Lio

Membre
  • Compteur de contenus

    130
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Lio

  • Rang
    Membre

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Marche, poésie, photo
  • Adresse
    Annonay - France
  • Site personnel
  • Instruments
    Plus grand chose en service, mais j'ai toujours le T300 fabrication artisanale qui dort dans un placard – et les Miyauchi.
  1. Jamais génés par les corps flottants?

    Bon, et un de plus !J'ai commencé à avoir ces saloperies très jeune (avec le début de la myopie), disons, vers 7-8 ans. Il y a eu une "rechute" vers les 45 ans, et maintenant, j'en ai plein les yeux, y'a du rab, j'en vends, que dis-je, je les offre !Deux gros dans l'oeil gauche, un ENORME dans l'oeil droit, et ces saletés ont fait des petits. Alors comme vous, je secoue le tête comme un malade devant l'oculaire, et de jour, je mets des lunettes de soleil si possible.Marrant d'ailleurs : pour les voir les yeux dans les yeux (!), il suffit de pointer une source lumineuse (Jupiter, la Lune) et de défocaliser. Oh, les sales bébêtes que voilà !Quant aux ophtalmos et aux chercheurs, je me marre : si ces doctes patrons avaient ces m... dans les yeux en quantité, on aurait vu si une solution n'aurait pas été trouvée ! (procès d'intention ?)
  2. RAP 2006 les images

    Quelques photos des RAP 2006 en compagnie du club Les Pléiades de Beaumont-lès-Valence : http://astrosurf.com/lrastro/RAP2006
  3. Bonjour à toutes et à tous.Je viens de mettre en ligne la dernière version d'ASTRO.Le changement le plus important n'est pas dans le système employé (toujours MS-DOS), ni dans le coût (toujours gratos), mais dans l'option de champs stellaires.En cliquant, depuis une page de changement de coordonnées, sur la case idoine, on peut désormais afficher un champ stellaire (jusqu'à mag.12) et d'objets du c.p., centré sur l'objet initial. Ce champ est ajustable de 6' à 3°, orientable par un simple clic de souris et inversable (pour les possesseurs de lunettes). Le but de l'opération est de fournir une aide efficace à l'identification d'une cible.Attention : 1. le matos nécessaire pour faire tourner la nouvelle option est d'un niveau probablement plus élevé que précédemment (d'un 486 à 40 MHz, je suis passé à un PII à 366 MHz, mais je n'ai pas testé sur du matos plus modeste), 2. les fichiers indispensables à la nouvelle option ne figurent pas dans ASTRO.ZIP; il faut les télécharger à part. Tout est précisé sur le site. 3. considérez cette option comme encore en test. Merci de me signaler les erreurs éventuelles !Bons ciels.(ASTRO est dispo à : http://astrosurf.com/lrastro )
  4. Autre objet à identifier

    Le logiciel Orbitron permet d'identifier à peu près n'importe quel satellite artificiel... si c'en était un !Orbitron : http://www.stoff.pl/orbitron/summary.php?fra
  5. Nettoyage

    Si ton miroir est vraiment sale, procédure(s) : http://astrosurf.com/cielextreme/page181F.html Bons ciels.
  6. Coup de coeur "NGC 7027"

    Les références du PK sont fluctuantes... Tu parles pour NGC7027 de PK84+0.3; le Guide donne PK84.9-3.4, et mes références (dans ASTRO) sont PK84-3.1.NGC7026 possède bien, elle, un "+0.3"; d'après le Guide, ses références sont : PK89+0.3.NGC7027 est une NP que j'ai observée 6 fois; en date du 12 juin 1999, 1h39m TL, avec le T300 chez moi, j'ai noté : "facile, brillante, et de forme ovale." J'avais remarqué précédemment des nuances bleutées en surface, non notées cette fois. La dernière observation date du 5 juillet 2002, 1h40m TL (une quasi similitude dans le moment), avec les mêmes remarques, et un axe noté ONO/ESE.Bons ciels.
  7. Un objet à identifier...

    OK, je vois avec deux minutes de retard (même pas...) : réflexion sur la couche nuageuse ?Si c'est ça, je rappelle (ou ne l'ai-je jamais dit...) que le ciel était parfaitement dégagé.
  8. Un objet à identifier...

    Un projecteur ne traverse pas le ciel en ligne droite, puis en diparaissant avec une diminution du diamètre (quoique je ne sois pas affirmatif sur ce dernier point; faudra que je redemande à mon collègue...).Qu'appelles-tu réflexion nébulaire ?
  9. Un objet à identifier...

    Bien sûr, cest même ce que j'ai écrit : " Donc, il semble très peu probable que ce soit CryoSat ou un étage que nous ayons vu... "Bref, toujours aucune explication rationnelle...
  10. Un objet à identifier...

    Voilà ce que je viens de trouver : L'Agence spatiale européenne (Esa) a "obtenu la confirmation officielle des Russes" de la perte de son satellite d'étude du climat et de l'environnement Cryosat, lancé par une fusée russe samedi, a annoncé Pascal Gilles, responsable de la mission Cryosat. "Tout est perdu (...) Nous avons eu la confirmation des Russes que la mission est perdue", a indiqué M. Gilles, précisant que le satellite avait été "précipité dans l'océan Arctique" avec les deuxième et troisième étages de la fusée. (...) La fusée russe Rockot (société Eurockot), qui devait placer Cryosat en orbite, a été lancée du cosmodrome de Plessetsk (nord-ouest de la Russie) à 15H02 GMT. Le satellite devait être mis en orbite une heure et trente-cinq minutes après ce lancement. (...)Donc, il semble très peu probable que ce soit CryoSat ou un étage que nous ayons vu...
  11. Un objet à identifier...

    Je suis allé sur CalSky et j'ai vérifié, mais aucune chute de satellite n'a été signalée pour cette période.Reste à vérifier l'hypothèse du satellite russe, mais si le moment pourrait correspondre (je pense qu'il y aura des données plus précises), le lieu n'a rien à voir. Et cet objet ne tombait pas, n'avait pas du tout l'aspect d'un objet se désintégrant dans l'atmosphère, et n'a pas changé pendant son passage.
  12. Un objet à identifier...

    Le dessin de l'objet ne montrerait pas grand chose de plus : un cercle au pourtour orange pâle, peu épais mais très net, et le centre sombre.La trajectoire a commencé dans Persée, puis l'objet est passé presqu'au zénith pour aller se perdre vers la Dauphin. Je vais assayer d'illustrer ça (par " se perdre ", j'entends qu'il a disparu, probablement à cause de l'éloignement mais aussi et surtout parce que le fond de ciel est plutôt lumineux chez moi dans le secteur Sud-Ouest.Je précise que l'éclat n'a pas bougé durant le passage, pour autant que je m'en souvienne bien sûr..
  13. Un objet à identifier...

    C'est un fait que nous sommes arrivés à la même conclusion, mon " physicien " de collègue et moi : cet objet (dont au passage je garantis le descriptif, sauf erreur commune due à une mauvaise appréciation) ne correspond à rien de connu.Je ne fais certes pas l'amalgame entre OVNI et extra-terrestres, mais s'il faut faire glisser le compte rendu vers, disons, quelque chose de plus " intuitif ", je dirais que (personnellement) j'ai eu l'impression de voir passer quelque chose d'extraordinaire. Sans aller plus loin.D'autre part, j'ai appris la chute ce samedi, justement, du satellite russe CryoSat, lancé vers 15 H GMT. Y aurait-il possibilité de rapprochement entre ces deux événements ? Mais à y repenser, ce disque mystérieux n'avait rien d'un satellite, ni d'un étage de fusée. Et il y a cet éclairage " de l'intérieur ", si je peux ainsi dire...
  14. Nuit de samedi 8 à dimanche 9 octobre 2005, 23h29m HL.J'avais invité J.-P. à venir observer avec moi cette nuit-là. Il est arrivé vers 21H30. Nous avons admiré ensemble Neptune, Uranus, les Dentelles, NGC 404, le Double Amas, le tout au T300.A 23H29, en regardant ensemble dans la direction de M31, notre attention est attirée par une lueur à notre gauche. On voit alors dans Persée un disque, aux bords nets, parfaitement rond. L'objet est éclairé sur son pourtour (note : " possédant une couronne ") d'une lueur orange pâle, assez peu brillante mais bien visible. Le centre est sombre. La taille est estimée entre la moitié de la Lune et la Lune entière. Le disque file à vive allure NE -> SO. Il est totalement silencieux et ne laisse aucune traînée. En 4 ou 5 secondes, il a traversé le ciel et disparaît (note : " comme s'il diminuait de taille ") aux alentours du Dauphin ou un peu plus bas (mais le fond de ciel est pourri dans cette direction).Nous avons ensuite passé plud de trois-quart d'heure assis, à débattre de la nature de cet objet. J.-P. était particulièrement abasourdi (parce qu'il est prof de physique ?) par cette observation. La taille réelle et partant, la distance nous ont semblé impossibles à déterminer. Par contre, nous avons essayé d'éliminer " à chaud " les solutions peu crédibles : avion, météore, bolide, satellite... Il ne reste pas grand chose.Les points qui nous apparaissent comme irréfutables sont ; l'objet émettait une lueur propre et n'était pas éclairé par le Soleil (dans ce cas, l'éclat est vif et non " orange pâle "), c'était (au moins en apparence) un disque aux bords bien délimités, le silence était total, la vitesse, quelles que soient sa taille et sa distance, était très élevée (J.-P. a parlé de la vitesse d'un " avion de chasse " quand ils passent relativement bas parfois).Mon collègue est rentré chez lui vers 00H30. J'ai continué à observer jusque vers 2H30, mais je n'ai rien revu de tel.Si quelqu'un a une idée ou a vu la même chose... Je prends toute explication rationnelle...P.S. : Ce message a été posté sur Astrosurf, Futura-Sciences, Luniversalis et Webastro.
  15. Bien sûr que plus il y aura de monde, plus fort sera l'impact...Mais - et le problème a déjà été soulevé - que fait l'ANPCN avec 300 membres ? Alors qu'au vu des seuls astronomes amateurs ET DES CLUBS, elle devrait dépasser allègrement le millier (estimation faiblarde à mon avis, qui plus est !)Je milite à l'ANPCN depuis sa création et je me demande ce qu'il faut faire pour que les premiers concernés se bougent le c... Il y a comme ça, dans la vie, des situations qui vous dépassent et où la logique la plus élémentaire est bafouée.Bons ciels quand même.