scc

Member
  • Content count

    4044
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by scc

  1. Mikado et Benj poup:J'ai débuté l'astronomie avec une lunette Vixen NPE 80, 80 mm de diamètre et 900 de focale. J'ai effectivement observé pas mal d'objets Messier, me suis amusé avec des étoiles doubles (et cette lunette est excellente, je l'ai utilisée récemment sur la double-double epsilon Lyrae, séparées sans problèmes). Mais très vite je me suis tourné vers un 200 mm justement pour le ciel profond, tout simplement parce-que M57 dans un 200 mm ça a une autre gueule que dans une lunette de 80. Mikado, si tu es prêt à te déplacer pour observer, un instrument de 200 mm ne constitue pas un handicap. Un SCT de 200 mm te donnnera satisfaction sur le ciel profond (éventuellement avec un diviseur optique pour avoir un F/D de 6.3 - mieux vaut cette solution que le SCT f/6.3 qui a une obstruction trop grande), en planétaire et est un instrument évolutif avec lequel tu pourras faire de l'astrophoto, au foyer, en parallèle, webcam, caméra CCD etc...Je n'observe jamais dans mon jardin (à part le soleil) pour la même raison que toi: pollution lumineuse décourageante. Mais ça ne m'empêche pas de me déplacer à 100 km de chez moi si le ciel en vaut la peine. Et mon SCT, même monté sur une Losmandy GM-8 (et non sur une fourche) ne m'empêche pas et ne me décourage pas de me déplacer.Loin de moi l'idée de condamner de petits instruments de 60 ou 80 mm, surtout les marques citées, mais compte tenu de leur prix et des objectifs que tu t'es donnés, tu pourrais te payer quelque chose de moins limitatif pour pas grand chose de plus et, pour certaines lunettes, pour beaucoup moins.Par après, la fameuse lunette de 60 ou 80 pourra devenir ton second instrument, pour les observations rapides ou pour tes voyages.Enfin, c'est bien entendu une opinion personnelle.Bien à vous.
  2. Je saisis plus trop là.Tu parlais de ciel profond. Une lunette de 60 ou de 80 mm de diamètre, même de marque Takahashi, me semble assez curieux comme option pour du ciel profond.Il y a pas comme qui dirait une dérive par rapport à ton post original (encouragée il est vrai par beaucoup de membres...)??Bien à toi.
  3. Dans un SCT il ne faut JAMAIS toucher à la lame de fermeture, sauf si on a des moyens techniques pour la recaler optiquement et si on a une certaine expérience.Dans tous les cas, elle ne sert pas à recollimater le télescope. En principe elle est ajustée en usine et ne se dérègle pas.
  4. Daniel,Qu'entends-tu par lame de fermeture? La lame de verre optique sur laquelle est fixé le secondaire de ton SCT?
  5. LX 90

    J'ai démonté il y a deux mois mon tube optique 8"SCT EMC de sa fourche (LX-50) et l'ai remonté sur une GM-8.J'ai acheté le télescope en 97 et en commençant l'astrophoto je me suis heurté à des problèmes d'équilibrage (compliqué sur une télescope à fourche) et de contrôle de la déclinaison (propre au LX-50). Mon tube étant, de l'avis des membres de mon club, exceptionnellement bon (pour un SCT), j'ai décidé de le conserver plutôt que de revendre le tout et acheter un autre SCT.Mais je n'avait pas le problème du GOTO. Ma monture à fourche est inutilisée, je ne la revendrai vraisemblablement pas (à moins que...) et ma GM-8 sans Gemini n'est pas un pas en arrière pour le pointage.Ceci dit, il est rare de commencer en astronomie et d'en rester à son premier insrument. Mon budget à l'époque ne me permettait pas une monture allemande de qualité, le seul choix était le LX-50 et honnêtement je ne le regrette pas. Je ne suis pas sûr, même avec un budget bien supérieur que j'aurais pris le risque d'investir dans un instrument très côuteux sans avoir été touché par le virus de l'astronomie de façon durable.
  6. Pierre,Je ne faisait pas allusion à des photographes développant eux-mêmes tes négatifs. Mais à la plupart des magasins vendant du matériel photo et envoyant les pellicules dans un labo extérieur, où les machines sont réglées pour la grande série.Remarque que même pour un photographe réalisant lui-même les développements et tirages, tu risques quand-même, s'il n'a pas l'expérience de ce genre de photo, de dépenser pas mal d'argent pour avoir ce que tu veux. J'ai fait l'exercice avec un labo semi-pro et des négatifs couleurs: duplication dia pour augmenter contraste et saturation, trois tirages de densité différente pour chaque photo qui en valait la peine, plus impression finale. En fin des comptes, le résultat était pas mal mais compte tenu de tout le traitement, ça m'a couté une petite fortune. Je suis donc passé à la dia, mais même dans ce cas, je ne confie le développement qu'à un labo semi pro.
  7. Fredogoto,J'utilise l'Elite Chrome 200 qui est très connu pour sa sensibilité au rouge et ses performances en défaut de réciprocité (très faible). Du point de vue du grain, je pense que le Velvia devrait bien sûr le surclasser totalement, mais je n'étais pas au courant que le Velvia était sensible dans le rouge.Pour le moment je ne fais que de la photo en parallèle en utilisant des objectifs Pentax ouverts à f/4 (200 et 300 mm), f/2.5 (135 mm) et f/1.4 (85 mm). Vingt minutes à f/4 est assez classique pour des nébuleuses telles que NGC 7000 et Pelican (mais aussi M20, M8 etc...). Mais à 200 ASA!En tout cas, je pense que je vais l'essayer ce Velvia. J'ai vu justement des photos de NGC 7000 sur ton site. Pourrais tu faire confirmer si elles ont été prises avec du Velvia? Ou confirmer que le Velvia a une bonne sensibilité au rouge?
  8. Visuel/photo

    Tom,L'astrophoto montrera toujours beaucoup plus de détails et de couleurs que ton oeil. Parce qu'un film accumule les photons, alors que ton oeil ne le fait pas.C'est quelque chose qu'il faut garder en mémoire lorsque l'on voit de belles photos de nébuleuses. On risque d'être déçu derrière son oculaire.Une nébuleuse comme la nébuleuse Amérique du Nord ou la Pélican, d'un beau rouge vif sur une photo, est à peu près indiscernable à l'oeil nu. Et si elle l'est avec un ciel exceptionnel, on n'y verra aucune couleur rouge.Bien à toi.
  9. Fredogoto,Le Velvia, c'est pas un 50 ASA?Combien de temps faudrait-il exposer au minimum pour NGC 7000 avec ce film?
  10. Airbus 314,Le problème des films négatifs couleur, c'est le développement et le tirage. Si tu essayes de faire développer chez ton photographe habituel, n'attends rien de bon. Les laboratoires qui développent à la chaîne n'ont pas des paramètres corrects pour des photos de faible contraste ou inversément fort contrastées. Tu auras du mal à comprendre si c'est toi qui as foiré ou si c'est le labo. De plus, faire retirer des négatifs dans un labo pro en montrant ce que tu veux obtenir coûte la peau des fesses. Mauvais pour l'apprentissage.Lance-toi d'abord dans les dias couleur. Il n'y a aucun moyen de "tricher" au développement (dans un sens ou dans l'autre). Ce que tu as photographié sera sur la pellicule, ni plus ni moins. Les ratés éventuels seront ton oeuvre à toi seul. Il y a actuellement une référence incontestable, l'Elite-Chrome 200 de Kodak (pousser le développement n'apporte rien). Il est particulièrement adapté aux nébuleuses à émission (hydrogène ionisé émettant dans le rouge). Le Fuji 400 Provia (professionnel ou non) semble également un bon choix, il est de facture plus récente. Je pense quand-même que l'Elite-Chrome lui est supérieur dans le rouge. De plus il a un très faible défaut de réciprocité.Pour la suite, tu pourras de toute façon scanner tes dias et commencer à t'amuser avec Registar et Photoshop. Bien à toi[Ce message a été modifié par scc (Édité le 15-09-2003).]
  11. C'est exact. Mais attention, je compare avec ce que j'avais avant!Donc ce n'est pas difficile d'être plus satisfait...
  12. Questions qui demandent à mon avis un peu plus de pratique avec cette monture, un peu neuve pour moi pour le moment. Mais voici ce que je peux déjà te dire.1) ma monture utilise le field tripod Meade livré avec le LX-50. J'ai acheté l'adaptateur MA qui permet de visser la monture sur ce tripode (c'est un cylindre d'environ 160 mm de diamètre et 10 cm de haut). Le résultat est d'après les membres du groupe Losmandy anglophone meilleur qu'avec le tripode de la Losmandy GM-8. Il me semble en effet TRES stable. Pas de regrets.2) Le tube optique est un SCT de 200 mm f/10. Vu la compacité, la monture y est parfaitement adaptée pas de problème pour le poids.3) qualité de suivi: RAS, mais je n'ai pas encore procédé à une mise en station par Bigourdan (dérive), de sorte qu'il m'est difficile de juger en absolu. Je mets en station via un chercheur 8x50 réticulé exlairé comportant une couronne de centrage de la polaire pour la mise en station précise et j'utilise Cassiopée et la Grande Ourse. Avec ce système, je n'ai pas noté de problème particulier en visuel. Je dois encore tester en photo avec la méthode de la dérive et éventuellement déterminer l'erreur périodique.3) Motorisations très silencieuses. Il faut dire que je viens du LX-50...Raquette facile à utiliser, les paramètres se trouvent sur le boîtier électronique fixé au trépied (vitesses de suivi, PEC, intensité d'éclairage des diodes etc...)4) Utilisation TRES facile grâce aux embrayages spéciaux de Losmandy. Cependant et afin de pouvoir mieux utiliser la monture en manuel (pas de mouvements fins), j'ai commandé des disques d'embrayage spéciaux (UHMW) permettant d'avoir une douceur type dobson (d'après les échos que j'en ai entendu sur le groupe anglophone). Les disques normaux sont en nylon.5) Capacité de 30 livres contre 22 pour la GPDX, d'où ma préférence. Mon set-up astrophoto atteint 25 livres. Un peu trop pour la CCD mais pas pour l'argentique à mon avis.6) Réglages en altitude et en azimuth pour mise en station extrémement doux et faciles. Un régal. Celui qui a eu affaire au LX-50 comprendra.7) Comme pour toutes les montures allemandes de cette taille, les cercles divisés ont un trop faible diamètre pour une bonne précision. Ceux des montures à fourche sont plus généreux. Mais avec un peu d'habitude du ciel et ces cercles on arrive à s'y retrouver. Il est toujours possible de doter la monture de cercles digitaux (sans aller jusqu'au Gemini). Bon, pour le reste je dois encore l'essayer en photo, c'est la que ça deviendra intéressant. Mais je n'ai pas trop de craintes compte tenu de ce que j'ai lu sur cette monture.Pour info et si tu comprends l'Anglais, elle a fait l'objet d'une revue sur Cloudynight: http://www.cloudynights.com/mounts/gm8.htm Il y a deux revues.Bien à toi[Ce message a été modifié par scc (Édité le 13-09-2003).]
  13. Bonjour,Quelqu'un a-t-il essayé de réaliser un guidage pour astrophoto en pose longue à l'aide d'une caméra vidéo connectée à une lunette guide avec report du signal sur une moniteur vidéo noir et blanc? Plus confortable que l'oculaire réticulé!J'ai trouvé une caméra ultrasensible (testée dans Sky&Telescope de février 2003), la KPC-350BH du fabricant Coréen KT&C, sensibilité de 0,0003 Lux à f/1.2 qui devrait faire l'affaire. J'ignore si on peut la trouver facilement dans la communauté européenne. Si quelqu'un a un tuyau!
  14. J'ai cette monture depuis début août de cette année, sans Gemini (motorisation double axe).Bien que mon expérience de cette monture soit très récente, si je peux t'aider...
  15. Merci dgilbert,Je connaîs le site, c'est là que j'ai trouvé la caméra. J'ai envoyé une demande de renseignement il y a 5 jours mais n'ai pas encore reçu de réponse.Je serais prêt à l'acheter mais je dois savoir si c'est la version EIA ou CCRI (standard vidéo noir et blanc américain ou européen)
  16. monture losmandy gm8

    Pourtant elle peut être achetée sans motorisation!Je sais que la liste de prix d'Optique et Vision est vieille (2001, on est encore en FRF), mais les motorisations sont renseignées à part.Lol. Peut-être peut-on faire du "star hopping" comme avec un Dobson?PS: il semble que les disques en Nylon équipant "l'embrayage" des montures Losmandy puissent être remplacés par des disques "UHMW" qui permettent d'avoir une très grande douceur dans le mouvement manuel. Tellement doux que l'on peut littéralement "conduire" la monture à la main sans utiliser les moteurs. Pour indication, le n° de l'item est CP8UHMW, prix: 14 USD la paire port compris (pour Bruxelles).
  17. monture losmandy gm8

    Qu'est-ce que tu entends par version basique?Motorisations comprises?[Ce message a été modifié par scc (Édité le 09-09-2003).]
  18. Que vaut le Célestron 8

    Pour le shifting sur les SCT, il existe de très bons systèmes de mise au point secondaire, tels que ceux fabriqués par JMI (NGF-S ou SE), qui éliminent le problème.Sinon, le SCT est un telescope assez polyvalent, compact, transportable (dans la gamme 200 à 250 mm), donnant d'excellents résultats si bien collimaté (c'est crucial et SURTOUT pour un SCT). Maintenant, la polyvalence se paye queque part, de même que l'excellence. Si j'en avais les moyens, je remplacerais bien mon Meade LX50 de 200 mm (par ailleurs très bon de l'avis de tous ceux qui l'ont testé) par une lunette Astro-Physics Starfire 155 EDF (en f/7)ou une Takahashi 152 mm. Mais c'est pas dans mon budget.Il y quelque chose que j'ai quand même fait: balancé la monture à fourche de mon LX-50 pour une GM-8. Mais attention: un Celestron 8 sur une Losmandy GM-8 ou une Vixen GPDX, c'est plus le même tarif que le C8 ou le LX-50.
  19. Un conseil quand-même: évite les montures à fourche. Mais une bonne monture équatoriale allemande pour un instrument de 200 ou plus, attention: ne pas choisir trop bon marché ni trop léger.
  20. Tom,D'après la revue de cette caméra (KPC-350BH) dans le magazine Sky & Telescope, elle permet de voir jusqu'à la magnitude 9 avec un telscope ouvert à f/10. Il semblerait même qu'elle soit trop sensible pour du planétaire car n'ayant pas de réglage manuel de gain elle compense le fond noir en augmentant le gain automatiquement. Ca semble prometteur pour équiper une lunette guide.
  21. monture losmandy gm8

    La vis sans fin de haute précision est bien mentionée sur le site de Losmandy. Il faut aller regarder dans la liste des prix. Elle est affichée à 50 USD.En Belgique (où j'habite), avec une TVA de 21%, une taxe d'importation hors Europe de 5% et les frais de dédouannement, le tarif USA de 1495 USD (trépied et motorisations inclus) deviendrait 1920 € environ (sans la marge bénéficiaire d'un revendeur). Une GM-8 neuve est vendue en Italie pour 2150 € et chez Optique et Vision elle me semble encore bien plus chère. Le meilleur prix que j'ai pu obtenir était celui de Venturescope, au Royaume Unis. Délà la TVA n'est que de 16% la bas.
  22. Quelqu'un utilise-t-il l'Elite Chrome 200 de Kodak (dia)?A ma connaissance c'est LE film dia pour l'astrophoto.
  23. monture losmandy gm8

    Boujour à tous,Je viens de m'enregistrer sur le forum et profite de ce topic pour me lancer.J'ai acheté une GM-8 au Royaume Uni il y a un mois, pour remplacer la fourche de mon LX-50. J'ai préféré la GM-8 par rapport à la Vixen GPDX pour sa plus grande capacité (30 livres), pour son système d'embrayage/debrayage des axes et pour son...look (je sais ça fait un peu bête, mais la GM-8 est vraiment un bel objet). Bien évidemment, il ya d'autres carractéristiques intéressantes (ex:PEC, dommage qu'il ne soit pas permanent).J'ai encore peu de pratique, mais les quelques séances que j'ai pû avoir ne me font pas regretter l'achat. La simplicité d'utilisation est vraiment magnifique et le système d'embrayage (clutch) est très pratique.Pour Skywalker: tu fais allusion sur ton site à des vis sans fin post 2002. Je me suis laissé dire qu'effectivement à partir de 2002 (quel mois?), Scott Losmandy dote ses montures de la vis sans fin haute précision. As-tu des infos à ce sujet?PS, l'erreur périodique de la Vixen GPDX (pas de PEC à moins de la doter du Skysensor 2000) semble très faible et même meilleure que la GM-8.[Ce message a été modifié par scc (Édité le 09-09-2003).]