BobMarsian

Membre
  • Compteur de contenus

    4 012
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Messages posté(e)s par BobMarsian


  1. il y a 47 minutes, Superfulgur a dit :

    C'est koi, les distances de Haumea ou Eris, STP, que je calcule leur diamètre apparent ? A mon avis, ils sont trop petits et trop lointains pour être résolus par Sphere, ou alors sur quelques pixels...

     

    S

     

    Au 05/12/2017 :

    (134340) Pluton --------- 34.26 UA - mag.V = 14.7 - D = 2377 km
      (50000) Quaoar -------- 43.84 UA - mag.V = 18.9 - D = 1110 km
    (136108) Haumea ------ 51.11 UA - mag.V = 17.4 - D = 1595 km (D moy., grand axe = 2322 km)
    (136472) Makemake -- 52.82 UA - mag.V = 17.2 - D = 1430 km
      (90377) Sedna --------- 84.30 UA - mag.V = 20.8 - D =   906 km
    (225088) 2007 OR10 ---88.07 UA - mag.V = 21.4 - D = 1535 km
    (136199) Eris ----------- - 95.54 UA - mag.V = 18.8 - D = 2326 km


  2. Il y a 6 heures, Kaptain a dit :

    Jamais contents : floutez l’image de SPHERE et vous obtiendrez celle de Hubble, ce qui est tout bonnement extraordinaire...

     

    Citation

    jackbauer 2


    SF, Bob :
    Vous avez raison, mieux vaut une image floue et moche où on ne distingue rien, ça c'est l'astro !
    Celles de SPHERE avec tous ces détails c'est du fake à 100 %, vous avez raison elles sont malhonnêtes probablement
    tsssss.....

     

    Wow ! Ne vous méprenez pas sur mes intentions.  Si j'ai posté les images du HST, c'est bien pour montrer l'énormité des performances de l'instrument SPHERE de l'ESO, là où, par exemple, le Gemini Planet Imager ne produit rien !
    Donc, c'est plus une opinion perso. sur la forme que sur le fond.

    En fait, j'aurais souhaité un style d'image "spatial" réaliste comme pour (21) Lutetia vu par Rosetta en approche lointaine vs (324) Bamberga, à gauche (selon SPHERE) :

     

    324-Bamberga-SPHERE_21-Lutetia-Rosetta.png.af345ce5b8bd456c0de2b136a594a473.png

    http://www.eso.org/public/images/potw1749a/?utm_source=Twitter&utm_medium=social&utm_campaign=SocialSignIn

    http://lesia.obspm.fr/21-Lutetia-un-residu-des.html

     

    PS :  je me demande ce que donnerait l'utilisation de SPHERE sur des planètes naines comme Makemake (mag. 17,1), Haumea (mag. 17,4) ou Eris (mag. 18,8) ?

    Quelle est la limitation en luminosité ?
    Ce serait fou d'obtenir des détails sur des mondes aussi lointains, ... j'en rêve  9_9

    • J'aime 1

  3. Idem, avec l'impression un peu gênante d'avoir plus affaire à des modélisations 3D !
    Aussi, le limbe taillé au rasoir me semble un peu trop net pour être tout à fait honnête !
    L'aspect irréel peut aussi provenir du moment choisi vers l'opposition où la phase devient quasi nulle ?

     

    Pour comparaison : images de Pallas vu par Hubble (WFPC2), présentées en 2008 au congrès AAS-DPS (Britney Schmidt) :

     

    5a26002d9c0da_(2)Pallas_HST-WFPC2_2008DPSmeetingAAS-BritneySchmidt.png.98387b62710f53adce2892e7dac9b4c6.png


  4. Retour sur les formations dites "propellers", du moins les plus importantes ("giant propellers") qui se situent au-delà du Encke Gap ("trans-Encke propellers") dans la partie externe de l'anneau A.
    Sur les images prisent en 2017, j'ai essayé d'en repérer quelques-uns moins connus que les trois qui ont fait l'objet d'une imagerie programmée au courte distance  ---> Blériot, Earhart & Santos-Dumont.
    L'occasion aussi de corriger quelques erreurs passées ...

     

    Propellers_Post-Sikorsky-Curtiss-134180-Quimby.jpg.1ea617f75302f8b1c1a2a367e675a810.jpg

    Réf. des images NAC de Cassini (toutes sans filtre = "Clear") :
    Post -----------> N00284089 - 06/07/2017 - distance = 337 122 km
    Sikorsky -----> N00284077 - 06/07/2017 - distance = 311 884 km
    Curtiss -------->N00282529 - 03/06/2017 - distance = 314 109 km
    ~134180 ---> N00279691 - 12/04/2017 - distance = 355 551 km
    Quimby ? ---> N00286333 - 07/08/2017 - distance = 298 544 km

     

    "Post" : En plein dans la 1ère "onde" de densité de la résonance 12:11 avec le sat. Pandore.
                 Position très proche de celle d'Earhart qui orbite seulement 6 km plus bas !
                 Confusion possible, mais Earhart possède une envergure nettement plus grande.

    "Sikorsky" : Longtemps pris pour "Curtiss" qui circule au niveau de la résonance d'à côté.

    "Curtiss" : Même situation relative que "Post", mais avec la résonance 17:16 avec Prométhée.  
    "134180" : Inconnu au bataillon si je me réfère à la littérature sur la question (Tiscareno et al., 2010) !
              "134180" correspond à sa distance estimée en km avec la centre de Saturne (ou son rayon orbital).
              Pourrait être éventuellement le propeller "Wright" circulant 100 km plus bas (a = 134080 km).
    Cependant, il n'est pas certain qu'il s'agisse d'un propeller, mais la structure est bien réélle puisqu'elle est visible sur deux images consécutives (N00279691 & N00279692) prises à contre-jour ("backlit").

    "Quimby ?" : Nom spéculatif cité (Tiscareno) lors du dernier congrès AAS-DPS d'octobre avec ceux de Blériot, Earhart, Santos-Dumont, Sikorsky et Post, comme les six propellers dont les orbites ont été spécialement suivies au cours de ces dernières années et photographiés avec succès durant les derniers jours d'existence de Cassini.
    Et comme, jusqu'à présent, ce nom n'était jamais apparu dans les études qui excluaient les propellers orbitant près de Keeler Gap ===> par déduction !  A moins que Quimby = 134180 ?

     

    Reste plus qu'à attendre la prochaine publication de Tiscareno & Co. pour clarifier tout ça ...

     

    Sources :    https://saturn-archive.jpl.nasa.gov/photos/raw/

    - "Physical characteristics and non-keplerian orbital motion of "propeller" moons embedded in Saturn's rings" - Matthew S. Tiscareno et al. (2010) - https://arxiv.org/abs/1007.1008

    - "Mapping spiral waves and other radial features in Saturn's rings"
       Matthew S. Tiscareno, Brent E. Harris (2017) - https://arxiv.org/abs/1708.03702

     

    Tiré du papier précédent ---> profil de la partie de l'anneau A où orbitent Post, Sikorsky, Curtiss et "134180" :
    EnckeGap_Pd12-11_Pr17-16_profile_Tiscareno-2017.png.1c53314eaed1bc24343ac13966ea46ee.png

    • J'aime 1
    • Merci 1


  5. Ce 7 novembre, rien moins que trois publications sous arXiv, comme quoi en ce moment, ce visiteur interstellaire peut exciter la recherche & l'imagination :

     

    "The rotation period and shape of the hyperbolic asteroid A/2017 U1 from its lightcurve"
         Matthew M. Knight et al. - https://arxiv.org/abs/1711.01402

    "Implications for planetary system formation from interstellar object A/2017 U1"
         David E. Trilling et al. - https://arxiv.org/abs/1711.01344

    "Origin of Interstellar Object A/2017 U1 in a Nearby Young Stellar Association?"
         Eric Gaidos et al. - https://arxiv.org/abs/1711.01300

     

    ... sans oublier celle publiée le 2 nov.  ( [v1] datée du 1er nov. ) :

     

    "Pole, Pericenter, and Nodes of the Interstellar Minor Body A/2017 U1"

       Carlos de la Fuente Marcos  &  Raúl de la Fuente Marcos - https://arxiv.org/abs/1711.00445


  6. Merci, Jack ;), de surveiller les MPECs du MPC, ... c'est du boulot !

     

    Pour mémoire, dans la série mythologie hawaïenne, on avait déjà le TNO "Haumea" et dans le style de dénomination : "Makemake", mais qui provient, lui, de celle de l'Île de Pâques (Rapa Nui) ...

     

    PS :  3ème changement de nom après :  COMET C/2017 U1 (PANSTARRS)  le 25 oct.  et  A/2017 U1  le 27 oct. ...


  7. Plus, si j'ai bien compris, dans les 4% en rouge, une petite partie qui aurait été mise en évidence sous forme de filaments de gaz diffus reliant les galaxies entre elles, donc faits de matière baryonique (15 à 30 % du total) ...

    ... et selon deux études récentes (sept. 2017) exploitant les données du satellite Planck & du catalogue de galaxies CMASS effectué par le Sloan Digital Sky Survey (SDSS).


    "Astronomers Find the Missing Normal Matter in the Universe, Still Looking for Dark Matter, Though"
    https://www.universetoday.com/137446/astronomers-find-missing-normal-matter-universe-still-looking-dark-matter-though1/

    A Search for Warm/Hot Gas Filaments Between Pairs of SDSS Luminous Red Galaxies
    https://arxiv.org/pdf/1709.05024.pdf

    Missing Baryons in the Cosmic Web Revealed by the Sunyaev-Zel’dovich Effect
    https://arxiv.org/pdf/1709.10378v1.pdf


  8. "What confines the rings of Saturn?" - Radwan Tajeddine (Cornell University) et al.

    23 octobre 2017 - https://arxiv.org/abs/1710.08462

    L'article qui suit logiquement la présentation (212.10) du même nom au congrès annuel DPS 2017, le 17 oct. dernier. https://aas.org/meetings/dps49/schedule

     

    En résumé, l'étude veut démontrer que c'est l'action combinée/cumulée de satellites Pan, Atlas, Promethée, Pandore, Janus, Epimethée et Mimas, qui est responsable du confinement de l'anneau A et non, comme on l'estimait avant, l'action seule de Janus qui semblait s'opposer à l'étalement de l'anneau au niveau de sa résonance (Inner Lindblad) 7:6

    Par contre, c'est bien l'unique résonance (Inner Lindblad) 2:1 de Mimas qui semble capable de confiner l'anneau B à hauteur de sa bordure externe ... et également responsable indirectement de l'existence de la Division de Cassini.

    Aussi, les viscosités des deux anneaux sont estimées :  environ 50 à moins de 10 cm2/s pour l'anneau A
    (décroissantes avec le rayon) et relativement constantes, concernant l'anneau B :  ~ 24-30 cm2/s.

    • J'aime 2
    • Merci 1

  9. A noter, parmi la très très longue liste (#105577 –--> #106506) des circulaires du MPC publiées le 5 octobre, celle (M.P.C. 106382) annonçant le franchissement du cap symbolique des 500 000 astéroïdes numérotés ...

     

    ... et aussi, concernant les TNOs, le triple (47171) 1999 TC36 qui devient (47171) Lempo (démon de le mythologie finnoise) <--- M.P.C. 106502.
    Ses deux satellites prennent les noms d'autres démons secondaires :
      - (47171) Lempo I  (découvert en 2001 au HST) ---> "Paha"
      - (47171) Lempo II (découvert en 2007 au HST) ---> "Hiisi"
    En fait, Hiisi constitue le plus petit composant (A2 ~ 251 km) de l'astéroïde binaire central et Lempo (A1 ~ 272 km), le plus important.   Autrement, Paha = composant B ~ 132 km ...

     

    Jusqu'à présent, des TNOs & centaures, seuls Lempo, Haumea et Pluton possèdent au moins deux satellites découverts (systèmes triples et plus) :

      - (134340) Pluton ------> I Charon  -  II Nix  -  III Hydra  -  IV Kerberos  -  V Styx
      - (136108) Haumea ---> I Hi'iaka  -  II Namaka
      -   (47171) Lempo -----> I Paha  -  II Hiisi

     

    http://www.minorplanetcenter.net/mpc/summary

    http://www.minorplanetcenter.net/iau/lists/NumberedMPs.html

    http://www.minorplanetcenter.net/iau/ECS/MPCArchive/MPCArchive_TBL.html

    http://www.johnstonsarchive.net/astro/astmoons/am-47171.html

    + article du 23 oct. sur la dynamique du système triple de Lempo : https://arxiv.org/abs/1710.08401


  10. Découvertes OSSOS (jusqu'en mars 2016) :
    1er semestre 2013A : AD 12-16 h ---> "E block" (on-ecliptic) + "O block" (off-ecliptic)
    2e  semestre 2013B : AD 00-04 h ---> "H block" (on-ecliptic) + "L block" (off-ecliptic)
    1er semestre 2015A : AD 12-16 h ---> "P block" (on-ecliptic) + "M block" (off-ecliptic) à venir ...
    2e  semestre 2015B : AD 00-04 h ---> "D block" (on-ecliptic) + "S block" (off-ecliptic) à venir ...

     

    OSSOS_discovery_03-2016.png.5363d4185b136f6d86bdba234296fbbd.png


  11. Les 19 & 20 octobre, entrées au MPC de 59 TNOs & Centaures découverts dans le cadre de programme OSSOS (Outer Solar System Origins Survey - http://www.ossos-survey.org/ ) effectué au Canada-France-Hawaii Telescope de 3,6 m au Mauna Kea.
    Elles correspondent au "survey" du second semestre 2013 (2013B) dans la zone dite "L block" de 21 deg2 située hors écliptique.
    Les nouveaux objets ("discovery") sont ensuite réobservés ("recovery") sur 32 deg2 au cours du second semestre 2014 (2014B).

    Au total, le programme OSSOS (2013-2016) aura découvert 836 nouveaux TNOs/Centaures dont seulement deux n'ont pas été revus ("lost") ---> source  : JJ Kavelaars au DPS 2017.
    Soit dit, en passant, la plus belle moisson de toute l'histoire des TNOs qui débuta en 1992.

    La fournée des 19 & 20 octobre se rapporte aux MPEC (Minor Planet Electronic Circular) 2017-U90 à 2017-U148 :
    #01 http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17U90.html = MPEC 2017-U90 : 2013 SJ100
    .......................................................................................................................................................
    #59 http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17UE8.html = MPEC 2017-U148: 2013 UF18
    détail :
         17  MPEC 2017-U90  -----> U106 (2017 Oct. 19) 2013 SJ100 ---> 2013 SZ100
         04  MPEC 2017-U107 ---> U110 (2017 Oct. 19) 2013 SA101 ---> 2013 SD101
         03  MPEC 2017-U111 ---> U113 (2017 Oct. 20) 2013 SE101 ---> 2013 SG101
         04  MPEC 2017-U114 ---> U117 (2017 Oct. 20) 2013 UW16  ---> 2013 UZ16
         25  MPEC 2017-U118 ---> U142 (2017 Oct. 20) 2013 UA17  ---> 2013 UZ17
         06  MPEC 2017-U143 ---> U148 (2017 Oct. 20) 2013 UA18  ---> 2013 UF18
    dont 2 Centaures, 2 SDOs, 2 DOs, et 53 KBOs & objets sur orbites en résonance avec Neptune (plutinos 3:2, etc ...), de magnitude absolue H allant de 6,6 (2013 UK17) à 11,4 (centaure 2013 UC17) ...

     

    En fait, c'est l'ensemble de ces objets qui constitue la valeur du programme qui permettra d'en extrapoler les populations par catégorie + leur "couleur" typique (programme ColOSSOS), les modèles de formation et aussi peut-être de mettre en évidence une ou plusieurs autres ceintures au-delà de celle de Kuiper en attendant le LSST qui devrait poursuivre le "job" vers 2023 (~ 40 000 TNOs/SDOs attendus) ...

     

    Découvertes OSSOS 1er semestre 2013 (AD 12-16 h) "E block" (on-ecliptic), "O block" (off-ecliptic) :

    OSSOS_discovery_2013AE-AO.jpg.86bda2e82b3b38d6ac51d6865a77d3e0.jpg


  12. Illustration graphique vraiment sympa de James Tuttle Keane qui résume de manière originale la présentation de Pablo Santos-Sanz : "504.08 "The stellar occultation by the dwarf planet Haumea" de vendredi 20 au DPS 2017.
    Peut-être une façon subtile de détourner les interdits concernant le fait de prendre des photos des présentations pour certaines d'entre elles (comme dans un procès judiciaire) ou pire l'interdiction complète d'en parler cause embargo par exemple.
    James Tuttle Keane en a bien d'autres dans son sac ---> https://twitter.com/jtuttlekeane/media

    et sévira de nouveau au congrès AGU (American Geophysical Union) en décembre prochain.

     

     


  13. Vu au 49th Meeting of the AAS Division for Planetary Sciences (DPS 2017) durant la présentation de Kelsi Singer (Southwest Research Institute, Boulder, Colorado) du 15 oct. :

    DMNjxOhVAAA1Nap.jpg

    https://twitter.com/mommascientist/status/919688452186112000

     

    PS : dans les "largest", il manque au moins 2002 MS4 qui dépasse Orcus (934 km vs 917 km), selon les mesures thermiques d'Herschel & Spitzer.

    Aussi, éventuellement, Varuna  ---> 1720 x 1100 x 780 km  (occultation) ...


  14. Autre présentation du lundi 17 ---> celle de Matthew S. Tiscareno (SETI Institute), ciblée sur l'imagerie à haute résolution des anneaux principaux et aussi des satellites & propellers qui y sont imbriqués.

    Concernant ces derniers, il indique que les six qui sont suivis depuis des années, ont bien été photographiés la veille (14 sept.) du grand plongeon ---> Blériot,  Earhart,  Santos-Dumont,  Sikorsky,  Post  &  Quimby.

    Les trois premiers sont bien connus, la position de "Post" devrait être relativement facile à retrouver sur les images, quant au dernier "Quimby", inconnu à ma connaissance dans les publications,  ... peut-être un de ceux qui orbitent près de Keeler Gap ===> à rechercher ...

     

    DMSNufDVoAAyoXr.jpg

    https://twitter.com/AllPlanets/status/920016059234578432

    DMSPovQVAAAW14r.jpg

    https://twitter.com/GeertHub/status/920018171020550144

    DMSNJnzV4AE_8QT.jpg

    https://twitter.com/AllPlanets/status/920015431989002240

     

    • J'aime 2
    • Merci 3

  15. En effet, Jack ;) , pas mal d'infos ont été données durant les présentations de lundi 17 concernant en particulier l'analyse des molécules & particules "pleuvant" littéralement  (c'est une découverte) depuis les anneaux vers la haute atmosphère !

    L' instrument Ion and Neutral Mass Spectrometer (INMS) a pu repérer le méthane mais curieusement pas l'eau (?) et aussi d'autres mystérieuses molécules lourdes et non identifées pour l'intant !
    Selon Mark Perry (Johns Hopkins University - Applied Physics Laboratory), ce pourrait être d'infimes fragments (1-10 nanomètres) brisés au contact du spectromètre IMNS et provenant de la poussière qui "tombe" en spirale depuis les anneaux !
    Le Cosmic Dust Analyzer (CDA) devrait nous renseigner davantage, je pense  ...

    http://www.nature.com/news/mysterious-particles-spotted-in-saturn-s-atmosphere-1.22838

     

    Linda Spilker (JPL) - "Cassini's Grand Finale Science Highlights" :

    DMSJYg-V4AEb0OU.jpg

    https://twitter.com/GeertHub/status/920011488307195905


  16. Pendant que les étoiles à neutrons se mélangent dans la douleur ;) ... sur Terre :

     

    mount-timpanogos-w-logo-credit.png

     

    Entre autres présentations, ... celles concernant des occultations stellaires de TNOs et de Centaures :
    Rien moins que six sur 2014 MU69, objet insignifiant (double ?) mais prochaine cible de New Horizons début 2019.

     

    Mardi 17 octobre :
    216.01. Astrometry of the Orcus/Vanth occultation on UT 7 March 2017. ---> Amanda S. Bosh
    216.02. A 2017 stellar occultation by Orcus/Vanth. ---> Amanda A. Sickafoose
    216.03. Predictions of stellar occultations by TNOs/Centaurs using Gaia. ---> Josselin Desmars

     

    Vendredi 2O octobre
    504.01. Overview of the strategies and results of the 2017 occultation campaigns involving (486958) 2014 MU69. ---> Marc W. Buie
    504.02. Ultra-High Resolution Orbit Determination of (486958) 2014 MU69: Predicting an Occultation with 1% of an Orbit. ---> Simon B. Porter
    504.03. A stellar occultation by (486958) 2014 MU69: results from the 2017 July 17 portable telescope campaign. ---> Amanda M. Zangari
    504.04. Multiplicity of the New Horizons Extended Mission Target (486958) 2014 MU69. ---> Alex H. Parker
    504.05. Portable Telescopic Observations of the 3 June 2017 Stellar Occultation by New Horizons Kuiper Extended Mission Target (486958) 2014 MU69. ---> Anne J. Verbiscer
    504.06. Debris search around (486958) 2014 MU69: Results from SOFIA and ground-based occultation campaigns. ---> Eliot F. Young
    504.08. The stellar occultation by the dwarf planet Haumea. ---> Pablo Santos-Sanz
    504.09. Stellar Occultations by TNOs and Centaurs: first results in the “Gaia era”. ---> Gustavo Rossi

     

    https://aas.org/meetings/dps49/schedule

     

    A suivre sur ---> https://twitter.com/hashtag/DPS17?src=hash


  17. Le point sur les occultations stellaires de TNOs & de Centaures.
    Celles réalisées jusqu'à présent et visualisées sur cette diapo extraite de la présentation de Bruno Sicardy effectuée lors du 36ème European Symposium on Occultation Projects (ESOP XXXVI, 15-17/09/2017, Freiberg, All.) :
                                                       "New progresses in stellar occultations by TNOs in the Gaia era"

    TNOs-Centaurs_occultations_Sicardy_ESOP-2017.png.8aaed161d6a7fc7a13b8093922ff857f.png

    Chariklo et Absolus ---> Centaures (q > 5,20 UA  &  a < 30,07 UA)
    Absents  ---> Chiron (Centaure), 2002 TX300, 2005 TV189 (binaire), Vanth (sat. d'Orcus), 2014 MU69 (prochaine cible de New Horizons)


    Sur la présentation, il est montré la progression spectaculaire côté précision des positions d'étoiles :
       1980’s             :                               ~ 1 arcsec
       1990’s             :                              200 milliarcseconds
       2000’s   (Hipparcos)  :     ~ 30-40 milliarcseconds
       2016/09 (Gaia DR1) :   quelques milliarcseconds
       2018/04 (Gaia DR2) :               < 1 milliarcsecond (DR1 + mouvement propre)


  18. Article de Leslie Kean sur le Huffington Post concernant la présentation du 11 octobre par la compagnie
    "To The Stars Academy of Arts & Science" (TTS/AAS) présidée par Tom DeLonge :
        "Fmr. Manager of DOD Aerospace Threat Program: “UFOs are Real”"
    https://www.huffingtonpost.com/entry/fmr-manager-of-dod-aerospace-threat-program-ufos_us_59de2f4be4b0b992a8214874

     

    En fait, la montagne semble avoir accouchée d'une souris (comme on dit), car l'annonce de grande importance qui avait été prédite par certains (John Podesta, etc...), s'est transformée en appel aux dons pour des investissements aux buts quelque peu futuristes & idéalistes pour ne pas dire irréalistes !
       
    Cependant, Luis Elizondo, qui a eu pendant près de dix ans des positions de haut niveau au Département de la Défense US (DoD) comme "Director of Programs to investigate Unidentified Aerial Threats for the Office of the Secretary of Defense", s'est montré affirmatif concernant les UFOs ---> "I learned that the phenomena is indeed real.,  ... ils existent et ont été officiellement documentés dans un programme qui leur a été consacré.

    OK, nous on veut bien, mais on demande à voir !
    Dans ce sens, il déclare :  "We are also planning to provide never before released footage from real US Government systems...not blurry, amateur photos, but real data and real videos.”  Whaou !
    Ah bon ! TTS/AAS aurait l'assentiment du gouvernement pour ça, lui qui est dans le déni total depuis 70 ans sur la question ?

    Difficile à croire ! Ou c'est du vol de documents Ultra Top Secret ou alors le choses ont vraiment changés ?

     

    C'est peut être le cas pour l'affaire de l'USS Nimitz en 2004, présenté par Chris Mellon (gros cv dont 20 années passées au gouvernement fédéral avec, entre autres, le poste de "Deputy Assistant Secretary of Defense for Intelligence" sous les administrations de Clinton et Bush) :

     

    “Two F-18s approach, the four aviators see that the object has no wings or exhaust — it is white, oblong, some 40 ft long and perhaps 12 ft thick” ... “One pilot pursues the craft while his wingman stays high. The pilots are astonished to see the object suddenly reorient itself toward the approaching F-18. In a series of discrete tumbling maneuvers that seem to defy the laws of physics, the object takes a position directly behind the approaching F-18.”  The lengthy event occurred in broad daylight off the California coast, and gun camera footage was taken. At one point the object went from hovering at 80,000 feet to dropping at supersonic speeds, and came to a complete stop at 50 feet above the ocean. “More F-18’s are dispatched but with similar results,” ... “The secret machine easily evades the F-18s. Dozens of military personnel aboard the various planes and ships involved are privy to these interactions.”

     

    Une photo de l'UFO apparaît vers 15:45 sur la vidéo de la présentation :

    https://dpo.tothestarsacademy.com/

    http://www.parabolicarc.com/2017/10/13/truth-thereor/

     

    Bon !  Wait and see ... d'autres révélations sensationnelles, ... à moins que tout cela ne soit que du pure business made in USA ?

     

    PS : pour des raisons assez semblables, Robert Bigelow avait fondé le "National Institute for Discovery Science" (NIDSci, 1995-2004) dans l'espoir inavoué de pratiquer de rétro-ingénierie alien et d'en faire un business rentable. J'ignore le fin mot de l'histoire du NIDS et ceux qui se sont fait financer comme le feu Dr. Roger Leir pour ses extractions d'implants, n'ont jamais eu accès aux résultats détaillés des analyses scientifiques, ... propriétés de Mr. Bigelow !
    Toujours est-il que ce dernier a pu réinvestir dans le spatial en 1999, en créant Bigelow Aerospace ... 


  19. "True Polar Wander of Enceladus From Topographic Data"
     Radwan Tajeddine et al.,  06/09/2017  arXiv ---> Icarus
     https://arxiv.org/abs/1710.04594

     

    Si j'ai bien compris, ... la mise en évidence (imagerie Cassini) d'une succession & groupements de petites dépressions topographiques (1 km max. de prof.) non équatoriales, montrerait un réalignement passé (55°) de l'axe de rotation d'Encelade suivant le plus grand moment d'inertie (processus appelé "True Polar Wander" (TPW)) que se serait donc déplacé.

    La position des dépressions (ou bassins) serait les reliques des anciens équateur & pôles.

    Ces bassins refléteraient aussi les variations de la dynamique interne de la croûte de glace d'Encelade ...

    D moy. Encelade = 504,44 km  (513,06  x  502,90  x  497,32 km),  réf. Thomas et al., 2016

    59e16079ac790_Topographic--visible-maps_Enceladus_2017.png.af894bb183e7eea4246f4bedf8404340.png


  20. Reprise du sujet évoqué par Jean-Luc Dauvergne ;) sur un autre fil :
    http://astrosurf.com/topic/114945-vous-voyez-chariklo-pareil-mais-x-10/

     

    Principaux éléments & résultats de l'occultation stellaire du KBO (136108) Haumea (2003 EL61) du 21/01/2017 :

     - Paramètres orbitaux :  q = 35,143 UA,  Q = 51,565 UA,  i = 28,2°,  e = 0,189,  a = 43,354 UA
     - Distances au 21 janvier 2017   :  Delta = 50,486 UA,  r = 50,593 UA,  magnitude V = 17,4
     - Distances au 14 octobre 2017 :  Delta = 51,420 UA,  r = 50,539 UA,  magnitude V = 17,4
     - Période de révolution = 285 ans,  période de rotation = 3,9 h,  mag. absolue H = 0,2

     - 2 satellites :  Hi'iaka  et  Namaka
     - Responsable : José Luis Ortiz (Instituto de Astrofísica de Andalucía, IAA-CSIC)
     - Occultation positive concernant 12 télescopes sur 10 sites européens différents :
         Asiago Observatory 1,8 m (Italie),  Mount Agliale Observatory 0,5 m (Italie),
         Lajatico Astronomical Centre 0,5 m (Italie),  S. Marcello Pistoiese Observatory 0,6 m (Italie),
         Crni Vrh Observatory 0,6 m (Slovénie),  Ondrejov Observatory 0,65 m (République Tchèque),
         Bavarian Public Observatory 0,81 m (Allemagne),  Konkoly Observatory 1 m & 0,6 m (Hongrie),
         Skalnate Pleso Observatory 1,3 m (Slovaquie),  Wendelstein Observatory 2 m & 0,4 m (Allemagne).

    - Résultats :
       Haumea :  ellipse projetée vue au moment de l'occultation ---> 1704 x 1138 km
                           forme triaxiale avec le grand axe mesurant au moins 2322 km et le

                           petit axe 1026 km
                           densité = 1885 kg/m3albédo géométrique = 0,51

      Anneau :   situé dans le plan équatorial avec une période en résonance 3:1 avec la rotation d'Haumea.
                          rayon = 2287 km,  largeur = 70 km,  opacité = 0,5
    - Références :
       1. "The size, shape, density and ring of the dwarf planet Haumea from a stellar occultation"
           J. L. Ortiz, P. Santos-Sanz et al. - Nature 550, 219–223 (12/10/2017, online 11/10/2017)
           https://www.nature.com/nature/journal/v550/n7675/full/nature24051.html
       2. "Haumea, the most peculiar of Pluto companions, has a ring around it"  (IAA-CSIC, 11/10/2017)
           http://www.iaa.es/en/news/haumea-most-peculiar-pluto-companions-has-ring-around-it

     

    Les données d'occultation sur Haumea sont à comparer avec les mesures précédentes :

      1. Thermiques (Spitzer, Hershel) :
           D = 1239,5 +68,7/-57,8 km  -  albédo V = 0,804 +0,062/-0,095
           "TNOs are Cool: A survey of the trans-Neptunian region. VIII", S. Fornasier et al. (2013)
      2. Thermiques + photométriques dans le visible (HST) :
           Ellipsoïde de Jacobi en équilibre hydrostatique ---> 1920 x 1540 x 990 km
           ===> D sphère équiv. = 1430,5 km,  densité = 2,6 g/cm3
           "The Size and Shape of the Oblong Dwarf Planet Haumea", A. C. Lockwood et al. (2014)

     

    DL4vRTEXcAIEB7Q.jpg

    • J'aime 1