maire

Membre
  • Compteur de contenus

    5 178
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par maire

  1. Oculaire "atoutfaire" (Dob 500 - lulu 100mm)

    En dehors des considérations de prix, c'est le Nikon NAV 12,5mm HW qui remporte la palme et de loin. 100° de champ, un piqué phénoménal jusqu'au bord strictement... et on peux en faire un 10mm avec EiC. Donc Même avis que BobSaintClar
  2. Que la nature de bcp d'images soit fractale, on est d'accord et cela relève un peu de la "panacée universelle" Mais c'est asymétrique à ce que je veux dire. Par le déjà vu j'entendais un peu: a quoi bon améliorer les images avec un processus d'apprentissage (hormis à titre d'information, d'identification policière et de pédagogie...) pour obtenir des images sommes toutes classiques. Pour l'image du rapace qui est présentée, je préfère le concept du photographe selon lequel il vaut mieux s'approcher du sujet pour donner de la netteté et une atmosphère à l'image... Là on apporte quelques chose. Ouais ... pour le traiteur de signal, oui on sort du vieux modèle PSNR, voilà une nouvelle manière de faire de papier scientifique (certes avec une certaine pertinence j'en conviens) mais ne révolutionne pas la perception des choses de la planète. Que ce genre de processeur graphique se banalise, c'est prévisible évidement c'est aussi ce que les "sup de com" appellent communément l'IA.... mais les constantes anthropologiques humaines ne changent guère, c'est juste les moyens d'accéder à cette perception qui prennent parfois des chemins différents.
  3. Allez le chieur est de retour: Les principes de traitement de signal - c'est à dire de la déconvolution - font que ne peut pas inventer de nouveaux détails au delà de la possibilité de l'inversion de la fonction de transfert à moins d'avoir un processus d'apprentissage... Cela veut dire que l'on traite alors des images à l'aide de types/familles d'images dans un super-calculateur, réseaux de neurones ou autres. Les anglicistes distingués appellent cela de " l'apprentissage profond " , en bon français d'un francophone de base façon loi Toubon du "deep learning " Philosophiquement, cela veut dire qu'on est en train de regarder une représentation d'un objet/figure déjà connu de la base, donc on regarde du déjà vu!! Bref un procédé révolutionnaire? bof et rebof.
  4. Bon plus sérieusement... j'ai visionné la vidéo de Jean-Luc Voilà un très très beau projet! Félicitations. Après j'ai plusieurs questions (question de chieur comme d'habitude ) sur le fait qu'un télescope supérieur à 500m souffre d'un désalignement chronique pour faire de l'imagerie planétaire. Je n'ai pas fais d'imagerie sur le T600 dobson fabriqué maison que j'ai possédé un temps mais dans la mesure où le barillet est bien construit, ce désalignement n'est-il pas à relativiser? En visuel, la manip consistait à dé-contraindre le miroir de ses appuis une à deux fois par nuit en fonction des gradients de température. Le temps utile alors pour faire de l'imagerie planétaire n'est-il pas suffisant? Bien entendu cela n'enlève rien à la pertinence de l'optique adaptative. Après 20000 euros, même si je le concède, on titille l'abordable cela reste très cher. Et comme le dit Jean-Luc c'est plus à la portée d'un club que d'un amateur "fabriquant son télescope dans son garage" (ce qui est une qualité). Le club c'est bien, c'est un projet collectif (du moins quand l'instrument est bien partagé... mais c'est une autre question) mais ce n'est pas forcément évident quand on apprécie de penser un tel projet pris dans sa globalité... En clair, le vocable "révolution pour l'amateur" (du moins ceux férus d'imagerie) aurait pu réellement s'appliquer si la gamme de prix de ce type d'instrumentation est plutôt autour de 2000 à 4000 euros (soit le prix moyen d'une bonne monture équatoriale d'amateur). Mais cela reste une avancée hyper inintéressante
  5. Correction: feu M. Yasser Arafat parlait un anglais impeccable mais que pour certaines opinions, il ne le faisait pas forcément en permanence .
  6. oculaire longue focale

    C'est pour cela que pour le ciel profond le choix d'une focale moyenne avec un grand champ (idéalement un Ethos, un ES, un Nikon NAV HW) permet à la fois d'avoir du détail sur les objets du CP et du champ pour les grands objets.
  7. Le deal du jour !

    Pour ce genre de jumelles il faut demander à Alain Gérard, il a une bête de course dont je ne me rappelle plus la marque... De magnifiques images d'une profondeur inouïe j'avoue ... et en grand confort sur une chaise dédié... et sans chromatisme, qu'il m'a montré au Plateau de Beille (09). Mais bon même la plus belle de paire de verre ne peux donner que ce qu'elle a... à savoir des objets qu'un bon dobson T250 détectera davantage... OK je sors :)) Sinon j'ai une bino Televue à vendre...
  8. Oregon 2017 - un rêve d'éclipse

    Fantastique! Ces dessins traduisent bien mieux l'ambiance particulière d'une éclipse que des photographies!
  9. OVNI?

    OVNI... et OPNI? Objet Psychologique Non Identifié.
  10. Oculaire électronique en une planche

    Mode puriste: - l'oculaire électronique est un abus de langage qui consiste à utiliser des principes de traitement d'images. - un oculaire est seulement un assemblage de lentilles entre l'observé et l'observateur.[Ce message a été modifié par maire (Édité le 14-06-2017).]
  11. Quelques dessins faits aux NAT 2017

    Époustouflante Vénus
  12. 80ED en visuel

    Une lunette est avant tout un accessoire d'imagerie. Maintenant si la lunette est de grande marque on peut aussi la caresser pour en apprécier la construction et sa belle mécanique... Bon, 80mm on va dire que c'est un bon chercheur pour équiper un gros dobson
  13. premiers tests joviens asi 290mm

    Joli!
  14. Quel est cette essence de bois ?

    Salut Rolf. Le détail c'est peut-être une loupe ou une excroissance ce qui peut donner des motifs tourmenté. Pour l'essence difficile à dire, faut toucher... je pencherais pour de l'orme.
  15. oculaires d'occasion ou exotique

    Les oculaires NIKON de la game NAV, sauf erreur de ma part OU ne les vends plus. En Europe a priori, on ne peut les trouver que chez APM à Sarrebrück. Sinon on peut les commander sur des sites japonais. Le prix reste raisonnable même avec les droits de douanes et les frais de dossier.
  16. Dobson de voyage

    Pour les livres je ne parlais pas de l'optique mais du caractère spécifique de la structure d'un dobson de voyage. Un lien intéressant ici: http://www.reinervogel.net/index_e.html?/Plattform/Planung_e.html
  17. soldes chez O.U ............

    Oui le Mewlon210 est assez tentant... Un Nagler26, une valeur sure, de la belle monture taka... des caméras sympas...
  18. soldes chez O.U ............

    http://www.telescopes-et-accessoires.fr/img/cms/destockage2017.pdf
  19. Dobson de voyage

    Pour des livres et surtout pour un télescope de voyage il faut du récent ce serait plutôt: Le télescope de Dobson et autres instruments pour l'amateur de Charles Rydel Même si je n'ai pas eu l'ouvrage entre les mains je pense qu'on y trouvera un peu de conceptuel. N'empêche que je pense sincèrement qu'on trouvera plus de ressources pour un dobson - spécifiquement de voyage - sur quelques sites internet. En clair c'est peut-être paradoxal à dire mais pas trop besoin de livres... Il suffit de faire quelques recherches: Et évidemment l’inévitable Strock 250 de Maître Pierre que tous le monde connait Voir Magnitude78 qui est une belle source d'inspiration. Voir aussi: [URL=http://www.astrosurf.com/eroyer/T200Voyage/T200Voyage.html]http://www.astrosurf.com/eroyer/T200Voyage/T200Voyage.html Pour les concepts, le site altaz reste encore le meilleur à mon sens et donne les bonnes bases. http://www.astrosurf.com/altaz/ Après il y a les fabricants, mais c'est cher du moins si on veut un cahier des charges précis. Et puis le cahier des charges n'est pas forcément celui que l'on souhaite... [Ce message a été modifié par maire (Édité le 15-01-2017).][Ce message a été modifié par maire (Édité le 15-01-2017).]
  20. Dobson de voyage

    Un début de solution... Utiliser un monobras en deux segments. Du coup on a plus la sommes des arrêtes à 110mm, on a plus les + 20mm de la cage secondaire qui est en fait une demi-cage avec deux lames carbone comme araignée. Mais cela mérite de réfléchir encore et encore... J'en ai fais un récemment mais à ce jour je ne l'ai jamais emmené dans un avion... même si je prends l'avion à l'international 2 à 3 fois l'an pour mon travail... J'ai fais un prototype dont la cage primaire est une valise que l'on peut passer en cabine (le miroir primaire ainsi protégé et bloqué à l'aide de polystyrène extrudé et ne sort jamais de sa cage). En fait c'est le plus précieux. Cette cage qui contient un miroir de 300 pèse 8kg, ce qui est souvent la limite max de poids autorisé en bagage cabine. Parce qu'après, le reste, on peut le mettre en soute... Mais comme dit Pierre, un bagage cabine qui contient tout un télescope c'est plus raisonnable d'être dans les T250... Le monobras: http://astrodobsonterre.blogspot.fr/2015/07/un-telescope-de-voyage-monobras-t300-f4.html Il est perfectible surtout le rocker que l'on pourrait encore alléger en utilisant du carbone.
  21. oculaires d'occasion ou exotique

    Il ne faut pas regrouper les deux mais au moins plutôt les trois voire 4! A savoir Ethos, Delos, Pentax XW et surtout NIKON qui en terme de piqué en bord de champs sont nettement au-dessus des autres... Je suis peut-être un tantinet subjectif mais en réalité pas tant que ça, en toute modestie. Le cas des oculaires TAKA TAK UV est un peu différent car adapté pour pour instruments aplanétiques, chose qui m'a induit en erreur à une époque (j'ai eu en main un 3,3mm: super piquée de la trempe des Pentax mais sur un dobson en bord de champ, ce n'est guère optimal). Mon expérience fait que j'ai eu (ou possédé un temps, là il me reste que les meilleurs, j'y reviendrai) en main les oculaires suivants: Ethos 4,7mm - 8mm - 13mm - 17mm Pentax XL: 5,2mm - Pentax XW: 3,3mm - 7mm - 10mm Delos: 17,3 mm Nikon NAV 7mm SW - 12,5(10) HW et 17,5mm SWGénéralement en condition d'utilisation dobson F/D court (ce qui est assez cruel pour les oculaires bas de gamme....) + parracor Ce dont je parle c'est uniquement de considérations sur le terrain, je ne suis pas dans les mesures optiques et autres évaluations qui ont été faites dans un fameux article de C&E Choses dont on a déjà discuté ici et ailleurs.Les pentax ont pour moi été la référence très longtemps et elle le reste, mais il y a un mais... Ils sont très (trop) neutres et le piqué, notamment en bord de champ est meilleur sur les Nikon NAV SW. Les Delos sont vraiment excellents mais de là à pouvoir les différentier par rapport au Pentax j'en suis bien incapable car très peu de différences... je suis donc dans l'intervalle de tolérance du subjectif... Par contre les Delos sont longs donc porte-à-faux en bino donc je m'en suis séparé vite fait... --> remplacé par justement une paire de Nikon NAV 17,5mm (au passage j'ai profité des soldes chez OU il y a 2 ans de cela) La bino est une Televue. Mais le plus extraordinaire ce sont les oculaires Nikon HW! J'ai le 12,5mm là, la qualité dépasse l'espérance... car elle surpasse les Ethos. Faut imaginer percevoir des détails sur Jupiter avec une finesse déroutante lorsque la planète est coupée par le bord de champ (de 100° je le rappelle) de l'oculaire... Désolé mais sur l'Ethos ça commence à baver (chromatisme et autres joyeusetés). D'accord je cherche du poil sur les oeufs, ce qui relève d'une faible pilosité sur un oeuf de moineau mais enfin... un chat est un chat. Il se trouve que j'accorde bcp d’importance aux bord de champ et là on a vraiment l'impression de pouvoir profiter de tout le champ. Mais très franchement, un vrai champ de 100° rigoureusement piqué jusqu'au bord cela fait son pesant de cacahouètes. En conséquence, j'ai fait le ménage dans ma valise d'oculaire (pour des raisons de finances aussi). Il ne me reste plus qu'un Ethos 4,7 110° - un Nikon NAV HW 100° 12,5mm (qui accède aussi à 10mm via un adaptateur)(pour moi c'est sans doute le meilleur oculaire de la planète en usage astro), et deux Nikon NAV SW 17,5 mm que j'utilise derrière une bino Televue. Pour le grand champ "étoilé" (jamais en planétaire) un indécrottable Nagler 26 mm 82° de champ et pour la colim sur une étoile un Nagler 2,5mm. J'ai aussi un monocentric 6mm excellent dont je ne me sers quasi jamais... C'est tout.[Ce message a été modifié par maire (Édité le 15-01-2017).]
  22. climatoogue vs climatoseptique

    http://www.universcience.tv/video-l-anthropocene-une-nouvelle-ere-geologique-3442.html
  23. soldes chez O.U ............

    asp06 je clique ça marche chaque année