Christophe Pellier

Member
  • Content count

    11182
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13
  • Country

    France

Everything posted by Christophe Pellier

  1. Mars est morte...elle ferait une bonne poubelle !?

    Je ne sais pas si tu as pris en compte la question du coût de ce mode de "traitement" des déchets... Et pourquoi ne pas arrêter d'en produire, des déchets ? C'est pas plus simple et moins coûteux, plus "censé et réaliste" ? Visiblement dans ton dernier message tu as commencé à voir la lumière... encore un petit effort Edit: @Cédric Perrouriefh tu m'as devancé de quelques secondes
  2. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    Ta remarque est juste et effectivement, la correspondance à 100 % s'appliquerait uniquement sur des objets brillants, comme Mars ou Jupiter par exemple. Mais Uranus et Neptune sont la majeure partie du temps trop peu lumineuses pour être vues en photopique complet (vision diurne sensible au jaune/orange). C'est du reste la meilleure explication que j'ai trouvée pour expliquer pourquoi, à rebours de ce que l'on pense généralement, j'ai toujours vu la saturation de la couleur d'Uranus en visuel (mon expérience perso cette fois) diminuer et non augmenter lorsque je l'ai observée avec des instruments de plus en plus puissants, jusqu'à devenir pratiquement blanche et décolorée au 620 AstroQueyras et au T1M du Pic du midi. C'est que c'est seulement avec de très grands diamètres que mes "cônes" perso commencent à être suffisamment excités pour devenir sensibles au faible rayonnement orange et rouge de ces deux planètes (et du coup, l'équilibre de la teinte perçue d'Uranus, déjà moins bleue et plus verte que Neptune, se décale vers le rouge, et le vert devient jaune, gris, blanc) Cette analyse vient affaiblir effectivement la possibilité de voir des détails en visuels sur ces deux planètes sans filtre avec de petits diamètres. Seul espoir théorique mettre un filtre pour forcer l'oeil à observer dans de grandes longueurs d'onde, mais alors là aussi on peut facilement prouver quels sont les détails que l'on pourrait voir, il suffit de comparer avec les images prises avec le R Astronomik ou le RG610 baader - et les détails sont exactement les mêmes.
  3. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    Sinon pour rappel l'exceptionnelle image de William en vraies couleurs de l'année dernière. Caméra couleur avec filtre IR-cut, correspondance avec la vision humaine = 100% Elle montre la région polaire, et un saut de contraste dans l'autre hémisphère qui correspond à la présence de la bande équatoriale. Correspondance HST = 100% Correspondance avec les dessins = ??
  4. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    J'ai mieux à te proposer, et plus simple comparer les dessins avec des images amateurs pris dans des filtres à large bande, tout à fait comparable à l'équipement des observateurs visuels, à commencer par l'observation sans filtre qui correspond à la vision d'une caméra couleur avec filtre IR-cut par exemple. Or, on sait que les images amateurs sont en parfaite concordance avec les images du HST (ou du Pic du Midi), la résolution en moins, évidemment. Ce qui démontre qu'il n'y a pas de variations de détails à de fins échantillonnages spectroscopiques, ce que sous-entend "rvuti" qui refuse toujours d'effectuer le moindre travail de contrôle de ses observations avec les images réelles, pardon, les "pensées" :D. Seules existent des variations de contraste. Donc, puisque images amateurs en large bande = images du HST, alors des dessins réussis devraient également correspondre à 100% avec les images du HST ou du Pic, toujours la résolution en moins. Fin de la démonstration Sinon, voici une autre image d'Uranus prise par le HST l'année dernière, un peu mieux choisie évidemment. C'est de la quadrichromie étendue dans l'IR avec une image partiellement sensible à l'absorption CH4 qui a pour seul effet de renforcer les contrastes, sinon c'est comparable avec du RVB. C'est exactement ce que montrent les images amateurs, avec la seule bande équatoriale (j'ose espérer que personne ne pense que les autres bribes de bande à peine perceptibles ici seraient accessibles en visuel à un télescope de 200 mm, mais je sens que je vais être surpris) Ah et aucun assombrissement sur le pôle non plus. Ce qui pour le coup, questionne également certaines images.
  5. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    Moi j'attends depuis 2009 qu'on m'explique comment certains observateur "visuels" parviennent à voir sur Uranus des détails que même Hubble ne peut pas voir, comme ces nombreuses bandes (il n'y en a qu'une seule en ce moment, sur l'équateur, et il est presque sur le limbe à présent, c'est à dire impossible à résoudre avec des diamètres de moins de 300 mm). Et pourquoi à l'inverse les dessins ne montrent pas certains détails que non seulement Hubble voit très bien, mais que les amateurs photographient aussi très facilement, à savoir cette vaste région polaire brillante qu'on peine à deviner sur certaines esquisses alors que s'il y a bien un seul détail qu'on peut espérer distinguer, c'est bien celui-là...
  6. Registax 6

    Salut, il y a peu de chance a priori que je fasse un article là-dessus car j'ai déjà fait le boulot par ailleurs... le tuto sur AS3 c'était aussi parce que le bouquin parlait seulement d'AS2. Donc j'ai complété
  7. Neptune et Triton croisent une brillante étoile...

    Vu aussi il y a quelques jours en visu, beau spectacle. Une géante orange à +200 al de distance en arrière plan !
  8. Registax 6

    Bonjour François-Xavier, Je n''ai pas eu le temps de te répondre par mail ce week-end. J'ai rédigé un tuto complet sur AS3 l'année dernière dans AS mag, dans le numéro 92 Et tu trouveras des tutos complets sur Registax 6 dans le bouquin Astronomie planétaire... mais tu devrais pouvoir en trouver sur le net. Je n'en ferai pas sur mon blog parce qu'au niveau de qualité requis, le support ne convient pas du tout.
  9. Saturne en UV juste avant les nuages

    Un essai courageux ! Saturne en UV à 20° de hauteur c'est cho. La surbrillance est bien en partie due à la présence des anneaux comme l'évoque Mathieu, mais il y a aussi un mélange à mon avis avec le fait qu'en UV, le limbe est brillant, et non absorbant comme dans les autres longueurs d'onde (ça se voit sur l'image du reste). Donc pas vraiment un artefact à proprement parler. Mais certainement pas une aurore, pour photographier ce genre de phénomène il te faudrait une caméra qui enregistre l'UV lointain, et grimper dans observatoire à environ 20 km d'altitude ou mieux
  10. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    Vue à Brocéliande il y a quelques années
  11. neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

    Salut, En photo les amateurs suivent l'activité de ces deux planètes depuis plusieurs années maintenant. L'observation doit se faire dans le rouge et l'infrarouge. Sur Uranus l'activité est faible, mais sur Neptune par contre c'est le festival des tempêtes tous les ans. Evidemment ce n'est pas une observation de la première facilité. Compte un diamètre minimum de 300 (350 et plus c'est mieux), une bonne caméra n&b et un filtre Baader RG610 ou IR685, ou Astronomik BP642. Juste mes images perso ici mais d'autres amateurs font bien mieux (cf galerie d'images planetes-SAF par exemple) L'ADC est indispensable pour la couleur, mais pas utile dans l'infrarouge dès lors que la planète est à plus de 30/35° ce qui est le cas maintenant pour Neptune.
  12. Saturne du 24 Août en LRVB au C14

    Est-ce que les images sont bien centrées ? Je n'ai jamais eu ce pbl mais je passe tout dans PIPP avant.
  13. Saturne du 24 Août en LRVB au C14

    Essayes de diminuer légèrement la luminosité de la L... Par exemple 95% (faisable dans un logiciel retouche photo mais peut-être dans WJ aussi)
  14. 3 Saturne au balcon

    Superbe!
  15. Saturne du 24 Août en LRVB au C14

    C'est effectivement une exellente image. Top résolution et finesse de traitement ! Tu pourrais tenter de retravailler la fusion des deux composantes, les couleurs sont un peu palottes. C'est souvent le petit défaut récurrent des prises LRVB.
  16. Très bon tout ça. Très bonne méthane.
  17. Saturne filtre Methane le 30 aout

    Ce que je vois c'est que le contour est à côté de l'image réelle c'est certainement dû à l'absence d'alignement PIPP. J'ai peur que ce soit un incontournable avec un dob de grande série.
  18. Saturne filtre Methane le 30 aout

    Très joli travail ! Effectivement c'est bizarre cette persistance de l'artefact malgré la correction AB... quelle valeur utilises-tu ? Chez moi 0,5.
  19. Fini les vacances, retour au balcon

    Je ne sais pas. Ca vaut le coup de recommencer. Mais si la vidéo d'origine n'est pas alignée, c'est certainement un facteur négatif. Chronophage n'est pas le bon mot parce qu'il n'y a que le logiciel qui bosse, pas toi, la plupart du temps. Ca te permet de faire tout autre chose. En général je lance une dérotation le matin avant de partir au boulot, une autre le soir avant de jardiner... c'est long au total, mais ça ne demande pas beaucoup d'intervention de ma part. Après c'est clair que la dérotation d'images simple sera toujours beaucoup plus rapide. Ca dépend beaucoup de la planète et du filtrage, aussi. Sur Saturne à la 224, c'est très très long. Sur Jupiter en méthane, c'est extrêmement rapide, et pour le coup, bien plus rapide et précis que la dérotation d'images.
  20. Fini les vacances, retour au balcon

    Je suis surpris du problème que tu as eu. J'ai traité des dizaines de vidéos de Saturne en dérotation de vidéo et je n'ai jamais eu aucun souci de cet ordre... Pour ce que tu affirmes du PIPP, non c'est l'inverse, bien au contraire, il te fait gagner de l'espace disque :). Le passage par PIPP n'est indispensable qu'en cas de suivi médiocre, et il ne prend guère de temps, d'expérience. Je lance cette procédure en ce qui me concerne en fin d'observation, et bien souvent il a terminé avant que je ne sois prêt à me coucher. De mon côté je n'ai aucun doute sur la qualité, bien au contraire, je suis même carrément bluffé. Tu peux partir à la chasse aux spot sur Saturne entre deux vidéos de 15 minutes en toutes confiance. Non le seul désavantage c'est qu'à moins d'être en vacances, souvent ça me prend plusieurs jours avant de tout terminer et de balancer les images...
  21. Fini les vacances, retour au balcon

    Ben non, puisque le gabarit tu le calibre... sur une image. Surtout sur Saturne, avec les anneaux, on n'a vraiment aucun problème de ce niveau-là. Quelques images en dérotation de vidéo... j'ai pas l'impression que ce soit flou, et les durées sont souvent de l'ordre du quart d'heure Dans tous les cas ça vaut le coup de tester avant de choisir. C'est ce que j'avais fait sur Jupiter il y a quelques années, je ne suis plus jamais revenu à la dérotation d'images ensuite pour les gazeuses. La durée - beaucoup plus longue - de temps de traitement est à relativiser. En dérotation de vidéo, le temps de traitement est presque purement logiciel. La dérotation d'images demande une intervention beaucoup plus fréquente de l'observateur. Après toutes ces méthodes donnent d'excellents résultats, hein, on est d'accord.
  22. Fini les vacances, retour au balcon

    C'est très bon ! J'ai vu un seeing superbe le dimanche soir 18 août, avec un jet assez important, mais de plein ouest. Pas fait d'images mais c'était vraiment stable.
  23. Pouvoir de resolution brut et apres traitement

    Salut, La solution à ta question c'est qu'il faut faire la différence entre la résolution et la détection des détails. La résolution ne descend jamais en-dessous du pouvoir séparateur théorique, mais la détection de détails de taille inférieure, elle, existe bel et bien, grâce au contraste. L'exemple de la division de Cassini est connu mais n'est pas le meilleur car ce détail possède une dimension très supérieur au pouvoir séparateur (c'est une ligne). Or ça vaut pour des taches ponctuelles, comme celles de Jupiter. Les meilleures images (quel que soit l'instrument, ce n'est pas une question de diamètre) détectent de petites taches plus petites que le PS : elles ne sont pas résolues pour autant.
  24. Saturne problem LRVB

    Le rouge, assez étroit, et à basse résolution, sera peu affecté. Mais le bleu l'est, et l'infrarouge aussi (les filtres sont larges) Ex avec le bleu, sur Mars en 2016, seeing pourri mais l'avantage avec l'ADC est bien visible ! 1: avec, 2: sans
  25. Saturne et satellites le 13 août 2019 (1m au Pic)

    Jolies Saturne, avec pas mal d'infos, même si visiblement ça turbulait assez.