomix et le CLAVIUS dont personne n'a encore pu apprécier les qualités intrinsèques et donc les défauts ! Je pense que les produits astronomix actuels constituent une alternative de bon rapport qualité/prix en regard des autres productions orientées vers l'observation planétaire :- APOs ht de gamme, superbes mais chères, - lunettes Synta bon marché, - SCTs traditionnels, - Newtoniens planétaires, - Mak...En fait, nous savons tous que l'acquisition d'un matériel destiné à l'observation est un acte, voire une discipline, où l'improvisation doit céder la place à des techniques de choix mûrement réfléchies : en fait, chacun des produits précités correspond au meilleur choix possible en fonction de : - notre centre d'intérêt premier (CCD, observation du ciel profond ou planétaire, résolution des étoiles multiples serrées...), - nos critères relatifs à la satisfaction de notre besoin (transportabilité, contraste, finesse, luminosité, puissance, achromatisme...) - nos contraintes (budget, pollution lumineuse, seeing, site d'observation...). Je souhaite bonne chance à la sortie du Clavius. Ne l'attaquons pas avant même sa naissance. Nous ne pourrons nous faire une opinion qu'après observations comparatives avec d'autres instruments de même ordre de prix et si le clavius tient ses promesses, la fête pourra être des plus passionnante, que ce soit par l'observation des anneaux de Saturne, l'étude des WOS, l'observation des Rimae... rien ne manquera alors et pas même la science. Bon ciel à tous. Jean-Noël (Dept. 08)
  7. Bonsoir à tous,Un copain (NE france) désire acquérir un instrument pour une utilisation spécifiquement planétaire. Il habite au 2ème étage dans un appartement et doit descendre son télescope pour observer depuis un jardin commun aux locataires de son immeuble. Il est donc soumis aux délais de mise à température de l'instrument avant d'observer.Il dispose d'une monture CG4 renforcée (reste d'une Synta)et d'un budget de 8000 à 14000FF pour le tube optique.Il hésite entre : - la Linear de 127mm Astronomix - un Intes de 150mm Fd12Etant pris un peu de court, je n'ai encore pu lire ou relire les différents thèmes abordés sur ce forum ni consulter les sites : http://www.scopereviews.com/ http://www.cloudynights.com/reviews.htm http://www.excelsis.com/ Compte tenu de la taille angulaire des WOS sur Jupiter et autres rimae observables sur la surface Sélène, je lui ai conseillé de pousser un peu et d'opter pour un MAK Intes de 180 mm malgré l'obstruction centrale du secondaire.Quand pensez-vous ? Pour quel instrument planétaire opteriez vous dans son cas pour une observation haute résolution ?Merci à tous de vos appréciations respectives. Je les espérent nombreuses et argumentées de tests d'observations sur étoiles doubles serrée, fines rimae, détails Joviens ou sur les anneaux de Saturne.Bien astronomicalement.