Jean-Noel

Member
  • Content count

    805
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by Jean-Noel


  1. Merci Philippe, la diffusion vidéo était également maîtrisée avec brio. J'étais heureux de voir Roland présenter ses travaux sur les occultations. Je regarderai de nouveau cette conférence avec plaisir :x. Un grand merci à Benoît d'avoir posé quelques-unes de mes questions à Michel Mayor.

    Jean-Noël


  2. Oki oki David, 

    Yessssss... Tu as la bête de course méga tip top et il me tarde de voir cela sur la Moon en haute résolution et avec en bino. :x

    Si vous êtes OK, Je vous présenterai un nouvel astram rémois, fils d'un vieux copain, à qui j'ai refilé le virus. Il a craqué pour un SW250 :).

    Je passerai vous faire un coucou lors de la prochaine venu à Reims  😋

     

    • Love 1

  3. Le 17/11/2019 à 07:18, aubriot a dit :

    si quelqu’un a un 10 pouces et qui passe dans le coin  je suis intéresse de savoir à quel grossissement il a pu aller car je voulais perfectionner ma collimation .

     

    J'utilise un Zeiss abbe 6mm pour l'obsevation lunaire classique sur mon Newton 250mm F/D 6,3 optique Astam. Ce grossissement de 407x + filtre jaune est très agréable car il m'offre le meilleur rapport finesse / luminosité / résolution. Il m'arrive de pousser l'amplification jusqu'à 580x avec des détails encore tranchés mais subissant une perte de luminosité et une perte de contraste par rapport à G=407x,  bien décelable sur rima Marius par exemple. Il m'arrive souvent de pousser à 480x et plus rarement à 530x sur la Lune. 

     


  4. Bonjour Christian,

     

    Merci de votre message personnel. J'espère vous avoir apporté les éléments de réponses que vous attendiez.

     

    Les notes relatives à l'observation des détails sélenographiques, portées sur les revues "Pulsar" n°690 (mai-juin 1992)  et n°691 (juillet-août 1992), sont à mon sens très intéressantes.  

     

    Je peux ajouter ici le lien vers la liste des items consultables par Internet à cette adresse.

    On y trouve ces articles :

    1979LAstr..93...31D.pdf

    1969LAstr..83..439D.pdf

    1969LAstr..83..355D.pdf

    1969LAstr..83..399D.pdf

     

    Quelques extraits du livre "High Resolution Astrophotography" (édition Cambridge University Press), sont également accessibles sur cette page

     

    Je regarderai dans mes anciennes revues "Astrociel" et "pulsar" si je retrouve d'autres articles complementaires.

     

    Bien cordialement.

    Jean-Noël

     


  5. Bonjour Christian et Bonjour à tous,

     

    Je souhaite souligner, comme beaucoup l'on déjà fait, l'excellence du travail réalisé pour aboutir à la version actuelle d'AVL. Il est l'un de mes trois outils préférés avec "Quickmap" et "l'atlas de Viscardy", complétés par les notes de Jean Dragesco. La version 7 devrait sans aucun doute être un outil précieux à la préparation des observations et à observations directes des fins détails sélenographiques au télescope.

     

    J'ai le souhait profond que la future "version 7" puisse intégrer la mosaïque construite à l'aide d'images prises lorsque le soleil était près de l'horizon, analogue en fait à celle de "WAC Near Side" (grande ombre) de "Quickmap", produisant ainsi des ombres allongées et soulignant la topographie subtile comme ci-dessous dans la région de Prinz.

     

    Screenshot_20191110-125416.png.8748cef33f984eacdb1c829332827b0e.png

     

    La possibilité (déjà existante) d'inverser des vues afin d'obtenir des images à l'identique des Newtons/SCT/réfracteurs, liée à une mosaïque, intégrant une texture "grande ombres" et les outils de mesures de détails orographiques associés serait le summum pour l'observateur.

     

    Félicitations pour la réalisation de ce logiciel unique.

     

    Jean-Noël


  6. Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

    Par contre Jean-Noel sur le schéma de Pickering je ne comprends pas où intervient le paramètre de l'éclat de l'étoile, car variable selon le diamètre. D.

     

    L'échelle de Pickering permet d'évaluer la turbulence par l'aspect de la figure d'Airy, cela indépendament du diamètre puisqu'elle qualifie l'aspect relatif de la tâche de diffraction. C'est le seul aspect qui m'intéresse.  Je sélectionne des étoiles dont les magnitudes me donnent des éclats comparables dans les instruments utilisés, ni trop faibles, ni trop brillantes, cela afin d'obtenir une perception correcte de la tâche d'airy et des anneaux de diffraction . Ainsi, je choisi des candidates d'environ 3 magnitudes de plus dans un T500 que dans un T150. La seule donnée qui me préoccupe est de savoir avec quel diaphragme je vais trouver une image de diffraction montrant le premier anneau non dégradé, correspondante au niveau 7 à 8 de l'échelle de Pickering. Le diamètre de mon diaphragme me donne alors la valeur de r0. En cas de diaphragme trop petit, je passe à une étoiles plus lumineuse pour voir le premier anneaux.

     

    J'espère avoir répondu correctement à ton interrogation.

    Jean-Noël

     

     

    • Like 1

  7. il y a 1 minute, STF8LZOS6 a dit :

    j'ai du avoir des r0 de 23cm à 30cm compte tenu des images obtenus avec la 150mm.

    Attention, une image de diffraction "parfaite" dans une L150 n'a aucune signification sur la valeur de r0 à des ouvertures plus grandes. Tu peux au mieux penser que r0 est au moins égal à 15cm et que tu pourrais envisager des images potables avec un T230 ou un T300. (D/r0=1,5 ou 2).

    • Thanks 1

  8. Merci Christian, Je vais lire cet article avec intérêt. dés que possible.

    "l'acuité était meilleure d'environ 25% que lorsqu'aucun mouvement ne se produisait, qu'il s'agisse d'un mouvement auto-induit, d'une reproduction d'un mouvement similaire ou d'une simulation externe." C'est très intéressant.


  9. Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

    Donc si je prend un r0 de 15cm que j'ai déjà eu plusieurs fois ici,  avec de l'habitude et un peu expérience au début, on peut s'adapter au double en diamètre

     

    La version animée de l'échelle de Pickering donne l'évaluation de la turbulence atmosphérique. L'image de diffraction correspondant au niveau 7 à 8 de l'échelle de Pickering, dans un télescope de 15cm d'ouverture, laisse supposer que l'image sera encore exploitable dans un instrument de 22 à 30 cm d'ouverture.

     

    Screenshot_20191107-144442.png.10b4c599b62c1ae118152033f615ec02.png

    • Thanks 1

  10. Il y a 6 heures, STF8LZOS6 a dit :

    Il y a aussi cette étude sur l'estimation des paramètres de la turbulence atmosphérique :  sce BENNOUI FATIHA.pdf: Elle explique bien la dégradation de la FWHM avec l'augmentation du temp de pose. Elle suggère la possibilité de mieux décoder l'information dans les tavelures que dans une tâche d'Airy non résolue.

     

    Screenshot_20191107-114457.png.a6c45356d40e687bbfc2d93312a80534.png

     

     

    • Like 1