Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14973
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Posts posted by Christophe Pellier


  1. En fait le véritable inconvénient que je vois c'est qu'au lieu de produire plusieurs images (sur une heure de temps, on peut en produire 4/5 au moins), on n'en publie plus qu'une seule... et paradoxalement, ça fait perdre en information, puisque les détails enregistrés sur les premières et dernières images seront concentrés sur les bords. C'est dommage pour le suivi des détails.

    C'est une modification qui s'adresse avant tout aux observateurs dont le but est de sortir une très belle image avant toute chose.

    • Like 3

  2. Ah ok je vois que l'intérêt c'est surtout d'avoir des bords plus "propres". Ok pourquoi pas...

    Après si l'artefact de limbe est, comme son nom l'indique, un artefact, la perte de contraste et de résolution sur le terminateur par contre, c'est un détail réel.

    Ca rapproche plus le travail d'un résultat synthétique que d'une image "réelle" - sans vouloir en rajouter avec de grands mots exagérés, bien entendu.

    • Like 1

  3. L'intérêt de faire ça sur une cible brillante et avec un filtrage très large, par exemple avec une caméra couleur, me laisse perplexe. L'exemple de Sauveur montre bien que la version 168 minutes n'apporte rien par rapport à la 20 minutes... limite cette dernière est meilleure du reste.

    Dans ces conditions, le rapport signal/bruit augmente très vite, et le rendement apporté par des minutes supplémentaires chute tout aussi vite.

    A la rigueur ça permet de sélectionner plus de bonnes images, mais là encore, le rendement va finir par plafonner bien avant les 30 minutes.

    Sur des cibles plus faibles, ou avec des filtres difficiles, ok...


  4. Très belle image. La version 17 mn est mieux quand même....

    Même s'il est possible de faire des dérotations extrêmement longue, je ne suis pas certain que ça soit bien nécessaire... Au bout d'un moment, on ne gagne plus rien, et ça peut venir très vite. Sur mes prises de vue de l'automne dernier avec la 462MM avec filtre R et IR, sur Jupiter, je n'avais même plus besoin de faire de la dérotation - la capture unitaire de 3 minutes suffisait à éliminer le bruit.

    Sur des cibles plus faibles, ou avec des filtres difficiles, on a toujours intérêt à pousser.

    • Like 1

  5. il y a 24 minutes, MatEX a dit :

    D’ailleurs, cet anticyclone blanc dans une zone claire, c’est presque un ovale blanc si je ne m’abuse, non ?

    Tout à fait, c'est un WOS. Mais spécial, normalement dans la NTrZ ils ont une durée de vie que moins de 10 ans. Sauf lui...
    Il a même connu une phase "REGARDEZ-MOI JE SUIS UNE TACHE ROUGE" en 2013-2015 avec toutes les cases cochées (brillant en méthane, sombre en UV - les WOS de cette région sont les seuls à ne pas être brillants en CH4)

    image.png.40a9336c27b367f833d5b880f7ea4ae7.png

     

    il y a 24 minutes, MatEX a dit :

    Tiens ? Anticyclonique avec des nuages sombres ? En se détachant de la NEB, cette formation devient anticyclonique ?

     

    Et oui car elle se forme dans la NTrZ ! Ce sont des cas curieux de vortex anticycloniques superficiels... un peu comme les barges de la NEB (cycloniques elles)

    Peach avait fait une animation fascinante de la formation d'un de ces trucs en 2009 (la NEB est en bas)

     

    sys2_300_aug30_sep11_09.gif

    • Like 2

  6. Très beau set ! Le "bidule" est bien visible... pour l'instant pas trop de changement

     

    Il y a 21 heures, MatEX a dit :

    En parallèle, on continue d'observer le fameux anticyclone blanc (C) flottant au-dessus de la NEB. C'est un solide gaillard puisque je l'observe depuis au-moins 2022

    ... 1998 en fait xD c'est le White Spot Z. Donc d'ici à ce qu'il disparaisse... 26 ans d'existence déjà, dans cette région c'est un record. 

    Il y a 21 heures, MatEX a dit :

    au même endroit, un appendice sombre sorti de la NEB vers la NTrZ s'est retrouvé piégé dans une spirale infernale, un faux vortex ( A ) sans doute voué à se dissoudre complètement. Cette région la plus ventée de Jupiter avec la ZE a pourtant vu émerger une petite barge brune ( B ) en peu de temps, probablement par dissipation des nuages clairs plus élevés.

    Oui, belle observation. Ce sont des structures anticycloniques temporaires qui vont progressivement dissiper les nuages blancs et élargir visuellement la NEB selon son cycle. 

    J'avais écrit une page là-dessus ...en 2010 :ph34r:

    • Love 1

  7. Il y a 2 heures, MatEX a dit :

    Au fait une autre question, tant que j’y pense, les fameux brouillards stratosphériques sur Jupiter possèdent-ils une répartition globalement homogène à toutes les latitudes ou sont-ils plus abondants à l’équateur ? D’ailleurs est-on vraiment sûr de parler ici de brumes stratosphériques ? Parce qu’il existe plusieurs couches de brumes dont certaines dans la haute troposphère… 

    Sachant, de surcroît, que le CH4 nous dévoile deux capuchons polaires à très haute altitude. Encore un type de brumes à part ou bien un effet causé par une vue par la tranche qui rendrait celle-ci plus opaque optiquement ?

    Alors il faut que je corrige mon propos en relisant le papier scientifique dont je donne le lien plus haut - ce sont des nuages troposphériques et non stratosphériques. J'avoue que je ne m'intéresse vraiment que depuis peu de près à la structure verticale et je n'ai pas encore l'esprit très clair à ce sujet.

    Concernant le méthane, ce qu'il faut garder en tête c'est que sur le principe la couche est homogène, et située à haute altitude (quelques fractions de bar de pression - les principaux nuages commencent autour de 1 bar), donc tous les nuages qu'on observe sont vus à travers, en profondeur. Les voiles polaires sont bien à très haute altitude : tu peux remarquer qu'au niveau de l'équateur sur les limbes, l'absorption est tellement énorme qu'on ne voit plus le bord "réel" de l'atmosphère en dépit de l'effet "vue par la tranche" (qui par contre joue à plein en UV)

    Et pour le reste il faut que je poursuive mes lectures, si tu as d'autres infos t'hésites pas ;) 

    • Love 1

  8. Il y a 10 heures, MatEX a dit :

    Tout autre délire maintenant, avec une grosse question qui me trotte dans l’esprit depuis une semaine. Je viens de casser ma tirelire pour un nouveau lot de filtres dont un g’, un SA100 pour de la spectro, et deux autres pour de l’imagerie solaire dont… un Ha 3 nm. Et contrairement à ce que tu aurais pu penser au premier abord, c’est ce dernier qui m’interroge. Le Soleil possède un spectre continu entrecoupé de bande d’absorption dont le Ha . Assez logique puisque le Soleil est principalement composé d’hydrogène. Oui mais Jupiter aussi. Hors, le spectre émis par les planètes ( notamment les géantes gazeuses ) est influencée par celui du Soleil. Se pourrait-il que Jupiter possède une petite absorption dans son spectre lié à l’hydrogène ? Mieux, calquée sur le Ha solaire ? Si oui, à quoi ressemble Jupiter dans cette raie et comment peut-elle être exploitée ?

     

    Alors la raie existe forcément dans le spectre brut de Jupiter vu que la planète reflète le Soleil, mais pas dans son albedo - l'atmosphère de Jupiter n'absorbe pas à cet endroit particulièrement. 

    Je sais que sur le principe, certaines planètes peuvent cependant présenter des détails dans des bandes solaires qui ne sont pas visibles dans leur albedo - l'aspect d'Uranus dans la double bande du calcium par exemple (380-400) est similaire à son aspect en infrarouge. Alors qu'en UV large il n'y a aucun détail. 

    Dans le cas de Jupiter on a un seul exemple à ma connaissance de prise en Ha c'est une image faite au VLT en 1998. Ils avaient pris ce filtre simplement parce que la cible était trop lumineuse pour le miroir de 8 m !

    image.png.79e98a49fdd1f7b1dd495db0785c48a0.png

     

    L'aspect est curieux mais ça se trouve c'est juste à cause du traitement.

    Sinon, il y a Steve Hill qui fait un travail scientifique sur l'absorption NH3 qui utilise un filtre à 656 nm mais qui englobe au-delà de la bande d'absorption. Tu peux voir un de ses posters ici par exemple... et l'écouter dans le Workshop BAA Jupiter de l'an passsé (avec moi, Antonio Cidadao et Barry Adcock, y'a plein de trucs intéressants dedans)

    Si tu utilises un Ha large par contre ça ne sera que du rouge réfléchi.

    Il y a 3 heures, Bernard_Bayle a dit :

    je vais essayer de suivre ce phénomène .

    Merci Bernard :) 

     

    Bon sinon sur Facebook, John Rogers a l'air plutôt favorable à l'hypothèse STrD !!

    • Like 1

  9. il y a 23 minutes, MatEX a dit :

    j’ai pas senti les pistaches passer, je le jure…

    Je vois que les capsules de bière ne sont pas sur la photo ;);) 

    il y a 24 minutes, MatEX a dit :

    la présence d’une petite barge au nord-ouest précédé par un trio d’ovales blancs (?)

    Alors je dirais a priori pas de lien... mais encore une fois on ne sait pas bien comment ça commence

    il y a 25 minutes, MatEX a dit :

    Maintenant, certes, la profonde teinte rougeâtre de 2021 n’est plus mais il reste encore un résidu plutôt important d’absorption en UV. Pour le moment, les brouillards stratosphériques ne sont pas encore totalement dissipés.

    Alors en fait si, et c'est pour ça qu'il faut croiser l'UV avec le CH4: ici l'UV enregistre en particulier la coloration, or, que ce soit des hautes nuages stratosphériques, ou au contraire des nuages plus profonds en bleu/gris, l'absorption en UV va être forte. Seul le méthane nous dit où est quoi...

    il y a 9 minutes, ALF a dit :

    Question d'un néophyte, est ce que je compare la même chose la? parce que tout me semble différent o.O

     

    Il n'y en a pas 36 des barges rouges sur cette bande? 

    Une belle comparaison Greg (sur un mois plutôt, non ? ;) ) je parle de ça:

    image.png.07994467a0fd2768d9fb69f69e55216d.png

    Pas de la barge donc, mais de cette structure sombre qui est un vortex dépressionnaire perdu dans une zone anticyclonique... et qui cherche peut-être à fermer la boucle, c'est ça que je scrute !

    En 2018 ce potentiel phénomène, développé, ressemblait à ça :

     

    image.png.3ad9bc239a8c5b1935c2b9dd8971e776.png

    • Like 1
    • Haha 1

  10. il y a 1 minute, FabriceM a dit :

    C’est bien affecté par la turbulence .... je n’ai pas posté...

    Oui ça va commencer à être difficile de suivre. Mais si c'est ce à quoi je pense (une nouvelle perturbation tropicale sud - STrD) ça en vaudra la peine, parce que les dernières qu'on a observé ont toutes débuté durant la conjonction solaire et on ne sait toujours pas comment le phénomène se forme.


  11. Merci Sauveur, René et Greg :)

    Merci Fabrice,

    il y a 17 minutes, FabriceM a dit :

    Je ne savais pas que la chaleur interne était évacuée par les festons ... l’image à 5 microns est impressionnante.

    Oui. La plupart du temps la zone équatoriale est une zone froide, car comme toutes les régions anticycloniques, elle est habituellement couverte de nuages blancs élevés d'ammoniac, qui bloquent la chaleur. Cette dernière s'évacue par toutes les régions dépressionnaires, à commencer par les bandes (SEB et NEB en tête) ainsi que les cyclones. L'état de 2007 est exceptionnel (mais +/- cyclique quand même)

    En ce moment l'aspect est encore "normal" :

    j231230rp2.png

    En fait l'aspect à 5 microns est pratiquement un négatif de l'image en visible ;) ex la GTR...

    • Thanks 1

  12. il y a 50 minutes, MatEX a dit :

    Je viens de faire un petit comparatif avec mes CH4 précédentes et non, j’ai du mal à voir la différence. Je me rends compte par compte d’une légère perte de contraste entre mes images faites habituellement à f12.5 et celle d’hier à f/25. Donc, j’ai pas une bonne base de travail pour juger. Après, sur quelle échelle de temps as-tu remarqué ce changement ? Quelques semaines, quelques mois, 1 an ?

    3 ans en fait ;) j'ai obtenu quelques images sympas hier soir, j'en ferai un topic dédié.