Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14975
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Posts posted by Christophe Pellier


  1. Oui c'est ça asp06 merci, ça fait bien quatre jours au niveau des couches visibles dans l'UV... Mais si on attend trop longtemps, meme avec un multiple de 4 on n'aura pas non plus forcément la meme configuration.
    On a deux belles apparitions de Vénus cette année pour s'y coller
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  2. Asp06, cette explication en termes de problème technique (ou optique bref), bute sur la meme chose que les autres : pourquoi ne s'est-il manifesté qu'une seule fois, sur une seule planète, et dans une seule longueur d'onde ? N'importe quel problème optique de ce type aurait du se répéter, or meme sur Vénus en UV il n'est apparu qu'une seule fois (sur mes images d'hier il n'y a absolument aucun artefact, toutes les taches sombres correspondent à ce qu'on voit habituellement).
    De meme s'il s'agissait d'un problème de diffraction propre à l'UV, il se serait répété sur les autres planètes, ce qui n'est pas le cas.
    Et, alors les autres amateurs qui ont tenté l'aventure (avec des SC ou autres) auraient du eux aussi rencontrer le meme problème... et ce n'est pas le cas non plus !
    On est toujours face à la meme chose : le raisonnement en termes de problème technique ne tient pas la route...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier

    [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 03-02-2004).]


  3. Serge, merci de ton soutien n'oublie pas de venir à mon procès quand meme :"et pourtant, elle a des taches"...
    Lionel : je n'ai jamais dit que la résolution était plus faible que dans le visible ?
    Quand on parle de résolution, sur les planètes il faut garder une chose à l'esprit, c'est que la figure de diffraction n'est qu'un élément et pas le plus important. Ce qui détermine l'aspect des détails sur une planète c'est d'abord la longueur d'onde ; et comme sur tout le spectre accessible aux amateurs 300-1000 nm, il y a une variation considérable, il n'est guère possible de raisonner en termes de "je prends tel filtre car il va me donner la meilleure résolution". Le raisonnement c'est "je prends tel filtre car il va me montrer tel type d'information". S'il est exact que la figure de diffraction est plus petite dans l'UV que dans l'IR par exemple, l'élément déterminant est que l'UV ne pénètre pas les atmosphères, alors que l'IR y arrive plutot bien. Exemple Mars, on verra "plus" de détails dans l'IR que dans l'UV... Mais comme ce ne sont pas les memes, il n'est pas possible, en planétaire, de dire que telle longueur d'onde offre une meilleure résolution que l'autre (sauf sur Mars entre rouge et infrarouge où là le type d'information est identique).
    Quant à la turbulence, elle doit etre effectivement plus forte dans l'UV, mais je crois que l'étroitesse d'un filtre a un effet stabilisateur. En tous cas lors de mes essais sur Vénus, l'image était nettement moins turbulente dans l'UV que dans le bleu par exemple...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  4. Serge, je vois de la glace où je veux d'accord ? On est en démocratie d'accord ? Non mais
    Cool pour le Pisco
    Cyril, j'ai mieux à te proposer comme expérience : de "vraies" images des autres planètes dans l'UV, meme télescope, meme filtre, meme guignol aux commandes :

    Pas d'artefacts... rien qu'un aspect classique pour cette longueur d'onde : Jupiter avec un zone équatoriale sombre, Saturne avec un globe très sombre (absorption de la lumière), Mars avec des nuages blancs éclatants... Les images de Mars et Saturne ont été prises dans les deux-trois heures qui ont suivies mes Vénus controversées, et on ne voit rien de suspect.
    Pour ces images l'ATK-1HS était utilisée en "longue pose" :
    Jupiter : 150 x 2 secondes (brume)
    Saturne : 200 x 2 secondes
    Mars : 200 x 1 seconde.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  5. Ulysse et Asp06, vous adorez vous compliquer la vie
    Et puis Ulysse, si pour arriver à un tel résultat il te faut une aberration de 5 lambdas avec défocalisation, tu reconnaitras quand meme qu'on s'éloigne sérieusement de mes conditions concrètes d'observation
    Pour moi cette fois, mes doutes sont levés. Le plus simple est le plus crédible et si cet instrument donne de bonnes images sur les autres planètes (meme en UV), il n'y a aucune raison qu'il ne fasse pas de meme sur Vénus
    On n'est juste pas habitué à voir des détails sur cette planète c'est tout.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier

    [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 02-02-2004).]

    [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 02-02-2004).]


  6. Resalut !
    Bon j'ai pu faire à nouveau des images cet après-midi et là on se retrouve face à une planète un peu plus classique :

    Ici les détails dans l'UV ne ressemblent pas du tout à des artefacts... On voit meme les "calottes polaires" blanches. Ils sont confirmés par le filtre W47, et très vaguement accessibles au filtre bleu. De meme à nouveau, de très légères bandes se distinguent dans l'infrarouge.
    Ce n'est pas que je serais irrémédiablement vexé de savoir que mes images du 29 ne montrent que des artefacts, mais avec celles-ci, obtenues avec exactement la meme technique, la thèse du problème optique devient vraiment difficile à soutenir non ? Je reste donc sur mon idée d'alignement fortuit de taches sombres réelles.
    Qu'en pensez-vous...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  7. Merci à tous pour votre contribution... Mais mes dernières images (post suivant) permettent je crois de clore la discussion...
    Ulysses : oui le C14 est "bien étudié" pour l'UV, j'ai des images des autres planètes dans cette longueur d'onde qui sont sans appel. Je devrais faire d'autres posts à ce sujet...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  8. Frédéric :
    >Pour une fois qu'une planète te résiste !
    MDR !! Je l'aurais à l'usure . C'est vrai que là on est dans l'inhabituel...
    Pour les artefacts dont tu parles, le problème c'est qu'ils ne sont pas visibles sur les brutes (et puis ils apparaissent comme des sortes de courbes de niveaux, ils ne sont pas spécialement "sombres"), et puis j'ai justement bien fait attention à adopter des réglages qui normalement permettent de les éviter : il suffit (en ce qui me concerne du moins, car apparemment chez d'autres observateurs les conditions sont différentes) de monter le gain au-delà de 40 %...
    Asp06 : le temps de pose était de 1/33ème (en réalité 1/10ème de seconde à 5 i/s). Tu penses à quelque chose de précis ?
    Sur les autres planètes je suis obligé de passer en mode longue pose (0,5 à plusieurs secondes).
    Christophe
    PS : je vais entamer le paquet de smarties

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  9. Ce sont encore des pistes, mais dans ce cas ce comportement serait systématique quel que soit le jour de capture, et ce n'était pas le cas lors de mes premières images avec le meme matériel...
    Le contraste n'est pas du à l'étroitesse du filtre, mais au type de longueur d'onde.
    Par contre, je n'ai jamais rien vu de tel sur les images de Jupiter ou Saturne. J'ai juste vu des artefacts circulaires de traitement, mais de traitement (donc pas présents sur les brutes) et qui n'ont rien à voir avec ce truc-là...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  10. On pourrait effectivement y accéder en visuel dans le bleu, mais balèze quand meme
    Le phénomène instrumental c'est la deuxième possibilité de l'alternative. Mais alors qu'est-ce qui pourrait créer un tel truc aussi important ? Et puis pourquoi dans ce cas ne voit-on rien sur les images IR, et sur toutes les autres images que j'ai faites avec cet instrument...
    Le problème pour la théorie du défaut instrumental, ça reste quand meme que ce "détail" se comporte exactement comme le ferait une tache sombre réelle : répétition à l'identique sur toutes les images UV, et diminution du contraste à mesure que l'on passe dans le bleu. L'autre élément dont on peut etre certain donc, c'est que ce truc réagit en fonction de la longueur d'onde. Ca ne plaide pas non plus pour un problème instrumental.
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  11. Asp06, parce que distinguer en visuel des détails accessibles seulement dans l'ultraviolet, c'est une performance dont je ne saurais me prévaloir
    Je résume :
    1) La seule chose dont on est certain : ce n'est pas un artefact de traitement. Et si ce n'est pas un détail réel cela implique :
    2) On doit faire intervenir un mécanisme optique quelconque qui aurait provoqué l'apparition d'un phénomène costaud sur l'image avant tout traitement. Difficile à comprendre...
    Je pense comme Olivier que ce détail ne ressemble pas aux nuages habituels sur Vénus. Il reste que la réalité de cet arc reste encore pour le moment l'explication la plus plausible et la plus simple... Si on part de ça, tout le reste s'explique facilement.
    Y'a pas à dire, il va falloir plus d'images !
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  12. Olivier, la webcam était en mode RAW bien entendu. Donc ce n'est pas ça non plus... Par contre, sur les images IR c'est peut-etre bien un artefact de traitement (léger ici quand meme ).
    Une autre question serait de savoir, s'il s'agit d'un problème technique, alors pourquoi ne s'est-il pas manifesté lors de mes deux premières tentatives (meme télescope, meme webcam, meme filtre, memes réglages, meme bonhomme...)
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  13. Salut Serge, OK, c'était juste pour prévenir : sans IRcut c'est de l'infrarouge qui passe donc question détails atmosphériques que dalle de toutes façons...
    Ne t'en fais pas, on ne manque jamais de lumière sur Vénus
    Amicalement
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  14. Patrick : non je n'ai rien vu en visuel, mais çe ne prouve rien, parce que voir des détails qui apparaissent seulement dans l'UV... Donc en fait pour Vénus, c'est justement là que l'imagerie numérique est indispensable. Bien peu d'observateurs visuels arrivent à distinguer quelque chose sur cette planète !!
    Quant à la "Ashen light", on verra bien lorsque Vénus sera en croissant, mais aux dernières nouvelles on est loin d'etre certain que ce soit réel !!

    Serge : ben mon problème à moi, c'est que si ça ne vient pas du traitement et qu'il ne s'agit pas d'un détail réèl, d'où vient le problème ? Une explication à laquelle j'ai pensé : cela pourrait etre un problème dans le style "canaux martiens" : autrement dit, il y aurait eu ce soir là un "alignement" fortuit de structures atmosphériques sombres donnant cet aspect par la perspective... Cet arc est quand meme beaucoup trop évident sur les brutes, beaucoup trop...
    D'autres suggestions ??? (j'ai eu pas mal de réactions sur ces images !! )
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  15. Salut François, et bien bingo : tu as un spot !
    J'ai repris ton image, poussé un peu le traitement, et fait des mesures : tout

    concorde :

    Je t'explique : le 29 j'ai fait des images de Saturne, dont une qui montre un

    spot blanc à 245° (confirmé par des images d'un amateur américain le 30) :

    C'est la meme longitude sur ton image. Autrement dit pour autant que je sache tu

    es le premier à l'avoir vu...
    Amicalement
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  16. Bon... voilà l'image brute !

    Comme il est facile de le constater, l'arc sombre est déjà bien visible. De plus l'aspect de la chose ne répond pas aux critères communéments admis de l'artefact : répétition à l'identique quelle que soit l'heure de capture (étant donné que la rotation est lente ici), réponse normale en fonction de la longueur d'onde utilisée (diminution du contraste à mesure que l'on s'eloigne de l'UV)...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  17. Bonsoir ! A quelle heure as-tu réalisé la capture ? On dirait un spot sur ta grande image (taille d'origine ?), si tu me donne l'heure je pourrais tenter de dire s'il s'agit d'un des deux spots blancs qui se voient sur Saturne en ce moment...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  18. Bonjour Bruno, oui je sais ça ressemble à un effet de rebond, mais ça n'en est pas un : il est bien visible sur les images brutes (et que dire d'un artefact qui serait identique sur toutes les images UV et bleu, et pourquoi n'y en aurait-il pas sur les images IR ?). Lorsque l'accès aux pages perso d'astrosurf sera rétabli je pourrais montrer une brute... De plus le traitement est modéré.
    Halebopp : ben tu sais la couleur sur Vénus... c'est quand meme blanc à la base . En fausses couleurs il faudrait trouver un code pertinent pour désigner telle ou telle couleur...
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier


  19. Bonsoir tous
    J'ai finalement pu profiter d'un ciel nettement plus stable jeudi en fin d'après-midi pour faire des images de Vénus... Les brutes étaient bien plus nettes !! Voici ce que j'ai obtenu :

    Les structures atmosphériques sombres accessibles dans l'UV sont ici vraiment très contrastées... Les détails sont identiques sur les trois images. Je trouve cependant que ces taches ont une allure un peu bizarre pour des nuages de Vénus... L'arc sombre qui suit le limbe est parfaitement visible sur les brutes.
    Dans l'IR, de vagues taches sombres se distinguent également, les mêmes sur les deux images.
    Et puis, j'ai profité de la bonne stabilité atmosphérique pour faire quelques expériences en lumière visible avec des filtres bleus pour voir si on peut espérer quelque chose, et les résultats sont plutôt intéressants :
    - le W47 (+IRcut) : apparemment ce filtre marche assez bien (alors qu'il n'est pas censé transmettre l'UV) : on voit exactement les mêmes détails que dans l'UV. Le contraste bien entendu n'est pas aussi fort, mais on tient là une solution intéressante et accessible pour ceux qui ne souhaitent pas faire l'acquisition d'un vrai filtre UV...
    - le Bleu 380 : il s'agit du filtre "P" (pourpre) de chez Schuler (marque de mon filtre UV) ; transmission 300-500 nm il est censé transmettre l'UV. Là encore les détails restent visibles mais le contraste commence à diminuer sérieusement (visuellement le filtre est bleu profond mais pas autant que le W47).
    - le filtre bleu Astronomik : un filtre bleu classique prévu pour la trichromie CCD. Il montre légèrement l'arc sombre mais ici le contraste devient beaucoup trop faible pour voir autre chose.
    Voilà voilà... Bon et bien je crois qu'il y a matière à continuer sur cette planète !!
    Amicalement
    Christophe

    ------------------
    Christophe Pellier
    SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
    Observations planétaires :
    astrosurf.com/pellier