devoniak

Member
  • Content count

    901
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by devoniak

  1. Synchronisation sur objets AZ EQ6

    Pour la précision du pointage tu as un lien intéressant à ce sujet sur le site eq mod qui explique les différents modèles ( une étoile, deux étoiles, 3 étoiles etc...) c est instructif :http://eq-mod.sourceforge.net/docs/eqmod_alignment_models.pdf Voici les liens vers deux façons de définir une home position plus juste ( il faut un niveau) : http://eq-mod.sourceforge.net/docs/MountHomePosition.pdf et la méthode alternative : http://eq-mod.sourceforge.net/docs/GEM_Home_Position.pdf Ce sont deux méthodes qui fonctionnent même sans eq mod. Je ferai sur mon blog un recap des liens expliquant deux trois choses sur la mise en station. Vincent
  2. Synchronisation sur objets AZ EQ6

    Re Pour réduire encore plus les effets de ce problème j utilise aussi des pavés autobloquant qui repartissent le poids sur le sol. Regardes le lien vers mon post à ce sujet : Tu verras, j y explique le diagnostique et une façon de corriger le problème en cours de session en utilisant le pole master et l’astrométrie. Avec la resynchronisation des encodeurs décrite dans le manuel de la raquette tu peux te passer de cette dernière. Penses à faire part de ton retour, je serai curieux de connaitre ton diagnostique. Vincent
  3. Synchronisation sur objets AZ EQ6

    Regardes page 29 ou page 33 du manuel suivant la version que tu as (lien) tu peux sélectionner une étoile et synchroniser, c est pas tout a fait pareil mais on se rapproche de ce que tu souhaites faire. En ce qui concerne la PAE ça fonctionne à condition d'utiliser des étoiles proches de l'objet (c'est fait pour) surtout si tu as des problèmes de flexions ou de tassement du sol. Quand tu dis imagé sans soucis, ton instrument a t'il pointé directement la planète ? ou as tu été obligé de recentrer ce dernier ? Vincent
  4. Synchronisation sur objets AZ EQ6

    Bonsoir, je l utilise avec un c9 et parfois avec une lunette 80ed. J ai constaté en testant la mise en station avec un polemaster en cours de session que le trépied flechi de façon sensible suite au goto ce qui fausse completement le pointage. J ai par ailleurs constaté que la vis de serrage en azimut peut parfois se desserer et la monture peut bouger si le niveau n est pas fait correctement. J ai egalement constaté que le problème est plus important avec le c9 (3 contrepoids) qu'avec la 80ed (1 seul). Lors d une soiree avec un ami qui a un c11, le problème était carrément rédhibitoire. Dans mon cas en mode équatorial je ne déplie plus les jambes du trépied, et je serre tout à fond, cela réduit de façon sensible le problème mais ne le resoud pas. Dans le cas de l ami avec le c11, la solution à été de ne plus utiliser la monture en équatorial et de l utiliser uniquement en azimutal en attendant qu il achète un trépied plus lourd. Vincent
  5. Synchronisation sur objets AZ EQ6

    Bonsoir quel instrument utilises tu sur ta monture ? Vincent
  6. Atlas NGC Photographique

    Je les ai egalement, j utilise aussi the night Sky observer's guide.
  7. Bonjour, Finalement pour échapper au mauvais temps, nous avons des amis et moi été observer sur le lieu figurant sur la carte se trouvant en lien (ici). Ce site se trouve sur la départementale 619 entre CATLLAR et SOURNIA. Il est dégagé sur pratiquement 360 degrés, il est possible d’y garer une dizaine de voitures sans aucun problème. Nous y avons relevé des SQM allant de 21,2 (à 45 degrés aux point cardinaux) à 21,6 (au zénith et dans la direction du pole céleste nord). Dans les zones du ciel ou le SQM était de 21,6, les bras spiraux des galaxies étaient visibles comme sur les photos : ces derniers se détachaient parfaitement du fond de ciel et étaient bien blancs. Le seul inconvénient est que les feux des rares voitures circulant sur la départementale sont visibles. Vincent
  8. Bonjour; Les modèles météo ont évolué depuis hier soir : Le site de CASTELNOU sur la D2 ne sera pas dégagé avant minuit. La zone dégagée pendant toute la soirée et la nuit s'étendra dans le secteur suivant (LATOUR DE FRANCE / PERPIGNAN il est exclu d'aller le bas / SALSES LE CHATEAU) La zone la plus propice se trouve donc le nord du département en allant vers les Corbières. J'ai prévu de refaire un point en fin de journée. Le choix du site sera fait à ce moment-là. Pour ceux que ça intéresse, je donnerai plus d'informations sur ma page Facebook (ici) plus adaptée pour ce genre d'échange (plus facile à mettre à jour via le téléphone portable). Vincent
  9. En attendant chez l ophtalmo, je pense au choix du site d observation ou je me rendrai si la météo de demain soir se confirme. Les modèles prévoient : Un vent en provenance du sud est; Une absence totale de nuages sur la plaine ; Des nuages en montagne. Il y a à ma connaissance deux sites valables dans ces conditions : la bataille du boulou qui en plaine et un autre située entre castelnou et saint Michel de llotes à prêt de 600m. Je ferai a cette occasion, si la meteo se confirme, des mesures SQM dont je ferai part ici même Vincent
  10. Je me suis rendu compte que les étoiles sur mes photos donnent l’impression que la mise au point est loupée (grosse taille) alors qu’en réalité je réalise celle-ci en mesurant la FWHM dans mon logiciel d’acquisition (APT ou BACKYARDEOS). Lors de cette dernière, je constate souvent l’existence d’un palier plus ou moins long où la variation de la FWHM ne peut plus être évaluée correctement (malgré le fait qu’elle soit calculée sur une moyenne de 30 ou 40 images). J’en suis arrivé à la conclusion qu’il fallait que je mesure le seeing de mon lieu favori de prise de vue pour pouvoir me faire une idée de ce qui se passe. J’ai alors calculé la FWHM moyenne de plusieurs séries d’images à l’aide du SUBFRAMESELECTOR de PIXINSIGHT. J’ai compris que le seeing de mon lieu de prise de vue favori est compris entre 6 et 12 secondes d’arcs. Ce qui correspond à ce que j’observe en visuel : en effet, il y a des nuits ou je ne peux pas voir les anneaux de SATURNE ou les satellites de JUPITER. Mon SQM étant bon (supérieur à 20,50 avant que la commune n’opte pour des lampadaires qui éclairent le sol), je désire continuer à faire des photos depuis cet endroit. J’ai donc cherché à déterminer les paramètres de prise de vue idéaux en fonction du seeing. En fouillant sur internet j’ai lu que les étoiles sont saturées devaient avoir une taille de de 2 à 3 photosites. J’en ai déduit le tableau suivant : Ayant acheté récemment un canon 6D, je me rends compte que les bonnes nuits (seeing estimé à 6 secondes) celui-ci sera adapté à la prise de vue avec la lunette 80ED. L’objectif photo (300mm de focale maximum) que j’envisage d’acheter, quant à lui, sera adapté aux nuits les plus mauvaises (seeing à partir de 12 secondes). Il me faudra acquérir très certainement une lunette pour combler le fossé qu’il existe entre 600mm et 300mm et permettre la prise de vue en grand champ avec le 6D. La 72ED avec son réducteur serait-elle le candidat idéal (elle semble adaptée pour un SEEING de 10 secondes)? Celle-ci faisant uniquement 420mm de focale, il manquera un instrument pour pouvoir réaliser une prise de vue les nuits ou le SEEING sera compris entre 6 et 10 secondes (ce qui je pense est le cas le plus fréquent). Quelle sera la solution ? Je joins le fichier permettant de faire soit même ses propres calculs Vincent calcul focale ideale.xlsx
  11. Bonjour, Je suis allé observer le ciel à la SERRE de MONTFERRER (site qui se trouve sur la route qui relie CORSVAY et MONTFERRER dans le VALLESPIR - les coordonnées googlemap de cet endroit sont indiquées avec une possibilité de calculer un itinéraire dans l’entête du BLOG) la nuit dernière avec PIERRE et BERNARD. Le ciel était correct malgré la lune (après son coucher le SQM était, suivant le moment et la zone du ciel visée, compris entre 21,69 et 20,80). Les variations de SQM pour une même zone montrent la présence d’humidité et/ou probablement d’un voile fin en altitude. La turbulence était forte et n’a pas permis de dépasser l’étape 2 de la collimation du C9. Les piles de la lampe frontale ont lâché durant la séance, ce qui a rendu nettement plus complexe certaines tâches. J’avais prévu de piloter la monture avec EQ MOD, mais un problème de synchronisation entre l’astrométrie et APT m’a obligé à ma servir de la raquette. Le convertisseur DC / AC a parfaitement fonctionné. Il m’a permis d’alimenter l’ordinateur, le polemaster, le hub, la caméra ainsi que l’appareil photo et la star adventurer sans rencontrer de problème d’autonomie. La monture AZ EQ6 était alimenté, quant à elle, par une batterie séparée. J’ai pu utiliser pour la première fois ma star adventurer en dehors de ma terrasse : Elle a parfaitement fonctionné. J’ai testé l’objectif canon 70/300 mm IS USM II sur le ciel : Les poses de 30 secondes à 135mm de focales et à 4,5 d’ouverture sont belles et la COMA est peu gênante selon mes critères actuels en bord de champ. Le test de prise de vue sur la lune à 300mm ne permet pas de déceler aisément du chromatisme. La raquette de la monture AZ EQ6 m’a permis, en utilisant la fonction PAE, de ne pas être gêné par le problème de flexions que je rencontre habituellement avec mon trépied et que je corrige quand je fais de la photo en refaisant la mise en station (cf lien ici). C’est ce qui m’a permis de voir les objets que je désirai pointer. Ainsi après une longue période sans regarder à l’oculaire, j’ai enfin repris contact avec le ciel. Compte tenu de la luminosité de ce dernier j’ai observé quelques amas globulaires que je prendrai très certainement en photo un jour. J’envisage dorénavant de dormir sur place dans une tente (en cours de soirée et/ou à la fin de cette dernière) pour éviter de me précipiter lors du démontage du matériel (ce qui m’est arrivé hier). Cela augmentera le confort, me permettra peut-être d’observer en semaine (le fait de dormir plus facilement va certainement m’éviter la peur de ne pas être en forme lorsque je travail le lendemain). Au plaisir de partager le ciel avec vous 😊 Vincent
  12. Bonjour, J'ai un strabisme convergent et je voudrais savoir s'il existe un moyen de compenser quand on regarder dans une paire de jumelles ? Vincent
  13. Bonjour, Hier du fait des conditions météos annoncées je suis allé voir un ami dans la plaine après avoir chargé le matériel dans la voiture (on ne se sait jamais dès fois que cela se dégage en cours de soirée). Quand je suis reparti, j’ai constaté que l’air était très humide et que les nuages étaient bas. Je suis allé par acquit de conscience au site de la bataille du BOULOU et je me suis rendu compte que dans la direction du CANIGOU que les nuages semblaient moins denses. Je me suis alors dit que j’allais rentrer et voir au stade d’ARLES SUR TECH quelles étaient les conditions d’observation ». LE STADE D’ARLES SUR TECH L’air était gorgée d’humidité. Mais il n’y avait pas de nuages. J’ai alors effectué la première série de mesures de la soirée (1 mesure à 45 degrés par point cardinal et une mesure au zénith), la moyenne a été de 21,10. Les halos provoqués par la pollution lumineuse culminaient à moins de 30 degrés (donc en dessous du point de mesure). La moyenne de l’ensemble des mesures était supérieure à 21. La mesure réalisée au zénith était au-delà de 21,2. Il était 1h30 du matin, j’ai alors pris la décision d’aller mesurer le SQM des autres sites d’observation pour me faire une idée de leur vraie qualité et tenter de comprendre pourquoi je me désintéresse du visuel dans des conditions réputées bonnes voire très bonnes. Je suis allé rechercher un complément d’affaires à mon appartement et je suis monté sur CORSAVY. LE TERRAIN DE FOOTBALL DE CORSAVY L’air est beaucoup plus sec qu’au stade. La principale source de pollution lumineuse est dû au parking d’un centre pour enfants en difficultés qui se trouve à proximité. La meilleure zone du ciel se trouve au NORD, le SQM y est de plus de 21,5 (l’impression était proche de celle laissée certain soir ou je ne pouvais plus reconnaitre les constellations tant il y avait d’étoiles). La moyenne de l’ensemble des mesures étaient supérieures à 21.3, la plus basse était de l’ordre de 21,1. LA SERRE DE MONTFERRER Ce terrain se situe sur une crête à 881m d’altitude. Il surplombe CORSAVY, il s’agit du point culminant de la route qui relie CORSAVY et MONTFERRER. La meilleure zone du ciel se trouve au NORD, le SQM a été mesuré à plusieurs reprises lors de la soirée à plus de 21,55 (l’impression était proche de celle laissée certains soirs où je ne pouvais plus reconnaitre les constellations tant il y avait d’étoiles). Les mesures varient en fonction de la montée de la brume. Elle pouvait diminuer à 21,48 et cela se voyait. Le zénith a été mesurée lui aussi à une valeur supérieure à 21,5. Les halos provoqués par la pollution lumineuse culminaient à moins de 30 degrés (donc en dessous du point de mesure). Le plus important se situe au NORD EST. La moyenne de l’ensemble des mesures étaient supérieures à 21.4. La plus basse (toujours réalisée à 45° de hauteur par rapport à l’horizon était de 21,33). PRISE DE PHOTOS Pour partager avec vous cette soirée inespérée, j’ai tenté de faire des astro-paysages (NIGHTSCAPE) avec le 6D et le CANON 24/105 IS STM. Par négligence ou bien par ignorance (par moment il ne réagit pas comme il l’a fait) je n’ai pas jugé utile de débrayer le stabilisateur d’image de mon objectif. Bien mal m’en a pris : toutes les images ont un bougé qui ne peut s’expliquer que par des déclenchements intempestifs de ce dernier. Je partage donc la seule image correcte après réduction ou l’on voit Jupiter et Antares qui se lèvent avec le scorpion qui se cache derrière un arbre ! Les paramètres de prise de vues sont : objectif réglé à 24mm et ouvert a 3,5 - temps de pose 6 secondes et iso fixé à 6400. CONCERNANT LE VISUEL A plusieurs reprises, pendant la soirée, je me suis dit que j’avais une impression de confusion en regardant les étoiles dans certaines zones du ciel : il y en avait tellement que le cerveau, non habitué a ce phénomène, ne parvient plus à reconnaitre la forme des constellations. Le SQM dans ces zones étaient au moins de 21,5 voire même de 21,55. Et il y avait moins d’étoiles que dans mes souvenirs. J’en déduis donc que si je boude le ciel en visuel c’est parce que j’ai eu la chance de pouvoir observer à plusieurs reprises dans des conditions excellentes sur des sites se trouvant à deux pas de chez moi. Je me suis donc habitué à ces conditions et je vais devoir apprendre à choisir mes cibles en fonction de la qualité du ciel qui peut varier d’une fois sur l’autre (en fonction de la brume). Je sais donc que je me déplacerai difficilement pour faire des observations visuelles dans des conditions moins bonnes. Je sais aussi qu’il existe à l’étranger des endroits faciles d’accès avec une météo très favorables ou le SQM est encore meilleur… Je me plais à rêver 😊 Vincent
  14. strabisme et paire de jumelle

    J ai des lunettes a prisme. Je m accomode du défaut quand je porte des lentilles mais dans ces cas là : En cas de lecture sur des écrans je fais beaucoup plus d erreurs (lettre qui se chevauchent); Si je joue à un sport avec un objet en mouvement je peux en voire plusieurs; En conduite si la route est étroite et sinueuse j ai tendance à paniquer tres vite ; Je peux voir deux lunes si je suis hs. Mon problème a été diagnostiqué correctement à 40 ans. Avant je souffrais en silence, mes parents et l l'ophtalmo qui me suivaient n ayant pas su interpréter comme il faut ce dont je me plaignais. Du coup l orthoptiste n est pas favorable à ce que j ai des séances de rééducation. Bref... je fais avec et quand je pourrais consulter et avoir d autres avis dans un département ou il y aura plus de médecins j en profiterai. Vincent
  15. strabisme et paire de jumelle

    Merci pour ta réponse. L'ophtalmo a botté en touche... il faudra que je vois pour trouver une paire ou les prismes se règlent et une personne qui puisse le faire si c est compliqué
  16. Bonjour, Voici un autre site d'observation moins près des montagnes qui peut permettre de réaliser quelques belles soirées quand la météo est capricieuse et que les nuages s'accrochent sur la cime. https://goo.gl/maps/vqHtm4PLxvC2 Je m'y rendrai probablement ce soir si les prévisions de la chaîne météo se confirment. Vincent
  17. Bonjour, Du fait de l’orientation de ma terrasse, je vais devoir aller faire de l’astrophoto en dehors de chez moi pour pouvoir imager des objets qui soient compatibles avec mon equipement actuels et mes conditions de prises de vues (très mauvais seeing sur ma terrasse). Durant mes séances je redescendais tranquillement dans mon appartement pour regarder la télé pendant que mon APN faisait des poses et de ce fait j’ai pris de bien mauvaises habitudes (lampes frontales avec de la lumière blanche et non pas rouge, écran d’ordinateur réglé au max). Hier soir j’ai réalisé que si je voulais m’occuper en faisant du visuel dans de bonnes conditions lors de mes futures séances d’astrophoto en montagne sur un terrain dégagé je devais corriger plusieurs choses. Concernant l’écran en dehors du fait de baisser la luminosité que me recommanderiez-vous ? Existe-t-il des filtres qui limite l’éblouissement ? Comme a terme je vais de nouveau faire des sorties avec des potes je cherche à ne pas les embêter avec la luminosité de l’écran. Je vais mettre des pastilles sur chaque diode une fois le matériel monté, régler l’écran de l'APN. J’envisage de mettre en drap pour cacher la table avec les accessoires astrophoto.... Y a t'il des trucs pratiques a connaitre ? Existe t'il des ouvrages qui traitent du sujet ? Je vous remercie par avance. Vincent
  18. Bonsoir, Ce soir je suis monté au pin parasol qui se trouve à 2km de distance et 100m plus haut que mon appartement. J’en ai profité pour faire plusieurs relevés SQM (je ne sors jamais sans): · Sur ma terrasse il est environ de 20,50 / 20,55 (moyenne sur les 4 points cardinaux à 45 degrés de hauteur et d’une mesure au zénith) ; · Au pin parasol, j’ai fait une mesure a 21,36, avec une moyenne qui se serait situé aux alentours de 21,10 / 21,15. Ces résultats m'ont surpris. Je pensais qu'ils seraient moins bons, en effet les images faites un soir précédent ou il devait y avoir des nuages et de la brume montrent les ravages de la pollution lumineuse . Il me tarde d’aller observer plus en altitude vers CORSAVY ou MONTFERRER😊Le ciel que j'avais eu à l'époque la bas me paraissait bien meilleur. Les mesures vont elles confirmer ce ressenti ? Je ferai part ici même de mes relevés. Je poste ici une photo du point de vue depuis le pin parasol Vincent
  19. Bonsoir, Voici la carte qui montre l’emplacement d'un des sites d'observation du ciel ou je me rend avec des amis dans le VALLESPIR. Il se trouve entre CORSAVY et MONTFERRER. Le ciel y est très stable, j'ai pu y voir du pourpre dans la nébuleuse M42 dans Orion avec mon 300mm et une lunette de 60mm. https://goo.gl/maps/F7go4bLNRzt J'espère y observer prochainement.Je ne manquerai pas de faire relevé SQM à cette occasion. Vincent
  20. on verra, avec la star adventurer je me suis rendu compte que c etait beaucoup plus simple....
  21. Salut l'idée est sympa, mais je cherche quelques chose qui soit prêt en 30 secondes. J'aurais déjà le matériel a monter (au moins deux instruments voir 3).
  22. J'ai eut envie de me promener un peu... La constellation d'orion, les pleiades et le taureau pris au 6D avec l'objectif canon 24/105mm réglé a 24mm ouvert a 3,5, sensibilité fixée à 6400 ISO. Temps de pose 6 secondes :) Vivement que j'ai un objectif avec une focale plus grande. Lien vers la full ici
  23. Pour ce genre de soirée, j envisage de faire une nuit courte sur place avant de rentrer, même en semaine. Ou faire des siestes... Ça dépendra des conditions de ciel pour le visuel. Une des raisons de ma prise de distance avec le visuel est que j ai eu très certainement des conditions très bonnes, que je n ai pas su me renouveler et que mon astygmatisme m a pourri certaine soirée. Par ailleurs je ne veux pas que l astronomie plante ma carrière.
  24. Voilà... par contre ça sera réservé aux soirées ou j aurais du temps...