MALLART

Company
  • Content count

    878
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by MALLART

  1. Salut Thomas, Le FLI ATLAS n'a pas de compensation de température intégrée, mais sais-tu si des gens ont développés des applicatifs ou scripts qui permettent de lui demander des corrections directement via son interface USB ? j'ai pensé à rechercher du côté des scripts qui peuvent être lancés par MaximDL entre les poses unitaires, mais n'ai pas eu le temps de creuser la question. Cela m'aiderait si je monte l'ATLAS sur ma FSQ106ED car celle - ci a une dérive de la MAP en température collossale, il faut faire une correction tous les degrés de variation de température (contre tous les 3 degrés environ sur l'ancienne FSQ106N). Heureusement, la dérive de la mise au point est relativement linéaire en température sur cette lunette ... Emmanuel
  2. Magnifique, surtout Clavius : on ne sent pas le traitement, mais seulement les superbes détails ! Emmanuel
  3. Bonjour, Voici la Rosette capturée hier soir avec le Newton Hyperbolique de 400mm juste avant que la Lune ne se lève. Conditions de turbulence médiocres, donc à refaire pour une meilleure résolution, mais transparence correcte. A suivre en Ha-RGB, mais sans doute l'an prochain ! Caméra Proline 16803 refroidie à -30°C Filtre Ha Astrodon 6nm Poses cumulées de 2h40mn Monture 10 Micron GM2000 HPS Guidage sur diviseur optique (guidage au mieux à 0,4 pixel RMS, contre 0,2 quand la turbulence est faible) Acquisition et prétraitement Maxim DL Traitement sous Photoshop (dynamique et filtres passe-haut successifs). Lien vers la full (galerie), où l'on sent bien la turbu ... : Emmanuel
  4. Salut Thomas, J'ai fait la manip cet après-midi : Mire tracée sur une feuille de papier, reproduisant les bords d'un faisceau à F:4. + l'axe optique. Deux cibles positionnées, à 18mm environ l'une de l'autre, sur l'axe optique matérialisé par le milieu du faisceau : au plan focal initial (à positionner 47mm du correcteur) et plan corrigé (à 65mm du correcteur) Utilisation de deux lasers alignés sur le bord du faisceau tracé sur le papier, de sorte à ce que les taches des lasers coïncident sur l'axe au niveau de la première cible sans correcteur. On voit bien que les faisceaux re - divergent ensuite et que 18mm plus loin, les taches sont bien distinctes. Je place ensuite le correcteur sur l'axe, à la bonne position : les taches coïncident désormais 18mm plus loin ... sur la seconde cible. Sur la première cible, elles sont nettement séparées. Le correcteur éloigne donc bien le foyer d'environ 18mm tel qu'annoncé sur les pages de certains revendeurs. ça ne vaut pas une manip sur le ciel, mais ça semble donner la réponse à ta question. J'enverrai les images sous peu. A+ Emmanuel
  5. Marque de ce connecteur ?

    J'ai l'habitude de ces connecteurs, de bonne qualité. Emmanuel
  6. Marque de ce connecteur ?

    Bonjour, ça ressemble à du BINDER série 680, disponible chez RS Components ou Farnell. Cordialement, E. Mallart
  7. Salut, J'ai bien une simu, avec des RC et distances inter-lentilles approchants, mais sans les verres impossible d'en tirer des conclusions. Si c'est indiqué sur le site que tu as mentionné, c'est sans doute valable ? Le mieux serait de mesurer ça (déplacement du foyer) sur un banc optique avec une lentille de focale environ 1 mètre ... Je vais voir ce que je peux faire. Emmanuel
  8. IC 342

    Salut Olivier, Ben moi, je préférerai une version ... entre les deux ! Avec un ptit coup de passe-haut, mais pas pour les étoiles ... Y aurait-il un traitement qui permettrait de gommer les "traits" verticaux liés au blooming ? Emmanuel
  9. IC 342

    Salut Olivier, Pas mal cette image, même si j'ai du mal à la juger avec mon écran qui déconne (un côté tout violet ... !). J'aime bien le compromis entre douceur et détails, même si j'aurai tendance à appliquer un petit filtre passe-haut (léger) pour renforcer les détails dans les bras spiraux. Pour le traitement des couleurs, c'est TOP. Tu pourras rajouter un poil de Ha plus tard, avec un dosage léger pour ne pas tomber dans les excès que l'on voit souvent quand le contraste du Ha est exagéré ... Impossible d'imager ces semaines-ci, c'est dommage de se contenter de tester la résistance des instruments à l'humidité .... A+ Emmanuel
  10. Ouf, j'ai eu peur que tu aies mis ta lunette à l'envers ! Pas mal de détails vu le diamètre optique et les conditions ... ça me plait ! Emmanuel
  11. Bonjour, J'ai le plaisir de vous présenter la toute première image faite avec mon nouveau Newton Hyperbolique de 400mm, réalisée ce 6 Octobre par un ciel plutôt mouvementé (turbu + vent, voir erreur de suivi RMS) et un petit croissant de Lune pas trop gênant. C'est encore mon ciel Picard qui a été sollicité, suite à l'annulation - pour cause de météo incertaine - d'une session astrophoto prévue la semaine prochaine au col du Restefond. L'image est perfectible et sera à refaire à l'occasion d'un ciel plus clair mais surtout plus stable, avec davantage de pose ... Les objectifs étaient ici : De valider l'absence d'images fantômes via ce champ rempli d'étoiles brillantes, De vérifier l'absence de halos gênants, De tester la planéité du champ compte-tenu du rapport F/D très ouvert et de la taille du capteur (36,7 x 36,7mm), De confirmer la rapidité du setup astrographe + caméra pour l'obtention d'images profondes. Caractéristiques du tube optique : Newton Hyperbolique 400mm F:3,25 (focale 1300mm) avec correcteur dédié (tirage 75mm) optimisé pour tenir compte de la présence de filtres et fenêtre de la chambre CCD, Caméra FLI Proline 16803, avec filtres LRGB Astrodon, Diviseur optique et caméra STi pour le guidage, Monture 10 Micron GM2000 quelque peu sur-sollicitée (en limite de charge, le tube optique faisant 48kg avec l'ensemble d'imagerie, 41kg sans). Données de prise de vue : 63 poses de 1mn en luminance, 20 poses de 1mn en R, V et B et binning 2, Erreur de suivi RMS : +-0,4 à 0,5 pixel sur chaque axe (d'habitude, la monture donne environ 0,3 pixel si pas de vent et faible turbu) Traitement : Prétraitement MaximDL, Alignement avec Registar, Compilation sous Photoshop, Légère touche de réduction de bruit avec PureImage. => Les images pleine résolution sont disponibles dans la galerie. Image du setup (avec la STL et la Proline) : : Bon ciel à tous ! Emmanuel
  12. Retour astro sur le Triangle de Pickering - toa130

    Ravi de te revoir ici Sebastien, depuis le temps ... Moi aussi j'ai un ciel la plupart du temps pourri en Picardie, tout juste quelques dizaines de nuits par an d'imagerie si je considère celles où je peux vraiment imager (càd quand je ne bosse pas le lendemain ...). Heureusement qu'il y a l'imagerie en bande étroite ! Ton image est pas mal malgré les conditions, même si on voit bien que tu as du te battre contre le bruit ... Emmanuel
  13. Salut Thomas, Mais que tu es lent pour traiter tes images lol ! ça fait une dizaine de jours que j'attends ! L'image est bien détaillée, si on en juge par les conditions de turbu pas top du tout si je me souviens bien. A+ pour une prochaine session d'imagerie ensemble, c'était sympa. Emmanuel
  14. Hélix / Newton 360 mm / hte Ariège

    Belle image, bravo ! Un objet que je ne suis pas près de pouvoir faire depuis ma Picardie, va falloir changer d'endroit ! Emmanuel
  15. M45 : First Light NHD400

    Bonjour, Pour répondre à Christophe : En ce qui concerne le correcteur, le choix s'est porté sur un hyperbolique (qui prend en charge l'aberration de sphéricité du correcteur) et d'un design de type ROSS modifié avec une lentille supplémentaire à faible dispersion, l'objectif étant de pouvoir faire du visuel à haute résolution sur un champ conséquent (à condition d'avoir des oculaires bien corrigés !). Il fallu un an de travail (pas à temps complet bien sûr !) pour parvenir au résultat final, les objectifs étant un correcteur le plus court possible pour éradiquer le vignettage (35mm pour l'encombrement longitudinal des lentilles), de diamètre conséquent (lentilles de 80mm), et surtout un backfocus compatible avec les caméras à grand capteur (avec roue à filtre et espace suffisant pour caser un diviseur optique). Le backfocus optique du correcteur est de 75mm. Ce correcteur fonctionne bien sur la même formule hyperbolique à F:3,5 entre 250 et 500mm de diamètre, à condition d'adapter le coefficient de l'hyperbole pour chaque config. Il réduit d'un facteur 0,93 et amène donc le F/D final proche de 3,25. Les vérifications ont également été faites par simulation pour s'assurer qu'il n'y aurait pas de reflets parasites (étoiles fantômes) dans des niveaux d'énergie visibles sur les images (d'où le test sur M45 ...). Philippe : Merci de tes commentaires et content d'avoir de tes nouvelles ... je me souviens de nos émerveillements mutuels devant nos albums photos respectifs feuilletés durant une semaine au Restefond qui maintenant commence à dater ! (2001 je crois ?) Et aussi du C14 a moitié démonté dans le coffre de ta voiture ... je n'avais pas eu vent de résultats de tests avec les Epsilons plus gros que le 180. C'est vrai que s'ils ont été spécifiés pour l'utilisation en argentique ça change la donne .... A l'époque, les guidages étaient jugés bons s'ils étaient sous la barre des 5" d'arc ... Emmanuel
  16. M45 : First Light NHD400

    Merci Olivier pour tes commentaires ! Pour répondre à Optrolight, l'instrument est en effet transportable, il est prévu pour être facilement démontable et re - montable par une seule personne : - Barillet primaire amovible par l'arrière avec locatings pour repositionnement au même endroit, - secondaire sur queue d'aronde démontable, également avec locatings de repositionnement, - boîtes de transport pour le primaire et le secondaire. - poids du tube nu : 21kg - barillet primaire : 7kg - primaire : 10kg - secondaire : 2,5kg J'ai fait le test la semaine dernière, après un démontage complet en vue du déplacement (abandonné) au Restefond : - remontage de l'instrument sur la monture en 1 heure, - mise en station de la monture en 1/2h - légère re-collimation du primaire (car il avait été enlevé du barillet et mis dans sa boîte de transport, de plus j'avais procédé à une légère diminution du jeu latéral laissé au primaire car trop important initialement) => collimation à l'oculaire jusqu'à un grossissement de 400X. Comme la mécanique est très stable et le tube archi-rigide, j'ai pu faire de l'imagerie dans la foulée : pas d'apparition de tilt particulier même avec le grand capteur de la Proline. Par contre, pour pouvoir le monter seul, je me suis procuré une petite table d'élévation pour faciliter le montage du tube (sans barillet primaire) dans la queue d'aronde 6 pouces, et d'autre part monter sans effort le barillet dans son logement. D'autre part, le tube est équipé d'une tige filetée d'assistance à l'équilibrage (voir deuxième image ci-dessous), car impossible de déplacer les 42kg dans la queue d'aronde de manière sécurisée, une fois les vis desserrées, sans un tel dispositif d'assistance : Les démontages, remontages et équilibrage se font donc ... très confortablement ! Salutations, Emmanuel
  17. Barnard33 et NGC2024 H-Alpha au NHD400

    Bonjour, Pour répondre à LANTHA : C'est un correcteur dédié et optimisé pour ce diamètre et rapport F/D, avec trois lentilles, dont deux standards du marché. Il fait un diamètre 80mm, longueur 35mm et son backfocus optique est de 75mm. Lorsque je lquelques 60mm des Wynne de marque bien connue étaient en effet un peu limite (problème résolu depuis). Il fonctionne bien entre les diamètres optiques 250 et 500mm, à condition d'adapter le coefficient de déformation de l'hyperbole au cas par cas. Amicalement, Emmanuel
  18. Bonjour, Voici la petite dernière de la semaine, le joli champ de la tête de cheval toujours avec mon nouveau Newton Hyperbolique et toujours sous le ciel Picard. Données de prise de vue : Astrographe hyperbolique Newton de 400mm, focale 1300mm (F:3,25), Caméra FLI Proline 16803 et filtre H-Alpha Astrodon 5nm, 9 poses de 20mn, Guidage sur diviseur optique avec caméra SBIG STi, Précision de guidage : environ 0,5 pixel RMS (turbulence notable), Prétraitement MaximDL, traitement sous Photoshop (dynamique et filtrages passe-haut à différentes fréquences spatiales). Merci à Thomas d'être venu chez moi pour participer à ces quelques nuits d'imagerie ! Cordialement, et à bientôt avec la couleur ... Emmanuel Mallart
  19. Bonjour, Je ne pensais pas en sortir quelque chose de valable, mais je vous la propose malgré le temps de pose un peu limite et le ciel un peu voilé, car finalement ça sort pas mal au niveau bruit (réduction avec PureImage) Image réalisée avec mon nouveau Newton Hyperbolique, à refaire avec davantage de temps de pose et surtout un ciel plus stable (le guidage était vraiment limite). Données de prise de vue : Astrographe hyperbolique Newton de 400mm, focale 1300mm (F:3,25), 6 poses de 20mn, Caméra FLI Proline 16803 et filtre H-Alpha Astrodon 5nm, Guidage sur diviseur optique avec caméra SBIG STi, Précision de guidage : environ 0,6 pixel RMS (turbulence importante), Prétraitement MaximDL, traitement sous Photoshop (dynamique et filtrages passe-haut à différentes fréquences spatiales). Cordialement, Emmanuel
  20. Oui, les bruts Ha dans de bonnes conditions avec la Proline se rapprochent en 20mn de ce que j'obtenais avec la STL11000 en une heure .... époustouflant ! Effectivement, pour chercher du piqué, je vais essayer une autre façon de faire : mitrailler des poses de 1mn pour comparer ... J'en profite pour joindre une association d'un bout de ce champ avec le bout d'un autre fait en 2012 avec mon Newton de 300 (presque la même focale). Heureusement que les aigrettes sont à peu près orientées dans le même sens sur les deux champs .... La partie droite, avec la STL11000, est bien plus bruitée en 3h (bien que ce soit fait au col du Restefond) que la partie gauche faite en 2h avec ciel voilé en Picardie .... Emmanuel
  21. Image sensas, et quelle persévérance ! ça me donne envie de tenter avec mon nouveau hyperbolique de 400mm, je me disais que je n'avais pas assez de focale pour traiter des sujets comme 7331, mais finalement un champ bien rempli d'un tas de petites galaxies, ça donne aussi un résultat très esthétique. Merci pour cette belle image. Emmanuel
  22. UGC 12613 Dwarf galaxy

    Bonsoir, Image très intéressante, d'autant que que le sujet n'est quasiment jamais traité ! Tu travailles avec quelle focale ? Emmanuel
  23. Barnard33 et NGC2024 H-Alpha au NHD400

    Rectifié avec le bon nom, merci ! Emmanuel
  24. Ngc 206 dans M31 au C11HD 0.5"/pix

    Superbe image, il y a pas mal d'étoiles résolues ... ça me rappelle des souvenirs en visuel sur un T1M au col du Restefond ... Emmanuel
  25. M45 : First Light NHD400

    Merci pour vos commentaires ! Chris : la photo de mon profil, elle a été faite quand tu étais venu me rejoindre au Restefond ? Emmanuel