Thierry Legault

Member
  • Content count

    6111
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Country

    France

Everything posted by Thierry Legault

  1. Photographier l'ISS avec Skytrack

    Alain a raison, je n'utilise pas du tout les TLE (qui ne sont pas toujours précis, notamment pour les satellites militaires et les premières orbites après lancement), c'est de l'autoguidage pur
  2. Je démarre ce fil en essayant de quantifier les choses. Je pars sur 10000 satellites à terme, tous projets confondus. Le ciel faisant 41000 degrés carrés, ça nous place une moyenne d’un satellite pour 4 degrés carrés, c’est-à-dire dans chaque carré de 2°x2°. Ça commence à faire du peuple Hypothèse en photo CP sur instrument : des poses de 30s sur un champ de 2° (APS-C sur 500mm de focale). Un satellite à 1000 km de distance fait du 0,5°/s, donc il a parcouru 15° en 30s. Sauf erreur, j’estime que pour que ce satellite soit visible sur la pose, le champ visé doit être situé quelque part dans un rectangle céleste d’environ 15°x4° centré sur la trainée du satellite. Ce rectangle fait 60 degrés carrés, donc 1/700 de la surface de la voûte céleste. En partant sur 10000 satellites, ça fait statistiquement une quinzaine de satellites qui y passent, j’aurai donc en moyenne une quinzaine de zébrures sur chaque pose de 30s. J’aimerais bien avoir l’assurance que les algos de réjection vont pouvoir éliminer tout ce bordel sans résidus, et ça je n’y croirai que quand on m’en fera la démonstration. Une chose est sûre, il faudra un grand nombre de poses et qu’elles soient les plus courtes possible, et rien que pour les comètes ça va être coton… (calculs corrects plus bas) Les Starlink que j’ai filmés la semaine dernière étaient à 350 km d’altitude et étaient plus brillants que magnitude 2. En montant à 550 km, ça les ferait passer à m3 (à cette altitude ils seront visibles avec un soleil encore à -30° sous l’horizon, c’est-à-dire toute la nuit chez nous entre mai et juillet, quand il fait beau et qu’on a la plus belle partie de la VL). Certains disent que les panneaux solaires sont encore en configuration « low drag », qu’en config finale les satellites seront moins brillants, mais sans en apporter la moindre démonstration. Je vais essayer de filmer ceux du premier lancement et qui sont à poste (encore faut-il qu’il fasse beau au bon moment et que je sois dispo). Si on a des milliers de trucs à m3 ou m4 qui se baladent dans tous les sens, ça veut dire qu’il y aura dans le ciel plus de satellites que d’étoiles visibles, et il y a pas mal de constellations qui vont devenir difficiles à identifier. Bon courage pour retrouver sigma octant pour faire une mise en station dans l’hémisphère sud… Un nightscape pris au 24mm sur 24x36 doit faire dans les 5000 degrés carrés, donc avec 10000 satellites ça fait pas mal de dizaines de plus de 1000 merdouilles qui font des petits traits dans tous les sens…Les time-lapse risquent d’être animés. Quant aux rotations et filés d’étoiles, il pourrait y avoir plus de traits de satellites que d’arcs d’étoiles… Et à la prochaine belle comète qui passe, style Hale-Bopp, Hyakutake ou McNaught, ça risque d’être sportif aussi… Superoptimiste, je te laisse estimer le nombre de trainées qu’il aurait fallu que tu effaces sur toutes les poses de ta méga voie lactée ! Ah si, une bonne nouvelle quand même : les gens qui veulent photographier des étoiles filantes seront heureux, ils en auront plein sur chaque photo et sans même attendre un essaim Quelques dizaines de satellites en orbite basse, des trainées sur quelques poses d’une série, un ou deux avions et quelques satellites sur un nightscape, ça se gère, on a l’habitude. Je crois que certains ici n’ont pas conscience qu’on plonge dans l’inconnu et qu’on n‘est plus du tout dans le même ordre de grandeur ! Alors oui, on ne les stoppera sûrement pas (bonne nouvelle pour SpaceX et Porsche) mais tout ce qu’on peut faire pour limiter les dégâts et faire diminuer leur luminosité est bon à prendre. La résignation de certains ici me nâvre.
  3. ça veut dire que ça plait, mais tu resteras un précurseur
  4. C14 vs Mewlon 250 ... vs CLAVIUS !

    enfin pour un 14" ça me semble plus qu'honorable, et apte à sortir des choses superbes ! La question derrière c'est quand même, dans ces diamètres, quel le vrai facteur limitant parmi tous les facteurs possibles (thermique, collimation, map, échantillonnage, et je ne parle pas de la turbulence évidemment). Je ne sais pas à combien est le mien, mais il serait sorti avec ces valeurs que ça ne m'empêcherait pas de dormir (enfin, les nuits pluvieuses bien sûr )
  5. C14 vs Mewlon 250 ... vs CLAVIUS !

    enfin il manque une question fondamentale, un sujet qui défraye toutes les chroniques encore plus que la chloroquine : et l'ADC dans tout ça ???
  6. plein de belles choses sur le forum, moi aussi j'ai tenté ma chance hier avec la FSQ (j'ai eu l'anneau complet vers 19h mais vraiment limite) et aujour'dhui, ouf pas trop de turbu ni de pollens ni de voiles en début de matinée (pas comme maintenant) Et puis tant qu'on y est, un passage d'ISS de mercredi dernier, en attendant le Crew Dragon (qui n'est pas venu) C'est tout pour aujourd'hui ! C'e
  7. non, c'est pareil : diffraction par l'instrument, et effet de la turbulence
  8. les étoiles font une taille angulaire infinitésimale (0,00000....1"), et pourtant on les voit bien grosses sur les photos, étonnant non ?
  9. décembre c'est nul, les jours sont trop courts pour avoir le transit en entier et en plus il ne fera pas beau...puisque c'est comme ça je ne le ferai pas, na !
  10. pas tant que ça, en fait j'étais à 1,9° (ce qui est déjà plus facile que 1°) et je voyais bien Vénus à l'écran, en plus il n'y avait pas de pollens (en plein milieu de la pampa australienne). Je ne me souviens plus comment j'ai fait la sélection, auto ou manuelle, mais la registration s'est faite sans problème
  11. et pourtant le ciel était instable, je n'ai même pas pu bien vérifier ma collim au C14, heureusement qu'il y a du traitement planétaire derrière (sélection et stacking)
  12. je ne suis pas surpris, en voyant l'anim je me suis demandé comment allaient se passer la sélection et la registration
  13. oui mais conjonction supérieure, donc petite boule pleine ! Les rapprochements serrés en conjonction inférieure c'est tous les 8 ans
  14. j'ai déjà fait en 2011 une sortie de l'astronaute Steve Bowen (que j'ai rencontré à Houston l'année dernière, avec Donald Pettit et notre Thomas national), en plus de la navette Discovery amarrée à l'ISS, en vidéo 3D : http://www.astrophoto.fr/STS-133_fr.html
  15. ah tiens, Space Weather a publié l'image
  16. merci à tous ! oui, mais l'amarrage n'était pas visible depuis ici, quant au passages d'ISS c'est fini pour l'instant, ça reprendra début juillet (le dernier passage était dimanche soir et il y avait une turbulence désastreuse) oui c'est tout à fait possible, quand les passages reprendront, qu'il fera beau et pas trop de turbu (donc des conditions réunies pas tous les jours ) oui, tri puis recentrage et stacking par fenêtre glissante, à base de scripts spécifiques Si je survis au décollage, il va falloir prévoir une cargaison de sacs à vomi !
  17. heu, je crois que côté météo c'est pas du tout ça...
  18. trois, mais j'attendais ce matin en espérant mieux
  19. Défaut optique LX200 14"

    pas eu le temps de lire le texte, mais bravo pour ces ovnis triangulaires, enfin la preuve qui nous manquait !
  20. je l'ai faite en 2012 à 1,9° du Soleil (25h après le transit) avec la FSQ et sans parasol ni bâtiment, alors vous n'allez pas faire vos chochottes ! 1,9° c'est l'écart qu'on aura demain vers 18h
  21. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    je faisais référence à ce que disait Anton et Mila : choix entre 0,15 et 0,3
  22. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    on peut toujours, mais ça ne rattrapera pas le champ perdu en lunaire/solaire. Comme "petits" pixels, je connais les 2,4µm, il y a plus petit que ça ? Parce que là, sur un SC au foyer F/10 ou un mak à F/12 on n'est pas suréchantillonné. Je pense même que c'est une base de départ intéressante, qui évite l'utilisation d'une Barlow. Je pense qu'une ASI183 au foyer sur un SC ou un Mak, ça peut donner des choses superbes en lunaire, et en plus avec du champ.
  23. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    sauf qu'en suréchantillonnant d'un facteur 2, on doit soit compositer 4 fois plus d'images, soit augmenter le temps de pose d'un facteur 4. Alors si le ciel est hyper stable et qu'on a beaucoup de temps (genre la Lune avec un petit diamètre, pas Juju qui tourne vite avec un C14), ok, sinon ça n'est pas neutre ! les images de Lune sont très sympas, mais clairement suréchantillonnées. Pour moi tu perds du temps de pose ou tu dois compositer plus d'images, dans tous les cas tu perds du champ (et beaucoup de temps et de risques pour les mosaïques !)
  24. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Le passage d'ISS de mercredi, peu de temps avant le Dragon qui n'est pas venu J'ai ajouté un petit passage avec le télescope en mouvement. (la compression sur YT fait des trucs bizarres par moments )