Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14975
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Posts posted by Christophe Pellier


  1. Ca ne vous lasse pas encore Jupiter ?
    Alors une autre du 25 avril :

    C'était une nuit stable comme je n'en ai pas trop vu cette saison. Ganymède est en transit dans la Zone tropicale nord (le point noir, ce n'est pas une ombre )/
    Avec le newton de 180 mm, deux barlow 2x, ToUcam Pro + IRcut. Réglages, 5 i/s, 1/25ème, gain 50 %. 300 brutes compositées, ondelettes Registax (et petit masque flou PSP à la fin), rééquilibrage des couleurs sous IRIS (scalecolor2 r v b).
    La NEB a une drôle de gueule !!
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  2. Merci HAlfie (jolie ta Vénus surtout, même si c'est pas dans l'UV...) et Goliath.
    Goliath, le coup des deux barlow c'est bien seulement si tu as un télescope ouvert à 6 comme le mien, mais si c'est le cas fonce
    A+
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  3. Bonsoir à tous
    Voilà deux images de Jupiter hier soir prises avec mon newton de 180 mm (et deux barlow 2x + tirage) :

    C'était ma première nuit assez stable sur Jupiter depuis bien longtemps, mais ça n'a pas duré : une heure après le passage au méridien, grosse turbu !
    L'image couleur est prise avec la Tuc (non optimisée) et l'autre est une image bleu-violette avec l'ATK-1HS. Les réglages sont identiques : 5 images par seconde pendant deux minutes, 1/25ème, gain 50-60%, 400 brutes compositées à chaque fois.
    L'image bleue révèle une bande équatoriale assez sombre...
    A+
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  4. Merci Goliath
    Djordgedacosta : en fait je crois que l'augmentation du diamètre apparent de la planète y est pour beaucoup . Et à présent que la partie éclairée va diminuer assez rapidement ça va sans doute devenir moins "spectaculaire" !!
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  5. Salut tous
    Voici trois images récentes de Vénus en UV (27, 28, 29 mars):

    Avec un petit "Psi" sur la première image près du terminateur
    Technique immuable, C14 + barlow 2 + ATK-1HS à 5 i/s + filtre UV. Ca va devenir banal dans pas longtemps je sens ça
    Un peu moins banal peut-être, je suis parvenu à VOIR les "calottes" (ou "cornes") lorsqu'elles sont un peu brillantes, à l'aide du filtre violet W47, à trois reprises, dont les 27 et 29 mars ci-dessus. Elles semblaient particulièrement faciles à distinguer. C'est la première fois que je vois un détail sur Vénus
    A+
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  6. Mon avis ? Que c'est dommage que ce soit cramé parce qu'elle est bien nette ta Vénus . La surexposition c'est le piège qui nous guette sur cette planète, je ne sais pas quel était ton temps d'exposition mais moi au C14 en lumière visible (ATK-1HS et filtre IRcut), je suis à 1/2500ème
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  7. Bon je retombe comme un cheveu sur la soupe sur ce post aux multiples facettes
    Thierry : c'est vrai que Encke est très fine, mais a priori "grâce" au phénomène de diffraction sur une image CCD elle va de toutes façons être plus épaisse. Je me souviens d'un vieux message sur astrocam qui disait que les images pouvaient montrer des détails plus petits dans la réalité que le pouvoir séparateur théorique du télescope, pour des raison de contraste, mais que la taille de ce détail plus petit, sur l'image, devenait plus importante pour atteindre au moins le diamètre de la tache de diffraction... enfin euh tout ça exprimé avec mes mots à moi
    Enfin, je voudrais soumettre à votre sagacité une réponse de Fred à ce post (pour le moment il cherche le mode d'emploi pour s'enregistrer, courage Fred ) :
    __________________________
    Salut à tous,

    Je suis le co-auteur, avec Christophe Pellier, de l’article qui s’intitule « CCD ET dessin » et non pas « CCD CONTRE dessin », nuance.
    Merci à MatP d’avoir bien interprété le passage où on parle du travail du cerveau en visuel ; on sent que tu as pratiqué le dessin.
    Certains d’entre vous, visiblement détracteurs du dessin, ont sorti certaines phrases de leur contexte, ce qui, comme chacun sait, dénature le message de l’auteur. Surtout qu’elles étaient suivies d’une autre qui venait nuancer et apporter un avertissement à cette fameuse interprétation de l’image, et au désir d’enrichir le dessin.
    On n’a pas inventé cette notion de progression cérébrale en observation visuelle, qui a l’air d’en scandaliser plus d’un : tous ceux qui l’ont pratiquée savent que les progrès sont au début rapide. C’est pourtant pas l’acuité visuelle qui augmente…mais bien le cerveau qui s’adapte et s’habitue à une situation nouvelle. C’est comme quand on change de bagnole : au début ça fait tout bizarre quand on fait les premiers km, on fait patiner l’embrayage etc, et en quelques heures les automatismes sont pris. C’est pareil en dessin : au début on voit rien, et au fil des observations, on voit des détails de moins en moins contrastés. Et c’est comme ça qu’un observateur expérimenté voit beaucoup plus de détails qu’un débutant. C’est tout ce qu’on a voulu dire ! Et qui dira le contraire ?
    Les limites du dessin n’ont pas été cachées, elles sont énumérées noir sur blanc : il s’agissait de faire un article objectif et pas un éloge du visuel.
    Cette activité n’est pas un attachement au passé (contrairement à ce qu’a affirmé un membre du forum), mais un attachement au plaisir : on est des AMATEURS, non ? Ulysse et Bruno, continuez sans complexe le dessin si c’est ce qui vous branche.
    C’était aussi l’occasion de réhabiliter le dessin aux yeux de certains : beaucoup d’amateurs, frustrés par des observations visuelles décevantes, préfèrent s’orienter vers l’imagerie numérique qui donne des résultats immédiats. Je n’ai aucune critique à faire sur ce choix, mais du coup leur peu d’expérience en visuel fait qu’ils le jettent à la poubelle, avec parfois des propos calomnieux sur cette technique qui les a tant déçus.
    Attention à ne pas prendre ce que je viens de dire de travers : tous ceux qui font avant tout de la webcam ne sont pas nécessairement des frustrés du visuel.
    Pour les fausses divisions dans l’anneau A de Saturne dessinées par Lyot et Dollfus, elles correspondent à des limites entre zones d’intensités différentes, mais mal interprétées en divisions. Il faut quand-même leur reconnaître le mérite d’avoir perçu et placé là où il fallait les deux divisions juste au bord intérieur de l’anneau B. Et puis tous les dessinateurs ne les ont pas représentées, ces fausses divisions de l’anneau A. Heureusement que les amateurs n’ont pas jeté la CCD, lorsqu’ils ont constaté qu’ils pouvaient faire apparaître des artefacts…

    Au fait, vous les trouvez comment, les dessins martiens parus aux côtés des images de Christophe dans ce même article? Justement cette juxtaposition montre les mêmes formations aux mêmes moments (ou presque).

    A+ , Fred.
    __________
    A+ aussi
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier

    [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 29-03-2004).]


  8. Salut Ulysse et tous,
    Ce débat paraît éternel mais j'aimerais faire quelques remarques.
    D'abord sur Encke : je suis quand même étonné de l'ampleur que prennent régulièrement les discussions sur ce sujet. Je me demande si nous ne sommes pas beaucoup trop sévères sur les différentes images. Par exemple, tout le monde sait que Cassini est visible facilement dans de très petits instruments et on sait pourquoi, pour des raisons de contraste extrêmement favorable (ligne sombre dans un environnement clair). Or, que je sache, Encke c'est exactement la même chose, c'est une ligne sombre dans un environnement clair. Logiquement, elle doit donc sortir en visuel ou en CCD plus facilement que ne le prétendrait la théorie... non ?
    Maintenant sur le dessin et la CCD : l'article que j'ai écrit avec Frédéric Burgeot avait surtout pour objectif de rappeler que la qualité d'une image (dessin ou CCD) ne vient pas du potentiel de telle ou telle technique mais des connaissances de l'observateur à propos de l'objet qu'il observe beaucoup plus que de ses compétences techniques - un exemple, ça ne sert à rien de connaître à fond le fonctionnement d'un logiciel comme Photoshop si on ignore tout d'une planète, à l'arrivée il y a de grandes chances pour qu'on se plante ! C'est cela qui doit servir de guide pour le jugement de l'image, avec, si c'est possible, la comparaison avec des documents professionnels (ou bien réalisés par d'autres amateurs compétents et/ou mieux équipés), comme l'évoquait plus haut Joël Cambre (c'est quelque chose que je fais régulièrement).
    Sur le dessin et l'observation visuelle, je ne dirais pas qu'ils doivent servir en tant que tel à contrôler la CCD, mais qu'un observateur visuel expérimenté (je parle toujours du planétaire qui est le domaine que je connais le mieux) aura beaucoup plus de facilité à produire des images plus proche de la "réalité" (guillemets bien sûr !). Je reprends un jugement de Tom Dobbins, une pointure du planétaire aux USA, dans le numéro de S&T de décembre 2003 :"de loin, les meilleures images sont invariablement l'oeuvre d'observateurs qui sont intimement familiers avec l'apparence visuelle des planètes. L'observation visuelle ne sera jamais obsolète" (p.32). Le terme "meilleur" est discutable car il ne saurait être absolu, mais l'auteur fait référence ici aux images en couleur, qui là renvoient forcément au visuel... Je nuancerais en disant qu'on peut acquérir cette familiarité en regardant des bonnes images, mais je sais que pour ma part mes six années d'expérience du dessin planétaire m'ont grandement aidé ensuite en webcam...
    Donc, disons que pour moi, l'observation visuelle (éventuellement traduite dans le dessin), est un atout indéniable pour qui veut faire de l'imagerie numérique, même si évidemment, et je suis bien placé pour le savoir, la CCD permet d'aller beaucoup loin (... mais pas n'importe comment )
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  9. Merci Cédric et Frédéric
    Matthieusibon : oui, les images sont faites de jour - la première a été prise à 15 H 40 (locale). Je n'utilise rien d'autre que le filtre UV, et en fait évidemment, le fond de ciel est assez lumineux (dans l'IR il reste très sombre par contre). Je l'élimine par traitement, d'abord en soustrayant une sorte de "dark" pas dark du tout je veux dire que je fais un AVI sans la planète, j'obtiens une image du fond de ciel uniquement que je peux enlever aux brutes. Ensuite on peut diminuer la luminosité résiduelle avec les logiciels habituels.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  10. Frédéric, oui avec un "petit" télescope de 350 quand meme . Mais j'aimerais dire que la résolution de ces images est certainement à la portée d'un 200 mm. Ce C14 me donne rarement de meilleures images qu'avec mon 180, et il n'y a pas de raison que ça soit différent sur Vénus...
    Ulysse - ben justement à propos de ces discussions de départ... est-ce que cette image ne nous rappellerait pas quelque chose ?

    Ce truc sombre là, qui suit le limbe... Si c'est la meme chose alors c'était vraiment un détail réel et j'ai eu la poisse de tomber dessus le premier
    Christophe


    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier

    [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 17-03-2004).]


  11. Merci tout le monde même si Serge B. est un peu chiche
    Snake : à quoi fais-tu référence exactement ? Ton image est cramée ? Tu as des artefacts ? bref... Vu que tu fais des images dans le visible (filtre IRcut) tu dois diminuer le temps d'exposition à un niveau assez incroyable pour du planétaire : ne pas hésiter à faire du 1/1000ème ou moins...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  12. Salut les observateurs
    Hier j'ai enfin pu avoir l'occasion que j'attendais : faire des images de Vénus durant toute une après-midi et réaliser une animation de la rotation de la haute atmosphère (qui tourne en quatre jours). Voilà :

    L'animation contient 5 images prises chacune à une heure d'intervalle, ce qui représente 4 heures de rotation... On voit bien tourner par exemple ces nuages brillants dans l'hémisphère sud de la planète. Evidemment toutes les images ne sont pas de la même qualité, hélas, mais ça le fait
    Et ici la meilleure image du lot :

    Toujours avec le C14 du club Miranda (35) + filtre UV et ATK-1HS.
    Le temps commence à courir un peu, avec la diminution progressive de la phase ça va devenir de plus en plus difficile de tenter ce type d'exercice.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  13. alors je reviens sur ta question que je n'avais pas tout à fait compris, , oui les différentes couleurs du visible offrent différentes pénétrations. Par rapport à ce que je déblatérais plus haut, dans le visible on voit à des niveaux de pression allant de 0,3 à 0,7 bar environ, l'IR atteint 1 bar et l'UV montre tout ça à travers le voile d'altitude situé entre 0,1 et 0,3 bar de pression atmosphérique...
    voalaa !! Ca fera 1 euro le conseil planétaire-minute
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  14. Frédéric, c'est exactement ça. L'IR sur Jupiter permet d'éliminer tous les voiles nuageux d'altitudes au-dessus des nuages d'ammoniac, qui constituent la principale couche nuageuse (... que l'on voit !). D'où le contraste et le nombre des petits détails
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  15. Salut Thclavel, ton image est belle et bien détaillée (et meme finement si on regarde de près).
    Par contre je ne suis pas certain qu'il soit judicieux de revenir à une barlow 2,5... Si j'essaye d'évaluer la taille originale de ton image ça doit coller avec un 3x, si le ciel est assez bon. Attention à ne pas perdre de détails avec une focale trop courte !
    Pour les couleurs, je trouve que tu es pas mal dedans
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  16. Salut Djorgedacosta - des images réalisées en pratique montrent que meme à très haute résolution on peut faire deux minutes sur Jupiter. Je suis passé à deux minutes depuis que j'ai appris que c'était ce laps de temps qu'utilise Damian Peach... Voir par exemple ses images de référence en webcam avec un C11 de l'an passé à Ténériffe : c'est du 2 minutes !
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  17. Chronos, faut pas désespérer comme ça, et surtout il ne faut pas croire que c'est l'instrument qui va faire la qualité de l'image... La différence se fait surtout au niveau de l'utilisateur
    Donc ton C8, avec 200 mm, en webcam il est capable de sortir des merveilles, crois-moi.
    Pour exemple, ces images de Paulo Coehlo prises récemment avec un C8 :

    Pas mal hein !
    Pour les réglages, allonge ta focale, passe plutot à 10 i/s, et fait deux minutes de capture.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier