Christophe Pellier

Member
  • Content count

    13533
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22
  • Country

    France

Everything posted by Christophe Pellier

  1. Saturne 10 mai 2022, Depuis mon parking

    Superbe !
  2. saturne du 02 mai 2022 depuis mon parking, tachouille?

    Très belle image et d'accord en effet, c'est bien une tache
  3. Vénus ce matin : 27 avril 2022

    Belle Vénus !
  4. saturne Du 26 avril, depuis mon parking

    Superbe, beau premier résultat !
  5. Filtre ZWO CH4 + IR850

    Très intéressant, Marc, merci. La transmission à 870 nm est de 25%... c''est beaucoup plus que la mesure effectuée par Christian sur le sien (seulement 5%) et qui transmet déjà sensiblement trop avant 880. C'est fiable ? Si oui le contraste du filtre va être vraiment faiblard...
  6. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    Au fait encore un dernier point : sur la simu Phobos se déplace beaucoup moins vite en 2 minutes, que les deux points brillants qu'on voit sur tes images. Ce n'est pas non plus cohérent... Oui, c'est le même principe que pour Ganymède sur cette image. A noter qu'ici la différence d'albedo est pourtant bien moindre : dans le visible, le globe de Jupiter est aux environ de 50%, et la face arrière de Ganymède de 45%... On a seulement 5 points de différence et pourtant ça se voit:
  7. Ca me paraît difficile de juger de l'altitude. On est très proche du terminateur avec très vraisemblablement des ombres portées. Sans compter les histoires de contraste qui peuvent faire illusion... J'ai essayé de retrouver des images pro. Voici une image VMC à la même longitude, prise au-dessus du pôle nord le 27/09/2020: Difficile de dire si c'est la même chose, on ne connaît pas l'angle exact. Je pense qu'on voit un bout de la calotte juste à la limite de la nuit. J'ai l'impression de voir ça aussi sur les images MGS d'août 2005 (même saison martienne). Vu en angle rasant comme depuis la Terre, ça ressemblerait certainement à de gros points blancs Donc ça serait un ou plusieurs fronts... Toutes ces (très bonnes) méthodes d'analyse sont pourtant bien décrites dans un certain bouquin
  8. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    Je n'en vois aucune. Mon rond vert est tout près du centre de ton cercle rose... et Phobos plus loin en haut et à l'ouest
  9. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    Je l'ai mis exactement où le curseur pointe les coordonnées et c'est sur la simu donc la position est fiable à 100% Concernant la simulation des lunes, il suffirait de mesurer des images où on n'a pas de doute (lunes pas en transit) et de vérifier. Mais je ne m'attendrai pas à ce que WJ soit erroné sur ce sujet. Ca plus le problème de l'albédo...
  10. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    J'ai effectué les mesures de position, pour la deuxième image. Position de Phobos : long 142° lat +43° Position du détail : long 130° lat +34° C'est pas toujours évident de mesurer avec précision sur une image de Mars, mais il y a une grosse marge quand même. En regardant la simu, on voit bien cependant que Phobos n'est pas au même endroit...
  11. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    Vu par Rosetta au-dessus du terminateur... situation plus proche !
  12. Aurais-je imagé Phobos le 9 septembre 2020?

    Hello ! Je vois bien le point brillant en effet - mais je rejoins Valère et Xavier dans leurs remarques concernant l'éclat du détail. Phobos est extrêmement sombre : son albedo n'est que de 7%, là où celui des déserts martiens est de 20% dans le vert, et 35% dans le rouge. Bien entendu, on est ici sur une partie du soir martien, où l'albédo local est donc nettement plus bas. Mais ça fait une grosse différence quand même... Dans tous les cas là il faudrait déjà commencer par mesurer les coordonnées exactes du détail
  13. Hello Daniel, Faut pas hésiter à envoyer l'image dans WJ dans ce genre de situation, pour récupérer les coordonnées exact du détail intéressant A part les images de Polo, j'ai également trouvé d'autres références à la même période: Damian Peach Richard Bosman, très intéressant parce qu'on est un peu plus d'une heure locale avant : Et pour remonter encore dans la journée martienne, encore Peach quelques jours plus tard: D'autres encore: Albéric J'ai envoyée cette image dans WJ et je mesure long 103° lat +47° C'est visiblement un phénomène récurrent au jour le jour sur une période donnée, et bien visible durant la phase éclairée. Ca ressemble donc à un nuage classique. Ce qui ne signifie pas inintéressant. Je n'ai pas d'explication là comme ça...
  14. Reprise de Jupiter du 10 août 2021 au C14

    Si tu fais toujours référence à l'image du Pic, c'est la NTB, et elle n'est pas toujours orange. Elle est souvent brune, ou carrément blanche en phase de disparition. Tu vois le souci . Quant à la teinte verdâtre des pôles, je pense qu'elle n'est pas bonne. Elle est certainement grise/neutre. Avec des voiles polaires subtilement bleus. Une bonne ref de l'an passé s'il en faut une c'est celle de Jean-Luc plus haut.
  15. Reprise de Jupiter du 10 août 2021 au C14

    et de référence par rapport à quoi ? L'oeil ne voit pas la même chose qu'une caméra. Les caméras ne voient pas la même chose entre elles (capteur couleur ou n&b)... Les caméras n&b ne voient pas toutes la même chose en fonction du jeu de filtres utilisés... Sans compter que les couleurs changent tous les ans. Les images Hubble sont souvent réalisées en quadrichromie et ne sont pas fiables non plus.
  16. Reprise de Jupiter du 10 août 2021 au C14

    Du point de vue des couleurs, c'est une des moins bonnes.... il y a une luminance RG610 (certes ce n'est pas marqué sur l'image, il faut s'en rappeler) On a longuement débattu des couleurs. C'est impossible de trouver UNE référence. La seule bonne manière c'est de regarder ce que font les meilleurs comme le dit Bernard, et d'en déduire une sorte de moyenne. Dans mon bouquin j'explique qu'il faut laisser tomber l'histoire des couleurs vraies, pour adopter celui des couleurs fiables, c'est la seule démarche qui tient la route !
  17. Bonjour à tous, Après un an et demi de travail, nous sommes parvenus à publier un article dans une revue scientifique (Astronomy & Astrophysics), au sujet d'un détail assez ahurissant qui a été observé par des astronomes amateurs sur Mars le 17 novembre 2020. Une petite présentation en français est disponible ici: Un programme de science participative découvre un nuage atypique de 3000 km sur Mars A l'origine on trouve une équipe d'astronomes amateurs du monde entier réunie autour de Jean Lilensten, chercheur au CNRS et à l'Université de Grenoble-Alpes, et pilotée par @jldauvergne, dont le but était de tenter d'observer des aurores bleues sur Mars (travail d'origine de Jean), un projet qui a finalement débouché sur une autre découverte pas banale. Le 17 novembre au soir, alors que la turbulence était très faible, Emmanuel @beaudoin et moi-même on a photographié une structure lumineuse très étendue au-dessus du terminateur martien, et au-delà de la limite éclairée (à noter que deux autres observateurs ont également vu le phénomène, Frédéric Brion et Jordi Delpeix Borrell en Espagne) . Les images d'Emmanuel étaient extrêmement fines et ont fourni la meilleure matière pour l'analyse. Ici une des planches de l'article : Et en version animation Emmanuel, tu peux peut-être partager plus d'images ? Jean-Luc, Emmanuel et @Marc Delcroix avec Jean et Mathieu Vincendon de l'Observatoire royal de Belgique ont fait un gros travail de calcul qui a débouché sur une évaluation d'altitude d'environ 90 km (cf plus bas la conf EPSC), ce qui est nettement plus haut que la plupart des phénomènes météorologiques martiens habituels. L'article débouche également sur une longueur de 3000 km, ce qui est énorme ! De mon côté, j'ai eu un énorme coup de bol, parce que j'étais juste sorti ce soir-là pour faire un exercice qui se voulait banal de photométrie (calcul des magnitudes de Mars à partir d'étoiles de référence), ce qui m'a permis d'évaluer l'albédo du nuage en question dans les cinq bandes photométriques Johnson-Cousins. Ce résultat s'est ajouté à d'autres éléments qui ont permis à l'équipe et en particulier à Mathieu, d'émettre des hypothèses sur la nature du nuage (on partirait plutôt sur des particules de CO2 de grosse taille). Voilà ma planche de cette nuit-là: Moralité : évitez d'être trop obnubilés par les taches de surface, il se passe des trucs dans l'atmosphère aussi La découverte a fait l'objet de deux conférences au European Planetary Science Congress de 2021, dans la session pro-am organisée par Marc et dans une autre session pro strict. La conférence sur le calcul d'altitude : Determination of Mars clouds’ altitude on amateur images and implication on new types of clouds La conférence sur la découverte : A new type of cloud discovered from Earth in the upper Martian atmosphere
  18. Merci Papatilleul ! Oui surtout sur celle-là, c'est sans doute la moins propice à une découverte... de plus, le phénomène est potentiellement à la portée de n'importe quel photographe.
  19. Merci Guy, AstroVicking et Yann!
  20. Merci HAlfie, JF, Jean-Paul et Florian
  21. Superbe cette animation ! Je ne pense pas que ce soit le même phénomène. Ici ce qu'on voit au "mieux" ce sont des nuages qui enflent en toute fin d'après-midi. Mais c'est un phénomène normal. Les nuages de haute altitude ont un comportement différent. Par contre, je suis d'accord pour dire qu'on voit bel et bien des phénomènes d'ombres et en soit c'est une très belle observation ! Je ne crois pas non plus que ces fameux nuages soient des phénomènes convectifs. De toutes façons, il faudrait vérifier mais ils doivent être loin au-dessus de la couche convective.
  22. Sol'Ex du 27/03/2022 en multi longueurs d'onde

    Superbe série. Je ne me souviens pas d'avoir vu des images dans les premières raies de l'hydrogène, ce n'est pas courant je pense... (mais je ne regarde le solaire que de loin)
  23. Ca peut en effet être un autre candidat. Voici un bout d'une de mes planches du 4 septembre (inédite, super seeing...) où on voit deux structures suspectes, même si c'est moins flagrant que le truc du 17 novembre. La structure au nord ressemble pas mal à la tienne. Néanmoins ces détails n'ont pas été retenus pour l'étude. De mon côté je pense que c'est un phénomène identique, mais comme dit plus haut tout le monde n'était pas d'accord.