PascalD

Member
  • Content count

    6831
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Last Connexion

    Soon available - 40535

PascalD last won the day on March 18 2023

PascalD had the most liked content!

Community Reputation

4387 Excellent

About PascalD

  • Rank
    Hyperactive member
  1. y'en a qui y travaillent... Encore faut-il que tout le monde joue le jeu... https://deepmind.google/discover/blog/identifying-ai-generated-images-with-synthid/
  2. Pas facile... faut des années d'entraînement pour commencer à déconstruire les linéaments inchoatifs de l'ineffable.
  3. DESI et l'univers en 3D

    Veinard.
  4. Un truc qui est embêtant c'est que le LHC n'a pas montré le moindre début de commencement de trace de SUSY. Or, sans supersymétrie, la théorie des supercordes prends du plomb dans l'aile. ça n'invalide pas l'approche parce qu'on peut toujours dire que les superparticules sont hors de portée des accélérateurs de laboratoire et que c'est pour ça qu'on ne les voit pas, mais disons que c'est pas rassurant. Sinon , puisqu'il a été cité, je signale que Peter Woit tient un blog dans lequel il commente l'actualité du domaine, c'est parfois technique, parfois accessible, ça dépends des fois; https://www.math.columbia.edu/~woit/wordpress/
  5. Attention c'est une étude sociologique (que pour ma part je trouve intéressante) pas un jugement de valeur sur les uns ou les autres, et encore moins sur la théorie elle-même. Du moins c'est comme ça que je le comprends. Dans ce contexte il faut comprendre "stabilisée et sanctionnée" comme "le corpus théorique observationnellement vérifié", pas comme "le dogme", à mon avis.
  6. Mon job ne s'aventure pas dans les profondeurs zenithales, mais cependant je sais qu'il n'est pas si farfelu que ça de penser qu' à grande échelle, par le biais de mécanisme genre "inflation chaotique éternelle" ou par le rebond qui semble prédit par la LQC, l' Univers tout court soit stationnaire.Va savoir.
  7. Là tu parles de l'univers observable. Pour l'Univers tout court, faut voir (si j'ose dire).
  8. Peut-être, mais ne risque-t-on pas en suivant cette voie de devenir fou de la messe ? Certainement pas. Le vrai curieux écoute, s'instruit et pose des questions. Feynman, qui n'était pas un manche, l'exprime comme ça (c'est moi qui souligne, pour que ça ne soit pas interprêté comme une invitation à dire n'importe quoi): Si quelqu'un vous dit : " La science nous apprend que... ", il n'emploie pas le mot science comme il faut. La science ne nous apprend rien : c'est l'expérience qui nous apprend quelque chose. Si on vous dit : " La science montre que... ", répondez : " Comment la science le montre-t-elle ? Comment les savants ont-ils trouvé ça ? Comment ? Où ? Quoi ? " On ne doit pas dire : " La science montre que... ", mais : " Telle expérience, tel effet, montre que... " Et vous êtes en droit, vous aussi, comme tout un chacun, après avoir entendu un compte rendu de ces expériences (mais attention, soyez patient et écoutez bien tout) de décider si la conclusion qui en a été tirée est raisonnable ou pas.
  9. Si on voulait pinailler, la relativité intriquée est plutôt une théorie alternative de la gravitation. Dans le même style, il y a la gravitation quantique à boucle alias LQG : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gravitation_quantique_à_boucles dans laquelle la métrique devient elle-meme un champ quantique (et donc, dans cette théorie il n'y a plus d'espace-temps unique comme dans le cadre de la RG, mais une sorte de superposition d'espace-temps quantifiés (les distance ne peuvent plus être arbitrairement petites). On y retrouve les spineurs chers à R. Penrose ... La cosmologie quantique à boucle https://fr.wikipedia.org/wiki/Cosmologie_quantique_à_boucles consiste à construire un modèle cosmologique en s'appuyant sur la LQG. Si j'ai bien compris ce que raconte Rovelli, cette dernière prédit des trucs potentiellement testables (dans la partie basse fréquence du spectre des fluctuations du fond diffus cosmologique). La singularité du Big Bang serait remplacée par un rebond, et idem pour la singularité des trous noirs de Schwarzschild. Un certain Aurélien Barrau a publié des trucs sur le sujet ( ;-) ), je ne sais pas si on trouve des conférences de vulgarisation... Dans la rubrique "un peu technique", y'a ça, en anglais , et niveau master (donc pas vraiment de la vulgarisation, mais pas non plus complètement inaccessible).
  10. Un peu comme ceux qui sont collés à leur smartphone donc ?
  11. Oui, mais j'imagine qu'un tétraplégique verrait la chose un peu autrement.
  12. Je me demande quel effet météorologique ce genre de truc pourrait avoir, surtout si il était répété sur plusieurs sites... Est-ce qu'injecter de l'énergie supplémentaire dans un système qui est déjà sur une trajectoire d'emballement est vraiment une bonne idée ?
  13. la fin de la matière noire .....

    Oui ça serait bien de ne pas tout mélanger. Les considération sur les superstitions, que ça soit les fées, le monstre du Loch Ness, le Père Noël, ou le Bon Dieu, n'ont pas grand chose à faire ici dans Astronomie Générale, après tout. Pourquoi ne pas débattre de tout ça ailleurs, dans Bric à Brac par exemple ? (ça peut avoir un vague lien avec l'astronomie, enfin pour ceux qui y croient, après tout, donc ça colle).
  14. la fin de la matière noire .....

    Va dire ça à un Hindouiste, Shintoïste ou n'importe quelle autre religion non monothéiste, pour voir Faut quand même reconnaître que question potins, coucheries et autres anecdotes croustillantes, ces religions-là sont quand même plus fun que celles dérivées du buisson ardent.
  15. la fin de la matière noire .....

    L'origine du monde est exposée au musée d'Orsay. Pas besoin d'aller chercher de la transcendance.