Bob Saint-Clar

Member
  • Content count

    460
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About Bob Saint-Clar

  • Rank
    Active Member
  1. MAP photo : foucault, encodeur, ronchi ?

    Bon, voilà comment nous procédions dans le détail (je n'étais pas le seul) :1) On achetait des pellicules en 12 poses (hyper ou non) 2) On installait le boîtier de l'appareil au foyer du télescope 3) On lançait la poursuite et on visait une étoile brillante 4) On réglait une première mise au point " à la louche ", au viseur du reflex, afin de dégrossir 5) On ouvrait le dos, positionnait une lame en biseau sur les rails qui guident le film et on interceptait l'image de l'étoile avec le bord du biseau (c'est la phase délicate, mais franchement, tout le monde peut le faire… même avec deux mains gauches) 6) Si " l'ombre " du couteau se déplaçait dans le même sens que le couteau lui-même, on allongeait la MAP. Dans le cas contraire, on la réduisait. Le but est d'obtenir une extinction la plus homogène possible de l'étoile. Bien sûr, cela demande un minimum de concentration, mais je n'ai pas souvenir d'en avoir ch… Accessoirement, on peut se faire une idée immédiate de la qualité de la chaîne optique, car tous les défauts se voient (j'irai jusqu'à dire que la méthode est de ce point de vue très pédagogique : défauts circulaires, astigmatisme, bords rabattus, etc… j'ai découvert ce que ces mots signifiaient en pratiquant la MAP au couteau !) 7) On verrouille la MAP lorsque l'effet cherché est obtenu 8) On met la pellicule 9) Roulez jeunesse !Si la nuit s'achevant, le film n'était pas fini, on laissait tout en place et rebelotte 12 heures plus tard… Certes, il y a plus simple. Le propos n'est pas de vendre une Ferrari pour un vélo en prétextant que le permis est inutile… mais depuis le post de Teïva, qui précise qu'avec un boîtier par ailleurs tout pourri (obturateur mort ou mécanique de relevage du miroir HS) à 250 balles on peut foucaulter sans se prendre la tête, cette technique ne me semble pas à jeter aux orties. Elle est à réserver - quelqu'un l'a signalé à juste titre - aux optiques très ouvertes, pour lesquelles la MAP est une affaire très précise.
  2. MAP photo : foucault, encodeur, ronchi ?

    La solution de Teïva a le mérite d'être simple et reproductible (d'un boitier à l'autre, surtout chez Nikon, je serais surpris de trouver des variations notables de précision).Pour ma part, lorsque j'ai réalisé des foucaultages traditionnels (hors boitier spécifique genre F1), je l'ai évidemment fait AVANT d'engager le film (et non pas entre deux prises de vue...), pour une série de poses. L'opération de dépose du film n'avait lieu qu'en cas de problème (nuit écourtée pour cause météo, choc sur l'appareil, etc). MadMac sait lire, il fera son tri dans tout ce qu'on lui soumet ; il ne me viendrait pas à l'idée de dénigrer la technique de Hartman...
  3. MAP photo : foucault, encodeur, ronchi ?

    Un peu à contrepied semblerait-il, je défendrai volontiers la méthode du foucaultage que j'ai pratiqué à de nombreuses reprises sans avoir à m'en plaindre :Compliquée ? Il y a maldonne... poser une lame en biseau sur les rails qui guident le film, dos de l'appareil ouvert, est à la portée de chacun(e). Vérifier que cette lame éteint de façon quasi-homogène une étoile brillante (en plus, pour le même prix, on a une idée claire de la qualité de l'ensemble optique) brillante n'est pas plus sorcier, et le résultat est, du point de vue de la précision de mise au point, parfait.Un bon moment, j'ai employé cette méthode, évidemment avant d'engager un film. Puis j'ai eu la chance de posséder un Canon F1, dont le verre de visée est interchangeable et surtout dont le prisme s'enlevait entièrement ; dès lors, j'ai pu foucaulter en disposant le couteau à la place du verre de visée, pour un résultat équivalent en précision et une souplesse bien supérieure : je pouvais opérer sans ouvrir le dos, à plusieurs reprises !Voilà, en espérant t'avoir éclairé sur cette technique éprouvée et toujours efficace.
  4. ALERTE !!!! JT de 20h sur la 2

    Eh bé... moi qui venait ici pour me reposer du forum des délires... c'était pas la semaine pour arréter le prozac !
  5. Le Clavius c'est fini?

    Dévoniak ton nouveau pseudo, Serge : SUPERFULGUR, c'est du brutal ! on devine un coté héros et un coté détergent : "Avec SUPERFULGUR, les taches ont la vie dure !" Seul bémol : le coté tête à plaque
  6. Le Clavius c'est fini?

    Le 300 de David, je vous le recommande : on voit même des nébuleuses qui n'existent pas (sous Capella, tu te souviens urk urk) ?Si ça c'est pas du coup bas...PS : OOMF, je viens de voir l'image de Thierry... nivellement, dites-vous ?[Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  7. Le Clavius c'est fini?

    Bon sang, moi qui ai vendu ma Kepler 150 à 400 euros ! J'en suis de 8 patates pour 5mm !!
  8. Le Clavius c'est fini?

    D'aaaccord, le coup bas de la plaque Superfulgur, c'était pas finaud... je regrette )N'empêche que David Vernet a écrit "Bob tu as raison"... je saurai d'ailleurs lui rappeler cette phrase pétrie de bon sens aux moments critiques ! Quant à taxer mon discours du syndrôme "demain on rase gratis", là t'es dur... ce n'est pas exactement mon propos...Match nul ? PS : j'ajouterai juste que mon film préféré, perso, c'est "la Horde sauvage". Les tiens ont été tournés... à l'époque du muet ? Non je déconne ![Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  9. Le Clavius c'est fini?

    Seges, mon propos n'est pas de te convaincre du bien-fondé de ma prévision, mais simplement du caractère illusoire de la futurologie, j'ai presque envie d'écrire "par principe" :Tu cites avec raison les lois de l'optique, qui s'appliquent à tout(e)s jusqu'à nouvel ordre. Mais tu fondes ton analyse - j'insiste aussi - sur l'état de l'art actuel en matière d'astronomie amateur ; or, si l'est une chose dont nous pouvons être sûrs, au-delà de notre analyse différente de la situation, c'est que cet état est un instantanné dont la légitimité est actuelle... et donc, provisoire. Un autre exemple (puisque j'ai déjà proposé la diffusion de technologies telles que celle de l'optique adaptative) :Qui te dit que dans (inscrivez ici votre chiffre préféré) années, ce ne sont pas les techniques d'interférométrie qui seront à portée des amateurs ? Auquel cas, en éloignant leurs (inscrivez ici votre deuxième chiffre préféré) instruments, lesdits amateurs sortiront les craquelures d'Europe comme Thierry Legault sort les craquelets de Copernic... bien sûr, on nage en plein délire. Mais toi qui a bien connu les affres des débuts de l'imagerie astro et a tâté de la plaque Superfulgur, imaginais-tu à l'époque ce que donneraient des webcams à 2 balles en planétaire ? Fonder notre analyse des évènements futurs sur l'actuel est tout simplement impossible. Ca n'empêche évidemment pas de discuter, au contraire, c'est un plaisir... mais restons modestes [Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).][Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  10. Le Clavius c'est fini?

    Il me semble que quelqu'un - il se reconnaitra, je n'ai plus son identité en tête - a évoqué cette idée il n'y a pas très longtemps. Dans le principe, si elle se vérifie, elle ne me gêne pas vraiment : un nivellement par le haut, c'est si rare..! L'inconvénient serait en effet que toutes les productions images se ressemblent, à terme ; mais je gage que les compétences, elles, resteront diverses et que le progrès ne sera jamais rattrapé : existent déjà des système de correction en temps réel des défauts de grande amplitude des optiques... hors de portée des bourses moyennes. Qui sait ce qui sortira dans quelques années pour les amateurs ? Une véritable optique adaptative ? La situation ne sera jamais figée et donc, à priori, le nivellement restera une vue de l'esprit... mais bon, on est dans la spéculation [Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  11. La tour utopique

    Avouez que ça calme... pauvre bête...
  12. La tour utopique

    Franchement la tour c'est has been ! Tâtez-moi ça... http://jlnlabs.imars.com/lifters/]http://jlnlabs.imars.com/lifters/ http://jlnlabs.imars.com/lifters/orville/indexfr.htm [Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  13. Le Clavius c'est fini?

    Ca.. ! J'étais bien à lambda/10 pour capter France Inter… mais dans le visible, pardon ! Fallait juste éviter de s'en servir sur le ciel ! Ceci dit, mauvaise langue, je te signale qu'il me reste un instrument d'un diamètre tel (60 mm) qu'à ce stade, je ne crains aucun comparo : c'est perdu d'avance Ceci étant j'espère faire de la webcam avec, sous peu. On en reparlera dans la galerie "images" (ou "délire", faut voir...)
  14. Le Clavius c'est fini?

    Argh..! David, crapule malfaisante ! Tu m'as détruit toute ma stratégie ! Moi qui voulait fourguer ma daube avec un argument imparable...[Ce message a été modifié par Bob Saint-Clar (Édité le 29-04-2003).]
  15. Le Clavius c'est fini?

    Puisqu'on en est aux images qui trouent le fondement, j'attire votre attention sur le cliché de Jupiter paru page 33 du numéro 2 d'Astrosurf magazine : franchement, avec un SC de 8 pouces… je suis resté scotché ; je dirais même dubitatif : je me demande dans quelle mesure les prises de vue planétaires en webcam ne nivellent-elles pas les performances optiques des lunettes et surtout télescopes vers le haut ! Je m'explique :En utilisant un fond de plusieurs dizaines, voire centaines d'images d'une même scène, triées pour minimiser et même " annuler " les effets pervers de la turbulence, je pose la question suivante : ce tri ne participe-t-il pas peu ou prou à l'élimination (relative ?) des défauts de l'optique elle-même ? Sachant que la turbulence va provoquer une déformation du front d'onde idéal, une proportion faible mais non nulle des effets de cette turbulence ne va-t-elle pas contrarier ces défauts ? Autrement dit, pendant une fraction de secondes, une optique à lambda/2 ne sera-t-elle pas à lambda/10 ? Sachant que l'opérateur va trier les meilleures images et les compositer savamment avec un logiciel adapté… vous m'avez compris.Les spécialistes de l'optique et de l'acquisition peuvent-ils infirmer ou confirmer ? Si ce que je décris recelait la moindre part de vraisemblance, cela m'inspirerait la réflexion suivante : de plus en plus, à diamètre donné, c'est la compétence de l'amateur d'images qui fera la différence.